Asperger et idées reçues-préjugés

Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Eclipse lunaire le Sam 23 Avr 2016 - 23:24

Difficile je trouve d'avoir une vision claire de ce qu'est le syndrome d'Asperger avec toutes les possibilités qu'il peut y avoir en plus au niveau du fonctionnement (Non-HQI, HQI, THQI) mêlées aux traits de personnalité de chacun et le vécu.

Je partage donc une petite vidéo témoignage d'une autiste asperger charmante dite "Super Pépette" qui nous présente un peu comment elle le vit et aussi les préjugés de base en la matière.



Dernière édition par Eclipse lunaire le Dim 24 Avr 2016 - 0:04, édité 1 fois (Raison : Oubli)
Eclipse lunaire
Eclipse lunaire

Messages : 332
Date d'inscription : 23/01/2014
Localisation : Dans les étoiles

https://www.zebrascrossing.net/t14668-eclipse-lunaire-le-23-janvi

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par 8dePool le Sam 23 Avr 2016 - 23:40

Toi... Very Happy
8dePool
8dePool

Messages : 73
Date d'inscription : 08/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Hakaan le Sam 23 Avr 2016 - 23:41

bien on va dire que lorsque que tu as une intelligence normale voir des facilités mais que tu passes les 10 premières années de ta vie à être effrayé par les gens et à décortiquer leur mental pour y trouver un sens, les 5 suivantes à mettre au point une façon de communiquer pour pas passer pour un ET des que tu l'ouvres, que les 5 suivantes tu commences un peu près à comprendre comment ça fonctionne, et qu'a 32 ans t'en es encore à apprendre des choses même si tu te rends compte que t'en captes beaucoup plus que les "NT" à ce niveau, y'a des  pistes à explorer par là je pense, en tout cas on ne m'a jamais présenté une autre explication plus valable et le caractère atypique du vécu est tout à fait remarquable ce ne sont pas quelques difficultés sociales parci parla
Hakaan
Hakaan

Messages : 951
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 36
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Eclipse lunaire le Dim 24 Avr 2016 - 0:17

Raph: Je suis curieuse de nature!  Very Happy

Styren: Sympa ton avatar!

Styren a écrit:bien on va dire que lorsque que tu as une intelligence normale voir des facilités mais que tu passes les 10 premières années de ta vie à être effrayé par les gens et à décortiquer leur mental pour y trouver un sens, les 5 suivantes à mettre au point une façon de communiquer pour pas passer pour un ET des que tu l'ouvres, que les 5 suivantes tu commences un peu près à comprendre comment ça fonctionne, et qu'a 32 ans t'en es encore à apprendre des choses même si tu te rends compte que t'en captes beaucoup plus que les "NT" à ce niveau, y'a des  pistes à explorer par là je pense, en tout cas on ne m'a jamais présenté une autre explication plus valable et le caractère atypique du vécu est tout à fait remarquable ce ne sont pas quelques difficultés sociales parci parla

Partant de ce que tu écris, comment expliques-tu que certains ne sont diagnostiqués qu'à l'âge adulte, n'aurait-on pas dû s'en rendre compte plus tôt? Si l'autisme est  compensé avec un HQI/THQI les différences et difficultés ne sont-elle pas moins prononcées ? Et ce que tu exprimes, c'est un vécu "vu de l'intérieur" mais "vu de l'extérieur" par une autre personne, les mécanismes mis en place peuvent être invisibles ou presque socialement non?
Eclipse lunaire
Eclipse lunaire

Messages : 332
Date d'inscription : 23/01/2014
Localisation : Dans les étoiles

https://www.zebrascrossing.net/t14668-eclipse-lunaire-le-23-janvi

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par 8dePool le Dim 24 Avr 2016 - 0:28

J'adore l'avatar de Styren si seulement j'avais pu trouver le même genre lol
8dePool
8dePool

Messages : 73
Date d'inscription : 08/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Hakaan le Dim 24 Avr 2016 - 0:58

Eclipse lunaire a écrit:Styren: Sympa ton avatar!
Courbette
Eclipse lunaire a écrit:

Partant de ce que tu écris, comment expliques-tu que certains ne sont diagnostiqués qu'à l'âge adulte, n'aurait-on pas dû s'en rendre compte plus tôt?
C'est un sujet mal connu et on ne va pas te diagnostiquer comme ça par hasard, donc au mieux on te classes dans les enfants réservés ou autres conneries,
je pense qu'aujourd'hui les psys sont mieux formés, pour ma part j'en ai vue une 10aines dans mon enfance (scolaires) et aucun n'a jamais fait le moindre lien. Quant à ta 2ième assertion "certains ne sont diagnostiqués qu'à l'âge adulte" et bien c'est tout simplement parce qu'ils s'y reconnaissent eux mêmes et font les démarches pour avoir un diag.

Eclipse lunaire a écrit:
Si l'autisme est  compensé avec un HQI/THQI les différences et difficultés ne sont-elle pas moins prononcées ? Et ce que tu exprimes, c'est un vécu "vu de l'intérieur" mais "vu de l'extérieur" par une autre personne, les mécanismes mis en place peuvent être invisibles ou presque socialement non?
je ne sais ce qu'il en est avec HQI, si c'est mieux ou moins bien que sans, tout ce que j'en pense c'est que comme tu le dis cela confère un avantage pour s'adapter, mais sachant que le HQI confère une conscience des choses au dessus de la normale et que le syndrome aspie est caractérisé entre autre par une hypersensibilité sensorielle ça doit pas forcement aider non

Oui vu de l'extérieur au bout d'un moment on devient pratiquement "normal" pour quelqu'un qui n'est pas un peu observateur, ce qui est le cas de 99% des gens malheureusement
Hakaan
Hakaan

Messages : 951
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 36
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par jolindien le Dim 24 Avr 2016 - 7:19

Je crois que plus on monte dans l'intelligence plus on peut compenser les traits autistiques,
et de même plus on monte en intelligence plus on se rapproche dans la façon d'être ((T)HQI/Asperger)
J'ai eu du mal à soutenir le regard durant des années, encore un peu aujourd'hui...je ne sais si c'est la peur d'être lié à la conscience de l'autre trop intiment, le fait d'un trait autistique,
celui d'un trait (T)HQI, je pencherai pour la recette avec tout les ingrédients.
Juste mon ressenti, de l'intérieur!


jolindien

Messages : 1532
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Eclipse lunaire le Dim 24 Avr 2016 - 11:30

Raph3l a écrit:J'adore l'avatar de Styren si seulement j'avais pu trouver le même genre lol

Celui qui cherche, trouve! Wink Sinon, tu peux aller te le créer au Bouletmaton ça peut être pas mal non plus! Ici
Eclipse lunaire
Eclipse lunaire

Messages : 332
Date d'inscription : 23/01/2014
Localisation : Dans les étoiles

https://www.zebrascrossing.net/t14668-eclipse-lunaire-le-23-janvi

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Eclipse lunaire le Dim 24 Avr 2016 - 11:48

Styren a écrit:
C'est un sujet mal connu et on ne va pas te diagnostiquer comme ça par hasard, donc au mieux on te classes dans les enfants réservés ou autres conneries,
je pense qu'aujourd'hui les psys sont mieux formés, pour ma part j'en ai vue une 10aines dans mon enfance (scolaires) et aucun n'a jamais fait le moindre lien. Quant à ta 2ième assertion "certains ne sont diagnostiqués qu'à l'âge adulte" et bien c'est tout simplement parce qu'ils s'y reconnaissent eux mêmes et font les démarches pour avoir un diag.

je ne sais ce qu'il en est avec HQI, si c'est mieux ou moins bien que sans, tout ce que j'en pense c'est que comme tu le dis cela confère un avantage pour s'adapter, mais sachant que le HQI confère une conscience des choses au dessus de la normale et que le syndrome aspie est caractérisé entre autre par une hypersensibilité sensorielle ça doit pas forcement aider non


Je me doute bien qu'ils font cette démarche à l'âge adulte par eux-même mais ce que je trouve incohérent, c'est que d'un côté, les caractéristiques de ce syndrôme semblent évidentes et de l'autre, des adultes n'ont pas tous été détectés correctement dans l'enfance, c'est pour cela que je supposes que soit le HQI aide à masquer ou à compenser les traits autistiques, du moins ceux qui ne sont pas communs au surdoué (car dans le cas de l'hypersensibilité, ça peut effectivement s'accentuer j'imagine), soit le spectre autistique est tel que certains ne sont que faiblement touchés...soit les deux...

Du coup je me demande comment font les médecins pour faire la différence entre un THQI qui auraient quelques traits autistiques (mais pas considéré autiste) et un autiste Asperger THQI?
Eclipse lunaire
Eclipse lunaire

Messages : 332
Date d'inscription : 23/01/2014
Localisation : Dans les étoiles

https://www.zebrascrossing.net/t14668-eclipse-lunaire-le-23-janvi

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Eclipse lunaire le Dim 24 Avr 2016 - 11:56

jolindien a écrit:Je crois que plus on monte dans l'intelligence plus on peut compenser les traits autistiques,
et de même plus on monte en intelligence plus on se rapproche dans la façon d'être ((T)HQI/Asperger)
J'ai eu du mal à soutenir le regard durant des années, encore un peu aujourd'hui...je ne sais si c'est la peur d'être lié à la conscience de l'autre trop intiment, le fait d'un trait autistique,
celui d'un trait (T)HQI,  je pencherai pour la recette avec tout les ingrédients.
Juste mon ressenti, de l'intérieur!


C'est pas simple de faire le tri là-dedans, je crois qu'il y a des paramètres non mesurables (ou difficilement) qui s'ajoutent (personnalité, vécu,...).
Je me demande s'il existe des THQI qui ne sentent aucun traits autistiques en eux?
Eclipse lunaire
Eclipse lunaire

Messages : 332
Date d'inscription : 23/01/2014
Localisation : Dans les étoiles

https://www.zebrascrossing.net/t14668-eclipse-lunaire-le-23-janvi

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Fata Morgana le Dim 24 Avr 2016 - 12:03


Si cette fille est autiste, moi je suis un autiste de kanner sévère ! Shocked
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 63
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Invité le Dim 24 Avr 2016 - 12:09

D'une l'asperger féminin est différent. De deux y a des degrés, de trois y a des conditions sociales aidantes ou invalidantes Smile .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Eclipse lunaire le Dim 24 Avr 2016 - 12:21

-Ouroboros- a écrit:D'une l'asperger féminin est différent. De deux y a des degrés, de trois y a des conditions sociales aidantes ou invalidantes Smile .

Oui je veux bien te croire! Very Happy
Eclipse lunaire
Eclipse lunaire

Messages : 332
Date d'inscription : 23/01/2014
Localisation : Dans les étoiles

https://www.zebrascrossing.net/t14668-eclipse-lunaire-le-23-janvi

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Hakaan le Dim 24 Avr 2016 - 12:45

Eclipse lunaire a écrit:
Styren a écrit:
C'est un sujet mal connu et on ne va pas te diagnostiquer comme ça par hasard, donc au mieux on te classes dans les enfants réservés ou autres conneries,
je pense qu'aujourd'hui les psys sont mieux formés, pour ma part j'en ai vue une 10aines dans mon enfance (scolaires) et aucun n'a jamais fait le moindre lien. Quant à ta 2ième assertion "certains ne sont diagnostiqués qu'à l'âge adulte" et bien c'est tout simplement parce qu'ils s'y reconnaissent eux mêmes et font les démarches pour avoir un diag.

je ne sais ce qu'il en est avec HQI, si c'est mieux ou moins bien que sans, tout ce que j'en pense c'est que comme tu le dis cela confère un avantage pour s'adapter, mais sachant que le HQI confère une conscience des choses au dessus de la normale et que le syndrome aspie est caractérisé entre autre par une hypersensibilité sensorielle ça doit pas forcement aider non


Je me doute bien qu'ils font cette démarche à l'âge adulte par eux-même mais ce que je trouve incohérent, c'est que d'un côté, les caractéristiques de ce syndrôme semblent évidentes et de l'autre, des adultes n'ont pas tous été détectés correctement dans l'enfance, c'est pour cela que je supposes que soit le HQI aide à masquer ou à compenser les traits autistiques, du moins ceux qui ne sont pas communs au surdoué (car dans le cas de l'hypersensibilité, ça peut effectivement s'accentuer j'imagine), soit le spectre autistique est tel que certains ne sont que faiblement touchés...soit les deux...

Du coup je me demande comment font les médecins pour faire la différence entre un THQI qui auraient quelques traits autistiques (mais pas considéré autiste) et un autiste Asperger THQI?
Évidentes non, comme je l'ai dit dans l'apparence on peut très bien te prendre pour un enfant réservé qui a peu d'attrait pour les relations sociales ça n'a rien d'évident, contrairement à d'autres formes d'autismes ou on voit clairement que les comportements sont atypiques,
donc en gros tu deviens un enfant à problème, tu passes ta vie devant des psys tous plus cons les uns que les autres bien souvent, on te prends à part etc mais c'est tout
Oui c'est évident qu'il y a un problème quelque part, tout le monde le voit, mais personne ne sait l'interpréter, et une fois adulte la distinction devient encore moins évidente
Hakaan
Hakaan

Messages : 951
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 36
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Hakaan le Dim 24 Avr 2016 - 12:49

Fata Morgana a écrit:
Si cette fille est autiste, moi je suis un autiste de kanner sévère ! Shocked
Dit-il sur un post intitulé "idées reçues et préjugés"
Hakaan
Hakaan

Messages : 951
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 36
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Fata Morgana le Dim 24 Avr 2016 - 13:48

Styren a écrit:
Fata Morgana a écrit:
Si cette fille est autiste, moi je suis un autiste de kanner sévère ! Shocked
Dit-il sur un post intitulé "idées reçues et préjugés"

Oui je sais mais je ne retire rien. J'envisage depuis quelques temps de me rendre au CRA de ma région, étant donné que bon. Mais j'ai un authentique autiste de Kanner sévère à la maison, qui est hospitalisé depuis deux mois après avoir tout détruit autour de lui et avoir nécessité l'intervention de 5 infirmiers pour le contenir ! Du coup, si je suis dépisté asperger (ce qui apparaît dans l'un de mes dossiers médicaux) je me dirais que si mon fils est autiste, c'est de ma faute, et ça, ça me ferait vraiment chier, tu vois...
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 63
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Vincenz' le Dim 24 Avr 2016 - 14:04

Mon avis ne se basant que sur mon expérience et celle de ma mère (éducatrice spécialisée travaillant avec des adolescents aux difficultés diverses et variées et comprenant, entre autres, des personnes pour lesquels il n'y a aucun diagnostique parce que n'est pas ni la priorité du système sociaux-éducatif français ni celle du de l'entreprise où elle travaille (qui a pour seul but de les rendre indépendant et autonome, ils travaillent avec des psys mais ils ne sont là que pour assurer leurs stabilités mentales et prescrire les traitements de ceux qui sont malades). En bref, passez outre, ce message ne sert à rien.

Spoiler:
Faut pas oublier le fait que pour une conséquence, on peut voir des dizaines de causes différentes selon le point de vue que l'on a. Ce que je veux dire c'est, par exemple, si tu as une approche plus psychanalytique, tu ne va pas envisager l'autisme puisque tu as déjà une explication à tout ce qui arrive à l'enfant. De même, ça peut "tout simplement" être un enfant timide, ou un problème qui se réglera de lui-même (je pense aux enfants ayant une alimentation sélective, j'ai lu que c'était courant, mais que ça passait à l'adolescence, même si ça passe beaucoup moins souvent chez les autistes).

En plus de ça, il y a deux autres éléments que je vois, le premier c'est les résultats scolaires : si tu réussis sans faire de vagues (c'est à dire sans énerver tes profs, tu peux être absent un cours sur deux et passer à travers les mailles du filet), c'est que tu n'as pas tant de problèmes que ça, en tout cas c'est la conclusion qu'on a tiré de mon parcours chaotique, le second est bien représenté par le post de Fata : l'autiste asperger n'existe pas, selon beaucoup de gens. Josef Schovanec n'est pas autiste, il a juste une différence et quelques difficultés de communication, tu vois ce que je veux dire ? L'autisme c'est, d'abord, être non-verbal, ensuite c'est être très déficient et ça s'accompagne obligatoirement de beaucoup de troubles sévères, en tout cas c'est le point de vue de la majorité des gens, je crois, psy et système éducatif compris (même si beaucoup de gens reconnaissent l'existence d'un autisme type Rain Man, mais rien au milieu, soit t'es Einstein, soit t'es non-verbal, soit t'es pas autiste). Ce genre de croyances mènent à ce que je disais au début du post : si tu as un diagnostique A que tu as l'habitude de faire et un diagnostique B qui est plus rare et beaucoup moins probable à tes yeux, tu ne va pas l'envisager, même si c'est la vérité.

Au passage, y a un aspi qui avait fait une vidéo (en anglais) sur des stéréotypes du syndrome d'asperger qui sont, selon lui, faux, et vu que j'aime bien ses vidéos (même s'il n'en fait plus) je vous la partage : https://www.youtube.com/watch?v=2VrE4D8MWT0


Dernière édition par Vincenz' le Lun 25 Avr 2016 - 0:53, édité 1 fois
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Dim 24 Avr 2016 - 14:39


_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20737
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 41
Localisation : Koriban

https://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par CD_CD le Dim 24 Avr 2016 - 15:17

Fata Morgana a écrit:
Styren a écrit:
Fata Morgana a écrit:
Si cette fille est autiste, moi je suis un autiste de kanner sévère ! Shocked
Dit-il sur un post intitulé "idées reçues et préjugés"

Oui je sais mais je ne retire rien. J'envisage depuis quelques temps de me rendre au CRA de ma région, étant donné que bon. Mais j'ai un authentique autiste de Kanner sévère à la maison, qui est hospitalisé depuis deux mois après avoir tout détruit autour de lui et avoir nécessité l'intervention de 5 infirmiers pour le contenir ! Du coup, si je suis dépisté asperger (ce qui apparaît dans l'un de mes dossiers médicaux) je me dirais que si mon fils est autiste, c'est de ma faute, et ça, ça me ferait vraiment chier, tu vois...

Entre "c'est ma faute" et "il tient ça de moi", ce n'est pas la même chose.
Moi, ce qui me déplait fortement dans ce que j'ai pu comprendre des tests autistiques, c'est la grosse part de subjectivité (l'avis du praticien, ou de l'équipe).

CD_CD

Messages : 661
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Mily_Moheori le Dim 24 Avr 2016 - 15:45

CD_CD a écrit:Moi, ce qui me déplait fortement dans ce que j'ai pu comprendre des tests autistiques, c'est la grosse part de subjectivité (l'avis du praticien, ou de l'équipe).

Et comme pour le HP, j'ajouterais aussi la subjectivité du testé lorsqu'il est demandeur, car il peut aussi orienter le diagnostic.
Dans les questionnaires genre aspie-quizz par exemple (j'ai lu que ce genre de questionnaire était utilisé aussi dans les CRA) il faut faire une distinction entre ce qui est "fréquent" et "assez fréquent". Je trouve cela compliqué à juger par soi-même sans référentiel. (une fois par jour est ce fréquent ou assez fréquent, une fois par semaine est ce négligeable ou pas ? Si ça arrive occasionnellement, dois je me dire concernée ou pas ?).
Mily_Moheori
Mily_Moheori

Messages : 908
Date d'inscription : 07/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Pieyre le Dim 24 Avr 2016 - 15:56

Vous vous souvenez du test présent en première page de ce fil : Traits autistiques chez le zèbre ?

Beaucoup de membres de ce forum correspondaient à des traits autistiques, dont moi-même. Je me suis demandé dans quelle mesure on pouvait en déduire quelque chose. J'avais contacté un autiste asperger belge qui publie beaucoup d'études ou de réflexions personnelles. Nous avions échangé. Il pensait que je pouvais en être. Et pourtant je ne corresponds pas vraiment au profil type, voire pas du tout. Là non plus je ne sais qu'en déduire.


Dernière édition par Pieyre le Dim 24 Avr 2016 - 16:12, édité 1 fois (Raison : un mot en trop)

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Dim 24 Avr 2016 - 16:06

Ben pour en avoir parlé avec ma psy, elle m'avait répondu (donc c'est sa théorie à elle soyons d'accord) que les thqi (elle avait mis le T, mais peut être que ça marche aussi pour les H) devant mettre en place pas mal de processus d'intégration social non naturel, de fait on va correspondre sur certain symptômes sans pourtant avoir le même point de départ psychologique et psychiatrique. Ce qui expliquerait certain point commun, l'énorme taux de réussite aux aspiquizz, sans pour autant l'être.
Après si je ne dis pas de bêtise, le taux de surdoué chez les aspi est pas loin de 30 % (je n'ai plus les chiffres en tête), sachant que l'hétérogénéité du QI est un des indices utilisé. A ma connaissance il n'y a pas de chiffre dans l'autre sens (part des autistes chez les surdoués).


_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20737
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 41
Localisation : Koriban

https://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Hakaan le Dim 24 Avr 2016 - 22:17

Vincenz' a écrit:Faut pas oublier le fait que pour une conséquence, on peut voir des dizaines de causes différentes selon le point de vue que l'on a. Ce que je veux dire c'est, par exemple, si tu as une approche plus psychanalytique, tu ne va pas envisager l'autisme puisque tu as déjà une explication à tout ce qui arrive à l'enfant. De même, ça peut "tout simplement" être un enfant timide, ou un problème qui se réglera de lui-même (je pense aux enfants ayant une alimentation sélective, j'ai lu que c'était courant, mais que ça passait à l'adolescence, même si ça passe beaucoup moins souvent chez les autistes).
Sauf qu'ici on en est pas à "une" conséquence, il y a plusieurs caractéristiques,
je serais curieux de savoir qu'elle approche psychanalytique farfelue on aurait pu me sortir pour m'expliquer mon décalage,
un enfant timide est un enfant timide, ici on parle d'une incapacité à communiquer parce que le langage mental n'est pas le même.

Vincenz' a écrit: il y a deux autres éléments que je vois, le premier c'est les résultats scolaires : si tu réussis sans faire de vagues (c'est à dire sans énerver tes profs, tu peux être absent un cours sur deux et passer à travers les mailles du filet), c'est que tu n'as pas tant de problèmes que ça
quel rapport entre la réussite scolaire et avoir des problèmes ? il y a des gens à problèmes qui réussissent très bien et des gens sans problèmes qui n'y arrivent pas.

Vincenz' a écrit:le second est bien représenté par le post de Fata : l'autiste asperger n'existe pas, selon beaucoup de gens. Josef Schovanec n'est pas autiste, il a juste une différence et quelques difficultés de communication, tu vois ce que je veux dire ? L'autisme c'est, d'abord, être non-verbal, ensuite c'est être très déficient et ça s'accompagne obligatoirement de beaucoup de troubles sévères, en tout cas c'est le point de vue de la majorité des gens, je crois, psy et système éducatif compris (même si beaucoup de gens reconnaissent l'existence d'un autisme type Rain Man, mais rien au milieu, soit t'es Einstein, soit t'es non-verbal, soit t'es pas autiste).
heu c'est qui ces "beaucoup de "gens"" ?
Quel rapport entre le fait qu'il ait juste une différence et "quelques difficultés de communication" et le fait qu'il ne soit pas autiste ?
"être non-verbal" : non c'est verbaliser différemment
"ensuite c'est être très déficient" : en plus explicite ça donne ?
"et ça s'accompagne obligatoirement de beaucoup de troubles sévères" : obligatoirement ? beaucoup ? troubles ? sévères ?
"en tout cas c'est le point de vue de la majorité des gens" : de qui ?
" mais rien au milieu, soit t'es Einstein, soit t'es non-verbal, soit t'es pas autiste" alors la j'ai rien compris

Vincenz' a écrit:Ce genre de croyances mènent à ce que je disais au début du post : si tu as un diagnostique A que tu as l'habitude de faire et un diagnostique B qui est plus rare et beaucoup moins probable à tes yeux, tu ne va pas l'envisager, même si c'est la vérité.
hmm oui mais vu la clarté des "je crois", des machins, des trucs, et des "gens" on est assez loin d'avoir de nouvelles pistes ici
Hakaan
Hakaan

Messages : 951
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 36
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Hakaan le Dim 24 Avr 2016 - 22:27

Pieyre a écrit:Vous vous souvenez du test présent en première page de ce fil : Traits autistiques chez le zèbre ?

Beaucoup de membres de ce forum correspondaient à des traits autistiques, dont moi-même. Je me suis demandé dans quelle mesure on pouvait en déduire quelque chose. J'avais contacté un autiste asperger belge qui publie beaucoup d'études ou de réflexions personnelles. Nous avions échangé. Il pensait que je pouvais en être. Et pourtant je ne corresponds pas vraiment au profil type, voire pas du tout. Là non plus je ne sais qu'en déduire.
comme je dis par rapport à mon vécu, j'ai passé pas moins de 15 ans pour ne serait-ce que commencer à m’imprégner du "dialogue mental" des gens qui m'entouraient, et commencer à identifier pourquoi ils avaient tel réaction à tel moment, pourquoi ils mettaient leur ego a tel place etc et à 20 ans j'étais seulement entrain de sortir d'une espèce de bulle vis à vis de tout ça et de trouver un certain confort dans les interactions, donc je pense qu'il y a quand même pas mal de marge entre ce genre de vécu et se reconnaître approximativement dans des traits,
ensuite reste à voir quelle importance ça peut vraiment avoir pour soi même de se diagnostiquer, quand à la fiabilité des tests, et la pertinence des docs que l'on trouve sur le sujet, elle est assez aléatoire de mon point de vue
Hakaan
Hakaan

Messages : 951
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 36
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Invité le Lun 25 Avr 2016 - 1:28

Mily_is_Moheori a écrit:
CD_CD a écrit:Moi, ce qui me déplait fortement dans ce que j'ai pu comprendre des tests autistiques, c'est la grosse part de subjectivité (l'avis du praticien, ou de l'équipe).

Et comme pour le HP, j'ajouterais aussi la subjectivité du testé lorsqu'il est demandeur, car il peut aussi orienter le diagnostic.
Dans les questionnaires genre aspie-quizz par exemple (j'ai lu que ce genre de questionnaire était utilisé aussi dans les CRA) il faut faire une distinction entre ce qui est "fréquent" et "assez fréquent". Je trouve cela compliqué à juger par soi-même sans référentiel. (une fois par jour est ce fréquent ou assez fréquent, une fois par semaine est ce négligeable ou pas ? Si ça arrive occasionnellement, dois je me dire concernée ou pas ?).

A vous lire, on pourrait presque penser que c'est facile de faire virer un diagnostic au positif juste en étant convaincu de l'être Laughing

Tout d'abord, ce n'est pas une personne seule qui fait passer les tests mais une équipe, comprenant obligatoirement un psychiatre.

Qu'on soit enfant ou adulte, en plus des tests qu'on passe, il faut obligatoirement la présence des parents ou famille très proche, à qui on demandera de répondre à plusieurs questionnaires oraux sur l'atittude, comportement, etc depuis la naissance ou très petite enfance.

Pour mon gamin, il y a eu les tests suivants :
- Bilan orthophonique
- Bilan psychologique
- Wisc iv
- Épreuve de la théorie de l'esprit (1er ordre, 2eme ordre type Baron-Cohen, épreuve de Happé, dilemnes sociaux avec flexibilité)
- test ADOS (autism diagnostic observation schedule)
-Test Tea-ch (test de l'attention)

Pour nous parents, nous avons eu deux tests
- échelle australienne Garnett et Atwood
- critères des découvertes des aspies

Subjectif le diagnostic vous pensez vraiment ?


Éclipse lunaire a écrit:Du coup je me demande comment font les médecins pour faire la différence entre un THQI qui auraient quelques traits autistiques (mais pas considéré autiste) et un autiste Asperger THQI?
Médecin, ou psychologue peuvent effectivement passer à côté du syndrome Asperger en mettant tous les maux de la personne sur son THQI. C'était le cas de la psy du CMP, qui ne voulait pas en démordre. Pour elle mon fils était HQI, pas Asperger. Quand on arrive enfin au CRA, on parle a des professionnels du TSA (trouble du spectre autistique)

Que beaucoup de surdoués se retrouvent dans la description du syndrome Asperger, je veux bien le croire, ça ne signifie pas pour autant qu'ils en aient TOUTES les caractéristiques qui font de ce syndrome un handicap.

Les codes sociaux ne sont pas innés pour eux, ce qui entraîne des maladresses, la théorie de l'esprit n'est pas ou tardivement acquise, d'où leur difficulté de communication. Et leurs intérêts sont restreints et obsessionnels. (Ce ne sont que les grands traits évidemment).

Le plus grand préjugé est de penser que être autiste ça se voit forcément. Parce que les gens ont dans la tête les autistes sévères, comme le fils de Fata.
Or il y a un large spectre de l'autisme, chacun ayant des compétences (voire même hyper compétences) et des handicaps plus ou moins lourds.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Vincenz' le Lun 25 Avr 2016 - 1:59

@Styren : Je ne faisais que donner mon avis, désolé qu'il ne t'ai pas plus, je met cette réponse et la précédente sous spoiler (pour ne pas déranger les personnes intéressés par les avis de ceux qui s'y connaissent, contrairement à moi).

Spoiler:

Styren a écrit:Sauf qu'ici on en est pas à "une" conséquence, il y a plusieurs caractéristiques

Ça dépend. Imagine qu'un enfant soit amené chez un psy pour soigner son problème social, un psy pourra prendre l'enfant en général et noter toutes les autres conséquences ou les mettre sur le coup de sa personnalité auquel cas... il n'y a bien, en effet, qu'une seule conséquence.

Styren a écrit:je serais curieux de savoir qu'elle approche psychanalytique farfelue on aurait pu me sortir pour m'expliquer mon décalage,
un enfant timide est un enfant timide, ici on parle d'une incapacité à communiquer parce que le langage mental n'est pas le même.

Josef Schovanec parlait, dans son livre "Je Suis à l'Est" de son parcours avec des psys : il a été diagnostiqué schizophrène, entre autres, ce qui était faux et il me semble qu'il n'est pas le seul a eu ce problème de diagnostique. Le reportage "Le Mur" montre des psychanalystes expliquant les symptômes de l'autisme par l'action de mauvaises mères. Dans un témoignage, je me souviens d'un jeune homme, qui avait diagnostiqué schizophrène puis trouble de la personnalité schizoïde puis... aspi.

Un enfant timide est un enfant timide, si tu prends en compte toutes les informations dans une conception actuelle de l'autisme, certes, un enfant autiste n'est pas un enfant timide et inversement, mais ça c'est en partant du principe que le professionnel prend en compte toutes les informations, s'il ne le fait alors... dans son point de vue, un enfant autiste peut très bien n'être qu'un enfant timide.

Styren a écrit:quel rapport entre la réussite scolaire et avoir des problèmes ? il y a des gens à problèmes qui réussissent très bien et des gens sans problèmes qui n'y arrivent pas.

Le lien ? Si tu réussis sans faire de vague, ni les professeurs, ni les CPEs, ni les psys scolaires ne se soucieront vraiment de toi, résultat, c'est à la famille, seule, de voir si tout est "normal" ou non, voir pour beaucoup de famille (en me basant sur la communication faite par les associations et les témoignages que j'ai lu) de faire le diagnostique, voilà le rapport qu'il y a entre les deux... après, de nouveau, c'est uniquement basé sur mon petit environnement et la comparaison entre les temps d'écoute et l'attention portée aux ados qui s'en sortaient mais insultaient les profs et moi...

Styren a écrit:heu c'est qui ces "beaucoup de "gens"" ?

Les gens qui pensent comme Fata et ceux qui justifient le fait que la plupart du temps quand on entend parler de l'autisme c'est pour dire qu'il faut faire de l'éducatif parce que la masse populaire est resté à l'ancienne vision de l'autisme (autisme de Kanner et rien d'autre) et Rain Man. De nouveau, je n'y connais rien, je ne peux que me baser sur les impressions que j'ai...

Styren a écrit:Quel rapport entre le fait qu'il ait juste une différence et "quelques difficultés de communication" et le fait qu'il ne soit pas autiste ?

Si tu pars du principe qu'un autiste est soit un génie absolu type Einstein soit un déficient qui ne communiquera jamais alors... Schovanec n'est pas Einstein et il parle, donc, il ne rentre pas dans la case "autisme" donc... il devient un neurotypique avec des différences et quelques difficultés de communication, par contre, si tu pars du principe que l'autisme est un spectre et tout ça alors là... ben... c'est un autiste.

Ensuite, pour définir chaque terme puisque tu me pose la question :

- non-verbal : Par là, je veux dire "ne communique pas du tout de manière verbale", pas "parle / pense différemment", de même je ne parle pas de la réalité de l'autisme mais de ce qui me semble être l'idée reçue de ce qu'est un autiste (encore une fois, basée sur la communication que j'ai vu)

- être très déficient : et bien... être déficient, sauf que quand on pense à "déficient" on ne pense pas aux gens qui sont légèrement déficients (et par là, je veux dire des gens comme ceux que ma mère voit parfois, des gens qui sont déficients dans le sens où leurs capacités intellectuelles sont plus limités que la norme, mais qui peuvent très bien être autonome sans aide ou avec une aide très limitée), on pense plutôt aux gens dont les capacités sont si limités qu'ils ne dépasseront jamais la capacité de réflexion d'un enfant, d'où le fait que j'ai parlé de "très déficient" puisque, de mon point de vue, quand on pense "autisme" on pense à des gens qui rentre dans cette case-là.

- beaucoup de troubles sévères : oublie ça, j'ai absolument aucune idée de ce que je voulais dire... enfin si, je sais ce que je voulais dire, mais j'ai absolument aucune idée de comment l'exprimer en mots donc... mieux vaut oublier ça.

Styren a écrit:"en tout cas c'est le point de vue de la majorité des gens" : de qui ?

Je ne sais pas, de "la majorité des gens" sinon je ne vois pas pourquoi des associations voudraient faire de l'éducatif pour briser ces préjugés et, entre autre, montrer que l'autisme ne se limite pas aux deux images caricaturales dont je parlais...

Si 99% des citoyens français connaissaient le syndrome d'Asperger, on aurait pas d'association se battant pour faire en sorte que 99% des citoyens français passent outre une vision limitant l'autisme à l'autisme de Kanner et Rain Man, enfin, je crois.

Styren a écrit:" mais rien au milieu, soit t'es Einstein, soit t'es non-verbal, soit t'es pas autiste" alors la j'ai rien compris

Je me répète, mais beaucoup de communication autour de l'autisme a pour but d'apprendre que l'autisme ne se limite pas à l'autisme de Kanner et aux génies absolus qui mémorisent des milliers de décimales de pi. En tout cas, la plupart de la communication que je vois.

Staryn a écrit:hmm oui mais vu la clarté des "je crois", des machins, des trucs, et des "gens" on est assez loin d'avoir de nouvelles pistes ici

Après ce message, je cesserai de parler de ce que je pense être des idées reçues et des préjugés sur l'autisme dans un topic parlant du syndrome d'asperger, des idées reçues et des préjugés le concernant. J'ai conscience du hors-sujet de mes deux messages, de nouveau, je tiens à m'excuser, sur ce, je m'en vais.

De nouveau, désolé, je n'aurai pas dû poster ici. Il aurait peut-être été utile de préciser immédiatement que, contrairement au reste du forum, ce topic n'a pas pour but de recevoir des avis de n'importe qui, mais plutôt d'avoir seulement l'avis de ce qui ont un point de vue clair et justifiable ainsi que les capacités de l'exprimer clairement... ça m'aurait éviter de vous faire perdre du temps avec mes conneries.
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Hakaan le Lun 25 Avr 2016 - 3:03

@Vincenz:

@Styren : Je ne faisais que donner mon avis, désolé qu'il ne t'ai pas plus
oui merci pour l'explication, je ne vois pas à quel moment j'ai orienté la problématique sur le fait que ça me plaise



Styren a écrit:Sauf qu'ici on en est pas à "une" conséquence, il y a plusieurs caractéristiques

Ça dépend. Imagine qu'un enfant soit amené chez un psy pour soigner son problème social, un psy pourra prendre l'enfant en général et noter toutes les autres conséquences ou les mettre sur le coup de sa personnalité auquel cas... il n'y a bien, en effet, qu'une seule conséquence.
Faudra que tu me la décodes celle la aussi

Styren a écrit:je serais curieux de savoir qu'elle approche psychanalytique farfelue on aurait pu me sortir pour m'expliquer mon décalage,
un enfant timide est un enfant timide, ici on parle d'une incapacité à communiquer parce que le langage mental n'est pas le même.

Josef Schovanec parlait, dans son livre "Je Suis à l'Est" de son parcours avec des psys : il a été diagnostiqué schizophrène, entre autres, ce qui était faux et il me semble qu'il n'est pas le seul a eu ce problème de diagnostique. Le reportage "Le Mur" montre des psychanalystes expliquant les symptômes de l'autisme par l'action de mauvaises mères. Dans un témoignage, je me souviens d'un jeune homme, qui avait diagnostiqué schizophrène puis trouble de la personnalité schizoïde puis... aspi.
oui comme tout domaine mal connu cela débouche sur une probable errance thérapeutique.
L'action de mauvaises mères.. j'ai du mal a voir comment ça pourrait englober tout les symptômes mais pourquoi pas ils ont peut être des idées. J'ai moi même pensé à la schizoïdie, que j'ai vite abandonné quand j'ai approfondit mes investigations, ça n'a  pas grand chose à voir.

Un enfant timide est un enfant timide, si tu prends en compte toutes les informations dans une conception actuelle de l'autisme, certes, un enfant autiste n'est pas un enfant timide et inversement, mais ça c'est en partant du principe que le professionnel prend en compte toutes les informations, s'il ne le fait alors... dans son point de vue, un enfant autiste peut très bien n'être qu'un enfant timide.
Je pense que même le profane comprendrait vite comment faire la distinction, mais tu ne parlais pas du problème de diagnostique dans ton message initial

Styren a écrit:quel rapport entre la réussite scolaire et avoir des problèmes ? il y a des gens à problèmes qui réussissent très bien et des gens sans problèmes qui n'y arrivent pas.

Le lien ? Si tu réussis sans faire de vague, ni les professeurs, ni les CPEs, ni les psys scolaires ne se soucieront vraiment de toi, résultat, c'est à la famille, seule, de voir si tout est "normal" ou non, voir pour beaucoup de famille (en me basant sur la communication faite par les associations et les témoignages que j'ai lu) de faire le diagnostique, voilà le rapport qu'il y a entre les deux... après, de nouveau, c'est uniquement basé sur mon petit environnement et la comparaison entre les temps d'écoute et l'attention portée aux ados qui s'en sortaient mais insultaient les profs et moi...
oui mais la tu parles du diagnostique, de la prise de conscience, pas du rapport entre problemes/autisme et réussite dans un ordre général

Styren a écrit:heu c'est qui ces "beaucoup de "gens"" ?

Les gens qui pensent comme Fata et ceux qui justifient le fait que la plupart du temps quand on entend parler de l'autisme c'est pour dire qu'il faut faire de l'éducatif parce que la masse populaire est resté à l'ancienne vision de l'autisme (autisme de Kanner et rien d'autre) et Rain Man. De nouveau, je n'y connais rien, je ne peux que me baser sur les impressions que j'ai...
je comprend pas le lien entre le début et la fin, je ne vois pas plus qui sont "ces gens" qui pensent que ça n'existe pas et pourquoi

Styren a écrit:Quel rapport entre le fait qu'il ait juste une différence et "quelques difficultés de communication" et le fait qu'il ne soit pas autiste ?

Si tu pars du principe qu'un autiste est soit un génie absolu type Einstein soit un déficient qui ne communiquera jamais alors... Schovanec n'est pas Einstein et il parle, donc, il ne rentre pas dans la case "autisme" donc... il devient un neurotypique avec des différences et quelques difficultés de communication, par contre, si tu pars du principe que l'autisme est un spectre et tout ça alors là... ben... c'est un autiste.
oui c'est sur que si on part de principes à la con on va forcement tomber sur des conclusions à la con, enfin je ne vois toujours ou on va ici

Ensuite, pour définir chaque terme puisque tu me pose la question :

- non-verbal : Par là, je veux dire "ne communique pas du tout de manière verbale", pas "parle / pense différemment", de même je ne parle pas de la réalité de l'autisme mais de ce qui me semble être l'idée reçue de ce qu'est un autiste (encore une fois, basée sur la communication que j'ai vu)

- être très déficient : et bien... être déficient, sauf que quand on pense à "déficient" on ne pense pas aux gens qui sont légèrement déficients (et par là, je veux dire des gens comme ceux que ma mère voit parfois, des gens qui sont déficients dans le sens où leurs capacités intellectuelles sont plus limités que la norme, mais qui peuvent très bien être autonome sans aide ou avec une aide très limitée), on pense plutôt aux gens dont les capacités sont si limités qu'ils ne dépasseront jamais la capacité de réflexion d'un enfant, d'où le fait que j'ai parlé de "très déficient" puisque, de mon point de vue, quand on pense "autisme" on pense à des gens qui rentre dans cette case-là.

- beaucoup de troubles sévères : oublie ça, j'ai absolument aucune idée de ce que je voulais dire... enfin si, je sais ce que je voulais dire, mais j'ai absolument aucune idée de comment l'exprimer en mots donc... mieux vaut oublier ça.
ok encore une fois je n'avais pas compris que tu parlais de la vision de l'autisme et non de l'autisme

Styren a écrit:"en tout cas c'est le point de vue de la majorité des gens" : de qui ?

Je ne sais pas, de "la majorité des gens" sinon je ne vois pas pourquoi des associations voudraient faire de l'éducatif pour briser ces préjugés et, entre autre, montrer que l'autisme ne se limite pas aux deux images caricaturales dont je parlais...

Si 99% des citoyens français connaissaient le syndrome d'Asperger, on aurait pas d'association se battant pour faire en sorte que 99% des citoyens français passent outre une vision limitant l'autisme à l'autisme de Kanner et Rain Man, enfin, je crois.
en effet, mais tu parlais de psys etc ce que je trouve plus étonnant, en ce qui concerne "les gens" c'est effectivement très mal connu, mais c'est peut être pas plus mal parce que bon la stigmatisation et les conneries qui vont avec on s'en passe bien aussi et j'ai un peu peur que l'on aille vers ça

Styren a écrit:" mais rien au milieu, soit t'es Einstein, soit t'es non-verbal, soit t'es pas autiste" alors la j'ai rien compris

Je me répète, mais beaucoup de communication autour de l'autisme a pour but d'apprendre que l'autisme ne se limite pas à l'autisme de Kanner et aux génies absolus qui mémorisent des milliers de décimales de pi. En tout cas, la plupart de la communication que je vois.
si tu parles de la vision de l'autisme je suis d'accord, enfin ceci dit Einstein n'était pas très verbalisant pas plus que bill gate dont je vois pas trop pourquoi opposer ces références

De nouveau, désolé, je n'aurai pas dû poster ici. Il aurait peut-être été utile de préciser immédiatement que, contrairement au reste du forum, ce topic n'a pas pour but de recevoir des avis de n'importe qui, mais plutôt d'avoir seulement l'avis de ce qui ont un point de vue clair et justifiable ainsi que les capacités de l'exprimer clairement... ça m'aurait éviter de vous faire perdre du temps avec mes conneries.
à priori c'est surtout un problème de forme, mais effectivement j'ai toujours du mal a comprendre pourquoi certains écrivent pour dire "moi j'en sais rien du tout mais je pense que.."
Hakaan
Hakaan

Messages : 951
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 36
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par CD_CD le Lun 25 Avr 2016 - 8:13

Styren a écrit:
Styren a écrit:je serais curieux de savoir qu'elle approche psychanalytique farfelue on aurait pu me sortir pour m'expliquer mon décalage,
un enfant timide est un enfant timide, ici on parle d'une incapacité à communiquer parce que le langage mental n'est pas le même.

Josef Schovanec parlait, dans son livre "Je Suis à l'Est" de son parcours avec des psys : il a été diagnostiqué schizophrène, entre autres, ce qui était faux et il me semble qu'il n'est pas le seul a eu ce problème de diagnostique. Le reportage "Le Mur" montre des psychanalystes expliquant les symptômes de l'autisme par l'action de mauvaises mères. Dans un témoignage, je me souviens d'un jeune homme, qui avait diagnostiqué schizophrène puis trouble de la personnalité schizoïde puis... aspi.
oui comme tout domaine mal connu cela débouche sur une probable errance thérapeutique.
L'action de mauvaises mères.. j'ai du mal a voir comment ça pourrait englober tout les symptômes mais pourquoi pas ils ont peut être des idées. J'ai moi même pensé à la schizoïdie, que j'ai vite abandonné quand j'ai approfondit mes investigations, ça n'a  pas grand chose à voir.

C'est peut-être que tu as la chance d'être né après la grande connerie.
Tu regarde mère et autisme, il y a des tonnes de trucs qui sortent.
Pendant des années, on a considéré que l'autisme était une pathologie induite par un comportement maternel défaillant, on a culpabilisé les mères, on a retiré les enfants à leurs parents considérés comme la source du problème, pour les placer dans des centres, on les a traités par des méthodes psy, qui ne leur convenaient évidemment absolument pas.
Regarde par exemple l'expression "mère réfrigérateur".
Il y des tas de documents et de films indiquant à quel point on a pu culpabiliser les parents, eten particulier les mères, en les considérant comme les sources de la maladie de leur enfant. Et, en fonction des praticiens ou des professionnels (scolaires, etc.), on peut vraiment en être encore là bien trop souvent.


Dernière édition par CD_CD le Lun 25 Avr 2016 - 8:21, édité 1 fois (Raison : erreur de marques de citations ([quote]))

CD_CD

Messages : 661
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Hakaan le Lun 25 Avr 2016 - 12:06

Je me doutais un peu que c'était une idée exotique prônée par quelques individus en mal de renommée et de publications,
je suis né après la grande connerie néanmoins les psys que je voyais il y a une 20aine d'années étaient encore bien gratinés, à cette époque on avait souvent l'impression d'être entouré d'abrutis notoires, la pensée globale s'est bien ouverte depuis heureusement
Hakaan
Hakaan

Messages : 951
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 36
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par CD_CD le Lun 25 Avr 2016 - 13:25

Le problème étant qu'elle n'était (et n'est toujours) pas du tout exotique au sens de "rare" ou "éloignée".
C'était l'idée majoritairement répandue, qui fait encore bien des ravages aujourd'hui.

CD_CD

Messages : 661
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Vincenz' le Lun 25 Avr 2016 - 13:37

Je trouve ça un peu facile d'immédiatement insulter les psys... ne pas savoir n'est pas être idiot... lorsque tu as été formé pour être dans un certain modèle que tu as vu fonctionner avec beaucoup de gens et que le monde autour de toi te conseille de rester dans ce modèle-là, ce n'est pas être idiot que de ne pas s'y opposer ou alors à ce titre l'écrasante majorité des humains sont très cons... encore une fois il y a, à la base, une liste de symptômes tels que le spécialiste les voit, il trouve une explication, tout cela lui paraît logique, rationnel et suivant le modèle qui fonctionne avec tous ses autres patients donc... il le suit. Le problème ne vient pas des psys et des psychanalystes, il vient des institutions au-dessus d'eux qui ont la responsabilité de trier le nouveau savoir et de leur transmettre mais n'a pas fait ça dans le domaine de l'autisme depuis des décennies... si les autorités de la psychanalyse (ou ceux de la psychiatrie) avaient suivis le mouvement mondial et transmis les nouvelles connaissances sur l'autisme et les nouvelles méthodes pour aider les autistes, les psys et psychanalystes n'auraient pas été aussi bornés dans un modèle qui ne fonctionne pas. Tu insultes les salariés d'une entreprise pour l'avidité de son patron...
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Pieyre le Lun 25 Avr 2016 - 14:06

Les autorités de la psychanalyse sont sans doute en cause, notamment avec Lacan, qui a donné dans les années 1960 un nouvel élan à la psychanalyse française au moment où tous les autres pays du monde l'abandonnaient. Mais cela n'explique pas tout. Quand on dénonce l'affaissement de l'enseignement, on peut sans doute en dédouaner pour une grand part les enseignants, parce qu'ils sont soumis aux cadres de l'Éducation nationale. Mais la psychanalyse s'exerce en libéral, c'est-à-dire que les psychanalystes ont peu de comptes à rendre à leurs autorités, et les psychiatres pas du tout. Aussi je les considère comme des responsables parmi d'autres.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Ptérodactyle le Lun 25 Avr 2016 - 14:48

Si t'as soif et que tu te retrouves en plein désert, ne comptes que sur toi même pour survivre... Dent pétée
Ptérodactyle
Ptérodactyle

Messages : 1105
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 39
Localisation : une contrée lointaine

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Fata Morgana le Lun 25 Avr 2016 - 15:21

♥️ Pharaon ♥️ a écrit:Si t'as soif et que tu te retrouves en plein désert, ne comptes que sur toi même pour survivre... Dent pétée

Ça pourrait être du Donald Trump ! Very Happy
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 63
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Ptérodactyle le Lun 25 Avr 2016 - 16:52

Fata Morgana a écrit:

Ça pourrait être du Donald Trump ! Very Happy

ou du Donald Duck Cool
Mal-heureusement je n'ai pas d'oncle Picsou Very Happy
Ptérodactyle
Ptérodactyle

Messages : 1105
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 39
Localisation : une contrée lointaine

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par SyndromeChinois le Ven 6 Jan 2017 - 19:42

C'est exactement ça, tellement ça.. tellement..

Le processus est fou, ne serais-ce que l'extrême socialisation d'apparence :

Une soirée entre "autres" demande des heures pour récupérer son corps, sauf que quand t'es hyper social ils en redemandent forcément, c'est le fonctionnement social par définition..
..car ça charme les gens..
Donc, ça les incite à se rapprocher encore.. et.. tu te tape une soirée encore plus longue.. avec des personnes vraiment encore plus heureuses de te voir..et cette fois 2 jours pour récupérer ta vie..

..et finalement tu disparais de la circulation une semaine pour un repos bien mérité =)
et bien entendu pas de téléphone fixe ou mobile ni d'interphone..

Moi j'ai disparu des années.. lol
Problème réglé.


EDIT:
" ne soyez pas autistes vis à vis de vous même" dit-elle dans une autre vidéo.
Elle est géniale cette nana, les bons mots, les bons points établis avec justesse.. seul bemol. quand elle place trop de distinctions solides hommes / femmes étant donné que c'est parfois très flou et pas si pertinent que ça y compris pour les autres personnes.



SyndromeChinois
SyndromeChinois

Messages : 95
Date d'inscription : 01/01/2017
Age : 41
Localisation : Dordogne, Pays de l'Homme -_-'

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par onoclea le Dim 15 Jan 2017 - 9:40

Eclipse lunaire a écrit:
...................Partant de ce que tu écris, comment expliques-tu que certains ne sont diagnostiqués qu'à l'âge adulte, n'aurait-on pas dû s'en rendre compte plus tôt?.............

Moi j'ai d'autres suggestions :
1) les femmes jeunes fillettes, ou ado, puis adultes sont avant tout considérées comme des "hystériques" - la perception psychiatrique de la femme n'évolue guère...
2) une femme qui est en souffrance est d'abord en dépression, c'est une dépression voir éventuellement une phobie et évidemment en lien avec son enfance
3) il y a le préjugé qu'une personne qui n'a pas fait d'études (universitaires) est probablement dépourvue d'intelligence pour pas dire de capacité de penser
onoclea
onoclea

Messages : 27
Date d'inscription : 15/12/2016
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Asperger et idées reçues-préjugés Empty Re: Asperger et idées reçues-préjugés

Message par Invité le Jeu 26 Jan 2017 - 19:38

Dans le même ordre d'idée:[url= http://www.mamanpourlavie.com/blogues/le-blogue-dune-maman-autiste/14207-10-fausses-croyances-sur-lautisme.thtml] http://www.mamanpourlavie.com/blogues/le-blogue-dune-maman-autiste/14207-10-fausses-croyances-sur-lautisme.thtml[/url]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum