Conseiller financier viré car trop honnête...

Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par Philou77 le Sam 9 Jan 2016 - 16:00

Bonjour à tous,

Je simplifie un peu pour pas écrire une auto-biographie, mais voici ce qui m'est arrivé.

Conseiller financier dans le domaine de la gestion de patrimoine, j'ai toujours apporté le plus grand soin à mon travail et surtout toujours souhaité construire des relations de confiance avec mes clients. Normal dans mon métier... Le client nous confie bien souvent les économies de toute une vie !

J'ai été engagé dans mon dernier job pour, d'une part améliorer la qualité du service de gestion de mon employeur et, d'autre part pour aller chercher de nouveaux clients.

Après quelques jours dans cette petite entreprise de conseils et de gestion, j'ai réalisé l'ampleur du problème... Une vraie catastrophe ! Aucun respect des règles et des lois. Aucun professionnalisme, aucune rigueur et un gros manque de compétences de la part de l'équipe en contact avec le client et de l'équipe responsable de la gestion/stratégie d'investissement. Tout cela chapeauté par un certain dédain des intérêts du client et une tarification dans le haut du marché. Bref, impossible de me mettre à prospecter dans des conditions pareilles !

Rapidement, je fais l'état des lieux, je propose des solutions pour améliorer les process à moindre coût, pour augmenter la qualité du service et l'efficacité des réunions. Je mets solidement la main à la pâte pour mettre tout en place, réduire les risques, améliorer les performances, dans les semaines qui suivent. Mais, rapidement, on me reproche d'"oublier" ma casquette commerciale et la prospection de clients. Rappelant que Rome ne s'est pas faite en 1 jour, je gagne un peu de temps en étant convaincu que tout va dans la bonne direction et qu'en quelques semaines le terrain sera prêt pour être suffisamment qualitatif pour développer la clientèle.

Malheureusement, les résultats de l'entreprise ne sont pas bons et on me rabâche régulièrement les oreilles avec des messages du style "il faut penser à ramener du chiffre".

Lors d'une réunion informelle avec mes 2 patrons, on me reproche d'être trop honnête car je pense trop aux intérêts des clients. Moi, je leur réponds que c'est un métier où on construit des relations win-win à long terme et que s'ils gardent le yeux rivés sur les chiffres à la petite semaine, ils vont faire des bêtises. Je leur dis aussi que si je dois perdre mon boulot parce que je suis trop honnête, j'en serais fier (là, j'aurais peut-être dû m'abstenir...). 2 jours plus tard, je suis convoqué en réunion où on m'explique que je fais très bien mon boulot technique mais qu'ils sont très déçus de mes performances commerciales. Du coup, comme l'entreprise est en difficultés, ils me demandent de faire un effort de 20% sur mon salaire...

Il me faut 2 jours pour m'en remettre. Mais, je reviens avec une analyse approfondie de mes résultats et je leur montre que, d'une part ma rentabilité commerciale est exponentielle et, d'autre part, mon chiffre d'affaire comble quasiment mon salaire en 6 mois. Je suis donc très fier de mon boulot et je leur dit que je vais continuer comme ça. Donc, je n'accepte pas la réduction de mon salaire qui me semble d'ailleurs déjà sensiblement en-dessous des normes du marché.

10 jours plus tard, je suis convoqué pour mon licenciement. On me répète que je fais du super boulot au niveau technique, mais comme l'entreprise est en difficultés, et que j'ai refusé la baisse de salaire, ils ne peuvent pas me garder...

Le comble: sur ma feuille de chômage, ils ont indiqué le motif de licenciement suivant: "ne répond pas aux attentes qu'on peut raisonnablement avoir après 6 mois".

J'ai l'impression que j'ai été au clash et que ça m'a coûté mon poste. En même temps, je suis heureux de ne plus devoir travailler pour des gens qui sont si peu honnêtes avec leurs clients.

Maintenant, je cherche du boulot dans le secteur car je suis passionné par ce métier. Mais, je me demande s'il existe sur cette terre une entreprise de conseils et de gestion où je ne serai pas invité à faire des écarts par rapport à mes valeurs.

Votre expérience m'intéresse ! Est-ce que l'un d'entre vous est conseiller financier/banquier privé/ conseiller en gestion de patrimoine ?

Dans le commerce, on ne peut pas survivre si on ne garde pas une marge confortable pour se payer et pour affronter les lendemains difficiles. Mais, vendre de la mauvaise qualité au prix du luxe, ça je peux pas faire !

Et vous, est-ce que vous arrivez à mettre vos valeurs au frigo pour faire des affaires ou est-ce que vous arrivez à faire des affaires tout en respectant vos valeurs ?

Au plaisir de vous lire
Philou77
Philou77

Messages : 9
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par Eliade le Dim 10 Jan 2016 - 0:48

Hello philou. Cela ne m etonne pas. Ce job que je pense pouvoir bien me representer pour avoir fait des etudes connexes et etre intervenue sur la reglementation mif, me semble schizo : on vous paye pour vendre, tout en vous faisant passer piur des conseiller.
Deux conseils a te donner.
Conseil 1 : Keep cool, la reglementation va dans ton sens, puisqu elle n acceptera plus desormais comme tu dois le savoir de pouvoir cumuler retrocessions et statutbde conseiller "independant". Autrement dit, tu nauras plus qu a te tourner vers les structures ayant choisi la deuxieme option.
2 eme conseil : tourne toi vers les fintechs. En France, les gens ne sont pas habitues a acheter le services. Ce qui le feront se tourneront probablement vers des structures a moindres couts, les robo advisors.j imagine que le contact client compte pour toi, mais si au dela du contact c est le service qui te tient a coeur, je te conseille d envisager d integrer une societe qui a eu au moins le reflexe de se diversifier sur ce domaine. En effet, ton experience peut aider a parametrer les moteurs de conseils, a mieux apprehender les besoins, les biais comportementaux, les contraintes de liquidite (bref tout ce que tu sais mieux que moi...
En olus en faisant ca tu ferais d une pierre 2 coup, car une start up, si un minimum saine, ca doit etre un endroit sympa pour un zebre je pense.


Eliade

Messages : 96
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 38
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par Eliade le Dim 10 Jan 2016 - 1:02

Je viens de me relire quel desastre cette orthographe apres minuit !
Juste une correc de fonds : en France les gens ne sont pas habitués a acheter des services...de conseil.
D ailleurs au lieu de "rejoindre" un fintech, pourquoi ne pas plutot te lancer tout court au moins le temps de retrouver (ce qui te permettra d ailleurs de trouver plus vite ! ) Un site ludique et clair de comparateur de dispositifs financier, expliqué comme a ta grand mere avec des dessins et pas plus de 3 fleches par tableau Smile (tres important, parce que en france, c est tristement la ou est le fric : chez mamie).
En tout cas tu as de la chance de trouver ca passionnant. Moi il a fallu que ja attende 12 ans de travail pour me rendre compte que ce n est pas la finance mais la reglementation (pour empecher des gens comme te patrons de faire n importe quoi) qui me passionnait...coller a ces valeurs c est essentiel pour etre motivé.(et qd t es zebre, indispensable j ai l impression a lire ce qui se passe ici)
Tiens moi au courant !

Eliade

Messages : 96
Date d'inscription : 10/08/2013
Age : 38
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par Invité le Dim 10 Jan 2016 - 1:10

Hello Philou77,

As-tu essayé de créer ton entreprise ?
Je veux dire de devenir courtier, agent etc.

Je suis chef d'entreprise et mon conseiller en assurances pour chefs d'entreprises est juste "top" !
On m'a parlé de lui pour son authenticité.
Et j'ai fait appel à lui pour son authenticité.

Tu peux choisir ton positionnement sur le marché (donc ta clientèle).
Et je peux te dire que dans ces métiers, savoir que l'on a affaire à un professionnel qui joue l'authenticité et le long terme, c'est forcément gagnant !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par Cyane le Dim 10 Jan 2016 - 22:43

Perso, je n'y connais rien, mais toi est-ce que tu connais la Nef ? (banque éthique)

Pour ce qui est de Valeurs/Faire des affaires, le sujet m'intéresse ! ( moi je n'y arrive pas... encore ??)
Ca pourrait faire l'objet d'un nouveau fil ...
Cyane
Cyane

Messages : 21
Date d'inscription : 04/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par higeekomori le Mer 13 Jan 2016 - 16:14

Bonjour Philou. Bonjour à tous les autres intervenants présents et à venir.

Philou77 a écrit:Je simplifie un peu pour pas écrire une auto-biographie, mais voici ce qui m'est arrivé.
En même temps, à trop synthétiser une histoire, on fini par en perdre complètement l'environnement. La taille de ton texte me semble quant-à moi tout à fait bien proportionnée. ;-)

Aucun respect des règles et des lois.  Aucun professionnalisme, aucune rigueur et un gros manque de compétences de la part de l'équipe en contact avec le client et de l'équipe responsable de la gestion/stratégie d'investissement.  Tout cela chapeauté par un certain dédain des intérêts du client et une tarification dans le haut du marché.
Ce que tu nous dis là me fait irrésistiblement penser à un embarquement sur le Titanic... Sans bouée et sans canot, évidemment...

je propose des solutions pour améliorer les process à moindre coût, pour augmenter la qualité du service et l'efficacité des réunions. ... Mais, rapidement, on me reproche d'"oublier" ma casquette commerciale et la prospection de clients.

Scénario 1 : Tu es tombé sur une bande de joyeux escrocs qui ont surtout voulu que tu sois commercial avant tout. Si en même temps, tu pouvais par ta fraicheur leur apporter quelques pistes techniques dont ils pourraient un peu plus tard s'attribuer tous les lauriers, why not!

Scénario 2 : Tu es tombé effectivement sur une sacrée bande de bras cassés qui n'ont carrément pas vu ton potentiel, auquel cas sans doute se sont-ils imaginés que tu allais prendre trop d'aise dans ton costume de conseillé technique et que tu ne tiendrais pas alors ton rang aussi humblement qu'ils l'auraient souhaité. A te regarder faire, ils se sont peut-être dit que tu allais surement leur grignoter la place jusqu'à devenir potentiellement dangereux pour leur position managériale.

Pour ma part, j'ai connu les deux scénarios pour deux situations différentes. Pour le premier cas, je me suis fait traiter de bon-à-rien juste avant de me faire voler mes idées. Mais voilà, à 19 ans, on a pas toujours l'esprit et les ressources nécessaires pour contre-attaquer quelqu'un qui vous est vendu par son entourage comme un notable incontournable dont la vengeance peut-être implacable. Pour le deuxième cas, ayant en lumière et en mémoire le premier cas sus-cité, j'ai vite compris vers 20 ans qu'il fallait prendre rapidement la tangente avant que de devenir "l'homme à abattre".

Quand proposition est offerte entre le "marche" ou le "crève", mieux vaut encore "tangenter" rapidement en solo et ne pas pleurer une seule seconde sur les cadavre à venir de ceux qui ne remarquent pas le ras-de-marée assassin prochainement les submerger de leur propre bêtise.

Rappelant que Rome ne s'est pas faite en 1 jour,
Et même pas en un seul siècle...

Malheureusement, les résultats de l'entreprise ne sont pas bons et on me rabâche régulièrement les oreilles avec des messages du style "il faut penser à ramener du chiffre".
Si ces deux gestionnaires n'ont mêmes pas la capacité de comprendre que l'effet d'inertie d'une gestion déplorable ne se lève pas comme ça en quelques clients ramenés dans le portefeuille d'affaires, c'est à se demander s'ils sont vraiment capables d'être visionnaires à long terme... Apparemment, t'es tombé sur des petits joueurs, semble-t-il...

Lors d'une réunion informelle avec mes 2 patrons, on me reproche d'être trop honnête car je pense trop aux intérêts des clients.
Si leur formulation a bien été exactement comme tu le présentes, c'est à dire nommément : "Philippe, tu es trop honnête...", il y avait déjà là de quoi sortir du bureau en ne se sentant plus faire partie de la maison. Mon patron me dirait ça qu'il peut être sûr de me voir me dresser en face de lui comme un ennemi, voire un rival direct. Pas d’honnêteté dans le métier? Tchao!! Car mieux vaut encore être en porte-à-faux et potentiellement futur chômeur que l'âme torturée par des choix contradictoires et les pinces aux poignets en cas de poursuites judiciaires...

s'ils gardent le yeux rivés sur les chiffres à la petite semaine, ils vont faire des bêtises.
Et bien qu'ils les fassent les bêtises! Et plus vite ils auront coulé, mieux le marché et la clientèle s'en portera ( à cela bien évidemment je n'inclue pas les acteurs corolaires comme les tribunaux de commerce et de justice, par exemple, qui sont bien trop nombreux pour être cités ici... Ceux-là même qui sont saturés et ont du travail pour 1000 ans grâce à des gars comme ça... )

Je leur dis aussi que si je dois perdre mon boulot parce que je suis trop honnête, j'en serais fier (là, j'aurais peut-être dû m'abstenir...).
Non, justement, je ne crois pas. Certes, le prix de l’honnêteté est plus cher payé tout de suite puisque la maison ne fait pas crédit, mais à long terme, c'est bien meilleur que de rester à fréquenter ceux-là qui, comme des gueuses de plomb, peuvent entrainer toute une vie vers le bas...

Du coup, comme l'entreprise est en difficultés, ils me demandent de faire un effort de 20% sur mon salaire...
Tu ne l'a peut-être pas vu, mais, présenté comme ça, ça semble être une invitation directe au départ. A entendre par là qu'il fallait mieux te dégouter du job que de t'avouer directement ceci : "Écoute Philippe, tu nous emmerdes! Tu ne marches de notre pas, donc t'es viré. Tu peux prendre ton carton et ta plante verte, tu pars ce soir même..."

Mais, je reviens avec une analyse approfondie de mes résultats et je leur montre que, d'une part ma rentabilité commerciale est exponentielle et, d'autre part, mon chiffre d'affaire comble quasiment mon salaire en 6 mois.
10 jours plus tard, je suis convoqué pour mon licenciement.
Y a pas plus sourd que quelqu'un qui ne veut pas entendre... Tu aurais de toute façon pu leur démontrer par A + B que la sortie de crise était possible sous d'autres oracles certifiés et re-certifiés qu'ils t'auraient apparemment licencié quand-même...

On me répète que je fais du super boulot au niveau technique, mais comme l'entreprise est en difficultés, et que j'ai refusé la baisse de salaire, ils ne peuvent pas me garder...
Bah, encore heureux qu'ils t'aient servi la formule de politesse réservée pour la sortie! Il n'aurait plus manqué que ça qu'ils te disent en lieu et place la vérité nue : "Ecoute mec, on a d'abord fait ce qu'on a pu pour que nous mange dans la main. Mais, comme tu as fait de la résistance puis que tu n'as pas voulu te tirer de toi-même quand on t'a invité à le faire, tu ne nous laisse plus guère le choix que de te faire sortir du business par la petite porte. Sois encore heureux que la loi nous oblige à te verser une indemnité de licenciement car, à l'époque du far-west, une corde et une haute branche en plein désert auraient très bien pu faire l'affaire!"

Le comble: sur ma feuille de chômage, ils ont indiqué le motif de licenciement suivant: "ne répond pas aux attentes qu'on peut raisonnablement avoir après 6 mois".
Non, non, ça veut bien dire ce que ça veut dire... mais en langage administrativo-administratif. Comme je possède un M3 ( Master niveau 3 qui n'existe pas...lol ) pour ce novlangue en bois de buis, je te traduirais bien tout ça en : "Pas servile ni endoctrinable, donc il aurait pu nous coûter encore de nombreux efforts et un peu plus de fric si ça avait duré. Next!"

J'ai l'impression que j'ai été au clash et que ça m'a coûté mon poste.
Quoi, quel poste? Ha oui, tu veux dire, cette étroite assise en bois dur nommée chaise électrique, sachant que tu as la surprise de ne pas savoir qui vraiment a la main sur le contacteur 2000 volts...

En même temps, je suis heureux de ne plus devoir travailler pour des gens qui sont si peu honnêtes avec leurs clients.
Le pire dans tout ça, c'est que tu vas surement te souvenir du nom de leur boite pour un bon bout de temps. Bref, pas de quoi leur faire une belle pub dans les milieux autorisés de la finance patrimoniale.

Mais, je me demande s'il existe sur cette terre une entreprise de conseils et de gestion où je ne serai pas invité à faire des écarts par rapport à mes valeurs.
La réponse est clairement non. La manipulation d'argent appelle toujours la magouille...

Est-ce que l'un d'entre vous est conseiller financier/banquier privé/ conseiller en gestion de patrimoine ?
A une époque, j'ai posé les deux pieds sur le reflet d'un des visages de la finance, et je les retiré très vite... Sous mes semelles, cette flaque difforme avait des eaux bien trop fangeuses et sombres pour que je m'y sente à mon aise.

Et vous, est-ce que vous arrivez à mettre vos valeurs au frigo pour faire des affaires ou est-ce que vous arrivez à faire des affaires tout en respectant vos valeurs ?

C'est marrant, cette question peut avoir deux sens, t'en étais-tu rendu compte?

A propos de mes valeurs patrimoniales :
J'ai appris à vivre très modestement sans privation réelle, donc je n'introduis aucune de mes valeurs sur quelque marché que ce soit. Toutefois, même si je suis loin de pratiquer sciemment l'optimisation fiscale ou la mise sous contact de mon épargne, ça ne m’empêche pas de m'intéresser de très près au monde financier global et ses niches multiples pour bien comprendre les différents leviers politiques, économiques, et commerciaux qui régissent le monde dans lequel je vis, car rien n'est jamais mieux que de bien connaitre l'Hydre infâme afin de savoir anticiper finement les attaques de ses multiples têtes...

A propos de mes valeurs morales :
A tout dire, j'ai préféré cesser de faire des affaires. Certes, j'ai étêté rapidement la progression de ma carrière, mais à bien y regarder, je me suis dit qu'il valait mieux cultiver les fondements de l'Homme que ceux du professionnel. Du coup, je suis aujourd'hui en cohérence avec moi, et ça......................
.
.
.
.
.
.
.
...ça n'a pas de prix. Wink
higeekomori
higeekomori

Messages : 871
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par Philou77 le Mer 13 Jan 2016 - 16:37

Merci Eliade, Bérénice, Cyane et higeekomori pour vos messages Very Happy
Je reste passionné par mon métier et j'envisage d'écrire un livre qui présente la méthode d'investissement "idéale" avec les règles de base pour gérer un portefeuille.
Je ne vais pas gagner ma vie avec ça, mais ce sera un peu comme un "testament" car je crois que je vais changer de métier.

Au plaisir
Philou77
Philou77

Messages : 9
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par higeekomori le Jeu 14 Jan 2016 - 12:29

Je ne vais pas gagner ma vie avec ça
Tu gagneras surement mieux ta vie par la rédaction soignée d'un guide technique que par la création d'un roman... Certes, ça semble moins noble de prime abord, mais des écrivains romanesques, il y a en a tellement plein les rues ( et même des très bons ! ) que les éditeurs n'ont qu'à se baisser pour en ramasser un qui trainait là, justement sous le pas...

mais ce sera un peu comme un "testament" car je crois que je vais changer de métier.
Libre à toi d'aller courir d'autres horizons et clore ce chapitre professionnel. Cependant, vers quoi voudrais-tu te diriger ? A l'ère d'une précarité professionnelle qui nous est vendu comme étant tout autant inévitable que comme le remède miracle d'une baisse organisée du chômage, il n'est pas idiot de se projeter mentalement pour établir un bon choix.....

Bonne journée, et à plus tard.
higeekomori
higeekomori

Messages : 871
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par isadora le Ven 15 Jan 2016 - 15:21

en même temps, s'appeler filou et prétendre être honnête...
isadora
isadora

Messages : 1966
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par Orange sulfurique le Lun 18 Jan 2016 - 18:29

Bonjour Philou
Ce que je vais te dire ne vas probablement pas de rassurer mais au moins te préparer pour a suite. Bien, durant ma longue carrière j'ai été amenée à travailler avec beaucoup beaucoup de gens et l'hypocrisie à laquelle tu as fait face, ce reproche de trop bien faire ton travail semble concerné une écrasante majorité de personnes. Certains d'entres nous s'en accomode, rentre dans le rang ou d'autres se battent jusqu'à la fin pour pouvoir s'apprécier personnellement et c'est ce ue je t'invite à faire.
Vis, grandis, tente d'assembler tout ce qu'il faut pour avoir le moins de personnes au-dessus de toi et pouvoir mener ta carrière selon TA vision.

Bonne continuation et bon courage flower
Orange sulfurique
Orange sulfurique

Messages : 32
Date d'inscription : 16/01/2016
Age : 71
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par espérance le Lun 18 Jan 2016 - 23:00

Je voudrais apporter un autre son de cloche :

Comme je ne m'y connaissais pas très bien concernant ces questions, et n'étais pas non plus entourée de gens qui pouvaient me conseiller, j'ai dit, un peu désemparée,  à mon conseiller bancaire,  Hum, je me jette à l'eau, avec le gros risque de faire rigoler certains : "J'attends de vous que vous vous comportiez envers moi comme un frère et non comme un commerçant"  Very Happy Eh bien je dois dire que je n'ai jamais eu à me plaindre de sa gestion prudente qui me convient. Il occupe, en dehors de la banque connue où il travaille, des responsabilités que, je pense, on ne doit pas confier à n'importe qui. Il me rappelle de temps en temps en souriant la réflexion que je lui ai faite. Un jour je lui ai dit "Cela vous a fait rire". "Non", m'a-t-il répondu, "cela m'a plu".

espérance

Messages : 1079
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par Philou77 le Mar 19 Jan 2016 - 15:19

Merci pour ton message, Esperance. Cela veut dire que tu lui voue une confiance aveugle. C'est une manière de voir les choses. Mais, si ça ne fonctionne pas comme tu le souhaites, tu ne pourras pas invoquer sa responsabilité.

Moi, j'essaie toujours de comprendre. Si l'autre essaie de m'embrouiller ou de contourner la question, je le jette immédiatement.

Je jette beaucoup de monde...

Mais, il y a de temps en temps des gens qui en valent la peine. Alors, je leur fais confiance à 90% car je garde toujours un oeil sur ce qu'ils font.
Philou77
Philou77

Messages : 9
Date d'inscription : 06/07/2014
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par espérance le Mar 19 Jan 2016 - 16:44

Hou la Philou Very Happy Je n'ai pas dit que je le considérais comme infaillible, ni que je ne lisais pas les rapports qui me sont envoyés. Mais je le considère comme étant honnête et compétent dans le cadre d'une gestion prudente qui me convient. Je me demande de toute façon comment on peut invoquer la responsabilité d'un conseiller financier, étant donné que concernant les placements on ne peut jamais être sûr à 100 % de quoi que ce soit. Cela me rappelle un oncle qui avait des responsabilités économiques, à titre bénévole, dans le cadre d'une association dont il était le Président, et qui pressait de questions  son conseiller. Celui-ci lui répondait avec honnêteté et réalisme : M. X si je pouvais savoir vous ne me verriez pas là où je suis, mais je serais les doigts de pieds en éventail au soleil sur la côte, (d'azur).


Dernière édition par espérance le Mar 19 Jan 2016 - 20:41, édité 1 fois

espérance

Messages : 1079
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par Blossac le Mar 19 Jan 2016 - 20:00

Bonjour,
Je travaille aussi en Banque, dans un réseau très connu.
Contrairement à toi, je fais du chiffre. C'est sûr! J'ai même été embauché pour ça.
Même si j'essaie d'être proche de mes clients, c'est mon métier de vendre et plutôt que conseiller financier, ce qu'on attend de moi c'est d'être conseiller commercial.
Cela ne pose pas de problème. j'y prends même du plaisir.
Vendre n'est pas un gros mot. On dirait que pour certain, c'est tabou, comme si la vertu résidait dans une sorte de "don de soi".
Les flux d'argents semblent "sales" comme s'il s'agissait de flux corporels. Il faut dépasser ce stade!
Vendre un PEA n'est pas forcément négatif. Effectivement, il faut essayer de respecter le profil Mif du client, s'il est prudent , on privilégie des obligations plutôt que des actions mais les clients ont aussi parfois du mal à comprendre que rentabilité= risque.
Et ça n'est pas avec un Livret A que leurs placements rapporteront...
J'en ai assez d'entendre que les banquiers sont de voleurs. C'est faux. En tout cas pas plus que le garagiste ou le boulanger du coin qui vend des tartes surgelées à prix d'or. Le système est comme ça: Il faut de la rentabilité.
Blossac
Blossac

Messages : 819
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 43
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par higeekomori le Mer 20 Jan 2016 - 15:15

Blossac a écrit:Le système est comme ça: Il faut de la rentabilité.
Spoiler:
Et si cette soif de rentabilité en arrivait à compromettre justement le système même qui la porte, à trop boire, ne finit-on pas par vomir ?

( clairement, je sais que je m'écarte du sujet initial ouvert par Phillou. Si une réponse est nécessaire à ce propos, on peut s'engager en MP... Moi, ça me va aussi... )
higeekomori
higeekomori

Messages : 871
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller financier viré car trop honnête... Empty Re: Conseiller financier viré car trop honnête...

Message par espérance le Mer 20 Jan 2016 - 16:49

Blossac :

"J'en ai assez d'entendre que les banquiers sont de voleurs. C'est faux. En tout cas pas plus que le garagiste ou le boulanger du coin qui vend des tartes surgelées à prix d'or. Le système est comme ça: Il faut de la rentabilité."

Tu as raison, ce n'est pas parce que certains ont une mauvaise conception de leur mission que les banquiers sont par définition des voleurs, ni que la recherche de la rentabilité est  mauvaise dans l'absolu. J'ai toujours entendu mon père dire qu'une bonne affaire était une affaire qui était bonne pour les deux parties. A cet égard, tu m'excuseras, mais je trouve qu'il n'est pas opportun de dire que le banquier, qui exerce son métier utile avec conscience, n'est pas "plus voleur" que le boulanger qui vend à prix d'or des tartes surgelées. Le problème est simplement que le boulanger qui vend à prix d'or des tartes surgelées ne fait pas son métier avec conscience. Mais si ses tartes sont faites tous les jours avec amour, et vendues, disons au juste prix des bons produits, peut-être, grâce à la bonne réputation qu'il se fera, la charge de travail, et par voie de conséquence, la rentabilité de son commerce augmentant, devra-t-il embaucher une vendeuse supplémentaire, et ainsi tout le monde sera gagnant. Cela fait partie du système, comme tu le dis, il n'est pas mauvais en lui-même, et rien n'empêche de lui donner une bonne orientation. D'ailleurs à part quelques mouchoirs de poche comme Cuba, la République Démocratique du Congo, ou la Corée du Nord, malgré ses défauts, rien n'est parfait, c'est le seul qui subsiste.

espérance

Messages : 1079
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum