Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Invité le Sam 18 Fév 2017 - 22:37

C'est sur Wikipedia que j'ai lu ca. Dans la rubrique "causes du traumatisme de l'hyperacousie figure celle-ci "Syndrome d'asperger où la prévalence de l'hyperacousie est de 69 %".

J'aimerai savoir si quelqu'un souffre d'hyperacousie, et aurait réussi à atténuer ses acouphènes.


Dernière édition par Parisette le Sam 15 Juil 2017 - 15:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par izo le Sam 18 Fév 2017 - 23:18

Je ne suis pas diagnostiquée aspie, mais j'en ai bien quelques traits (là l'air de rien je me balance un tantinet), j'ai également quelques menus soucis avec le bruit que je perçois de manière égale en effet. Ils m'arrivent tous premiers sur la ligne d'arrivée.
Et en effet j'entends souvent comme des bruits sourds de ...cloche résonner dans ma tête. C'est comme si j'avais un métronome dans le crâne ce qui est très inconfortable pour l'endormissement. j'ai pensé à des soucis de tension, mais n'y suis pas sujette. Je n'ai pas résolu ce problème qui persiste encore.
Enfant j'ai passé de nombreux tests ORL suite d'ailleurs aux tests de QI à cause d'un quotient verbal bien inférieur au quotient de performance et d'un mutisme avéré me concernant. Ces tests ont révélé quelques dysfonctionnements à propos de certaines longueurs d'onde, aussi il m'a été déconseillé d'apprendre les langues salves car certains sons ne me sont pas audibles. Comme je ne distingue pas les sons les médecins ont expressément recommandé à mes parents de demander aux enseignants de me placer devant en classe, avant de me prédire une surdité que j'attends toujours...
Bien sûr le port de casques (à l'époque pour les walkman m'était interdit).
Je m'autorise les casques mais peu fréquemment, car malgré tout j'ai souvent besoin d'écouter de la musique pour me concentrer (une musique unique, répétitive par exemple, en boucle). j'ai ainsi rédigé tous mes mémoires (et jadis mes devoirs de maths) de cette façon.
Je ne sais pas si ma contribution t'éclaire. Mais il est je pense possible de gérer ces inconvénients en identifiant les moments et les sources éventuels qui déclenchent par exemple ces bruits. je me suis ainsi aperçue que la fatigue y contribuait. Je m'efforce alors de me détendre (je prends un bain par exemple...c'est simple mais ce procédé donne un bon résultat me concernant) et de bien dormir.


Dernière édition par izo le Dim 19 Fév 2017 - 12:41, édité 1 fois
izo
izo

Messages : 3737
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par -Benoit- le Dim 19 Fév 2017 - 11:15

Hello
Merci à vous deux d'alimenter un sujet aussi intéressant !
Je pense que si chacun ramène son expérience, c'est toujours mieux que rien pirat

Aucune expérience pour les ondes électro-magnétiques.
Pour le bruit extérieur : quand je sens que je vais y être sujet , je mets des bouchons... Mais je me rends compte que mon état de fatigue, ma façon de m'alimenter, et mon état (bonne humeur vs stress) va énormément influencer sur ma perception du bruit. Pas vous ?
Et pour les acouphènes, j'en ai eu des violents étant enfant.
Les ORL n'ont rien trouvé, et c'est à 7 ans que j'ai rencontré un magnétiseur : il m'a regardé et m'a dit : "il y a un paquet de noeuds dans ta tête, bonhonmme. Je vais pas pouvoir dé-mêler tout ça, mais je vais au moins t'enlever ce bruit."
Comme quoi, les gens font des miracles cat

(C'est seulement aujourd'hui que je comprends : les noeuds n'en sont pas vraiment, c'est juste parce que je suis un zèbre, donc... finalement c'est normal cat  Et aujourd'hui j'aime bien mes "noeuds", je les ai apprivoisés ) .

Bien à vous
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 28
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par meï le Dim 19 Fév 2017 - 11:21

je suis asperger et je souffre d'hyper-accousie.
mais, je ne vois pas le lien entre ondes et hyper accousie?, (cependnt je suis aussi sensible aux ondes.)
je fais avec depusi des années, entre bouchons d'oreilles, et meditation pour se ressoucer entre moments penibles. bcp d'aspis ont des casques anti bruits.
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Vincenz' le Dim 19 Fév 2017 - 13:36

Pareil que vous, pas de problèmes liés aux ondes mais de vrais problèmes de sensibilité auditives, en tout cas à l'enfance (je me souviens d'une expérience traumatisante au cirque, j'ai tenu dix minutes après on est parti parce que je n'arrêtais pas de pleurer, le bruit me faisait réellement mal). Une dizaine d'otites (dont une avec tympan percé), un bouchon et un peu trop de musique métal un peu trop forte ont réglé le problème en réduisant très légèrement mon audition (en particulier du côté gauche, le côté qui a eu tous les problèmes). Ma dernière expérience de lieu vraiment bruyant, c'était un bar lors d'une IRL ZC et j'ai pas eu mal alors que j'entendais un mot sur trois... à part ça les sons aiguës en général je supporte pas, ça ça me fait très vite mal aux oreilles, mêmes des sons utilisés dans la musique (donc qui ne doivent pas déranger la majorité des gens), donc faut croire que j'ai encore trop d'audition pour être vacciné *-*

Par contre, aujourd'hui encore, si je suis fatigué ou si je suis stressé, je suis très vite dérangé ou au moins distraits par les bruits de fonds, genre des bulles dans une canette de soda. Ça m'empêche de penser à quoi que ce soit c'est vraiment gênant. Le pire, c'est le bruit que font des vieux haut parleurs qui ils sont juste branchés (le petit grésillement de fond) ou celui d'un portage pas loin d'un haut parleur, ça ça me dérange très vite. À l'inverse, juste à côté de ma tête quand je suis sur mon lit j'ai un maneki neko (le chat japonais qui bouge une patte) et son mécanisme, la nuit, fait un petit bruit répétitif très apaisant et rassurant, ça casse le silence qui me stress beaucoup donc ça m'aide à dormir.

izo a écrit:j'ai souvent besoin d'écouter de la musique pour me concentrer (une musique unique, répétitive par exemple, en boucle)

Youpi ! Je ne suis pas le seul à faire ça *-* Si tu savais le nombre de fois où mon meilleur ami s'est moqué de moi à cause de ça, lui c'est l'inverse une seule musique en boucle ça l'ennuie et ça l'empêche de se concentrer, donc il ne comprends pas que je puisse faire ça, mais ça aide vraiment. J'ai une musique que je mets toujours en fond quand je travaille, ça m'aide vraiment à rester là-dedans et à pas penser à autre chose.
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par izo le Dim 19 Fév 2017 - 13:58

@Vincenz Merci pour toutes ces précisions que j'aurais pu rédiger moi même (otites à répétition, petits bruits insupportables, style aiguille d'une horloge dans une pièce, grésillements). J'ai aussi une intolérance aux sons aigus aussi même s'ils chantent bien je ne peux absolument pas écouter certains chateurs. Out Céline Dion par exemple ou les opéras de Verdi. Même problème en boite de nuit où le volume est trop fort.
izo
izo

Messages : 3737
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Invité le Dim 19 Fév 2017 - 15:00

Merci pour le partage d'expérience.
Les ondes n'ont aucun lien je vous confirme.

Les acouphènes ne sont alors que gênantes selon vous ? (rien de pathologique ?)
Izo, quel spécialiste à ton avis tes parents étaient allés voir ?


Dernière édition par Parisette le Dim 19 Fév 2017 - 16:44, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Lyariana le Dim 19 Fév 2017 - 16:03

Je ne suis pas aspie (bien que certains pensent que cela reste à démontrer) mais l'hyperacousie est une grande "copine".

Pour les otites à répétitions, enfant j'étais assez spécialiste, jusqu'à une otite céreuse qui a été mon dernier grand événement à propos d'oreilles, mis à part le fait que j'éprouve des douleurs dès que ma tête est à un mètre sous l'eau. J'avais à l'occasion perdu 30% de mon audition avant d'aller voir un ORL, et retrouver une audition très (trop) forte n'avait pas été la partie la plus plaisante.

Le côté "tous les sons en même temps" est particulièrement handicapant pour suivre des conversations. Souvent ça me laisse le choix entre dépenser 3 à 4 fois l'énergie normalement nécessaire pour entendre quelqu'un ou finir isolée des autres, y compris à certaines IRL.

En discutant avec des amis musiciens, on a pu constater que ma perception des basses est problématique, et que le tri des sons était particulièrement difficile dans cette zone. Si on me passe les sons graves en détaché je les perçois normalement à bien, mais je suis incapable de distinguer la voix du chanteur avec les basses notamment dans les genres rap et métal, que j'ai tendance à esquiver (sauf les groupes ou la voix est celle d'une chanteuse, qui se détache donc parfaitement du "fond"). Par contre, pour les aigus -que j'adore- je distingue énormément les notes, au point de distinguer sur un morceau de piano les notes jouées des notes prolongée par la pédale, ce qui me donne parfois l'impression que l'enregistrement est de mauvaise qualité. Pour régler le problème en partie, je compte investir dans un casque "neutre" qui contrairement aux casques du commerces n'accentue pas les basses. Un système de spatialisation du son m'aide aussi à ne pas trop avoir de mélange dans les notes.

La fatigue, les éléments perturbateurs ou consommateurs d'énergie influencent aussi l'hyperacousie. Quand une migraine arrive, ma gestion des sons part totalement en cacahuète, comme si quelqu'un passait le volume de 5 à 15 et il devient inutile de chercher à trier le moindre son. Comme c'est l'un des premiers symptômes, je m'en sers comme avertisseur de mon état général de fatigue.

Les bouchons d'oreilles ou les casques anti-bruits sont une solution. J'étais un peu réticente au départ, à cause de l'aspect "associal" qu'ils peuvent véhiculer, mais même les plus basiques des bouchons d'oreilles (diminution des bruits de 30dB) peuvent être vraiment une aide.

Dans les derniers bruits qui m'ont causé de la gêne, je peux citer les hauts-parleurs de l'amphi -je peux savoir s'ils sont allumés rien qu'au bourdonnement léger qui se crée dès qu'on bascule le bouton sur on- l'alarme incendie ou n'importe quelle sirène dans la rue (je me demande comment les pompiers ou la police font pour ne pas finir dingue) ou les matchs de foot systématiquement retransmis dans les bars.
Pour la rue j'ai réglé le souci il y a des années en mettant de la musique dès que je sors de chez moi. L'hyperacousie devient ici un avantage : je règle le volume de sorte que les bruits "faibles" mais fatiguant comme les bouches de ventilation, les pas des gens, leur blabla etc soient noyés par la musique, ce qui n'empêche pas les bruits principaux d'alerte de me parvenir comme une voiture qui arrive à un passage piéton ou une sirène de me parvenir de façon tolérable.

Edit, désolée pour le pavé ...
Lyariana
Lyariana

Messages : 1107
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Invité le Dim 19 Fév 2017 - 16:56

C'est un tout petit pavé et fort intéressant Lyariana.
Je suis étonnée que ce phénomène concerne autant de personnes ici.


Dernière édition par Parisette le Sam 15 Juil 2017 - 16:00, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par jolindien le Dim 19 Fév 2017 - 18:13

Moi aussi des acouphènes liés à l'hyperacousie, effectivement cela se produit beaucoup plus quand je suis fatigué.
Le pire sont les sons auxquels je ne m'attend pas, un simple claquement de main  à un mètre c'est insupportable.
Il paraitrait que certaines personnes ont plus de magnétite dans la tête, la sensibilité aux ondes devrait logiquement être plus grande, que faire sinon s'éloigner des ondes.
Là commence le début du pb.
Ma solution, j'habite à la campagne, moins de voisins, moins de wifi, de portables,
et du calme (le coq le matin il me réveille comme s'il était au pied du lit).
Pour le bruit de mastication que ne supporte pas ton fils, étant enfant cela me gênait beaucoup les bruits de mastication.
Pas asperger au fait.


Dernière édition par jolindien le Dim 19 Fév 2017 - 18:39, édité 1 fois

jolindien

Messages : 1534
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par ortolan le Dim 19 Fév 2017 - 18:22

.


Dernière édition par ortolan le Sam 16 Déc 2017 - 14:26, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Vincenz' le Dim 19 Fév 2017 - 19:32

Vu que j'avais jamais entendu le mot je me suis dis "ça doit pas me concerner" et j'avais pas fait la recherche (weekend chargé...), mais après l'avoir fait, en fait, ce topic a mis un nom sur le bourdonnement de temps en temps ou le sifflement, ce genre de chose, même si moi ça vient sans doute plus de la musique trop forte que d'autre chose. La seule solution que j'ai trouvé : se boucher l'oreille, ça passe plus vite comme ça, même si j'imagine qu'en société se mettre le doigt dans l'oreille ne doit pas être super bien vu...

Après, pour réagir à ce que disait Lyariana sur le volume qui passe de 5 à 15, tout ça chez moi est très lié au stress : quand je suis dehors (autrement dit, quand je suis en panique, je déteste le monde extérieur), j'ai tendance à faire attention au moindre son et donc... j'entends plus de choses que d'habitude, jusqu'au moment où je stress tellement que je finis dans ma bulle, pour me calmer, et là y a toujours un son (un rire, un bus, un téléphone qui sonne...) qui me ramène brutalement au monde réel et ça devient encore pire, le stress, les bruits partout, les couleurs et tout ça. C'est le même effet quand je suis dans un lieu particulièrement calme, par exemple la seule fois où j'ai, pendant trois jours, dormi dans une maison à la campagne : c'était trois jours de paranoïa, de déprime profonde, de mal partout, de vertiges et d'envie de vomir. Chaque bruit me faisait sursauter, c'était vraiment invivable. Quand j'étais gamin, le calme de la nuit me faisait le même effet (en beaucoup moins fort), et ça me le fais encore aujourd'hui quand je suis trop stressé : y a un bruit dans la pièce d'à côté (genre un de mes chats qui va manger, ou le bois qui craque) et je deviens paralysé en train d'imaginer tous les scénarios possibles et toutes les explications rationnelles à ce bruit, résultat je fais plus attention aux bruits, j'en entends encore plus et c'est reparti pour encore plus de stress...

Par contre, quand je suis au calme genre, là tout de suite, en fond j'ai la télévision dans l'autre pièce, des gens qui passent dans la rue, le bruit de mon clavier, tout ça... sans cet aspect "tout est amplifié, analysé, vérifié". Et résultat je tri beaucoup mieux les bruits : mon petit maneki neko a côté de moi, je ne l'entends pas, pareil j'essaie pas de comprendre ce que dit la TV (ça c'est le pire dans des lieux bruyants : les brides de phrases qui se mélangent, les mots chopés ici ou là...). Donc pour conclure : le pire, c'est d'être à la fois hypersensible et hyperstressé / hyperanxieux. Tant que je peux éviter cette combinaison-là, c'est pas trop problématique *-*
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Invité le Dim 19 Fév 2017 - 19:52



What a Face


Dernière édition par Tartiflette le Lun 27 Fév 2017 - 16:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Lyariana le Dim 19 Fév 2017 - 20:48

Contrairement à Vincenz' il n'y a pas de facteur autre de la montée du son que le passage d'un seuil de fatigue, cela peut m'arriver en plein repas, en cours de danse, des moments où il n'y a pas de raison à une montée de stress ... Je dois parfois vérifier avec une personne extérieure si la montée du son est extérieure ou bien dans ma tête.
Lyariana
Lyariana

Messages : 1107
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Asperzebre le Mar 21 Fév 2017 - 20:08

Je me retrouve beaucoup dans les témoignages de ce fil: hyperacousie, incapacité de faire le tri dans les sources sonores...
Le stress a un rôle important, la fatigue aussi, les deux amplifient considérablement l'hyperacousie.
J'ai la chance de ne pas avoir d'acouphènes (je croise les doigts pour que ça dure).

Concernant les ondes, difficile de dire si j'y suis sensible ou non, j'ai parfois des maux de crâne après une exposition, mais je ne peux pas déterminer si les ondes en sont la cause ou non (probablement qu'elles jouent un peu, mais ne sont pas la cause unique).

Il est possible aussi que les 'ondes' qui dérangent ton enfant soient en fait des bruits qu'il est le seul à entendre, et qu'il associe aux ondes.
Il faudrait peut-être lui demander ce qu'il entend par 'ondes' pour en avoir le cœur net.

Petite anecdote: il y a quelques semaines j'ai été totalement incapable de m'endormir, à cause d'un bruit très aigu et insupportable, j'ai cru au bruit d'un appareil électrique (frigo, ordinateur ou télé en veille...).
Au bout de plusieurs heures perdues à me retourner dans tous les sens dans mon lit sans dormir, j'ai fini par me lever et chercher la cause de ce bruit insupportable: ce n'était ni la télé ni le frigo, ni l'ordi mais le téléphone portable en train d'être rechargé.
Une fois le chargeur débranché, le bruit s'est immédiatement arrêté et j'ai pu dormir.
Je me suis fait piéger à nouveau quelques jour après, et maintenant je prend bien soin de ne recharger le portable qu'en journée, là je n'entend pas le bruit (j'ai peut-être l'ouïe moins sensible en journée que le soir).



Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2207
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par ISIS75 le Jeu 23 Fév 2017 - 23:07

p-e que les autres bruits en journée couvrent le bruit du tél/chargeur, aussi...
sinon t'as tjs le choix de le mettre à recharger dans une autre pièce avec la porte fermée.
ISIS75
ISIS75

Messages : 2839
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Gothique le Ven 18 Aoû 2017 - 4:44

Ne pas se concentrer sur les accouphènes, ne pas les écouter...

Chez moi le temps a presque complètement guéri l'hyperaccousie de manière progressive entre 6 mois et 2 ans : réduction des accouphènes et de la souffrance dûe au bruit.

aujourd'hui je dois encore faire attention à ne pas trop m'approcher des sources sonores sinon j'ai mal pendant un bon moment après et de légers retours ponctuels d'accouphènes mais je peux à nouveau vivre presque normalement

Gothique

Messages : 24
Date d'inscription : 17/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Blackmail le Ven 18 Aoû 2017 - 16:30

Hyperacousique également, trait classique chez les Aspies étant donné leur difficulté à savoir trier les sons et tout ce qui arrive de leurs sens en général.

Je ne supporte pas les sons trop forts, et fréquemment, il m'arrive de devoir me protéger instinctivement les oreilles lorsque je me ballade dans Paris. Dès fois, prendre certaines rames de métro relève de la torture, du genre de bruit que fait la craie sur un tableau. Mais j'y arrive quand même, bien obligé...
Les concerts (sauf musique classique) m'ont presque toujours éloignés, même lorsqu'ils s'inscrivaient dans un cadre généralement plus festif.

Concernant les acouphènes, j'en ai très rarement eus, mais lorsque cela arrive, c'est excessivement dérangeant, au point parfois de ne plus pouvoir dormir à cause du "bruit".
Mon spectre auditif est apparemment nettement plus étendu que la moyenne, spécialement dans les aigus.

Enfin, j'ai également une oreille absolue, ce qui était très pratique lorsque je fréquentais un conservatoire de musique.

Ces deux dernières propriétés sont très fréquentes chez les Aspies hyperacousiques, rien d'étonnant.

Pour ceux que cette caractéristique amusante intéresse, un petit article en anglais:

https://iancommunity.org/ssc/perfect-pitch-autism-rare-gift
Blackmail
Blackmail

Messages : 5315
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Invité le Lun 21 Aoû 2017 - 13:53

Pas asperger de mon côté, à moins d'un énorme déni.
J'ai du mal à me considérer comme hyperacousique, mais je suis très sensible aux bruits. Je ne pense pas les entendre plus que les autres, mais ce qui est sur, c'est que le bruit me dérange plus, au point de me créer des malaises physiques, douleurs à l'estomac, tremblements, bruxisme ... Je pensais que c'était causé par des expériences traumatisantes liées au bruit étant enfant (musique à fond pendant plusieurs jours d'affilée, plusieurs heures par jour, imposées par un tiers potentiellement violent et sous l'emprise de l'alcool).
Bizarrement, j'ai choisi de me spécialiser dans l'acoustique lors de mes études.

Il y a 3 ans, j'ai dû passer un audiogramme alors que j'etais en pleine otite et que je me sentais totalement sourde d'une oreille. Pourtant l'audiogramme était parfait. Encore à ce jour, je suis incapable de dire si mon acuité auditive est plus développée ou si les autres perçoivent les mêmes bruits mais s'en foutent ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Emme le Mer 7 Fév 2018 - 20:28

aspie aussi et c'est au quotidien le moindre bip dans la maison les sons grave et aigue mais ça me rend malheureuse c'est compliqué avec risque de me faire une crise de psychose derrière
Emme
Emme

Messages : 28
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 37
Localisation : ile de france

http://corbonnois-emmeline.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par ISIS75 le Sam 10 Fév 2018 - 14:00

@emme : t'as quoi comme éclairage chez toi ?
ISIS75
ISIS75

Messages : 2839
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Emme le Sam 10 Fév 2018 - 14:27

Des ampoules normales ah tu as une solution ?
Emme
Emme

Messages : 28
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 37
Localisation : ile de france

http://corbonnois-emmeline.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par ISIS75 le Sam 10 Fév 2018 - 23:29

petits éclairages LED d'appoint ? Boules quiès ?
ISIS75
ISIS75

Messages : 2839
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Emme le Dim 11 Fév 2018 - 23:53

Les boules quies j ai pas testée l éclairage led quel sont les bienfaits
Emme
Emme

Messages : 28
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 37
Localisation : ile de france

http://corbonnois-emmeline.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Invité le Lun 11 Nov 2019 - 12:07

J'ai des acouphènes depuis que je suis môme mais ne m'en suis vraiment rendu compte cet été alors que je n'étais pas seul, j'entendais les hirondelles et les grillons en soirée alors qu'il n'y avait ni l'un ni l'autre...
Un fond sonore auquel, je ne prête pas vraiment attention.
Il est présent, un point c'est tout.

Concernant l'hyperacousie, je ne sais pas...
Fort probable mais j'essaie autant que possible d'éviter les chocs sonores qui me flingue les tympans.
Intolérance à certains volume sonore de la voix humaine (personnes qui (selon moi) parle anormalement fort)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par siamois93 le Lun 11 Nov 2019 - 12:19

J'ai une minette qui s'affolle au moindre bruit, et je me demande si elle n'est pas hyperacousique elle aussi. J'essaye de la calmer du mieux que je peux mais je me rends bien compte que tous les bruits l'énervent, qu'elle est très sur la défensive à cause de cela. Avec ses trois bébés elle a du s'habituer, mais elle reste sensible, elle préfère quand je ferme les portes et fenêtres car la maison est plus silencieuse que dehors.

Quels sont les traitements de l'hyperacousie ?
Ce n'est pas comme les acouphènes qui sont plutôt un bruit rémanant.
siamois93
siamois93

Messages : 9238
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par Ruda le Lun 11 Nov 2019 - 12:51

@siamois
Le "traitement" est l'entrainement de la capacité à en faire abstraction (c'est une blague) ; mais c'est pas un entrainement comme celui qui consiste à muscler une partie de son corps ; pas non plus un régime. Juste une décision (inconsciente, une décision "d'habitude") à propos de l'attention accordée aux choses. "Juste ça" haha. Etre accompagné et porter son attention sur l'interaction avec l'autre en général suffit à supprimer tout autre etc par ex ; l'attention que la personne reçoit par l'intermédiaire de l'objet "bruit" peut aussi bien solliciter le etc

Il n'y a pas que le bruit dans le bruit, je suppose. Quand j'étais petit, en voiture : j'ai voulu que mon père baisse le son, je lui demande, et il n'est pas trop pour ; la mère tente le compromis, et explique que le volume est ok, voire ment en disant qu'il a été baissé ; je refuse cette situation, et le manifeste ; il monte le son, je pleure et un fort sentiment d'injustice me rempli, car j'avais vraiment l'impression que le volume n'était pas ok du tout à la base.
Un peu plus tard, l'hyperacousie est reconnue ; mais était elle là avant ? avant que toute l'attention y soit portée etc ?
Et avec ça, à chaque bruit remarquable maintenant je me rappelle de cette anecdote, ce qui m'ennuie, m'énerve.
Ruda
Ruda

Messages : 475
Date d'inscription : 03/01/2019
Age : 23
Localisation : top 3 couleurs

Revenir en haut Aller en bas

Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers Empty Re: Prévalence d'hyperacousie chez les Aspergers

Message par siamois93 le Lun 11 Nov 2019 - 12:57

Il y a un film qui commence avec ton histoire, c'est une gamine à l'arrière, elle finit par provoquer un accident où ses deux parents meurent. Tout ça parce qu'ils n'écoutaient pas leur enfant. Ça craint la vie Very Happy

siamois93
siamois93

Messages : 9238
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum