S'aimer soi-même pour aimer les autres?

4 participants

Aller en bas

S'aimer soi-même pour aimer les autres? Empty S'aimer soi-même pour aimer les autres?

Message par Ponitodesbois Dim 22 Jan 2017 - 19:08

... Tout un programme hein!
C'est en fait mon objectif depuis plusieurs mois, alors j'ai un peu bouquiné, vu une psy (qui pour l'instant est + intéressée par la zébritude et la dépression que leurs conséquences "futiles" à savoir le relationnel), mais je ne sais pas comment prendre le problème en main. On fait comment pour s'aimer après avoir passé au mieux une vie à se tolérer, au pire à se détester? Ca me paraît impossible/insurmontable. J'avais la fausse idée en tête que ça pourrait venir si quelqu'un m'aimait très fort, or non seulement ça n'a jamais rien donné, mais il m'est en plus impossible de gérer une relation de couple de manière "normale", je finis toujours par être dans la fuite et la peur. Et du coup je perds les gens qui m'aiment très fort. Hey. Fun.

La difficulté réside aussi dans le fait que j'ai très peu d'amis/de potes, du coup cercle vicieux, bouh personne ne m'aime, je suis désoeuvrée, je m'ennuie, je me déteste et je déteste ma vie. Simplifié Wink Idem, insatisfaction de ma vie en général, je suis nulle, je fais que de la merde, c'est de ma faute, personne ne m'aiiime. Voilàvoilà.

Si certains ont LA CLE pour s'aimer comme un foufou, je vous attends! Allez au moins des pistes, ne soyons pas gourmands.


Ponitodesbois

Messages : 78
Date d'inscription : 18/08/2016
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi-même pour aimer les autres? Empty Re: S'aimer soi-même pour aimer les autres?

Message par Tact Lun 23 Jan 2017 - 0:52

La plupart du temps, on le passe à voir et ressasser ce qui ne va pas chez nous. "J'aimerais être l'autre en face de moi, cet autre là, cet autre que moi, je l'aime bien". C'est tellement plus facile de voir ses défauts et de se les énumérer indéfiniment jusqu'à se convaincre que ça ne peut pas changer. C'est tellement facile qu'on finit par s'en satisfaire, parce que d'un côté, c'est rassurant. C'est rassurant de savoir comment les choses vont se dérouler si l'on ne change rien à notre situation. "Continuez, c'est toujours tout droit ! - Ouf, merci !". Anticiper, ça devient un jeu d'enfant. Si je fais toujours la même chose, je connais au moins le résultat. Mais d'un autre côté, ça devient aussi démoralisant parce qu'à force de faire tant d'effort à ne pas en faire, à ne pas voir ce qui pourrait aller, ce qui pourrait changer, etc., ce qui démoralise finalement, c'est que la personne à qui on n'a jamais vraiment réussi à plaire, bah c'est nous. Paradoxalement toujours à attendre que quelque chose d'inattendu survienne et nous sorte de cette torpeur lancinante. Toujours à espérer la venue d'un élément extérieur, toujours à espérer que quelqu'un d'autre nous aime à notre place "parce que tu vois, je suis pas sûr d'avoir l'envie, la force d'y arriver seul". C'est difficile de faire ces choses-là seul, mais simplement, nous sommes le déclic qu'on a toujours attendu. Un peu de tolérance et d'empathie vis-à-vis de soi, c'est se laisser l'opportunité de parvenir à enfin se plaire un peu. C'est pas à la vie qu'il faut sourire en premier lieu, c'est à soi-même Smile

Tact

Messages : 2
Date d'inscription : 30/01/2016
Localisation : Île-de-France

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi-même pour aimer les autres? Empty Re: S'aimer soi-même pour aimer les autres?

Message par Invité Lun 23 Jan 2017 - 10:25

J'en suis au point suivant: aimer les autres après avoir passé du temps à m'accepter comme je suis et l'assumer.

J'ai eu un passage à vide où je ne voyais pas l'intérêt de faire entrer des gens dans ma vie pour rompre un équilibre durement gagné. Et aujourd'hui, l'envie est plus forte que la peur. Le déclic vient d'une personne normo-pensante qui a fait plusieurs fois le premier pas vers moi sans arrière-pensée à plusieurs reprises, que j'ai expliqué les raisons de mon recul et que cette personne les a comprises sans me juger. Pourtant, je ne connais pas bien cette personne, on ne fait que se croiser et on ne s'était jamais vraiment parlés avant.

Je crois que ce chemin s'est fait par petites touches:

- lire des livres de développement personnel/ articles/ vidéos sur les problématiques que je rencontrais. Il y a des tas de gens qui vivent bien leur différence (hypersensibilité, décalage; le souci, c'est que nous, on cumule les différences), c'est donc "acceptable".

- la prise de conscience un jour que je PEUX pas faire autrement qu'être moi-même, conclusion d'un long chemin. J'ai pleuré et ressenti une grande tristesse ce jour-là mais ça a dénoué un nœud parce qu'aujourd'hui, je tourne en autarcie, je n'ai pas besoin des autres pour être heureuse. Limite les autres risquent de faire basculer (pas détruire, "juste" faire basculer) momentanément cet équilibre.

- la prise de conscience que je ne peux pas baser la réussite de ma vie sur des choses extérieures (emploi, famille, amour, amitié) mais sur des choses qui ne dépendent que de moi (j'ai mis du temps à me trouver un projet de vie, des mois avant que l'envie de me remettre à écrire des histoires et de jouer de la musique ne revienne après des années de pause, comme une évidence). Ca remplit mes journées solitaires et ça me convient. Ces projets passent avant tout le reste, avant le travail ou les obligations sociales car mon projet de vie est plus important que les envies et les attentes des autres.

-  m'assumer: je m'ennuie, je m'en vais, je ne reste pas par politesse à une soirée ou à un rdv avec quelqu'un (j'avais cette idée de "durée diplomatique" minimale parce que la personne se déplace et fait l'effort de prendre le temps de me connaître/ organise la soirée; maintenant, je pars même au bout de cinq minutes si je me sens mal)

- l'envie me revient parce qu'aujourd'hui, je sais que si quelqu'un me fait souffrir, ça ne me détruira pas mais que je ne me gênerais pas pour lui rendre la pareille. Et ce ne sera pas moi qui serait à ramasser à la petite cuillère. Le souci des gens qui ont tenté de profiter de moi est qu'ils espéraient que je les sauve, ils devaient sentir que je me suis sortie de choses difficiles, que je suis empathique et ces gens sont fragiles. Je sais qu'ils ont recommencé avec d'autres personnes derrière et je me dis qu'un choc peut leur être salutaire et au final écarter les "mauvaises personnes" qui à l'avenir vont sentir qu'ils vont prendre cher s'ils se servent de moi. Je ne demande pas grand chose aux gens, juste de s'assumer et de dire les choses.

- il y a quelques belles personnes qui m'acceptent comme je suis sans me juger et ont su faire le premier pas encore et encore même si j'allais mal depuis quelques mois à cause de ce questionnement justement

Au final, je retrouve l'envie d'aller vers les autres mais je suis prête à sortir les griffes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi-même pour aimer les autres? Empty Re: S'aimer soi-même pour aimer les autres?

Message par -Benoit- Lun 23 Jan 2017 - 13:18

Yes, intéressant. Donc stade 1 : s'observer, se comprendre, se connaitre, et se rendre compte qu'il faut s'accepter et s'aimer tel qu'on est. Ne pas se confondre dans le culte de l'excuse et se bouger les fesses pour avancer. Se rendre compte qu'on risque de chercher l'amour des autres et de rejeter la faute sur les autres , alors qu'en réalité tout vient de nous (une grosse partie) .

Il y a plusieurs outils , en plus de ce qui a été dit, je rajouterais simplement la méthode coué : reprogrammer son inconscient, en se répétant devant la glace qu'on est quelqu'un de bien..
Si à côté on est entouré, et qu'on a conscience que c'est à cause du contexte que l'on se sent différent (le monde , la société, les autres qui nous jugent) alors certaines portes s'ouvrent .

Stade 2 : Donc dans ce post on parle de l'utilité, voire de l'obligation de s'aimer soi même, pour pouvoir aimer les autres ?
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 29
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi-même pour aimer les autres? Empty Re: S'aimer soi-même pour aimer les autres?

Message par SyndromeChinois Lun 23 Jan 2017 - 13:37

Ponitodesbois a écrit:
Si certains ont LA CLE pour s'aimer comme un foufou, je vous attends! Allez au moins des pistes, ne soyons pas gourmands.

  1. Peut-être commencer par ne pas trop se détester pour commencer.. se convaincre que c'est pas toi qu'a inventé les fours à gaz, le marketing sauvage, que t'es pas tel ou tel homme politique, que t'es pas le voisin qui bat sa femme etc.. etc.. se situer par rapport aux autres pour se dire quelque chose de ce genre :

    "mais en fait t'es pas un cadeau d'accord mais franchement, en fait comparé à untel je crois que t'es pas non plus le pire.."

  2. Puis dans un second temps, à force de moins se détester, commencer par redécouvrir ses propres qualités, se rendre compte qu'en fait tu as un truc à revendiquer, des caractéristiques qui manquent ailleurs et qui rendent ce que t'es légitime, voir et là c'est l'objectif final, à s'aimer pour cela.

    "hey mais en fait regarde cette personne t'apprécie vraiment, c'est que peut-être elle a raison de le penser, et puis je sais que j'ai cette qualité"


Plusieurs étapes pour se "retrouver" peut-être .. ? avant de trouver l'autre, donc aimer les autres autant qu'on s'aime.
Je sais pas c'est en théorie ce qui me semble le meilleur cheminement, le commentaire précédent dit la même chose il me semble, la méthode "caué".
SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 42
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi-même pour aimer les autres? Empty Re: S'aimer soi-même pour aimer les autres?

Message par Ponitodesbois Lun 23 Jan 2017 - 13:43

@Tact ouais je me souris à moi-même à FOND tu imagines bien Wink Je sais qu'il faut le faire mais je ne sais pas comment. On m'a déjà dit comme @doc-pisto-colle de me dire à quel point je suis géniale devant le miroir mais j'y crois pas 3 secondes du coup j'ai pas persisté plus de.... 3 jours? Oui j'abandonne vite Wink

@bleuenn Tu as des livres à me conseiller? J'ai lu une bouse sur la dépendance affective, j'ai un bouquin sur l"hypersensibilité en attente...
Je pense que le problème principal est que je ne sais pas quoi faire de ma vie. Dans mon boulot nous sommes très nombreux sur le marché donc ça ne fonctionne pas... Comme je le veux. J'aime mon métier mais ce n'est pas la passion non plus. Et dans ma vie personnelle il m'est impossible de dire si je veux vivre avec quelqu'un, seule, en ville, à la campagne, dans une autre région... Comment atteindre un but qu'on ne connait pas...

Cela dit j'ai l'impression d'avoir déjà passé l'étape prise de conscience, je suis seule avec moi-même, ok, on va faire avec. Sauf qu'il reste tout à faire, et je suis loin de m'apprécier. Ou parfois je m'apprécie et je me demande pourquoi les gens ne m'aiment pas (recherche d'approbation bonjouur) Et remplir mes journées solitaires c'est pas évident, j'ai une peur panique du weekend, genre il FAUT que j'occupe au moins une soirée/aprem avec des gens sinon je me sens anormale. Mais est-ce par comparaison à la vie sociale des autres ou par envie de voir les gens? Ce n'est pas si clair par moments...

@doc-pisto-colle Se bouger les fesses pour l'instant c'est très compliqué vu le retour en fanfare de ma dépression, j'ai des moments de motivation intense mais ça doit faire un dixième de ma vie.. Du coup je cumule les trucs à faire, j'en ai pas l'énergie, je me trouve nulle, je me déteste...
Et oui la question est comment s'aimer soi-même ET est-ce indispensable pour aimer correctement les autres. Car il faut se rendre à l'évidence, je n'y arrive pas.

Ponitodesbois

Messages : 78
Date d'inscription : 18/08/2016
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi-même pour aimer les autres? Empty Re: S'aimer soi-même pour aimer les autres?

Message par Invité Lun 23 Jan 2017 - 16:48

Le courage d'être soi de Jacques SALOME est très bien pour s'accepter. Imparfait, libre et heureux de Christophe ANDRE également. Plus tard, j'ai pris Méditer jour après jour de Christophe ANDRE qui est bien aussi pour la gestion des émotions et moins prendre les choses à cœur.

Après ces deux auteurs sont mes "chouchous", je me sens vraiment en phase avec ce qu'ils dégagent et leur philosophie. Et la PNL peut être intéressante mais je ne pense jamais à l'appliquer donc je ne peux pas trop dire (mais éviter les négations et établir un contact physique avec les autres pour créer un lien de proximité inconscient me semble largement faisable (faire la bise ou toucher la main de l'autre en lui donnant un verre par exemple).

Pour ce que tu dis du métier, j'ai aussi des difficultés et je suis lasse de "galérer". Donc je me mets sur des projets personnels pour avoir la force d'accepter de baisser mes ambitions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

S'aimer soi-même pour aimer les autres? Empty Re: S'aimer soi-même pour aimer les autres?

Message par Ponitodesbois Ven 27 Jan 2017 - 13:19

Je note, dès que j'ai fini l'autre j'irais voir ce que ça raconte et si le style me parle! Merci

Ponitodesbois

Messages : 78
Date d'inscription : 18/08/2016
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum