Une spiral d'échec professionel ?

Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Une spiral d'échec professionel ?

Message par Erycia27 le Ven 24 Fév 2017 - 12:03

J'ai la sensation depuis quelque temps de ne plus trouver ma place dans le milieu professionnel et je commence à me demander si j'ai une chance de la trouver un jour.
J'ai arrêté mes études en 3eme, ce qui fait que j'avais tout juste 15ans. J'ai fait un CAP vente dans une boulangerie. J'ai tenu bon pendant deux ans, histoire de pouvoir avoir ce CAP mais je me sentais rabaisser par mon patron, et mes collègues me rajouter toujours du travail. Et étant donner que je n'avais que 15ans c'était pas évident de mettre ça en mots.
J'ai ensuite était serveuse, j'ai eu le droit à du harcèlement sexuel venant des clients mais aussi de mon patron et de mes collègues.
Ils s'est passer du temps, j'ai essayer d'autres boulots, d'autres villes ... Et me voilà femme de menage ...
Je n'ai qu'un CAP comme diplome, j'enchaine les boulots mal payer et je ne voit aucune solutions pour réussir à trouver un milieu de travail qui pourrai me plaire ...
Erycia27
Erycia27

Messages : 46
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 22
Localisation : Limousin, corrèze

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par -Benoit- le Ven 24 Fév 2017 - 14:10

Salut !
Tout peut très vite changer, accorde toi le bénéfice du doute cat

Dans la barre de recherche du forum, tape "profession" , tu seras surement surprise par les discussions abordées ! Smile

T'as peut être envie de prendre le temps de souffler un peu, et de faire le tour de toute les possibilités ?

J'imagine même pas ce que tu as pu endurer. Mais l'avenir est devant toi. Dans le film "will hunting", le héro refuse d'entendre qu'il est intelligent, et il veut continuer son boulot à la con "maçon" pour vivre normalement. Et à la question "qu'est ce que tu veux faire", il ne répond pas.

Savoir ce que l'on veut, savoir qui on est... La route est encore longue . Mais c'est le voyage qui est intéressant, pas forcément la destination ! cat

-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par Erycia27 le Ven 24 Fév 2017 - 14:21

Le soucis que j'ai c'est la pression. Je ne peux pas reprendre mes études sinon je n'aurai plus de quoi payer mon loyer , je ne m'autorise même pas d'arrêt de travail quand j'en ai besoin
Mais merci pour tes suggestions je vais allez voir ca Smile
Erycia27
Erycia27

Messages : 46
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 22
Localisation : Limousin, corrèze

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par -Benoit- le Ven 24 Fév 2017 - 18:10

Mouais, je vois..
Je ne connais pas toute les possibilités, mais si tout le monde te donne ses propres pistes, peut être que ça t'aideras pour tatoner ?
-Service civiques ?
-Je suis allé voir pole emploi et la mission locale, j'ai eu des conseillères fabuleuses, qui m'ont aidé à m'orienter, et à monter des dossiers. J'ai eu droit a des formations (faut voir quel montant max, dans mon cas c'était environ 1500)
-Le conseil général / régional (me souviens plus)  donne des subventions aussi(200€ par mois, c'est toujours ça à prendre)
-La caf aussi pour le logement...

Bref, notre pays a un avantage : si on prend le temps d'être curieux et de rendre visite aux institutions citées , on a le droit à un gentil conseiller qui nous donne des formulaires à remplir. What a Face
Souvent, pour y avoir droit, il faut avoir déjà quitté son travail, mais rien ne t'empêche de prendre les renseignements : si tu te sens en sécurité financière , tu auras l'esprit libre, et tu pourras demander une rupture conventionnelle (surtout ne démissionne pas, tu perds tes droits au chomage )

Si jamais l'envie te prend de tout plaquer, tu seras libre de prendre ton sac à dos pour voyager, libre de faire des stages ou des formations, et libre de reprendre tes études comme bon te semble.
Y a même moyen de dépasser les 1000€ / mois avec cette méthode.

Enfin, ça permet de souffler et de ne pas cumuler un boulot mi temps en plus des études cat

Après, peut être que tu n'as pas d'idée précise de ce que tu veux vraiment faire, mais rassures toi, ça n'a aucune importance.
Tu le sauras bien assez tôt I love you
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par Erycia27 le Ven 24 Fév 2017 - 18:48

Merci beaucoup je vais me renseigner pour tout ça Smile
Et c'est vrai que je n'ai aucune idée de ce qui pourrai m'intéresser . J'ai fait plein de petits boulots jusqu'à présent et aucun ne m'a vraiment plus. Mais bon je vais voir Smile
Erycia27
Erycia27

Messages : 46
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 22
Localisation : Limousin, corrèze

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par -Benoit- le Ven 24 Fév 2017 - 19:42

Je suis en train de reprendre mes études , je suis sur un rond point et je ne sais pas si je prends la première sortie : psychologie, la 2eme : prof montessori, la 3eme : éducateur spé , la 4eme : conseiller d'orientation, la 5eme : je monte au créneau pour être ministre de l'éducation ?

Et je n'ai pas de choix a faire : peu importe , je serais heureux d'essayer une voie, et tant pis si je ne fais pas les autres.

Je te souhaite de te retrouver dans cette situation ou toutes les portes sont ouvertes, et ton seul soucis serait de faire le bon choix.
Mais avant d'en arriver là, il faut que tu prenne le temps de savoir qui tu es vraiment, où est ta place dans ce monde ...
Chacun trouve cette réponse un jour, et dans mon cas, ça a changé ma façon d'aborder les choses. Certaines personnes vivent leur vie sans se poser de question. Mais je suis sûr que tu t'en pose , des questions. Et tu peux éventuellement les noter soit sur un papier, soit les partager sur le forum, soit les enterrer.
T'as toute ta vie pour apprendre ça, sois patiente Wink

Pour réfléchir à la question "qu'est ce que je veux faire de ma vie", il faut être bien, il faut avoir du temps...
Donc c'est un cercle vicieux : Si tout va mal, on n'a pas de recul et on continue de se planter.
Si tout va bien, on a l'énergie, le temps et la curiosité pour s'améliorer, trouver du sens a notre vie, tout ça tout ça...

Faut combiner
-un métier dans lequel tu serais utile (je suppose que c'est mieux ? )
-un métier dans lequel toutes tes qualités sont mises en lumière, et tous tes défauts sont soit acceptés, soit on a pas besoin de s'en préoccuper et tant mieux
-un métier dans lequel tu retrouve tes rêves d'enfants , tes passions...

As tu fais le tour de ton fonctionnement ? Youtube est une mine d'or dès qu'on tape des mots clés sympa Wink
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par Erycia27 le Ven 24 Fév 2017 - 19:56

J'ai déjà beaucoup réflechit au compétences et capacités que j'ai
Le gros soucis que j'ai au final c'est le travail en équipe. J'ai tendance à être trop gentille avec mes collègues et à tout leur céder et ça n'apporte rien de bon et en plus quand il y a une bourde ça me retombe toujours dessus même quand je ne suis pas responsable. ^^
En ce moment je travail seule, je n'ai pas de collègues donc pas de problèmes de ce côté là, mais le moral en prend un coup. C'est dur de ne jamais pouvoir parler quand je suis a boulot ou me boire un café avec quelqu'un pendant mes pauses

Enfin bref faut que j'arrête j'ai l'impression de me plaindre et j'aime pas ça
Je vais continuer de me renseigner pour voir quelle possibilités j'ai. Après changer de travail n'est pas une priorité et de toute manière je ne peux pas me le permettre en ce moment. Et puis je suis en CDI, comment de jeunes de mon âge on la chance d'être en CDI ??

En tout cas merci pour tes conseils Smile
Erycia27
Erycia27

Messages : 46
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 22
Localisation : Limousin, corrèze

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par -Benoit- le Ven 24 Fév 2017 - 20:08

Non non, te prives pas, t'as le droit de "te plaindre", où est le soucis ? pirat

Je crois qu'on a tous besoin de savoir qui on est, comment on fonctionne : observe toi avec un peu de recul, n'essaie pas de juger (ni toi, ni la situation) . Si tu commence une phrase et que tu l'intéromp par "j'ai pas envie de me plaindre", c'est dommage !
-moi ça m'intéresse
-on est dans un pays libre, t'as le droit de t'exprimer Wink
-Vas au bout de ton observation : Si tu te fais marcher sur les pieds, et que le schéma se répète, dis toi
que ça peut très vite changer.
Dans mon cas, il y avait de la procrastination, de la dépendance affective, du syndrome de stockholm.
Oberserver, appeler les choses par leur nom : c'est en identifiant tous ces mécanismes que tu trouveras des outils pour les déjouer Wink

Je pense que tu as le choix entre
-travailler sur toi pour être plus forte face aux autres
-Eviter les situations a risque
non ?

Les choses changeront quand tu l'auras décidé. Mais tu as aussi besoin de recul, d'un nouveau regard sur toi.
Déjà, quelle relation as tu avec toi même ? Est-ce que tu sais te regarder dans une glace et te dire "je suis quelqu'un de bien " ?

La programmation de l'inconscient est fourbe : si on se fait marcher sur les pieds longtemps, nos croyances limitantes vont nous envoyer dans un schéma qui se répète : si on nous traite de con, non seulement on va finir par le croire, mais en plus, on va se mettre dans des situations à risque sans le vouloir ! Comme tu le fais probablement en ce moment avec ton métier actuel ?

(Si j'emplois des mots nouveaux, vas sur youtube et fais toi plaiz ! ptit outil : plutot que de rester 10 ans devant l'ordi, on peut transformer les vidéos de youtube en son mp3 : du coup j'écoute des conférences pendant que je conduis ou que je travaille, au lieu de rester devant l'ordi.

N'hésites pas à aller à la rencontre des zèbres, des hypersensibles et des asperger, tu retrouveras peut être des personnes avec qui le courrant passe bien ?

Je sais pas si ça t'aideras dans ta recherche ?
https://www.zebrascrossing.net/t25199-avez-vous-trouve-votre-vocation-professionnelle?highlight=professionnelle
https://www.zebrascrossing.net/t29494-votre-rapport-a-la-vie-professionnelle?highlight=professionnelle
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par Erycia27 le Ven 24 Fév 2017 - 20:19

Si tu veux vraiment que je me plaigne tu vas en avoir pour un moment à tout lire donc je vais m'abstenir Smile
J'aimerai autant ne pas pourrir l'ambiance ^^

Et oui j'arrive à me regarder dans une glace et me dire que je suis une fille bien. J'ai longtemps eu du mal mais en ce moment j'y arrive et sans problème ^^
Je pense que je suis plutôt gentille et serviable et que si je me croiser dans le rue je me trouverai plutôt cool Very Happy

Et en faite si je suis actuellement femme de ménage et que je n'ai aucun collègues c'est en partie un choix de ma part. J'avais besoin de m'isoler avec tout les problèmes personnels et professionnels qui m'étais tomber dessus. Maintenant j'ai besoin de sortir de l'ombre. Smile
Erycia27
Erycia27

Messages : 46
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 22
Localisation : Limousin, corrèze

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par -Benoit- le Ven 24 Fév 2017 - 20:32

Cool !
Et que dirais tu à tous ces zèbres, sur le forum, qui ont 2 à 3 fois ton age, et qui sont encore dans cette situation ?
J'imagine que tu as trouvé une espèce d'étape intermédiaire pour souffler un peu, même si c'est pas le travail de tes rêves ?
Tu saurais faire un petit saut dans tes souvenirs, te rappeler l'enfant que tu étais : t'as une liste de rêves longue comme le bras ? cat
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 27
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par Erycia27 le Ven 24 Fév 2017 - 20:37

C'est pas évident de s'accepter alors non ca ne m'étonne pas que des gens plus âgés que moi ne s’accepte pas encore.
Oui ce travail et un moyen de souffler mais ça y est j'ai repris mon souffle j'ai besoin d'autre chose maintenant. Et puis j'aime les boulots ou il y a toujours plein de truc à faire, alors que dans mon boulot j'ai tendance à vite m'ennuyer.
Une liste de rêves longue comme le bras ?? Evidement je suis une grande rêveuse !! Smile
J'écris un livre depuis trois ans, c'est du fantastique, donc je me suis créer mon monde de rêve ^^
Il y a plein de chose que j'aimerai accomplir dans ma vie mais tout ne dépend pas de moi
Erycia27
Erycia27

Messages : 46
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 22
Localisation : Limousin, corrèze

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par isadora le Sam 25 Fév 2017 - 8:52

A 19 ans il est possible de reprendre ses études. ..de partir bosser à l étranger par ex.
peut être peux tu réfléchir non pas au métier que tu souhaites exercer mais à l endroit où tu te verrais travailler : un bureau, un magasin, dans un cabinet, sur la route, dans un laboratoire, en plein air, dans un endroit où ça bouge tout le temps comme une usine ou un hôpital, un endroit où les choses soient bien rangées comme un entrepôt logistique ou une administration.
Et puis plutôt seule ou plutôt avec des gens en équipe ou seule en rencontrant des gens ou en équipe en restant avec l équipe.
En croisant ces possibilités cela pourrait te donner des pistes.
isadora
isadora

Messages : 1974
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par Erycia27 le Sam 25 Fév 2017 - 10:41

Je vais me pencher sur la question merci
Erycia27
Erycia27

Messages : 46
Date d'inscription : 24/02/2017
Age : 22
Localisation : Limousin, corrèze

Revenir en haut Aller en bas

Une spiral d'échec professionel ? Empty Re: Une spiral d'échec professionel ?

Message par sobeub le Dim 5 Mar 2017 - 3:07

Bonsoir,
Je pense être un peu zèbre sans en être tout à fait sûr car je n'ai pas fait de test (lequel, lesquels… mystère). Mes proches me trouvent juste un peu étrange et différente dans ma façon de penser. On en rigole en famille et c'est le mieux. Ma soeur, mon père et quelques cousins à moi sont comme moi (et pire) alors on se dit que cela doit venir de la famille Smile. Sans en parler entre nous, je me pose réellement la question des liens familiaux.
Pour le sujet de ce post, je parle pour mon cas personnel. Je viens d'une famille ayant fait des études supérieurs (médecins, ingénieurs…). Je pense avoir de la chance dans mon milieu personnel et professionnel et avec les gens que j'ai pu rencontrer. Je suis designer et j'ai la chance d'avoir un travail qui me plaît et dans lequel je pense avoir rencontré pas mal de personnes semblable à moi. Zèbre ou pas (finalement je n'en sais rien) mais avec les mêmes modes de pensée. Ma soeur m'a dit une fois "dans votre promo, vous êtes tous des autistes". Cela m'a fait rire. J'ai eu des difficultés avec des personnes dans le travail (j'ai appris bcp car je ne viens pas de ce milieu) et puis des connivences avec d'autres. Cela est important de repérer les personnes pouvant être ses mentors et les personnes à éviter à tout pris !!! Débutant ou pas, il faut faire confiance en ses intuitions. Cela m'a toujours réussi
Je travaille depuis 2010 et je me suis retrouvée dans une position où je me suis ennuyée très vite. En tant que novice, je pense qu'il faut rester humble et tenter de prendre plus de compétences et de responsabilités (simple peut être dans certains domaines et plus dur dans d'autres) et jouer le jeu jusqu'à ce que de nouvelles opportunités ce présentes. Ce n'est pas simple mais le temps est avec nous. Accumuler pour mieux prendre la main, il faut tenter de garder la main. J'ai changer de travail en 2012 et repris des études en 2014 (master 2 de recherche) pour appuyer et mettre en avant des éléments de mon cv. Ah ah en France cela à fonctionné… J'ai le travail que je souhaite désormais… Un an de master dans un école d'ingénieur parisienne et on vient me chercher. La france reste très attachée au parcours, aux écoles et aux diplômes (malheureusement sans doute. Méritocratie mon oeil!). J'ai 3 diplômes demandés et j'ai la chance de ne plus chercher de travail depuis 6 ans (plus tard tout changera).
Ma soeur à tout plaqué (métier bien payé et demandé dans le commerce) pour faire de la danse et du coaching sportif. Il faut le faire, je l'admire. La réorientation si elle est souhaitée fournie une force mais peut faire très peur. Il faut bien sûr ne pas négliger les aspects intellectuels (être capable) mais surtout financiers et avec des propositions d'emploi et les soutiens des proches. Pour nous financer, ma soeur à fait un emprunt et moi je travaillais en freelance (facilité de par ma profession mais difficulté dans l'accumulation des activités).
J'ai la chance de ne pas avoir eu de gros problèmes financiers (ce qui, je le sais, peut poser problème). Il y a des possibilités d'emprunt (attention cependant car il ne faut faut pas s'endetter), des formations en alternance avec un financement mensuel. Je pense que cela est une bonne option.
Il faut bien se renseigner. Si tu as moins de 30 ans cela est plus simple car la sécurité sociale et d'autres choses te seront proposés. Au delà de 30 ans des difficultés se profilent. Mon conseil est, si tu le peux, de te réorienter avant tes 30 ans dans un activité qui t'intéresse et qui propose un peu de travail (en france ou à l'étranger).
Il faut te faire confiance et regarder un peu le marché évidemment.
Pour tes compétences en équipe cela vient avec le temps, il faut être malin et aspirer les éléments qui te seront utiles par la suite. Je suis timide avec mes proche mais je tente de devenir sociale avec mon milieu professionnel. Différencier les 2 est possible et je pense le mieux.
Un de mes cousins est décédé la semaine dernière. C'était un autiste asperger. Une de ses soeur a évoqué une citation de Tolkien lors de la cérémonie d'incinération : "Tout ceux qui errent ne sont pas perdus"
Cela est très important.
Mon cousin était un très bon photographe mais inconnu et au RSA. il a travaillé en vendant des chemises pour se nourrir, seulement se nourrir. Et puis il n'a pas eu de chance avec la maladie. Il n'a pas eu de carrière, il était juste génial avec les gens et il était doué en photo mais pas encore . La vie c'est faire ce que l'on sent bien pour soi. Pas ce qu'il faut faire. Il travaillait pour se nourrir et cela était dur pour lui. Il faisait également de magnifiques photos. Ces parents était chirurgien et directeur de clinique… Il voulait juste être en vie et cela est le plus important. Cela est dur, cela demande de se battre mais cela est positif. Ce que tu veux faire, tu dois le savoir. Tu feras des concessions car le monde n'est pas idéal. Tu ne seras pas à l'aise car le monde est complexe mais si tu fais ce qui te plait toi et qui te permets de vivre à un niveau de vie qui te convient alors tu auras tout gagné. L'aspect financier est (malheureusemen) important dans beaucoup de cas.
Bon courage
bises
sol
sobeub
sobeub

Messages : 10
Date d'inscription : 24/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum