Angoisse et blocages

3 participants

Aller en bas

Angoisse et blocages Empty Angoisse et blocages

Message par coq hardi Mar 11 Avr 2017 - 20:24

Bonjour,

Certains personnes évoquent l'angoisse, le vide et parlent même d'angoisse existentielle. J'arrive à voir dans mon cas que les symptômes qui se mettent en travers de mes objectifs de vie (procrastination, addictions / compulsion, dépendance à l'autre, rigidité, inhibition / blocage) ont toujours pour origine cette fameuse angoisse.

Je ne me suis pas plongé en profondeur dans la littérature à ce sujet alors peut-être ma question paraîtra-t-elle naïve mais : cette angoisse n'est elle pas juste la résultante d'un etouffement beaucoup trop lourd à supporter, à savoir celui d'un cerveau fort efficace qui part tellement loin en ramifications diverses et anticipations que le seuil d'appréhension pour réaliser chaque action est elevé au point de nécessiter un courage tout simplement inhumain ? Ainsi l'appel à divers moyens de fuite tels que des compulsions faciles serait le seul moyen de calmer cette angoisse.

L'idée sous-entendue par la question serait que, les excuses de "peur de dépasser l'autre", "peur de sa différence" etc. seraient en fait des "rationnalisations" qui cachent la vérité biologique plus simple d'une angoisse qui vient de la structure d'un cerveau trop fonctionnel.


Dernière édition par coq hardi le Mer 12 Avr 2017 - 2:09, édité 1 fois

coq hardi

Messages : 5
Date d'inscription : 11/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Angoisse et blocages Empty Re: Angoisse et blocages

Message par Syphzx Mar 11 Avr 2017 - 22:47

Bonjour, et bienvenue en passant.
Pour ton dernier paragraphe, je ne sais pas si j'ai j'en compris ce que tu évoque au final.
Donc je vais te partager mon point de vu qui rejoint plus ou moins le tiens, si j'ai bien suivis.
Mes angoisse par exemple, ne sont ni dans le fait de dépasser l'autre ni dans mes différence, elles sont plus dans le non savoir, qui au final me permette de savoir tout autant de choses et de chercher toujours plus loin toujours plus vite et donc d'avoir toujours un coup d'avance, de prévoir l'imprévisible etc...
Après je pense pas que se soit obligatoirement rationnel sur certains sujet.
Pour ce qui est du cerveau trop fonctionnel, c'est pareil je trouve ça un peu ambiguë, je me vois mal me dire moi même je suis trop fonctionnel, je fonctionne mais à ma façon c'est bien mieux, nous sommes tous différents il faut accepter les différences, s'adapter aussi parfois mais ne jamais ce dénaturaliser nous sommes chacune ce que nous sommes, il faut être fière de ce que l'on est ( en tant qu'être humain), je ne parle pas de différence dintelligence ni de cerveau la,, vraiment un ensemble.
Voilà je sais pas si cela peut éclairer ta question, mais j'ai du mal à comprendre ta question du coup j'expose un petit brin. Smile
Syphzx
Syphzx

Messages : 101
Date d'inscription : 07/04/2017
Age : 29
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Angoisse et blocages Empty Re: Angoisse et blocages

Message par coq hardi Mer 12 Avr 2017 - 2:08

D'un certaine manière, ce que j'avance comme hypothèse c'est que le fait d'être "doué" entraîne une suractivité cérébrale qui par son fait même crée l'angoisse. Parce qu'on a envie de tout comprendre et de tout analyser pour "chercher toujours plus loin toujours plus vite" comme tu le dis, les ramifications internes se faisant à l'infini, il est impossible de tout calculer et alors l'angoisse apparaît.

Un cerveau moins fonctionnel, moins "doué", se perdrait moins dans les ramifications et ne se confronterait donc pas à cette angoisse.

Ainsi ce serait la douance elle-même qui entraîne l'angoisse, peu importe le contexte extérieur. Est-ce que ça vous parle ?


coq hardi

Messages : 5
Date d'inscription : 11/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Angoisse et blocages Empty Re: Angoisse et blocages

Message par Invité Mer 12 Avr 2017 - 3:48

coq hardi a écrit:Ainsi ce serait la douance elle-même qui entraîne l'angoisse, peu importe le contexte extérieur. Est-ce que ça vous parle ?

Certainement que remue-méninges aide.


L'angoisse suppose le désir de communiquer. G.Bataille

L’angoisse est la possibilité de la liberté ; seulement, grâce à la foi, cette angoisse possède une valeur éducative absolue ; car elle corrode toutes les choses du monde fini et met à nu toutes leurs illusions. S.Kierkegaard

Angoisse et blocages 000034063_74

L’angoisse est concept-phare de la philosophie existentialiste, vertige de la liberté chez Kierkegaard, refus de la responsabilité chez Sartre ou encore angoisse existentiale de l’homme face à l’Etre chez Heidegger, l’angoisse se définit en philosophie comme une peur indéterminée.

http://la-philosophie.com/angoisse

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Angoisse et blocages Empty Re: Angoisse et blocages

Message par oddball Mer 12 Avr 2017 - 16:23

De la poule et de l'oeuf...
Est-ce la surefficience qui génère de l'angoisse par un sentiment de différence entraînant le sentiment de ne pas être dans le groupe, compris par lui, etc
Ou est-ce que la surefficience qui est généré par l'angoisse : face au danger j'analyse le terrain, l'environnement, le potentiel de mon adversaire, ses motivations, les miennes, etc, etc et j'en oublie l'horreur de la situation sans en désamorcer complètement le fait réel : ce type là va me coller son poing dans la figure et ça va me faire mal, voir très très mal..... Par exemple....

oddball

Messages : 3
Date d'inscription : 09/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Angoisse et blocages Empty Re: Angoisse et blocages

Message par coq hardi Mer 12 Avr 2017 - 18:19

Je prends position sur la poule et l’œuf. Je ne suis pas sûr de souscrire à cette idée d'angoisse existentielle / de base. J'ai l'impression assez nette que mon état neutre est exempt d'angoisse. L'angoisse apparaît plus tard, face à l'action, dès que le cerveau se déclenche pour atteindre un objectif. Lorsque le résultat n'est pas simple, n'est pas binaire, est soumis à du doute, alors l'angoisse apparaît.

Pour reprendre Kierkegaard tel que cité dans la vidéo : "L'angoisse est l'effectivité de la liberté comme possibilité pour la possibilité". Lorsque l'on a un cerveau bien efficace, ces possibilités se multiplient à l'infini et accélèrent l'équation...

coq hardi

Messages : 5
Date d'inscription : 11/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Angoisse et blocages Empty Re: Angoisse et blocages

Message par oddball Mer 12 Avr 2017 - 19:18

Bonjour Coq hardi, et merci pour ce post qui me permets de m'exprimer sur un sujet qui, il est vrai, m'intéresse depuis longtemps...

L'angoisse purement existentiel tel que peut la définir Kierrkegaard dans ce que tu cites, est un sujet passionnant sur lequel je ne m'aventurerais pas tant les réponses qu'elles soit philosophiques, métaphysiques, spirituelles ou autres appartiennent à chacun.

Pour ma part, je parlerais de l'angoisse comme pathologie ou symptôme pathologique pouvant conduire à ce que tu décrivais précédemment comme troubles du comportement (addictions, versant dépressif,etc). Lorsque tu parles de cerveau efficace, j'ai aussi un problème avec cette appellation car un cerveau "efficace" apporterait une réponse adaptée qu'il soit doués en compréhension verbale, logique ou autres, ou pas....

Mon hypothèse (mais qui n'est qu'une hypothèse par rapport à une problématique qui pour avoir pu s'exprimer de manière similaire chez moi est sans doute très différente de la tienne est donc double) :

1/ la surefficience permets par rapport à une problématique donnée, une réponse plus rapide que la normale (on est la bien dans le cas d'un cerveau efficace Smile ) et cette étrangeté provoque de l'angoisse chez les autres et par effet de miroir chez nous-mêmes

2/ la surefficience est utilisée comme un moyen de défense psychologique pour complexifier un (des) problèmes qu'une réponse simple serait trop difficile à assumer. Ce serait alors l'inverse de la forclusion telle que la définit Lacan, plutôt que le sujet n'imprime pas la scène qu'il rejette (ou qu'il la refoule comme dans la névrose), le sujet en amplifie tous les détails, toutes les possibilités de causes et d'effets, jusqu'à ce que cette overdose de contraste lui permette de ne plus voir la scène, l'épreuve, l'affect ou peu importe quoi avec lequel il se retrouve en interaction et qu'il ne peut, pour des raisons x ou y, assumer.

Est-ce que mon œuf et ma poule sont plus clairs comme ça?

oddball

Messages : 3
Date d'inscription : 09/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Angoisse et blocages Empty Re: Angoisse et blocages

Message par coq hardi Jeu 13 Avr 2017 - 14:36

Merci pour tes idées et ton intérêt pour le sujet oddball. Ton œuf et ta poule étaient assez clairs depuis le départ. La seule donnée qui pose question est l'image du quatre quarts Ker Cadélac (au point de provoquer une angoisse indescriptible ? Smile).

En revanche j'ai l'impression que toutes ces réponses sont en marge de ce que j'essaye d'exprimer.

coq hardi

Messages : 5
Date d'inscription : 11/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Angoisse et blocages Empty Re: Angoisse et blocages

Message par oddball Jeu 13 Avr 2017 - 15:03

Cette histoire me fait penser à l'illustration du livre l'angoisse de Jacques lacan, une fourmi sur un ruban de Moebius....
Si tu cherches à savoir ce qu'il y'a de l'autre côté, tu l'as déjà visité
Si tu cherches le bout, il n'y'en a pas
Je relis tes posts et ne comprends toujours pas bien, l'angoisse monte, je vais manger un quatre quarts, voilà une addiction que je n'avais pas encore expérimenté Shocked

oddball

Messages : 3
Date d'inscription : 09/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum