Une photo par jour, thème totalement libre !

Page 19 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par noir Mer 26 Avr 2017 - 7:42

certains utilisent des transats
et d'autres des feuilles Wink



Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Saut1c10

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Mer 26 Avr 2017 - 7:59

Impec ! moi aussi j'aime bien les pâtes, al dente Wink
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Invité Mer 26 Avr 2017 - 8:39

@Soto, non je ne crois pas l'avoir recadrée, pas celle là. Sur mon écran, je ne vois même pas le merle si je ne l'affiche pas en cliquant dessus. Tout dépend un peu de nos ordis.
Merci pour vos photos de Cordoue. Beaux souvenirs pour moi aussi. J'ai retrouvé les miennes mais soit elles sont floues genre :
Même pas honte:
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P1020813
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P1020814
, soit il y a mes enfants. C'était mes débuts, mon deuxième voyage, avec mon bridge. J'ai fait quelques progrès mais à voir les photos de ce fil, j'ai de la marge avant d'être en pleine maitrise, ne serait-ce que de la netteté. Ça me motive pour progresser et me donne un but dans la vie. Être parfaite en toute autre chose par ailleurs est assez ennuyant à vrai dire. ^^


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Invité Mer 26 Avr 2017 - 22:54

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Imgp1911
Compans-Caffarelli

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Nexwally Mer 26 Avr 2017 - 23:13

A la base c'était pour reposer une canne à pêche, mais les brindilles ne sont pas super résistantes XD
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Imag1010
Nexwally
Nexwally

Messages : 18
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 27
Localisation : Quelques part entre deux univers

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Jeu 27 Avr 2017 - 0:00

En tout cas tu as dû attraper quelque chose, vu le remous, non ?!
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Nexwally Jeu 27 Avr 2017 - 0:08

Non, c'est que j'ai essayé une photo sans remous et ça ne donnait le résultat escompté ^^ du coup j'ai essayé de capturer une image qui donne un peu de vie autour de la croix, avec en prime quelques gouttelettes qui "volent" Smile
Nexwally
Nexwally

Messages : 18
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 27
Localisation : Quelques part entre deux univers

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Jeu 27 Avr 2017 - 0:12

Tout s'explique ! Ben je trouve que ta mise en scène est très réussie. Je me suis demandé un moment si tu n'étais pas tombé dans l'eau en prenant la photo. Wink
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Nexwally Jeu 27 Avr 2017 - 0:19

Merci, c'est gentil Smile
Mhh c'est vrai que j'aurais pût être capable de sauter dans l'eau à plusieurs reprises pour réussir la photo Wink
Nexwally
Nexwally

Messages : 18
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 27
Localisation : Quelques part entre deux univers

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par noir Ven 28 Avr 2017 - 8:26

suite avec une photo de trichie commune
connaissais pas / pas observée avant

(quelques faux-airs de Demis Roussos, au niveau des poils)
^



Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Coleo110

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 44
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Ven 28 Avr 2017 - 12:16

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P1000110
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par 3615chuna Ven 28 Avr 2017 - 12:36

Où est-ce, Soto ? ça me rappelle les petites rues de Figeac, où il y a la maison d'enfance de mon grand père...

Je suis vraiment contente que tu repostes, Noir Smile
3615chuna
3615chuna

Messages : 20765
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Ven 28 Avr 2017 - 12:43

Rabastens dans le Tarn. J'y ai habité quelques années.
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Ptérodactyle Ven 28 Avr 2017 - 15:07

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Scarab10

C'est un scarabée chenu, ce qui est intéressant c'est que j'ai pris cette photo en noir et blanc
Voilà un beau contraste.
Ptérodactyle
Ptérodactyle

Messages : 1116
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 39
Localisation : une contrée lointaine

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Invité Ven 28 Avr 2017 - 15:26

Bidouillage:
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P1090214"
un effet "négatif" surprenant.
l'original:
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P1090213

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Ven 28 Avr 2017 - 16:10

En réponse aux reflets dans l'eau de Kass (lundi)

Yedigöller (Kara Deniz, Turquie)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Dsc_0911


Spoiler:


En rouvrant cet ancien dossier je tombe sur celle-ci qui m'amuse prise lors du même voyage en 2013

La confiance entre vieux amis (Göynük, Turquie)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Dsc_0810

Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Kass Sam 29 Avr 2017 - 9:25

par Nexwally le Mer 26 Avr - 23:13
très belle ambiance...

par Confiteor Hier à 16:10
splendide...

#eau #turquie
x


Dernière édition par Kass le Ven 26 Mai 2017 - 21:40, édité 1 fois
Kass
Kass

Messages : 6955
Date d'inscription : 26/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par 3615chuna Sam 29 Avr 2017 - 23:31

Petite pensée pour Noir (celle là, ça va, je sais la reconnaitre. Les autres me faudra un coup de main ^^)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 34346832755_b4e93aa128_cIMG_5001 by md, sur Flickr
3615chuna
3615chuna

Messages : 20765
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Sam 29 Avr 2017 - 23:41

Reprenons un peu le fil de notre visite à Cordoba :

What goes up must come down (Cordoba, Espagne)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P4254812

Faudrait que j'ai un peu de temps pour apprendre à faire marcher RawTherapy afin d'améliorer le contraste, la température de couleur et son intensité !

No pasaràn ! :

Photo prise lors d'une procession religieuse (le sabre et le goupillon).
Il m'a fait flipper celui-là !

Procesión de la Virgen de Araceli (Lucena, Espagne)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P4234610


Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Kass Dim 30 Avr 2017 - 13:03

x
(à Napoli, t'as intérêt à avoir des piécettes si tu veux utiliser l'ascenseur de l'immeuble)


Dernière édition par Kass le Ven 26 Mai 2017 - 21:40, édité 1 fois
Kass
Kass

Messages : 6955
Date d'inscription : 26/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Dim 30 Avr 2017 - 13:34

Excellent ! O sole mio ...
Je ne connaissais pas cette particularité !
Si j'y vais je ne manquerai pas de chercher quelques vieilles lires dans les fonds de tiroir !
Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Kass Dim 30 Avr 2017 - 13:36

...la mafia prend les euros maintenant Dent pétée
Kass
Kass

Messages : 6955
Date d'inscription : 26/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par noir Dim 30 Avr 2017 - 16:25

les dernières photos m'ont plongé dans l'univers Star Wars Smile

chuna: tu n'hésiteras pas à poster des autres, même si je ne les reconnais pas ! Wink

noir

Messages : 2447
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 44
Localisation : sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Dim 30 Avr 2017 - 19:42

C'est beau la mer aussi (Environs de Almuñécar, Espagne)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P4214311

Interro écrite :

C'est quoi et de qui.

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P4224411

Corrigé :

(Vous aurez compris que je procrastine en corrigeant des copies ...)

Un plasticien que j'aime beaucoup même s'il n'est pas toujours très rigolo, (mais, le suis-je ?) : Ghost par Khader Attia.

J'ai beaucoup aimé aussi ce qu'il a présenté à une biennale de Lyon : Flying rats ça faisait bien flipper et ça puait grave !

à Malaga spectacle de danse confronté à l’œuvre c'était très perturbant.
Musique électro très bourdonnante et envahissante.
Les mouvement des danseuses étaient extrêmement lents avec des postures improbables.
C'était donc aussi une performance physique éprouvante qui transmettait une forme de malaise.

On n'est largement pas restés indifférents !

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P4224412

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P4224414

J'ai cédé à la facilité du filtre faux air de N&B à grain ...

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P4224413

HQI, c'est pas toujours marrant, mais on est est quand même sacrément vernis d'être aussi sensibles à l'art, c'est une source de plaisir si intense.

(Et pendant que j'écris à la radio Daniel Zimmerman puis Laura Perrudin
OUCH !
J'en suis tout retourné.)


Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Lun 1 Mai 2017 - 9:44

Source sulfureuse (Ranomay, Madagascar)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P8073410
Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Invité Lun 1 Mai 2017 - 10:11

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P1030010

Tradition oblige.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Lun 1 Mai 2017 - 13:16

Mince, je ne recevait plus les notifications depuis le 28, et du coup, loin des yeux... mais non ! Amis Merci pour tous vos cadeaux surpises visuels et auditifs.

Une photo volée à des inconnus en passant, le compact dans la main (c'est un des avantages de ces petits appareils). Les enfants, çà a un de ces instinct.

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P1020310
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Hector243 Mar 2 Mai 2017 - 13:21

Je confirme ce que dit soto² : merci de nous partager les fruits de vos talents et de de vos différents coups d’œil et techniques.

Pour rappeler que l'on est au printemps, voici deux (tant pis pour le règlement!) photos de crocus prises en 2015 :

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 20150512

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 20150514
Hector243
Hector243

Messages : 113
Date d'inscription : 03/02/2017
Age : 65
Localisation : Villeurbanne

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Mar 2 Mai 2017 - 13:24

Enseigne de restauration rapide (Fo Nou Saamaya, Cameroun)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Dsc_9310

Contexte et "petite" histoire :

Photo prise lors de funérailles Bamilékés, une fête durant parfois une semaine avec jamais moins de 100 convives et souvent  plus de 500.
Des restos et bars temporaires s'installent dans le village.
Au Cameroun tout ce qui ne tue pas nourrit et le rat (palmiste) est un met de choix.

La cérémonie de funérailles est conduite au moins un an après le décès.
Le plus souvent, dans l'attente, on enterre provisoirement le défunt dans une fosse en position assise avec la tête soutenue par deux bâtons.
Avec la dégradation des chairs le crâne se désolidarise du reste.
Il est ainsi pratique de recueillir celui-ci afin de l'installer dans un autel domestique dans la maison du premier fils.
Il est honoré et sorti pour diverses cérémonies par la suite, on le lave dans des grottes sacrées, on lui parle, on lui offre des alimentaires des boissons alcoolisées, etc.

J'étais accompagné de mon ami Roger, HQI non diag (et pour cause !).
Parce qu'on peut être noir et HQI : double peine !

Roger est l'homme qui est à l'origine de l'aphorisme que j'ai définitivement fait mien : "Y'a pas la guerre, y'a pas la famine".
Il le prononce avec l’authenticité dans la voix de celui qui a vécu ce dont il parle.
J’avais beau le savoir, il m’a fallu attendre plus de 50 ans pour que cette phrase ait un vrai sens pour moi.
Et même si je l’utilise en déconnant (donc … souvent !) je ne la prononce jamais sans oublier que : « Oui, y’a pas la guerre, y’a pas la famine, on a vraiment du bol ! ».

Si vous avez du temps à perdre, je vous raconte.
C'est un de ces hasards à rallonges si inattendus qu'ils ont rendu mon existence moins lourde à porter :

En 2012 lors de notre premier voyage au Cameroun, nous sommes en escale à Casablanca lorsqu'une panne électrique plonge l'aérogare dans l’obscurité totale durant plusieurs heures (!). Or, voyageurs compulsifs mais prudents, nous avons toujours une lampe de poche avec nous et très vite un cercle se rassemble autour du faible halo de lumière.
Si autrefois le Cameroun fut une destination touristique très courue, depuis près de 20 ans plus personne ne visite ce pays pourtant vaste et varié, d'une beauté un peu inquiétante et si étrange.
Les Cam' présents sont donc très étonnés de notre présence et, pour certains, un peu inquiets de nous voir débarquer sans contact dans un pays aussi particulier.
Une dame entre deux âges souhaiterait nous proposer son aide pour nos premiers pas en terre inconnue mais est peu disponible car elle rentre pour organiser les funérailles de sa mère. Elle nous remet un petit courrier de recommandation pour Roger un de ses (très lointains) cousins de son ethnie et nous encourage à débuter notre ballade par Limbé, (dans la zone anglophone, sur la côte ouest à la frontière du Nigéria, une des villes les plus humides de la planète).

Roger a longtemps organisé des évènements festifs pour promouvoir une marque de bière locale ce qui explique sa forte propension à la boisson.
Aujourd'hui il est proprio d'un bar et d'une sorte d'hôtel de passe à Limbé (en fait, c'est un peu plus compliqué, les Cam' sont vraiment passionnés par le sexe. Presque tous ont de nombreuses maîtresses / amants. La sexualité est très libre mais il convient de sauver les apparences et donc il existe partout des hôtels louant des chambres à l'heure afin d'abriter les couples illégitimes).
En complément, il fait diverses affaires foireuses à l'africaine.

Très vite nous nous lions.
Je découvre un mec totalement hors normes, brillant, désinhibé, curieux et très certainement HQI.
Il a fait le choix de rester à fond dans les traditions, les magies, les systèmes sociaux, les rites animistes et du culte de ancêtres car il mesure que ce sont les ciments sans lesquels sa communauté ethnique ne pourrait pas survivre.
(Faudrait que je raconte pourquoi, comment, qui sont les Bamilékés qui, par moquerie, se désignent entre-eux comme « les juifs d’Afrique centrale », je vous laisse chercher ou demander si vous voulez la suite !).
Or il est très attaché aux solidarités tribales, au mode de vie et aux dispositifs relationnels induits (je peux facilement le comprendre, bien qu’ils me seraient insupportables tant les contraintes sont grandes et qu’elle me seraient pesantes, à moi, bon blanc individualiste !).
Il se moque de nous, de nos habitudes, des aspects grotesques de notre mode de vie, de notre civilisation brillante (?), mais surenchérit très volontiers lorsque je lui rends la pareille en assumant avec un immense sourire ses contradictions ...

On passe une semaine avec Roger totalement étonnante à courir la brousse au pied du mont Cameroun, à se balader dans les villages de pêcheurs (qui sont surtout contrebandiers ou bandits) à la frontière du Nigéria, à courir des pistes démontées autour du Mont Cameroun avec de la boue à mi-portière, à bouffer du python et du varan, à finir la nuit dans les boîtes de nuit glauques !
On rit beaucoup, boit beaucoup, parle beaucoup, rencontre des personnages singuliers et improbables.
Notre fille se lie d'amitié avec les "enfants" de Roger. (Notion qui dépasse largement les liens de sang direct, et d'ailleurs vu le taux d'infidélité qui sait vraiment ! Neveux, enfants d'amis appartenant au même groupe ethnique deviennent très vite vos propres "fils et fille" et sont traités comme tels si besoin).

Durant l’hiver nous restons en contact occasionnel avec Roger par mail.

L’été suivant, au début de notre second voyage au Cam’ on traverse le pays (et ... c'est pas de la tarte) afin de le rejoindre à Limbé puis de partir ensemble au nord en zone francophone dans son village natal près de Dschang.
On participe à des funérailles, c’est lors de celles-ci qu’est prise la photo précédente.
Il nous présente à son roi, on rôde dans des lieux de perdition nocturnes incroyables en compagnie de son pote d’enfance qui est le ministre de la guerre du roi, on tue et bouffe des chèvres, on boit des caisses de bière, on fait connaissance de sa famille qui est une collection de personnages de légende (qui pourraient donner lieu à de nouvelles abondantes digressions dans mon récit : en bref un proviseur de lycée opposant politique historique au gouvernement de Paul Biya qui fut emprisonné et persécuté, la créatrice d’un orphelinat des enfants du sida, un étudiant en master de géographie, etc.).

Lors de notre première rencontre Roger était au mieux de sa forme, ses business étaient florissants, il menait grand train comme tout africain en situation de le faire.
L'Afrique est compliquée, rien n'est jamais acquis et tout peut se détraquer à une vitesse stupéfiante.
Durant l’hiver entre nos deux voyages  la situation financière de Roger se dégrade complètement, il « tombe » pour utiliser le vocabulaire local. Trop d’embrouilles qui se terminent mal dans ses « affaires », trop de crédits accordés à ses clients, trop de négligence dans la « gestion » (?) de ses commerces, trop de rapaces à l’africaine qui viennent le solliciter et à qui il ne peut rien refuser par solidarité traditionnelle.
Il est au fond du trou, son hôtel risque la saisie, quelques mauvais procès menacent les quelques biens qui restent en sa possession.
Tout cela ne l’a néanmoins pas empêché, toutes affaires cessantes, de partir faire un tour avec nous au village,  et d’y passer le meilleur temps du monde, de rire du matin au soir, de festoyer abondamment (certes, du coup, cette année-là avec notre pognon car, de son côté, vaches maigres !)
Roger réussit néanmoins à obtenir un visa, envoie son fils en Allemagne (il est un étudiant brillant). J’apprendrai par la suite qu’il n’a plus les moyens d’assurer sa subsistance et que, à l’africaine, il le confie à un de ses amis qui le prend comme fils adoptif.

Depuis plus de nouvelles de Roger, mais rien ne m’étonne.
En Afrique, l’amitié est d’une sincérité absolue, mais il n’est pas anormal, lorsque la logique des circonstances l’entraîne, qu’elle s’interrompe et aussi bien elle reprendra en des jours plus fastes.
La déconfiture financière de Roger, est une raison suffisante pour qu’il cesse d’entretenir une  relation hors norme, d’autant que (et c’est rare !) il n’envisage pas de me taper.
Je suis donc convaincu que je ne reverrai pas Roger avant longtemps, voire jamais, car l’espérance de vie est faible au Cameroun, qu’il boit et fume beaucoup, etc.

Début juillet 2015 je prépare un départ pour Madagascar et lors du pot de fin d’année je raconte l’histoire précédente à des collègues de travail.
Le soir même je reçois un coup de téléphone : « C'est ton frère. Ton frère Roger. Ton frère de l'autre côté ! Je suis à Manheim. On se voit quand ? »
Je suis aussi heureux qu’étonné !

Chez les Bamilékés les dettes se transmettent d’une génération à l’autre.
Lors de sa splendeur, Roger a largement arrosé son village et son ethnie de ses libéralités (et de ses libations !). On pourrait voir les choses autrement : tous les rapaces de son entourage ont vécu à ses crochet et lui ont sucé le sang (et la bière).
Aujourd’hui, sa situation financière s’est fortement dégradée et même s’il garde le sourire en apparence, sa vie n’est pas simple.
Il traverse  ce qui s’apparenterait à un épisode dépressif s’il était blanc mais qui se traduit par des symptômes autres dans son cas. Une de ses « filles » vivant en France prend l’initiative de lui remonter le moral et rameute tous ceux qui lui sont redevables directement ou par héritage de « dette d’honneur » afin de rassembler de l’argent, lui trouve un visa, un billet d’avion et organise un tour d’Europe allant de « neveux » en « fils » ou « cousins » expatriés, obligation morale à eux de l’accueillir de leur mieux.

Il va de soi que je suis également redevable, ne suis-je pas son frère ? Et c’est avec un plaisir extrême qu’on arrange le coup.
Il vient nous rejoindre, on boit beaucoup, on rit autant, et je lui fait visiter « mon pays ».
Un grand moment : un tour sur le glacier des Deux-Alpes avec visite de la grotte de glace !
Dans les téléphériques, feignant la découverte de tout ce qui l’entoure, Roger surjoue la négritude devant les touristes : « Ah ! Vrrraiment, le blanc a trrravaillé ! Nous autres nègres croyons avoir fini avec la vie lorsque nous avons construit un pont en bois sur une rivière. Et moi, aujourd’hui, je vois ces installations. Je croyais d’abord que c’était pour transporter de l’électricité mais tu m’expliques que ça ne sert à rien ! Seulement à monter et à descendre de la montagne. Vrrraiment si les blancs nous ont dominés c’est qu’ils le méritaient ! ». Le tout en roulant de gros yeux jaunis par l’hépatite. Mine de rien, il n’est pas plus fier que ça lorsque la cabine tressaute fortement au passage des pylônes ! Lorsqu’il marche sur la neige et observe les skieurs (ski d’été sur le glacier) il est obligé de montrer le même émerveillement que moi devant un troupeau de girafes !

Il part de la maison avec une clé USB remplie de ses exploits en vidéo et photo.
Il fera « laver » (imprimer) une photo qu'il va accrocher dans son nouveau bar pour preuve des aventures vécues avec ses blancs.

En nous quittant il a mis au défi ses prochains hôtes (nombreux ! Roger est une star dont le public est abondant autant qu'exigeant) de l'étonner autant !

Limbé va profiter durablement des évènements et ma renommée y sera grande.
J'ai désormais un point de chute dans lequel je peux pour plusieurs décennies boire à l'oeil dans la plupart des bars de la ville à condition de raconter l'histoire de Roger "sur le toit du monde".

Je n’ai pas de nouvelles de Roger depuis.
Pour Noël j’ai reçu un whatsapp d’une de ses filles : « Bon Noël papa, que dieu te garde ».
Je suis le frère de son père (qui est en fait son oncle) je suis donc son oncle et par conséquent son père !

Mon ami Roger dans la grotte de glace des Deux-Alpes

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Rog212

Parce que c'est émouvant :

Lors de sa visite chez moi, Roger me raconte une histoire qui m’a beaucoup ému :

Au village, vit un des ses vieux oncles dont le dos est complètement cassé et que nous avons rencontré.
En réalité il ne reste que rarement dans la maison en agglos car il préfère sa case en banco (terre battue).

Le vieux en position « standard »
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Ro610

Roger a toujours connu ce vieux avec le dos dans cet état lorsque je l'ai questionné sur les raisons de cette infirmité il m'a dit l'ignorer.
En Afrique, on n'est pas curieux surtout pas avec un ainé à qui on doit le respect.

Je me prends d'amitié pour le vieux grigou.
Je le photographie dans une pose très cérémonieuse qu'il choisit, je fais imprimer en grand format et je lui offre.

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Rog310

Il est si heureux qu'il nous invite à partager le diner qu'il a lui-même préparé dans sa case.
Il serait très exagéré de prétendre avoir discuté avec lui car il a oublié le français qu'il ne parle plus depuis 1960, et que par ailleurs il est presque complètement sourd.

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Rog810

Longtemps après notre visite au village, le vieux explique à Roger qu'il ordonne que cette photo soit choisie afin d'être brandie en tête de convoi funéraire le jour de son enterrement puis utilisée lors des funérailles puis, dans l'avenir, pour toutes les cérémonies destinées à l'honorer (lorsqu'on pratique le "lavage des crânes").
Il exprime quelques volontés complémentaires relatives à des pierres sacrées qui doivent être déplacées, à quelques partages fonciers, et autres éléments testamentaires.
A croire qu'il sent sa fin proche. Je ne sais pas s'il vit encore.
J'espère que vous mesurez l'immense honneur qui m'est fait et la fierté qui en résulte !

A l'occasion de cette conversation Roger et le vieux débattent au sujet de ces blancs qui ont visité (verbe intransitif en Afrique).

De fil en aiguille, le vieux se laisse aller à quelques confidences et dévoile un secret de famille terrible.

Dans les années '60 le vieux travaille pour un blanc dont il est le régisseur.
Il faut savoir que, à la décolonisation, Ahidjo (ethnie Foulbé) est mis au pouvoir par la FrancaFric de l'époque.
La population Bamiléké ne l'accepte pas : ce sont des peuples guerriers et rivaux, et ... aussi ils n'ont reçu assez de prébendes et de postes de prestige dans le gouvernement !

Un "maquis" se monte afin de combattre les troupes du gouvernement central soutenu par les blancs (détails ici).
Une guerre terrible s'en suit.
Opérations de nettoyage des "terroristes" du maquis par les troupes gouvernementales aidées par l'armée française.
Traque et assassinat ciblé des "collabos" par les maquisards ! (ça vous rappelle quelque chose ?)

Une nuit, des maquisards attaquent la maison du blanc, patron du vieux.
Il a le temps de les voir arriver et de faire cacher son patron dans un silo secret.

Les rebelles questionnent, frappent, torturent afin qu'il indique où se trouve le blanc à qui il réservent le pire.
Le vieux ne cède jamais faisant passer son honneur avant sa vie, sa parole avant la solidarité ethnique.
Situation digne d'une tragédie antique !
Il est laissé inconscient, pour mort, après avoir reçu force coups de machette.

Le lendemain matin, les assaillant ayant fui, le blanc sort de sa cachette. Il trouve son régisseur en sang paralysé par la douleur et par les blessures à la colonne vertébrale.
Après des mois de soin, le vieux survit mais reste infirme.

Voilà l'étrange, terrible et douloureux secret de famille qui fut révélé consécutivement à notre passage à Bafou.

Et aussi mon pote Benji:

Il "faut" que je raconte l’incroyable histoire de Benji à qui Roger m'a présenté :

Fils d'une famille très modeste, il devient marchand de souvenirs au jardin botanique de Limbé, un lieu sublime datant de la colonisation allemande enrichi par les anglais après la guerre de 14.
Benji s'ennuie et prend l'habitude de regarder les oiseaux, des centaines d'espèces dont beaucoup endémiques, afin aider le temps à s'écouler (c'est l'un des métiers de tout bon africain).
Un jour un touriste sur le départ lui donne un bouquin sur les oiseaux tropicaux.
En attendant le client Benji apprend tout sur les bestioles qui fréquentent le parc  (une centaine d'espèces !), leur mode de vie, leur cri, le dimorphisme sexuel et saisonnier, etc.

Passe une universitaire ornitho US en fin de mission dont l’objectif est de répertorier et d’enregistrer les cris d'oiseaux. En une journée dans le parc et aux environs de la ville, il lui montre plus d'oiseaux qu'elle n'a vus seule en 2 semaines !
Scotchée par ses compétences, la chercheuse rentre aux USA, monte un projet, trouve du fric auprès de son université et revient au Cameroun. Elle initie Benji à l'usage du matos de prise de son pro, lui confie des bouquins d'identification et part de quelques semaines faire un tour avec lui.

Très vite, elle se rend compte qu'elle ne sert à rien (!) confie la mission à Benji, en lui offrant une somme coquette (du genre 10 000 $) afin qu'il parcoure durant un an le pays pour répertorier et enregistrer les chants.
C'est ainsi que, en total autodidacte, Benji devient un des spécialistes de la faune ornitho du Cameroun voir ici !
Par la suite, notre "chercheuse" (de talents ?) se fait belle gosse aux US en publiant tout à son nom avec une vague ligne de remerciements à Benji ...

Lors de notre séjour, Benji a besoin de reconnaître une piste sur la Ring Road afin d'emmener des bird watchers amerloks attendus quelques semaines plus tard.
La Ring Road ici, est un road trip qui fut classique au temps des safaris (enfin ... un peu classique). C'est en pays anglophone, aujourd'hui les pistes sont souvent en état plus que médiocre parfois coupées durant plusieurs mois.
Comme il sait qu'on doit, entre autres, aller dans le coin durant notre voyage il nous demande si on accepte qu'il nous rejoigne là-bas afin de faire le tour avec nous pour checker l'état des « routes ».
Bien entendu on accepte, nous ravis d'être en si bon compagnie, lui heureux d'économiser le carburant nécessaire à la reconnaissance des lieux.
Durant une petite semaine on s'est trop marrés ensemble. On se retrouve au milieu de cérémonies traditionnelles stupéfiantes (stricto sensu vu ce qu'ils se mettent !), on parcourt des paysages somptueux, plante la bagnole dans des fondrières, franchit des gués profonds, et évidemment observe des oiseaux de toute sortes.

Et tout ça dans une enseigne publicitaire pour du rat en sauce !
Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Mar 2 Mai 2017 - 13:59

Bin çà alors ! si tu ne nous l'avait pas raconté, et de bien belle façon... Je n'ai qu'un commentaire : bravo et encore !
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Mer 3 Mai 2017 - 7:31

Restons en Afrique.

Drôle de bestiole (environs de Sangmelima, Cameroun)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Dsc_8310

Route :

Autopiste de Guinée Equatoriale (Cameroun)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Dsc_8311

Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Invité Mer 3 Mai 2017 - 10:22

@Hector : on a du bol, les photos n'ont pas une date limite d'usage optimal.
@Confiteor : merci pour ce voyage !

Je vais essayer d'aller cueillir la neige de mai sur l'Aubrac mais je ne retrouve pas ma carte...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Jeu 4 Mai 2017 - 10:50

Mais keski nous veut celui-là ?

Girafes (Waza, Cameroun)
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Dsc_0110

La suite ... :

Quelques heures plus tard on sera interpelés par des soldats des BIR qui rigolent, mais vite fait.
Le Waza est dans l'extrême nord du pays dans la zone d'action de Boko Haram et quelques mois plus tôt la famille Moulin Tournier avait été enlevée à une dizaine de km de là.
Quelques mois plus tard ils enlèveront un curé français dans le même coin.

Vous imaginez qu'ils nous ont félicités ...
J'ai expliqué que je n'y étais pour rien, ma compagne n'avait pas revu de girafes depuis notre jeunesse passée dans le Sahel, elle en avait très envie.
Et que peut l'homme blanc face à l'exigence de ses femmes ?
On a réglé ça avec des caisses de bière.

Du coup lorsqu'on a repris la route du sud ils ont exigé de nous "escorter" et on trimbalé durant 600 km deux militaires armés de M16 dans le 4x4 ...
Ils étaient sympas.
J'ai beaucoup appris sur les méthode utilisées pour dissuader les populations locales de rejoindre les groupes terroristes.
Par exemple lorsqu'on on tue un Boko Haram on accroche son cadavre à un arbre avec interdiction de le décrocher jusqu'à ce que le temps et les vautours (nombreux dans le nord) aient fait leur oeuvre.

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Dsc_0410

Au retour, on s'est aussi fait féliciter par le loueur de bagnole lorsqu'il a su quel road trip on avait fait : c'est lui qui avait loué le véhicule aux Moulin Tournier !

Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Dim 7 Mai 2017 - 12:05

Je voulais la poster hier, mais je me suis abstenu.

2008, dans un train pour nulle part.
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Train_10
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Dim 7 Mai 2017 - 12:36

J'aime vraiment très bien.
C'est une très bonne destination et pourtant bien peu courue si on en juge par l'absence d'affluence.

(Pourquoi s'abstenir de donner du plaisir aux autres ?
Même avec déplaisir je ne m'abstiendrai pas aujourd'hui ...).

J'aurais encore mieux aimé avec un gros flou de mouvement dans les fenêtres (surtout prend pas mal ma remarque, comme toi je ne pense pas toujours à tout et après coup j'ai un regret ! )

Voici une réponse :

24° (Aéroport de Granada, Espagne)
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P4274910


Sachant qu'on peut aussi y aller en voiture :

Nationale 7 (Madagascar)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P7231010

Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Kass Dim 7 Mai 2017 - 13:01

sans commentaire.
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Img_8226

confiteor a écrit:Et tout ça dans une enseigne publicitaire pour du rat en sauce !

confit t'es orrr ! j'adorrre, encorrre ! Very Happy
(la bière, décidément, c'est important quand on voyage)
Kass
Kass

Messages : 6955
Date d'inscription : 26/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Dim 7 Mai 2017 - 19:21

Confiteor a écrit:surtout prend pas mal ma remarque, comme toi je ne pense pas toujours à tout et après coup j'ai un regret !

Voici une réponse : ...

Mais pas du tout, c'est l'essence d'une communication réussie : essayer de penser à la place de l'autre et répondre aux questions qu'il ne se pose pas. A quoi çà sert les copains sinon ?! Dent pétée  Wink
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Kass Lun 8 Mai 2017 - 10:56

pensez printemps
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Img_8227
(résistez)
Kass
Kass

Messages : 6955
Date d'inscription : 26/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Lun 8 Mai 2017 - 12:07

C'est 8 mai, profitons : "Y'a pas la guerre, y'a pas la famine".

NATO m'a tuer - dommage de guerre (Novi Sad, Serbie)
Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Dsc_1810

Puisqu'il faut pardonner :

?

D'ailleurs, me pardonnerez-vous ces souvenirs des Balkans qui, une fois de plus et avec l'alibi facile du spoiler, transgresse la règle du "une par jour" (on dirait une prescription médicale) !

J'entretiens un étrange rapport avec ces pays.

Nous attendons que P. notre fille ait 8 ou 9 ans pour reprendre nos errances estivales. En général nous partons en voiture depuis la France, vers l'est, en direction du Proche et Moyen Orient ou du Caucase.

La fumée de la guerre se disperse tout juste sur l’autoroute Zagreb Beograd qui fut la ligne de front.
Des carcasses de véhicules, abandonnées pattes en l’air, traînent aux environs de stations service dévastées qui ont été aménagées en bunkers. Les sacs de sable éventrés des postes de combat tentent de combler les tranchées qui saignent les parkings.

Souvent l’autoroute est réduite à deux voies étroites et les rares véhicules que nous croisons sont de vieilles Yugo ou Lada brinquebalantes ou au contraire les rutilants 4x4 des mafieux.

Il pleut beaucoup, les orages d’après-midi d’été des pays continentaux accentués par le dérèglement climatique inondent ce qui reste de goudron. La chaussée est profondément sillonnée par le passage répété des convois militaires et des chars. La voiture fait des embardées, plane sur ce rail liquide.
Je roule doucement, j’ai sommeil, je conduis depuis l’aube, les encombrements du matin sur l’autoroute italienne appartiennent à un autre monde.

Le va et vient hypnotique des essuie-glaces me berce, les gerbes d’eau lancées par les voitures que je croise m’envoient des bouffées d’adrénaline. Avancer encore afin que demain on en termine, on dormira en Bulgarie. Mes passagers parlent peu.
Cette année-là A. notre fils nous impose ragga, dub et dancehall tout au long du voyage. Cette musique sonne bien étrange dans le contexte, elle me ramène à ma jeunesse mal digérée, à Peter Tosh, Steel Pulse, Burning Spear qui chantaient dans la torpeur de ma cour à Bamako. J’ai le goût de ce thé trop fort et sucré qu’on boit dans le Sahel.

Quelques turcs, les plus hardis, nous accompagnent. Ils retournent au pays après un hiver passé à trimer et à se priver afin d’acheter une grosse berline allemande d’occasion qui fera croire à leur réussite.
Ils sont encore peu nombreux, la plupart n’utilise plus la route des Balkans pour leur transhumance et préfère rejoindre la Grèce en ferry depuis Brindisi.

Check-points incessants. Qui sont-ils ?
Sous de vieux barnums qui les protègent de la pluie des hommes en treillis tiennent la corde des herses, les autres fument, tous exhibent leur AK47.
Je feins l’indifférence, la nonchalance afin de sembler encore plus sûr de moi lorsque je présente les passeports. Par la vitre ouverte une bouffée d’odeur trop virile, de sueur froide, de mauvais alcool et d’ail.
Parfois ils m’interpellent, véhéments, j’entends les mots NATO, Chirac, « avionné » au milieu d’éructations dont je ne comprends pas un mot. Je ne sais jamais si je suis un ennemi ou un allié.
D’un geste ils me font signe de partir, je m’empresse.

Sur le côté des voitures occupées par des turcs ont le coffre ouvert. Les cheveux trop bruns du conducteur, collés par l’eau, dégoulinent sur son visage. Femmes et enfants essuient la buée des vitres afin de mieux suivre l’avancée des négociations.

Abrités sous un pont des policiers (?) agitent des carcasses de sèche-cheveux qu’ils font passer pour des cinémomètres. Plus loin, leurs collègues à l’haleine chargée dans des uniformes défraichis nous arrêtent.
Quelques mots d’allemand ou d’anglais, des billets de banque agités et un véhément rrradarrr sont suffisants pour qu’on comprenne l’attente.
Je proteste en brandissant nos passeports français et vocifère téléphone ambassade en roulant les r afin de mieux me faire entendre. Bien vite ils mesurent leur méprise : nous ne sommes pas turcs et donc nous ne subirons pas leur racket avec philosophie. Parfois ils en rient avec nous et nous échangeons des cigarettes.

Avant la nuit nous cherchons un lieu pour dormir. Nous rejoignons une petite ville au bord de l’autoroute.
Les façades des immeubles au sud de la ville sont couvertes d’impacts. Souvent les appartements de ce côté sont délaissés, avec des trous béants dévoilant des lambeaux de tapisseries de ce qui fut une chambre, les quelques carreaux de faïence défraichis d’une ancienne salle de bain.

Nous dormons au bordel. En voyage, nous avons beaucoup dormi dans des bordels.
On se fait de fausses idées sur ces lieux, ils sont souvent confortables, toujours très sûrs. La sécurité est le gage de la prospérité. Les patrons ont le sens des affaires et savent les conduire avec fermeté.
Les chambres sont louées à l’heure ou pour la nuit, les suites destinées aux galipettes entre bande de copains ont toujours de très belles salles de bain avec beaucoup de miroirs. Il est en général possible de s’y faire servir à diner. On peut consommer les filles de la place ou amener des belles d’un soir ramassées en ville.

Je vais seul visiter la chambre et négocier le prix.
Puis M. et les enfants me rejoignent. Le patron est interloqué mais je le rassure, j’ai bien compris la situation, elle ne nous dérange pas et après tout il faut bien qu’il rentabilise en remplissant l’établissement.
Nous mangeons vite une soupe trop salée et du porc trop gras, j’ai choisi une table dans un coin discret de la salle.

Plus tard, dans la chambre, les enfants me demandent qui sont ces filles trop maquillées et ces hommes habillés de mauvais costumes portant de lourdes chaînes en or. J’explique sans rentrer dans les détails.

L’eau de la douche coule trouble, jaunie par la tourbe. Son odeur est métallique, un peu émétique. Je ferme la bouche. Le ronron du moteur continue de m’accompagner, de brèves hallucinations envahissent ma fatigue, des images de bitume.
Les draps sont humides, toujours trop petits, ils sentent fort la lessive bon marché. Bien vite je sombre dans un mauvais sommeil, aidé par les quelques bières qui ont accompagné le repas.

Le matin nous repartons dans la brume. Un pâle soleil a presque séché la chaussée. Je suis un peu nauséeux.
On ressort les cartes et à nouveau les calculs d’apothicaires reprennent. Combien d’heures, de kilomètres, quelle conversion improbable de tolar en kuna en dinar ou en leva et le tri de ces billets qui valent quelques centimes d’euro.
S’installe entre nous cette étrange connivence intime des voyageurs en transit rythmée par le staccato des plaques de béton qui ont remplacé le goudron. Nous nous parlons.

Frontière. Des heures d’attente avec des files de véhicule de plusieurs kilomètres sur la digue dans le marais, parfois plus d’une journée.
Sur la gauche, les routiers, fatalistes, assis sur de petits sièges de camping boivent du nescafé et fument. Ils ne se parlent pas, ruminent leur solitude dans le temps qui ne passe pas.

Le soleil de midi plombe l’atmosphère, colle les chemises à la peau et déjà les premiers gros nuages d’orage.
Il fait un peu puant de pisse, humide et toujours plein de cigognes et d’hirondelles.
Des guérites délabrées qui furent couvertes de peinture vive aujourd’hui galeuse sont entourées par quelques rouleaux de barbelés rouillés.

Dans leurs guimbardes les petits trafiquants frontaliers palabrent sans fin avec les douaniers à la recherche d’un arrangement qui leur permettra de gagner trois sous en vendant de l’autre côté quatre pneus hors d’usage et en ramenant quelques fringues achetées à la fripe.

Quelques familles turques sont contraintes de vider tous les bagages sur le goudron.
Les femmes sont assises sur le sol le dos bien droit, les jambes allongées tendues sur le sol dans cette étrange position qui nous est si inconfortable. Elles décortiquent et grignotent avec une habileté déconcertante des graines de tournesol grillées. Les hommes, se faisant humbles, tentent d’amadouer les douaniers afin de minimiser les frais.

Comme des zombies, des piétons drogués errent, ils portent quelques cartouches de cigarettes de contrebande à peine dissimulées sous leurs pauvres vêtements. Ils tentent d’apitoyer les douaniers et les interpellent par leur prénom. Tous se connaissent bien. Je devine le contenu de ces étranges dialogues, répétés chaque jour, un peu comme un rituel, une sorte de droit de passage.
Les changeurs de monnaie au marché noir prennent des airs complotistes lorsqu’ils circulent afin de proposer leurs services.

Parfois l’impatience gagne la file d’attente et un long hurlement de klaxon se répand, vaine protestation contre l’arbitraire. Furieux les douaniers braillent, vocifèrent et par représailles déclarent la frontière fermée pour quelques heures. De toute façon c’est l’heure du repas et de la sieste et donc …

Pour nous, après ces heures d’impatience dans les gaz d’échappement de moteurs mal réglés que personne n’arrête, le passeport français évite de vider tous les sacs.

Trois jours plus tard, après les turpitudes bulgares, c’est la porte : Kapıkule.
Et s’ouvre la magie d’Edirne première ville turque, baignée de soleil et encore poussiéreuse à cette époque. Nous apprendrons à y avoir un hôtel favori. Le personnel nous reconnaît et réserve le meilleur accueil à leurs touristes : hoşgeldiniz.

Bien longtemps après, alors que nous roulons sur une piste défoncée du Cameroun, notre fille P. me dira avoir eu très peur lors de ces traversées.

En 2014, je séjourne six semaines dans les Balkans tout a changé, c’est lors de ce séjour que la photo précédente a été prise.
Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Mar 9 Mai 2017 - 2:00

Confiteor, tu as vraiment du talent pour l'écriture. A mon avis, ces textes et leurs photos devraient peut-être être mis plus en valeur sur un fil dédié à l'écriture plutôt que sous spoiler sur ce fil qui est à priori dédié à la photographie ?! Je pense que d'autres, à part nous, seront aussi très content de pouvoir te lire et d'apprécier ta prose. Simple suggestion. Moi, ici ou ailleurs, je suis content de lire tes récits de voyages.
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Mar 9 Mai 2017 - 6:54

Tu as raison, je m'aperçois que je suis un peu envahissant.

Liquéfaction de façade (Novi Sad, Serbie)

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Dsc_1711
Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par 3615chuna Mar 9 Mai 2017 - 7:35

Mais non! pas envahissant voyons...

C'est juste dommage que tu ne partages pas à un plus grand nombre tes histoires que je trouves vraiment chouettes et surtout super bien racontées.

AMHA, ça mériterait un blog, carrément.

Je suis super admirative de ce que vous osez faire. J'aurais trop peur de partir comme ça...
Je pars pas pasque pas les sous vu que j'ai fait d'autres choix de vie (les chevaux, on peut pas tout faire), mais si je devais partir, ça serait dans des endroits plus sécurisés.
3615chuna
3615chuna

Messages : 20765
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par ortolan Mar 9 Mai 2017 - 8:09

D'accord avec chuna et soto : pas envahissant et tes récits sont bien écrits, dommage de les réduire sous spoiler. Il y a une sous-section "J'aime voyager" dans "Nos passions" ; mais que ça ne t'empêche pas de continuer à poster tes photos ici aussi Wink
ortolan
ortolan

Messages : 13579
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Pas de MP : boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Invité Mar 9 Mai 2017 - 10:28

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Imgp2311

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Invité Mer 10 Mai 2017 - 9:34

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Lin_ce11
Lin

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Kass Mer 10 Mai 2017 - 9:52

joli... pfff mon lin n'a pas encore fleuri, tout est en r'taaaard...
Kass
Kass

Messages : 6955
Date d'inscription : 26/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Hector243 Mer 10 Mai 2017 - 12:44

@ Confiteor : je te confesse que j'apprécie beaucoup tes photos et tes textes.

Une tulipe australe :

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 2016-011
Hector243
Hector243

Messages : 113
Date d'inscription : 03/02/2017
Age : 65
Localisation : Villeurbanne

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Mer 10 Mai 2017 - 16:29

Merci à vous tous ... Embarassed

@Hector et @Cuicui, j'étais plus loin du coup on les voit moins bien  Wink  ...

Çok çiçekler (près de Denizli, Turquie)

Se prononce "tchok tchiktcheklèr" = beaucoup de fleurs ...

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Dsc_4610

Parfois les fleurs sont un peu tristes elles-aussi.


Dernière édition par Confiteor le Mer 10 Mai 2017 - 17:14, édité 1 fois (Raison : hum ... orthographe)
Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Mer 10 Mai 2017 - 17:12

Dans le tarn, sur mon ancien site de production (je me suis barré, pffff, les proprios étaient des fachos consommés "des gens dont je ne partage pas du tout le point de vue notamment sur les questions raciales et d'identités" , dommage).

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 P1050610


Dernière édition par soto² le Mer 10 Mai 2017 - 18:08, édité 1 fois
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par Confiteor Mer 10 Mai 2017 - 17:16

Le lieu semble idyllique !
C'est une cabane sur pilotis ? Étang ou bord de rivière ?
Confiteor
Confiteor

Messages : 6181
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 62
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Une photo par jour, thème totalement libre ! - Page 19 Empty Re: Une photo par jour, thème totalement libre !

Message par soto² Mer 10 Mai 2017 - 17:26

Il l'était ! Les proprios ont reconstitués un ancien village gaulois autour de ce lac artificiel, dont cette sorte de faré sur pilotis. C'était des passionnés d'histoire, donc de racines françaises, donc d'"identité" française, ... so sad.
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum