SOS : La bête

2 participants

Aller en bas

SOS : La bête Empty SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Mar 24 Nov 2015 - 14:02

Bonjour,

Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour ce post, mais soit.

J'ai un problème depuis toujours, je suis double. Lorsque je dors ou que je suis en état de semi-réveil (genre, avant ma douche du matin, ou après une sieste, et même parfois un peu plus, cela peut durer 15 minutes après mon levé), je ne pilote rien. Je suis en mode automatique. Et ce mode automatique possède bien un pilote, mais pas moi : la bête. La bête est immonde, irascible, violente dans ses propos, et accapare le peu de conscience que j'ai à ces moments-là pour me faire apparaître comme un connard de première, qui devrait finir sa vie dans un HP.

Dernier exemple en date : Samedi dernier.

Soirée chez mes beaux parents pour l'anniversaire de madame. 2h du matin, je fatigue et je me trouve une place où dormir un peu. Vers 3h du matin, je me réveille bizarrement, toute la famille en face, tous énervés et ma femme en pleur, et moi... couché, la tête dans le cul. Je ne comprends rien !!! Petit à petit, je reprends vraiment conscience et j'apprends que j'ai dit des trucs immondes à ma femme venue pour me réveiller. J'ai envie de pleurer rien que de me remémorer ceci : "Ta gueule connasse, dégage, je vais t'encastrer la tête dans le mur, et ta famille avec..." et d'autres trucs du genre. HORRIBLE !!! J'ai l'impression de faire un cauchemar. Je me permets de vous assurer que je n'ai jamais tenu ce genre de discours à mes êtres chers même si un petit "ferme-la" a pu se glisser dans nos engueulades à l'occasion mais rien de plus. On en a reparlé au calme ensuite, tous ensemble et le calme est revenu. Je ne me souviens de rien d'autre que ce qui m'a été raconté. Je ne sais plus quoi faire...

D'habitude, c'est moins sauvage au dire de mes proches (ma femme et mes frangines ont été témoins de ça). Là, la bête a atteint un paroxysme de cruauté. Je ne contrôle rien dans ces moments... Avez-vous déjà vécu cela ? Ça ressemble à une sorte de somnambulisme morbide... J'ai peur de ce que je peux faire sans m'en rendre compte.

Que faire pour prendre et garder le contrôle d'après vous ? HELP !!
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 14:21

panda31 a écrit:Bonjour,

Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour ce post, mais soit.

J'ai un problème depuis toujours, je suis double. Lorsque je dors ou que je suis en état de semi-réveil (genre, avant ma douche du matin, ou après une sieste, et même parfois un peu plus, cela peut durer 15 minutes après mon levé), je ne pilote rien. Je suis en mode automatique. Et ce mode automatique possède bien un pilote, mais pas moi : la bête. La bête est immonde, irascible, violente dans ses propos, et accapare le peu de conscience que j'ai à ces moments-là pour me faire apparaître comme un connard de première, qui devrait finir sa vie dans un HP.

Dernier exemple en date : Samedi dernier.

Soirée chez mes beaux parents pour l'anniversaire de madame. 2h du matin, je fatigue et je me trouve une place où dormir un peu. Vers 3h du matin, je me réveille bizarrement, toute la famille en face, tous énervés et ma femme en pleur, et moi... couché, la tête dans le cul. Je ne comprends rien !!! Petit à petit, je reprends vraiment conscience et j'apprends que j'ai dit des trucs immondes à ma femme venue pour me réveiller. J'ai envie de pleurer rien que de me remémorer ceci : "Ta gueule connasse, dégage, je vais t'encastrer la tête dans le mur, et ta famille avec..." et d'autres trucs du genre. HORRIBLE !!! J'ai l'impression de faire un cauchemar. Je me permets de vous assurer que je n'ai jamais tenu ce genre de discours à mes êtres chers même si un petit "ferme-la" a pu se glisser dans nos engueulades à l'occasion mais rien de plus. On en a reparlé au calme ensuite, tous ensemble et le calme est revenu. Je ne me souviens de rien d'autre que ce qui m'a été raconté. Je ne sais plus quoi faire...

D'habitude, c'est moins sauvage au dire de mes proches (ma femme et mes frangines ont été témoins de ça). Là, la bête a atteint un paroxysme de cruauté. Je ne contrôle rien dans ces moments... Avez-vous déjà vécu cela ? Ça ressemble à une sorte de somnambulisme morbide... J'ai peur de ce que je peux faire sans m'en rendre compte.

Que faire pour prendre et garder le contrôle d'après vous ? HELP !!

Ces propos te rappellent quelque chose ? penses tu les dire à quelqu'un sans oser les dire ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Mar 24 Nov 2015 - 14:23

C'est la question que je me suis posée. J'ai parfois un peu de ressenti dans des situations envers ma femme mais pas de là à lui faire du mal ou à l'insulter. C'est tout ce que j'ai trouvé :'(
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 14:28

panda31 a écrit:C'est la question que je me suis posée. J'ai parfois un peu de ressenti dans des situations envers ma femme mais pas de là à lui faire du mal ou à l'insulter. C'est tout ce que j'ai trouvé :'(

c'est ce que j'ai senti dans le "parfois un petit fermes là".

je te relate un vécu d'hier que tu m'as rappelée.

une dame âgée et son mari ayant fait une crise cardiaque, elle a géré la panique puis a décompressé.

ça a lâché total du coup avec la sœur de son mari. elle m'a tenu les mêmes propos que toi : s'entendre prononcer des mots qu'elle a trouvé cruels et pas de son vocabulaire habituel....

je lui ai conseillé de vivre désormais en mode "crise cardiaque possible ?"

rare que je parte par là, mais ton inconscient qui parle ? peut être rien d'important, mais évacuer ces quelques ressentis avec ta femme ? qui prennent peut être proportions plus grandes par accumulation ? et se lâchent plus librement forcément dans ton sommeil ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Mar 24 Nov 2015 - 14:34

Ton conseil me paraît bon. Cela fait quelque temps que je ressens ce besoin, de communiquer avec ma chérie ce que je peux avoir sur le coeur. Ca fait du bien.
Il reste du travail bien sûr, mais je pense avoir avancé. D'où ma surprise pour cette situation.

Il y a quelques mois, surtout l'année dernière, je crois qu'elle pourrait dire que la bête parlait tous les matins entre mon lever et le café (même la douche n'y faisait pas grand chose). J'ai travaillé là-dessus. Les matins normaux, je m'oblige à me réveiller complètement, 5 minutes. Je dors un peu plus tard aussi (7h00 au lieu de 6h45).

Il reste des occasions où je ne me maîtrise pas. Les siestes, les endormissements devant la tv...
J'ai constaté aussi que quand je m'endors le soir devant la tv et qu'il me faut faire quelque chose avant de me coucher, c'est quasiment systématique. Exemple : je pars en déplacement le lendemain (comme souvent) et je dois faire ma valise : la bête sera là à coup sûr !

Puisqu'il semble s'agir d'inconscient, et malgré le travail déjà fait, comment interagir ? Le dialogue ne se fait jamais. La bête prend toute la place.
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 14:44

panda31 a écrit:Ton conseil me paraît bon. Cela fait quelque temps que je ressens ce besoin, de communiquer avec ma chérie ce que je peux avoir sur le coeur. Ca fait du bien.
Il reste du travail bien sûr, mais je pense avoir avancé. D'où ma surprise pour cette situation.

Il y a quelques mois, surtout l'année dernière, je crois qu'elle pourrait dire que la bête parlait tous les matins entre mon lever et le café (même la douche n'y faisait pas grand chose). J'ai travaillé là-dessus. Les matins normaux, je m'oblige à me réveiller complètement, 5 minutes. Je dors un peu plus tard aussi (7h00 au lieu de 6h45).

Il reste des occasions où je ne me maîtrise pas. Les siestes, les endormissements devant la tv...
J'ai constaté aussi que quand je m'endors le soir devant la tv et qu'il me faut faire quelque chose avant de me coucher, c'est quasiment systématique. Exemple : je pars en déplacement le lendemain (comme souvent) et je dois faire ma valise : la bête sera là à coup sûr !  

Puisqu'il semble s'agir d'inconscient, et malgré le travail déjà fait, comment interagir ? Le dialogue ne se fait jamais. La bête prend toute la place.


Alors là tu me fais penser à autre chose, et à quelqu'un d'autre. à cause de la douche.

le mari d'une amie. une distorsion je dirais (je ne suis que moi) entre son comportement battant et son vécu non évacué.

j'étais aller voir un psy médecin généraliste au pif pour évacuer justement, de fait j'en parle à l'époque à cette amie et elle me dit que son mari parfois fait comme moi, il chante sous la douche à fond tout joyeux et peut plonger d'autres fois dans un mutisme.

je lui dis si tu veux tu me le passeras pour x raisons. et je vais le piéger Smile mais le bon piège Smile

il m'a lâché un truc d'un vécu incroyable que je connaissais déja de lui puis est allé consulter 5 fois à tout casser et mon amie m'a rappelée en me disant tu me l'as tout accordé Smile

en fait je ne suis pas accordeuse, je n'étais déjà pas sa femme, ça aide, 

et dans son instinct de la protéger ? il n'osait pas se confier de crainte de (un truc d'homme ça non ? Smile

ce qu'il a commencé avec moi qui l'ait rassuré sur le fait que rien dans son vécu n'était monstrueux ni à voir avec lui et le fait de l'avoir assuré que chez un psy de base il ne va découvrir de terrible.

lâcher la bête ? y'a un punching ball star wars en ce moment en vente chez go sport qui tient sur eux. quelques coups de poing ? quelques gros mots ? pour trouver une phrase équilibrée entre "fermes là" et "connasse" ? 

ça pourrait donner : attends là je vais vérifier si c'est mon père et je reviens de dire ce qu'il est ? pour le sucre ou deux dans mon café ma chérie ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 14:46

Spoiler:


Baygon choisis ta couleur pour sortir de tes gonds Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Mar 24 Nov 2015 - 14:51

Le sport et les défouloirs physiques ne m'ont rien apporté pour l'instant.
Le psy ou la confidence... pourquoi pas ? Je suis un cas perturbé de plus, avec des expériences diverses atypiques, comme tout le monde Smile.

Le plus effrayant pour moi est le manque de dialogue. J'attendrais que cette bestiole-là me pousse les mots pour que j'y mette 1/ un filtre et 2/ une passerelle de décision. Mais là, "Bonjour, la voie est libre ? Je vais gueuler alors !". Si tu veux m'accorder, c'est avec plaisir...

EDIT : Vis-à-vis de ma femme, on a un passé difficile, une histoire destructrice au début et pour elle un manque de construction. Je veux l'aider et je m'oublie parfois. Je suis pour elle, mais qui est pour moi... voilà peut-être. Mais ce qui m'interroge, c'est que la bête n'a pas œuvré que face à elle ou sa famille, c'est arrivé souvent quand je vivais chez mes parents (enfant, ado) puis jeune adulte. Enfant, je boxais mon lit en plus de cela... C'est dire le calme du garçon !
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 15:11

panda31 a écrit:Le sport et les défouloirs physiques ne m'ont rien apporté pour l'instant.
Le psy ou la confidence... pourquoi pas ? Je suis un cas perturbé de plus, avec des expériences diverses atypiques, comme tout le monde Smile.

Le plus effrayant pour moi est le manque de dialogue. J'attendrais que cette bestiole-là me pousse les mots pour que j'y mette 1/ un filtre et 2/ une passerelle de décision. Mais là, "Bonjour, la voie est libre ? Je vais gueuler alors !". Si tu veux m'accorder, c'est avec plaisir...

EDIT : Vis-à-vis de ma femme, on a un passé difficile, une histoire destructrice au début et pour elle un manque de construction. Je veux l'aider et je m'oublie parfois. Je suis pour elle, mais qui est pour moi... voilà peut-être. Mais ce qui m'interroge, c'est que la bête n'a pas œuvré que face à elle ou sa famille, c'est arrivé souvent quand je vivais chez mes parents (enfant, ado) puis jeune adulte. Enfant, je boxais mon lit en plus de cela... C'est dire le calme du garçon !

peu importe en fait le psy ou confidence mais un tiers en fait ? une soupape, non pas constante mais un terrain neutre qui isolerait et tuerait définitivement la bête ?

tu vois à mon avis c'est là. est il possible que tu aies saturé de te retrouver dans un contexte de résonance ? du passé ? que tu pourrais au fil réussir à doser ? genre je m'éclipse là je sature ? plutôt que je vais rester en attendant de voir combien de temps je peux tenir ? 

certains murs de ma chambre d'ado doivent se souvenir d'un contact assez brut avec ma tête, heureusement qu'ils ne parlent jamais de ce coté très féminin que j'ai pu avoir enfant Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Mar 24 Nov 2015 - 15:14

six s'if a écrit: contexte de résonance ? du passé ? que tu pourrais au fil réussir à doser ? genre je m'éclipse là je sature ? plutôt que je vais rester en attendant de voir combien de temps je peux tenir ?

Tu entends quoi par contexte de résonance dans le contexte ?
Tu me conseilles d'apprendre à fuir plutôt que de combattre tout et tout le monde et tout le temps ?
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 15:32

panda31 a écrit:Bonjour,

Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour ce post, mais soit.

J'ai un problème depuis toujours, je suis double. Lorsque je dors ou que je suis en état de semi-réveil (genre, avant ma douche du matin, ou après une sieste, et même parfois un peu plus, cela peut durer 15 minutes après mon levé), je ne pilote rien. Je suis en mode automatique. Et ce mode automatique possède bien un pilote, mais pas moi : la bête. La bête est immonde, irascible, violente dans ses propos, et accapare le peu de conscience que j'ai à ces moments-là pour me faire apparaître comme un connard de première, qui devrait finir sa vie dans un HP.

Dernier exemple en date : Samedi dernier.

Soirée chez mes beaux parents pour l'anniversaire de madame. 2h du matin, je fatigue et je me trouve une place où dormir un peu.

Je serai rentrée chez moi me coucher.

Vers 3h du matin, je me réveille bizarrement, toute la famille en face, tous énervés et ma femme en pleur, et moi... couché, la tête dans le cul. Je ne comprends rien !!!


du coup je me serai pas réveillée à 3h après une heure de sommeil, genre c'est qui tous ces gens dans mon lit ?


Petit à petit, je reprends vraiment conscience et j'apprends que j'ai dit des trucs immondes à ma femme venue pour me réveiller.

je pense que je dirais aussi surtout après une heure de sommeil pas gentiment à toutes ces personnes mais qu'est ce que vous foutez dans mon lit.


J'ai envie de pleurer rien que de me remémorer ceci : "Ta gueule connasse, dégage, je vais t'encastrer la tête dans le mur, et ta famille avec..." et d'autres trucs du genre.

HORRIBLE !!! J'ai l'impression de faire un cauchemar. Je me permets de vous assurer que je n'ai jamais tenu ce genre de discours à mes êtres chers même si un petit "ferme-la" a pu se glisser dans nos engueulades à l'occasion mais rien de plus.

On en a reparlé au calme ensuite, tous ensemble et le calme est revenu. Je ne me souviens de rien d'autre que ce qui m'a été raconté. Je ne sais plus quoi faire...


tu dis ceci comme une façon de t'excuser. je remonterai pour ma part bien avant que ce propos sorte qui montre qu'une engueulade a mes yeux est déjà haute en level.

et tu dis parler au calme.


D'habitude, c'est moins sauvage au dire de mes proches (ma femme et mes frangines ont été témoins de ça). Là, la bête a atteint un paroxysme de cruauté. Je ne contrôle rien dans ces moments... Avez-vous déjà vécu cela ? Ça ressemble à une sorte de somnambulisme morbide... J'ai peur de ce que je peux faire sans m'en rendre compte.

Que faire pour prendre et garder le contrôle d'après vous ? HELP !!

quand tu vas te coucher chez toi avec ton rituel tu peux parler de somnambulisme pas forcément quand tu dois t'endormir chez les autres et qu'on vient te réveiller après une heure de sommeil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Mar 24 Nov 2015 - 15:33

Je vais chercher un "tiers de confiance" (un psy sûrement) pour creuser tout ça.
Merci pour ton aide
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 15:35

panda31 a écrit:
six s'if a écrit: contexte de résonance ? du passé ? que tu pourrais au fil réussir à doser ? genre je m'éclipse là je sature ? plutôt que je vais rester en attendant de voir combien de temps je peux tenir ?

Tu entends quoi par contexte de résonance dans le contexte ?
Tu me conseilles d'apprendre à fuir plutôt que de combattre tout et tout le monde et tout le temps ?

Je me suis permise de reprendre ton post de départ car en fait tu sembles vouloir parler de plusieurs choses en même temps.

un événement
ta relation avec ta femme
le passé

pas fuir, te protéger en fait parfois. pas forcément que d'autres seraient agressifs mais te protéger de contextes qui ne te vont pas et qui ne te sont peut être pas allés dans le passé.

combattre à 2h du matin ? aller se coucher serait une fuite ? vers le sommeil ? et une nuit réparatrice ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 15:38

Spoiler:
et je me permets d'alléger avec le titre : au secours une bête surgit quand on me réveille en plein de milieu de mon début de nuit déja bien entamée et de fait je ne dis pas bonjour ça va le soleil brille les oiseaux chantent, sos d'une marmotte en détresse

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Mar 24 Nov 2015 - 15:38

six s'if a écrit:
Spoiler:
et je me permets d'alléger avec le titre : au secours une bête surgit quand on me réveille en plein de milieu de mon début de nuit déja bien entamée et de fait je ne dis pas bonjour ça va le soleil brille les oiseaux chantent, sos d'une marmotte en détresse
J'ai ri Smile

De là à menacer mes proches Smile
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 15:45

Spoiler:
ça m'ennuie de dire ça les sujets couples c'est délicat mais souvent les proches ça sait si ça réveille ou pas quelqu'un. je ne te connais pas mais je ne le ferais pas, sauf obligation de rentrer quelqu'un dort il dort, au pire je lui mets une couverture, le geste ultra violent par essence la couverture Smile

menacer ? avais tu une tronçonneuse à la main ? les as tu poursuivi en courant dans l'endroit où tu te trouvais ? à mon avis y'a un truc, une goutte d'eau quelque part dans ta soirée vécue, ou dans ta vie ?

tu parles d'un début de relation destructeur avec ta femme dans un fil où tu te dis être devenue une bête parfois qui ressort. il y a plusieurs strates dans ton "sos de la bête qui revient
panda31 a écrit:
six s'if a écrit:
Spoiler:
et je me permets d'alléger avec le titre : au secours une bête surgit quand on me réveille en plein de milieu de mon début de nuit déja bien entamée et de fait je ne dis pas bonjour ça va le soleil brille les oiseaux chantent, sos d'une marmotte en détresse
J'ai ri Smile

De là à menacer mes proches Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 15:48

panda31 a écrit:Je vais chercher un "tiers de confiance" (un psy sûrement) pour creuser tout ça.
Merci pour ton aide

ou juste en parler, tiers de confiance et neutre.

de rien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Mar 24 Nov 2015 - 15:54

six s'if a écrit: il y a plusieurs strates dans ton "sos de la bête qui revient
Oui, beaucoup. Des frustrations, des expériences plus ou moins digérées, des volontés pas toujours assumées, des freins...
Tu peux le lire dans ma présentation mais, oui avec ma femme ç'a été difficile. Et aujourd'hui encore, des problèmes. Notre couple stagne dans certains aspects et je sais que ça vient d'elle. Pendant longtemps, je me disais que j'étais injuste, que c'était méchant. Ce n'est pas méchant. C'est ce que je ressens, et c'est le résultat aussi d'une analyse raisonnable.


Après, ç'a été difficile dans mon enfance (père mort avant mes 2 ans, puis problèmes médicaux, et famille recomposée, etc, etc).
C'a été difficile encore après : la fac, dépressions suite à 2 ans de relations néfaste avec ma chérie (ma femme aujourd'hui) qui aboutira dans des tentatives de suicide et notre rupture (pendant 2 ans).
Tout est cristallisé plus ou moins. Et détricoter tout ça m'a pris 10 ans déjà et je n'ai pas fini.
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Mar 24 Nov 2015 - 16:04

panda31 a écrit:
six s'if a écrit: il y a plusieurs strates dans ton "sos de la bête qui revient
Oui, beaucoup. Des frustrations, des expériences plus ou moins digérées, des volontés pas toujours assumées, des freins...
Tu peux le lire dans ma présentation mais, oui avec ma femme ç'a été difficile. Et aujourd'hui encore, des problèmes. Notre couple stagne dans certains aspects et je sais que ça vient d'elle. Pendant longtemps, je me disais que j'étais injuste, que c'était méchant. Ce n'est pas méchant. C'est ce que je ressens, et c'est le résultat aussi d'une analyse raisonnable.


Après, ç'a été difficile dans mon enfance (père mort avant mes 2 ans, puis problèmes médicaux, et famille recomposée, etc, etc).
C'a été difficile encore après : la fac, dépressions suite à 2 ans de relations néfaste avec ma chérie (ma femme aujourd'hui) qui aboutira dans des tentatives de suicide et notre rupture (pendant 2 ans).
Tout est cristallisé plus ou moins. Et détricoter tout ça m'a pris 10 ans déjà et je n'ai pas fini.

ça doit être complexe pour toi de faire la part des choses. 

ça me confirme que je n'aurai rien trouvé accompagnée. je vais lire ta présentation. 

j'ai du mal avec "relation néfaste avec ma chérie)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Mar 24 Nov 2015 - 16:08

C'était néfaste pas tant envers elle que son entourage : elle était anorexique mais j'étais le seul à l'avoir décelé (elle s'en cachait aussi de moi of course). Et je me suis battu contre des moulins à vent, jusqu'à tomber en dépression se manifestant par une spasmophilie brutale. J'adore ma vie.

Donc pas néfaste avec ma chérie mais néfaste tout court.
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Ven 29 Jan 2016 - 10:46



albino sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Ven 29 Jan 2016 - 11:30

Cette scène est épique!
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Ven 29 Jan 2016 - 11:36

Panda31 a écrit:Cette scène est épique!
Wink rendeer albino sunny flower elephant

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Tekkel Ven 29 Jan 2016 - 12:20

My two cent ^^

Ce phénomène de dissociation ne m'est pas inconnu :
D'un coté une rage et une haine monstrueuse ( = nommé chez moi "le monstre" ) qui déambule dans l'inconscient, de l'autre le Moi pensant, jugeant et contrôlant.
Gros besoin de contenir le monstre car peur de lui et des dégâts qu'il peut faire.
Peur de moi-même quand mon contrôle avait une brèche et que le monstre pointait le bout de son nez.
Doutes sur ma santé mentale...
J'ai consulté et c'est ce qui m'a sauvée.

Déjà, le coté défouloir de la consultation :
Pas de soucis de jugement ou de téléphone arabe si tu traites tes proches de tous les noms en consultation.
Pas de crainte de blesser en face quand tu déverses le trop plein de ta haine, le psy en face, en a vu d'autres.
Pas de jugement sur ta cohérence à aimer et haïr en même temps, à changer d'avis ou à faire coexister des opinions aux antipodes.

L'effet soupape dans les périodes difficiles :
Ou quand une litanie de "Quel abruti !!!" en consultation évite d'avoir à racheter de la vaisselle à la maison.

Et puis, ensuite, aller creuser dans cette colère pour y chercher les racines, les causes, les constructions, les mécaniques.
Trouver d'abord des moyen de la dévier, de la tempérer ( "j'ai besoin d'un break de 30 min toute seule sinon on va vite passer de "chéri" à "pauv'con")
Puis trouver l'apaisement ( si si c'est possib', c'est possib' )

Ensuite, un peu à part, sachant que je te connais pas, ni toi, ni ta vie, ni ton histoire :
Mes relations avec des personnes souffrant ou ayant souffert d'anorexie est très difficile. Bien que ce soient des individus sans lien spatial ou temporel dans ma vie, j'ai retrouvé dans leurs défauts tous les boutons qui me font péter un câble : Passif/agressif, tentative de contrôle, chantage affectif. Pas consciemment, pas dans la volonté de nuire, et bourrés de qualités à coté !
Mais voilà, sans avoir creusé le sujet des mécanismes mentaux de la maladie et de la manière dont ces mécanismes peuvent s'étendre en dehors de soi, j'ai constaté que ce type de schéma psychique faisait des étincelles pas cools du tout avec le mien. J'ai mis du temps à le comprendre, à prendre du recul et réussir à avoir des relations plus apaisées et positives.

Tekkel

Messages : 8
Date d'inscription : 27/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Ven 29 Jan 2016 - 12:24

Tekkel a écrit:My two cent ^^



Pleure  A tes souhaits 



Je suis dehors 2nd degré


Ce phénomène de dissociation ne m'est pas inconnu :
D'un coté une rage et une haine monstrueuse ( = nommé chez moi "le monstre" ) qui déambule dans l'inconscient, de l'autre le Moi pensant, jugeant et contrôlant.
Gros besoin de contenir le monstre car peur de lui et des dégâts qu'il peut faire.
Peur de moi-même quand mon contrôle avait une brèche et que le monstre pointait le bout de son nez.
Doutes sur ma santé mentale...
J'ai consulté et c'est ce qui m'a sauvée.

Déjà, le coté défouloir de la consultation :
Pas de soucis de jugement ou de téléphone arabe si tu traites tes proches de tous les noms en consultation.
Pas de crainte de blesser en face quand tu déverses le trop plein de ta haine, le psy en face, en a vu d'autres.
Pas de jugement sur ta cohérence à aimer et haïr en même temps, à changer d'avis ou à faire coexister des opinions aux antipodes.

L'effet soupape dans les périodes difficiles :
Ou quand une litanie de "Quel abruti !!!" en consultation évite d'avoir à racheter de la vaisselle à la maison.

Et puis, ensuite, aller creuser dans cette colère pour y chercher les racines, les causes, les constructions, les mécaniques.
Trouver d'abord des moyen de la dévier, de la tempérer ( "j'ai besoin d'un break de 30 min toute seule sinon on va vite passer de "chéri" à "pauv'con")
Puis trouver l'apaisement ( si si c'est possib', c'est possib' )

Ensuite, un peu à part, sachant que je te connais pas, ni toi, ni ta vie, ni ton histoire :
Mes relations avec des personnes souffrant ou ayant souffert d'anorexie est très difficile. Bien que ce soient des individus sans lien spatial ou temporel dans ma vie, j'ai retrouvé dans leurs défauts tous les boutons qui me font péter un câble : Passif/agressif, tentative de contrôle, chantage affectif. Pas consciemment, pas dans la volonté de nuire, et bourrés de qualités à coté !
Mais voilà, sans avoir creusé le sujet des mécanismes mentaux de la maladie et de la manière dont ces mécanismes peuvent s'étendre en dehors de soi, j'ai constaté que ce type de schéma psychique faisait des étincelles pas cools du tout avec le mien. J'ai mis du temps à le comprendre, à prendre du recul et réussir à avoir des relations plus apaisées et positives.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Ven 29 Jan 2016 - 12:32

Tekkel a écrit:My two cent ^^


Puis trouver l'apaisement ( si si c'est possib', c'est possib' )


Cool j'appelais cela le SAS de décomPression : Si si Ca Possib Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par un panda sinon rien Ven 29 Jan 2016 - 13:25

Tekkel a écrit:My two cent ^^
Tu travaillerais pas chez Accent*re par hasard? ahaha

Tekkel a écrit:
Ce phénomène de dissociation ne m'est pas inconnu :
D'un coté une rage et une haine monstrueuse ( = nommé chez moi "le monstre" ) qui déambule dans l'inconscient, de l'autre le Moi pensant, jugeant et contrôlant.
Gros besoin de contenir le monstre car peur de lui et des dégâts qu'il peut faire.
Peur de moi-même quand mon contrôle avait une brèche et que le monstre pointait le bout de son nez.
Doutes sur ma santé mentale...
J'ai consulté et c'est ce qui m'a sauvée.

Déjà, le coté défouloir de la consultation :
Pas de soucis de jugement ou de téléphone arabe si tu traites tes proches de tous les noms en consultation.
Pas de crainte de blesser en face quand tu déverses le trop plein de ta haine, le psy en face, en a vu d'autres.
Pas de jugement sur ta cohérence à aimer et haïr en même temps, à changer d'avis ou à faire coexister des opinions aux antipodes.

L'effet soupape dans les périodes difficiles :
Ou quand une litanie de "Quel abruti !!!" en consultation évite d'avoir à racheter de la vaisselle à la maison.

Et puis, ensuite, aller creuser dans cette colère pour y chercher les racines, les causes, les constructions, les mécaniques.
Trouver d'abord des moyen de la dévier, de la tempérer ( "j'ai besoin d'un break de 30 min toute seule sinon on va vite passer de "chéri" à "pauv'con")
Puis trouver l'apaisement ( si si c'est possib', c'est possib' )
Je rejoins tes propos et la possibilité de s'apaiser dans ces moments-là. Comme je disais à Six s'if, ces moments de prise de contrôle par ma grosse bestiole sont impossibles à calmer si ont lieu au réveil. Je peux tout détruire, partir, décider de quitter ma vie... jusqu'à l'éveil du moi. Eh là, tu regardes ce que tu as fait et tu as envie de t'excuser mais personne ne comprend ce revirement, et on ne retient que l'éclat.

Tekkel a écrit:
Ensuite, un peu à part, sachant que je te connais pas, ni toi, ni ta vie, ni ton histoire :
Mes relations avec des personnes souffrant ou ayant souffert d'anorexie est très difficile. Bien que ce soient des individus sans lien spatial ou temporel dans ma vie, j'ai retrouvé dans leurs défauts tous les boutons qui me font péter un câble : Passif/agressif, tentative de contrôle, chantage affectif. Pas consciemment, pas dans la volonté de nuire, et bourrés de qualités à coté !
Mais voilà, sans avoir creusé le sujet des mécanismes mentaux de la maladie et de la manière dont ces mécanismes peuvent s'étendre en dehors de soi, j'ai constaté que ce type de schéma psychique faisait des étincelles pas cools du tout avec le mien. J'ai mis du temps à le comprendre, à prendre du recul et réussir à avoir des relations plus apaisées et positives.
Elle n'a plus ces problèmes. Mais oui, cela a existé. Longtemps. Là non tout va bien. Et comme je disais, cela dure depuis l'enfance. On est pas du matin, certes, mais à ce stade, c'est flippant Smile
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 37
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

SOS : La bête Empty Re: SOS : La bête

Message par Invité Sam 30 Jan 2016 - 14:44

Panda31 a écrit:


Je rejoins tes propos et la possibilité de s'apaiser dans ces moments-là. Comme je disais à Six s'if, ces moments de prise de contrôle par ma grosse bestiole sont impossibles à calmer si ont lieu au réveil. Je peux tout détruire, partir, décider de quitter ma vie... jusqu'à l'éveil du moi. Eh là, tu regardes ce que tu as fait et tu as envie de t'excuser mais personne ne comprend ce revirement, et on ne retient que :

l'éclat.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum