Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ...

+9
Sylph
horizon artificiel
RonaldMcDonald
Confiteor
My_illusion
Darth Lord Tiger Kalthu
ShineFlower
lae
Akilab
13 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ... - Page 2 Empty Re: Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ...

Message par Bimbang Jeu 13 Mai 2021 - 16:57

Akilab, bienvenue à toi.
Navrée de l'accueil qui t'a été fait, mais bref !

Sinon, j'ai vu dans la liste de tes activités, que tu avais fait quelques chantiers participatifs, et je me demandais si tu n'avais pas, par hasard, des connaissances sur la construction d'un rocket stove. On voit des chantiers participatif pour ça sur internet, mais difficile de faire la part des choses, et si les trucs sont sérieux.

Merci si tu as des infos, sinon, pas grave hein Wink

Bimbang

Messages : 6343
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ... - Page 2 Empty Re: Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ...

Message par Akilab Ven 14 Mai 2021 - 14:43

Salut Bimbang,

je connaissais une association qui s'appelle "les feux follets" en Drôme, elle propose justement ce genre de stage. Après tout dépend quel type de poêle turbo tu veux réaliser. Personnellement, j'ai regardé la chaîne YT de Barnabé Chaillot. Je m'en suis construit un petit avec de grandes boîtes de conserves. C'est facile à faire, ça tient quelques mois et c'est recyclable. J'avais trouvé les plans sur YT aussi. Il y a plein de passionnés, il faut juste les trouver !
Akilab
Akilab

Messages : 31
Date d'inscription : 25/12/2015
Age : 39
Localisation : Quelque part sur la Terre

Revenir en haut Aller en bas

Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ... - Page 2 Empty Re: Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ...

Message par Bimbang Ven 14 Mai 2021 - 18:56

Il n'a pas tenu longtemps ?
Mon homme voudrait installer ce système de chauffage dans notre nouveau chez nous, et sur le net, beaucoup de choses que j'ai trouvé, c'était de la construction dans une grange ou un garage.. pas dans un salon, et ça me rassure moyen. mouais
Bimbang
Bimbang

Messages : 6343
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ... - Page 2 Empty Re: Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ...

Message par Akilab Lun 17 Mai 2021 - 10:02

Il y a plein de modèles, du petit truc de camping portable à des systèmes de cuisson solides et fixes.

Par contre, je ne pense pas que ça soit adapté au chauffage d'un salon puisque le but est de cramer le plus vite possible un minimum de bois pour obtenir une bonne combustion avec le moins de perte possible, ce qui est adapté à la cuisson ou au chauffage de l'eau, par exemple.

Ne te faudrait-il pas un poêle de masse plutôt ?

Je ne sais pas s'il y a de la documentation technique "homologuée" pour les systèmes de chauffage auto-construits. Il y a moyen que ton assureur tire la tronche si vous mettez un poêle bricolé dans votre maison !
Akilab
Akilab

Messages : 31
Date d'inscription : 25/12/2015
Age : 39
Localisation : Quelque part sur la Terre

Revenir en haut Aller en bas

Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ... - Page 2 Empty Re: Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ...

Message par Bimbang Lun 17 Mai 2021 - 22:19

Mon homme cause effectivement d'un poêle de masse avec le système rocket stove.
Par exemple, ce genre là : http://delaterreaumur.com/index.php/formation-auto-construction-dun-rocket-stove/

Ouais voila. Tu tapes dans le cœur de mon problème. Le coté réglementaire.
C'est rarement abordé dans ce qu'on trouve.
Je crois qu'il va encore me trouver rabat joie
Bimbang
Bimbang

Messages : 6343
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ... - Page 2 Empty Re: Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ...

Message par Akilab Lun 26 Sep 2022 - 15:58

Bon, je continue mon petit "journal intime annuel" ... Quoi de neuf depuis 1 an ?

Plein de bonheur entrecoupé d'une phase hivernale de dépression sévère post-covid (octobre 2021). De la danse et de l'amour en pagaille, de très belles relations épanouissantes, des aventures et des rencontres improbables. Grosse prise de confiance en moi (qui semble ne pas déplaire à la gente féminine, la poly-saturation me guette !). Fatigué de trop de bénévolat, de danse et de sexe cet été. Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ... - Page 2 1f606

L'envie de quitter le pays m'est passé. Toujours sensible à la souffrance des animaux, je reprends le militantisme sur Paris. J'ai enfin accepté que l'humanité courait à sa perte et que la majorité silencieuse s'en battait les couilles. Dansons dans la maison en flammes comme des abrutis. Plus rien ne nous sauvera désormais : monde fini, droit devant ! Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ... - Page 2 2708
Akilab
Akilab

Messages : 31
Date d'inscription : 25/12/2015
Age : 39
Localisation : Quelque part sur la Terre

Revenir en haut Aller en bas

Tiens, il y a d'étranges êtres zébrés par ici ... - Page 2 Empty RE : A PROPOS DES DIFFERENCES DE CLASSES SOCIALES

Message par Paradise.Paradise Mar 27 Sep 2022 - 19:21

Je voudrais m’exprimer sur le sujet de cette présentation que je viens de lire à propos d’Akilab.

D’abord, pour commencer, je tiens à préciser que je pratique dans la mesure du possible une attitude non jugeante et j’essaie aussi de rester la plus neutre qu’il m’est possible de l’être (je précise, car personne n’est jamais réellement neutre à 100%, et l’objectivité est un art que seuls certains scientifiques parviennent à atteindre réellement). Je précise aussi que je vais beaucoup parler de moi, ceci afin d’apporter un autre point de vue sur ce débat au sujet des différences de classes sociales.

J’ai lu l’entièreté des messages publiés dans le fil de discussion de la présentation d’Akilab. Franchement il y a bien plus traumatisant pour un être humain dans une vie que de devoir payer des impôts et des cotisations pour d’autres personnes en besoin. Quand bien même cette personne serait une grosse masse de paresse et d’oisiveté. Il y a réellement des expériences dans la vie qui sont traumatisantes : pensez à tous les crimes sexuels et incestueux commis à l’encontre d’enfants, au chiffre noir de la pédocriminalité, pensez aux enfants  africains qui sont contraints de travvailler dès leur plus jeune âge dans des conditions  plus que difficiles. Par exemple, vous aimez le chocolat ? Mais vous n’êtes pas sans savoir que les fèves de cacao utilisées pour fabriquer le bon et délicieux chocolat dont les occidentaux se gavent provient du dur labeur des enfants d’Afrique qui doivent grimper dans les arbres pour cueillir des fèves de cacao... Bien sûr qu’il y a les profiteurs qui sont au RSA par choix, par oisiveté et par paresse. Bien évidemment cela existe, mais ces personnes sont une minorité. Et la dette dû aux évasions fiscales des multinationales et gargantuesques en comparaison à la dette due aux fraudes sociales.

Pour ma part, j’ai déjà vécu plusieurs années au RSA à rechercher du travail sans jamais pouvoir en trouver. J’ai en effet subi de la discrimination à l’emploi qui était patente en raison de mes troubles psychiatriques (Cf. plus loin). Honnêtement, je ne souhaite plus jamais de ma vie et je ne souhaite à personne de se retrouver au RSA. Car pour la majorité des gens qui perçoivent cette ressource, ce n’est pas une vie que l’on mène mais une période de survie. Je parle en connaissance de cause : passé le 20 du mois, autrefois, je n’avais presque plus rien pour me nourrir. De fait je passais mes journées à dormir pour ne pas ressentir la sensation de faim (quand on dors, on ne ressens plus la douleur). Je me réveillais uniquement pour boire de l’eau et m’hydrater.

Depuis 2021, j’ai été reconnue officiellement handicapée par la MDPH. J’ai été hospitalisée pendant 4 mois en 2020 en clinique psychiatrique pour Syndrome dépressif sévère (diagnostic à l’entrée de l’hospitalisation). Les médecins et les infirmières m’ont ensuite posé un diagnostic très lourd : psychose dissociative à caractère hébéphrénique, avec syndrome dépressif chronique et sévère, et mise en danger de soi (gestes suicidaires), sans délire et sans hallucination. J’ai eu du mal à accepter ce diagnostic, mais j’ai dû me rendre à l’évidence que j’étais vraiment malade. Aujourd’hui je vis de l’Allocation Adulte Handicapée. Je dois prendre un traitement médicamenteux très lourd avec deux anti-dépresseurs, deux neuroleptiques (je suis désormais passé à un seul car l’autre ne faisait pas d’effet significatif), un anxiolytique et un somnifère car j’ai aussi des troubles du sommeil (impossible de dormir plus de 2 heures sans médicaments).

En mars dernier, mon psychiatre avait annulé un rendez-vous via Doctolib. J’avais donc repris un nouveau rendez-vous mais la consultation était prévue pour deux mois plus tard. Ce qui a eu pour conséquence que je me suis retrouvée en rupture de traitement et sans mon médicament principal, la Venlafaxine, car le symptôme principal de la forme de schizophrénie dont je souffre est le syndrome dépressif (chronique et sévère). Pendant 5 jours je suis restée sans médicaments et ces 5 jours ont été un enfer pour moi. Je ressentais des sensations de chocs électriques dans la tête, dans mes bras et dans mes jambes, j’étais extrêmement épuisée physiquement, je tremblais comme si j’avais très froid, j’avais des spasmes musculaires quand je respirais… J’avais dû appeler le Samu sur les conseils d’une amie, les ambulanciers sont venus chez moi et m’ont amené à l’hôpital le plus proche. A l’hôpital j’ai été évalué par une psychiatre qui a estimé nécessaire que je sois hospitalisée de nouveau (elle ne voulait pas me relâcher dans la nature dans l’état dans lequel j’étais). J’ai donc passé une semaine à l’hôpital public en secteur psychiatrie.

Mon médecin psychiatre a tout fait pour que j’obtienne cette reconnaissance de personne handicapée auprès de la MDPH, pour deux raison : 1° ma lourde maladie mentale, et 2° parce que j’avais le souhait de reprendre une formation professionnelle que le seul RSA ne me permettait absolument pas de me payer. Aujourd’hui, depuis février 2022, je suis en formation professionnelle dans le domaine de la Finance intitulée « Graduate Comptable ».

Aujourd’hui je vais mieux. Très honnêtement, je me sens mal à l’aise de vivre de l’Allocation Adultes Handicapés. J’ai accepté le fait d’être une personne handicapée, mentale qui plus est. Mais j’accepte mal de vivre de l’AAH. J’aimerais avoir un « vrai métier » (une façon de parler, je ne suis pas en train de dire qu’il existe des « faux métiers » et il n’y a pas de sous métiers). Mais par vrai métier, je veux dire un métier qui me plaise, qui corresponde à mes aspirations et mes compétences. Pour l’heure, en plus de mes études en Finances, je me forme en informatique au langage Python, à l’analyse de données et aux Data sciences (domaine que j’affectionne particulièrement). Je me suis même donné un objectif : devenir Data scientist. Le problème qui se pose à moi est que j’ai pu lire sur le forum HardWare.fr les avis de data scientits professionnels et expérimentés, de scientifiques, de docteurs en physique ou d’autres sur-diplômés. Tous étaient unanimes sur le fait que pour trouver un emploi en tant que data scientist, soit il fallait une formation scientifique (par exemple en physique, bio-informatique, etc.), soit il faut pousser les études jusqu’au doctorat en informatique pour se démarquer le plus possible des autres candidats. Car manifestement, et je le vois avec toutes les publicités sur mon mur Facebook, de nombreuses écoles proposent des pseudo-formations de « data-scientist » mais qui sont en réalité très éloignées de la réalité de terrain et des compétences réelles qu’il faut avoir en mathématiques et apprentissage automatique.

Alors de ce fait, j’ai beaucoup réfléchi. Et j’ai finalement conclu que j’avais envie de poursuivre mes études jusqu’en doctorat en informatique en me spécialisant en intelligence artificielle. J’ai déjà acheté plusieurs ouvrages de data sciences, de modélisation statistique en R et Python et de linguistique informatique qui m’ont coûté très chers (de plus de 50e et 90€ le livre). J’ai plusieurs projets de recherche personnels que je compte déposer sur un site web comme e-portfolio. Honnêtement, je crois que c’est possible. Je veux croire en moi et je vois bien que je progresse en programmation Python au fur et à mesure que je valide des matières. Cela fait seulement un mois et demi que j’ai commencé à apprendre la programmation informatique en langages Python et R, et j’arrive maintenant à créer des programmes en POO (orienté objets). J’ai aussi appris les statistiques descriptives et l’analyse de données en Python. De plus, j’ai déjà validé en 2007 un diplôme de Licence en Sciences Humaines Sociales, et durant ces études j’ai appris les statistiques descriptives, inférentielles et multivariées. Bref, je ne pars pas de 0, et suis très motivée pour poursuivre ma voix dans l’informatique. Avec certaines écoles de formation à distance, je pourrai obtenir moins de temps qu’à l’université un diplôme de niveau Bac+3 en informatique et développement web. Et après j’aimerais poursuivre vers le diplôme d’ingénieur Machine Learning en 2 ans. C’est là que tout se jouera pour moi puisque c’est ce diplôme qui déterminera si je pourrais postuler ou non dans une école doctorale. Mais je crois en moi malgré la maladie. J’ai un bon traitement médicamenteux qui fonctionne bien sur moi et m’apaise vraiment.

Personnellement, je sais une seule chose sur la vie : la vie est un jeu dont personne ne sort vivant à la fin. J’ai dit tout au début de mon discours que je ne jugeais pas les personnes. C’est parce que je pense que personne ne peut juger objectivement et honnêtement une autre personne que soi si elle n’a pas marcher dans ses chaussures, si elle n’a pas vécu ce que cette personne a vécu. Regardez-moi ? Je viens tout juste d’arriver sur ce forum, et la première choses qui m’est venue à l’esprit est de me montrer sous un jour positif avec de la bonne humeur sans parler de mes souffrances. Non pas que je déplore ou dénigre les personnes qui parlent de leurs souffrances. Mais, pour vous dire que si je n’avais pas publié ce présent message, personne n’aurait jamais su que j’étais schizophrène. Et l’une des premières choses que j’ai faites ici est de proposer des jeux pour détendre l’atmosphère et passer du bon temps avec les autres membres de ce forum. Et c’est une schizophrène qui vous dit ça.

Akilab a beaucoup parlé de son existence actuelle et de la façon dont il la vivait et la ressentait. Il a exprimé des opinions plaisantes ou déplaisantes selon le point de vue et la vie de chacun. En revanche, Akilab a un peu moins parlé de son passé et de comment il a enduré certaines épreuves de sa vie. Je n’ai pas marché dans ses chaussures pour savoir pourquoi il en est venue à avoir cette vision de la vie, de l’existence et de la société occidentale (puisque c’est de celle-ci dont il est question) pour me permettre de le juger, positivement ou négativement. Je ne suis pas dans sa tête ni dans sa vie pour savoir si les raisons qui l’ont conduites à cette vision de la vie humaine sont légitimes ou non.

Honnêtement, le fil de discussion d’Akilab était bien triste à mes yeux… On est censé être sur un forum pour les personnes surdouées, par conséquent, on est censé faire preuve d’un peu plus d’intelligence et de savoir-vivre que la plupart des gens sur cette Terre, non ?

Je conçois parfaitement qu’il n’existe pas de preuves que l’empathie soit corrélée avec un haut QI (l’existence de nombreux tueurs en série très intelligents mais totalement froids émotionnellement le démontre). Mais quand même, l’empathie est une caractéristique innée chez l’être humain. Certes, elle est sélective. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas essayer de se mettre un peu à la place des autres pour tenter de les comprendre, même si c’est difficile.

Voilà, je crois avoir fait le tour du sujet que je voulais aborder. Je suis bien consciente que mon discours est très auto-centrée sur moi-même, mais je voulais simplement proposer un autre point de vue sur les vicissitudes des personnes qui n’ont pas d’emploi. Moi je rêve de pouvoir travailler un jour. Et malgré mon statut social, je bosse tous les jours sur des projets qui je m’espère pourront s’intégrer dans ma carrière professionnelle. Je ne juge pas ceux qui ne souhaitent pas travailler, au fond c’est leur vie et leur problème ou bien leur commodité. Chacun voit la vie comme il veut la voir.

Et ayez de la gratitude d'être ne vie. Nous les occidentaux n'avons pas à nous plaindre en comparaison aux habitants des régions d'Afrique où les populations n'ont pas accès à l'eau potable ou à l'éducation. On a beaucoup de chance de vivre en occident, et ça, on ne l'a pas décidé, pour la grande majorité…

À bon entendeur.
Merci à tous ceux qui auront eu le courage de me lire.
Et paix et bienveillance à tout le monde.

Paradise.Paradise

Messages : 16
Date d'inscription : 22/09/2022

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum