Lorsque tout s'écroule

4 participants

Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Lorsque tout s'écroule

Message par Montmartre Jeu 14 Avr 2016 - 15:36

(Ou plutôt, "lorsque tout a l'air de s'écrouler"...)

Bonjour les gens,

Comment gérez-vous les déconvenues, les choses qui ne se passent pas comme elles auraient dû (selon vos attentes et espoirs) ?
Personnellement je m'accroche et ai l'impression de faire le maximum pour obtenir ce dont j'ai envie, mais peut-être ne fais-je que projeter, en espérant que les choses arrivent d'elles-mêmes... car il est assez rare que j'obtienne ce dont j'ai envie finalement.

Je suis un peu larguée sur le sujet à vrai dire.

Quoi qu'il en soit, j'ai beaucoup de mal à gérer ces déconvenues.
Je crois que je peux dire qu'elles m'anéantissent littéralement (plus envie de vivre, voir tout en noir, etc...) et cela va jusqu'à des réactions physiques comme avoir la nausée, ne plus pouvoir manger, etc...

J'en ai beaucoup pris - humainement - dans la figure en 46 ans d'existence, certainement à cause de cette différence que je considère 99% du temps comme une malédiction (ce que j'aimerais être une grosse beauf, sans éducation, sans rêve sauf devant la télé-réalité ou Voici, contente de passer mes vacances au bord de la mer dans un "chouette" camping, prenant la vie comme elle vient sans réfléchir, etc...).

Le souci est donc que je ne sais pas relativiser lorsque cela m'arrive.
Je n'y arrive que dans le cadre de mon job (inintéressant, juste alimentaire, donc important pour survivre), sinon cela m'est impossible.

Et vous, comment gérez-vous cela ?!
Montmartre
Montmartre

Messages : 102
Date d'inscription : 25/02/2016
Age : 52
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Re: Lorsque tout s'écroule

Message par Pieyre Jeu 14 Avr 2016 - 15:56

J'ai l'impression d'être assez différent de beaucoup de gens de ce forum sur ce plan. J'ai eu des déconvenues scolaires, professionnelles et amoureuses, certes. Mais, sur le moment je me protège en ne le vivant pas trop intensément. Et puis je le digère progressivement, sans doute plus longuement que d'autres, mais en me projetant toujours du côté d'un dépassement, voire d'une sublimation. Au bout du compte les ratages sont pour moi des expériences intéressantes.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Re: Lorsque tout s'écroule

Message par Montmartre Jeu 14 Avr 2016 - 16:04

Pieyre a écrit:J'ai l'impression d'être assez différent de beaucoup de gens de ce forum sur ce plan. J'ai eu des déconvenues scolaires, professionnelles et amoureuses, certes. Mais, sur le moment je me protège en ne le vivant pas trop intensément. Et puis je le digère progressivement, sans doute plus longuement que d'autres, mais en me projetant toujours du côté d'un dépassement, voire d'une sublimation. Au bout du compte les ratages sont pour moi des expériences intéressantes.

Merci Pieyre.
J'aimerais être comme toi, mais je suis l'inverse.
Je ne sais pas me protéger quand quelque chose ou quelqu'un me tient à cœur.
En revanche, je suis toujours surprise par ma propension à remonter à la surface, d'autant plus qu'une fois, j'ai bien failli ne pas remonter... plus d'envie, plus de force psychologique non plus.
Et puis, pour remonter à la surface, il faut que je me noie jusqu'au fond...
Montmartre
Montmartre

Messages : 102
Date d'inscription : 25/02/2016
Age : 52
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Re: Lorsque tout s'écroule

Message par Pieyre Jeu 14 Avr 2016 - 16:20

À y réfléchir mieux, ce n'est pas tout à fait comme je dis dans mon cas.
C'est comme ça pour les déconvenues scolaires et professionnelles, parce que c'était moi seul qui était en cause; c'est bien embêtant si l'on veut mais c'est ainsi.
Mais, en ce qui concerne les déconvenues qui tiennent à la relation personnelle, c'est plus complexe. Je me protège bien sur le moment, et à la fin je finis par dépasser; mais entre temps, au bout de plusieurs mois, il peut y avoir une révolte contre la ou les personnes impliquées, qui me paraît nécessaire mais qui est pénible à vivre. Comme quoi, on ne peut pas tout digérer facilement.

Maintenant, est-ce qu'on apprend à se protéger et à relativiser ? Je ne sais pas. Faut-il au contraire atteindre le fond pour mieux solder le passé ? Peut-être pour certaines personnes, ou dans certains cas.


Dernière édition par Pieyre le Ven 15 Avr 2016 - 6:52, édité 1 fois (Raison : expression)

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Re: Lorsque tout s'écroule

Message par Montmartre Jeu 14 Avr 2016 - 22:12

Pieyre a écrit: Maintenant, est-ce qu'on apprend à se protéger et à relativiser ? Je ne sais pas. Faut-il au contraire atteindre le fond pour mieux solder le passé ? Peut-être pour certaines personnes, ou dans certains cas.

C'est bien là qu'est le problème...
Montmartre
Montmartre

Messages : 102
Date d'inscription : 25/02/2016
Age : 52
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Re: Lorsque tout s'écroule

Message par Alflolol Jeu 14 Avr 2016 - 22:33

Bonsoir, J'arrive, depuis peu d'années, à prendre du recul en pensant à ce qui est vraiment important pour moi. En faisant des comparatifs et en prenant des décisions le plus rapidement possible, juste le temps qu'il faut sans basculer dans la procrastination facepalm
Ce qui est vraiment important c'est ce qui est vrai et me tient vers la vie : mon fils, mes amis, et depuis peu mon amoureux, mes chats.
Ils ont ma priorité. L'autre priorité est que je sois moi-même, que je reste vraie. Et en voyant le monde selon ces critères, le tri est vite fait, les décisions sont vite prises Trèfle

Malgré tout je reste facilement "impactable" par la vie, je me protège en me servant de mon intuition (bon/pas bon) et quand je me fais Bouhouhou  ou Se tape la tête cont par la vie, je m'accorde une vraie pause régressive ou je pars faire la fête à fond Diable
Alflolol
Alflolol

Messages : 115
Date d'inscription : 08/04/2014
Age : 57
Localisation : Nieul le Dolent 85430

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Re: Lorsque tout s'écroule

Message par Invité Jeu 14 Avr 2016 - 23:01

la question du sens du pourquoi on est là est fondamentale, si ce sens n'existe plus on part

je me pose cette question depuis deux ans déjà , j'ai réussi à l'éloigner avec de l'aide , mais le sens n'est pas revenu pour autant

mais il s'agit d'une crise existentielle et non d'une crisette , quand tout s'effondre, tout ce à quoi on tenait ou pensait tenir, prend un autre gout

laissant le vide à sa place et une odeur qu'on n'aime pas celle de la mort

quand tout est détruit on est vivant, reste à savoir pourquoi , c'est cru brutal et somme toute assez logique

sauf que le sens est vital au sens strict , comment faire comprendre cet abime aux autres ? impossible

il faut donc assumer ses choix, ses valeurs, ce qui reste quand tout est détruit c'est soi justement

alors on repart soi et on choisit de faire des choses soi

le redemarrage peut être extraordinairement lent et complexe, énergie physique et psychique ne sont pas toujours présentes et un nuage de corbeaux rappelant les risques d'échec est là

ca cause, tu vas pas y arriver, t'es nul.. uzw.. jusqu'à l'épuisement du questionnement, la nausée de Sartre version zébrée

mais on est toujours là ... nul peut être ? et alors on s'en fout.. et on relativise tout  y compris le sens de la chute et le sens de l'effondrement

après tout qu'est ce qui s'est effondré ? de la merde ? de fausses valeurs ?

et on repart puis on reprend confiance

puis on finit par relativiser tout, plus rien n'a vraiment d'importance, plus rien n'a de gout, d'utilité , de sens

alors on se penche sur soi et ce qu'on veut, ce qu'on aime et on emmerde le monde à la hauteur de la chute, cela signifie que l'on revient plus dangereux de ces gouffres, parce que attaché à moins de choses à chaque chute

devenir inhumain finalement

ce qui peut sauver de ce merdier c'est pas compliqué c'est l'amour

sous toutes ses formes, amitiés, compassion, tendresse, soutien , amour véritable

cela recolore le monde et re relativise les choses et les gens

quand on a une ville bombardée c'est pareil pour les survivants ce qui les sauve c'est l'amour des autres

la chaleur humaine



"Je Me Dore"      Alain Bashung

écran total sur les pores de ma peau
écran total sur nos remords
que dire sinon s'enduire
de tous les crimes
j'ai vu le ciel tourner au violet
et les filles se faire aimer
la mort dans l'âme
c'est la chaleur humaine
désormais je me dore
à tes rires
je me dore à tes nerfs
à la tyrannie du jour
désormais je me dore
à tes rires
je me dore à tes airs
à tous les luminaires
à l'endroit à l'envers
à la chaleur humaine
mes amours je les ai sur le bout de la langue
elles me reviennent à chaque frontière
langues mortes
langues de vipère
langues familières




la fermer, se taire
l'ouvrir
ça va sans dire
désormais je me dore
à tes rires
je me dore à tes nerfs
désormais je me dore
à l'endroit à l'envers
à la chaleur humaine
un missile a élu domicile
à l'hôtel de l'oiseau-lyre
que dire de ces ouï-dire
c'est la chaleur humaine
désormais je me dore
à tes rires
je me dore à tes nerfs
à la poussière des météores
à la chaleur humaine
désormais je me dore
à la crypte des monastères
je me dore à l'ordinaire
à tombeau ouvert
à la chaleur humaine



je me dore à tes rires.. chaleur humaine.. et cet harmonica .. fabuleux :-)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Re: Lorsque tout s'écroule

Message par Alflolol Jeu 14 Avr 2016 - 23:21

A zébulonlezebre et...à bashung


I love you Amoureux
Alflolol
Alflolol

Messages : 115
Date d'inscription : 08/04/2014
Age : 57
Localisation : Nieul le Dolent 85430

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Re: Lorsque tout s'écroule

Message par Invité Jeu 14 Avr 2016 - 23:28

Alflolol a écrit:A zébulonlezebre et...à bashung


I love you Amoureux

merci , mais merci surtout à cet artiste immense qui me manque comme Bowie

quand tout est effondré reste ce que l'on peut faire et c'est beaucoup


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Re: Lorsque tout s'écroule

Message par arthurthepilot Mar 10 Mai 2016 - 14:05

Montmartre a écrit:(Ou plutôt, "lorsque tout a l'air de s'écrouler"...)

Bonjour les gens,

Comment gérez-vous les déconvenues, les choses qui ne se passent pas comme elles auraient dû (selon vos attentes et espoirs) ?
Personnellement je m'accroche et ai l'impression de faire le maximum pour obtenir ce dont j'ai envie, mais peut-être ne fais-je que projeter, en espérant que les choses arrivent d'elles-mêmes... car il est assez rare que j'obtienne ce dont j'ai envie finalement.

Je suis un peu larguée sur le sujet à vrai dire.

Quoi qu'il en soit, j'ai beaucoup de mal à gérer ces déconvenues.
Je crois que je peux dire qu'elles m'anéantissent littéralement (plus envie de vivre, voir tout en noir, etc...) et cela va jusqu'à des réactions physiques comme avoir la nausée, ne plus pouvoir manger, etc...

J'en ai beaucoup pris - humainement - dans la figure en 46 ans d'existence, certainement à cause de cette différence que je considère 99% du temps comme une malédiction (ce que j'aimerais être une grosse beauf, sans éducation, sans rêve sauf devant la télé-réalité ou Voici, contente de passer mes vacances au bord de la mer dans un "chouette" camping, prenant la vie comme elle vient sans réfléchir, etc...).

Le souci est donc que je ne sais pas relativiser lorsque cela m'arrive.
Je n'y arrive que dans le cadre de mon job (inintéressant, juste alimentaire, donc important pour survivre), sinon cela m'est impossible.

Et vous, comment gérez-vous cela ?!


Bonjour,

J'ai 19 ans et c'est mon premier post sur ce forum. Je suis dans le même ressenti que vous. L'incapacité chronique d'accéder à la moindre projection que je ne peut m'empêcher d'avoir sur tel ou tel sujet me plonge dans des ruminations interminables. Il y a effectivement des jours où je préférerait être cet imbécile heureux, insouciant.

Bien à vous

AS
arthurthepilot
arthurthepilot

Messages : 1
Date d'inscription : 10/05/2016
Age : 24
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque tout s'écroule Empty Re: Lorsque tout s'écroule

Message par Invité Mar 10 Mai 2016 - 15:48

(ce que j'aimerais être une grosse beauf, sans éducation, sans rêve sauf devant la télé-réalité ou Voici, contente de passer mes vacances au bord de la mer dans un "chouette" camping, prenant la vie comme elle vient sans réfléchir, etc...).

Alors déjà, si vraiment ce tableau correspondait à la majeure partie des non-HQI/THQI, ça voudrait dire que la majorité de nos concitoyens seraient heureux, d'un bonheur simple. Si c'était vrai, l'Histoire du monde aurait une autre tronche. Mais non, nous sommes tous inquiets de l'avenir, souvent insatisfaits, nous posant des questions, ruminant nos échecs, nos insatisfactions et peinant à goûter l'instant présent. Il y a des variantes d'intensité, de complexité de certains questionnements, sans doute, mais s'imaginer qu'en étant "NQI" on vit tranquillement d'un bonheur bovin mais réel, non ! Donc déjà, inutile, réciproquement, de ruminer la "malédiction" de ne pas être de ces bovins heureux; ils n'existent pas (ou si peu).

Ensuite, ben... les déconvenues, on les gère rarement bien. Je me sens parfois comme un sale gosse qui n'a pas eu le cadeau attendu: c'est violent, quoi, avec un sentiment d'injustice profond. Une envie de tout plaquer et tout recommencer plus loin. Je rumine des échecs ou des "ratés de situation sociale" pendant 15, 20, 30 ans (y compris des "ratés" qui en réalité n'en sont pas si l'on considère que j'avais alors 5 ans et que je m'étais comporté comme on le fait normalement à 5 ans).

La solution serait de moins investir mais je n'y arrive pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum