Subway For Sally

Aller en bas

Subway For Sally  Empty Subway For Sally

Message par Soren le Mar 10 Mai 2016 - 13:42

7h40 je viens de me repasser le film des meilleurs trajets dans le métro parisien, toutes les fois ou j ai été fasciné , effaré, ébloui, attiré, par les multiples objets animés ou non , les rencontres funky, hasardeuses voir dangereuses, les moments de grand bordel et de grand spleen, les vertiges sublimes de la déraison
Les bruits , odeurs de variabilité de la pestilence et de fragrances de parfums, sons/noise tocsins d absinthe et de grand crus mêlés a la danse des visages assommés par l ennui cherchant un chemin de vérité à travers la vitre froide oú ,sous les néons le grand théâtre de l absurde, se reflétait d autres ämes à découvrir en face , juste par croisements furtifs
Pour un Scytale un danseur visage comme moi , le métro fut un grand moment de jeux et d expérimentations ,de projections, et délires en cascades
Hélas il génère aujourd’hui un grand sentiment auto réflectif de claustrophobie tout comme l évocation de ses images/souvenirs/ mises en scènes bien rangées dans mon disque dur/ noyau atomique/ boite de Pandore, dont les mots que j emploi le qualifier sont infiniment plus courts que la portée de mes sentiments
Soren
Soren

Messages : 661
Date d'inscription : 14/02/2014
Age : 43
Localisation : Dans un monde absurde

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum