Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

+20
Firemane
noctrens
sel-ine84
Rose Noire (Georgio)
nicolas.a
Mairon
Jomg
Fifrelin
Perséphone33
Panaeo
Fata Morgana
jesse-hunter
Kreach
☼ Numineuse ☼
Pieyre
M4H3R
Nhayaa
Darth Lord Tiger Kalthu
djack8
Primalerb
24 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Amis zèbres, avez-vous déjà consommé de la drogue de manière récréative ?

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_lcap19%Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_rcap 19% 
[ 36 ]
Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_lcap5%Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_rcap 5% 
[ 9 ]
Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_lcap6%Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_rcap 6% 
[ 12 ]
Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_lcap21%Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_rcap 21% 
[ 41 ]
Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_lcap10%Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_rcap 10% 
[ 20 ]
Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_lcap3%Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_rcap 3% 
[ 5 ]
Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_lcap9%Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_rcap 9% 
[ 17 ]
Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_lcap16%Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_rcap 16% 
[ 31 ]
Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_lcap11%Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Vote_rcap 11% 
[ 22 ]
 
Total des votes : 193
 

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Invité Jeu 14 Juil 2016 - 13:05

Oui, merci pour ce partage, très représentatif en plus Smile

Je prendrais peut etre le temps un de ces quatre de décrire un peu mon parcours ex gros fumeur, mais il est assez similaire au tient.

Par contre une remarque, sur le point ou tu parles d'etre de lumiere etc... : cela peut etre lié à des délires, mais certains zebres vivent ce genre de chose "naturellement", et cela n'en ai pas pour autant maladif Rolling Eyes Apres chacun pense ce qu'il veut de certains aspects ésotériques/intuitifs/sensibles et des aspects "dons" Wink Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Rose Noire (Georgio) Jeu 14 Juil 2016 - 13:20

Vraiment super sympa de réagir positivement là dessus, ça m'encourage un maximum Very Happy
Je viens de lire le tien Fifrelin et en effet on dirait qu'on a vécu un peu la même chose, avec une espèce de lucidité propre à nous, quand tu parles de "maladie mentale".
Personnellement mes bad étaient plus de natures schizophréniques, avec perte totale de réalité, mais genre vraiment hyper badant, je suis normal avant de fumer, je fume quelques barres et là (mon meilleur ami, le zèbre, a appelé ça le "Blackeye"), je percute plus rien au monde, ni aux paroles, dans ma tête ça va a 14 000 à l'heure et je fini par me renfermer parce que c'est trop dur à encaisser.
Comme tu le dis si bien dans ton commentaire, "Et une fois qu'on en a fait un, on est comme conditionné à en faire dès qu'on refume, même des années plus tard."
Ce serait donc un état de stress post traumatique? scratch scratch
Ou un traumatisme très violent que le cerveau a imprimé, et il se met en alerte dès qu'il ressent à nouveau la substance, d'où la panique, qui entraîne cette sensation bizarre d'irréalité...?
En tout cas je suis vraiment d'accord avec toi sur tout ce que tu dis, la fumette, c'est à la fois plaisir et danger, et c'est sûrement ce qui fait inconsciemment son charme, sa capacité à faire perdre le contrôle, tant que ça reste momentané.
Merci encore de tes encouragements, je me libère progressivement de ça et je n'ai qu'une envie, c'est de retrouver une vraie paix intérieure qui me permettra de réaliser toutes mes ambitions les plus folles, c'est vraiment pour ça que j'ai arrêté. sunny
Rose Noire (Georgio)
Rose Noire (Georgio)

Messages : 117
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Invité Jeu 14 Juil 2016 - 13:58

Rose Noire (Georgio) a écrit:je n'ai qu'une envie, c'est de retrouver une vraie paix intérieure qui me permettra de réaliser toutes mes ambitions les plus folles, c'est vraiment pour ça que j'ai arrêté.  sunny

Ma motivation était la meme Wink sunny

Tu verras, c'est trop bien ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Rose Noire (Georgio) Jeu 14 Juil 2016 - 17:25

Revz a écrit:Oui, merci pour ce partage, très représentatif en plus Smile

Je prendrais peut etre le temps un de ces quatre de décrire un peu mon parcours ex gros fumeur, mais il est assez similaire au tient.

Par contre une remarque, sur le point ou tu parles d'etre de lumiere etc... : cela peut etre lié à des délires, mais certains zebres vivent ce genre de chose "naturellement", et cela n'en ai pas pour autant maladif Rolling Eyes Apres chacun pense ce qu'il veut de certains aspects ésotériques/intuitifs/sensibles et des aspects "dons" Wink Razz

Ce serait super intéressant que tous les zèbres qui ont vécus des mauvaises expériences avec la weed postent un témoignage sur un topic! Mais il y aurait visiblement, et ça c'est connu, une propension plus importante dans la population zèbre d'abus de ces substances là, et de gaspillage, vraiment sans d'autre terme plus approprié, de tout leur potentiel. Moi en tout cas j'ai sûrement pris la fumette comme facteur d'adaptation. Alors je rajouterais pour conclure sur cette question, plaisir ou danger pour le zèbre?, qu'elle est sûrement plus plaisir que danger pour le zèbre qui vit parfaitement bien, qui sait qui il est (ou non), enfin, qui ne présente pas de troubles particuliers (affectifs, psycho etc...), mais bien plus danger que plaisir pour celui qui voudra l'utiliser comme facteur positif, pour pallier d'autres difficultés. La weed c'est tentant, la weed c'est facile, mais il faut quand même faire gaffe, parce que pour celui qui n'en connaît pas les dangers, elle risque de lui brûler les doigts.
Et par rapport aux hallucinations "êtres de lumières" etc, je ne parlait pas de moi, mais d'une connaissance NP, qui lui présente des troubles schizophréniques assez important.
Mais je suis parfaitement d'accord avec toi, ça m'arrive souvent de ressentir des trucs un peu irréel, mais c'est peut être plus une quintessence de notre sensibilité qu'une hallucination ou un symptôme de déficience psychologique rendeer
Rose Noire (Georgio)
Rose Noire (Georgio)

Messages : 117
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Rose Noire (Georgio) Jeu 14 Juil 2016 - 17:27

Revz a écrit:
Rose Noire (Georgio) a écrit:je n'ai qu'une envie, c'est de retrouver une vraie paix intérieure qui me permettra de réaliser toutes mes ambitions les plus folles, c'est vraiment pour ça que j'ai arrêté.  sunny

Ma motivation était la meme Wink sunny

Tu verras, c'est trop bien ^^

Et j'ai vraiment hâte de redécouvrir la vie loin de ça Very Happy
Rose Noire (Georgio)
Rose Noire (Georgio)

Messages : 117
Date d'inscription : 04/01/2016
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Jomg Jeu 14 Juil 2016 - 17:49

En fait rien, réponse inutile.

Jomg

Messages : 145
Date d'inscription : 12/07/2016
Age : 37
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par sel-ine84 Mar 9 Aoû 2016 - 20:53

Rose Noire (Georgio) a écrit:
Revz a écrit:
Rose Noire (Georgio) a écrit:je n'ai qu'une envie, c'est de retrouver une vraie paix intérieure qui me permettra de réaliser toutes mes ambitions les plus folles, c'est vraiment pour ça que j'ai arrêté.  sunny

Ma motivation était la meme Wink sunny

Tu verras, c'est trop bien ^^

Et j'ai vraiment hâte de redécouvrir la vie loin de ça Very Happy

Salut à vous,
rose noire, revz, je vous cite car j'en suis là aujourd'hui ... mon premier jour sans bedo ! je suis contente de vous lire !
je fume, je fumais, soyons positif, la weed depuis 10 ans ...
j'ai commencé car la clope avait atteint ses limites, les potes fumaient ... et petit à petit, petit à petit, petit à petit ... tu finis que tu te lèves et tu fumes ton premier joint ... no problem ... c'est cool, je suis pas addict, 1g/ jour je suis pas addict Trance Cool ... mais j'avais pas envie de changer, je trouvais ça cool ... certes j'étais déf mais jamais trop, je restais active, hors de question de caler le canap ou autre donc je gère c'est bon ...
Puis il y a quelques mois je découvre la zébrattitude, moi zébra, on n'y croit pas donc je file chez un psy test WAIS, 1er RV prise de contact, je lui parle de ma vie, il établit les conditions dans lesquelles je passe le test bla bla bla, je lui parle pas de la weed, après tout je gère et je suis pas la seule ... et vient le jour du résultat et la, une des premières phrases "vos résultats sont faussés : - 1 par votre anxiété et votre stress tangible - 2 par votre consommation de substance qui détruit votre mémoire" Horreur Hein, mais comment il le sait, il m explique, me donne des exemples précis lors des tests ... AH Perplexe
il l'a dit je fais de "l'auto-médication", enfin je l'ai traduit comme ça donc c'est bon, je continue, j'en ai besoin quoi ...
Ca a fait un bout de chemin ... si je suis HP, donc Potentiel donc à développer ou au moins le percevoir, comment le percevoir en étant déf, d'ailleurs comment te rendre compte de ce que tu es vu que tu es déf depuis 10 ans, tu ne sais même plus ce qu'est ton état "normal" donc voilà j'arrête, j'ai envie de prendre réellement conscience de ce que je suis et voir ce dont je suis capable au naturel maintenant que je comprends mieux ce que je suis ...
a suivre ... En chemin
sel-ine84
sel-ine84

Messages : 1
Date d'inscription : 14/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par noctrens Lun 19 Sep 2016 - 22:09

Salut a tous comme je l'ai remarqué pas mal de personnes ayant posté ici on eu des soucis d'addictions.

J'ai moi même eu de gros problème a ce niveau là, j'ai commencer a fumer des joints pendant 2 ou 3 ans et au bout d'un moment ça ne suffisais plus je suis passé a autre chose de plus "dur" c'est le cas e le dire puisque je me suis mis a prendre de l'héroïne. Au début j'en prennais pas beaucoup juste une trace ou 2 tout les jours puis ça s'est transformer a 2G tout les jours pour finir a 4G par jours.

Puis un jours j'étais en galère, il ne me restait pas grand chose et pour pas prendre sur ce qu'il me restait j'ai essayé d'en prendre a mon dealer, ça a vraiment failli dégénéré, heureusement c'était aussi mon pote à l'époque. Quelques temps on passé après ça puis un jours j'ai trouvé que les effets de l'héro n'était plus aussi puissant qu'au début j'en suis arrivé a la conclusion qu'il fallait que je change de méthode pour la prendre, (c'est pas très glorieux et énormément de personnes ont peur de ça) j'ai pensé a me l'injecter. Le lendemain je revois mes potes (enfin ce que je considérais comme des potes a cette période) et je leur en parle, leur réaction a été immédiate: "tu te rends compte de quoi t'es en train de parler", ils avaient raison et je le savais. Je suis rentré chez moi j'y ai réfléchis toute la soirée et le lendemain j'ai pris rdv chez le médecin, je suis aller au rdv, il m'avais fais un courrier en disant qu'il m'adressais a un centre spécialisé dans les addictions. Bon entre temps ma mère est tombé sur la lettre, on en a discuté, elle m'a demander ce que je comptait faire si je voulais m'en sortir ou pas, bien évidemment je lui ai dis oui. Mais je ne voulais pas qu'elle m'aide pour moi a ce moment là c'était moi qui avait merder et c'était a moi de m'en sortir seul.

J'ai tenu 1 mois et demi sans traitement a part des anxiolytiques pour me permettre sois disant de mieux dormir, j'en prenais 3, 4 fois la doses prescrite et même en journée et je sentais pas différence, sauf que quand je me couchais je tombais comme une masse. Au bout d'un mois et demi a compensé par les joints et l'alcool je suis retourné voir le médecin (lors du premier rdv il m'avais proposé un traitement plus adapté mais je l'avais refuser par peur de ne pas réussir a l'arrêter), cette fois ci j'ai pris 2 ou 3 secondes pour réfléchir et j'ai accepter le traitement.

Aujourd'hui ça va faire 2 ans que je ne prends plus rien, ni héroïne, ni traitement, et je fume vraiment très rarement (je n'aimes plus les effets du joint, même si le goût est toujours aussi agréable), et aujourd'hui si on me demandais: "comment t'as réussi a t'en sortir", je répondrais tout simplement que je l'ai fais par amour pour ma mère, et que quelques temps après avoir arrêter, je me suis aperçut que c'était une bonne chose pour moi aussi. Les médecins me donnais entre 5 et 10 ans pour en être totalement sortis, je l'ai fais en seulement 3 ans.

Tout ça pour dire finalement que quand on prends conscience de certaines choses il nous ai plus facile de nous dépassé, et que l'on trouve un courage qu'on ne soupçonnais pas, et qu'on arrive a s'en sortir, ne serais ce que pour faire plaisir a des gens qu'on aime.

Nous avons tous des ressources cachés, nous sommes tous capables de faire des miracles.

noctrens

Messages : 42
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 33
Localisation : Ambérieu en bugey

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Firemane Lun 19 Sep 2016 - 22:46

Je suis favorable aux produits, spécifiquement la ganja (cannabis) qui pour moi est une plante magique qu'on ferait bien de légaliser pour le bien de l'humanité tant elle est bénéfique pour TOUT. Médicament, nourriture, vêtement, construction, carburant, et j'en passe.

Je n'ai pas pris d'autres choses que la ganja, mais je n'ai rien contre ça, ou leur utilisateurs.
Je vois énormément de potentiel très positif pour énormément les autres produits.
Rien que la morphine ... ça ou un shoot d'héroine c'est assez équivalent.

J'ai d'ailleurs du mal à parler d'addiction. Bien sur ça existe, et y en a qui en souffrent, mais y en a d'autres qui utilisent ça de manière responsable, et ne sont pas réellement dans l'addiction (ni dans la souffrance lié à celle-ci).
L'addiction au sucre, au café, à la nourriture, etc, c'est la même chose (et je parle pas de surconsommation, y en a qui aiment ça, et notre corps a besoin de nourriture et d'eau pour fonctionner) ... j'trouve qu'il faudrait relativiser ce terme, ou nuancer la chose entre ceux qui consomment et le vivent très bien, et ceux qui consomment et ont du mal à arrêter.
Fun fact, j'ai arrêté 2 fois la ganja, j'ai pas eu de soucis, et quand j'ai repris c'était un choix. D'ailleurs je prévois de reconsommer un jour, quand l'envie sera là.

My 2 cents.
Firemane
Firemane

Messages : 595
Date d'inscription : 19/06/2016
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par oufy-dame Sam 24 Sep 2016 - 0:01

La drogue, c'est de la merde, comme l'alcoolisation "pour l'ivresse" (la dissociation), qui détruisent des neurones, font donc perdre certains souvenir et baisser le QI.

De plus, il est PERVERS de tenter d'y entraîner qui que ce soit.

http://drogues-info-service.fr/
oufy-dame
oufy-dame

Messages : 1040
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 55
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Invité Sam 24 Sep 2016 - 2:57

oufy-dame a écrit:La drogue, c'est de la merde, comme l'alcoolisation "pour l'ivresse" (la dissociation), qui détruisent des neurones, font donc perdre certains souvenir et baisser le QI.

De plus, il est PERVERS de tenter d'y entraîner qui que ce soit.

http://drogues-info-service.fr/


Tu en oublies en cours de route.


http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Connaissance-de-l-Inconscient/L-Imaginaire-des-drogues

http://www.inrees.com/articles/drogues-stimulation-Creativite/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Firemane Mer 28 Sep 2016 - 12:48

Firemane
Firemane

Messages : 595
Date d'inscription : 19/06/2016
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Invité Ven 7 Oct 2016 - 20:28

Firemane salut ^^
Je pense que tu es assez mal informé sur les drogues... Premièrement, la ganja ne provoque pas de dépendance, contrairement aux autres produits que tu as cités, c'est donc normal que tu aies pu arrêter sans souci. Le fait d'y revenir régulièrement peut déjà être problématique, puisqu'il peut indiquer qu'on ne supporte pas la réalité, mais bon ça n'a pas l'air d'être ton cas.
Et non l'héroïne n'a rien à voir avec la morphine. Sur le plan addictif, l'héroïne te rend accro à la première utilisation. Tu peux briser ta vie en quelques minutes.
Sinon je suis d'accord, ça dépend des gens, mais l'abus est toujours une mauvaise chose (quelque soit la substance)
Je peux parler de mon expérience et dire que la beuh, pour peu que je me sente mal dans le groupe a des effets très désagréables. Même chose pour d'autres drogues comme la MDMA qui personnellement m'a déclenché un trouble anxieux.
Je pense qu'il faut être précautionneux et qu'il faut que ça reste de l'expérimentation, le fait d'y revenir est bien souvent un phénomène social (même si on croit que non) et surtout faites ça avec des gens que vous aimez et dans un bon état d'esprit.
Si vous ne voulez pas essayer la drogue mais avez peur d'être tenté, regardez Requiem for a Dream, vous serez vacciné pendant un bon moment Wink

noctrens Bravo à toi mec Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Tangaroa Mar 11 Oct 2016 - 21:15

Bonsoir à tous,

Je pense que l'auteur à eu les réponses à ses questions et elle a fait le choix le plus judicieux à mon sens. Bravo tu as tout mon respect.

Je tiens à préciser que je suis non testé, même si ma psy me tanne pour passer ce foutu test qui m'effraie au plus haut point. Hé oui avec tout ce que je me suis mis dans les bronches et les narines  ... j'me sens pas encore prêt.
Je précise aussi que mon commentaire ne répond absolument pas à la question "Utile ou trop risqué pour les Sourdoués". Je partage juste mes impressions.

Je ne souhaite pas trop vous parler (après relecture c'est un pavé désolé) de mon retour d'expérience sur le cannabis, le sujet a suffisamment été exploré lors des messages précédent.
J'ai simplement pu constater que plus une personne est "aware" ou "intelligente" ou "vive d'esprit", je ne sais pas trop comment qualifier mon ressenti, car aucun mot n'existe (si, surdouée il paraît)... plus elle est résistante aux effet du cannabis. Chez les quelques surdoués avérés avec qui j'ai partagé des soirées fumette, je n'ai jamais constaté de grosse modification, en revanche chez les "normo-pensant" j'ai toujours pu constater un très net ralentissement de la consistance de leur propos et de leur réactivité. En gros encore plus ...(j'ai pas de mot correct)... que d'habitude ... je me souviens qu'avec certaines personnes j'étais obligé de gentiment leur fausser compagnie tellement ce qu'elles me racontaient était incohérent. C'est ma subjectivité et elle n'engage que moi.
Je n'ai jamais connu ce fameux "bad-trip" comme j'ai pu lire sur les message précédents. Mais j'ai pu remarquer chez d'autres personnes des "bads", souvent à cause de beuh trop puissantes du type Hollandaise ou de shits trop fort comme les Olives. Je n'ai en revanche jamais observé de "bad" avec une bonne beuh LOCALE à faible %age de THC.
Donc pour le cannabis et pour ceux qui voudrait expérimenter, 1) Consommez avec un Vaporisateur comme cité dans un commentaire précédent ; 2) Consommez un produit à faible teneur en THC de type Herbe Locale car chaque personne aura une réaction différente au produit en fonction de divers facteur (métabolisme, état d'esprit du moment, alimentation ...). Moins le produit sera fort, et moins vous risquez de bad-trip en cas de mauvaise réaction de votre corps. 3) Ne consommez pas... ben ouai une grosse séance de sport avec du cardio intensif vous procurera une sensation extrêmement similaire.

Je n'ai pas vu de retour d'expérience concernant la COCAINE (ou alors j'ai sauté le message). Probablement car c'est une drogue très chère (1g de coc de qualité dans ma campagne vaut 2 à 2,5X le prix  d'1g d'or...) et que peu de personnes peuvent se permettre d'en consommer régulièrement.
Après 3 ans de dur labeur dans mon boulot (addict au travail évidemment...), une vie sociale réduite au minimum et un train de vie ultra modeste j'ai mis presque 30000€ de côté. Cela faisait alors 7 ans que j'étais un gros consommateur de cannabis (plus de 10 joints/jour) pendant et hors travail. Puis je suis tombé sur un dealer qui vendait aussi la fameuse poudre blanche, qui soit dit en passant se présente sous forme de "cailloux" (pas trop dur, sinon attention c'est sûrement du crack) lorsqu'on commence à avoir de la qualité et à bien pisser le sang du nez...
J'ai donc attaqué pour tester, en plus le dealer est super cool il t'offre plein de traces au début ^^. Faut bien ferrer le poisson... ou plutôt le pigeon. Je lui ai pris 10 Grammes la première fois histoire de bien tester le produit.
Au début rien, aucun effet sauf que vous n'aurez pas faim (peut-être une sensation de mieux être si vous n'êtes pas en forme). Mais la Coc va vous empêcher de dormir et je vous garantie que plus elle est forte moins vous pourrez dormir. Et c'est là que le piège a commencé à se refermer sur moi. Après une nuit blanche et l'heure du travail qui approche ma première réaction a été de me remettre un bonne poutre dans le pif. Avec aucun retard dans l'entreprise et un travail toujours exemplaire il m'était impensable de ne pas pouvoir gérer ce jour-là. Et j'ai continué toute la semaine comme ça en réussissant à dormir quelques heures par nuit, jusqu'à épuisement des 10 premiers grammes. Le week-end a été une longue séance de sommeil pour récupérer. Voilà pour les débuts.
Puis j'en ai repris et reproduisant à chaque fois la même erreur, consommation massive ==>> nuit blanche ==>> sur-consommation pour tenir au taf... Je précise aussi que je consomme du cannabis en même temps pour l'effet montagnes russes. Le joint te ralenti et la coc te remet d'applomb.
Les jours/semaines/mois passent, je perds toute notion de la valeur de l'argent concernant la cocaïne. Sortir 300€ tous les 3 jours est "normal" et de toute façon je fais ce que je veux... j'l'ai sué mon pognon hein ? !!!
1 an et demi de consommation intensive s'achève... putain me reste que 5000€ de mes économies. Ho et puis on s'en fou on a qu'une vie hein ?... et j'ai continué... et continue encore... parfois, mais trop souvent à mon goût, j'ai arrêté depuis un peu plus d'un mois. Sachez que je suis un consommateur compulsif, 1g me fait moins d'une heure et que je consomme presque exclusivement en solitaire, je n'arrive pas à partager avec les personnes en étant clean et sous produit c'est pire. Je ne peux que conseiller d'éviter ce produit et je précise que j'ai enlevé de nombreuses anecdotes car elles pourraient donner envie d'essayer.
Je tiens ensuite à dire qu'il n'y a aucun phénomène de manque physique lors de l'arrêt. Le manque est uniquement psychologique. Rien à voir avec de la Nicotine dont le manque provoque des effets physiques très rapides (chez moi en tout cas). Je tiens enfin à dire que j'ai pu constater des variations dans mon comportement. Avant la cocaïne j'étais quelqu'un de très gentil et patient. Aujourd'hui, loin d'être un ignoble personnage, je me trouve tout de même moins sympa et vraiment moins patient.
Comme pour beaucoup de chose Modération... Si vous avez déjà des tendances compulsives sur tel ou tel domaine (même les jeux vidéos hein ^^) franchement FUYEZ.

Hop un petit topo sur la MDMA pour finir.
J'ai eu l'occasion de tester ce produit en Espagne. Sous la forme Crystal c'est à dire en cailloux translucide de couleur jaune/transparent. Je conseille vivement d'éviter les pilules d'ecstasy qui sont un agglomérat de Coupe avec quelques petits cristaux de vrai MDMA (pour les pilules que j'ai "autopsiés"). J'ai 2 cas de personnes non loin de mes connaissances qui sont restés perchés A VIE, je dis bien A VIE suite à l'ingestion de MDMA sous forme de Taz.
Les effets sont vraiment enormissimes, (les personnes n'ayant jamais pris de coc et souhaitant tester (la coc) s'attendent à avoir le même effet que celui que la MDMA va vous procurer, mais ça n'arrivera JAMAIS avec de la coc !!). Pour ma part je n'ai pas connu le sentiment d'amour universel, mais j'me sens dieu sur terre et je discute dans toutes les langues que j'ai appris à l'école. Mes amis en revanche sous tous agglutinés les uns aux autres en profitant à mort de leur soirée. Moi je m'emmerde en terme de contact social sous MDMA car je n'ai pas encore trouvé de personne avec qui partager mes émotions. En revanche vous allez aimer la musique comme jamais !!
Je conseille de prendre le produit en bombe, c'est à dire par voie orale dans une feuille slim avec une dose de 0.1g à 0.4g en fonction de votre métabolisme. C'est un produit Extrêmement acide et si vous le pouvez buvez et buvez, même si pas soif (je parle d'eau hein!!) !! Si vous tentez par voie nasale, la monté est plus rapide mais vous allez être confrontés aux vertiges. C'est une sensation assez désagréable pour ma part mais c'est le signe que la drogue est activée.
Je déconseille vivement la prise régulière de ce produit, qui fait vraiment des trous dans le cerveau. C'est d'ailleurs le seul produit que je peux garder chez moi sans être tenté de la consommer.

En tout cas, je ne peux que déconseiller la prise de drogue, SURTOUT SI VOUS LE FAITES SEUL. Si vous souhaitez quand même le faire : Cannabis : de temps en temps, avec des potes. Cocaïne et MDMA : Pas plus de 2 à 3 fois par an et seulement dans un cadre très festif avec des amis bien sûr.

Prenez soin de vous et franchement Le Sport, Le Sport, Le Sport !!!


Dernière édition par Tangaroa le Sam 15 Oct 2016 - 12:42, édité 2 fois
Tangaroa
Tangaroa

Messages : 19
Date d'inscription : 12/12/2015
Age : 35
Localisation : Lozère

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Endless Sam 15 Oct 2016 - 9:06

Edit: Commentaire Inapproprié
Endless
Endless

Messages : 102
Date d'inscription : 03/10/2016
Age : 25
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Firemane Dim 6 Nov 2016 - 2:59

Précision, si c'était pas clair, je disais pas que l'héro et la morphine était la même chose, je disais que la morphine est un dérivé, et que donc, c'est "de l'héro".

Donc la "drogue" permet des trucs bien si on s'y penche intelligemment.
Firemane
Firemane

Messages : 595
Date d'inscription : 19/06/2016
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par noctrens Mer 7 Déc 2016 - 12:23

Punpun a écrit:Firemane salut ^^
Je pense que tu es assez mal informé sur les drogues... Premièrement, la ganja ne provoque pas de dépendance, contrairement aux autres produits que tu as cités, c'est donc normal que tu aies pu arrêter sans souci. Le fait d'y revenir régulièrement peut déjà être problématique, puisqu'il peut indiquer qu'on ne supporte pas la réalité, mais bon ça n'a pas l'air d'être ton cas.
Et non l'héroïne n'a rien à voir avec la morphine. Sur le plan addictif, l'héroïne te rend accro à la première utilisation. Tu peux briser ta vie en quelques minutes.
Sinon je suis d'accord, ça dépend des gens, mais l'abus est toujours une mauvaise chose (quelque soit la substance)
Je peux parler de mon expérience et dire que la beuh, pour peu que je me sente mal dans le groupe a des effets très désagréables. Même chose pour d'autres drogues comme la MDMA qui personnellement m'a déclenché un trouble anxieux.
Je pense qu'il faut être précautionneux et qu'il faut que ça reste de l'expérimentation, le fait d'y revenir est bien souvent un phénomène social (même si on croit que non) et surtout faites ça avec des gens que vous aimez et dans un bon état d'esprit.
Si vous ne voulez pas essayer la drogue mais avez peur d'être tenté, regardez Requiem for a Dream, vous serez vacciné pendant un bon moment Wink

noctrens Bravo à toi mec Smile

Merci, tu as tout a fait raison le shit ou la beuh ne déclenche aucune dépendance (légère dépendance psychologique, d'après drogue info service... qui m'a été utile pour me renseigner).

On en parle peu mais les substances hallucinogènes ne déclenche aucun manque (toujours d'après drogue info service) le seul soucis ce sont les flashback (remonté inattendu de l'effet du produit sans en avoir consommé).

Comme tu l'expliques, l'héro brise ta vie, Requiem for a Dream explique parfaitement ça, mais c'est poussé a l’extrême, heureusement tout le monde n'en arrive pas a ce stade ( le pire c'est que je l'ai regardé en étant sous héro lol). Sinon autre exemple, écouter Descente aux Enfers - Tagada Jones, ça donne un autre point de vue.

Concernant les différences entre la morphine et l'héro, il y'en a plusieurs:
- la morphine est bien un dérivé de l'héro
- une dose de morphine est micro dosé contrairement a une dose d'héro (donc les effets ne seront pas aussi important qu'en étant fonsdé en prenant de l'héro)
- la morphine étant prescrite par des médecins elle coûte beaucoup moins cher que l'héro, remboursement sécu + mutuelle notamment, quand elle n'est pas prise en charge a 100% par la sécu

Pour avoir eu l'exemple de quelqu'un qui a eu un traitement morphinique, je peux vous assuré qu'avec ce type de traitement on peu vivre tout a fait normalement, hormis quelques perte de mémoire et quelques soucis intestinaux rien de bien particulier a signaler, de plus l’arrêt de la morphine se fais quasiment sans accro.

noctrens

Messages : 42
Date d'inscription : 21/04/2013
Age : 33
Localisation : Ambérieu en bugey

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par LePoulpe Mar 10 Jan 2017 - 18:05

Tangaroa a écrit:
Donc pour le cannabis et pour ceux qui voudrait expérimenter, 1) Consommez avec un Vaporisateur comme cité dans un commentaire précédent ; 2) Consommez un produit à faible teneur en THC de type Herbe Locale car chaque personne aura une réaction différente au produit en fonction de divers facteur (métabolisme, état d'esprit du moment, alimentation ...). Moins le produit sera fort, et moins vous risquez de bad-trip en cas de mauvaise réaction de votre corps. 3) Ne consommez pas... ben ouai une grosse séance de sport avec du cardio intensif vous procurera une sensation extrêmement similaire.

Bah oui, mais le problème c'est qu'on ne sait pas ce qu'il y a dedans. Personnellement, j'ai eu un bad-trip horrible avec de l'herbe il y a 17 ans, je ne fumerai plus jamais de cannabis. J'ai arrêté le tabac il y a 15 ans. L'alcool, c'est quelques bières et coupes de champagne (lors de fête de famille) dans l'année, pas plus. Et comme tu dis en 3, beaucoup de sport (endorphines = morphine naturelle, sans danger  Very Happy ). Même le coca, j'évite (par contre, je n'ai pas renoncé au café).

Quand j'étais gamin, il m'est parfois arrivé de sniffer de la colle, ou des feutres. J'aimais bien sans être accroc (heureusement, ils ont changé les solvants depuis, on n'a plus envie de les sniffer). Des retours d'expériences avec les sels de bain ou le krokodil sur ZC Razz ?
LePoulpe
LePoulpe

Messages : 169
Date d'inscription : 23/09/2016
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Invité Mar 10 Jan 2017 - 19:01

jamais ressenti le besoin et j'avoue ne pas très bien comprendre le pourquoi vouloir se noyer, dépendre et perdre son autonomie

mais peut être suis je trop dans le contrôle y compris quand tout déconne, il me semble être plus apte à réfléchir et à agir sans passer par cette case je m'assomme

ceci dit je bois du café et il m'arrive de boire de l'alcool, ca adouçit mais je n'ai pas de dépendance , quoique le café.. j'aurais du mal à m'en passer une semaine, un jour ou deux ans problème, j'en bois peu

je me méfie des dépendances j'ai vu des gens sombrer et ce qui semble cool au départ file vite vers autre chose de pas nécessairement maitrisé

pas mal de créatifs ont pris de substances pour créer même un Jeronimus Bosch et quelques autres

cet aspect boost de la créativité me tenterait à la limite mais les risques semblent grands et si on glisse..

parfois je me dis que si la vie devient insupportable ce serait un dernier recours pour la supporter mais serais je encore moi même ?

le mot récréatif est il approprié ou est ce un leurre ? cela semble fun mais l'est ce ? je me demande

ce qui est interdit est tentant quand on teste le monde quand on est jeune mais parfois certains interdits ont un vrai sens

on prend des drogues dites douce mais qui niquent quand même le cerveau grave sur la durée d'après certaines études puis on augmente les doses puis on passe à plus hard

et sortir de ces puits ? récréatif ?

fumer un joint n'a jamais tué personne parait il, en tout cas à mon époque personne ne fumait, on aurait pas osé.. je n'ai jamais touché une cigarette d ema vie je trouvais que cela puait et détruisait les poumons.. déjà.. j'ouvrais grands les fenêtres par tous les temps quand toute ma famille fumait.. il faisait bleu

j'avais déjà pigé les effets de la pollution des particules, j'avais pas 10 ans.. fumeur passif , malgré moi, je fuyais le gaz comme on fuit un démon

jamais pigé ce besoin de nicotine mais bon la caféine c'est pareil

j'ai fini par admettre que chacun faisait ce qu'il voulait

j'aurais voulu essayé l'absynthe à petite dose mais cela rend fou.. j'ai essayé la démilitarisée , 55 degrés , c'est assez hard .. cela ne me déplait pas à de rares occasions mais je me dis que la vraie devait faire de vrais ravages

fuir le monde ou se fuir soi même ? va savoir

j'en reste à chocolat et café






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par jesse-hunter Mer 11 Jan 2017 - 0:52

nootropiques surtout les racetams c efficace ou tdah

jesse-hunter

Messages : 61
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Invité Mer 11 Jan 2017 - 2:11

Zebulon3.0 a écrit:
fuir le monde ou se fuir soi même ? va savoir

Les deux, mon capitaine Smile
Perso, j'ai arrêté (cana) après +/- 22 ans de fumette. Ca va, c'est pas mal, je survis, même mieux que ça. De la a dire "revivre" ?
Hmmmpf, pas encore le recul nécessaire. C'est bien d'aller mieux, de plus avoir cette "béquille"... de voir que je peux quand même créer sans ça... d'avoir le cerveau qui marche un peu mieux (mais on perds aussi les extases, ben oui on peut tout avoir Rolling Eyes )
Après, il y a tellement de dépendances légales et mêmes légitimées par la société (le pouvoir, la course à la beauté parfaite, à la jeunesse éternelle, etc etc)... pas sûr que le shit soit le pire maux en ce bas monde.
Mais bon, content d'avoir tourné cette page quand même.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Invité Jeu 4 Mai 2017 - 15:18

ouais pareil que les gens qui ont arrêté, j'ai fumé des joints pendant presque 10 ans, que du positif d'avoir arrêté, surtout ça me coupait de toutes mes émotions je remarque maintenant que j'étais complètement anesthésié

sinon un autre truc que je voulais dire c'est qu'il faut pas oublier que le cannabis d'ajd c'est ogm, c'est beaucoup plus fort que dans les années 70, y à au moins trois fois plus de THC que dans du truc "bio", et même si tu veux le faire pousser toi même, les graines sur internet c'est pareil c'est modifié

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?  - Page 2 Empty Re: Drogues récréatives : utile ou trop risqué pour nous ?

Message par Invité Jeu 4 Mai 2017 - 15:19

ouais pareil que les gens qui ont arrêté, j'ai fumé des joints pendant presque 10 ans, que du positif d'avoir arrêté, surtout ça me coupait de toutes mes émotions je remarque maintenant que j'étais complètement anesthésié

sinon un autre truc que je voulais dire c'est qu'il faut pas oublier que le cannabis d'aujourd'hui c'est ogm, c'est beaucoup plus fort que dans les années 70, y a au moins trois fois plus de THC que dans du truc "bio", et même si tu veux le faire pousser toi même, les graines sur internet c'est pareil c'est modifié

dans le sondage y a pas j'ai arrêté alors j'ai mis c'est mal^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum