Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que...

2 participants

Aller en bas

Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que... Empty Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que...

Message par Jo' Mer 20 Juil 2016 - 21:46

Après de nombreux mois psychologiquement éprouvants : dépression, anxiété, phobie sociale, trouble de l'estime de soi, orientation professionnelle... Je peux dire que ça va mieux. J'ai entamé un travail sur moi-même avec des hauts, des bas, des remises en question difficiles mais nécessaires pour avoir un état mental stable. Aujourd'hui, je peux dire que ça a porté ses fruits, cette sombre période s'éloigne et semble faire partie d'une époque révolue, j'arrive à profiter de l'instant présent.
J'occupe un emploi saisonnier où je suis repris à chaque période d'embauche, ce n'est pas très confortable d'alterner chômage et emploi salarié, mais je l'accepte. J'ai l'avantage d'avoir une très bonne réputation sur mon lieu de travail, mes qualités sont reconnues, ma personnalité acceptée et socialement j'y trouve mon compte. Je me sens moi-même, plus que jamais, je m'affirme et je n'ai plus peur du regard de l'autre. J'ai enfin compris que les propos d'une personne n'engage qu'elle et ne reflète uniquement que sa vision du monde. Chose qui m'était impossible de ressentir quand mon trouble de l'estime de soi profondément ancré était à son apogée.
Dans ma vie personnelle, j'accepte désormais pleinement mon côté solitaire, mes petits plaisirs, j'apprends à m'aimer de jours en jours en laissant le passé derrière moi. J'en ai terminé avec les longues heures à ruminer sur mes actes et mes pensées, à avoir honte de qui j'étais, je me remémore encore souvent les souvenirs douloureux de mon enfance, de mon adolescence et de ma vie de jeune adulte mais j'ai cessé de mettre le poids du monde sur mes épaules, de m'attribuer l'entière responsabilité. Et enfin, j'arrive à relativiser quand mon perfectionnisme et mon niveau d'exigence me font dire que j'aurais pu mieux faire.

Depuis quelques jours, j'ai cette petite voix qui me dit que j'ai perdu du temps ces dernières années, que j'ai souffert pour pas grand chose. C'est peut-être vrai après tout. C'est comme si je me réveillais d'un long coma et que la vie semblait sans gravité, qu'il n'y avait plus de temps pour se tracasser. Quelle sensation étrange mais bienvenue. C'est tout nouveau pour moi, ce lâcher-prise, ce détachement.
C'est peut-être stupide de le penser, mais sous ce nouvel angle j'en viens à me demander si je suis vraiment Haut Potentiel. J'ai appris tellement de choses dans la souffrance, humainement, personnellement, tous mes acquis proviennent de mon chemin de vie tortueux. J'ai peur de ne plus rien apprendre, de tout oublier si je m'entoure de cette quiétude, de perdre ces petits trésors cachés en moi.
Mon passé est ce qu'il est, je ne serais pas ce que je suis aujourd'hui si je ne l'avais pas vécu, et je l'en remercie. Mais je suis tenté de le laisser derrière moi, et en même temps je n'ai pas envie de le minimiser, d'en perdre les messages essentiels.
Dans ce processus de guérison, j'en suis à une phase clé, celle où je me demande s'il est possible de concilier un lourd passé avec un présent serein, si en vivant cette sérénité j'arriverai à conserver cette compréhension du monde, des gens, cette empathie, cette humanité, cette curiosité. J'ai peur de me transformer en quelqu'un d'autre, j'ai envie d'affronter cette peur mais je n'ai pas envie de me perdre à nouveau. Je n'avais jamais envisagé un futur avec un moi-apaisé, c'est tentant, c'est même la voie à emprunter. En fait, c'est même une peur de l'inconnu, d'un moi-inconnu. Et face à l'inconnu, je peux soit avancer, soit me réfugier à nouveau dans la souffrance, dans cet auto-syndrome de Stockholm entre guillemets.

Je serais heureux de pouvoir lire des expériences similaires, des points de vue extérieurs, ou même de pouvoir apporter quelques conseils sur ce processus de guérison si besoin.

Jo'

Messages : 170
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 28
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que... Empty Re: Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que...

Message par X28 Ven 22 Juil 2016 - 19:58

Hello Brouillon ;-)
Oh là là je connais ce processus oui...
De mon expérience je te dirai une chose : plus les moments de bonheur, où on se sent bien, dans sa tête, dans son corps, dans sa vie, dans sa société, etc. sont nombreux, plus le bon feeling a tendance à remplacer le mauvais !!!!
Les années difficiles ne s'effacent pas en un jour, mais progressivement elles sont reléguées dans l'oubli par les années de bonheur !!!
Enfin c'est mon cas ;-)
Bisous, tout le meilleur à toi,
Naomi
X28
X28

Messages : 427
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que... Empty Re: Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que...

Message par Jo' Dim 24 Juil 2016 - 14:57

Merci pour ton message Smile

C'est le constat que je fais depuis quelques semaines, les moments de paix intérieure s'accumulent et toutes ces pensées, ces émotions parasites qui m'handicapaient au quotidien ne sont plus. Par exemple, je suis beaucoup moins anxieux face aux gens, beaucoup moins susceptible face aux remarques, je me sens détaché. D'ailleurs je n'ai quasiment plus de remarques. Comme quoi, un état d'esprit est attiré par ce qui le nourrit. Dit comme ça, c'est tout bête mais pourtant...
À côté, j'arrive à ressentir de bonnes choses. Je crois que c'était l'une de mes peurs, de ne plus rien savoir ressentir alors qu'il s'agit en vérité de changer un cercle vicieux en un cercle vertueux.

Beaucoup d'améliorations également dans ma vie en général, où je vois de nombreuses intuitions de longue date se confirmer. Le fait de savoir cerner une personne au premier regard, et de voir que mon esprit d'analyse ne me fait pas défaut. De voir l'évolution d'une situation, d'une personne dans la même direction que celle que j'avais imaginé des mois plus tôt se confirmer. Des confidences attendues depuis longtemps, qui viennent à point nommé. Je le répète, mais l'état d'esprit engendre une mécanique qui l'alimente au quotidien.
J'accumule ce genre de moments ces derniers temps, ça me permet de renforcer cette confiance en moi, cette sérénité. De ne plus douter de mes idées, tout en gardant une forme de remise en question, bien plus épurée et efficace que par le passé.
J'ai le sentiment de pouvoir faire face aux difficultés de la vie, j'ose plus facilement.
Je me disais justement que je profiterais des grandes vacances et de mon job saisonnier pour retrouver un équilibre, en vue de me lancer prochainement dans une nouvelle aventure professionnelle... Je me réjouis de voir que je suis sur le bon chemin.
Je m'ouvre à nouveau aux relations, je laisse les gens m'approcher plus facilement et je me laisse séduire par l'idée que je pourrais retenter un jour une expérience amoureuse, chose que j'avais complètement exclu ces 12 derniers mois.

Il y a toujours une petite voix qui me dit : "attention, la chute n'est jamais très loin", mais je crois savoir que tout est question de ne pas se laisser posséder par une pensée, dans quel cas l'état d'esprit fera en sorte de la réaliser.

Jo'

Messages : 170
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 28
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que... Empty Re: Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que...

Message par X28 Lun 25 Juil 2016 - 8:37

Brouillon a écrit:Merci pour ton message Smile

C'est le constat que je fais depuis quelques semaines, les moments de paix intérieure s'accumulent et toutes ces pensées, ces émotions parasites qui m'handicapaient au quotidien ne sont plus. Par exemple, je suis beaucoup moins anxieux face aux gens, beaucoup moins susceptible face aux remarques, je me sens détaché. D'ailleurs je n'ai quasiment plus de remarques. Comme quoi, un état d'esprit est attiré par ce qui le nourrit. Dit comme ça, c'est tout bête mais pourtant...
À côté, j'arrive à ressentir de bonnes choses. Je crois que c'était l'une de mes peurs, de ne plus rien savoir ressentir alors qu'il s'agit en vérité de changer un cercle vicieux en un cercle vertueux.

Beaucoup d'améliorations également dans ma vie en général, où je vois de nombreuses intuitions de longue date se confirmer. Le fait de savoir cerner une personne au premier regard, et de voir que mon esprit d'analyse ne me fait pas défaut. De voir l'évolution d'une situation, d'une personne dans la même direction que celle que j'avais imaginé des mois plus tôt se confirmer. Des confidences attendues depuis longtemps, qui viennent à point nommé. Je le répète, mais l'état d'esprit engendre une mécanique qui l'alimente au quotidien.
J'accumule ce genre de moments ces derniers temps, ça me permet de renforcer cette confiance en moi, cette sérénité. De ne plus douter de mes idées, tout en gardant une forme de remise en question, bien plus épurée et efficace que par le passé.
J'ai le sentiment de pouvoir faire face aux difficultés de la vie, j'ose plus facilement.
Je me disais justement que je profiterais des grandes vacances et de mon job saisonnier pour retrouver un équilibre, en vue de me lancer prochainement dans une nouvelle aventure professionnelle... Je me réjouis de voir que je suis sur le bon chemin.
Je m'ouvre à nouveau aux relations, je laisse les gens m'approcher plus facilement et je me laisse séduire par l'idée que je pourrais retenter un jour une expérience amoureuse, chose que j'avais complètement exclu ces 12 derniers mois.

Il y a toujours une petite voix qui me dit : "attention, la chute n'est jamais très loin", mais je crois savoir que tout est question de ne pas se laisser posséder par une pensée, dans quel cas l'état d'esprit fera en sorte de la réaliser.

Hello,
oooooh mais c'est super tout ça, ça me réjouit beaucoup pour toi !!!!
Oui, comme tu le dis si bien "Comme quoi, un état d'esprit est attiré par ce qui le nourrit." et "l'état d'esprit engendre une mécanique qui l'alimente au quotidien. " C'est ce que disent les bouddhistes, mais ça fait penser aussi aux mécanismes quantiques, où le réel est structuré par le réel qui l'entoure...
Oui aussi "la chute n'est jamais loin", mais l'enjeu est justement d'accumuler assez de "bonne énergie" pour que les difficultés qui se présentent se contentent de te faire redescendre un peu (on ne peut être en position "hyper positif" tout le temps) mais ne te fassent pas "chuter". Le mieux est d'arriver à ce que ces difficultés ne t'atteignent plus "à l'intérieur", qu'elles restent comme des péripéties à gérer, mais qu'elles ne remettent pas en question qui tu es, et la bonne opinion que tu as de toi-même, ta confiance en toi.

Tout le meilleur à toi pour les temps à venir !!!!
Naomi
X28
X28

Messages : 427
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que... Empty Re: Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que...

Message par Jo' Lun 25 Juil 2016 - 22:38

Je n'ai pas de grandes connaissances sur le bouddhisme, mais j'avoue qu'il y a quelques mois j'ai commencé à m'intéresser à la spiritualité et ça m'a énormément aidé. Le fait d'être en pleine dépression existentielle, de me poser énormément de questions sur l'au-delà, ainsi que sur le sens de ma vie. Aujourd'hui je me considère plutôt comme quelqu'un de sceptique, je ne dis pas que je n'y crois pas, mais je ne dis pas que j'y crois non plus, j'accepte cet entre deux et il me nourrit tous les jours.
Chaque action, chaque péripétie possède un sens désormais, comme une étape supplémentaire dans une nouvelle direction. Le moindre échange, le fait de croiser d'anciennes connaissances, ou les discussions que les gens abordent avec moi. Je vois un sens à tout. Je me dis que si telle ou telle personne aborde un sujet avec moi, c'est parce que je dégage quelque chose qui lui permet de s'ouvrir à moi dans cette direction. Du coup, je m'en sers aussi dans l'autre sens. J'apprends à développer un certain odorat qui me permet de flairer avec qui je peux ouvrir une partie de moi. J'ai l'impression d'avoir augmenté en vibration quelque part, pour rester dans le thème spirituel. Je ne sais pas si j'aurais pu y arriver sans, c'est un angle de vue tellement large, qui offre des tonnes et des tonnes de possibilités.

En effet, le but est clairement d'accumuler assez d'énergie positive pour ne plus me retrouver au fond du trou. Tout ce que j'entreprends aujourd'hui va dans ce sens, j'ai tellement souffert à un moment de ma vie que je refuse de retourner dans les noirceurs de mon âme. C'est une force que j'apprends à développer également. Et les choix que je ferai dans le futur se feront dans le respect de ma personne, je suis d'ailleurs persuadé que la vie me mettra prochainement à l'épreuve sur ce point. Smile

Je te remercie pour ton écoute, c'est une discussion très agréable Wink

Jo'

Messages : 170
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 28
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que... Empty Re: Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que...

Message par X28 Mar 26 Juil 2016 - 8:40

Bravo bravo, c'est très très positif !!!

Moi aussi je réapprends à utiliser mon intuition, que j'ai trop longtemps écrasée sous une trop grande volonté d'"objectivité" (enfin c'est parce que je ne m'étais pas comprise...difficile de se faire confiance quand on ne sait pas vraiment qui on est !!!)

ça me fait penser qu'il y a un groupe/salon qui pourrait t'intéresser (il faudrait d'ailleurs que j'y revienne moi-même!) c'est celui des intuitifs/réceptifs : https://www.zebrascrossing.net/f37-discussions-d-intuitifs-et-receptifs

Tout le meilleur, à une prochaine ;-)

Naomi
X28
X28

Messages : 427
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que... Empty Re: Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que...

Message par Jo' Sam 30 Juil 2016 - 21:30

X28 a écrit:Bravo bravo, c'est très très positif !!!

Moi aussi je réapprends à utiliser mon intuition, que j'ai trop longtemps écrasée sous une trop grande volonté d'"objectivité" (enfin c'est parce que je ne m'étais pas comprise...difficile de se faire confiance quand on ne sait pas vraiment qui on est !!!)

Exact, l'objectivité dans le sens où on se veut rationnel nous empêche de cerner les subtilités, les messages qui entourent notre vie. Elle nous condamne à errer dans le monde matériel en objectant les capacités internes dont nous disposons. Par contre, l'objectivité si elle est synchronisée avec l'esprit porte un tout autre sens Smile

Je te rejoins également sur la difficulté de se faire confiance quand on ne se connait pas. C'est valable pour deux étrangers, mais aussi pour soi-même. C'est pour cette raison que j'ai énormément souffert de ne pas connaitre ma singularité, j'ai lutté très tôt pour être comme tout le monde, sans jamais vraiment réussir à me fondre dans la masse. J'ai étouffé énormément de parties de ce que je suis, en sous-alimentant de nombreuses facettes de moi-même - la fameuse anorexie intellectuelle de l'Albatros -, en allant à l'encontre de mes besoins fondamentaux. Impossible de se faire confiance quand inconsciemment, on se prive de ce qu'on est réellement, et ce, jusqu'à en développer un trouble.
Le fait de prendre connaissance de ce Haut Potentiel a clairement changé ma vie et m'a donné envie de rattraper tout ce temps perdu en terme de connaissances, j'ai le sentiment aujourd'hui d'être capable de faire des choses qui m'étaient inaccessibles avant, de soigner cette anorexie intellectuelle. Parfois, j'en viens à me gaver et c'est douloureux d'avoir un trop plein d'informations en tête, mais c'est tellement plus épanouissant et avec mon estime qui repart à la hausse, je me sens bien plus résistant.

Je me suis inscrit sur le salon Intuitifs et Réceptifs il y a un petit moment, il m'arrive par période de le feuilleter, mais je n'ai encore rien écris. J'ai peur de devenir un peu fou en le fréquentant trop régulièrement, d'où mon scepticisme. Je ne parle pas de folie dans le sens où je trouve que c'est tiré par les cheveux, loin de là, mais parce que je peux vite faire des fixations dans ma vie de tous les jours. J'ai eu ma période Voyage Astral, Expériences de Mort Imminentes, jusqu'à regarder tous les films, tous les documentaires sur le sujet pendant un mois, et j'en suis devenu parano pendant un long moment après. Par petite dose, c'est bien, tout en gardant l'essentiel en arrière-plan dans ma tête.

Jo'

Messages : 170
Date d'inscription : 21/10/2015
Age : 28
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que... Empty Re: Et quand ça va mieux... Cette petite voix qui me dit que...

Message par X28 Dim 31 Juil 2016 - 11:25

Brouillon a écrit: Par contre, l'objectivité si elle est synchronisée avec l'esprit porte un tout autre sens Smile
+10000 ;-) Bien d'accord, c'est le mieux ;-)


Brouillon a écrit:Le fait de prendre connaissance de ce Haut Potentiel a clairement changé ma vie et m'a donné envie de rattraper tout ce temps perdu en terme de connaissances, j'ai le sentiment aujourd'hui d'être capable de faire des choses qui m'étaient inaccessibles avant, de soigner cette anorexie intellectuelle.
Hey c'est génial franchement !!!!! Je te souhaite beaucoup de beaux moments et de belles découvertes dans cette quête infinie ;-)

Brouillon a écrit: Parfois, j'en viens à me gaver et c'est douloureux d'avoir un trop plein d'informations en tête,
J'ai une bonne méthode de méditation shiatsu/tao qui permet de faire circuler les énergies dans tout le corps, elle m'aide beaucoup quand justement j'ai le cerveau un peu "farci" de beaucoup d'informations et de pensées ;-) Si jamais ça t'intéresse, je peux te l'envoyer (c'est un pdf que j'ai trouvé un jour sur le net...).

Brouillon a écrit: Je me suis inscrit sur le salon Intuitifs et Réceptifs il y a un petit moment, il m'arrive par période de le feuilleter, mais je n'ai encore rien écris. J'ai peur de devenir un peu fou en le fréquentant trop régulièrement, d'où mon scepticisme.
OK dans ce cas tu as raison de ne pas plonger à fond, effectivement si on prend tout ça très au sérieux, on peut perdre le contact avec le monde des vivants, et ça c'est pas forcément sympa à vivre...;-)

Tout le meilleur à toi, à bientôt ;-)

Naomi
X28
X28

Messages : 427
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum