Réflexions et doutes suite à un premier entretien

5 participants

Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par Kristof Mar 29 Nov 2016 - 11:38

J'ai rencontré hier matin une psychologue dans l'agglo toulousaine. C'était le premier entretien. Ça s'est très bien passé : la personne s'est montrée très agréable, bienveillante et à l'écoute – tout ce qu'on peut attendre d'une bonne psy.

Je lui ai parlé de moi, elle m'a posé des questions. Tout en restant prudente et en soulignant bien que seul un test en bonne et due forme permettra de lever tous les doutes, elle a terminé l'entretien en disant que selon elle, au vu de ce que j'ai décrit, je suis très probablement concerné. Elle semblait même très (trop ?) sûre d'elle : "pour moi, à la limite, je n'aurais pas besoin d'évaluation".

Cette nuit, à l'heure où mes insomnies me prennent, j'ai repensé à cet entretien et l'idée que je l'avais induite en erreur s'est imposée à moi. Elle avait commencé à s'insinuer dès l'instant où je sortais de son cabinet, et maintenant elle tourne en boucle : Je l'ai trompée ! Je n'ai pas été assez objectif, j'ai biaisé la réalité. Je lui ai donné une fausse image de moi. Si je passe cette évaluation, elle verra à quel point elle s'est fourvoyée. Et ce sera une catastrophe, une honte terrible pour moi.

Je vois déjà le diagnostic qui s'affiche sur votre petit carnet mental : "complexe de l'imposteur".

Pt'êt' ben qu'oui… mais pt'êt' ben qu'non. Car il ne faut pas se voiler la face : même si une partie de moi veut rester très prudente et s'interdire toute d'erreur de jugement sur mes capacités, une autre partie désire fortement qu'elles existent et qu'elles soient reconnues. Ça simplifierait tout ! Tant de choses s'expliqueraient. Et puis, il faut bien le dire, ça flatterait l'ego, ça soignerait les blessures narcissiques – est-ce que ce ne serait pas ce que je cherche, en fin de compte ?

L'existence de ce désir est un réel danger. Je ne nie pas l'existence du complexe de l'imposteur, mais il faut à mon avis prendre en compte ce risque de se mentir – et de mentir aux autres.

Suite à ces réflexions nocturnes, je me dis maintenant qu'il faut que je prenne les devants et que je fasse éclater le mensonge au plus vite – s'il existe. Il faut que je passe le test, malgré la trouille que ça me donne.

Voilà, je n'attends pas forcément des réactions profondes, j'avais surtout envie d'exprimer tout ça – et comme je ne peux pas le faire ailleurs qu'ici… Merci à celles et ceux qui m'ont lu Wink
Kristof
Kristof

Messages : 72
Date d'inscription : 22/10/2016
Localisation : Devant l'ordi

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par Invité Mar 29 Nov 2016 - 12:54

L'image que tu as donné de toi n'est de toute façon pas celle qu'elle a reçue. Il y a sans doute des similitudes, mais puisqu'elle t'a écouté avec une oreille professionnelle, se laisserait-elle berner par les récits forcément non objectifs qu'elle entend chaque jour ?

Ce complexe de l'imposteur semble être dans ton cas un catalyseur d'énergie.

Je te félicite pour ces démarches, quel que soit la vérité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par milbaraka Mar 29 Nov 2016 - 13:37

En tout cas, la lecture de ton post me fait spontanément penser que "tu es des nôtres", Kristof! ;-)
Beaucoup de questions, de logique et de doutes, à n'en pas fermer l'oeil.
Je me reconnais dans cette façon de fonctionner, et je suis sûre qu'on est nombreux-ses sur ce forum dans ce cas.

Oui, passe le test au plus vite, en essayant de dédramatiser et d'y aller le plus détendu possible (le stress peut faire varier le résultat), parce que, tu as raison, si le résultat est celui que je crois, beaucoup de choses vont devenir plus claires.

Personnellement, et encore une fois je sais n'être pas seule dans ce cas: le diagnostic m'a permis de cesser de croire que j'étais folle (et/ou une emmerdeuse pathologique), et je m'accepte mieux telle que je suis. J'essaie moins de camoufler, j'assume davantage mon hypersensibilité, mon besoin de "sens", etc. etc. (je te fais pas le catalogue complet des particularités typiques des zèbres, tu les connais sûrement).
Moralité: ça vaut vraiment le coup d'être fixé-e! Quelles économies d'énergie (mentale) on fait ensuite!

Cela dit, je crains que ça ne suffise pas à soigner vraiment ce que tu appelles "les blessures narcissiques". Parce qu'il me semble que ces blessures, elles ne viennent pas que du reflet que nous renvoie les normo-pensants, mais aussi de ce qu'on a pu vivre dans l'enfance, la façon dont on a été reconnu-e.
Je crois savoir qu'il existe des zèbres très bien dans leur peau. Elles/Ils se posent sûrement des questions aussi, et elles/ils hallucinent certainement autant que n'importe quel zèbre sur l'absurdité du monde qui nous entoure, mais j'ai tendance à croire qu'elles/ils souffrent moins et savent exploiter leur potentiel. Celles/ceux-là ont été aimé-e-s de la bonne manière quand elles/ils étaient petit-e-s. Enfin, c'est ce que je suppose.

Je dois retourner bosser, bon après-midi Kristof, et tiens nous au courant!
milbaraka
milbaraka

Messages : 73
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 52
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par Kristof Mer 30 Nov 2016 - 8:38

Calleigh a écrit:L'image que tu as donné de toi n'est de toute façon pas celle qu'elle a reçue.

C'est clair Smile

Calleigh a écrit:Il y a sans doute des similitudes, mais puisqu'elle t'a écouté avec une oreille professionnelle, se laisserait-elle berner par les récits forcément non objectifs qu'elle entend chaque jour ?

Je me le suis dit aussi : en tant que professionnelle, elle doit bien être capable de discerner ce qui est biaisé du reste. Je pense qu'elle est compétente. Mais en fin de compte, difficile de présumer des compétences d'un thérapeute qu'on rencontre pour la première fois.
Kristof
Kristof

Messages : 72
Date d'inscription : 22/10/2016
Localisation : Devant l'ordi

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par Kristof Mer 30 Nov 2016 - 9:00

milbaraka a écrit:Cela dit, je crains que ça ne suffise pas à soigner vraiment ce que tu appelles "les blessures narcissiques". Parce qu'il me semble que ces blessures, elles ne viennent pas que du reflet que nous renvoie les normo-pensants, mais aussi de ce qu'on a pu vivre dans l'enfance, la façon dont on a été reconnu-e.

Oui, tout à fait d'accord !

milbaraka a écrit:Je crois savoir qu'il existe des zèbres très bien dans leur peau. Elles/Ils se posent sûrement des questions aussi, et elles/ils hallucinent certainement autant que n'importe quel zèbre sur l'absurdité du monde qui nous entoure, mais j'ai tendance à croire qu'elles/ils souffrent moins et savent exploiter leur potentiel.

Ma cousine en a marié un Smile
Kristof
Kristof

Messages : 72
Date d'inscription : 22/10/2016
Localisation : Devant l'ordi

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par 3615chuna Mer 30 Nov 2016 - 11:16

Tu sais, ma psy ne m'a pas du tout incité à passer le test. C'est elle qui m'a parlé de douance, moi je n'y aurais jamais pensé.
elle n'avait pas besoin de test pour être sûre d'elle.

J'ai été dans de gros doutes comme toi, avec la trouille de passer le test; depuis 2 ans je l'ai toujours pas passé, par trouille initialement, par manque de sous ensuite, et par intérêt moyen maintenant (puisque j'ai toujours pas de sous lol)
Aujourd'hui que mon estime de moi est plutôt reconstruite (même si ya encore beaucoup de travail à faire), je me sens prête à y aller, je pétocherai, mais tant pis, je me sens prête à accepter le résultat quel qu’il soit.
Si je dois y aller, c'est pas pour me prouver que je suis HP, mais pour comprendre encore un peu mieux le mode de fonctionnement de mon cerveau (vu qu'il y a des subtests qui permettent de comprendre mieux nos capacités).
Je sais que je suis zèbre, avec un mode de fonctionnement un peu différent de la moyenne, ça me suffit en soi pour me comprendre et m'aider à avancer dans la vie.
Le nombre du QI ne changera pas grand chose à ce que je suis, qd bien même je suis inférieure ou très inférieure à 130 Wink
si c'était ça, je me dirais : ma fille, tu exploites super bien un bon moteur basique, et t'y arrives pas mal dans la vie, t'as de quoi être fière.

Il va de soi que je n'ai pas eu ce genre de pensées dès le premier jour où on m'a parlé de douance ^^ ya 2 ans de thérapie derrière, des milliers de questionnements, doutes, angoisses...
mais tu vois, on y arrive.

Donc courage pour ton voyage à la recherche de toi, c'est long, mais ça vaut le coup! Wink
3615chuna
3615chuna

Messages : 20765
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par Kristof Mer 30 Nov 2016 - 19:30

chuna56 a écrit:Aujourd'hui que mon estime de moi est plutôt reconstruite (même si ya encore beaucoup de travail à faire), je me sens prête à y aller, je pétocherai, mais tant pis, je me sens prête à accepter le résultat quel qu’il soit.
Si je dois y aller, c'est pas pour me prouver que je suis HP, mais pour comprendre encore un peu mieux le mode de fonctionnement de mon cerveau (vu qu'il y a des subtests qui permettent de comprendre mieux nos capacités).
Je sais que je suis zèbre, avec un mode de fonctionnement un peu différent de la moyenne, ça me suffit en soi pour me comprendre et m'aider à avancer dans la vie.
Le nombre du QI ne changera pas grand chose à ce que je suis, qd bien même je suis inférieure ou très inférieure à 130 Wink
si c'était ça, je me dirais : ma fille, tu exploites super bien un bon moteur basique, et t'y arrives pas mal dans la vie, t'as de quoi être fière.

Il va de soi que je n'ai pas eu ce genre de pensées dès le premier jour où on m'a parlé de douance ^^ ya 2 ans de thérapie derrière, des milliers de questionnements, doutes, angoisses...
mais tu vois, on y arrive.

Donc courage pour ton voyage à la recherche de toi, c'est long, mais ça vaut le coup! Wink

Merci pour ton message Smile
Kristof
Kristof

Messages : 72
Date d'inscription : 22/10/2016
Localisation : Devant l'ordi

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par raphaz Mer 7 Déc 2016 - 22:24

Alors y a t'il du neuf ? Je découvre les posts. Ma première pensée c'est qu'a voir (lire) ton esprit analytique, la recherche de la faille, le doute, le pti déficit de confiance, le cerveau qui imagine un tas de possibilités... Ben ia pas trop de doute Wink
raphaz
raphaz

Messages : 9
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 33
Localisation : lorient

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par wiwi38 Mer 7 Déc 2016 - 23:36

ta démarche me surprend qd même...vouloir une reconnaissance a tout prix sous peine de passer pour un imposteur
etre zebre est plus une plaie qu'autre chose... tu as beau savoir.. analyser... décortiquer.. les mots .. les actions des gens...ca ne t'aide pas à les comprendre...et tu resteras le plus souvent incompris... par ton mode de raisonnement..
zebre..c'est etre seul.. souvent isolé.. sans ami...incompris... et ce.. depuis ta plus jeune enfance... alors hormis ma capacité d'analyse.. de travail hors norme..et d'assurer de hautes responsabilités... non .. merci.. j'aimerai n'avoir pas tjs la cafetière en marche.. constamment. Pour tout.. pour rien..
je ne me targue pas de dire que je suis "surdoué".. je doute de tout.. sauf dans mon travail... mais pour le reste.. c'est la bérézina...
alors passer un test ne veut en soi pas dire grand chose.. et puis les résultats peuvent être différents selon les moments..

wiwi38

Messages : 72
Date d'inscription : 01/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par Kristof Jeu 8 Déc 2016 - 18:51

raphaz a écrit:Alors y a t'il du neuf ? Je découvre les posts.

Pas vraiment. J'oscille toujours entre le "ben, ptêt que oui finalement" et le "non mais n'importe quoi".

raphaz a écrit:Ma première pensée c'est qu'a voir (lire) ton esprit analytique, la recherche de la faille, le doute, le pti déficit de confiance, le cerveau qui imagine un tas de possibilités... Ben ia pas trop de doute Wink

Dans ce cas, j'ai vraiment beaucoup à apprendre sur les autres. Pour moi, tout le monde se pose des questions ! Je n'ai jamais imaginé que je m'en posais plus que les autres… enfin, sans doute un peu plus que la moyenne mais je n'y ai jamais vu un signe d'intelligence. Plutôt un signe de mauvaise estime de soi ou de masochisme.
Kristof
Kristof

Messages : 72
Date d'inscription : 22/10/2016
Localisation : Devant l'ordi

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par Kristof Jeu 8 Déc 2016 - 19:27

wiwi38 a écrit:ta démarche me surprend qd même...vouloir une reconnaissance a tout prix sous peine de passer pour un imposteur

Est-ce que tu as remarqué la phrase en grec dans ma signature ? "Connais-toi toi-même". C'était la devise marquée sur le fronton du temple de Delphes, et c'est là toute ma démarche. Je ne cherche pas à devenir quelqu'un de différent, je cherche à mieux me comprendre. Et in fine, à m'accepter tel que je suis.

wiwi38 a écrit:etre zebre est plus une plaie qu'autre chose... tu as beau savoir.. analyser... décortiquer.. les mots .. les actions des gens...ca ne t'aide pas à les comprendre...et tu resteras le plus souvent incompris... par ton mode de raisonnement.

C'est sans doute vrai… Mais si effectivement il s'avère que l'hypothèse "zèbre" (beurk, ce mot !) est vérifiée, ça m'aidera à mieux comprendre mes relations avec les autres et à les améliorer. Après, je suis peut-être trop optimiste… Je le saurai bien le moment venu.

wiwi38 a écrit:zebre..c'est etre seul.. souvent isolé.. sans ami...incompris... et ce.. depuis ta plus jeune enfance... alors hormis ma capacité d'analyse..  de travail hors norme..et d'assurer de hautes responsabilités... non .. merci.. j'aimerai n'avoir pas tjs la cafetière en marche.. constamment. Pour tout.. pour rien.

Savoir qu'il a y des gens qui fonctionnent comme toi, ça ne t'aide pas à te sentir moins seul ? Même si tu ne les fréquentes pas régulièrement, le fait de savoir que cette communauté existe, ça ne te rassure pas ?

Pour la cafetière, je ne sais pas quoi te dire… Je sais que beaucoup d'entre vous se plaignent de leur pensées débordantes… moi, je n'ai pas ce vécu et c'est d'ailleurs une des raisons qui me fait douter.

wiwi38 a écrit:alors passer un test ne veut en soi pas dire grand chose.. et puis les résultats peuvent être différents selon les moments..

J'ai consulté ton profil : tu as conscience de ton potentiel depuis ton enfance. Tu as souffert de ta différence mais au moins tu as eu la possibilité de te construire avec la compréhension de cette différcence. Tu avais une grille de lecture de toi-même, de ton fonctionnement et de tes rapports avec les autres.

Pour les adultes qui sont en souffrance et à qui il manque cette grille de lecture, les choses sont plus difficiles. Alors oui, passer une évaluation, pour eux, ça peut vouloir dire énormement. Les témoignages ne manquent d'ailleurs pas sur ce forum !
Kristof
Kristof

Messages : 72
Date d'inscription : 22/10/2016
Localisation : Devant l'ordi

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par Kristof Jeu 8 Déc 2016 - 19:33

Kristof a écrit:Pour les adultes qui sont en souffrance et à qui il manque cette grille de lecture, les choses sont plus difficiles.

Je ne veux surtout pas minimiser les souffrances qu'ont pu vivre ceux d'entre vous qui ont été identifiés "surdoués" dès leur enfance. Mais en tout cas, une chose est évidente : les problèmes sont différents que dans le cas des adultes HP qui s'ignorent.
Kristof
Kristof

Messages : 72
Date d'inscription : 22/10/2016
Localisation : Devant l'ordi

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par 3615chuna Jeu 8 Déc 2016 - 20:22

Je suis pas d'accord avec wiwi. Si tu es différent en ce sens là, zèbre, et bien passer le test ou pas, le savoir ou pas, ça va pas changer ce que tu es.

C'est pas parce qu'on découvre qu'on est zèbre qu'on commence à souffrir.

Généralement, c'est plutôt le contraire : on est zèbre, on le sait pas, et d'un coup on comprend ce qu'on est.

J'oscille entre le je le passe et je le passe pas depuis un moment. Et un pote m'a dit "ben autant le passer, tu sais si tu en es ou pas, t'es fixé. Soit t'es concerné, soit t'en es pas, plus possible de tergiverser".
Je trouve ça assez logique comme raisonnement.
Si le test est un moyen fiable pour toi de savoir.

En fait, je vois pas trop en quoi ne pas savoir est bénéfique...
et en quoi savoir rend plus malheureux.
Ou j'ai rien compris (ce qui est possible vu mon état de fatigue en ce moment lol)
3615chuna
3615chuna

Messages : 20765
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions et doutes suite à un premier entretien Empty Re: Réflexions et doutes suite à un premier entretien

Message par wiwi38 Jeu 8 Déc 2016 - 21:03

Kristof...
alors je m'explique plus en détails....savoir ou ne pas savoir...en effet je préfère savoir... mais fondamentalement... ca n a pas change l'évolution de ma vie (enfin presque, j'abuse)
oui l important, comme ta devise, c'est en effet de se connaître, savoir ses points forts et faibles et tenter d'agir sur ces derniers
perso.. qd on m'a "diagnostique" surdoué... vu l'époque...aucune modification n'est survenue dans ma vie... ni scolaire ou personnelle... enfin pas vraiment, car qd tu alternes du premier de la classe aux 10 derniers... tout le monde se pose des questions.. toi le premier... mais j'ai tjs eu l'assistance bienveillante de mes parents
malgré tout, je n'ai pas su modifier mon "comportement" vis à vis des gens.. ni a avoir une vie sociale comme les gens normaux...
il faut par ailleurs dire que ce potentiel m'a énormément servi dans mon W et que je n'ai pris connaissance ... a la faveur d'une pause dans ma vie professionnelle, que ce mode de pensée, d'agir, de comportement social était assez typique des "surdoués".
il est vrai que j'ai tendance à me refugier derrière ce "comportement de vie" et je ne sais.. ou ne veux... le modifier dans l immédiat. je fais pourtant des efforts... mais ce sont des efforts importants...car leurs types de discussion "m'indisposent " rapidement...
pour le chef... (cafetiere), tant mieux pour toi si ca ne chauffe pas trop... je t'envie ou alors tu as su canaliser tes pensées.. et ca c'est un atout indéniable.
en résume, je m'excuse, tu as raison de le faire.. tout ce qui apporte une meilleure connaissance de soi est un bien précieux pour agir, modifier, s'adapter a des situations imprévues de la vie

wiwi38

Messages : 72
Date d'inscription : 01/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum