Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude - Page 3 Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Bird le Mar 28 Juil 2020 - 18:02

Choses paradoxales : j'ai beaucoup d'activités collectives ou publiques - que j'apprécie -, mais un BESOIN VITAL de moments de solitude au quotidien. Et j'aime être seul, intensément, pour faire plein de choses : lire, marcher, rouler, nager, créer, écrire, faire de la musique, absorber des tonnes d'infos sur le net ou à la TV, réfléchir. Ne rien faire aussi Wink. Aucune journée en présence des autres ne peut commencer ni s'achever sans un sas de solitude, en général très matinal ou nocturne, et en proportion du temps partagé.
Je ne m'ennuie jamais seul, souvent en compagnie - mais je ne le montre pas Wink. Je ne ressens la solitude négativement que parmi mes semblables, et c'est toujours à cause d'un écart, d'une incompréhension - ou d'une somme d'écarts et d'incompréhensions. Mais je ne le montre pas non plus Wink.

Bird

Messages : 1519
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude - Page 3 Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par J043947.08+163415.7 le Jeu 30 Juil 2020 - 13:41

Bird a écrit:Choses paradoxales : j'ai beaucoup d'activités collectives ou publiques - que j'apprécie -, mais un BESOIN VITAL de moments de solitude au quotidien. Et j'aime être seul, intensément, pour faire plein de choses : lire, marcher, rouler, nager, créer, écrire, faire de la musique, absorber des tonnes d'infos sur le net ou à la TV, réfléchir. Ne rien faire aussi Wink. Aucune journée en présence des autres ne peut commencer ni s'achever sans un sas de solitude, en général très matinal ou nocturne, et en proportion du temps partagé.
Je ne m'ennuie jamais seul, souvent en compagnie - mais je ne le montre pas Wink. Je ne ressens la solitude négativement que parmi mes semblables, et c'est toujours à cause d'un écart, d'une incompréhension - ou d'une somme d'écarts et d'incompréhensions. Mais je ne le montre pas non plus Wink.

Je me retrouve totalement dans ce que tu exprimes. Si je n'ai pas ces moments de solitude, je vais mal, je m'épuise, je sature. Et comme j'ai un métier où je suis en interaction avec des gens toute la journée, ces moments sont vitaux (je ne me vois pas renquiller sur une soirée avec des amis après ma journée de travail ou discuter avec un ami au téléphone une fois rentrée chez moi, par exemple; j'ai besoin de me ressourcer).
Jacqueline KELEN l'explique très bien dans "L'esprit de solitude". Le solitaire apprécie de pouvoir cultiver sa vie intérieure, il en a besoin. Pour autant, il aime la compagnie des autres, mais cela s'exprime dans des relations inter partes de qualité et pas dans le cadre d'échanges impersonnels et nombreux.
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 2567
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 45
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude - Page 3 Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Âm'Ours le Jeu 30 Juil 2020 - 15:24

J'ai beaucoup subi la solitude.
Récemment lors d'une réunion de famille de quelques jours, j'avais ce besoin d'aller courir au petit matin.
On m'a dit que j'étais courageux... mais pas du tout! Je fuyais!
Quel plaisir de se retrouver seul pendant un moment!
=> Trop de gens, trop de relations, trop épuisant. Surtout les relations "terrestres" sans profondeur (en partie par ma faute je l'avoue)

Avant, je ne supportais pas d'être seul, mais ça c'était avant! Very Happy
La découverte de votre âme : 0€.

Maintenant j'aime la solitude.
Mais comme vous l'avez déjà dit, ça n'empêche pas d'apprécier la compagnie des autres!
Âm'Ours
Âm'Ours

Messages : 57
Date d'inscription : 05/07/2020
Localisation : Un peu plus près

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude - Page 3 Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Bird le Jeu 30 Juil 2020 - 15:30

Thalestra a écrit:Pour autant, il aime la compagnie des autres, mais cela s'exprime dans des relations inter partes de qualité et pas dans le cadre d'échanges impersonnels et nombreux.
Oui, c'est comme ça que je le vis. Je peux m'intégrer à-peu-près correctement dans une vie de groupe, mais c'est dans la relation unique - et avec chaque interlocuteur elle l'est - que je me sens le mieux, et à l'aise pour aborder des sujets qui ailleurs font parfois "flop" Laughing .
Bird
Bird

Messages : 1519
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude - Page 3 Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Seiphys le Ven 31 Juil 2020 - 4:30

Réponse au premier post, enfin surtout la fin, oui je suis prêt à écouter.
Et je comprends la discrétion...to each us home ☝👊🙏

Seiphys

Messages : 933
Date d'inscription : 07/11/2012
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude - Page 3 Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par BobineRose le Mer 14 Oct 2020 - 9:21

Me concernant, j'ai un rapport à la solitude paradoxal. J'en ai besoin, de façon quasi vitale, pour me ressourcer. En tant qu'hypersensible, je sature rapidement quand je suis dans un environnement où tout est "trop". J'ai notamment beaucoup de mal avec les sollicitations sonores et le mouvement, qui me donnent l'impression de me perdre. De fait, la solitude (et le calme que j'y associe) me permet de me retrouver, de recoller les pièces de mon moi, en quelque sorte.

Mais d'un autre côté, je vis mal la solitude affective. J'ai toujours ce manque au fond de moi, ce besoin d'être avec un compagnon. Je n'arrive pas à me défaire de cette image que j'ai l'impression de renvoyer, celle de la pauvre célibataire esseulée à la vie triste.

BobineRose

Messages : 7
Date d'inscription : 04/10/2020
Localisation : sud Sene-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude - Page 3 Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Zorglub_33 le Mer 14 Oct 2020 - 15:02

BobineRose a écrit:Mais d'un autre côté, je vis mal la solitude affective. J'ai toujours ce manque au fond de moi, ce besoin d'être avec un compagnon. Je n'arrive pas à me défaire de cette image que j'ai l'impression de renvoyer, celle de la pauvre célibataire esseulée à la vie triste.

Il y a la solitude affective, parce que c'est vrai que c'est quand même sympa de vivre avec un écho, une épaule, une oreille… Pour ce qui est de l'image de la célibataire esseulée, c'est juste une question de point de vue et de norme sociale. Imagine une société qui ne serait constituée que d'individus seuls et sans attaches sentimentales : ces individus seraient plus libres, plus à même de remettre en question l'ordre établi. Je pense que l'individu seul est regardé avec défiance par la société car il représente implicitement une menace. Bon, bref, j'ai plein de célibataires autour de moi, et personne ne pense à eux en termes de "vieux garçons" ou "vieilles filles". Ce sont tous des individus ayant fait des choix de vie qui sont les leurs et les assumant. En ce qui me concerne je vis seule depuis un peu plus de dix ans maintenant après 25 ans de vie de couple, et je trouve ça bien sympa, la vie de célibataire !

Zorglub_33

Messages : 184
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum