Ecrire pour avancer...

4 participants

Aller en bas

Ecrire pour avancer... Empty Ecrire pour avancer...

Message par zelle Sam 27 Fév 2016 - 21:48

Un petit témoignage...

Je tenais à témoigner de mes avancées personnelles par le biais d'écriture sur des perceptions et avis personnel.
J'ai auparavant beaucoup écrit sur ce forum, dans des fils personnels et des interventions diverses. Cela m'a énormément aidée (quatre ans).

Depuis quelques mois je suis plutôt surprise du résultat de mes écritures. J'écris (longtemps) et je me rend compte que le problèmes disparaît.

En fait il s'agit pour moi de sortir d'une écriture dans laquelle je raconte ce qui m'arrive, pour être dans une écriture qui me positionne comme sujet. J'essaie de me positionner au centre de l'écriture et non de décrire ce qui m'arrive.

En général "je" intervient et prend possession de ce que j'écris. Cela fait ressortir les émotions.

Ainsi, comme exemple, au lieu d'écrire :
"elle m'a encore agressée, je ne supporte plus de la voir, j'en ai marre d'être prise pour une serpillière. Je souffre trop"

J'écris : Je me sens pénétrée par son regard. Je ressend de la peur. Je suis totalement saisi par ce regard. Je la trouve tellement effrayante. Dès qu'elle pose son regard sur moi je ne peux plus la lâcher des yeux, ou mon attention est totalement portée sur elle. Cela me rappelle mon père. J'étais tétanisée. Je n'avais pas la possibilité de partir et de lui échapper. Mon corps était tout petit à côté du sien. "

C'est un exemple. Mais ce changement d'écriture me donne un soulagement physique immédiat si je suis bien au cœur du problème. Si je ne ressent rien je reviens sur du je ou je me recentre.

Je fais de nombreux lien avec les évènements multiples et ancien qui m'ont forgés.

Grace à cela j'ai vu la métamorphose totale de relations professionnelles se faire. Deux collègues qui soit me hurlaient dessus en permanence soit m'empêchait de parler et me harcelait (je résume), sont différentes. Il n'y a quasiment plus de conflit.

Je centre mon écriture sur la recherche de ce qui m'a traumatisée enfant, et sur l'émotion et le soulagement ressentie durant l'écriture.

C'est magique. Cela fait plusieurs mois que je fais cela à mon grand bonheur.

Wink

zelle

Messages : 1184
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 51
Localisation : à l' ouest

Revenir en haut Aller en bas

Ecrire pour avancer... Empty Re: Ecrire pour avancer...

Message par Mercador Dim 28 Fév 2016 - 4:34

Ça fait plusieurs personnes qui me suggèrent la même chose, ça semble effectivement être un bon exutoire.

Ce qui m'empêche de le faire, je ne le sais pas, il y a de quoi qui est bloqué en moi. C'est la même chose quand je veux écrire simplement pour le plaisir (j'aimerais beaucoup écrire des romans à ma retraite)
Mercador
Mercador

Messages : 117
Date d'inscription : 08/01/2016
Age : 44
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Ecrire pour avancer... Empty Re: Ecrire pour avancer...

Message par Weigela Dim 28 Fév 2016 - 7:44

Si tu t'imagines en train de le faire, que ressens-tu ? quelles sont les pensées qui te traversent ? Perso à chaque fois que je me fuis en n'écrivant pas alors que je sens que j'en ai besoin, c'est qu'il y a quelque chose de lourd émotionnellement à sortir, et si je me pose devant mon cahier, je ressens un grand stress, une forte envie de faire autre chose et mes pensées vont dans tous les sens, sauf celui du problème auquel je dois me confronter.
Et des fois aussi, on peut avoir un intérêt à conserver un problème, que ce soit d'éviter de se confronter à la peur de l'inconnu ou à la culpabilité de regarder ce que nous avons fait/dit, etc
Weigela
Weigela

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ecrire pour avancer... Empty Re: Ecrire pour avancer...

Message par zelle Dim 28 Fév 2016 - 12:56

Ce que dit Fleur de sel est intéressant Mercador. Il faut faire ce que l'on a envie de faire. Se forcer ne mènerait à pas grand chose.

Effectivement se concentrer sur ce qui se passe et trouver une voix(e) de sortie est important. mais à chacun son chemin. Peut-être que ce que j'écris en une heure tu le dirais à haute voix en une phrase dans ton salon ou à un ami.

L'important c'est l'impression d'avoir avancé sur quelque chose de nouveau.

Ce que je veux dire, c'est que derrière des hurlements et grimaces de collègues, je retrouve toujours mon père ou ma mère (famille fofolle).

Shocked

zelle

Messages : 1184
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 51
Localisation : à l' ouest

Revenir en haut Aller en bas

Ecrire pour avancer... Empty Re: Ecrire pour avancer...

Message par Mercador Dim 28 Fév 2016 - 14:47

J'ai vraisemblablement beaucoup de noeuds psychologiques à défaire. J'ai une tristesse d'enfant qui ne veut pas sortir, de la rage, de la frustration, bref bien des émotions désagréables. Je sais que ça va faire mal quand ça va trouver le moyen de sortir.

Pour répondre à ta question fleurdesel, je suis incapable de mettre des mots sur ce qui m'empêche, c'est vraiment le "passage à l'action" qui bloque parce qu'une fois que je suis parti, tout coule de source. Pour faire une analogie automobile, c'est comme si je n'avais plus de bougie d'allumage, que mon démarreur était fini.
Mercador
Mercador

Messages : 117
Date d'inscription : 08/01/2016
Age : 44
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Ecrire pour avancer... Empty Re: Ecrire pour avancer...

Message par Invité Dim 28 Fév 2016 - 20:44

Ecrire est un très bon outil.

Je n'ai malheurement pas trouvé pour moi d'autre moyen que de toucher violement le fond en fin d'année.
Scarifications sur un coup de colere.

J'ai toujours adoré les sacrifications, et je voulais un nouveau tatouage.
Ba jme le suis offert pour noel. Coup de souffrance insuportable, Objet a porté de soi + bras sous mes yeux + colere = des belles zebrures sur le bras.

Elles sont belles, je les aie toujours voulu.
Ainsi va la vie, je suis mon fil, et je ne me sens pas bien quand je m'apprete à ne pas le suivre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ecrire pour avancer... Empty Re: Ecrire pour avancer...

Message par Invité Dim 28 Fév 2016 - 20:57

Ecrire quand je vais mal me permet de vider le sac et de prendre du recul sur la situation traversée. Parfois même une solution apparaît pendant ce moment, souvent si simple qu'elle passait sous nez. C'est quelquechose que j'aimerais pratiquer plus régulièrement, mais dur de s'y mettre hormis quand je suis vraiment mal. Cela m'est très utile.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ecrire pour avancer... Empty Re: Ecrire pour avancer...

Message par Invité Dim 28 Fév 2016 - 22:40

Ces écritures apportent effectivement à courts termes.
Mais il y a aussi un bénéfice à se relire plus tard, de quelques mois à quelques années.
Il peut alors y avoir la surprise de se découvrir avec un regard autre et de constater que l'on a écris des choses que l'on ne savait pas au moment où les mots sont posés. Ces mots ou des expressions prennent un autre sens.

C'est un peut comme ces discussions que l'on peut avoir de temps en temps et où l'on formalise une pensée insoupçonnée. Dans ces cas là, on s'apporte quelques fois autant que l'autre nous apporte

Il en va ainsi de la relecture de ses propres écrits. Le temps passant, on a évolué et c'est comme un échange avec un autre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ecrire pour avancer... Empty Re: Ecrire pour avancer...

Message par Invité Dim 28 Fév 2016 - 22:54

J'ai beaucoup écrit aussi entre juillet et maintenant, quand ça n'allait vraiment pas bien. Maintenant, j'ai envie d'écrire sur autre chose que sur moi. L'inspiration arrive difficilement.
Envie, mais rien à dire.
Ca reviendra.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ecrire pour avancer... Empty Re: Ecrire pour avancer...

Message par Bibo Dim 28 Fév 2016 - 23:13

L'écriture est utilisée en thérapie. Elle se pré-nomme «écriture expressive». On observe des résultats après seulement 3 séances de 15 minutes. Bien sûr les effets bénéfiques (diminution des pensées intrusives, amélioration de l'état générale de santé) n'apparaissent pas en écrivant n'importe quoi. La consigne est très simple, il suffit d'écrire à propos d’événement(s) vécu(s) difficile(s).

Une thèse en libre accès à propos : https://hal.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/421149/filename/These_BANNOUR_2009_L_ecriture_expressive_et_ses_effets.pdf

Pas besoin de tout ça pour se rendre compte du soulagement que peu avoir le simple fait de poser des mots sur une situation et des émotions.
Bibo
Bibo

Messages : 2566
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 30
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

https://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum