Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Aller en bas

Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ? Empty Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Message par Laurent2 le Ven 13 Mai 2016 - 15:56

Bonjour !  Smile

Quelqu’un peut-il me recommander un livre ou une bibliographie de référence sur la douance, expliquée scientifiquement ? (Avec des références neurologiques notamment).
Pour l’instant j’ai lu des livres qui sont certes utiles et intéressants, mais qui relèvent souvent plus du coaching que de la science : L’adulte surdoué, Kermadec (mon favori : bon compromis entre scientificité et conseils utiles), Je pense trop, Petitcollin (mon second favori : aucune référence scientifique mais conseils utiles), Je pense mieux, Petitcollin (je le trouve plutôt redondant avec le précédent), Trop intelligent pour être heureux ?, Siaud-Facchin (je n’ai pas aimé à cause de son style littéraire, que j’ai trouvé psychologisant au mauvais sens du terme ; quasi aucune référence scientifique et conseils assez utiles). (DISCLAIMER : évidemment, ces commentaires sur ces ouvrages n’engagent que moi, n’y voyez rien que de très subjectif : dans ce genre de livre, l’important est que chacun y trouve ce qui correspond à ses propres besoins. Et mes commentaires sont à l’emporte-pièce dans ce post, mais je puis les détailler et les justifier si besoin. On peut discuter de tout ça en MP par exemple).

J’aimerais surtout apprendre quelles sont les composantes neurologiques de la douance : est-ce que (et si oui, en quoi) on est câblés différemment des normo-pensants, par exemple. Pourriez-vous éventuellement me recommander des ouvrages assez solidement étayés sur ce sujet, qui soient par exemple fondés sur des recherches cliniques ? (Maintenant que le zébrotest est passé, je cherche avidement à comprendre mon cas ^^).
Laurent2
Laurent2

Messages : 72
Date d'inscription : 23/03/2016
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ? Empty Re: Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Message par Invité le Ven 13 Mai 2016 - 16:31

Je ne sais pas te répondre, mais je suis très intéressée par la réponse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ? Empty Re: Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Message par Fata Morgana le Ven 13 Mai 2016 - 16:49

Cécile Bost. "Différence et souffrance de l'adulte surdoué".

http://www.talentdifferent.com/
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ? Empty Re: Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Message par Alex_43 le Ven 13 Mai 2016 - 17:24

Une référence avec les mots scientifique et surdoué : Nicolas Gauvrit, Les Surdoués Ordinaires (PUF).

Sur le forum : https://www.zebrascrossing.net/search?search_keywords=gauvrit.

Alex_43

Messages : 370
Date d'inscription : 11/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ? Empty Re: Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Message par [Alhuile] le Ven 13 Mai 2016 - 17:49

"La précocité dans tous ses états" Fabrice Bak
Pas à proprement parler neuroscientifique mais plutôt proche des psychologues cognitivistes.
Tu peux aussi trouver des notions intéressantes dans des livres de neurosciences plus généralistes sans qu'ils soient entièrement dédiés à la douance.
Ainsi Jean Didier Vincent sort une tirade "jouissive" sur les surdoués au milieu de son livre "voyage extra-ordinaire au centre du cerveau".
De fil en aiguille tu arriveras aux meilleurs tant en video sur le net qu'en livres. Mais il faut s'intéresser au SNC en général et oublier un peu la douance.
[Alhuile]
[Alhuile]

Messages : 381
Date d'inscription : 08/05/2016
Age : 56
Localisation : LR

Revenir en haut Aller en bas

Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ? Empty Re: Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Message par izo le Ven 13 Mai 2016 - 20:11

Un ouvrage instructif en cours de lecture pour ma part intitulé 'La culture des surdoués" sous a direction de Malika Bergés-Bounes et Sandrine Calmette-Jean aux éditions Eres (2006). Il est scientifique dans la mesure où celui-ci examine avec rigueur le sens du signifiant surdoué. A suivre...
izo
izo

Messages : 3559
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ? Empty Re: Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Message par Panoramix le Dim 15 Mai 2016 - 19:50

Je n'ai pas cherché mais on pourrait probablement trouver des publications scientifiques en anglais en entrant quelques mots clés bien choisis sur NCBI.

Souvent ce ne sont que des extraits mais au moins tu as les faits tels qu'ils ont été étudiés/observés et les choses les plus récentes, alors que dans les livres ça tend à être interprété par l'auteur et ça se base presque toujours sur des publications qui ont quelques années de plus.

Selon Siaud-Facchin et d'autres choses que j'ai lu il semblerait bien qu'on soit câblés différemment, les influx nerveux circuleraient un peu plus vite et surtout les deux hémisphères cérébraux seraient mieux reliés (comme chez les gauchers et gauchères, ce qui ferait qu'il y a plus de zèbre(sse)s parmis eux/elles) de même que des zones en principe moins interconnectées le seraient plus, ce qui expliquerait les dyslexies, dysphasies et synesthésies. Mais j'avoue que je me suis pour le moment contenté de sources non vérifiées car ça semblait logique et cohérent et parce que comme tout le monde je n'ai jamais le temps de tout faire. Very Happy

En même temps ce n'est que mon avis mais je pense qu'une structure cérébrale différente n'expliquera jamais tout, car on est là dans des choses trop fines pour être expliquées/observées à une "échelle anatomique", en caricaturant, c'est un peu un peu comme si on voulait par imagerie du cerveau (ou autopsie) comprendre pourquoi deux personnes pensent différemment, je pense qu'il sera longtemps encore bien difficile d'observer ça de cette façon. Et en même temps, c'est probablement mieux, sinon on pourrait faire des scanner de dépistage de zébritude ou plus généralement de pensée divergente, probablement un des rêves des dictateurs et régimes totalitaires (avoués ou non...).
Panoramix
Panoramix

Messages : 103
Date d'inscription : 31/01/2016
Age : 44
Localisation : 38, près de Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ? Empty Re: Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Message par Floriza le Jeu 19 Mai 2016 - 23:33

Izo, le livre dont tu parles, de la Revue Française de Psychiatrie, n'a pas grand-chose de scientifique au sens des neurosciences, en soi, à part un ou deux articles… (C'est une revue proche de l'ALI : intéressante en soi, mais sur le chapitre de la douance…) Bon, je n'ai pas lu l'ensemble jusqu'au bout, mais j'ai été écœurée comme rarement par un des articles (l'interview de Charles Melman, qui ne capte rien à la douance et n'est qu'un ramassis de radoteries lacaniennes plaquées*).
* Je n'ai rien contre les théories lacaniennes en soi, je les connais très bien, je travaille dans ce milieu. Mais là, cette interview, c'est plus que déconnant.
(Et pour modérer mon propos, certains articles sont vraiment intéressants. Mais d'autres… bon…)

En tout cas, ce livre n'est pas une référence.

Il y avait des recherches faites par l'équipe d'O. Revol, si je ne m'abuse (mais je confonds peut-être avec une autre), mais elles n'ont toujours pas publié de résultat.
Si on veut vraiment des articles neuroscientifiques, cherchez du côté des neuropsychologues ou alors des bouquets de revue, telles que Sciences Direct, Pubmed, etc. (Malheureusement, l'accès à certains articles est payant quand on ne passe pas par une institution.)

JSF… c'est assez limité, je trouve.
C. Bost, pourquoi pas. N. Gauvrit est plus fouillé. Quelques mots aussi dans Les enfants exceptionnels, sous la direction de Todd Lubart (de Paris V). Les articles de Vraivre-Douret, aussi, sans doute… (Ceci dit, je crois me souvenir qu'il y en a un dans le livre cité par Izo, mais je ne suis pas arrivée jusque là.)

Floriza

Messages : 16
Date d'inscription : 14/05/2016
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ? Empty Re: Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Message par Invité le Ven 24 Juin 2016 - 23:37

Pas d'ouvrage hormis ceux qui ont déjà été cités, mais des articles dont celui-ci en anglais. Avec un traducteur sur le navigateur, c'est lisible.

http://www.edutopia.org/multiple-intelligences-brain-research

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ? Empty Re: Quels ouvrages sur les aspects neurologiques de la douance ?

Message par Gigi le Ven 15 Juil 2016 - 11:32

Côté livres scientifiques, on trouve des éléments dans :

  • Sternberg, R. J., & Kaufman, S. B. (2011). The Cambridge Handbook of Intelligence. Cambridge University Press.
  • Shavinina, L. V. (Éd.). (2009). International Handbook on Giftedness. Dordrecht: Springer Netherlands.

Notamment ce chapitre :
Geake, J. G. (2009). Neuropsychological Characteristics of Academic and Creative Giftedness. In L. V. Shavinina (Éd.), International Handbook on Giftedness (p. 261‑273). Springer Netherlands.

Côté livre de vulgarisation à bonne base scientifique, je confirme la qualité du livre "Le surdoué ordinaire" de Nicolas Gauvrit. Le chapitre 2 est consacré aux aspects neurologiques et contient une bonne liste d'études.

Côté articles scientifiques, on trouve bien sûr des études en neurosciences, avec plus de choses sur les bases cérébrales de l'intelligence en général que sur d'éventuelles particularités liées à la douance (l'existence d'une catégorie "à part" restant donc questionnable).

Quelques exemples :

Deary, I. J., Penke, L., & Johnson, W. (2010). The neuroscience of human intelligence differences. Nature Reviews Neuroscience, 11(3), 201‑211. http://doi.org/10.1038/nrn2793
Neuroscience is contributing to an understanding of the biological bases of human intelligence differences. This work is principally being conducted along two empirical fronts: genetics — quantitative and molecular — and brain imaging. Quantitative genetic studies have established that there are additive genetic contributions to different aspects of cognitive ability — especially general intelligence — and how they change through the lifespan. Molecular genetic studies have yet to identify reliably reproducible contributions from individual genes. Structural and functional brain-imaging studies have identified differences in brain pathways, especially parieto-frontal pathways, that contribute to intelligence differences. There is also evidence that brain efficiency correlates positively with intelligence.

Épaisseur du cortex :
Schnack, H. G., Haren, N. E. M. van, Brouwer, R. M., Evans, A., Durston, S., Boomsma, D. I., … Pol, H. E. H. (2015). Changes in Thickness and Surface Area of the Human Cortex and Their Relationship with Intelligence. Cerebral Cortex, 25(6), 1608‑1617. http://doi.org/10.1093/cercor/bht357
Changes in cortical thickness over time have been related to intelligence, but whether changes in cortical surface area are related to general cognitive functioning is unknown. We therefore examined the relationship between intelligence quotient (IQ) and changes in cortical thickness and surface over time in 504 healthy subjects. At 10 years of age, more intelligent children have a slightly thinner cortex than children with a lower IQ. This relationship becomes more pronounced with increasing age: with higher IQ, a faster thinning of the cortex is found over time. In the more intelligent young adults, this relationship reverses so that by the age of 42 a thicker cortex is associated with higher intelligence. In contrast, cortical surface is larger in more intelligent children at the age of 10. The cortical surface is still expanding, reaching its maximum area during adolescence. With higher IQ, cortical expansion is completed at a younger age; and once completed, surface area decreases at a higher rate. These findings suggest that intelligence may be more related to the magnitude and timing of changes in brain structure during development than to brain structure per se, and that the cortex is never completed but shows continuing intelligence-dependent development.

Activations cérébrales (hypothèse d'efficience):
Neubauer, A. C., & Fink, A. (2009). Intelligence and neural efficiency. Neuroscience & Biobehavioral Reviews, 33(7), 1004‑1023. http://doi.org/10.1016/j.neubiorev.2009.04.001
We review research on the neural efficiency hypothesis of intelligence, stating that brighter individuals display lower (more efficient) brain activation while performing cognitive tasks [Haier, R.J., Siegel, B.V., Nuechterlein, K.H., Hazlett, E., Wu, J.C., Paek, J., Browning, H.L., Buchsbaum, M.S., 1988. Cortical glucose metabolic rate correlates of abstract reasoning and attention studied with positron emission tomography. Intelligence 12, 199–217]. While most early studies confirmed this hypothesis later research has revealed contradictory evidence or has identified some moderating variables like sex, task type, task complexity or brain area. Neuroscientific training studies suggest that neural efficiency also seems to be a function of the amount and quality of learning. From integrating this evidence we conclude that neural efficiency might arise when individuals are confronted with tasks of (subjectively) low to moderate task difficulty and it is mainly observable for frontal brain areas. This is true for easier novel cognitive tasks or after sufficient practice allowing participants to develop appropriate (efficient) strategies to deal with the task. In very complex tasks more able individuals seem to invest more cortical resources resulting in positive correlations between brain usage and cognitive ability. Based on the reviewed evidence we propose future empirical approaches in this field.

EEG :
Jahidin, A. h., Megat Ali, M. s. a., Taib, M. n., Tahir, N. M., Yassin, I. m., & Lias, S. (2014). Classification of intelligence quotient via brainwave sub-band power ratio features and artificial neural network. Computer Methods and Programs in Biomedicine, 114, 50‑59. http://doi.org/10.1016/j.cmpb.2014.01.016
This paper elaborates on the novel intelligence assessment method using the brainwave sub-band power ratio features. The study focuses only on the left hemisphere brainwave in its relaxed state. Distinct intelligence quotient groups have been established earlier from the score of the Raven Progressive Matrices. Sub-band power ratios are calculated from energy spectral density of theta, alpha and beta frequency bands. Synthetic data have been generated to increase dataset from 50 to 120. The features are used as input to the artificial neural network. Subsequently, the brain behaviour model has been developed using an artificial neural network that is trained with optimized learning rate, momentum constant and hidden nodes. Findings indicate that the distinct intelligence quotient groups can be classified from the brainwave sub-band power ratios with 100% training and 88.89% testing accuracies.


Peu de choses en français, et généralement très partielles. Exemples :

Magnié-Mauro, M.-N. (2012). Le haut potentiel intellectuel: des particularités neurophysiologiques. Approche neuropsychologique des apprentissages chez l’enfant, 24(119), 457‑462.
Le haut potentiel intellectuel est associé à un style cognitif avec des particularités des apprentissages. Les études électrophysiologiques utilisant la technique des potentiels évoqués chez des enfants à haut potentiel sont en faveur d'une maturation accélérée et d'un surengagement de l'hémisphère droit en accord avec le style cognitif des enfants. Ces travaux soulignent l'importance d'une pédagogie adaptée aux particularités de traitement de l'information de ces enfants.
En pratique, un article très court sur deux potentiels évoqués, P300 et N400. On est donc loin de couvrir beaucoup de particularités neurophysiologiques.

Duyme, M., Saintpierre, S., Gauthier, C., & Capron, C. (2003). Les bases biologiques de la précocité intellectuelle. Approche neuropsychologique des apprentissages chez l’enfant, 15(73), 143‑147.
La génétique appliquée au quotient intellectuel (QI) a été vivement débattue depuis le début du XXe siècle. Si l'on sait que de nombreux gènes interviennent dans différentes formes de déficiences mentales, que sait-on de l'origine de la précocité intellectuelle (PI) rencontrée chez des enfants à QI élevé ? Y a-t-il des marqueurs biologiques de la précocité intellectuelle ? L'apport des études de jumeaux, d'enfants adoptés et de la génétique moléculaire sera présenté pour éclairer les effets des gènes et de l'environnement sur la PI. Dans un deuxième temps, l'apport des récentes techniques d'imagerie médicale appliquées à la PI sera présenté pour examiner s'il existe des spécificités de fonctionnement cérébral chez les enfants précoces.
Gigi
Gigi

Messages : 892
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 48
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum