La communication non violente

+8
Alaintuitif
Pouet
Alex_43
Pieyre
Madina
Weigela
L'eau de l'air
Hillary
12 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La communication non violente Empty La communication non violente

Message par Hillary Mar 15 Mar 2016 - 7:05

Bonjour,
Est-ce que d'autres zèbres ici sont intéressés par la communication non violente et y voient, comme moi, un processus qui permet d'entrer en contact avec son vrai self et avec l'autre?
Je suis fascinée, ça m'apporte beaucoup et en même temps je suis dans une phase où je démonte tout car l'outil me semble d'une telle complexité que le répandre sur le monde me paraît illusoire et ça me désole.
Merci
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 42
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alex_43 Mar 15 Mar 2016 - 9:20

Bonjour Hillary,

Oui, j'en ai parlé pas mal ici ou là sur ce forum... Connais-tu l'approche mêlant CNV et spiritualité (c'est presque un pléonasme Wink) d'Isabelle Padovani ? Si oui, je ne pourrai rien te dire de plus , et si non, ben y'a plus qu'à regarder toutes ses vidéos... Smile

Entièrement d'accord avec toi sur le dernier point : le processus est simple en apparence mais demande beaucoup de temps pour être maîtrisé, et essayer de l'appliquer après avoir simplement lu un bouquin ou deux revient à essayer de faire une thèse de physique théorique après avoir lu quelques articles dans "Pour la science" ! D'ailleurs IP insiste lourdement sur ce point en disant qu'il faut plusieurs années pour intégrer toute la démarche et l'appliquer en tant que thérapeute par exemple. C'est une déconstruction totale de certains de nos mécanismes les plus profonds, ça ne se fait pas en quelques semaines. Mais certains ne le comprennent pas, dommage Neutral...

Bon cheminement Very Happy !

Alex_43

Messages : 370
Date d'inscription : 11/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Hillary Mar 15 Mar 2016 - 10:03

Bonjour Alexandre,
Non je ne connais pas. Son livre de référence est celui sur les "anges"?

Pour ma part je suis à 3 journées de formation et mi-avril j'en ai encore 2 sur savoir dire "non" et recevoir le "non"...
Après ça je passe aux approfondissements.
Je sais que c'est à ma portée mais lors de mon dernier atelier j'ai été frappée de constater que les participants en dépression (burn out ou dépression classique) ne parviennent pas à appliquer le processus CNV. Comment cet outil peut-il aider si il nécessite une thérapie de 5 ans avant??? (je caricature mais c'est l'idée)
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 42
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alex_43 Mer 16 Mar 2016 - 10:19

Non, son livre sur les anges date de sa période plus "mystique" Wink.
IP a une double casquette en quelque sorte : spiritualité et CNV, mais elle utilise les deux dans sa pratique quotidienne (thérapeute et formatrice CNV).

Attention, je me suis peut-être mal exprimé : je n'ai pas dit qu'il fallait faire une thérapie de 5 ans, j'ai dit que selon IP, maîtriser le processus prend plusieurs années, et qu'en particulier devenir un thérapeute utilisant la CNV (entre autres) est un cursus de formation qui s'étale sur plusieurs années.

Pour ce qui est de l'application au quotidien, je n'essaie même pas de faire le processus. Je m'inspire de certains points parce qu'ils me paraissent fondamentaux : reconnaître ses propres besoins et ceux des autres et voir les stratégies que nous mettons en œuvre pour les combler, assumer la responsabilité de nos sentiments en évitant de les rejeter sur les autres, etc., mais je n'applique pas le processus que je ne maîtrise pas.
Je n'essaie ni d'appliquer cela à tout le monde, ni d'obliger les autres avec qui je suis en relation à l'appliquer également. Je n'en parle même pas, je n'essaie pas de prêcher ou de convertir, cela est transparent mais transparaît dans ma façon d'être (du moins je l'espère Wink). Comme je l'ai déjà dit ailleurs : parler, parler, parler ! me semble être un des piliers de la relation, et je crois que c'est déjà énorme dans notre société car souvent nous ne comprenons même pas pourquoi exprimer ses ressentis est nécessaire (on se réfugie souvent derrière ce "fantasme" que l'autre devrait savoir ou deviner ce qui se passe dans notre tête ! Ce serait super "beau" si ça pouvait être vrai, comme dans les contes de fées, mais ce n'est effectivement qu'un conte de fées et la réalité est tout autre). Et bien sûr : savoir se taire aussi, pour parfois simplement être là, être présent...

Je t'invite à regarde la chaîne youtube d'IP : https://www.youtube.com/channel/UCNvXKxEhTB0n-Dq5GeTGwQw, elle contient des dizaines d'heures de vidéo dont pas mal parlent de CNV. Smile

Alex_43

Messages : 370
Date d'inscription : 11/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par L'eau de l'air Mar 22 Mar 2016 - 15:33

Bonjour Smile
Merci pour toutes ces nouvelles informations. Je tâcherai moi-même d'aller faire ma promenade des internets.
C'est vrai que cet "outil" est très utile dans la vie de tout les jours. Et je reviens sur ce que disais Hillary dans son premier message (pas par rapport à soi, mais à l'autre), à propos du vrai self, je ne pense pas que le langage non violent permette de l'afficher. Je pense en revanche qu'il peut aider à faire valoir son vrai soi intérieur. Je m'explique : partant du principe que ce langage montre les sentiments et les besoins, le "self" permet de montrer "sa" personnalité et "son" caractère - pour moi, les deux sont dissociés. ( "..." -> cela dépend du vrai ou du faux self)

Cordialement,
Agrefin Smile
L'eau de l'air
L'eau de l'air

Messages : 53
Date d'inscription : 01/12/2015
Age : 23
Localisation : Loin.

https://www.zebrascrossing.net/t29290-un-mot-du-fin-fond

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Weigela Mar 29 Mar 2016 - 15:48

Il y a un beau projet de film sur la CNV sur kisskiss bank :
http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/bigdream
Weigela
Weigela

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alex_43 Dim 17 Avr 2016 - 16:49

Miki Kashtan a écrit:"Quand beaucoup de gens commencent à apprendre la CNV, ils deviennent si enthousiastes face à l'étendue des possibilités qu’ils voient apparaître qu'ils essayent immédiatement de l’utiliser partout. Bien souvent, les résultats peuvent être désastreux, à tel point que les autres personnes deviennent profondément méfiantes vis à vis de la CNV."

C'est le début de l'article suivant intitulé ECUEILS PRINCIPAUX DANS L'USAGE DE LA CNV (Si vous avez le langage, mais pas la conscience qui le sous-tend, méfiez-vous) : http://www.communification.info/pdf/MK_Ecueils_CNV.pdf.

Quelques échanges passés sur ce forum me font penser que ces écueils sont bien réels...

Alex_43

Messages : 370
Date d'inscription : 11/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Madina Dim 17 Avr 2016 - 17:46

Etapes de la Communication Non Violente

La communication non violente 500px-Bonhomme_OSBD.svg
Madina
Madina

Messages : 78
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 43
Localisation : Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pieyre Dim 17 Avr 2016 - 19:04

Observer sans évaluer — Ah, non ! pourquoi se limiter ainsi ?
Dire son sentiment en disant « je » — Évidemment, puisque c'est un sentiment.
Exprimer son besoin sans parler d'action — Bah, on peut parfois suggérer une action possible.
Demander sans exiger — Certes, s'il s'agit de discuter.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Madina Dim 17 Avr 2016 - 19:53

Le principe de la discussion étant d'échanger, je ne comprends pas pourquoi la communication non violente "implique" autant de restrictions.
Evaluer ce que l'on observe ne signifie pas s'enfermer dans un jugement qui manquerait d'objection. Quelque part on confie le sentiment qu'on ressent à l'égard de ce qu'on observe (soit l'étape 2). De plus notre interlocuteur peut également s'inscrire dans le prolongement de notre évaluation et nous apprendre/montrer d'autres possibilités. Donc possibilité supplémentaire d'enrichissement.
Je ne comprends pas non plus pourquoi on peut exprimer son besoin mais sans parler d'une action ? Quel est le rapport avec la communication non violente ?
Madina
Madina

Messages : 78
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 43
Localisation : Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Hillary Lun 18 Avr 2016 - 13:46

Madina, je pense qu'en CNV tu peux formuler une demande mais sans la pression qu'elle soit comblée. Ta demande ne peut être une exigence...
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 42
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Madina Mar 19 Avr 2016 - 9:26

@Hillary, tu peux illustrer stp en t'appuyant sur un exemple car j'ai du mal à capter le principe de la CNV. Peut-être parce que pour moi ce qui est primordial c'est de communiquer sereinement et que ça me paraît juste logique ?
Madina
Madina

Messages : 78
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 43
Localisation : Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Madina Mar 19 Avr 2016 - 9:28

@Pieyre, j'ai retrouvé l'OSBD plus détaillé...

1. Observation objective de la situation (en mettant de côté nos jugements et nos évaluations).
2. Identification des sentiments qu’éveille la situation (en les différenciant de nos interprétations et de nos jugements).
3. Identification des besoins liés à ces sentiments (aspirations profondes, motivations, etc.).
4. Formulation d’une demande en vue de satisfaire ces besoins (présentée de façon positive, concrète et réalisable).
Madina
Madina

Messages : 78
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 43
Localisation : Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pieyre Mar 19 Avr 2016 - 10:31

Ah, oui : c'est nettement plus clair, tout au moins sur le plan des objectifs.

Maintenant, il n'est pas évident que ce soit réalisable. En effet, on distingue ordinairement les sensations, les émotions et les sentiments, et seules les premières sont des conséquences directes de notre environnement physique. Les émotions sont provoquées par la confrontation à une situation et à l'interprétation de la réalité. Quant aux sentiments, ils ne présentent pas une manifestation réactionnelle, c'est-à-dire qu'ils impliquent les fonctions cognitives de l'organisme et la manière d'apprécier. Aussi il me paraît difficile d'envisager une observation sans évaluation, à moins de parler par là des sensations, et même d'être un robot qui se contente d'enregistrer un état de ses capteurs sans le répercuter vers les fonctions supérieures. De même pour le reste : tout est un peu lié dans le fonctionnement qui va de la sensation à la décision, même si cela ne passe pas forcément par un jugement explicite (ainsi pour le réflexe).

Alors, ce que je comprends, c'est qu'il s'agit de séparer le plus qu'on peut, mais en fonction de nos limites.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Invité Mar 19 Avr 2016 - 11:32

1. Observation objective de la situation (en mettant de côté nos jugements et nos évaluations).
2. Identification des sentiments qu’éveille la situation (en les différenciant de nos interprétations et de nos jugements).
3. Identification des besoins liés à ces sentiments (aspirations profondes, motivations, etc.).
4. Formulation d’une demande en vue de satisfaire ces besoins (présentée de façon positive, concrète et réalisable).

Peut-être parce que pour moi ce qui est primordial c'est de communiquer sereinement et que ça me paraît juste logique ?

Madina,

Je partage ton "regard" sur la contradiction contenue dans l'association de mots : communication et non violence !
Par définition, la communication est non violente, sereine ; communiquer c'est exprimer, c'est échanger, c'est partager, c'est faire part de, c'est dire et quel que soit le domaine dans lequel nous communiquons avec les autres, il me semble une évidence, que l'on ne peut pas associer la violence (ou agressivité) avec la communication.

Par ailleurs, pourquoi vouloir "formater" l'authenticité d'une communication sereine naturellement, en la "dépouillant" de ce dont elle est constituée ? Pourquoi vouloir instaurer une espèce de "mode d'emploi" pratique dans les échanges naturels, en les dépouillant, en triant, en passant sous contrôle, les émotions, les sentiments, les ressentis ?

Je ne trouve pas de sens à cette démarche de "marketing" de la communication ; de par principe une communication violente, n'est pas "communiquer" !
Nous ne sommes pas des idiots, ni des abrutis ; ne sommes-nous pas capables d'exprimer et de communiquer avec les autres, en étant nous-même tout simplement ?
Serait-il fondé de penser, qu'à partir du moment où notre mode de communication est passé sous contrôle, sous intention de...n'est-il pas contre-façonné ? Ce n'est qu'une interrogation.
Qui peut prétendre, affirmer, déclarer, imposer, qu'un mode de communication "étiqueté sous emballage globalisé" peut être adaptable ou déclinable, dans telle ou telle "situation" ?




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Madina Mer 20 Avr 2016 - 9:51

Voilà voilà, je n'aurais pas dit mieux @Pieyre et @Ethéréa !!!
Je pensais que peut-être m'échappait une donnée fondamentale qui m'empêchait de comprendre le concept de la CNV... Alors oui c'est bien sur le fond pour les personnes qui ne réalisaient peut être pas que parfois elles communiquaient "maladroitement" si on peut le dire comme ça, mais pour moi ça revient à dire qu'on parle avec des filtres c'est tout.
Je constate déjà suffisamment qu'en tant que Zèbre je "filtre" beaucoup... et je trouve ça dommage de développer cet aspect...
Madina
Madina

Messages : 78
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 43
Localisation : Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alex_43 Sam 23 Avr 2016 - 16:57

Autour de la CNV, avec quelques exemples concrets...


Alex_43

Messages : 370
Date d'inscription : 11/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mar 10 Mai 2016 - 8:02


Madina a écrit:Voilà voilà, je n'aurais pas dit mieux @Pieyre et @Ethéréa !!!
Je pensais que peut-être m'échappait une donnée fondamentale qui m'empêchait de comprendre le concept de la CNV... Alors oui c'est bien sur le fond pour les personnes qui ne réalisaient peut être pas que parfois elles communiquaient "maladroitement" si on peut le dire comme ça, mais pour moi ça revient à dire qu'on parle avec des filtres c'est tout.
Je constate déjà suffisamment qu'en tant que Zèbre je "filtre" beaucoup... et je trouve ça dommage de développer cet aspect...

Je réalise depuis toute petite que je communique maladroitement parce que ce que je dis est trop incisif, trop pertinent et quelque part trop violent pour les personnes qui le reçoive et qui des fois n'ont rien demandé. Et quand j'ai lu le livre de Marshal Rosenberg sur la CNV, ça a été une révélation. C'était exactement ce qui me manquait pour pouvoir m'exprimer en minimisant les risques.
De mon expérience, la CNV est en train d'oter tous les filtres de ce que je dis justement parce que
- en partant d'une observation la plus neutre possible = j'augmente les chances qu'on parle exactement de la même chose et que donc cela ne tourne pas à la discussion = passer de "tu es toujours en retard" à "ça fait 3 soirs de suite que tu rentre après 20h". J'ai dit la même chose, juste ce n'est plus discutable, c'est un fait.
- en assumant MES sentiments sans les rejeter sur l'autre. je passe de "tu m'énerves à rentrer toujours en retard" à "ça fait 3 soirs que tu rentres après 20h et je suis énervé parce que maintenant je suis trop fatiguée pour qu'on joue ensemble". De mon point de vue, j'ai dit la même chose, sauf que c'est moins stimulant pour l'autre et qu'il n'y est opur rien si je suis énervée. J'aurai pu être très contente qu'il rentre tous les soirs après 20h, ça me donne le temps de prendre un bain et de me reposer...
- l'idée de différencier les besoins et les actions (ou stratégie) est que si on parle de besoin, on a toute les chances de se comprendre et de se rejoindre. Si on parle de stratégie sans avoir énoncé le besoin avant... c'est plus compliqué. Si je passe de "on sort en boite ce soir" à "j'ai besoin de me détendre, est-ce que tu serais OK pour aller en boite", je dis la même chose ET j'augmente les chances que si l'autre n'a pas envie, il me propose une autre stratégie en lien avec la détente et pas juste un "non, je ne veux pas".

Avec la CNV, je dis EXACTEMENT la même chose (et même beaucoup plus de chose que je taisais avant), juste je ne les dis pas de la même façon. Et les conséquences sont différentes.
- je ne "formatte" pas mes propos selon le processus ou alors juste quand j'ai quelque chose de vraiment délicat/explosif à dire
- je ne dis pas que je fais de la CNV et ne fais aucun prosélytisme
- je parle à tout le monde de la même façon
- je trouve insupportable les CNVtistes qui parlent en OSBD à longueur de phrase
- et... je l'utilise partout partout que ce soit en milieu professionnel, associatif, familiale et désamorce en 1 phrase des discussions qui auraient pu durer des heures.
C'est un process hyper symple dans sa structure, généralement (très) long à intégrer tant il démonte des conditionnements et totalement surpuissant....et qui peut juste être insupportable lorsqu'il est mal utilisé/transmis.

Je le comparerai à un piano :
- super simple d'utilisation au premier abord
- nécessitant beaucoup de pratique pour être "maitrisé" => faire des gammes <=> pratiquer la formulation OSBD pour mieux pouvoir s'en défaire
- totalement insupportable s'il est joué en multipliant les dissonnances
- totalement merveilleux lorsqu'il est "bien" joué

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alex_43 Mar 10 Mai 2016 - 9:32

Un grand merci pour ce témoignage qui me parle énormément Very Happy !
Courbette

Je reprends juste ces deux phrases qui ne sont pas les plus importantes pour le processus lui-même mais que j'ai répétées plusieurs fois sous une forme ou une autre et qui me paraissent fondamentales du point de vue des limites :

"- je ne dis pas que je fais de la CNV et ne fais aucun prosélytisme
- je trouve insupportable les CNVtistes qui parlent en OSBD à longueur de phrase"...

Alex_43

Messages : 370
Date d'inscription : 11/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Madina Sam 21 Mai 2016 - 20:22

Merci @Pouet pour ce post bien étayé Very Happy . Je comprends mieux mais quelques interrogations subsistent.

Par exemple, je suis au café avec des amies et nous questionnons l'une d'elles car elle ne semble pas bien en ce moment. De ce fait elle s'exprime sur ses tracas et tourments, et ceci très clairement.Et pourtant :
- j'ai vu des sourcils se froncer
- pourquoi ai-je entendu des paroles blessantes en réponse à son discours
- pourquoi une fois partie les autres me disent qu'elle a jeté un voile de pessimisme sur leur journée et qu'elle est une personne négative et fataliste (pour info, elle ne partageait pas avec un nous un "bobo" mais de réels soucis) et qu'elles pensent la fréquenter moins souvent ?

Conclusion : si vous pratiquez la CNV mais qu'en face de vous les gens n'y sont pas réceptifs et restent sur leur propre interprétation, où est l'universalité de ce concept ? Combien de personnes se sentent agressées alors que les propos tenus étaient inoffensifs ? On en revient donc à la capacité de jugement de chacun ?
Madina
Madina

Messages : 78
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 43
Localisation : Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Dim 22 Mai 2016 - 12:11

Merci pour votre question Madina qui nourrit ma propre reflexion. Voici ce qui me vient :

- vu de celle qui cause : en premier lieu, avant de déposer le paquet de ces soucis, s'assurer que l'auditoire est en état et a l'élan de l'entendre. Autrement, c'est prendre le risque d'aboutir à ce que vous avez décrit.

- Pour celles qui reçoivent , je suppose qu'elles se sentent tellement démunies/impuissantes pour aider celle qui a déposé ces soucis que c'est juste insupportable pour leurs système interne => elles ont juste des réactions de survie = la fuite/la protection/la critique que je mets en lien avec la "capacité de jugement". Faute d'avoir d'autre moyens (formées à la CNV ou non...), a l'instant premier, jsute après avoir entendu ces propos, elles se sentent en danger donc elles se protègent.
Après, reste l'instant second et ce qu'elles vont en faire : téléphoner à l'amie en question... échanger entre elles pour essayer de trouver une solition ... ou rien du tout.

Est-ce que cela répond un tant soit peu à votre questionnement ?

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Mar 24 Mai 2016 - 12:35

Merci Pouet pour ces posts sur la CNV. De ce que j'en ai compris, ils me semblent parfaitement justes.
Je ne sais pas si tu es l'auteur de la comparaison avec le piano mais je la trouve géniale !
Comment pratiques-tu la CNV au quotidien ? Animes-tu des ateliers ou mets-tu à profit tes connaissances acquises dans un but collectif ? La CNV te permet-elle de désamorcer des disputes conjugales par exemple ?
Par avance, merci de tes réponses.
Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mar 24 Mai 2016 - 12:56

Merci Alaintuitif :-)
Comparaison piano : oui. Une formatrice avait parler de musculation ou de faire ses gammes et j'ai dérivé.

Pratique au quotidien : je pratique effectivement partout que ce soit à titre personnel ou en entreprise, quand de besoin, par oral et par écrit, mais sans utiliser le formalisme OSBD ou très rarement, juste quand j'ai besoin de me rattraper aux branches.
Pour le moment, je participe à 4 ateliers mensuels et je compte bien en animer d'ici l'an prochain ou l'année d'après et j'ai enclenché le cycle pour devenir formatrice. Dans le secteur associatif, où je bénévole, je mets à profit mes connaissances pour changer nos pratiques, formuler autrement, parler/écrire en positif et tenter ainsi d'être contagieuse. Je trouve que cela marche pas mal.
J'ai au moins une amie qui apprend aussi avec laquelle nous échangeons des mails potentiellement chargés pour une relecture avec un oeil ayant de la distance et puis il y a aussi des échanges via facebook ou skype.
Je n'ai pas à désamorcer de disputes conjugale car je n'ai pas de conjoint... . Dans tous les cas, de mon expérience, plus les personnes sont proches affectivement, plus ils sont stimulants, plus l'utilisation de la CNV est compliquée...
J'espère que cela répond à tes questions et dans tous les cas, n'hésites pas ;-)

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Mar 24 Mai 2016 - 18:25

Ton mail me rassure : j'aurais trouvé dommage que tu laisses tes connaissances en friche !

4 ateliers mensuels ? Whaou !! En intensif, tu vas vite apprendre le maniement de la langue cénéviste ;o)
J'avais enregistré que le cycle pour devenir formateur était trrrrrès long. Tous ces stages coûteux ont eu raison de ma motivation première. Mes infos remontent à 5 ans, cela a peut-être changé depuis…
Je m'étais inscrit à l'association nationale de la CNV mais je n'y ai fait qu'une visite éclair.

Je trouve ça génial d'utiliser la CNV dans le monde associatif. D'une part, c'est sans doute un milieu plus ouvert que d'autres univers figés et, d'autre part, c'est vraiment un monde où s'expriment souvent mal de nombreuses susceptibilités. Du coup, les bonnes volontés bénévoles se trouvent gâchées bien souvent pour des écarts de langage, de mauvaises compréhensions et des petites maladresses
Enfin, peut-être comme partout finalement…

Sur le plan conjugal, ta réponse en rapport avec la proximité affective me convient bien. Personnellement, je me suis mis à la CNV pour apprendre à gérer ce genre de conflit mais je ne suis toujours pas convaincu de son application à titre personnel.

Bon, Pouet, je compte sur toi pour te mettre en couple très prochainement et ainsi nous livrer le résultats de tes expérimentations !

Laughing


Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par CD_CD Mar 24 Mai 2016 - 18:53

Madina a écrit:@Hillary, tu peux illustrer stp en t'appuyant sur un exemple car j'ai du mal à capter le principe de la CNV. Peut-être parce que pour moi ce qui est primordial c'est de communiquer sereinement et que ça me paraît juste logique ?


Non-cnv : t'as vraiment crado avec tes chaussettes qui puent. Pire : T'es vraiment un gros naze avec tes chaussettes.... / T'es vraiment super pas respectueux à la base, toi ! (de préférence, sans dire que c'est par rapport aux chaussettes qui puent).

Cnv : lorsque tu portes ces chaussettes sans te laver les pieds trois jours d'affilée, mon odorat s'en trouve incommodé. Je me sens non respectée dans mon confort olfactif et cela me touche beaucoup.
(avec une option pas trop cnv : pourrais-tu donc te laver les pieds et changer de chaussettes).

Réponse à la version non cnv : tu t'es regardée.... et patati.
Réponse avec la version cnv : ah, tu trouves ? // Ah, je n'en avais pas conscience // Ah, c'est donc important pour toi, je vais me laver les pieds.
Réponse des enfants avec la version cnv : Hein, quoi, j'ai pas fini ma partie, deux minutes, attends... Mais à droite, vise plus bas (au pote sur skype), tu vas au top, je vais au bot, mais tire, tire tire.... Avec sa mère qui s'exaspère derrière, mais il m'écoute quand ce gosse ?!? .... (et finit au choix, en "grmlml, je vais me faire une tartine de nutella pour me calme" / se planter devant le fiston / tenter une seconde approche cnv du type "quand ça fait une heure trente que je t'ai signifié souhaiter discuter avec toi, je me sens blablabla...." / .....

L'avantage de la cnv ou approchant étant d'éviter la version "petit con, tu m'écoutes à la fin !", l'inconvénient, c'est que c'est un peu trop long pour qu'ils écoutent vraiment, donc le mieux, c'est de trouver un intermédiaire du type "trois minutes et je débranche ton câble" (le câble réseau)... ce qui donne des gamins qui disent "oui, tu voulais quoi ?", et là, hop, présence d'esprit et cnv "lave tes pieds et change de chaussettes !"... "ok"....

Bref, un peu de cnv pour éviter de rentrer dans les plumes de gens et de mettre ainsi de l'huile sur le feu, mais pas trop parce que ça fait des discussions super lentes. Beaucoup de cnv quand il faut calmer ou anticiper un conflit et qu'on a un problème à résoudre à plusieurs (et que les plusieurs en questions sont d'accord pour prendre le temps de résoudre le problème (pas quand l'un des plusieurs est un enfant entre 7 et 15 ans qui préfère obéir si la consigne n'est pas trop contraignante plutôt que discuter du bien-fondé de la consigne ou de la discussion autour du problème)).

CD_CD

Messages : 661
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Mar 24 Mai 2016 - 20:09

As-tu déjà vu des vidéos de Marshall Rosenberg qui exprime l'impatience de ses enfants quand il expérimentait la méthode à ses débuts ? C'est assez drôle… Rolling Eyes
Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mar 24 Mai 2016 - 22:26

Alaintuitif a écrit:
J'avais enregistré que le cycle pour devenir formateur était trrrrrès long. Tous ces stages coûteux ont eu raison de ma motivation première. Mes infos remontent à 5 ans, cela a peut-être changé depuis…
Non, c'est effectivement plutot long.ça dépend de pas mal de chose en fait. Ceci dit, même si je jne vais pas jusque la certification, juste ces plongées pendant 1 semaine avec la transmission et la pratique de cette qualité me font beaucoup progresser;


Alaintuitif a écrit:Jle monde associatif. D'une part, c'est sans doute un milieu plus ouvert que d'autres univers figés et, d'autre part, c'est vraiment un monde où s'expriment souvent mal de nombreuses susceptibilités. Du coup, les bonnes volontés bénévoles se trouvent gâchées bien souvent pour des écarts de langage, de mauvaises compréhensions et des petites maladresses
Enfin, peut-être comme partout finalement…
Oui globalement (pour le comme partout). sauf que c'est amplifié et d'autant plus bête trouve-je que tout le monde est réuni par le même "idéal" => je décode les besoins communs derrière les stratégies des fois en opposition.
Là où je tente de faire passer un message aussi c"est "prenez soin de vous avant de prendre soin des autres. Vous le ferez d'autant mieux". "Osez dire STOP", "posez des limites"...

Sur le plan conjugal, ta réponse en rapport avec la proximité affective me convient bien. Personnellement, je me suis mis à la CNV pour apprendre à gérer ce genre de conflit mais je ne suis toujours pas convaincu de son application à titre personnel.

Alaintuitif a écrit:Bon, Pouet, je compte sur toi pour te mettre en couple très prochainement et ainsi nous livrer le résultats de tes expérimentations !
mais oui mais oui, avec une marmotte ? :-)

Merci CDCD pour la bonne crise de rire qu'à provoqué ton témoignage ! du vécu ? hihihihi
je me souviens d'une vidéo (ou d'un texte) ou Marshall racontait une discussion avec son fils qui s'impatientait. Alors Marshall lui a demandé : tu préfères que je me dépêche et que je te botte le cul comme d'habitude ou que je prenne mon temps et tente la CNV ? et le fils a préféré qu'il prenne son temps... étonnant non ?

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Mer 25 Mai 2016 - 8:25

@ Pouet : Nous regardons les mêmes vidéos "prends tout le temps qu'il te faut, papa" ;o)))

La certification apporte une reconnaissance et peut être la possibilité de vivre de ses propres formations. Je regrette toutefois que la demande soit relativement faible alors que la CNV apporterait vraiment une plus-value dans plein de milieux, associatifs ou non.

T'es-tu renseignée sur les débouchés professionnels possibles ?
Et les "cercles restauratifs" (inspirés de la CNV), tu connais ?


Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mer 25 Mai 2016 - 8:36

@Alaintuitif : la certification est LA voie pour pouvoir faire ses propres formations ensuite. Demande en CNV explose à l'heure actuelle, nottament dans l'éducation nationale. Les formattrices que je fréquente ne savent plus où donner de la tête.

Débouchés pro : accompagnement individuels. modules d'initiation et plus si affinité; formations ou groupe de pratique dans les assoc et/ou les entreprises. Le plus long est juste de se faire connaitre.
Cercles restauratifs : oui. je trouve ça palpitant. Je tente de l'utiliser avec moi-même en cas de conflit interne de mes parts : fromage OU dessert ;-) par exemple. hihihi. Plus sérieusement c'est dans mes objectifs internes de m'y former.

et toi, où l'utilises-tu la CNV ? as-tu l'occasion de pratiquer en milieu "protégé" ?

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Mer 25 Mai 2016 - 11:17

@ Pouet: Ah! eh bien je suis content d'apprendre que l'Education Nationale s'intéresse à l'affaire! L'intérêt de la CNV me semblait une telle évidence que ça me désolait de ne rien voir venir.

Se faire connaître, hum! Vu ta capacité à expliquer si clairement, je ne me fais pas de soucis pour toi.
Je pense qu'il doit y avoir aussi des besoins en médiation familiale du fait que les tribunaux orientent normalement vers ce type de dispositif en cas de séparation. J'ai d'ailleurs personnellement regretté que les médiateurs "classiques" soient si mauvais.

Il devait se mettre en place une formation spécifiquement pour les avocats également. Je me demande ce qu'il en est aujourd'hui…

Je n'ai pas une expérience aussi riche que toi de la CNV : j'ai suivi les modules de base et un stage sur la colère avec ma compagne ainsi qu'un atelier d'entretien, une fois par mois. Nous avons ainsi acquis l'un et l'autre une méthode pour nous permettre de nous reprendre en main avant que les conflits dégénèrent en grosse dispute…

Dans les faits, ça n'a pas fonctionné.
Malgré les stages et nos multiples lectures, une vraie catastrophe !
Cela m'a sacrément questionné : comment, alors que nous partagions l'intérêt de la méthode, que nous souhaitions vraiment la respecter, nous n'y parvenions pas ?
Dans cette introspection, j'ai fini par trouver à partir d'une autre méthode (la kinésiologie) et nous avons traité la cause du déclenchement des colères de ma compagne. Du coup, du jour au lendemain, ce qui animait ses blessures anciennes s'est trouvé guérit et nos malentendus ne viennent plus la violenter. Par conséquent, les motifs qui faisaient qu'elle s'emportait se trouvent considérablement atténués. De ce fait, ne percevant plus autant d'animosité, je ne réagis plus moi-même à des remarques que j'aurais pu ressentir agressives avant la correction.

Pour moi, la CNV est une super méthode qui est très inspirante parce qu'elle rappelle l'intérêt d'être à l'écoute de ses besoins et de ceux d'autrui. C'est cet axe que j'ai finalement privilégié.
Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mer 25 Mai 2016 - 12:26

@Alaintuitif : besoin en médiation en tout genre. oui aussi... les besoins sont immeeeeeenses ! ;-) et le temps limité, hélas, 3 fois hélas.

J'appris et expérimenté moi-même (et continue d'expérimenter d'ailleurs ouuuuiiiinnnn) que lorsque la stimulation réactive une blessure, la CNV ne peut rien y faire en temps réel en tout cas. L'instant premier emporte tout et vogue la galère. Les critères de détection des blessures du passé sont : à stimulation équivalente (quelle que soit la personne stimulante), réaction disproportionnée et répétitive => nécessité d'un accompagnement individuel pour guerir la blessure. Personellement je suis accompagnée par une thérapeute formée à le CNV et à l'IFS (Internal Family System).
Je salue ta clairvoyance et ton discernement d'avoir détecté ça chez ta compagne.
C'est aussi pour ça (les blessures) que je veux me former à l'accompagnement individuel. Pour savoir détecter pendant les formations et y apposer un pansement de contention (hihihihi).

Je te rejoins pour les besoins. Et en même temps, ce qui m'aide le plus est de pouvoir formuler en prenant le minimum de risque, ce que je décodais/intuitais sans pouvoir le dire depuis des décennies. J'ai été très touché, dans LE livre de Marshall du témoignage des échanges entre 2 bénévoles. Où l'une fait une réflexion vraiment très cassante et l'autre a la présence d'esprit d'aller chercher derrière et de décoder. Pour finalement s'apercevoir qu'elles étaient d'accord....
L'autre chose qui change pas mal aussi est de "parler positif". Je repense à un message envoyé aux personne que nous accompagnons. Notre intention était d'éviter les desistements de dernière minutes. Nous sommes parti d'une formulation du genre "arrêter de vous desister, ça coute cher" à "quand vous êtes absente, c'est un bout de notre plaisir qui disparait". (je fais court) et cette année là, point de desistement...

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Mer 25 Mai 2016 - 13:09

@ Pouet : "un bout de notre plaisir qui disparait" : magnifique !!!

Quand ce matin, je refuse le devis que me présente mon dentiste, c'est peut être un bout de sa piscine qui disparait, elle aussi ?! What a Face

Le problème de la réaction disproportionnée, c'est que le/la blessée ne s'en rend pas forcément compte. Après, même s'il/elle s'en rend compte, se mettent en place des processus de défense, de légitimation d'excès, etc…

Bref, on ne s'en sort pas par le raisonnement mais par la thérapie, même brève. C'est d'ailleurs comme ça qu'on a abordé la question avec intuition et ma pratique de kinésiologue. Ca nous a pris une heure pour tout régler là où des journées entières à parlementer n'avaient que cerné le problème.
Je ne connais pas l'IFS mais je découvre sur leur site qu'il existe des liens très forts avec… la CNV justement.

Ca ne m'étonne pas tant que ça car j'ai découvert depuis peu que certains thérapeutes revendiquent leur parcours Cénéviste.
Et les "constellations familiales", tu connais ?
Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mer 25 Mai 2016 - 13:18

Réaction disproportionnée : à chaud, c'est sur que non. A froid, je pense que c'est possible, dans une certaine mesure.

Thérapeute : la CNV sert à formuler de façon entendable dans tous les contextes. Et à éviter de dire à l'accompagné (du vécu) :"vous voulez etre parfaite ?" d'un ton que je ne qualifierai pas parce que je suis bien élevée (hihihihi).

Constellations familliale : je connais le principe mais n'est pas expérimenté. Pour le moment, je me concentre sur le bazar interne avec l'IFS et ça me permet de décoder/transposer sur le bazar externe... Tu as expérimenté ?
Je pense qu'à terme, je vais me former à ça aussi parce que la notion de système global me parait importante. Mais bon, avant il y a l'IFS et le focusing... plus les cercles restauratifs.

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Mer 25 Mai 2016 - 13:44

Effectivement, l'IFS, le focusing, les cercles restauratifs… ça fait beaucoup !

A te lire, je comprends que la CNV serait utile pour éviter au thérapeute de dire de grosses bêtises ;o)
Bah, effectivement, quand les formulations sont bonnes, bonnes, bonnes…

Tu es en pleine formation, dis donc ?!
Pour avoir suivi pas mal de formations moi aussi, je reconnais que la porte d'entrée reste importante et la CNV me semble être intéressante de ce point de vue.
Personnellement, je me suis intéressé à la kinésiologie en tout premier qui est une méthode associant le corps et l'esprit. De là, j'ai découvert notamment les constellations familiales qui sont géniales lorsque l'animateur est compétent. Je ne sais pas si tu connais le principe mais c'est troublant de ressentir l'énergie de personnes ou de situations qui ne sont pas les tiennes. Pour mon compte personnel, les résultats n'ont pas été à la hauteur de nos attentes (on n'arrivait pas à avoir un enfant) mais quand même géniales. Comme je suis plus sensible que la moyenne (comme c'est le cas pour tous les zèbres), j'étais choisi régulièrement pour incarner tel ou tel personnage familial et j'ai ainsi beaucoup progressé dans mon ressenti et par la suite, ma pratique.

Pour moi, cette notion d'énergie fut une vraie découverte et du coup, ça m'a éloigné de tous les discours explicatifs. Même les cercles restauratifs m'ont paru un peu "barbants" alors que j'étais très motivé par cette pratique au départ. Faut absolument que tu découvres ça un de ces jours… entre deux stages ! ;o))
Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mer 25 Mai 2016 - 14:43

De mon point de vue, la CNV est utile pour éviter au thérapeute d'enfoncer/destabiliser le client à la place de le soutenir... entre autre.
En fait, je crois que je deviens carrement intolérante à une formulation inadaptée lorsqu'elle vient d'un soignant, quel qu'il soit... ça promet pour mes vieux jours. hihihi

Pleine formation : je tente d'opérer un changement professionnelle => je bosse à 80% dans un métier qui n'a rien à voir et me forme.

"constellation géniales lorsque l'animateur est compétent"... c'est vrai aussi pour la CNV dont la transmission peut faire beaucoup de dégat si elle n'est pas bien intégrée, digérée...
"Ressentir énergie" : oui je vois bien ce que tu veux dire...
Depuis plus de 10 ans je pratique et transmet maintenant le tai chi chuan. Je ressens ça (énergies et émotions) des autres depuis le début sauf que l'enseignant était dépassé par les événements. Je te raconte pas les dégats. ça me sert beaucoup en CNV aussi. En fait, je ressens tellement fort que je cherche plus des techniques qui me permettent de régler les curseurs parce que typiquement, une méditation en groupe m'est encore inacessible, en moins de 3mn, je reçois tout le monde...

Cercles restauratifs barbants : arf, l'animateur était-il compétent ?
j'ai participé à Paris à une journée de présentation par le créateur Dominic Barber et ma formattrice CNV est formée...

Merci en tout cas pour tes partages enthousiastes et nourrissants :-)

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mer 25 Mai 2016 - 15:22

Et pour la technique qui allie le corps et l'esprit, j'ai récemment découvert et je pratique régulièrement le focusing, sur moi ou des cobaye consentants. C'est vraiment ce qui m'a permis de pacifier les intérieurs et à ce que mon cerveau réalise et conscientise que le corps était une ressource et pouvait répondre à des questions que lui (le cerveau) se posait. Du genre :
- comment être ancré en étant assis (= par où passe l'ancrage)
- comment se fait-il que mes mains semblent avoir une vie autonome et parlent toute seules, avant même que les mots n'arrivent à la bouche, quand ils y arrivent
- à quoi correspondent les fourmillements que je ressens dans le ventre lors des méditations en groupe
... et bien bien d'autres choses palpitantes encore...

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Mer 25 Mai 2016 - 15:34

Tu es prof de tai-chi alors ?!
En moins de 3 minutes, tu ressens quoi précisément ?
Personnellement, j'ai fait du tai-chi pendant un an. A la fin de l'année, j'étais encore très balbutiant et essayait tant bien que mal de reproduire les gestes du prof. Je me suis réinscris l'année suivante parce que ça m'intriguait qu'il transpire à la fin de ses 108 mouvements, pourtant très lents.
Bon, l'année suivante, j'ai enfin compris pourquoi et ai commencé à transpirer un peu, moi aussi.

Il y a une quinzaine d'années, j'avais essayé de me former en même temps que je continuais mon activité classique (en posant des congés). Mais assez rapidement, il y avait trop de décalage entre ce que j'apprenais (la kinésiologie, le magnétisme, le reiki…) et ce que je cautionnais (la médecine du travail). J'ai choisi la voix la moins conformiste en démissionnant.
Cela a changé ma façon de voir le monde et aussi fait pas mal de remous dans mon couple (ça devient difficile quand un seul des partenaires change).

Pour les constellations, tu dois avoir raison. Enfin, je n'ai pas été confronté à des formateurs en CNV qui aient dit n'importe quoi. Alors que j'ai vu pas mal de choses inadaptées en Constellations familiales notamment en matière de pardon, d'acceptation ou de rejets. La pratique consiste à mettre en scène des situations rééquilibrées alors même qu'on a pu connaître dans notre famille des incestes, des meurtres et autres fantaisies sympathiques. Faire accepter des choses inadaptées est alors dangereux.

Pour les cercles restauratifs, l'animateur était peu formé à l'époque, c'est vrai. On a pratiqué un peu entre nous et j'ai trouvé justement qu'une constellation familiale serait plus efficace. Du coup, quand Dominic Barber est venu faire une animation d'une journée au lycée à côté de chez moi, je n'y suis même pas allé. Je le regrette encore aujourd'hui !

Le problème de la CNV, c'est effectivement qu'on devient … exigeant ! ;o)
Déjà que les zèbres ont la fâcheuse tendance à percevoir toutes les lacunes, là, c'est carrément se faire du mal ! Il faut lâcher toute attente et être le plus philosophe possible, non ?
Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Mer 25 Mai 2016 - 15:41

Ton message est arrivé au moment où j'envoyais le mien. Résultat, j'ai eu un message d'alerte qui a retardé mon envoi.
Bon, du coup, tu réponds en partie à ma question.
Je n'avais jamais entendu parlé de "focusing" sauf quand j'avais fait un stage avec un psy tendance Karl Rogers (je ne me souviens plus de l'intitulé exact)

Le focusing est-il une écoute de son propre corps ou bien du corps d'autrui ?
J'en comprends que tu ressens sur ton propre corps des sensations issues des questionnements que tu "lances", est-ce bien cela ?
A quoi correspondent donc les fourmillements que tu ressens lors des méditations en groupe ?
Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mer 25 Mai 2016 - 15:57

je suis ingénieure informatique industrielle et c'est ça qui me nourrit.
je transmets le tai cho bénévolement parce que j'adore transmettre et que ça nourrit ma propre pratique.

Ressenti tai chi : Toute pratique me fait monter l'énergie à un niveau des fois difficilement supportable. Je commence juste (10 ans de pratique) à arriver à évacuer le surplus... il faut dire que mes profs tombent des nues lorsque je parle de ce qui se passe pour moi.
Je ressens l'énergie et souvent les émotions des pratiquants aux alentours et perçois tout desordre dans la pratique et toute articulation qui a mal pour cause de mouvement mal fait...

Formatteur CNV : ce n'est pas que certains disent n'importe quoi.. c'est que certains le disent violemment ou ne font que de la grammaire. Et c'est juste insupportable pour moi. Et puis, certains n'ont aucune notion d'énergétique ou de ce que peut être des perceptions.... alors c'est aussi très compliqué pour moi.

Exigence : oui opur le lacher prise et les attentes. Sauf dans le cas ou en face, j'ai un thérapeute qui envisage, en plus, de m'aider... Là, je ne lache plus grand chose parce que j'en ai assez de réparer toute seule et tant bien que mal les dégats ensuite.
L'autre fois, j'ai même dit à un thérapeute de 20 petites années d'expérience que "je ne pouvais pas m'ouvrir en conscience car il s'était passé des choses pas glop dans son cabinet et que ça n'avait pas été nettoyé". Le tout m'étant venu comme ça, pouf, juste comme si je faisais du nettoyage de lieu depuis des décennies... Bref.

Le gars qui a conceptualisé le focusing (Eugene Gendlin) est un élève de Carl Rogers. Et il était dans le même groupe de recherche que Marshal Rosenberg.
Le focusing est l'écoute de son propre corps. On peut le pratiquer seul ou accompagné pour avoir un témoin et aider au cheminement. Lorsque j'accompagne, il m'arrive fréquemment d'avoir les sensations du focuser, des fois même avant qu'il ne les formule. Mais c'est une de mes particularités de fonctionnement ;-)

Fourmillement = sorte de grouillement d'asticot. Chaque asticot correspondant à une des personnes de la pièce. Après, on passe à la science fiction => message privé...

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Mer 25 Mai 2016 - 16:22

C'est vrai qu'on devrait peut-être passer en message privé.
Moi, je suis nouveau alors je ne sais pas bien ce qui doit être privé de ce qui peut être public…

En plus, depuis ce matin, j'ai accès aux mp, faudrait pas s'en priver !

Ce que tu décris me parle assez.
Enfin, moi je n'ai jamais dit à un thérapeute qu'il s'était passé des choses pas glop ! Au pire, je pourrais ressentir que son cabinet n'est pas "sympa". En revanche, je ne vais pas chez n'importe qui et je m'accorde du temps pour savoir si le praticien me convient. Considérons que c'est à titre préventif.

Oui, j'ai fait aussi le constat que certains formateurs de CNV pouvaient être très "cartésiens" parfois. Bah, c'est tout le mérite de la méthode aussi : partir du factuel et non des impressions.

Le nom de mon stage rogerien me revient par bribes : "écoute centrée sur la personne" ou quelque chose d'approchant. Je ne pense pas, hélas, que ça m'aurait amené au focusing…

Personnellement, je ressens beaucoup l'énergie des gens, le "poids" des mots qu'ils emploient, la vérité d'une situation … sous forme de vide et de plein, de formes, de fluidités ou de lourdeurs. Après quelques années de pratique à utiliser mon diaphragme, je suis parvenu à avoir une sorte de pendule intérieur puis des perceptions plus larges.

J'utilise mon intuition comme un sens à part entière. D'où mon pseudo d'ailleurs.

Toi qui a du recul, tu dois savoir si tous les zèbres sont comme ça ou bien si nous sommes les 2% dans les 2%, non ?
Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mer 25 Mai 2016 - 16:47

réponse en MP

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Alaintuitif Jeu 26 Mai 2016 - 5:32

@ Pouet : Merci d'avance. Entre temps, j'ai commencé à trouver des réponses puisque j'ai pris connaissance des 16 catégories de zèbres. Je suis a priori ENFP soit environ 5% de la population.

Je suis surtout un peu désolé d'avoir orienté le fil de ces posts successifs vers d'autres sujets que la Communication Non Violente.
Elle reste pour moi un sujet passionnant dont l'intérêt m'est régulièrement rappelé sitôt que je m'en éloigne.
Je viens un peu d'en faire l'expérience sur ce forum.
Aussi, j'espère que le débat reprendra au plus vite autour de cette méthode, y compris des difficultés que l'on peu rencontrer à l'appliquer.

Alaintuitif
Alaintuitif

Messages : 1155
Date d'inscription : 24/05/2016
Age : 54
Localisation : Bordeaux Cestas

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Jeu 26 Mai 2016 - 8:18

En fait, j'avais rédigé et cru envoyer un long message hier et j'ai du faire une fausse manip puisqu'il n'est pas dans ma messagerie...
Pas de soucis de mon coté pour l'orientation... la CNV est un outil, pas une fin en soi...

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par CD_CD Jeu 26 Mai 2016 - 11:35

Alaintuitif a écrit:Pour les constellations, tu dois avoir raison. Enfin, je n'ai pas été confronté à des formateurs en CNV qui aient dit n'importe quoi. Alors que j'ai vu pas mal de choses inadaptées en Constellations familiales notamment en matière de pardon, d'acceptation ou de rejets. La pratique consiste à mettre en scène des situations rééquilibrées alors même qu'on a pu connaître dans notre famille des incestes, des meurtres et autres fantaisies sympathiques. Faire accepter des choses inadaptées est alors dangereux.

Témoignage qui va dans le même sens : perso, j'ai fait une seule séance de constellations, pour voir ce que c'était (bien mal m'en a pris !), avec une réputée machin-chose Christine je ne sais plus quoi, ou Christelle,... Et c'était du grand n'importe quoi : de l'abus caractérisé par personne en situation d'autorité.
Déjà, le super truc, c'est "ne parlez pas de ce qui se passe ici à l'extérieur, les autres ne pourraient pas comprendre".... Ben voyons....
Ensuite, elle m'a forcée à dire un truc que je ne voulais pas dire. Elle voulait que je répète une phrase, j'ai dit non à deux reprises, elle a lourdement insisté, et ce n'est thérapeutiquement pas correct (cela dit, plein de médecins font de même, mais ça n'est pas une raison (voir note 1 en bas)).
A un homme qui parlait d'une question d'abus ou inceste évoqué par sa fille, elle a dit que c'était du fantasme et que ça n'existait pas, que sa fille était allée voir un gourou qui lui avait retourné la tête....
Plus quelques autres joyeusetés du même genre où elle a forcé des gens à dire ou faire ce qu'ils ne voulaient pas.

Conclusion : plus jamais ! (vu que c'était une ponte des Constellations familiales et que les seules fois où j'ai eu l'occasion de croiser encore cette """approche thérapeutique"", c'était toujours en contexte limite sectaire (en accompagnant un ami pour qu'il ne mette pas les pieds n'importe où)).



Note 1 : Qu'est-ce qu'un patient responsable, qu'est-ce qu'un médecin respectueux ? (http://www.martinwinckler.com/spip.php?article1068) et tous ses autres articles : http://www.martinwinckler.com/spip.php?article1050 et autres sur plein de sujets variés.

CD_CD

Messages : 661
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Madina Sam 4 Juin 2016 - 11:11

Ca fait un petit moment que je ne suis pas venue mais avec plaisir je découvre votre réponse  Razz .
Pouet a écrit:Merci pour votre question Madina qui nourrit ma propre reflexion. Voici ce qui me vient  :

- vu de celle qui cause : en premier lieu, avant de déposer le paquet de ces soucis, s'assurer que l'auditoire est en état et a l'élan de l'entendre. Autrement, c'est prendre le risque d'aboutir à ce que vous avez décrit. => absolument mais comment puis-je l'inviter à cela ?

- Pour celles qui reçoivent , je suppose qu'elles se sentent tellement démunies/impuissantes pour aider celle qui a déposé ces soucis que c'est juste insupportable pour leurs système interne => elles ont juste des réactions de survie = la fuite/la protection/la critique que je mets en lien avec la "capacité de jugement". Faute d'avoir d'autre moyens (formées à la CNV ou non...), a l'instant premier, jsute après avoir entendu ces propos, elles se sentent en danger donc elles se protègent.
Après, reste l'instant second et ce qu'elles vont en faire : téléphoner à l'amie en question...  échanger entre elles pour essayer de trouver une solition ... ou rien du tout. => maaah que c'est triste si tel est le cas. Mais ça m'échappe tout de même, ça signifierai que la faiblesse et l'instinct de protection qui l'accompagne mettent en place un mécanisme qui se veut malsain voir destructeur pour l'autre ? Enfin, si mon amie va mal et si je ne détiens pas la solution je vais être présente pour elle mais certainement pas l'abandonner et encore moins me comporter mal avec elle. Lol je bloque là-dessus je n'arrive pas à accepter cela je crois je trouve ça tellement dur Crying or Very sad ...
Madina
Madina

Messages : 78
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 43
Localisation : Grand Sud

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pieyre Sam 4 Juin 2016 - 16:20

Au retour d'une rencontre avec des membres du forum, je me rends compte que je n'ai jamais constaté de problème de communication dans ce genre de circonstances. Par ailleurs, lors de discussions intellectuelles, il n'y en a pas pour moi qui soient si difficiles dès lors qu'on ne dévie pas sur des mises en causes personnelles.
Alors je me demande : la communication non violente n'est-elle pas avant tout une tentative de désamorcer les situations de conflit qui s'appliquent à ce qui nous touche au plus près, davantage que de proposer un cadre qui serait valable en toutes circonstances ?

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Sam 4 Juin 2016 - 18:38

@Madina
- comment inviter la personne à demander avant de décharger la brouette... hihihi pas facile. Peut-être l'interrompre quand elle commence en lui disant que vous n'êtes vraiment pas en état (ou que ce n'est pas le lieu) et en lui proposant d'en parler plus tard. ou de vous écarter du groupe pour un petit moment. je trouve difficile de parler "en théorie"...ce ne sont que quelques pistes parmis une foultitude d'autres

- "la faiblesse et l'instinct de protection"..."mécanisme malsain voir destructeur pour l'autre". j'ai été motivée à faire de la CNV parce qu'un jour, en voulant avec la meilleure volonté du monde, aider une amie, je l'ai enfoncée. Donc, de mon point de vue, pour ceux qui choisissent de ne pas aider, il ne s'agit pas là nécessairement de faiblesse ou de mécanisme malsain.... juste de discernement ou de préservation de ses ressources ou du fait qu'ils se sont déja pris une porte dans la figure en essayant et qu'ils se sont bien promis de ne pas recommencer. "Prendre soin de soi pour mieux prendre soin des autres". Certains n'ont que le masque de la solidité et sont très vulnérables dessous. Ce peut être au service de votre amie de lui dire "écoute là vraiment, je suis épuisée et j'ai peur de ne pas pouvoir t'aider/te soutenir comme j'aimerai le faire. est-ce que tu serais d'accord pour que je t'appelle demain quand j'aurai plus d'énergie". Parce que si vous le faites par devoir, tot ou tard, quelqu'un va payer.
Maintenant et evidemment, si vous avez les ressoures à disposition, ma préférence va aussi à soutenir là et maintenant. Et je me souviens qu'en voulant le faire "en public", la personne à soutenir s'est mise à pleurer et un autre présent n'a pas supporté et m'a cassé la baraque.
Est-ce que tout ça vous parle ?

@Pieyre : je vous rejoins sur "dès lors qu'il n'y a pas de déviation sur des mises en causes personnelles", effectivement, la CNV n'a pas lieu d'être.... et encore. Elle permet de décoder des réflexions surprenantes ou des jugements à l'emporte pièce, d'aller voir derrière. De passer de "il y a trop d'immigré" à "quand tu dis ça, est-ce que tu as peur de... "

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par lauraneb Mer 8 Juin 2016 - 10:29

j'evite toujours de reagir sur le vif, sachant que ce qui peut etre dit, n'est pas necessairement le reflet de la realité ou de mes pensées...
mais pour l'instant, La CNV m'a beaucoup plus apporter au niveau personnel en prise de conscience que d'améliorer mes relations... car meme si on veut rester girafe dans l'écoute, tant et aussi longtemps que l'autre ou les autres restent en mode chacal, la connexion reste difficile voir impossible... ceci dit je n'en suis qu'au début de son utilisation et donc peu d'experience Wink
lauraneb
lauraneb

Messages : 341
Date d'inscription : 18/07/2012
Age : 51
Localisation : Ploubazlanec

http://www.macabann.com/

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par Pouet Mer 8 Juin 2016 - 10:36

Merci Lauraneb pour votre partage. Hier, en atelier, la formatrice nous disait que plus qu'un outil de communication, la CNV était un chemin de conscience. C'est ce que je lis dans vos propos.
Après, le "difficile" voir "impossible" de la connexion... j'ai apaisé des chacals mais à chaque fois, je n'étais pas impliquée dans la relation. Lorsque je suis partie prenante, ce reste encore très délicat si le chacal chacalise à fond.

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

La communication non violente Empty Re: La communication non violente

Message par lauraneb Mer 8 Juin 2016 - 11:30

là aussi j'ai la même experience : si je suis exterieure au conflit, c'est plus aisée car chaque partie accepte d'écouter le mediateur. mais des que je suis impliquée, c'est plus délicat et meme si j'essaye d'appliquer la cnv, si la personne ne veut pas entendre ce qui vient de moi, je pourrais toujours appliquée n'importe quel methode, elle n'entendra pas.... on m'a déja reproché de ne pas me comporter en chacal, comme tout le monde, ce qui prouvait que j'avais un probleme Wink
lauraneb
lauraneb

Messages : 341
Date d'inscription : 18/07/2012
Age : 51
Localisation : Ploubazlanec

http://www.macabann.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum