C.G JUNG et la "douance".

+3
nanaille
Kondomm
MI8-1
7 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty C.G JUNG et la "douance".

Message par MI8-1 Mer 2 Mar 2016 - 8:25

Hello,

Pour C.G. JUNG – comme à sa suite, S. FERENCZI, D. WINNICOTT, M. KHAN ou J. LACAN – la « douance » n’est pas un don. Tout en en étant un. Dans une autre acception.

Pour ces auteurs – (qui soit dit en passant, me semblent bien plus pertinents que certains autres… Suivez mon regard vers la savane / jungle de l’édition « grand public ». Où bien trop souvent - mais sans surprise - se confondent vulgarisation et vulgarité) – ce qui relève du « don » c’est la mère. Enfin...  Un certain type de mère. Ou un certain type d’interaction précoce / archaïque / préconsciente avec la mère.

Dont le syndrome « doué » n’est qu’un effet. Ambigu, ambivalent et ambitendant. Dans le regard de l’adaptation à soi comme au monde. Et qui présente par conséquent autant d’avantages que d’inconvénients, de facteurs favorables que d’handicaps. Handicaps qui relèvent de la nosologie psychopathologique et peuvent par conséquent être réduits / supprimés par la psychothérapie (Au sens étymologique) aux fins de n’en conserver que les avantages.

Je ne m’étendrai pas sur la nosographie des éléments psychopathologiques appartenant au syndrome « doué ». Néologismes et « jargonnite » aigue proliférant en langue « psy » comme le lemming boréal. Cela va tout de même d’une « identification à la Persona chez un type Pensée avec prévalence compensatoire des fonctions inférieures Intuition / Sentiment » au « Faux Self », « Sujet Barré » en passant par les classiques « position schizo-paranoïde / états dissociatifs / clivage du Moi » typiques des « Etats Limites » ou « Personnalités Borderline ».
Ces signifiants et leurs concepts associés ne peuvent en effet que demeurer aussi abscons que creux, vides de sens qu’autant que ne sera pas vécue consciemment l’expérience de leur réalité intra-personnelle au sein d’une relation interpersonnelle « cadrée ».

Ce qui renvoie alors à la psychothérapie en général et à celle de Jung - la Psychologie Analytique - en particulier.

En présenter ici les points communs et les spécificités radicales d’avec les autres psychothérapies – dont la psychanalyse « classique » (d’inspiration freudienne) me semble sans aucun intérêt. Le sujet est vaste, complexe et la littérature aisément accessible. (Dans toutes les bibliothèques et bonnes librairies.)

Ce qui -par contre - peut (peut-être) en présenter un, c’est que la Psychologie Analytique a été élaborée par un « immense doué ». Pour au premier chef – comme toute psychothérapie d’origine « personnelle » - « régler » ses propres problèmes !

Il suffit en effet d’étudier « le Livre Rouge » de Jung pour s’exclamer avec D. Winnicott :
«  Nous avons là tout l’hôpital psychiatrique ! Et son médecin chef ! Et il est tout bonnement stupéfiant que le premier n’ait pas englouti le second… »

En laissant le Soi – et non le thérapeute / analyste ou le moi de l’analysant – conduire l’Individuation (processus intrapsychique « naturel » de réunification de la personnalité. Individu : non divisé.) au sein d’un « monde » unifié (Synchronicité - élaborée avec W. PAULI / Anima Mundi / correspondance acausale entre évènements psychiques et physiques -  analogie structurelle avec le modèle quantique de Broglie-Bohm.) de par son empirisme adogmatique ouvert, la psychothérapie « junguienne » est – AMHA et selon mon expérience – LA psychothérapie ad hoc pour les « doués ».

Enfin...  Pour tous ceux qui tout en présentant certaines caractéristiques exceptionnelles ne se croient pas pour autant « réellement » différents de tout un chacun. Ou qui ne sentent pas dispensés d’opérer sur eux-mêmes le travail long, fastidieux (et fort douloureux) de séparation du bon grain de l’ivraie.
MI8-1
MI8-1

Messages : 34
Date d'inscription : 29/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 11:49

Houla! Tu utilises beaucoup de mots savants pour parler d'une chose aussi bête qu'un doué Very Happy .
Je connaissais le mot "charcler" bien qu'il ne figure pas dans le dictionnaire mais ambitendant, je découvre. Je ne trouve pas ce mot entre "ambigu" et "ambition" de mon dico... Tant pis, je vais faire avec ou plutôt sans.
Si je peux me permettre une toute petite critique, non sur le fond mais sur la forme, ton usage des tirets et slashs, alourdit un peu ton texte qui est déjà complexe à appréhender. Le rythme de lecture s'en trouve "cassé" et cela m'oblige souvent à reprendre tes phrases pour en retrouver les éléments basiques (sujet, verbe, complément). Moi, y-a-être-petit-kiki et mon ti neurone peut vite se fatiguer d'autant qu'il est frappé d'un début de démyélinisation qui ralentit sa vitesse de conduction de l'information de l'oeil à la comprenelle.


Sinon, pour parler de "choses" plus sérieuses.

Quand tu dis :
"En laissant le Soi – et non le thérapeute / analyste ou le moi de l’analysant – conduire l’Individuation (processus intrapsychique « naturel » de réunification de la personnalité. Individu : non divisé.) au sein d’un « monde » unifié (Synchronicité - élaborée avec W. PAULI / Anima Mundi / correspondance acausale entre évènements psychiques et physiques -  analogie structurelle avec le modèle quantique de Broglie-Bohm.) de par son empirisme adogmatique ouvert, la psychothérapie « junguienne » est – AMHA et selon mon expérience – LA psychothérapie ad hoc pour les « doués ». "
j'en déduis que tu considères que "les doués" constituent un groupe suffisamment homogène pour que chacun des individus puissent bénéficier de ce type de thérapie.
Je ne suis pas du tout d'accord pour plusieurs raisons.
Bien que je porte un certain intérêt et un intérêt certain aux psychanalyses, je ne reconnais aucune vertu thérapeutique à aucune d'entre elles. Je ne considère pas que toutes les difficultés existentielles relèvent d'une quelconque pathologie si ce n'est à considérer que c'est la vie qui est pathologique. Toute souffrance psychique n'est pas pathologique mentale. Au contraire, je dirai même qu'elle est parfois signe de bon état de santé psychique. Elle n'appelle donc pas nécessairement une "thérapie".
Les "doués" souffrent par ailleurs comme tout un chacun ici bas, de pathologies mentales diverses comme la dépression ou autre trouble de l'humeur, de troubles anxieux, de délires... mais nombreux sont ceux qui vont bien tout en ayant par ailleurs de sérieux questionnements existentiels.

Mais là où je te rejoins, c'est que je pense que c'est à ces questionnements existentiels que l'analyse, notamment junguienne,  peut apporter des pistes de réflexion et/ou de croyances qui permettent d'avancer. Les chemins sont nombreux, de la philosophie à la science, pour tenter d'apporter réponses à nos questions, ou finir par accepter de ne pas avoir de réponse, ou rencontrer Dieu... (joker!)
Pessoa a écrit : "la vie est une erreur métaphysique de la matière". J'ai trouvé en son temps que c'était une très belle formulation. Mais erreur vitale ou pas, nous sommes là et on va devoir faire avec.
Le concept d'individuation cher à Jung est un des plus intéressants que j'ai rencontré mais je ne suis pas sûre qu'il soit bien nouveau. Quoiqu'il en soit, je pense que rien ne peut être considéré comme une panacée, sinon, ce serait, il me semble, courir droit dans le mur du dogme, alors qu'il se voudrait outil libérateur de quelques uns de nos démons, si tant est que cela soit possible.

J'aimerais avoir ton avis sur la notion du Soi, notamment avec une majuscule, car cette dernière n'est pas sans nous rappeler la majuscule que la typographie nous impose pour le Dieu des religions du Livre. Je me permets de le relever car tu l'as utilisée. Certaines interprétations de psychanalystes junguiens m'ont conduite à faire une certaine analogie entre ce qu'ils appellent le grand Soi et Dieu. N'y-aurait-il pas là un glissement de croyances qui ne trouvent plus leur écho dans aucun groupe religieux ? S'il n'y avait pas eu un grand désamour envers la religion, y aurait-il eu autant de psychanalystes ? Car in fine, s'en remettre au Soi (qui n'est ni moi, ni le psychanalyste), n'est-ce pas s'en remettre à un indéfinissable divin censé donné sens à notre inexplicable raison d'être ici et maintenant, de chair et d'os ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Kondomm Mer 2 Mar 2016 - 13:01

Le Carl a écrit beaucoup sur les traditions...
Que ce soit d'occident ou d'orient (il était pote avec le Wilhelm qui a ramené le Yi Jing vers chez nous...)
Cui-cui tu as des éléments de réponses dans son bouquin sur la Kundalini, suffit de modifier/adapter la dialectique avec la notre.
Bonne lecture.
Kondomm
Kondomm

Messages : 899
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 44
Localisation : ;●) Grand Rouveau ou à côté.

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 13:09

oui voir la douance comme une des adaptation possible au rapport aux parents et à la mère en particulier ou au père en particulier échote quelque part

bref le bébé a du apprendre à se démmerder dans un monde hostile et a devenir plus pointu dans certains cas

et voir les soins comme se débrouissailler des peurs de cette époque pour ne conserver que l'outil douance me plaît bien

même si en effet cela ne fonctionne peut être pas pour toutes les douances , certains ne l'ayant pas développée face à ce syndrome là ?



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par MI8-1 Mer 2 Mar 2016 - 13:18

@ Cuicui :

« Je ne reconnais aucune vertu thérapeutique à aucune d'entre elles. »

C’est ton droit ! Dont l’exercice cependant va clore l’échange. En effet, pour ma part, je ne vois aucun sens à sa poursuite à partir de deux positions diamétralement opposées. Et ce, quel que soit leur bien ou mal fondé respectif.

Je vais cependant te répondre sur deux points :

Pour « ambitendant / ambitendance », je te conseille – cordialement - de changer de dico ou de consulter Google.

" ambitendant" / ambitendance : se réfère à un trouble du comportement. A la coexistence dans un passage à l'acte de deux pulsions diamétralement opposées tendant à satisfaire des besoins qui le sont tout autant. En différenciation de l'ambiguité qui se rapporte à des représentations et à l'ambivalence, aux émotions / affects.
L'ambitendance est la conséquence d'une ambivalence inconsciente + impulsivité.

« J'aimerais avoir ton avis sur la notion du Soi »

Humblement, je n’ai rien d’autre à rajouter - quant à la réalité de cet Archétype agissant au sein de toute psyché – à ce qui se trouve dans littérature de Jung.

Bonne lecture également.

@ Kondomm :
"Le Carl a écrit beaucoup sur les traditions...
Que ce soit d'occident ou d'orient (il était pote avec le Wilhelm qui a ramené le Yi Jing vers chez nous...)"

Tout à fait. Quant au Yi-King, merveilleux "exemple" de projection de L'Inconscient Collectif comme du concept de Synchronicité.

@ Zebulon :
Oui ...
En effet, certains ne développent pas un syndrome de "douance" en interaction avec un certain "type de mère". Certains meurent, d'autres deviennent autistes ou développent quelques psychoses sévères...
MI8-1
MI8-1

Messages : 34
Date d'inscription : 29/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par nanaille Mer 2 Mar 2016 - 13:36

MI8-1 a écrit:En effet, certains ne développent pas un syndrome de "douance" en interaction avec un certain "type de mère". Certains meurent, d'autres deviennent autistes ou développent quelques psychoses sévères...

affraid affraid affraid affraid

nanaille

Messages : 123
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 15:05

Nanaille, même réaction de mon côté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 15:32

WITHQI SAITOUT a écrit:
Par exemple, au sein de l’anthropologie, l’anthropologue Wiktor Stoczkowski :

« La psychanalyse jungienne était moins une thérapie ou une psychologie qu’une doctrine initiatique qui promettait la délivrance du mal par la généralisation spirituelle, tout en annonçant la renaissance future de l’humanité sous la houlette d’une race supérieure d’artistes et de penseurs capables de parachever la métamorphose salvatrice de l’individuation 4 »

THCUI THCUI a écrit:J'aimerais avoir ton avis sur la notion du Soi, notamment avec une majuscule, car cette dernière n'est pas sans nous rappeler la majuscule que la typographie nous impose pour le Dieu des religions du Livre. Je me permets de le relever car tu l'as utilisée. Certaines interprétations de psychanalystes junguiens m'ont conduite à faire une certaine analogie entre ce qu'ils appellent le grand Soi et Dieu

L'individu serait-il Dieu?

Çà me ramène 2 ans en arrière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 15:34

@ l'aMi-8
Ah ben merde alors, j'vas pas quand même jeter mon Robert historique de la langue française !

Ben voinà, zc encore une fois dans toute sa splendeur...
Pas moyen de causer avec des avis divergents.
Bon, ben tant pis... j'ai qd même mon CQFD n°2 ...
Merci.
Pour conclure notre bref échange je t'offre ma confiture car comme kidizé Leonardo de Vinci: "c'est en sciant que je devins scie" ou encore:
" LA SIMPLICITÉ EST LA SOPHISTICATION SUPRÊME."
Je n'en ai pas beaucoup, alors j'aime bien la servir en tartine pour les 4 heures.  Razz

@Nanaille et Zélie: nan, rien...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 15:38

nanaille a écrit:
MI8-1 a écrit:En effet, certains ne développent pas un syndrome de "douance" en interaction avec un certain "type de mère". Certains meurent, d'autres deviennent autistes ou développent quelques psychoses sévères...

affraid affraid affraid affraid

ITOOO

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 15:56

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 16:25

J'avais pas vraiment prévu de participer à ce fil parce que clairement je n'ai rien compris au 1er post Embarassed

Par contre, je tique sur le fait que tu sembles lier autisme et "type de mère ".
Donc, un surdoué pourrait ne pas développer son potentiel si sa mère n'est pas bienveillante, et devenir autiste voire schizophrène.
Je pensais qu'on avait définitivement écarté le fait que l'autisme puisse provenir de la mère frigidaire.

De plus, un autiste type asperger peut également être surdoué.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 16:56

alien


Dernière édition par Cuicui le Mer 2 Mar 2016 - 19:29, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 17:09

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Fata Morgana Mer 2 Mar 2016 - 17:29

Mieux vaut Jung Que Freud. Et peut-être bien que mieux valent les neurosciences que les deux précités.

Normalement sur la base de tes remarques je devrais être soi autiste, sois schizophrène, soit suicidé. Même si on m'a déjà dit que je suis un cas d'école, je suppose que le fait que je n'ai pas "répondu" à l'environnement psychique de mon enfance en défenestrant toute ma famille et moi ensuite tend tout de même à démontrer qu'on peut échapper à ce fatum.
"Analyser"...Je n'ai jamais considéré que savoir c'est vaincre dans ce domaine. Une membre de ma famille a eu la mauvaise idée de se faire analyser au long cours, et elle en ressort complètement déglinguée, avec caprices, crises de larmes et chantages affectifs...
Merci bien, c'est déjà assez compliqué comme ça !
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 17:32

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Fata Morgana Mer 2 Mar 2016 - 17:33

Spoiler:
Horacle# peux-tu entendre quand dans l'immense majorité des cas on ne comprend rien à ce que tu dis ?
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 17:36

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:41, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par cyranolecho Mer 2 Mar 2016 - 17:43

Je suis désolé de vous trouver vulgaires et prompts à chasser LA faute (qui n'est peut être qu'une erreur d'interprétation), là où il y avait bien plus intéressant.

Quand les phrases sont trop longues vous ne les comprenez pas, trop courtes elles vous permettent de les interpréter, je suis désolé de trouver ça petit et vraiment pas digne de quelqu'un qui se dit intelligent.

Ce que je sais, ce dont je suis certain, c'est que la psychanalyse ne fonctionnera jamais avec des personnes intellectuellement affaiblies et difficile avec celles qui sont "imperméables" à cause de leur trouble.

Ce que je sais, c'est que les généralités, c'est des généralités.

pardon si ce que j'écris donne l'impression de virulence, c'est pas le but

@Fata, oui, je pense que la psychanalyse (l'une, l'autre, une qui serait encore inconnue) ça peut être destructeur surtout si ça fait sortir du déni d'un coup sans bouée, si ça enlève une protection sans en ajouter

S'il est prouvé qu'une mauvaise mère et un mauvais père peuvent amener des désordres, il n'est en aucun cas prouvé que de bons parents soient certains de ne pas avoir un enfant qui puisse développer des désordres, il n'est pas non plus prouvé qu'un enfant qui a de mauvais parents soit absolument et toujours versé vers les troubles de la personnalité.

pardon si j'ai écrit vite ou des bêtises, je suis à la bourre, je dois y aller

cyranolecho
cyranolecho

Messages : 4250
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 50
Localisation : au pays de Candy... man

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Fata Morgana Mer 2 Mar 2016 - 17:53

Horacle# a écrit:J'apprécie pas les cloisons après j'ai un pote depuis 4 ans bientôt grâce à ce forum.

Ce n'était même pas un reproche, mais puisque les mots servent à communiquer, et comme sensément un surdoué est supposé avoir les idées claires, normalement quand il veut être compris il maîtrise un minimum l'expression. C'est avantageux pour celui qui écrit comme pour celui qui lit. La poésie peut se contenter d'allusions et de figures de style, mais sur un sujet tel que celui ci ce n'est pas franchement approprié. Je ne dis pas ça pour t'agresser.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 18:03

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Fata Morgana Mer 2 Mar 2016 - 18:05

Là j'ai compris ! Et pourquoi pas ? Mais organiser ça risque d'être compliqué.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Kondomm Mer 2 Mar 2016 - 18:11

Je vais encore dire une connerie mais la psychanalyse c'est quoi si ce n'est du ressassement perpétuel ?
Ne vaut il pas mieux se concentrer sur ce qui amène des réponses "fastes" à l'individu plutôt que de le faire culpabiliser et ainsi entretenir ce qui l'emmerde dans la durée ?

Jung n'est pas compris de l'ensemble car c'était un vrai universaliste ; si je vous dis que le Tesla avait aussi comme marotte  l'ayurveda  avant les années  1920, ça dérange qui au demeurant ?

Edit: ici on est capable de faire x pages sur la théorie du tout mais on écarte les traditions venant d'ailleurs, bonjour l'ouverture des têtes bien remplies, faut surtout pas les secouer de leurs petits conforts de certitudes arrêtées !!!

MERDE.


Dernière édition par Kondomm le Mer 2 Mar 2016 - 18:16, édité 2 fois
Kondomm
Kondomm

Messages : 899
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 44
Localisation : ;●) Grand Rouveau ou à côté.

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 18:11

Message introductif intéressant, qui donne au moins à réfléchir ce qui est rare par ici.
Merci à son auteur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 18:14

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 18:18

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Fata Morgana Mer 2 Mar 2016 - 18:19

-Ouroboros- a écrit:Message introductif intéressant, qui donne au moins à réfléchir ce qui est rare par ici.
Merci à son auteur.

Fait psychologique intéressant: as-tu seulement conscience de te congratuler toi-même par personne interposée ? (Je plaisante hein.)
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 18:20

Non je ne me congratule pas. Si j'ai besoin de réfléchir je lis un livre, j'ai fait mon deuil pour ici. Donc je suis surpris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 18:29

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Fata Morgana Mer 2 Mar 2016 - 18:44

-Ouroboros- a écrit:Non je ne me congratule pas. Si j'ai besoin de réfléchir je lis un livre, j'ai fait mon deuil pour ici. Donc je suis surpris.

Je peux le comprendre, je me suis fais parfois la même réflexion, mais alors, pourquoi restes-tu ?

Mon avis: On est pas seulement là pour trouver des extensions de nous-mêmes, mais aussi pour rencontrer des AUTRES.
Par exemple il peut y avoir des escarmouches, mais à travers elles, certaines choses évoluent, qu'importe que ce soit volontaire de la part de notre interlocuteur ? Si on ne se confronte qu'à des opinions similaires aux nôtres, on se replie sur soi, et ça n'est pas forcément très intelligent.
Donc soit tu fais ton deuil et pars, sois tu joues le jeu. Mais nous en faire le reproche, c'est pervers.

Edit: Dans l'antiquité, les jeunes cherchaient des maîtres, ils étaient prêts aux plus grands efforts pour être pris sous leur aile. Aujourd'hui, avec internet, tout le monde se pose en maître, et aucun en élève. Mais l'humilité en essence consiste à savoir reconnaître son supérieur. Et je ne pense pas que ce supérieur apprécierait de se faire passer pour tel.


Dernière édition par Fata Morgana le Mer 2 Mar 2016 - 18:52, édité 1 fois
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 18:49

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 18:56

Fata Morgana a écrit:
-Ouroboros- a écrit:Non je ne me congratule pas. Si j'ai besoin de réfléchir je lis un livre, j'ai fait mon deuil pour ici. Donc je suis surpris.

Je peux le comprendre, je me suis fais parfois la même réflexion, mais alors, pourquoi restes-tu ?

Mon avis: On est pas seulement là pour trouver des extensions de nous-mêmes, mais aussi pour rencontrer des AUTRES.
Par exemple il peut y avoir des escarmouches, mais à travers elles, certaines choses évoluent, qu'importe que ce soit volontaire de la part de notre interlocuteur ? Si on ne se confronte qu'à des opinions similaires aux nôtres, on se replie sur soi, et ça n'est pas forcément très intelligent.
Donc soit tu fais ton deuil et pars, sois tu joues le jeu. Mais nous en faire le reproche, c'est pervers.

Edit: Dans l'antiquité, les jeunes cherchaient des maîtres, ils étaient prêts aux plus grands efforts pour être pris sous leur aile. Aujourd'hui, avec internet, tout le monde se pose en maître, et aucun en élève. Mais l'humilité en essence consiste à savoir reconnaître son supérieur. Et je ne pense pas que ce supérieur apprécierait de se faire passer pour tel.

Je ne fais aucun reproche, faire son deuil c'est accepter. Je viens ici pour passer l'ennui juste cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 18:59

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Fata Morgana Mer 2 Mar 2016 - 19:10


Je ne fais aucun reproche, faire son deuil c'est accepter. Je viens ici pour passer l'ennui juste cela.

Prends le comme de l'humour, mais ce n'est pas en nous ennuyant que tu passeras l'ennui. Je suis pareil que toi sur ce point, à la différence prêt que je m'en contente. Je suis content d'avoir zebra et ses contradicteurs parfois prévisibles et relativement incultes. C'est le jeu. Mais il y a aussi des kondomm et des pieyre. Alors où ailleurs ?
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 19:27

Si je t'ennuie ignore moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Fata Morgana Mer 2 Mar 2016 - 19:29

Pareil l'ami ! Tu te fais justicier plus qu'à ton tour sur tel ou tel fil. Je réagis en fonction de ça.

Et puis sincèrement personnellement , je trouve odieux d'ignorer les gens. Pas toi ?
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 19:32

Fata Morgana a écrit:Pareil l'ami ! Tu te fais justicier plus qu'à ton tour sur tel ou tel fil. Je réagis en fonction de ça.

Et puis sincèrement personnellement , je trouve odieux d'ignorer les gens. Pas toi ?

L'hopital qui met les boeufs sur les charrues de la charité...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Fata Morgana Mer 2 Mar 2016 - 19:39

Gna gna gna...
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 19:39

Pas mieux que cuicui...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 19:43

e


Dernière édition par zebulonlezebre le Jeu 3 Mar 2016 - 0:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 19:43

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 19:44

à quand une analyse jungienne de ce fil ? mmm je suis taquin parfois

:-)))))

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 19:46

.


Dernière édition par Horacle# le Jeu 3 Mar 2016 - 8:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Ixtlander Mer 2 Mar 2016 - 20:04

Popcorn
Ixtlander
Ixtlander

Messages : 82
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par cyranolecho Mer 2 Mar 2016 - 20:31

Duel Assomme Nargue
cyranolecho
cyranolecho

Messages : 4250
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 50
Localisation : au pays de Candy... man

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 20:40

Cyranolecho a écrit:Quand les phrases sont trop longues vous ne les comprenez pas, trop courtes elles vous permettent de les interpréter, je suis désolé de trouver ça petit et vraiment pas digne de quelqu'un qui se dit intelligent.

Les gens intelligents doivent-ils toujours tout comprendre ? Il y a plein de gens pas futés qui font semblant de comprendre en hochant la tête mmm mmm.

Cyranolecho, tu accepterais de me faire un resumé de ce 1er post ? Jung for dummies

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Fata Morgana Mer 2 Mar 2016 - 20:45

-Ouroboros- a écrit:Pas mieux que cuicui...

Pas de quoi se vanter... Wink
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 20:47

tes provocations ne fonctionneront pas. j'anticipe.

Ne pourrissons pas davantage ce fil que nous ne l'avons déjà fait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par cyranolecho Mer 2 Mar 2016 - 21:11

@Zélie~

Quand un être intelligent ne comprend pas, j'imagine qu'il tente de se forcer

Je pense que quelqu'un d'intelligent essaye de comprendre y compris ce qui n'est pas forcément écrit

Ne pas comprendre souvent c'est, ne pas prendre le temps, rester dans ces certitudes ignorer le contexte, etc...

J'ai toujours eu du mal à comprendre certaines choses, que parfois je comprends de travers, c'est un peu mon problème, je m'y suis habitué à ce biais et j'ai appris à douter de moi même, alors je lis, relis et relis encore et parfois je décortique, au pire j'essaie vraiment de voir où la personne veut en venir, ça marche bien pour les traductions quand on manque de vocabulaire

je me régale à résumer, synthétiser, simplifier, mais là, ce serait de la malhonnêteté intellectuelle, expliquer ne servirait à rien

ce qui m'amène à la réponse que je voulais faire à Kondomm:

la psychanalyse qui est un ressassement perpétuel ne crée que des traumatismes, ce n'est pas le but

les réponses "fastes" ne servent à rien tant qu'on ne les à pas intégrées, encore faut il qu'elles aient un rapport, souvent le faste ça empêche de voir le simple

il n'y a pas de meilleure réponse que celle qui vienne de son cerveau, sauf à être dans ses délires, le patient est son propre médecin malgré lui, le psy est un garde fou (c'est pas un jeu de mot, je n'y peux rien ça s'appelle comme ça)

C.G.Jung à certainement fait énormément en bien, je brûle de compulser mais je comprends que ça va pas être du gâteau, je suis certain qu'il a également dit et fait des conneries, comme tout le monde, celui qui ne fait rien ne risque rien

les biais cognitifs ne m'ont pas l'air moins présents ici qu'ailleurs,

je n'oublie jamais que mon cerveau est plus malin que ce que je lui demande, qu'il détient des méthodes de guérison que je ne connais pas et ne connaitrais jamais si je suis dans le déni.

J'aime à répéter cette phrase entendue: "un alcoolique désespéré, soigne le de l'alcool, que lui reste t'il? le désespoir"

De toute façon, Jung était visionnaire, il avait bien compris qu'il n'y aurait jamais assez de psychothérapeutes, d'où sa démarche j'imagine.

Trop de pluie pourrit, pas assez sèche.

cyranolecho
cyranolecho

Messages : 4250
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 50
Localisation : au pays de Candy... man

Revenir en haut Aller en bas

C.G JUNG et la "douance". Empty Re: C.G JUNG et la "douance".

Message par Invité Mer 2 Mar 2016 - 21:14

8


Dernière édition par zebulonlezebre le Jeu 3 Mar 2016 - 0:55, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum