Psychophobie

Aller en bas

Psychophobie Empty Psychophobie

Message par Chat masqué Ven 17 Juin 2016 - 18:32

Salut,

j'ai découvert cette notion récemment, pour ceux qui ne connaissent pas c'est d'après Wiki "une forme de validisme qui concerne les personnes handicapées mentales ou neuroatypiques et les personnes handicapées psychologiquement ou psychoatypiques." (le validisme étant l'oppression des personnes handicapées physique et/ou mentale). Je trouve peu d'infos sur la neuroatypie sur internet, mais j'ai cru comprendre que ça comprenait les zèbres.

Le psychophobie est plutôt vécue par les personnes autistes, mais les zèbres aussi peuvent en être victime.

Ça m'a fait penser aux discriminations que peuvent subir les zèbres surtout pendant l'enfance, qui peuvent être stigmatisés parce qu'ils sont les "intellos" de service.

Vous en savez plus sur cette phobie ? Et en avez-vous été victime ?
Chat masqué
Chat masqué

Messages : 46
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par doggie Ven 17 Juin 2016 - 18:49

C'est la discrimination des personnes ayant des troubles mentaux, oui. Du coup rien à voir avec des personnes qui seraient supposément plus intelligentes.
doggie
doggie

Messages : 514
Date d'inscription : 22/03/2016
Localisation : Ma bite est en Dieu

http://philosofistfucking.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Invité Ven 17 Juin 2016 - 18:54

Peut être que ça n'est pas une phobie ? 

le fait d'anticiper que des termes psy pour des maladies deviennent si on n'y fait pas plus que cela attention, des insultes des plus banales et banalisées ?

qui pourraient de plus dégénérer sur le fait qu'on n'arrive plus non plus à communiquer là dessus, les uns classant dans des insultes, des maladies, pathologies diagnostiquées ect ?

si quelqu'un dit en public à l'un : t'es schizo ! et que l'autre se voit alors toute sa vie traité de schizo ou comme un schizo ? c'est grave ou c'est pas grave ?

je n'auto diagnostique pas de psychophobie lorsque j'entends désormais des gamins en traiter un autre d'autiste Smile

peut être que certaines personnes ont la phobie de voir disparaître la langue française Smile et ne voient pas d'un bon oeil à juste titre que des échanges se résument un jour à : té o tist, lol, mdr ?

Validisme






[ltr]Psychophobie 35px-Handicapped_Accessible_sign.svg Psychophobie 40px-P_social_sciences
[size=11]Cet article est une ébauche concernant le handicap et la société.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le validisme est une oppression contre les personnes vivant en situation de handicap physique (paraplégie, tétraplégie, amputation mais aussi dyspraxie, etc...) ou mental (schizophrénie, bipolaire, borderline, autisme, etc). C'est une forme de capacitisme, une oppressionbasée sur le handicap.[/ltr][/size]







  • 1Psychophobie
  • 2Validisme et systèmes d’oppression
  • 3Notes et références
  • 4Voir aussi

    • 4.1Articles connexes
    • 4.2Liens externes




[ltr]

Psychophobie





La psychophobie est une forme de validisme qui concerne les personnes handicapées mentales ou neuroatypiques et les personneshandicapées psychologiquement ou psychoatypiques.[/ltr]
[ltr]

Validisme et systèmes d’oppression





Le validisme est une oppression qui est généralement classée dans le système d’oppression capitaliste[réf. nécessaire].[/ltr]
[ltr]

Notes et références






Voir aussi





Articles connexes

[/ltr]


  • Capacitisme
  • Handicap


[ltr]

Liens externes

[/ltr]


  • Dialogue sur le handicap et l'altérité
  • (de)Validisme en gender



Il n'y a pas grand chose sur le sujet Smile ça sort de où ? Smile Le peu que l'on en trouve sur wiki est assez parlant à mes yeux du moins, à savoir que cela n'est qu'une embauche et que de fait cela risque d'être enrichi. Donc il semblerait que la psychophobie n'existe pas mais qu'on va la créer ? Le fait de trouver normal de ne pas utiliser un mot de plus psychologique ou psychiatrique pour créer un nouveau vocabulaire d'échanges va devenir une pathologie sur laquelle seront faites des recherches psychologiques ? waouah.

mon simple avis en simple feedback du sujet. Smile ça donne quand même si tu refuses d'utiliser des mots psy ou mots psycha pour t'exprimer normalement, t'es pas normal, voire phobique, de quoi développer une phobie non ?


Dernière édition par Je te l'avais dit :) le Ven 17 Juin 2016 - 18:58, édité 1 fois (Raison : Sinon y'a plein d'autres tartines sur le net que je ne vais pour ma part pas aller lire. Le handicap étant déjà pour celui qui le porte assez lourd et devant être le "sujet" à défendre)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Pieyre Ven 17 Juin 2016 - 19:01

De  mon côté je définirais bien le phobisme comme la tendance à créer des termes en -phobe qui ne respectent pas le sens du mot phobie.
PHOBIE, subst. fém.
A. PSYCHOPATHOL. Symptôme prévalent des névroses obsessionnelles, caractérisé par une réaction d'angoisse ou une répulsion ressentie devant le même objet, la même personne ou une situation bien déterminée.
B. P. ext. Aversion très vive, irraisonnée ou peur instinctive. Phobie de l'automobile, du mariage, des moustiques, de la poussière, du tabac; être sujet à d'étranges phobies.
Il n'est pas question ici de détestation, de discrimination ou d'oppression.

Selon cette définition, on pourrait penser que la psychophobie, c'est la peur irraisonnée de la pensée. J'ai l'impression que ce sont les modernes qui définissent des termes en -phobe qui ont peur de penser.


Dernière édition par Pieyre le Ven 17 Juin 2016 - 19:07, édité 1 fois

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par doggie Ven 17 Juin 2016 - 19:05

Oui, mais non, c'est pas utilisé comme ça. C'est un terme qui revient à la mode sur twitter, par exemple. (Beaucoup s'improvisent défenseurs des opprimés sur twitter)

@Je te l'avais dit: ton intervention est illisible.

Singer les zèbres dépressifs relève de la psychophobie, par exemple :

citation d'un autre membre sortie du contexte
doggie
doggie

Messages : 514
Date d'inscription : 22/03/2016
Localisation : Ma bite est en Dieu

http://philosofistfucking.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Pieyre Ven 17 Juin 2016 - 19:17

Chez les gens qui sont atteints de phobisme, j'hésite entre la bêtise (ne pas connaître la langue) et la méchanceté (vouloir détruire la langue)... Mais c'est sans doute un mélange entre les deux : ne pas bien connaître la langue et ne pas hésiter à la détruire si cela permet de mieux défendre ce qu'on estime être un combat.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Invité Ven 17 Juin 2016 - 19:23

doggie a écrit:Oui, mais non, c'est pas utilisé comme ça. C'est un terme qui revient à la mode sur twitter, par exemple. (Beaucoup s'improvisent défenseurs des opprimés sur twitter)

@Je te l'avais dit: ton intervention est illisible.


Mon intervention à l'époque sur Twitter l'avait été parfaitement Smile Peut être parce que bêtement je suis restée sur le fait que les handicaps rendre dans le cadre de la discrimination point. Le fait alors d'indiquer à des jeunes gamins qui se plaisaient à commenter l'un et l'autre sur Twitter pendant un match de foot en leur indiquant : t'es autiste Smile s'était avérée très lisible Smile Comme quoi creuser dans le tordu sans bases claires me semble illisible à moi Smile Si je suis illisible pour toi, ne me lis pas  Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Chat masqué Ven 17 Juin 2016 - 19:24

Pieyre il y a dans ta définition quand même l'idée de répulsion, qui est quand même caractéristique des discriminations je trouve.

doggie, j'ai déjà vu ce terme utilisé pour les HQI. Et il existe des zèbres avec des troubles mentaux, non ? Smile

Je te l'avais dit : Ouep, ça a l'air d'être aussi utilisé pour désigner la mauvaise utilisation de ces termes (dire "t'es schizo" à quelqu'un etc)
Chat masqué
Chat masqué

Messages : 46
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Invité Ven 17 Juin 2016 - 19:38

Chat masqué a écrit:Pieyre il y a dans ta définition quand même l'idée de répulsion, qui est quand même caractéristique des discriminations je trouve.

doggie, j'ai déjà vu ce terme utilisé pour les HQI. Et il existe des zèbres avec des troubles mentaux, non ? Smile

Je te l'avais dit : Ouep, ça a l'air d'être aussi utilisé pour désigner la mauvaise utilisation de ces termes (dire "t'es schizo" à quelqu'un etc)

ouep aussi Smile et comme je suis d'vieille et pas une d'jeunes, je dois aussi lutter contre ça : tu comprends pas le langage des d'jeunes Smile Ce à quoi je peux tout de même répondre : ben oui mais mon doudou je te parle d'un temps ou on ne voyait pas le rapport direct entre un corner et un syndrome, une pathologie, un pas syndrome, une pas pathologie ect, mais si tu es si doué, développes moi les liens que tu y fais, que tu y vois, je suis toute ouïe Smile Du silence gène que j'en ai eu en réponse, aurai je du conclure que j'avais affaire à un doué qui fait des liens partout même là où il ne faut pas, ou à un autiste ? ou alors un homme tout simplement qui n'aime pas qu'on leur parle pendant les matchs ?

Ca regarde chacun pour soi mais ma crainte à lire cela a tout de suite était celle de me dire : si un autiste peut s'avérer paumé, un zébre aussi, si en plus à chaque fois qu'il essaierait d'y voir clair, ou de dissocier, on lui "claque" une pathologie, ect.. il n'a pas fini Smile Comme de me dire que je peux illisible sur un sujet flou, non développé et défini d'une façon que je trouve assez tordue et même glauque en fait.

Sur le propos de Pieyre, j'allais rebondir en disant : autiste, zébré, protéges toi bien ainsi que ton identité, tu pourrais te retrouver bouc émissaire et fourre tout. N'étant pas testée, je n'ai pas ce souci je trouve: on ne pourra pas me dire de toute façon tu dis ça parce que t'es autiste ou zébre..... donc le mystère reste entier Smile je ne saurai pas si je suis normale ou psychophobique. Je suis triste Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Pieyre Ven 17 Juin 2016 - 19:39

On peut défendre l'idée que tout jugement négatif qu'une personne porte sur une réalité, que ce soit un objet ou un comportement humain, corresponde à une peur, mais ce serait relativement à une conception très large du mot peur. Il ne s'agit pas forcément d'une peur irrépressible et irraisonnée. Par exemple, si je n'aime que ce qui est symétrique, ce serait une sorte de peur de la dissymétrie... si on veut.

Je crois qu'il a manqué un suffixe pour exprimer l'aversion envers certaines catégories de personnes, celle qui peut donner lieu à un jugement négatif ou des attaques à leur encontre. On a bien le préfixe anti-, qui conviendrait très bien (par exemple pour antisémite, terme bien formé); mais, pour des raisons propres au fait qu'on voulait engager un combat, il fallait un terme qui donne facilement un -isme (dont l'emploi est pourtant lui-même contestable pour cela). Et voilà comment on a récupéré le suffixe -phobe, et que le phobisme s'est développé.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Pieyre Sam 18 Juin 2016 - 0:29

Maintenant, sur le fond, il est d'observation courante que tout groupe qui présente une particularité qui n'est pas considérée comme indifférente (ce qui dépend bien sûr de l'état de l'opinion publique et de l'éducation) fera l'objet de jugements négatifs ou d'agressivité. Je préfère une telle formulation, qu'on pourrait certes rendre plus concise, à celle de discrimination, qui n'est pas claire. Discriminer en tant que tel n'est pas négatif, y compris entre les gens. Le problème apparaît dans un cadre, notamment professionnel : discriminer à l'embauche sur des critères non liés à l'emploi, c'est répréhensible; mais encore faut-il indiquer toute la proposition.

Pourtant, il faut distinguer selon la catégorie qui est prise à partie, notamment selon que ses membres sont jugés inférieurs ou bien supérieurs selon tel ou tel critère. Bon, c'est une façon grossière de caractériser, parce qu'il faudrait utiliser des termes adéquats pour chaque catégorie en question. Mais, ce que je veux dire c'est que, s'il s'agit de personnes qui subissent des violences physiques ou verbales en raison de capacités supérieures, ce qui s'exprime, ce sont des sentiments envieux, pas directement la tentation d'abuser d'une faiblesse ou un jugement négatif sur l'identité des autres. C'est-à-dire que c'est une forme de violence qui entre mal dans les cadres des anti-discriminationnistes.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par doggie Sam 18 Juin 2016 - 1:12

"Et il existe des zèbres avec des troubles mentaux, non ?"

Oui, comme des roux, des psychiatres, des ambidextres, des haltérophiles, des coiffeurs, etc.
doggie
doggie

Messages : 514
Date d'inscription : 22/03/2016
Localisation : Ma bite est en Dieu

http://philosofistfucking.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Chat masqué Dim 19 Juin 2016 - 14:55

Des roux ?! Shocked

autiste, zébré, protéges toi bien ainsi que ton identité, tu pourrais te retrouver bouc émissaire et fourre tout. N'étant pas testée, je n'ai pas ce souci je trouve: on ne pourra pas me dire de toute façon tu dis ça parce que t'es autiste ou zébre
C'est vrai qu'il y a des clichés vachement ancrés par rapport à la douance, c'est aussi pour ça que je n'en parle pas dans mon entourage. Ça me fait penser qu'il y a une fille dans ma classe qui doit avoir 19 de moyenne générale, et que tout le monde dit qu'elle est surdouée. Je ne sais pas si elle l'est ou pas, c'est possible, mais en tout cas on lie directement réussite scolaire avec "surdoué".

Par rapport à ce que tu dis Pieyre, je ne vois pas quel aurait été le problème si l'on avait changé -phobe par anti-, puisque le -isme tu peux toujours le rajouter en suffixe ? (dans ton exemple : antisémite -> antisémitisme)
Chat masqué
Chat masqué

Messages : 46
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Invité Dim 19 Juin 2016 - 15:03

Chat masqué a écrit:Des roux ?! Shocked

autiste, zébré, protéges toi bien ainsi que ton identité, tu pourrais te retrouver bouc émissaire et fourre tout. N'étant pas testée, je n'ai pas ce souci je trouve: on ne pourra pas me dire de toute façon tu dis ça parce que t'es autiste ou zébre
C'est vrai qu'il y a des clichés vachement ancrés par rapport à la douance, c'est aussi pour ça que je n'en parle pas dans mon entourage. Ça me fait penser qu'il y a une fille dans ma classe qui doit avoir 19 de moyenne générale, et que tout le monde dit qu'elle est surdouée. Je ne sais pas si elle l'est ou pas, c'est possible, mais en tout cas on lie directement réussite scolaire avec "surdoué".

Par rapport à ce que tu dis Pieyre, je ne vois pas quel aurait été le problème si l'on avait changé -phobe par anti-, puisque le -isme tu peux toujours le rajouter en suffixe ? (dans ton exemple : antisémite -> antisémitisme)

Dans ces cas là on ne pourra pas me dire c'est ton trouble mental de zébre ou autiste rousse qui nous parle en fait, ajouté de "et sinon ton insu de ton plein gré, il n'aurait pas des origines juives ? tu ne fais pas trop hétéro pour une fille....

bon courage à toi pour trouver alors si le sur doué qui sous entend au dessus plus douée que tous les autres en classe ou sur doué le terme euh...dont les nombreuses définitions faites par de nombreuses personnes aux avis nombreuses différents selon leurs nombreux domaines ...... tu trouveras, en cherchant peu....  Razz (m'en vais de ce pas posé la question de savoir de quelle origine il est ce mot d'ailleurs... et de quel domaine.... et quelle couleur Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Pieyre Lun 20 Juin 2016 - 11:03

Chat masqué :
Par rapport à ce que tu dis Pieyre, je ne vois pas quel aurait été le problème si l'on avait changé -phobe par anti-, puisque le -isme tu peux toujours le rajouter en suffixe ? (dans ton exemple : antisémite -> antisémitisme)
Il y aurait beaucoup à dire. Cela mériterait un sujet séparé concernant la dénotation et la connotation des termes. Je l'ouvrirais un jour si je ne pensais pas que le combat était perdu d'avance.
Ce que je crois, c'est que, de la même façon que chaque personne tient à avoir eu son PN, parce que ça pose là comme expérience, chaque catégorie tend à s'affirmer en désignant ceux qui la dénigrent comme des phobiques. Ainsi le phobisme n'est qu'un victimisme.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Psychophobie Empty Re: Psychophobie

Message par Astrée Mar 18 Oct 2016 - 22:55

Bonjour tout le monde  Smile

Chat masqué a écrit: Je trouve peu d'infos sur la neuroatypie sur internet, mais j'ai cru comprendre que ça comprenait les zèbres.

Le psychophobie est plutôt vécue par les personnes autistes, mais les zèbres aussi peuvent en être victime.  

Neuroatypique (NA) est un terme utilisé à l'origine pour désigner les personnes autistes (vs neurotypique -NT- pour les personnes non autistes).
Mais il est aussi, plus largement, utilisé pour désigner toute personne dont le fonctionnement mental de correspond pas à la norme dominante (ce qui peut inclure les personnes autistes, schizophrènes, dépressives, bipolaires, ayant des troubles anxieux, de personnalité, dys, un TDA/H, etc.). La place des HP/THP parmi les NA est parfois contestée mais leur fonctionnement mental ne correspond pas à la norme dominante donc...

La psychophobie est l'oppression subie par les NA au sens large et cette oppression passe par l'entretien de préjugés,  de stéréotypes (négatifs ou "positifs"), par l'invisibilisation ou la stigmatisation, par le rejet, la discrimination, en allant jusqu'aux violences physiques et psychologiques.

Et oui, si l'on inclue les Zèbres dans les NA, le cliché de "l'intello" (que l'enfant en soit un ou non) et les attitudes qu'il entraine peut être considéré comme psychophobe.
L'idée qu'une personne avec des bonnes notes et/ou une belle réussite scolaire soit zèbre, aussi. Et bien entendu, toute attaque, critique, insulte à base de "t'es schizo", "t'es autiste" balancée à tort et à travers est également psychophobe.


Invité a écrit:Donc il semblerait que la psychophobie n'existe pas mais qu'on va la créer ?

Le mot est peut être récent mais ce qu'il désigne existe bel et bien et n'a rien de nouveau.

Chat masqué a écrit:Pieyre il y a dans ta définition quand même l'idée de répulsion, qui est quand même caractéristique des discriminations je trouve
Absolument.
Et derrière le mot phobie, on peut retrouver plusieurs mots (de grec et grec ancien) et plusieurs définitions :
"phóbos", "phébomai", "phobéō" : Peur, crainte, effroi mais aussi l'action de fuir ou de faire fuir, ou le fait de menacer, d'effrayer, d'inquiéter...

Globalement le suffixe -phobe est aujourd'hui utilisé dans de nombreux domaines (psychologie/psychiatrie, sociologie, politique, physique) et peut servir à former des mots désignant une peur intense, irraisonnée, pathologique, une répulsion, une aversion, un rejet, une haine, une oppression, une intolérance (physique ou "idéologique"), etc. tantôt prenant le sens "être effrayé.e/fuir" tantôt prenant d'avantage le sens "effrayer/faire fuir".


Pieyre a écrit:Je crois qu'il a manqué un suffixe pour exprimer l'aversion envers certaines catégories de personnes, celle qui peut donner lieu à un jugement négatif ou des attaques à leur encontre. On a bien le préfixe anti-, qui conviendrait très bien (par exemple pour antisémite, terme bien formé); mais, pour des raisons propres au fait qu'on voulait engager un combat, il fallait un terme qui donne facilement un -isme (dont l'emploi est pourtant lui-même contestable pour cela). Et voilà comment on a récupéré le suffixe -phobe, et que le phobisme s'est développé.

Si les gens souhaitaient vraiment un mot terminant par -isme, ils n'utiliseraient justement pas le suffixe -phobe, puisque les mots en -phobe ne finissent pas en -isme. "Le phobisme", ça n'existe pas (on dit phobie, et le mot est féminin)

On dit :
Homophobe/homophobie
Transphobe/transphobie
Psychophobe/psychophobie
Handiphobe/handiphobie
Islamophobe/islamophobie
Etc.

Des oppressions désignées par des mots en -isme, il y en a mais ces mots n'ont pas de -phobe :
Raciste/racisme
Sexiste/sexisme
Spéciste/spécisme
Agiste/agisme
Validiste/validisme
Etc.

On peut d'ailleurs noter une différence importante qui peut expliquer en partie le recours à un suffixe plutôt qu'un autre :
- les mots en -isme mettent parfois l'accent sur une base sur laquelle reposent l'oppression et les discriminations qui en découlent (c'est le cas du racisme et des mots formés sur le même modèle ; racisme : en fonction du critère de la race ; spéciste : en fonction du critère de l'espèce ; âgiste : en fonction du critère de l'âge, etc.) sans indiquer quel(le.s) race(s), espèce(s), âge(s) est(sont) oppressé(e.s)/défavorisé(e.s) ou lesquel(le.s) sont oppresseur(s)/favorisé(e.s)
- les mots en -isme mettent aussi souvent l'accent sur celui qui "profite" (de l'oppression pour ce qui nous intéresse) ainsi -isme peut signifier qui "est relatif à...", "en faveur de...", "pour..." (validisme : en faveur des valides ; hétérosexisme : en faveur des hétéro ; et on retrouve le même principe pour des mots qui ne sont pas nécessairement des oppressions : pacifisme, féminisme, abolitionnisme, égalitarisme, terrorisme :  relatif à/en faveur de/pour la paix, les (droits des) femmes, l'abolition, l'égalité, (l'utilisation de) la terreur...)
- les mots en -phobe, a contrario, mettent toujours l'accent sur celui qui subit (la stigmatisation, l'invisibilisation, le rejet, la discrimination...), celui qui (ou ce qui) est visé ; ainsi -phobe peut signifier "opposé à...", "contre..." (homophobie : contre les homo/l'homosexualité, transphobie : contre les trangenres/la transidentité, psychophobie : contre les malades psychiques et autres NA, islamophobie : contre les musulmans/l'islam...).

Parfois des mots en -isme et des mots en -phobe peuvent désigner sensiblement la même chose (ou des choses proches).
Ainsi le capacitisme (en fonctions des capacités), le validisme (qui profite aux valides), et l'handiphobie et la psychophobie (contre les handicapé.e.s et les NA) sont des notions qui se rejoignent.

D'ailleurs l'antisémitisme (qui est un mot pas forcément si bien formé, puisqu'il désigne l'hostilité anti "juif", pas anti sémite justement mais bon), l'antijudaïsme ou la judéophobie ont des sens proches (l'antisémitisme a aussi son mot en -phobe Wink).


Pieyre a écrit:chaque catégorie tend à s'affirmer en désignant ceux qui la dénigrent comme des phobiques.
Chaque groupe opprimé tend à combattre le système qui l'opprime.

Et les oppresseurs ne sont pas phobiques, ni en tant qu'individus, ni en tant que groupe.


Pieyre a écrit:Ainsi le phobisme n'est qu'un victimisme.
Les oppressions tuent, c'est une réalité.
(et même quand ça ne va pas jusque là, elles sont source de souffrances, plus ou moins importantes).
Astrée
Astrée

Messages : 13
Date d'inscription : 18/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum