Surdoué/Asperger

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Invité le Lun 8 Aoû 2016 - 17:59

Je n'ai pas passé le WAIS IV. En fait, j'ai passé des tests quand j'étais enfant et j'ai eu deux ans d'avance. Apparemment, j'étais HQI donc je dois toujours l'être.

Mais concernant le syndrome d'Asperger, c'est une psychiatre du CHU qui m'en a parlé. Elle pense que je le suis.
Donc je passe les tests. J'avais déjà regardé sur le net, mais je me reconnaissais beaucoup plus dans les articles sur la douance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Vincenz' le Lun 8 Aoû 2016 - 20:30

Ataraxie a écrit:
Vincenz' a écrit:J'espère... enfin, y a tellement de choses qui étaient là avant le début de ma grosse phase dépressive, qui pourraient revenir et que je rêve de voir revenir... mes facilités en math et mon imagination pour ne citer que les deux principales...

Elle est due à quoi ta dépression ? Endogène ou exogène ?

À ce jour tout ce que je sais c'est que je me retrouve dans les symptômes, le reste... on n'en sait rien, J'en ai jamais parlé à un médecin, en fait ZC est le seul lieu où j'en ai parlé, donc pour le moment on est dans le flou, j'attends les tests pour faire quoi que ce soit. L'hypothèse actuelle la plus plausible c'est juste une dépression "normale" d'adolescent qui a dégénéré, ou une conséquence du stress à l'enfance (y a eu une période où tout a changé y compris mon attitude, d'où cette idée un peu bizarre).
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par bichou92 le Sam 3 Sep 2016 - 22:20

Bonsoir

Alors d'abord merci à tous pour les liens, articles et autre sur le sujet.

J'avoue je m'interroge pour moi et pour fiston. Nous sommes tous 2 "surdoués" (beurk que je n'aime pas ce mot).

Pour ma part, après une reconversion professionnelle dans l'ensemble réussie, j'arrive à me créer une petite clientèle. Mon nouveau métier est hors norme et c'est exactement ce dont j'avais besoin, en tête à tête avec mes clients.

Sauf que parfois je dois me confronter au autres, plein d'autres. Et là c'est souvent la cata, je ne sais pas comment me comporter, je dis des choses qui ne sont pas comprises ou je blesse les gens sans m'en rendre compte. Dernier épisode en date au mois de Juin dernier, une personne avec qui j'ai monté des projets professionnels et puis pour une raison que j'ignore cela a capoté.

Je conçois que pour les autres je sois difficile à suivre. J'oscille entre le mutisme sauvage et la pédance infernale. Enfin c'est ce que l'on me rapporte.

Pour fiston pareil, 17 ans, bachelier, avec une rentrée en prépa intégrée qui s'annonce avec détermination et angoisse (maman ça va être bien je vais faire que des matières que j'aime mais si je trouve pas ma place ?). Il est brillant dans quelques sujets choisis et totalement inapte dans les autres. ses relations sociales sont limitées (2 amis, l'un autiste, l'autre bizarre de son propre aveu). Il a du mal avec les changements, nous devons anticiper (par exemple faire le chemin en tram jusqu'à la prépa avant pour qu'il visualise le trajet). Et d'autres étrangetés (enfin ceci dit je compte mes pas dans la rue pour me donner une contenance alors dans le genre étrange ...)

Bref, après quelques errances, j'ai rassemblé mon courage et me suis présentée à la porte du CRAIF. Au bout de 2h de discussions avec la psychologue, il en ressort que j'ai de nombreux traits caractéristiques des Asperger. Elle m'a donné des pistes pour passer un test plus complet pour que je sache précisément (j'aime que les choses soient précises).

Voilà où j'en suis entre questions et réponses, entre doutes et certitudes.
Donc je m'arrête pour ce soir
Belle soirée
Bichou

bichou92

Messages : 26
Date d'inscription : 18/11/2009
Age : 50
Localisation : Boulogne Billancourt

http://www.lauretsens.com

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Invité le Lun 19 Sep 2016 - 22:59

Bonsoir,

je suis apparemment Asperger aussi.
Et en pleurs ce soir : mon roman n'en est pas un, selon une éditrice, car il comporte trop de détails, des précisions dont le lecteur se fiche, beaucoup trop de détails qui nuisent au récit.
Je lis :
après l'écriture est irréprochable mais du coup, on s'ennuie et il n'y a aucun relief
tu délaies à l'infini dans une volonté de tout dire, à la nuance près
surabondance d'expansions du nom et d'adverbes
volonté incessante de vouloir tout dire, au mm près
ton histoire qui est intéressante n'est pas lisible

Je suis Asperger.
Donc oui, je détaille, je veux tout dire.

Il a pourtant été accepté par une maison d'édition.
Des amateurs, selon l'éditrice. Je ne suis pas auteur et je vais signer avec une pseudo maison d'édition.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par izo le Lun 19 Sep 2016 - 23:17

Marion, ne te laisse pas abattre par un avis et un seul qui plus est exprimé sans élégance et sans respect.
Tes mots sont toi et ils ont leur charme reconnu ayant été édités.
Par ailleurs, ta différence est une force ainsi que les détails qui abondent à raison dans tes écrits. Nabokov par exemple les mettait en relief les prenant pour une donnée essentielle d'un récit. Il ne cessait de declamer leur importance. Tout étant dans le détail. Le détail insinue une maîtrise et cette maîtrise est un joli tour de main qui justifie le labeur d'écrivain.
Ta lectrice ne sait tout simplement pas lire....
izo
izo

Messages : 3731
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Invité le Lun 19 Sep 2016 - 23:50

C'était un long avis :

être auteur, on ne le devient pas comme ça
on le devient en travaillant
avec des gens qui travaillent eux aussi consciencieusement
et parfois ça prend du temps
mais là, franchement, ton histoire qui est intéressante n'est pas lisible

quel intérêt ?
de publier un texte qui n'est pas un roman
je ne comprends pas
au pire, tu ne parviendras pas à le travailler et tu en écriras un suivant, meilleur, qui lui trouvera à être publié
aucun intérêt de laisser derrière soi des choses non abouties
chez des éditeurs à la manque

Comme exemple de phrase pourrie dans mon roman :
Ses  beaux-parents  assistaient  à  cela,  de  loin,  en  entourant  leur  fils  pendant  que Monsieur et Madame Weaver, également mis à l’écart, essayaient d’engager la conversation pour leur remonter le moral mais ils sentaient bien qu’il y avait malaise et que les parents du marié  regrettaient  déjà  un  peu,  sinon  beaucoup,  leur  décision.

Ce soir, j'aurais au moins appris que le travail de correction éditoriale ne consiste pas seulement à corriger les fautes d'orthographe mais à enlever tout ce qui fait la marque d'une écriture. Chez moi : les détails, les circonvolutions, le besoin de précision. Hop ! Du balai.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Asperzebre le Mer 21 Sep 2016 - 10:33

Ta phrase 'pourrie' ne me paraît pas pourrie du tout.
J'ai cherché ce qui n'allait pas dedans, le truc le plus gênant que j'ai trouvé c'est ça:
pour leur remonter le moral mais ils sentaient bien qu’il y avait malaise

J'aurais mis une ponctuation après le mot 'moral', suivi d' une tournure de phrase légèrement différente.
Option1:
"Ses beaux-parents assistaient à cela, de loin, en entourant leur fils pendant que Monsieur et Madame Weaver, également mis à l’écart, essayaient d’engager la conversation pour leur remonter le moral.
Ceux-ci sentaient bien qu’il y avait malaise et que les parents du marié regrettaient déjà un peu, sinon beaucoup, leur décision."
Option2:
"Ses beaux-parents assistaient à cela, de loin, en entourant leur fils pendant que Monsieur et Madame Weaver, également mis à l’écart, essayaient d’engager la conversation pour leur remonter le moral, tout en sentant bien qu’il y avait malaise et que les parents du marié regrettaient déjà un peu, sinon beaucoup, leur décision."

Bref, tout ça pour dire que les seules critiques que je pourrais faire seraient sur la forme.
Et de toutes façons chacun ses goûts, certains trouveraient probablement ta phrase originale meilleure que mes alternatives.

Le fond ne me gêne pas du tout, je ne trouve pas qu'il y ait trop d'informations, et si ton livre est écrit entièrement de cette façon et que l'histoire est intéressante, je pense qu'il me serait plutôt agréable à lire.

Quant à ton éditrice, j'ai encore envie de te dire: chacun ses goûts.
Elle n'aime pas ton style?
Tu ne peux pas plaire à tout le monde, ne te force pas à avoir un style qui ne te convient pas juste pour essayer de coller aux goûts de cette personne.
D'autres sauront apprécier ce que tu as fait.
La preuve: ton travail a été accepté par une maison d'édition.

Tu n'es pas auteur, tu vas signer avec une pseudo maison d'édition, des amateurs...tout ça c'est du jugement personnel qui n'engage que ton éditrice, et que je trouve très méprisant.

Du peu que j'ai pu lire sur elle à travers ton message, cette éditrice m'a tout l'air d'être une personne imbue d'elle même, qui aime se sentir supérieure en dénigrant les autres.
Bref, une personne peu recommandable, à éviter.
Tu seras mieux sans elle dans ta 'pseudo maison d'édition'.
Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2207
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par izo le Mer 21 Sep 2016 - 10:47

Marion, si tu veux t'amuser un peu avec cette pseudo correctrice donne lui à lire la première phrase d'Absalon !Absalon de Faulkner à côté de qui Proust fait pâle figure en matière de syntaxe.
Sinon pour avoir eu affaire à eux dans le cadre d'un projet d'édition, les critiques suggèrent des améliorations quand nécessaire mais surtout corrigent la ponctuation exactement comme l'a fait Asperzebre.
izo
izo

Messages : 3731
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Invité le Jeu 22 Sep 2016 - 9:20

Bonjour,

j'ai eu un retour de la "pseudo" maison d'édition (numérique, mais il y aura un tirage papier) et il y aura quatre mois de corrections (ils vont le relire, l'annoter, me l'envoyer pour que je le corrige, revoir ma version corrigée...et il y aura une relecture/correction finale par une autre personne au cas où il resterait des coquilles). Du coup, je ne vois pas en quoi c'est une pseudo maison d'édition. Ils ne vont pas mettre mon roman en ligne demain. Leur comité de lecture a fait son travail, l'a lu, l'a accepté à l'unanimité mais il a aussi souligné les problèmes (toujours le même : tendance à trop décrire quand le lecteur voudrait que ça avance).
J'irai voir la première phrase d'Absalon.  Smile
En tout cas, entre l'éditrice imbue de sa personne et la maison d'édition jeune, sympathique et dynamique, mon choix est vite fait. Je vais aller vers ceux qui aiment vraiment mon roman et ne me disent pas d'avance qu'il est illisible. Ils ne me démoralisent pas non plus et je pense que je vais avoir plaisir à bosser avec eux. De l'autre côté, je vais passer mon temps à pleurer, donc ce n'est pas la peine...(On n'attire pas les mouches avec du vinaigre.)
Même l'éditrice qui a détesté mon style a aimé mon histoire, donc mon histoire doit vraiment être intéressante. C'est la seule chose qui a trouvé grâce à ses yeux.
En tout cas, merci de trouver ma phrase jugée pourrie pas pourrie. Smile J'irai voir s'il vaut mieux la modifier quand j'en aurai le temps dans la journée. Elle est dans le second chapitre et c'est une des plus longues du livre. Sinon, j'utilise le subjonctif imparfait, j'ai un style un peu rétro, mais mon manuscrit a été apprécié par toutes sortes de personnes, de tout âge et de tout milieu social. J'ai l'impression qu'il y a une volonté, dans les grandes maisons d'édition, et dans celles qui se veulent grandes, de se mettre à la hauteur d'un lectorat qu'elles méprisent un peu, dans le fond, en lui offrant du prémâché (phrases courtes, présent de l'indicatif, vocabulaire simple à comprendre...). Pour ça aussi que l'édition numérique me semble une initiative intéressante : ça ira directement au public et il sera seul juge.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty RE: Surdoué/Asperger

Message par izo le Jeu 22 Sep 2016 - 10:53

Les premières phrases d'Absalon :

Depuis un peu après 2 heures jusqu’au déclin du long et torride après-midi de septembre, immobile torpide et mort, ils restèrent assis dans ce que Miss Coldfield continuait d’appeler le bureau parce qu’autrefois son père l’appelait ainsi – pièce obscure torride et sans air dont les persiennes demeuraient toutes fermées et verrouillées depuis quarante-trois étés parce que du temps où elle était petite fille quelqu’un avait cru que la lumière et le déplacement de l’air véhiculaient la chaleur et que l’obscurité était toujours plus fraîche, et que traversaient (à mesure que le soleil frappait de plus en plus directement ce côté de la maison) des rais jaunes chargés de grains de poussière que Quentin prenait pour des particules de la vieille peinture morte et desséchée, détachées des persiennes écaillées comme si le vent les eût projetées à l’intérieur. Sur un treillage de bois devant l’une des fenêtres fleurissait pour la deuxième fois de l’été une glycine où de temps en temps s’abattaient fortuitement des volées de moineaux qui l’emplissaient de leur bruissement sec et poussiéreux avant de s’envoler ; et en face de Quentin, Miss Coldfield, dans l’éternel noir qu’elle portait depuis quarante-trois ans pour sa sœur, son père ou son absence de mari, nul ne le savait, assise tellement raide sur la dure chaise au dossier droit si haute pour elle que ses jambes pendaient aussi droites et rigides que si elle avait eu des tibias et des chevilles de fer, sans toucher le plancher, avec cet air d’immobile et impuissante fureur qu’ont les pieds d’enfants, et parlant de cette voix sévère effarée étonnée jusqu’à ce qu’enfin l’écoute cessât et que la faculté d’entendre se troublât, et que l’objet depuis longtemps défunt de son impuissante et insurmontable frustration apparût, comme évoqué par la répétition scandalisée, paisible distrait et inoffensif, surgi de la patiente rêveuse et victorieuse poussière.
izo
izo

Messages : 3731
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Invité le Jeu 22 Sep 2016 - 12:46

L'éditrice couperait tout. Illisible.
Laughing


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Asperzebre le Jeu 22 Sep 2016 - 13:13

C'est moi ou la dernière phrase est...trop courte? Laughing

Je m'explique:
Miss Colfield, [énumération de détails: vêtements noirs, assise, air furieux, voix sévère...] et c'est tout, on est à la fin de la phrase.
Il me manque le verbe.

C'est un peu comme si je lisais "Miss Colfield, habillée de noir, assise, avec un air furieux, et doit la voix était sévère."
Ça me dérange, j'attend la fin de la phrase.

Où alors, le verbe est avant le point-virgule?
"Sur un teillage fleurissait une glycine[...]; et en face de Quentin, Miss Colfield[...]."
La phrase signifierait alors que Miss Colfield fleurissait.
Par contre, je ne comprends pas vraiment le sens de la phrase du coup.
Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2207
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par izo le Jeu 22 Sep 2016 - 13:38

Marion79 a écrit:L'éditrice couperait tout. Illisible.
Laughing

CQFD
izo
izo

Messages : 3731
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par izo le Jeu 22 Sep 2016 - 13:44

izo a écrit:
Depuis un peu après 2 heures jusqu’au déclin du long et torride après-midi de septembre, immobile torpide et mort, ils restèrent assis dans ce que Miss Coldfield continuait d’appeler le bureau parce qu’autrefois son père l’appelait ainsi – pièce obscure torride et sans air dont les persiennes demeuraient toutes fermées et verrouillées depuis quarante-trois étés parce que du temps où elle était petite fille quelqu’un avait cru que la lumière et le déplacement de l’air véhiculaient la chaleur et que l’obscurité était toujours plus fraîche, et que traversaient (à mesure que le soleil frappait de plus en plus directement ce côté de la maison) des rais jaunes chargés de grains de poussière que Quentin prenait pour des particules de la vieille peinture morte et desséchée, détachées des persiennes écaillées comme si le vent les eût projetées à l’intérieur.

L'action principale de cette phrase concerne le seul fait qu'ils restent assis...

Asperzèbre, lue, cette phrase induit des images et des sensations, peut être difficilement perceptibles chez ceux qui souffrent peut être d'.....aphantasie....
izo
izo

Messages : 3731
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Asperzebre le Jeu 22 Sep 2016 - 13:50

Je te confirme, je n'ai strictement aucune image qui me vient quand je lis ça.
Mais je comprend quand même le texte, et ça m'évoque des choses.
J'apprécie beaucoup par exemple la description des volées de moineaux dans la glycine, à défaut d'avoir l'image, ça me permet de comprendre assez précisément ce que je suis sensé voir.

C'est par contre assez fatiguant à lire, je pourrais apprécier, mais je ne lirais pas plus de quelques pages à la fois.

Quant à mon commentaire, c'est la seconde phrase qui me pose problème.
Celle que tu cites se termine à "comme si le vent les eût projetées à l’intérieur.", et je l'ai parfaitement comprise Smile
Celle qui me gène commence juste après: "Sur un treillage de bois...", je ne vois pas d'autre verbe susceptible de correspondre à l'action principale que le verbe fleurir, dont le sens me convient très bien pour la glycine, mais beaucoup plus difficilement pour Miss Coldfield.
Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2207
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par izo le Jeu 22 Sep 2016 - 14:01

izo a écrit:
Les premières phrases d'Absalon :

Sur un treillage de bois devant l’une des fenêtres fleurissait pour la deuxième fois de l’été une glycine où de temps en temps s’abattaient fortuitement des volées de moineaux qui l’emplissaient de leur bruissement sec et poussiéreux avant de s’envoler ;

et (césure)
en face de Quentin,

Miss Coldfield, dans l’éternel noir qu’elle portait depuis quarante-trois ans pour sa sœur, son père ou son absence de mari, nul ne le savait,
assise

tellement raide sur la dure chaise au dossier droit si haute pour elle que ses jambes pendaient aussi droites et rigides que si elle avait eu des tibias et des chevilles de fer, sans toucher le plancher, avec cet air d’immobile et impuissante fureur qu’ont les pieds d’enfants, et parlant de cette voix sévère effarée étonnée jusqu’à ce qu’enfin l’écoute cessât et que la faculté d’entendre se troublât, et que l’objet depuis longtemps défunt de son impuissante et insurmontable frustration apparût, comme évoqué par la répétition scandalisée, paisible distrait et inoffensif, surgi de la patiente rêveuse et victorieuse poussière.

Mettant à jour sa structure ladite phrase gagne en lisibilité. rabbit
izo
izo

Messages : 3731
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Asperzebre le Jeu 22 Sep 2016 - 14:50

Hmmm vu comme ça, je comprend le sens de la phrase, mais celle-ci me semble toujours incorrecte (c'est mon côté tête de mule pig )
Comme c'est écrit, je ne parviens pas à mettre 'assise' au même niveau que 'Miss Coldfield' dans l'arborescence de ma phrase.
Il aurait fallu pour cela écrire plutôt: "était assise".
"En face de Quentin, Miss Coldfield assise" est pour moi une phrase incorrecte.
"En face de Quentin, Miss Coldfield était assise" est une phrase correcte.

Ma structure mentale de la phrase:

Elément 1:
en face de Quentin, Miss Coldfield,
...Elément 1_1:
...dans l’éternel noir qu’elle portait depuis quarante-trois ans
......Elément 1_1_1:
......pour sa sœur, son père ou son absence de mari,
.........Elément 1_1_1_1:
.........nul ne le savait,
...Elément 1_2:
...assise tellement raide sur la dure chaise au dossier droit
......Elément 1_2_1:
......si haute pour elle que ses jambes pendaient
.........Elément 1_2_1_1:
.........aussi droites et rigides que si elle avait eu des tibias et des chevilles de fer,
......Elément 1_2_2:
......sans toucher le plancher,
...Elément 1_3:
...avec cet air d’immobile et impuissante fureur qu’ont les pieds d’enfants,
...Elément 1_4:
...et parlant de cette voix sévère effarée étonnée
......Elément 1_4_1:
......jusqu’à ce qu’enfin l’écoute cessât
......Elément 1_4_2:
......et que la faculté d’entendre se troublât,
......Elément 1_4_3:
......et que l’objet depuis longtemps défunt de son impuissante et insurmontable frustration ......apparût,
.........Elément 1_4_3_1:
.........comme évoqué par la répétition scandalisée,
.........Elément 1_4_3_2:
.........paisible distrait et inoffensif,
.........Elément 1_4_3_3:
.........surgi de la patiente rêveuse et victorieuse poussière.

Il me manque le verbe associé à l'élément 1 pour que ma structure mentale de la phrase soit cohérente.
Par exemple en transformant l'élément 1 en:
en face de Quentin, se tenait Miss Coldfield,

A part ça, je suis une catastrophe en grammaire, je ne comprend rien à tout ce qui est COD, adverbe, propositions...et pourtant je comprend intuitivement le fonctionnement de la langue française.
Je ne me suis jamais expliqué ça.
Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2207
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par izo le Jeu 22 Sep 2016 - 15:21

Asperzebre a écrit:
...A part ça, je suis une catastrophe en grammaire, je ne comprend rien à tout ce qui est COD, adverbe, propositions...et pourtant je comprend intuitivement le fonctionnement de la langue française.
Je ne me suis jamais expliqué ça.

Sans parasiter le fil, cette affirmation de ta part peut étonner car la grammaire est à mon sens somme toute logique dans sa construction et énonciation (ce qui fait que je n'ai jamais compris cette distinction établie entre matheux et littéraires : le littéraire est à mon sens puissamment ...matheux quelque part et inversement car les maths requièrent une compétence littéraire particulièrement pointue pour produire des écrits scientifiques de qualité).
izo
izo

Messages : 3731
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Asperzebre le Jeu 22 Sep 2016 - 15:42

Spoiler:

Je répond en spoiler, parce que c'est vrai qu'on commence à dévier du sujet principal...
En fait, je trouve la langue française très logique, je n'arrive juste pas à mettre de mots sur cette logique qui m'est intuitive.
Ça m'a toujours gonflé ces histoires d'adverbes, de compléments, de pronoms relatifs, de ceci, de cela, nommer absolument tout élément de syntaxe d'une phrase ne m'a jamais semblé utile à partir du moment où je comprenais intuitivement la syntaxe.
Ça représentait juste pour moi une difficulté supplémentaire, ça me contraignait à penser d'une façon qui ne m'était pas naturelle (par exemple, qu'est-ce que j'ai pu avoir comme sales notes en grammaire sur les COD/COI).
Par obligation, pour les résultats scolaires, j'ai fait des efforts, j'ai appris de nombreux éléments de grammaire, que je n'ai jamais maîtrisé et que j'avais tendance à oublier sitôt appris (comme tout ce que j'apprend et qui ne me passionne pas, ça ne s'inscrit pas dans ma mémoire à long terme).
Je prend l'exemple du pronom relatif: je sais que c'est un terme utilisé en grammaire, c'est tout.
Je suis incapable d'en identifier un dans une phrase.
Je pourrais apprendre à le faire, mais j'oublierais très probablement au bout de quelques jours, et reviendrais à ma situation actuelle.
Je ne sais même pas ce que c'est, mais je sais que c'est un élément de langage courant que je maîtrise correctement, et ça me suffit.

Mes connaissances théoriques du français sont à peine du niveau collégien, peut-être même seulement de niveau fin d'école primaire, mais il me semble mieux maîtriser cette langue que beaucoup de personnes, j'ai une écriture très prolifique, avec des phrases généralement longues et relativement peu d'erreurs d'orthographe, encore moins de syntaxe, ce qui est assez paradoxal.

En tout cas, nul en grammaire ou pas, j'ai bien aimé réfléchir sur la construction des phrases d'Absalon.
Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2207
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Surdoué/Asperger - Page 2 Empty Re: Surdoué/Asperger

Message par Invité le Jeu 22 Sep 2016 - 17:31

Je suis très forte en grammaire.
Mais pour une raison particulière.
A 21 ans, en l'an 2000, j'ai passé l'agrégation externe sans suivre aucun cours, ou presque. J'ai eu 12,5 et 10/20 aux deux dissertations et été admissible malgré un 4,25/20 en grammaire. Un texte de Voltaire. J'avais expliqué que les compléments du nom sont comme des poupées russes et s'emboîtent les uns dans les autres. C'est encore comme cela que j'explique les choses aujourd'hui. Passons. Les grammairiens sont rarement comiques.
A l'oral, je suis tombée, cette année-là sur "la détermination nominale". J'ai consciencieusement relevé tous les déterminants. Le grammairien m'a demandé avec un grand sourire si j'avais conscience d'avoir fait un hors sujet. "OUI !" lui ai-je répondu avec le même sourire que lui. Il ne m'a pas répondu mais j'ai eu 1/20.
Je me suis donc, contrainte et forcée, plongée dans la grammaire, et aujourd'hui, j'adore la grammaire. Pas au point d'écrire une thèse sur la transitivité directe, mais j'y viendrai peut-être.
Toutefois, il est certains grammairiens, notamment un, que je n'ai jamais compris.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum