Besoin d'écrire...

+3
ortolan
Paradoxa
Kpucine
7 participants

Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Besoin d'écrire...

Message par Kpucine Dim 13 Nov 2016, 02:12

Bonjour/Bonsoir aux personnes qui passeront sur ce post. Je le fais par nécessité : je n'arrive pas à extérioriser alors je fais une tentative ici, en espérant que j'arriverai à me livrer véritablement.

Je suis habituellement la personne qui écoute les autres et essaie de les tirer vers le haut, de leur redonner espoir et sourire.

Encore hier j'étais chez une amie qui va très mal pour lui remonter le moral car elle m'avais demandé la veille de passer la voir. Elle m'a demandé comment je faisais pour avoir constamment la joie de vivre et le sourire aux lèvres.... si seulement elle savait à quel point au fond de moi, rien ne va (bon "rien" est exagéré, mais j'ai besoin de l'écrire tel quel). Au fond, non, ça ne va pas... au fond, ça n'a jamais été. J'essai de me remonter, en faisant comme je le fais pour les gens autour de moi. J'essaie de positiver. D'ailleurs, je comprends totalement que d'un point de vue extérieur ma vie semble aller bien. Et je le joue bien aussi... N'arrivant pas à me confier, n'arrivant pas à faire confiance, n'arrivant pas à parler de ce qui ne vas pas, je souffre.

Je lis des bouquins pour avoir des conseils pour être plus forte, mais au fond, ce n'est qu'une apparence et un rien peu m'ébranler.

J'écris simplement ces quelques lignes, et voilà que je ne peux même pas retenir mes larmes. En fait, étant seule dans la pièce, je me permets de ne pas les retenir... Mais en public, rarement on me verra perdre le contrôle sur mes émotions.

D'ailleurs je n'arrive qu'à montrer des émotions positives. Même lorsque je devrais m'énerver pour quelque chose, je n'y parviens pas. Je déteste le conflit, et je laisse les choses se dégrader. Je perds confiance en moi, je perds pieds, et je m'enfonce, je m'enfonce... plus bas chaque jours en ce moment.

Et puis, j'essai de travailler sur moi. Et indubitablement mon passé resurgit et je me retrouve comme en enfance. Enfance qui a été extrêmement éprouvante. Ça a été la pire partie de ma vie. J'ai été jusqu'à vouloir en finir pour ne plus souffrir. Mais comment dire ça à ses amis ? Non je ne peux pas.

Mais voilà, mon passé fait de moi ce que je suis maintenant. Et je n'aime pas du tout ça. Je me sens faible. Je me sens nulle. Je me sens mal. Mais je me répète dans ma tête que j'ai passé le pire. Qu'il n'y a plus de raison d'être ainsi, dans cet état. Mais non, ça ne marche pas. Disons que ça marche, mais un rien peut me faire replonger brutalement.

Bref, j'ai l'impression d'en avoir déjà dit beaucoup. Ça sortira peut être davantage. C'est plus facile sur un forum étant donné qu'on ne se connait pas. Voilà, j'espère pouvoir réussir à extérioriser encore.

Merci d'avoir pris le temps de me lire.

Kpucine

Messages : 8
Date d'inscription : 13/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Kpucine Dim 13 Nov 2016, 03:10

Cela fait a peine quelques minutes que j'ai posté ça et je me suis déjà posé pleins de questions : pourquoi je mets ça là, est ce que je ne devrais pas le retirer (celle-ci me trotte constamment dans la tête depuis que j'ai publié mon post), qu'est ce que vont penser les gens de moi, d'ailleurs est-ce qu'ils en ont quelques chose à faire de mon état? car après tout, on ne se connait pas.... et je sais que lire les états d’âme d'autrui peut être lourd car peut mettre mal à l'aise. Bref, je sais même pas si je vais laisser ce post très longtemps....

Kpucine

Messages : 8
Date d'inscription : 13/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Paradoxa Dim 13 Nov 2016, 10:46

Tu as bien fait de posté ton message malgré tes nombreuses questions et doutes qui te trottent dans la tête. " Lire les états d'âme d'autrui peut être lourd car peut mettre mal à l'aise. " Ce n'est pas mon cas. Je suis bien plus à l'aise avec l'état d'âmes des gens, que les miens... Ton message me touche, et me fait écho à ce que je vis, notamment dans mes relations amicales... Lorsque je lis ton message je me dis que les gens ressentent " tes capacités " , ton envie de les soutenir, les aider... Ils voient peut-être en toi, une petite touche de bonheur, une positivité comme tu dis, pensant automatiquement que si tu sais sourire pour les autres, tu sais forcement sourire, et te faire du bien... les gens s'habituent à ton sourire, faux ou pas, ils s'habituent à ta joie de vivre, et parfois, j'aimerais bien qu'il réussisse à creuser, et trouver ce qui se cache en dessous.. Oui, mais jusqu'a quand ? Usant et fatiguant à la longue... Tu es un tout, un tout nuancés d'émotions, de couleurs, d'histoires qui font que tu es toi.. Pourquoi alors, " sélectionné " ce que tu montres, et ce que tu gardes pour toi ? Pile ou face.

Pile : Le controle ? Le masque de Mme sourire ? Mme je vais bien ? Mme qui soutiens les autres ? Mme qui ne perd pas pied ?

Face : La tristesse, des douleurs, des émotions négatives, des doutes ?

La pièce de monnaie c'est les deux, une face pile, et l'autre face. Difficile à dissocier. Je ne sais pas pourquoi je parle de pièce de monnaie, j'aurai tout autant pu te parler du " Ying & yang " mais bon... Le travail est peut-être d'intégrer, d'oser montrer certaines part négatives ? Certaines zones d'ombres ? Comprendre que d'accepter certaines zones d'ombres, n'annulera en aucun cas les zones de lumières ? Le cul entre deux chaises, c'est souvent mon impression, mon ressenti... Il est difficile de trouver les mots, mais j'espère que tu trouvera dans ma réponse, un petit sourire, caché qq part ? N'hésite pas à écrire ce que tu ressens, n'hésites pas à te livrer, tu n'es pas jugée ici alors ne te juge pas. Si ça te fait du bien, ça te fait du bien, et là, tu penses à toi, c'est positif ...


Je t'envoie du courage, de la sympathie, et un petit sac d'espoir . Tchao

Paradoxa

Messages : 233
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Invité Dim 13 Nov 2016, 10:51

Kpucine Console 

+1 au joli message de Paradoxa

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par ortolan Dim 13 Nov 2016, 11:23

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017, 21:59, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Kpucine Dim 13 Nov 2016, 16:05

Merci à tous pour vos réponses. Je dois avouer que ça me touche. Je n'ai pas l'habitude de me confier et donc d'avoir des personnes qui soient là pour me soutenir. C'est comme si les rôles habituels étaient inversés.

Hier soir mon amie m'a envoyé un sms pour me dire que ça n'allait encore pas. Et ce soir-là je n'ai pas répondu. Je sais qu'elle ne va pas bien, mais là, j'étais moi-même très mal, et je ne pas eu la force de lui répondre. Du coup elle m'a appelé aujourd'hui, et j'ai essayé de la remonter par téléphone. Elle voulait qu'on se voit, mais cette fois j'ai refusé. Je dois aussi m'aider moi.

Le post que j'ai ouvert ici m'a fait pleurer rien qu'en l'écrivant, c'est que vraiment j'ai besoin d'extérioriser, c'est que vraiment j'ai trop de choses que je garde en moi.

ortolan, crois tu qu'il soit vraiment nécessaire que j'aille plutôt dans la section "âmes sensibles" ? Selon moi non, il faut que je sois capable d'affronter "le vrai monde". Pas que je sois "protégée".

J'ai beaucoup de choses qui m'ont atteint. Je me suis fermée, je me suis faite une carapace, je me suis isolée. Mais cette carapace est à double tranchant : je suis devenue passive face à certaines situations auxquelles je devrais réagir. Je le sais, mais je n'y arrive pas.

Dernièrement, un événement à resoulever le malaise que je ressentais enfant. Et au lieu de réagir, je suis restée passive. Le résultat : les erreurs ont été mise sur ma poire, je suis passée pour une grosse conne, une nulle. Et mon estime en a pris un sacré coup. Je me suis renfermée d'un coup sur moi. J'ai perdu confiance. Je me suis dis que les autres font mieux. Les autres sont plus rapides. Et tout ça fait que je perds ma concentration et alors je fais encore moins bien/moins vite les choses. Je suis entourée de gens extrêmement compétant dans leurs domaines respectifs, et moi.... je me demande ce que je fou là parfois. Bien sûr qu'il y a une phase d'apprentissage, bien sûr qu'on acquiert pas des savoir en un claquement de doigts. Mais j'ai le sentiment qu'on me juge sans me laisser ce temps. Et quand les choses n'avancent pas, c'est moi qui me fais taper sur les doigts. Je suis la victime parfaite de ce jeu puisque je laisse faire. Pourquoi je laisse faire ? Par peur du conflit. J'ai horreur de ça. Je sais que je dois ce comportement à mon vécu et ça m'énerve de ne pouvoir changer...

Kpucine

Messages : 8
Date d'inscription : 13/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par ortolan Dim 13 Nov 2016, 16:16

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017, 22:00, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Kpucine Dim 13 Nov 2016, 16:23

Comme vous l'aurez compris, ce qui me descend en ce moment c'est le travail.

J'arrive à relativiser et me dire que ce n'est qu'un travail, c'est pas bien grave.

C'est pas un gros problème en soit : si vraiment ça va pas, je peux toujours partir et en chercher un autre. Mais ce raisonnement est vain car je sais que c'est ma façon d'être qui me cause ce tourment et en changeant de travail, les choses se répéteront encore et encore. Je sais que je dois faire un travail sur moi pour arrêter d'être ainsi. Je dois devenir plus forte et savoir réagir de façon adéquate.

Je creuse sur mon manque de confiance en moi, ma culpabilité, ma peur du conflit, et tout ça me ramène à mon enfance. Mais le passé est le passé, je devrais vivre avec ça, je ne peux rien y changer. Par contre je peux changer l'avenir, à condition de réussir à changer, à être plus spontanée, arrêter de garder constamment le contrôle.

Ce n'est pas simple car toute ma vie il a fallu que je garde le contrôle pour ma propre survie... ma survie et celles d'autres proches qui pouvaient dépendre de mes faits et gestes, ou même de mes paroles.

Kpucine

Messages : 8
Date d'inscription : 13/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par izo Dim 13 Nov 2016, 17:08

C'est déjà un pas énorme que d'écrire et d'annoncer vouloir changer, énorme Smile !
Et dans ces phases délicates, on aimerait bien être épaulée. Il y a pour commencer ton amie qui l'air de rien au travers de sa question finale a éveillé en toi une préoccupation continuelle qui commence à te miner, à t'étouffer.
Manifestement ton amie a paru répondre consciemment ou inconsciemment à l'image que tu veux envoyer de toi. En te posant cette question sur ton équanimité constante.
A la fois elle te confortait (holà comme tu es forte comment fais-tu ?) et t'ouvrait aussi une occasion, une brèche par où commencer à parler ouvertement de toi, sans filet et donc à te donner l'occasion de bénéficier enfin en retour d'un appui amical et bienveillant.
Or s'ouvrir n'est pas simple surtout si par défense on se verrouille à triple tours.  
Comme tu le perçois par toi même, c'est toi qui as les clés. Si tu décides de changer, cela signifie premièrement changer de regard vis à vis des autres (les amis sont aussi là pour aider car ils apprécient beaucoup d'aider aussi), et secondement vis à vis de toi (à la poubelle cette mauvaise image de soi qui te pollue la vie !!!!).
Le danger n'est pas en toi (cf la peur du conflit), à moins que tu aies peur d'exploser (de colère, d'effroi, de peur....), au point de vouloir comprimer ces effets craints.
Si tel est le cas, peut être alors, ce flot de colère ou de sanglots qui pourrait te submerger devrait s'exprimer au sein d'un cadre qu'il t'appartiendrait de choisir (amis, tierce personne).
Tiens nous au courant Smile
izo
izo

Messages : 4431
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Bimbang Dim 13 Nov 2016, 22:35

C'est comme si je relisais mes vieux cahiers quand je te lis.
Savoir aider les autres et ne pas être en mesure de gérer tes propres problèmes peut sembler paradoxal et pourtant je connais ça.
Je pense qu'en fait, les autres ont juste besoin d'une oreille attentive et qu'on leur renvoie leurs images. Tu as peut être le même besoin, alors vas y. Lâche toi.

Je fais aussi parfois ça : rester passive. C'est pas forcément négatif en soi, tu sais. Bien sûr, tout le monde va te dire le contraire, mais c'est juste que tu as besoin de calme pour l'instant et que donc, dans l'immédiat, c'est le choix, peut être, le plus adapté.
Tu fais le gros dos, et tu laisses passer. Chaque chose en son temps. D'abord se concentrer sur soi. L'estime reviendra quand tout sera plus clair dans ta tête.

Si le passé revient toujours, il faut probablement travailler la dessus.
Ça a l'air d'être un gros problème pour toi. Il faut que tu décortiques le truc jusqu'à comprendre le pourquoi, le comment, tout ça.
Parfois, il faut juste commencer le boulot, tirer sur un bout de la ficelle, et tout le nœud se défait avec un peu de temps.
Bon courage à toi.

Bimbang
Bimbang

Messages : 6179
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par -Benoit- Lun 14 Nov 2016, 00:48

Salut Capu Tchao

Je sais pas si tu as envie d'approfondir le sujet sur le forum, ou en mp si ça te mets plus à l'aise ?

C'est dommage qu'on ne puisse s'entre aider qu'a travers un forum ...

Comme beaucoup ici, je me reconnais dans ce que tu dis.
J'ai moi aussi un très bon ami qui est dans une merde pas possible, et j'ai toujours été sa bouée de sauvetage.
Je suis toujours partagé. D'une part, je me dis que c'est mon ami et que c'est mon rôle de l'aider. D'un autre côté, je me dis que je suis toujours la bonne poire quand ça va pas. Du coup, avec cet ami là, je suis toujours dans le doute. Je voudrais bien le revoir, mais j'ai trop donné. J'veux dire, ça suffit quoi.
A bien y réfléchir, j'aime cette personne , je ne supporte pas que mon pote se retrouve dans cette merde.
Mais ce que je suis, ce que j'ai envie moi, ça compte aussi. De la même manière que lui, il compte, je ne vois pas pourquoi moi, je devrais m'oublier. Du coup, je ne culpabilise pas de faire "ce que je veux", en l'occurrence : je lui ai dit les 4 vérités par téléphones , qu'il arrête de se morfondre, la vie est belle, la vie n'est qu'un jeu. I love you

En tout cas, saches que tu n'es pas seule.
La solution a ton "problème" est en toi.
Je te rassures, tu la trouvera bien assez tot.

La vie n'est qu'un jeu. On doit apprendre à surmonter ça. On est là pour apprendre à gérer, apprendre à aller au delà de ce qu'on croit.
Apprendre à se connaitre soi, à se faire confiance, à se pardonner, à s'aimer soi-même. Une fois qu'on en a fini avec soi-même, on est invincible. Tout d'un coup, les doutes disparaissent.
Bien entendu, les relations avec les autres seront toujours "difficiles", mais au moins tu auras la satisfaction de te dire (répète le à voix haute devant la glace dès que possible !) :
"Je suis moi. J'ai le droit d'être moi. J'ai le droit de penser ce que je pense. Je suis une belle personne. Je suis la seule personne à être capable de me juger moi. Je suis un zèbre. Je ne vois pas le monde comme les autres. Je suis différente des autres. Toutes les misères du monde sont du à la bêtise humaine, elle était là avant ma naissance, et demeurera après ma naissance. Ce n'est pas juste , mais ce n'est pas ma faute pour autant".

Et pour que cela fonctionne efficacement, il faut faire un travail de recherche sur soi :
-revoir son passé
-identifier les causes de ce qui ne va pas
-identifier et accepter qu'on est un zèbre
-accepter que le fait d'être zèbre nous pose un problème relationnel avec les autres. C'est pas important.
-Identifier nos qualités : notre amour, notre sens de la justice sont très grands. Ils terrasseront le manque de confiance en soi, le doute... Laisses toi du temps.

Mes parents se sont battus pour me faire entendre ça, et j'ai mis 20ans à accepter d'être zèbre, et à accepter que toute cette merde , c'était pas ma faute.
Dans ma vie,  tout allait de travers parce que je m'étais construit sur un mensonge. Un mensonge tout simple, un déni évident : Je ne me rendais pas compte que j'étais un zèbre.
J'ai mis 20ans à comprendre que j'étais différent des autres, et que c'était légitime. J'ai le droit de vivre. Je n'ai pas le droit d'être jugé.
Mais je n'arrivais pas à l'entendre, je ne voulais rien savoir. Parce que pour me "déverrouiller", j'avais besoin de rencontrer un autre zèbre (à travers un livre, ça m'a suffit), et je me suis rendu compte que je n'étais pas seul.

Quoi que tu ai vécu dans le passé, rien de ce que je ne pourrais te dire ne l'effaceras.
Tu t'es construite avec des hauts et des bas, et ton passé te laisseras pour toujours cette marque .
Je sais que tu es capable de replonger dans tes souvenirs pour mettre le doigt dessus. Sois cool !

Le fait d'être zèbre nous rend particulièrement isolé des autres. On est en permanence jugés et incompris. Déjà, ça engendre pas mal de désordre et de culpabilité dans nos vies.
Donc si c'est juste ça, et je le souhaite, ta vie vas changer très rapidement Smile
Et si jamais ton "passé", tes problèmes, n'ont rien à voir avec tes rayures... Dans ce cas ce sera un peu différent.
Je sais que si je te dis "crois en toi", tu ne peux pas juste obeir, et croire en toi. Ce n'est pas suffisant.
Il ne s'agit pas de raisonner, mais de ressentir , notre légitimité.
Alors ressens le. Rencontre des gens qui te correspondent. Lis des livres sur la surdouance pour te confirmer, t'affirmer en tant que zèbre. Nous sommes nombreux, nous sommes dans l'ombre. Nous sommes forts.
Nous vivons mélangés avec des gens cons. Ils sont plus nombreux que nous, et intimement convaincus d'avoir raison de faire ce qu'ils font (à savoir : juger, emmerder le voisin, être jaloux, etc etc...).
Mais comme dirait einstein : ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, que tu dois croire qu'ils ont raison !
flower
-Benoit-
-Benoit-

Messages : 971
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 29
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par thunderhead74 Lun 14 Nov 2016, 15:48

Kpucine, tes écrits me touche également, comme beaucoup ici.

N'oublie jamais que tu n'es pas seule. Déja tu as sur ce forum ce qui, je pense, est déja énorme. Car tu sais que d'autres personnes sont capables de te comprendre. Tu fais bien d'écrire ton ressenti ici, car ici personne ne te jugera, personne ne te rabaissera et surtout, ici, tu reste un zèbre anonyme parmi d'autres zèbres. Donc tu n'as aucune peur à avoir.

Je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris. On a souvent besoin de se confier mais au moment de le faire... plus rien. Toujours cette peur de laisser les autres entrer dans notre forteresse et que, une fois dedans, ils en profitent pour tout dévaster. Personnellement, je n'ai pas encore trouver comment avoir confiance et, honnêtement, je ne pense pas vouloir réellement le faire.

Mais ma forteresse m'apporte du bien être, ce qu'il ne semble malheureusement pas être ton cas.
Sembler fort aux yeux des autres, c'est bien. Mais ce qu'il ne faut surtout pas, c'est se perdre en chemin. Il faut écouter les autres, les aider et soutenir si ils en éprouvent le besoin, mais surtout, SURTOUT, toujours garder en tête que ce sont leurs problèmes ! Nous ne pouvons pas porter le monde sur nos épaules, même si on le voudrait.

Je sais, c'est facile à dire (perso je travaille dessus, mais j'en suis encore très loin ^^), mais l'important dans ta vie, c'est TOI. Je sais que cela doit te paraitre totalement égoiste de de dire cela, mais pourtant c'est la seule solution pour te sentir mieux...

Tu n'es pas nulle, ce que tu fais est bien. Ta vie a été ce qu'elle a été et, comme tu le dis toit même, a fait ce que tu es aujourd'hui : quelqu'un de bien. Personne n'est parfait, alors ne t'impose pas de l'être...
thunderhead74
thunderhead74

Messages : 111
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 40
Localisation : Au fond, à gauche

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Kpucine Lun 14 Nov 2016, 23:53

Bonsoir à tous et merci pour vos réponses, chacune d'entre elle me touche. Ca fait du bien d'avoir du soutien.

Aujourd'hui j'ai discuté avec une collègue, et waouw.... on n'a pas pu parler énormément car l'une de nous avait un rendez-vous derrière. Mais  "waouw" dans le sens où j'ai trouvé quelqu'un qui à l'air d'avoir une partie en commun à mon vécu dans l'enfance (on a pas assez creusé, mais y a du commun).

Comment en est-on arrivé à cette discussion ? On a commencé à parler de travail. Et notre point de vue est semblable sur nos managers. Particulièrement un qui prend plaisir à détruire les gens. C'est un jeu pour lui. Et ces derniers temps, j'en ai fais les frais, et je les fais encore, d'autant plus que je me suis totalement renfermée et j'ai perdu confiance en moi mais aussi aux autres. Alors je ne dis que le strict minimum, je ne confie pas de choses personnelles, du moins j'évite au maximum. J'évite aussi de laisser paraître mes émotions. Cette situation est vraiment désagréable, c'est tendu, c'est froid, c'est lourd. Ma collègue en a aussi fais les frais et c'est toujours froid entre eux. Chaque jours, et particulièrement le weekend, elle pleure quand elle est chez elle, car elle souffre de devoir venir travailler dans ces conditions. Elle ne fais confiance à personne dans la boite. Moi non plus à vrai dire, et je me demande même si j'en ai pas trop dit lors de notre conversation... mais bon, j'ai décidé de lui faire confiance.

Comment faire face à ce genre de personne destructrice, surtout quand c'est ton supérieur ? ... Si vous avez des conseils, ils seront bons à la fois pour moi et pour ma collègue.

C'est vraiment pas une partie de plaisir quand la vie nous mets à l'épreuve comme ça. Je veux bien la prendre comme un "jeu", mais quand le jeu est trop tendu, on peut y mettre une pause, ou bien l’arrêter et éventuellement passer à un autre jeu. Mais là ce n'est pas le cas, il faut rester fort... il n'y a pas le choix.

Kpucine

Messages : 8
Date d'inscription : 13/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par izo Mar 15 Nov 2016, 00:09

Concrètement, Est-ce qu'il y a dans ta structure une instance style le CHScT qui pourrait être saisi pour aborder ce risque psychosocial ? S'il s'agit de casser le système autant le faire de l'intérieur avec les instruments à disposition. Il y a aussi la médecine du travail qui peut être interpellée par courrier...
izo
izo

Messages : 4431
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Kpucine Mar 15 Nov 2016, 00:13

Je ne connais pas le CHScT, en fait je suis dans une petite boite. On est de plus en plus, alors j'imagine qu'ils vont être obligé de mettre en place des choses. Mais c'est pas pour tout de suite. Une personne est allé se plaindre au plus haut de la hiérarchie, et... il a été remercié. Voilà où est "l'écoute".

Kpucine

Messages : 8
Date d'inscription : 13/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par thunderhead74 Mar 15 Nov 2016, 09:26

Izo à raison, voit avec la médecine du travail. Sinon tu peux également appeler l'inspection du travail (anonymement si tu préfères) et leur expliquer la situation afin qu'ils t'expliquent quoi faire.

Cela m'est arrivé il y a quelques années, j'ai fais un "brun out", avec arrêt de travail donné par mon médecin traitant. J'ai fais une rupture amiable avec mon boss (javais un souci avec mon chef direct et non avec mon boss). Mais mon boss m'a rappelé quelque moi après pour que je revienne, il avait virer le chef qui m'ennuyait...

Ne baisse pas les bras, si ton boulot te plait fait ce qu'il faut (avec tes collègues si ils ont le courage de le faire). par contre, si vraiment cela te mine trop et que tu n'est pas plus accrochée que ca à ce travail, fuit...
thunderhead74
thunderhead74

Messages : 111
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 40
Localisation : Au fond, à gauche

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Bimbang Mar 15 Nov 2016, 20:28

On a également des soucis dans notre entreprise et c'est en discutant avec les autres qu'on arrive à sortir la tête de l'eau. C'est vraiment très important. Après, il faut être sûr qu'il n'y ait pas de brebis galeuse dans le tas. (Je me suis syndiquée aussi).
Je communique depuis l'année dernière avec deux autres collègues, via internet, et on se soutient en s'entraidant sur des problèmes particuliers, en faisant circuler les informations aussi, et en partageant nos découragements devant tous les soucis techniques que l'on doit dépasser pour mener à bien notre tache.
Le leitmotiv de notre supérieur, c'est : "je ne comprends pas, tu es la seule qui me parle de ce problème. Les autres réussissent, c'est donc toi qui ne sais pas gérer". Résultat : je sortais désespérée à chaque fois de mes entretiens annuels.
Maintenant, je sais que les autres se plaignent des mêmes choses, et qu'ils rament autant que moi. Donc, non seulement ça ne m'atteint plus, mais maintenant je lui propose des petites améliorations très concrètes. La balle passe dans son camp.

Je rejoins Thunderhead, si tu ne trouves pas d'aide, alors cherche un autre boulot dès maintenant. A cause de mon taf, j'ai fait une dépression (dépression réactionnelle suite à un entretien de "recadrage") et j'ai bien mis 6 ans à m'en remettre, avec perte de sommeil, de mémoire, perte de confiance en moi... ça coute beaucoup trop cher humainement parlant.
Bimbang
Bimbang

Messages : 6179
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par ortolan Mer 16 Nov 2016, 00:29

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017, 22:01, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Kpucine Mer 16 Nov 2016, 00:53

Merci pour vos réponses. Ce problème me tracasse beaucoup en ce moment et ça fait plusieurs semaines que ça dur.

La médecine du travail je préfère éviter, ça va me retomber dessus, même anonymement car on est vraiment pas nombreux, donc c'est assez simple à faire le lien. Disons que je vais garder ça en tête, ça pourrait être utile un jour.. idem si les syndicats peuvent intervenir, ce sera jamais anonyme dans une petite boite.

Quelles sont les petites améliorations concrètes que tu proposes Bimbang ?

Changer de taf, pour l'instant je m'y refuse. Je dois être capable d'être plus forte que ça. D'ailleurs c'est une infime goûte indolore si je dois comparer à ce que j'ai supporté plus jeune, et j'en suis sortie. Donc y a pas de raison que je ne puisse pas supporter ça, bien que ça fasse tout de même des dégâts, notamment beaucoup sur l'estime que j'ai de moi, mon renfermement et mon isolement. C'est ma façon à moi de réagir... :/

Kpucine

Messages : 8
Date d'inscription : 13/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Invité Dim 20 Nov 2016, 18:55

Kpucine, j'ai été très touchée par tes messages, dans lesquels je me reconnais aussi, bien sûr. Quelques mots ont particulièrement retenu mon attention: "victime", "être forte", "je dois (y arriver)"... Si dans ton enfance tu as été victime de maltraitances, il est évident que cela a des conséquences sur toi encore aujourd'hui, surtout dans une situation qui reproduit ces maltraitances, comme ça semble être le cas dans ton travail. Se guérir de maltraitances n'est pas chose aisée, c'est quelque chose qui prend du temps, et à mon avis le plus important pour y parvenir est de veiller à être aussi bienveillant(e) que possible envers soi-même.

Pour moi, cela signifie:
- accepter ses émotions quelles qu'elles soient (y compris et surtout si elles sont douloureuses), en sachant qu'une émotion finit toujours par passer (et revenir, malheureusement Sad ). Cela veut dire aussi accepter d'être parfois faible, parfois impuissant(e), ou encore perdu.
- apprendre à repérer les moments où l'on se juge et se maltraite soi-même (par intériorisation des maltraitances que l'on a subies), et faire son possible pour retrouver de la bienveillance envers soi-même
- chercher à remettre les choses à leur place: qui est victime, qui est agresseur, et donc qui a droit à la compassion, qui a droit aux jugements et réprimandes? La victime a ABSOLUMENT besoin de reconnaissance et de compassion, surtout lorsqu'elle n'a jamais reçu d'aide étant enfant
- trouver des espaces et des personnes dans et avec lesquels il est possible de laisser venir, petit à petit, des émotions, même mal dirigées, mal exprimées, enfantines, peu importe... l'essentiel est de pouvoir laisser sortir ce qui est enfoui, dans un cadre sécurisé. Cela peut être seul(e) chez soi, avec un(e) ami(e), un(e) psy,...

Bref, ce ne sont pas des conseils très concrets mais ce sont les seuls que j'ai...  J'ajouterai juste qu'à un moment de sa vie, on n'a plus forcément la même force que ce qu'on a eu à un autre moment de sa vie (où l'on était plus en danger peut-être), ou tout simplement plus la même façon de réagir.

Bon courage à toi et n'hésite pas à nous tenir au courant! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'écrire... Empty Re: Besoin d'écrire...

Message par Bimbang Dim 20 Nov 2016, 21:15

Quelles sont les petites améliorations concrètes que tu proposes Bimbang ?

Mon chef n'a pas la vision du terrain, donc je peux proposer des évolutions toutes simples qui permettent éventuellement de réduire les temps, ou d'automatiser certaines choses pour améliorer la communication interne ou de satisfaire un peu plus le client. J'essaie d'argumenter, mais je le fais sans me mettre en avant. Je glisse des suggestions en disant que c'est peut être possible de faire ça.
Je ne sais pas si c'est possible dans ton cas.

Reste pas isolée dans tous les cas. Il faut pouvoir vider ton sac, même si c'est pas quelqu'un qui connait ton taf. Ou fais le ici, ou tu peux même m'envoyer des MP. Je sais pas si je pourrais être utile mais quand faut que ça sorte... bah...

Et puis, déjà si tu as bien conscience que ce tordu aime casser les gens, détache toi autant que possible de ce qu'il te dit. C'est son jeu, pas le tien. Amuse toi à comprendre ses techniques pour ne plus subir, à repérer pourquoi il le fait, et à quel moment.
J'avais repéré à un moment qu'un de mes chefs, quand on lui faisait trop de remarques, finissait par te casser personnellement sur une boulette que t'avais fait il y a longtemps par exemple, alors que ça n'était pas le sujet. Très maladroit de sa part d'ailleurs. Au début, je l'ai mal pris. Ensuite, je me disais que s'il m'attaquait personnellement, c'était parce que je l'avais coincé sur une incohérence qu'il ne savait pas défendre. Et au final, ça ne m'atteignait plus du tout.
Bimbang
Bimbang

Messages : 6179
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum