Interlude sur les routes

+2
Daorys
dodow
6 participants

Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Interlude sur les routes

Message par dodow Lun 7 Sep 2015 - 10:05

Bonjour à vous,

Voilà le contexte, café, tête dans l'cul, les yeux qui pétillent et mon cerveau est tout embrumé de mes précédents rêves...
La démarche est brouillonne, voire un poile foireuse.


Je m'explique:
Voilà j'ai beaucoup de temps libre en ce moment, et j'ai des envies de voyages plein la tête.
J'ai envie de partir sur les routes, en bagnole, avec sac à dos et tente et bivouaquer là où bon il me semblera.
Je veux retrouver ces émotions, ce "stress" de l'inconnu, rencontrer du monde, partager sur le voyage etc...
Comme j'ai pu le lire et j'aime beaucoup cette phrase (enfin à peu près), genre: "quand tu as fini ta journée de marche tu as ce sentiment de plénitude totale, d'accomplissement de toi même"
Bref, je me sens tout simplement heureux lorsque j'ai accomplie un bout de route.


J'ai déjà une petit expérience des voyages, essentiellement en famille, de rares occasions entre amis et 2 fois en autonomie totale (Corse Sud et Baie de Sommes, à pied)
Aujourd'hui je me sens plus que jamais prêt de partir, ça fait trois ans que j'attend dans mon coin!
(Ma miss est open pour laisser son Dodo s'envoler (eh oui celui là est le seul à pouvoir voler^^))



Concrètement,
Je suis à la recherche d'un Z, à peu près dans ma tranche d'âge, habitant pas trop loin de la Normandie (disons Quart Nord-Ouest), qui partage la gout du voyage, ou bien qui rêve de bouger un peu.
L'idée est de partir sur de courtes périodes mais régulièrement (budget très limité), disons entre 3 et 5 jours. En autonomie, donc théoriquement pas besoin de faire les courses sur place.
J'ai encore une confiance en moi fragile, c'est pourquoi je me lance sur de si petites périodes pour l'instant aussi.

Ou ça?
Et bien pour commencer je pensais à la Bretagne (c'est proche de chez moi), je connais pas beaucoup. J'aimerai faire la côte de Granite Rose pour commencer.
Le parc Naturel d'Armorique en suite, et la côte du Sud en dernier. Cela peut être l'occasion de deux voir trois voyages, suivant le temps mis pour arriver à faire chaque chose.

Quand?
Et bien dès que ton sac est prêt go!
Nan plus sérieusement si quelqu'un est tenté déjà je pense qu'une première bonne grosse discussion sur la vision du voyage et de la vie en bivouac s'impose.
En effet il serait souhaitable d'avoir une discussion pour voir si ça peut le faire entre nous.
En fonction de,
l'idée sera de partir dans le courant Septembre, voir faire plusieurs sorties Bretagne dans ce mois ci.


Quels moyens?
Et j'ai une petite voiture, Citroën Saxo, donc l'idée c'est de cramé un plein (voir 1 et 1/2) par sortie pour limiter les frais.
Je possède un sac de 40L que je peux prêter. Il a de la route mais fait encore bien son boulot.
Pour le logement je n'ai qu'une tente une place. La(les) personne(s) qui vient devra avoir la sienne (ou faire moins d'1m56 pour dormir dans le coffre^^)
J'ai tout le nécessaire pour faire la popotte, et comme y a la voiture je vais prendre casserole, poêle.
J'ai bien sur un petit appareil photo pour immortaliser les bons moments.




Voilà je crois avoir fais le tour, si il vient des idées qui me manque je remettrai ça au fur et à mesure.
Bon , j'espère que cette petite description vous donne envie de partir :-)
N'hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressé!


Merci je de m'avoir lu, et peut être à bientôt!
Tchou!

Dodow
dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mar 8 Sep 2015 - 23:17

Bonsoir :-)

Alors je vois qu'il y a un peu de passage, je comprend qu'il n'y ai pas foule...

Enfin bref c'est décidé je pars ce vendredi, direction Crozon! Le tour de la presque île par le GR34

Allez zou pour 3h de bagnole.
Je pars avec ma miss, la meilleure compagnon de route finalement :-)
On prévoit trois jours de marche autour de la presque île.
Totale autonomie, bivouac le soir, bref une vie en plein air qui m'enthousiasme énormément :-)

Le budget va être serré mais on a pas le choix on doit investir dans une tente.
On va se pencher sur une de D4, la Forclaz 2 (ça doit être ça^^), petite et suffisante pour deux. Seul hic, le poids, 3.5Kg :/ Aïe!

Tout est déjà analysé, chaque chemin à emprunter, gniark gniark gniark!
Le temps annoncé est un peu de flotte le samedi et beau temps le dimanche et le lundi.

Si je me sens je continue en solo deux jours de plus en prenant un bout du GR37.


Et ça tient toujours, si quelqu'un veu se joindre au voyage il (elle) est le bienvenue !


Plus d'infos à suivre...


Merci de m'avoir lu,
Dodow
dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Invité Mar 8 Sep 2015 - 23:20

bon voyage mec ! moi j'aime partir en vélo sans savoir où je vais dormir le soir, je comprends la démarche Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mar 8 Sep 2015 - 23:24

Merci bien :-)

Ca fait trois ans que j'ai pas bougé alors là je vais me défoncer pour profiter un max.

Maintenant besoin quand même de me faire un grossier itinéraire ;-)

Bonne soirée, merci d'être passé
dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Daorys Mar 8 Sep 2015 - 23:31

Pas les moyens, pas les congés, mais l'envie était bien là. Si tu as envie de partager tes aventures de façon épistolaire, je suis partante pour les suivre. Bon voyage Smile
Daorys
Daorys

Messages : 463
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Gasta Mar 8 Sep 2015 - 23:34

Bonne balade ! Very Happy
Crozon c'est très chouette
Gasta
Gasta

Messages : 3753
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 68
Localisation : à l'ouest

https://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par MadMarc Mar 8 Sep 2015 - 23:36

RyanAir -> Ecosse -> tout seul

Bon trip ! Wink
MadMarc
MadMarc

Messages : 403
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 49
Localisation : Quelque part en Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mer 9 Sep 2015 - 9:56

Hey,

Merci à tous,

Je pense que c'est effectivement une bonne idée Crozon, surtout niveau paysages ça doit être terrible. Et pis je me rend compte que j'aime bien faire le tour de quelque chose^^
Il faut que je fasse une boucle en Corse, le tour de la Baie de Somme et le tour de Jersey...


Madmarc aurais tu des conseils à me donner quand tu pars tout seul? Je suis quand même assez novice malgré mes quelques petits trip's.
Des conseils sur la bouffe, l'allègement du sac, etc...

Pas de souci pour vous faire un CR de ma balade, je prendrais le temps d'expliquer tout ça, et bien sur, faire pleins de photos pour vous donner envie :-)


J'ai déjà la prochaine destination en tête : Le tour de Belle île en mer....
Petit plus un cousin éloigné, vieux pirate de bretagne, devrait pouvoir m'emmener à bord de son vaisseau pour me déposer en terres z'inconnues.... (donc chouette si je peux faire la traversée en voilier^^)



A plus!
dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mar 15 Sep 2015 - 10:13

Bonjour,

Je viens de passer 1h à charger des photos de vous raconter mon petit trek/ road trip mais visiblement quand on passe trop de temps à écrire on se fait déconnecter, c'est chiant.


Bref, un moment super sympa, un temps mitigé, on se serait cru malgré tout en Corse.

Voilà je pense mettre des photos mais je suis dégouté d'avoir écris pour rien alors désolé si c'est résumé en une foutue phrase.


Interlude sur les routes P1050717
Interlude sur les routes P1050718



Voilà je verrai pour remettre d'autres photos plus tard.
N'hésitez pas à me contacter en mp pour avoir plus d'infos.



Merci de m'avoir lu
Dodow

dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Daorys Mar 15 Sep 2015 - 10:14

Magnifique !!!!
Daorys
Daorys

Messages : 463
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mar 15 Sep 2015 - 10:24

Merci Daorys,


Bon je vais remettre des photo :-)
Interlude sur les routes P1050719
Interlude sur les routes P1050720
Interlude sur les routes 20150912

J.1
Crozon - Cap de la Chèvre + Pointe de Pen Hir + Camaret

J.2
Pointe des Espagnoles + Océanopolis (Brest)

J.3
Le Ménez Hom en long en large et en Travers.

dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Gasta Mar 15 Sep 2015 - 12:24

Merci ! Très sympa ces photos. Quand on veut écrire un texte assez long il vaut mieux le faire d'abord sur un traitement de texte pour éviter les déconnexions.
Gasta
Gasta

Messages : 3753
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 68
Localisation : à l'ouest

https://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Invité Mar 15 Sep 2015 - 13:08

dodow a écrit:
Je viens de passer 1h à charger des photos de vous raconter mon petit trek/ road trip mais visiblement quand on passe trop de temps à écrire on se fait déconnecter, c'est chiant.

Salut !!!

Eh, j'ai pas envie de t'en laisser t'en tirer comme ça ! Laughing

Allez steplé, raconte nous ton voyage, mets y les photos, mais aussi plus important ce que tu as trouvé à l'intérieur de toi, ce qui fait qu'il a été unique, magique ! I love you

Je rejoins gasta: écrire dans un fichier texte avant de plaquer ça sur un forum Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mar 15 Sep 2015 - 16:09

Et bien:

Nous sommes arrivé vers 21h30 à Crozon (centre, devant la mairie) après 3h30 de voiture. - C'est moi qui ai tout fait, un exploit -

On se dirige vers la pointe du menhir pour bivouaquer.
On se pose à 50m de là dans un petit bois privatif. Le temps de monter la tente et de se coucher, il est bientôt 23h.

J.1
Départ au petit matin, on attaque le GR34, on croise directe un couple de randonneur.
"Faites attention ça glisse, la partie Cap de la Chèvre est casse gueule, la preuve le Monsieur s'est ramassé.

Du coup nous écvhangeons brièvement sur nos destinations, temps de marche, puis nous nous remettons en route.
Nous marchons jusqu'à Morgat, où nous prenons un café, suivi de l'achat de la carte. - Grosse banane que je suis j'ai oublié d'en prendre une avant... -

Nous longeons la plage jusqu'au port, puis nous montons rapidement dans la forêt qui longe la côte.

Le temps est menancant, nous essuyons un petit grain.
Puis le soleil fait son apparition et ne nous quittera plus de la journée.

Nous progressons sur un large sentier, bien boisé, nous croisons un fort de l'époque vauban (sympa les constructions)
puis tout se rétrécit.

Nous sommes dans le vif du sujet, chemin escarpé, de petites montées et descentes successives nous fatiguant, rapidement. Une pause au bout de 2h30 de marche depuis Morgat.
Barre de céréales, lait concentré, et c'est reparti.


Le soleil tape, vous voyez les photos du post précdent, c'est à ce moment là, près de la pointe de St Hernot.


Nous marchons jusqu'à la pointe du Dolmen, où nous pique niquerons. Non non pas d'ébats dans la lande! juste manger ;-)

Nous repartons rapidement, surement trop, les épaules souffrent, et nous décidons de remonter vers la petite route qui surplombe le GR.
Nous allons jusqu'à Rostudel à pied, nous voyons de charmantes petites maisons avec de beaux orthensias.
Nous décidons de changer un peu le programme en rebroussant chemin en stop.

Nous parcourons deux km , lorsqu'un couple s'arrête pour nous ramener jusqu'à Crozon.
On décide de reprendre la voiture et direction Camaret où nous poserons la tente et une partie des affaires au Camping du Lanzic.

Il y a de l'espace, pas trop de monde, nickel. On se pose où on veut.


Puis on repars juste à côte, il y a des alignement de menhirs, c'est le site de LagatJar. A la base il y en avait plus de 300 bien aligné dans un ordre précis.
Photo à venir
Puis on reprend la voiture pour aller faire le tour de la pointe du menhir.


- Vous l'aurez compris nous ne sommes plus dans le trek mais dans de la visite / petite rando -

Le site est magnifique. La mer est calme, elle vient gentiment taper la côte, faisant une belle écume et nous offrant une odeur fort agréable.
photo plus haut.

Nous repartons à Camaret, on laisse la voiture pour visiter à pied.

Visite du port, de la dique, et de la tour Vauban (que nous ne visiterons pas, d'ailleurs je sais pas si on peut y entrer)
Nous prenons l'apéro dans un pub, il y a du Soldat Louis, la miss se prend un verre de Chardonnay et je me prend une Chimay Bleue. La vie est belle
Photo à venir

Puis nous mangeons dans un resto attrape touriste, qui me rendra malade pour la nuit.
Nous rentrerons vers 20h30, couché 21h.


Eh oui, ça use vite!


A suivre...





dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mar 15 Sep 2015 - 16:20

J.2 "Journée off"

Temps pluvieux annoncé pour la journée.

Nous nous levons vers 7h30, le ciel est menaçant mais sans plus.
Petit dej, léger pour moi, bien pour la miss
Puis on décide de se faire un bout de GR à partir de le pointe des Espagnoles.
Je suis en vrac mais ça passe.
Le temps est magnifique, des grains au loins, un léger vent, la marée est descendante, on l'entend faire des remous à la pointe.


Nous ne marcherons pas longtemps la pluie commence à faire son apparition.
On décide de rebrousser chemin vers le camping, sortir les sacs de la tente au cas où et les mettre dans la voiture.

Puis on se dit "si il pleut autant visiter qq chose"

Ce sera Océanopolis à Brest.

Bon je ne vous fait pas le détails, c'est sympa mais n'a pas vocation à la rando.
Cela nous occupera jusqu'en milieu d'après midi.

On rentre la tente à pris chère! elle est bien trempée. Plan B on décide d'aller dans un petit gîte de rando.
On plis la tente, on paye, (12€ pour deux pour la nuit, sans élec. , sans voiture)
puis hop! Direction Morgat où nous allons au Gîte de rando le moins cher. J'appelle sur le trajet, le gars sera pas là mais me laisse la porte ouverte (sympa!)

Puis nous faisons une sieste une petite heure.
J'ai repris la forme depuis le matin. Le soleil à décidé de montrer son nez.
Nous sommes donc le dimanche après midi et tout le monde est de sortie. C'est plus animé que lorsqu'on est passé la veille au matin.
Nous flânons pendant 2h dan les rues, puis on décide d'aller se boire un verre. Oui encore!

Puis, je me fais inviter par ma miss à un resto de fruits de mer, où je mangerai d'excellente moules à la crème (hummmmm!!!! )
Nous rentrerons le soir, bien remplis au Gîte.

dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mar 15 Sep 2015 - 16:39

J.3 Dernier jour

Nous nous levons vers 7h30 , nous prenons un petit dej bien garni au salon de thé au bout de la rue. Pain au chocolat (ou chocolatine pour ceux du Sud :p), verre de jus de pomme et un grand expresso. Moi je suis bien caler avec ça (moi qui mange comme un moineau)

Nous rentrons et croisons enfin le propriétaire du gîte.
On discute un peu avec lui, super gentil. On lui parle de notre planning du jour, le Ménez Hom.
Il nous montre une carte du coin et nous dis de la prendre en photo avec le téléphone, histoire de bien se rappeler de la route
Nous payons et partons.

On fait donc un bout de route en direction de Chateaulin , puis nous bifurquons vers le Ménez Hom.

Le temps est très venteux, au moins des rafales à 50km/h mini
Alternance de légers grains et de soleil. Allez, on tente notr chance.
On prendre qu'un seul sac avec un peu de nourriture froide et le matos de pluie.
Nous longerons la crête puis rattraperons un chemin pour les VTT. Il s'agit du circuit panoramique. Le nom est alléchant, moi ça me va!
Et nous voilà parti à bon rythme, progressant sur deux crêtes, puis un sous bois avant d'atterrir sur une petit route, nous menant à la chapelle Ste Marie.

Nous remonterons par un sentier très peu utilisé, immersion garantie!

Puis on rejoins le parkiong, on se déséquipe puis vient le temps de plannifier le trajet retour. . .





Pour conclure c'était un très bon moment, mais j'avoue ne plus avoir la même condition physique et ça me dégoûte un peu. Il y a trois je pouvais marcher 4jouirs d'affiler sans problème. Aujourd'hui je n'ai plus d'activité du tout.

Du coup je suis plus remonté que jamais et prêt à repartir pour de nouvelles aventures! Toujours accompagné, que ce soit avec ma miss où avec quelqu'un d'autre, y a pas de soucis!


Voilà merci à tous de m'avoir lu, j'essaie de poster des photos.

Dodow

dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Wayne Mar 15 Sep 2015 - 21:20

dodow a écrit:Pour conclure c'était un très bon moment, mais j'avoue ne plus avoir la même condition physique et ça me dégoûte un peu. Il y a trois je pouvais marcher 4jouirs d'affiler sans problème. Aujourd'hui je n'ai plus d'activité du tout.

C'est pas grave ça, ça se récupère vite Very Happy

La Bretagne ne m'a jamais vraiment attiré (pour de la rando). Mais en lisant ton CR, je sais pas trop… Disons que tu m'as donné envie de reconsidérer la question.

J'ai eu de très mauvaises expériences par le passé en partant en binôme, et je suis un peu réticent à l'idée de recommencer. Mais, dans le même temps, je me dis que ça peut être sympa si on est sur la même longueur d'onde, et j'ai vraiment envie de réessayer. Alors, si ton offre tient toujours dans quelques mois, ça pourrait m'intéresser Wink

J'enfilerai mes chaussures pour la Grande Traversée du Jura dans quelques jours (15/20j à pieds) avant d'enchaîner sur un contrat de plusieurs mois (travail). Mais normalement, mon planning devrait s'alléger en début d'année prochaine, et du coup, j'aurai du temps pour bouger (je bosse en freelance, du coup c'est un peu plus simple pour prendre des vacances quand je veux).

Sinon, euh...

Spoiler:
C'est compliqué, j'ai l'impression de draguer sur Meetic Laughing

J'aurai 25 ans le mois prochain et je suis du Nord. J'ai pas le permis, mais je peux te rejoindre en train (ou si j'ai le temps, à vélo, y'en a pour 2/3 jours). J'ai pas mal d'expérience sur les randos courtes (moins d'une semaine), que ce soit à pieds ou à vélo. J'en ai beaucoup moins sur les périodes plus longues (deux, bientôt trois), mais ça ne me fait clairement pas peur.

Niveau matos, je suis équipé 3 saisons (4 en évitant la montagne et tous les coins où les températures descendent trop bas) et au besoin, j'ai un GPS avec cartes topo (Etrex 30) et un panneau solaire pour recharger le petit matériel (piles des lampes et du GPS, téléphones, ...). Théoriquement, je devrais aussi récupérer une machine à coudre dans les semaines à venir, et m'en servir pour remplacer une partie de mon matériel (je prépare une traversée de l'Islande pour l'été 2016 ou l'été 2017 - plutôt 2017 je pense -). Du coup, il est possible (mais vaut mieux pas trop compter là dessus quand même) que d'ici le début d'année, je puisse prêter le matériel que j'aurai remplacé (sac de couchage 0°C XL, sac à dos 70l modifié et une tente 1P pour les gens pas trop grands ou qui dorment en boule).

Quand je suis seul, j'ai tendance à bouffer des kilomètres comme une brute (et à finir comme une loque le soir sous la tente), mais accompagné, ça ne me dérange pas d'y aller beaucoup plus tranquillement et de prendre le temps d'avancer pépère en regardant le paysage. Par contre, sans être un vrai MUL, j'y tends quand même fortement, et du coup, j'ai un style de vie dehors qui est assez rustique (je préfère le préciser, parce que ça a posé quelques problèmes par le passé).

Je suivrai le sujet régulièrement, donc si tu penses que ça peut le faire et/ou que tu as des questions, n'hésite pas Wink

Spoiler:
Et sinon, si tu ne le sens pas, c'est pas grave. Je préfère qu'on marche chacun de notre côté plutôt qu'on se tape sur le système, coincés au milieu de nulle part Wink
Wayne
Wayne

Messages : 268
Date d'inscription : 26/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Invité Mar 15 Sep 2015 - 22:44

Merci pour ton récit dodow !

Et dans le dedans, ça a produit quoi comme émotions ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mer 16 Sep 2015 - 8:01

Yop tout l'monde,

Wayne,
Salut, merci pour l'intérêt porté. Je vois que tu as la bougeotte aussi c'et chouette. Moi pour l'instant je n'ai que du petit trajat à mon actif. Partir sur le long cours c'est encore du jamais fait.

Là j'ai déjà des idées, la côte de Granite Rose, Belle Ile, les monts d'Arrée... Ça prend entre 4 et 8 jours suivant les destinations.
Ca te donne une idée déjà de quel coin Breton je cherche à faire le tour...

Sinon tu m'a l'air bien équipé, tu as quoi (vite fait) comme matos?
Et ton sac tu arrives à combien? Moi je suis encore un MULet avec mes 10kg!
Comme tu es MUL qu'est ce qui va différer de beaucoup avec la rando classique?
Tu te laves moins? Tu manges moins? Tu dors à l'arrache?

Pour de la rando j'ai tout mon matos par contre, de la tente 1P au réchaud j'ai tout. D'ailleurs si on se fait quelque chose un jour on fera des trucs commun, comme le réchaud, ou la pharmacie....

Niveau rythme de marche je suis plus dans la moyenne, je peux encaisser un peu plus en terrain plat. (c'est surtout les successions de dénivelés qui me tue).
Mais si tu sais attendre... chouette :-)



Napalm,
Eh bien quand je suis arrivé sur Crozon j'étais excité comme un gamin. On pose le bivouac, même pas envie de fumer (ça c'est un gros pb chez moi).
Sinon fait marquant, j'ai eu une petit larme à l'oeil le lendemain matin en voyant les falaises.
Ou encore bien ému quand on s'est posé au pub, avec vu sur le port et du soldat Louis et ma bière.

Sinon je le redis malgré que ce soit H.S, je n'ai fumé que 2 machins par jours, un exploit pour moi. Et je n'ai ressenti aucun manque.
Tellement pris dans le trucs que ça ne me gênais pas.



Voilà si vous avez autre choses à demander n'hésitez pas :-)

Merci de m'avoir lu,
Dodow
dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Invité Mer 16 Sep 2015 - 20:15

dodow a écrit:
Sinon fait marquant, j'ai eu une petit larme à l'oeil le lendemain matin en voyant les falaises.
Ou encore bien ému quand on s'est posé au pub, avec vu sur le port et du soldat Louis et ma bière.

Cool, ça me parle bien ça ! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mer 16 Sep 2015 - 20:28

ça te botte pas toi la rando?

T'as déjà des parcours à ton actif?

Là prochain départ la semaine prochaine (si tout va bien), direction Morlaix, jusqu'au Faou, en passant par le GR380.
dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Invité Mer 16 Sep 2015 - 20:32

j'aime le vélo en itinérant, quelques trips dans le jura en vélo à crampons sur 3 ou 4 jours, un trip goudron Sélestat - Bruxelles (600 km) en autonomie complète sur 6 jours. j'adore l'autonomie complète. tu t'arrêtes quand tu veux, où tu veux, c'est la liberté absolue. juste les horaires de fermeture de magasins en France qui sont casse pieds, mais il suffit de gérer un peu d'avance et ça le fait. La rando piéton je ne suis pas fan, je ne retrouve pas cette liberté totale, ça n'est pas assez rapide pour que j'y trouve mon plaisir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mer 16 Sep 2015 - 20:34

oui je vois ce que tu veux dire, niveau vitesse c'est plus limitant.
J'ai hésiter à faire du vélo en itinérant et puis j'ai plus trouvé ma voie avec la marche :-)
Par contre je te rejoins bien, être en autonomie c'est le top :-)

La semaine prochaine je prévois que le dernier soir dans un camping, histoire d'être propre au retour ;-)
dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Invité Mer 16 Sep 2015 - 21:45

Oh, je ne le voyais pas que niveau vitesse !

J'aime pas l'heure, alors du coup comme d'un coup de bicyclette t'as vite fait les 5 derniers kilomètres qui te séparent d'un magasin par exemple, ça le fait. et comme, une fois entraîné tu fais 100 km par jour sans trop te fatiguer, ça permet l'exploration d'une grande zone, avec des tas de changements de paysages.

Avant je trouvais la Lorraine fade, mais je passais pas l'autoroute silent maintenant je sais que la Lorraine est magnifique par les petites routes pleines de petits patelins qui te vendent des mirabelles au bord de la route ! I love you

Chacun sa façon de voyager de toute façon, mais là où je suis d'accord c'est sur l'autonomie complète I love you comme ça dès que tu trouves un truc beau, hop tu t'arrêtes et tu regardes ! flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Wayne Jeu 17 Sep 2015 - 2:57

Salut !

dodow a écrit:Moi pour l'instant je n'ai que du petit trajat à mon actif. Partir sur le long cours c'est encore du jamais fait.

On y vient vite, tu verras Laughing

C'est normal (et plutôt sain je trouve) d'avoir un peu d'appréhension au début, mais en fait, y'a pas beaucoup de différences par rapport aux sorties courtes (à mon échelle en tout cas — quand tu pars 6 mois ou 1 an, ça doit être encore différent j'imagine). Pour moi, ce qui a été dur au début ça a été :


  • D'apprendre à me préserver : quand tu pars deux ou trois jours, tu peux te permettre de faire 50km/j, mais quand tu pars deux ou trois semaines, y'a un moment où ton corps te dit stop ;
  • D'apprendre à ravaler ma fierté : quand la sangle de ton sac tire-un-peu-mais-c-est-pas-grave-je-suis-pas-une-chochotte, en fait, si c'est grave. Parce qu'au bout d'une semaine, tu te retrouves comme un gland étalé au milieu d'une forêt entre nulle part et nulle part, le dos en bouillie, et que t'as pas d'autre choix que de demander à quelqu'un de faire 300km pour te ramasser ;
  • Et surtout, le plus important (d'autant plus quand t'es seul), d'apprendre à toujours rester positif.
    La rando, c'est une activité / un sport vraiment génial, mais des fois c'est quand même un peu compliqué pour le moral. Quand t'es épuisé, que ça fait une semaine que t'as pas vu un être humain, un lit, un repas chaud, une douche et des toilettes, qu'il commence à pleuvoir et que tu ne sais pas où tu vas dormir le soir (mais que tu t'en fous un peu parce que ça caille et que tu sais que de toute façon, la nuit sera horrible), vaut mieux se dire « tiens, c'est joli ! » et prendre le temps de profiter de l'air pur sinon ça peut vite devenir pesant ;


dodow a écrit:Sinon tu m'a l'air bien équipé, tu as quoi (vite fait) comme matos?

Beaucoup trop de trucs Laughing

Le contenu de mon sac varie beaucoup d'une sortie à l'autre (suivant le but, la météo, la durée, ...).


  • Sac à dos : Forclaz 70
    Il est très grand, mais je déteste devoir accrocher des choses à l'extérieur (je m'accroche toujours partout, ça bouge, ...). Et puis, une fois le sac de couchage, le tapis de sol et la tente à l'intérieur, il reste finalement assez peu de place. J'aimerais bien m'en fabriquer un moi-même pour avoir quelque chose de plus simple et de plus léger (il reste lourd, même si j'ai pu gagner 400g en retirant des pochettes, des sangles, des attaches et l'armature métalique).
  • Sac de couchage : Forclaz 0°C Light.
    C'était très bien quand j'ai commencé, mais il prend beaucoup de place dans le sac, il est lourd (je fais 1m90, donc version XL de 25x39 cm pour 1,8kg), et surtout, trop large par rapport à ma morphologie. Du coup, y'a une poche d'air qui se forme sur les côtés, et quand la température descend trop bas, je suis obligé de le remplir avec tout ce que je trouve pour ne pas avoir trop froid quand je bouge. Je vais le remplacer dès que possible. J'aimerais m'en fabriquer un en duvet (à confort équivalent, 50% de poids et de volume en moins), mais les matériaux coûtent assez cher alors je vais devoir attendre un peu.
  • Tapis de sol : Ridge Rest SOLITE.
    Encombrant mais je l'adore ! J'ai vu que certains le coupaient en deux et n'utilisaient qu'une moitié pour le haut du corps, mais j'hésite encore.
  • Tente : Lightent 1.
    Elle est discrète et pas trop lourde une fois qu'on a remplacé les sardines fournies par des sardines en allu. Par contre, elle est beaucoup trop petite pour mon gabarit. C'est tout juste si je peux y dormir jambes tendues. Et quand je pars à vélo, j'ai pas la place pour y mettre les sacoches la nuit.
    Je vais la remplacer par un Abri Olivier (c'est ma priorité) pour gagner en habitabilité, en place dans le sac, et en poids.
  • Divers : lampe frontale, gants (et sous-gants quand il fait un peu plus frais), bonnet (même en été, pour la nuit), casquette, shemagh (pour le vent et le froid la nuit), lunettes de soleil, vêtements de rechange, pour la pluie ou le froid (1 caleçon, 1 paire de chaussettes techniques, 1 t-shirt de rechange, 1 polaire, 1 coupe-vent, 1 cycliste), quelques médicaments / trousse pour les petits bobos, des sacs poubelle, serviette, brosse à dents (manche coupé), savon d'Alep, papier toilette, micropur, ...


Voilà pour le matériel toujours dans le sac. Pour les trucs qui entrent et qui sortent suivant le contexte :


  • Matériel photo : Reflex, objectifs, filtres, batteries, etc.
  • P3RS, alcool à brûler, quart, opinel et Spork (cuillère-fourchette en plastique, c'est pas très solide mais ça suffit à aller chercher les pâtes au fond du quart sans se brûler)
  • Panneau solaire avec un module tampon et des accus : super pratique pour recharger les piles, les téléphones, ... mais aussi très lourd. 680 grammes sur la balance (Panneau + Module + 4 accus ; sachant que les accus se rechargent mal s'ils ne sont pas rechargés 4 à 4, et que du coup, j'ai besoin de 6 accus minimum — 4 dans le module, 2 dans le GPS).
    Je l'emporte seulement quand je veux être 100% autonome. Sinon : soit j'ai seulement mon téléphone et dans ce cas, j'emporte des batteries supplémentaires pour le téléphone ; soit j'emporte seulement le petit module et un adaptateur USB<>Secteur et je recharge les accus quand je retrouve la civilisation ;
  • GPS : pas donné mais très pratique, fonctionne à piles (d'où l'achat du panneau solaire). Par contre, il faut prévoir les itinéraires avant de partir (et s'en servir pour suivre la trace préparée) parce que c'est très très très très lent. On peut s'en passer dans plein d'endroits (villes, sentiers fréquentés — dans les Vosges par exemple c'est super bien balisé —, ...). Le réel intérêt, c'est sur les trajets longs parce que c'est plus vite rentabilisé et moins lourd que les cartes IGN papier.
    Le mien a plein d'options totalement inutiles, mais y'en a une que j'aime bien quand même, c'est le temps d'ensoleillement restant (c'est pratique pour savoir quand commencer à chercher un endroit pour bivouaquer).


Voilà pour l'essentiel ! (Il reste plein de petites bricoles auxquelles je n'ai pas vraiment pensé, mais c'est plus du bric à brac que du « matériel »). Sinon, j'ai aussi plein de fausses bonnes idées dans un carton sous le lit :


  • Gourdes
    Les bouteilles d'eau c'est gratuit, 10 fois plus léger, et compressible
  • Sacs typés militaire
    Les trucs dans ce style, très solides mais très lourds dans lesquels tu peux emporter 200kgs de matériel qui sera porté par tout ton corps sauf par tes hanches
  • Sacoches et étuis en tous genres
    Par exemple, la sacoche Micro Pocket Organizer est toute petite et vraiment bien foutue (je m'en sers de trousse à pharmacie au quotidien), mais c'est 60g. Alors qu'un ziplock, ça doit faire 5g à tout casser.
    Et le top du top, c'était l'étuis de mes lunettes : 250g ! Je l'ai remplacé par un étuis en plastique (comme les emballages des pâtisseries en grande surface) dont j'ai doublé l'intérieur avec du papier à bulles, pour un poids total de quelques grammes.
  • Protection de pluie pour le sac
    Une centaine de grammes, et le temps de la mettre, tout est déjà mouillé. Je range mes affaires dans des sacs poubelle à l'intérieur du sac, c'est plus efficace et plus léger.


Spoiler:
Je viens de me rendre compte de la taille du pavé. Embarassed  Désolé.

dodow a écrit:Et ton sac tu arrives à combien? Moi je suis encore un MULet avec mes 10kg!

On est tous passés par là (et c'est bien pour ça que je gratte tous les grammes que je peux) Laughing

La première fois que je suis parti, j'avais 17/18 kgs sur le dos alors que je pensais avoir emporté seulement l'essentiel (mes sœurs avaient même essayé de me refourguer des trucs comme des coussins gonflables Laughing). J'ai pas de chiffre précis à te donner (j'ai eu un peu de temps libre cette semaine alors j'en ai profité pour gagner quelques centaines de grammes), mais la dernière fois que je suis parti pour une sortie longue (15j), j'étais autour de 13,5 kgs en autonomie complète (panneau solaire, bouffe pour 15 jours, et 3L d'eau) avec le matériel photo.

Donc à vue de nez, 7/8 kgs de matériel je dirais ? Peut-être un peu moins. Je pèserai tout ça avant de partir pour le Jura si tu veux Smile

dodow a écrit:Comme tu es MUL qu'est ce qui va différer de beaucoup avec la rando classique?
Tu te laves moins? Tu manges moins? Tu dors à l'arrache?

Ça dépend de ce que tu entends par « rando classique ». Je vais te raconter quelques anecdotes qui se sont produites avec mon dernier coéquipier pour préciser ce que j'entendais par rustique (histoire de voir s'il y a une limite à la taille des messages Laughing).

Un soir, le soleil commençait à se coucher, mon partenaire était épuisé, la pluie commençait à tomber et il fallait qu'on trouve rapidement un endroit pour bivouaquer. On était en montagne, en forêt, et impossible de trouver un terrain plat pour planter nos tentes. On essaie de grimper aussi vite que possible, et on finit par trouver un vieux bunker de la seconde guerre mondiale pour nous abriter. On attend que la pluie passe (et pendant ce temps, le soleil continue de descendre sur l'horizon). Elle passe pas. Obscurité, pluie, terrain glissant, montagne (terrain que je connais mal)... Mon partenaire m'a regardé d'un air de dire « c'est quoi ton problème ? » quand je lui ai proposé de déblayer une partie du bunker, et de dormir sur place. On finit par (très bien) dormir là mais il me fait la gueule toute la soirée (il voulait qu'on trouve un camping pour prendre une douche chaude).

Même personne, le lendemain. Une heure qu'on marche, puis demi-tour. Il devait aller aux toilettes, et en avait vu sur le parking où on avait laissé la voiture.

Autre personne, autre rando. Le terrain est facile (forêt, pas trop dense, ça glisse pas, rien), on est tous les deux équipés pour marcher de nuit. La nuit tombe, il fait très froid, et ni lui ni moi n'avons du matériel suffisamment chaud pour passer une nuit convenable. Je propose de continuer de marcher pour ne pas subir le froid, et de s'arrêter pour dormir dans la matinée. Il refuse, alors on plante le camp et on dort à peine. Le lendemain, on est tous les deux crevés, et on rebrousse chemin parce qu'il « en a marre de se geler le cul dehors ». Rando écourtée, retour à la maison.

C'est de ce genre de trucs dont je voulais parler lorsque je parlais de rusticité. Je pense qu'eux et moi n'avions pas du tout la même approche de la randonnée. Pour eux, c'était plus comme des vacances de camping en camping ou de gîte en gîte, sac au dos, avec le besoin d'un minimum de confort (douche, toilettes, etc). Comme je suis un peu plus proche des MUL (dans l'état d'esprit au moins), je ressens beaucoup moins ce besoin. Dans ma vision du truc, chaque chose, chaque objet a un coût ; ce qui impose de les prioriser.

Par exemple, ma priorité absolue, c'est de dormir correctement et j'ai donc choisi de ne pas regarder à la dépense (au niveau du poids et du volume occupé dans le sac j'entends) en ce qui concerne le sac de couchage, le tapis de sol et la tente. À eux trois, ces éléments occupent facilement 80% du volume et du poids de mon sac, mais c'est un choix volontaire.
Pour ne pas avoir rogner sur les autres postes de dépense, j'aurais pu faire comme le font la plupart des personnes inexpérimentées, et prendre un sac plus grand pour y mettre plus de choses. Mais j'ai déjà marché avec un sac très lourd, et l'expérience a été suffisamment désagréable pour que le poids du sac devienne mon second critère d'importance. Dès lors, je n'ai pas eu d'autres choix que de faire des concessions et d'économiser ailleurs (brossage de dents au savon pour ne pas avoir à emporter de dentifrice, serviette de toilette plus petite, pas de pantalon de rechange, pas de nourriture volumineuse ou qui apporte peu d'énergie dans le sac, ...).

Pour moi, c'est ça la plus grande différence entre un MUL dans l'âme et un MULet. Le MUL choisit de prioriser le confort qu'apporte un sac léger plutôt que d'autres formes de confort, alors que le MULet (volontaire, j'exclus les erreurs qu'on commet tous quand on est néophyte) préfère le confort du camp au prix d'une marche plus difficile.

C'est vrai que c'est toujours un peu difficile de regarder le copain manger du saucisson et du fromage quand toi tu manges des pâtes cuites à l'eau froide dans un sac plastique que t'as gardé dans ton blouson toute la journée. Mais en même temps, tu regardes le gars manger, et tu te dis « Vu comment il en a chié pour apporter son saucisson jusqu'ici, il l'a bien mérité ! Moi je ne le ferais pas. ». Bon, après... Même si je coupe les étiquettes de mes fringues pour gagner 3 grammes, je ne suis pas encore totalement extrémiste. Y'a une histoire de rapport poids / distance / confort à garder en tête. Si je pars deux jours et que mon sac fait 3 kgs, je ne vais pas me priver d'emporter mon réchaud et de quoi bien manger juste pour pouvoir dire « Hey, t'as vu un peu comme mon sac est léger ! ».

dodow a écrit:Pour de la rando j'ai tout mon matos par contre, de la tente 1P au réchaud j'ai tout. D'ailleurs si on se fait quelque chose un jour on fera des trucs commun, comme le réchaud, ou la pharmacie....

Super, on est sur la même longueur d'onde Very Happy (Sauf pour la pharmacie : si on marche ensemble, tu te rendras très vite compte qu'il est plus prudent que j'aie toujours sur moi quelques pansements Laughing)

Spoiler:
Encore désolé de la longueur du message. Mes proches ne partagent pas du tout ma passion pour la marche alors j'ai rarement l'occasion d'en parler. Et je me suis un peu laissé aller Embarassed
Wayne
Wayne

Messages : 268
Date d'inscription : 26/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Jeu 17 Sep 2015 - 14:24

Hellow à vous,


Bon Wayne, je pense qu'on est sur la même longueur d'onde, ça me plait c't'affaire!


Je te répond un peu en vrac, suivant comment je me souviens de ce que j'ai à dire :p

Je te rejoins sur pas mal de truc au niveau du système de vie adopté. A ceci près peut être que je crains l'humidité et que je n'ai encore jamais eu de cas de figures où je devais me débrouillé avec de l'eau dans les godasses (pour résumer).

C'est donc une Ferrino ta lightent 1? on a les même, faudra mettre une étiquette avec nos noms :p
Elle est pas mal mais j'ai encore jamais osé cuisiné dedans, trop peur de foutre le feu la dedans.
ça me botterai bien de prendre le tarp en plus - il pèse 800gr - de la tente. Bon par contre je doit réinvestir dans des haubans et des sardines...

Pour le côté confort je te rejoins également, bon sauf pour le tapis de sol, moi je m'en cogne un peu, j'y vois pas trop la différence (ma miss à un tapis plus épais...)
Mais dis donc, ils pensaient plus à des vacances tranquillou qu'à un trek tes collègues?
Deux philosophie. Nous avons un peu adopté un mix des deux avec ma miss le WE dernier, je la sentais pas faire que ça pendatn trois jours (et moi non plus :p )

Le dentifrice au savon d'alep? alors? j'ai pas osé testé encore^^ mais en mettant un peu de dentifrice dans une "pom'pote" vide ça peut le faire aussi.
Pareil pour le sac, j'ai pas osé coupé les sangles ni retirer l'armature (enfin du 60L, le 40L à une coque thermo-formée)...

Niveau alimentation tu n'as pas l'air compliqué visiblement, je risque d'être un peu plus casse pied là desus :p besoin - je pense - d'avoir un bon repas chaud après une journée de marche - surtout si on termine trempé à cause de la flotte - Tu emporte quoi en repas type?


Tiens en parlant de flotte, 3L? c'est beaucoup à mon sens, 2L ne suffirait pas? après j'imagine que ça dépend si tu croise bcp de points d'eau sur ton trajet....
Sinon la flotte toujours, comment fais tu quand tu marche par temps pluvieux, tu utilise un pantalon pluie? Moi j'en ai un - pour le vélo - et je termine trempé à chaque fois. J'entend par là que je suis trempé de transpiration, parce que ça aère pas. J'hésite à passer au poncho -  comme ça je vire la bâche de protection du sac - ça descend bas et protège partiellement les jambes, avec les guettres pour le bas et roule ma poule. Enfin c'est c'que j'me dis.


Donc le jura bientôt? Tu pars combien de temps?


Moi c'est décidé je me fait une partie des Monts d'Arrée et suivant le GR380.
- Sur conseils de Jobig de RandoLéger, il a un fil "grenouillage dans les monts d'arrée" - je vais faire un petit bout hors des sentier battus, voir comment je me débrouille.
Je prévois 4jours et demi de marche et les trajets Avranches-Morlaix en covoiturage. Si ça se passe mal j'ai ma miss qui peut venir me chercher en voiture, mais je ne préfère pas l'envisager^^


Quand tu vadrouille tu essaie de faire une boucle ou tu prévois un moyen de transport pour le retour?
Moi ça me fais un peu chier de payer systématiquement mais là où je vais je crois qu'il n'y a pas trop de choix héhé.
Le covoiturage tu fais?



Bon je te laisse un peu de lecture,

EDIT: Pas de soucis pour le pavé, moi aussi suis bien content de pouvoir débattre de tout ça, ça donne la pêche ^^

Napalm,

Je vois ce que tu veux dire, tu peux te permettre une petite marge de manoeuvre/ confort grâce à la rapidité de déplacement.
Ah et puis le charme de chaque région,
Je me rappelle Jersey, les habitant mettent à côté de leur boite aux lettre un casier avec leurs propres légumes.
Du coup tu peux les prendre contre une petite pièce, j'adore :-)




Bonne lecture à vous

Dodow
dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Dim 20 Sep 2015 - 8:38

Bonjour, Bonjour,

Le vent se lève, le Dodow change de cap^^

En effet, des rdv plus une rencontre IRL m'empêchent de partir trop longtemps.

Du coup ce sera....

La Rance!
La Rance est une rivière Bretonne, passant par Dinan, St Malo.

Voilà je compte longer la rivière et "l'estuaire" (je sais pas si s'en est un) , jusqu'à St Malo via le GR34C, et d'autre itinéraires hors des sentiers battus - même pas peur :p -
Puis je rattraperai le GR34 pour longer la côte jusqu'à Cancale.


Une belle petite virée en perspective :-)


Affaire à suivre cyclops

Dodow

EDIT: Le chemin est relativement simple, peu de dénivelé jusqu'à St Malo. Puis le long du GR34 c'est plus "sportif", enchainement de petites montées et descentes le long des criques z'et falaises.
Alors pour ceux qui seraient tenté, c'est facilement jouable. Et dans le pire des cas, il y a des bus qui passent régulièrement.
dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mer 23 Sep 2015 - 11:50

Après 20 bornes il s'effondra dans la douleur. . . - phrase du jour -

Bonjour à tous,

- Je comprend mieux pourquoi mon espèce s'est éteinte, le Dodow a les cannes fragiles... -

Arrivée donc sur le coup de 13h15, le temps de poser la bagnoles dans un coin et yopla! C'est parti!
Je descend la ville fortifiée par les petites rue et me retrouve au port, dominé par un grand viaduc.
Interlude sur les routes P1050721
Interlude sur les routes P1050722

Tout frétillant, je décide de ne pas suivre le GR34C, c'est le chemin de halage, sans réel intérêt....
je passe donc sur la rive droite, passe la station d'épuration - si si c'est bien par là^^ - puis je j'entame le chemin qui longe les berge.
Je suis dans un genre de marais au début, on se croirait sur des terres désolées, abandonnées de tout...
Interlude sur les routes P1050724

Puis je prend de la hauteur - attention ça glisse - et hop je redescend avec perte et fracas
Bim bam boum me revoilà en bas!
C'est là que je vois le subtil petit escalier sur ma droite... quel boulet!
Des marches faites de planche en bois et de piquets en féraille, vachement dangereux si tu t'empale dessus!
Puis je continue de longer le chemin en hauteur, je surplombe la rivière et vois le clocher de Dinan au loin...

Ah ça redesend! :-D
je décide d'y aller... comme un bourrin!
Bref à un moment je sens une petite pointe dans le genoux, arf ça va passer.
Un grain approche, je sors donc mon poncho à 6.95€ de chez -biiiiiip!- oups le sac passe à peine, j'aurais du l'essayer avant avec le sac. Bon et si je le découpe un 'ti peu? Et pfiiiiiiout! je l'éventre plus qu'autre chose. Bon ça tient et ça me fait une grande aération^^
Il flotte, le vent est de la partie - ça remue les arbres bien comme il faut - j'attend donc un peu, c'est l'occaz' de boire un coup et de manger une barre de céréale.

Le temps est de nouveau au beau fixe, il est l'heure de repartir.
Je longe toujours le petit chemin puis une fenêtre s'ouvre à moi, plus d'arbre, juste une vue magnifique sur la Rance et les quelques falaises qui la borde. Magnifique.
Interlude sur les routes P1050723
Interlude sur les routes P1050725

Je continue mon petit bonhomme de chemin jusqu'à Lyvet, où il y a un petit port de plaisance et une écluse.
J'empreinte le pont pour rejoindre la rive gauche.
Une 'tite pause? Pourquoi pas! Il est 15h20, je décide de me fumer une clope et de m'allonger sur mon poncho, dans l'herbe et me faire griller au soleil quelques minutes. Et pis pourquoi pas, mangeons!
Je sors les victuailles, un sandwich et une pom'pote,  - voilà de quoi rassasier le volatile - que j'engloutie en 5min top chrono!

15h50 il es l'heure de repartir, je vois sur un poteau le balisage du GR, j'suis sur le droit bon chemin.
Je premiers pas Aïe! second pas Aïe! Et m**** j'ai mal au genoux. Bon je vais pas m'arrêter à ça. Je continue en me chauffant ça va l'faire!
Je rattrape les berges, et je vois des cabanes de pêcheurs sur pilotis, on se croirait à l'embouchure de la Loire, la forêt - derrière - en plus.
Interlude sur les routes P1050726

Et là tout se gâte,
Je quitte subitement les berges pour poursuivre sur le GR, lequel me ramène... sur une départementale! Et m****! (oui encore)
Pour me faire bien rigoler un grain me tombe sur la tronche. Donc essayez de mettre un poncho quand vous vous faites raser par les bagnoles! Et ben c'est pas marrant^^
Bref, je fini par quitter le bitume pour un petit chemin, je passe devant une ferme toute mimi avec des fleurs partout. Puis un ancien moulin avec un passage à guet - il y a quand même une passerelle pour passer - puis de nouveau dou bétonche! Grrrrr ça va me rendre chêvre c't'affaire!
Je longe la fameuse départementale, longe les champs puis je passe dans les petits sous bois z'et chemins creux.
C'est tout une ambiance les chemins creux, je trouve ça super mystique comme lieux.

Puis encore un grain!
Allez hop je sors le..... OHMAISCESTPASVAI!!!!!!! je sors les restes de mon poncho.... il a  fini de s'éventré et ne ressemble plus à rien!
Je me retrouve comme un gland, sous un chêne pour m'abriter de la pluie... et je n'ai plus rien
Le grain passe enfin, je ne suis plus qu'à 3Km de Plouër S/ Rance en passant le plus directement possible. Petit moment d'hésitation, puis je me lance par le chemin le plus direct.
Je passe devant une ferme et remarque -mais sans plus- une porte ouverte, je passe la ferme quand j'éternue, MAIS QU-AI JE FAIS! Deux molosses sortent de la porte croisé 1min plus tôt.
EH LA! EH LA! on dégage! Allez!
Rien à foutre ils continue d'avancer dans ma direction.
Je me met donc fasse à eux et marche à reculons quand les bruits changent.
Ce n'est plus des aboiements mais de grognements, ça c'est pas bon!

Au moment de me faire dessus je vois le fermier -enfin- qui pointe le bout d'son museau par la porte.
"Rappelez vos putains d'chiens!" lui dis-je. Un coup de sifflet et hop silance total.... les deux toutous deviennent aussitôt docile comme y a pas.
Le fermier me dis qu'ils n'ont pas l'habitude de voir passer du monde c'est pour ça qu'ils vous ont gueulé dessus.  -l'un finira par me faire un calin à ma jambe...-

Bon c'est patou pas tout, mais je dois atteindre Plouër moi.
Et c'est reparti, mais sur un genoux et demi. En effet la douleur est de plus en plus présente. Je réduis l'allure.
J'arrive enfin à Plouër après une bonne suée (eh oui ça grimpe comme bled) et viens m'échouer au premier troquet venu - en l’occurrence un PMU tout à fait respectable -
Une pinte silvouplé!

Bon je vous passe les détails mais et glou, et glou, et glou....


19h vient l'heure de trouver un endroit pour poser ma tente. Alors je tourne, je tourne dans Plouër et ne rien de mieux que.... la partie non utilisée du cimetière - entendez par là qu'il y a un grand espace avec de la pelouse en contre bas du cimetière - Je sors tout l'attirail, et me prépare de quoi me rassasier la pence.
Menu du soir:
Bref on s'en fout
Puis je me repose un peu, envoie des messages à ma moitié, quand un homme se pointe.
"Bon soir je suis Mr X , l'adjoint au Maire"
Ah oui bon euh, "Bonsoir" "Je dérange peut être?"
Bref, oui je dérange, plusieurs personnes ont appelés parce qu'il on vu une mise en bière illégale^^
Du coup pendant que je range je discute un peu avec l'adjoint, d'où je viens, où je vais, où est-ce que je peux dormir.

Il me propose le verger communal. Ça me va moi.
Du coup je plis les gaules et file 200m plus loin.
Seul point négatif - et de taille - c'est proche d'une départementale mais relativement isolé de la vue, donc ça passe pour cette nuit.
Je remonte tout et me rend compte que j'ai du mal à plier la jambe. "Bon on verra demain hein"

La nuit se passe, je prend une pomme sur la tente, ce qui me fait bien sursauté!

7h debout! Je me prépare un café, je range le bordel et me remet en route.
Les premiers pas sont nickels jusqu'à ce qu'une vive douleur me prenne. Allez je tente on voit si ça passe.
Ça passe pas du tout. Je décide malgré tout d'aller jusqu'au port, voir le levé de soleil.
Et ben je l'ai pas loupé celui là!
Magnifique!
Interlude sur les routes 20150913
Interlude sur les routes 20150914

Puis je prend le sentier côtier pour me retrouver à côté des deux grands ponts qui enjambent la Rance.
Et là mon genoux dit STOP!
Il est temps de rentrer me dis-je, sinon je vais finir aux urgences.

Donc du stop jusqu'au centre ville, une femme qui voulait m'emmener absolument à DinARD pour me montrer comment c'est.
Second coup de pouce, c'est un Monsieur sympa qui me prend dans sa poubelle voiture ;-) et me déposera en centre ville de Dinan.


Conclusion:
J'ai encore de l'énergie à revendre j'suis bien motivé à continuer MAIS FUCK OFF CHANGEZ MOI DE GENOUX SVP!
De beau paysages sinon, mais ne pas faire le GR34C, trop de tronçons bitumineux....

Voili voilou j'espère que cet interlude vous aura plus :-)


Merci de m'avoir lu
Dodow
dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Invité Mer 23 Sep 2015 - 16:15

Yes, joli récit, j'aime beaucoup le coup de la mise en bière Pété de rire et le lever de soleil bordel !!! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Gasta Mer 23 Sep 2015 - 16:56

Sympa ton récit Dodow ça fait envie cette petite balade.... j'demanderai à mes genoux s'ils sont ok !
Gasta
Gasta

Messages : 3753
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 68
Localisation : à l'ouest

https://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Jeu 24 Sep 2015 - 9:46

Bien l'bonjour,

Arf j'ai voulu la jouer mainantespasunechochotte....
Résultat je suis comme une loque à la maison...

Ah et pour la mise en bière j'ai bien eu l'air con....
ça va que l'adjoint au maire était compréhensif^^

Dès que je suis de nouveau en forme je repars!


Autre chose que j'ai constaté, mais assez paradoxal, c'est que j'aimerai bien marcher avec qqn, être tout à moins de panache maintenant, enfin je me sens un peu trop seul par moment.
Genre les chiens, pas de bivouac^^
Dans ces moments là c'est plus fun de galérer à deux, et puis ça permet de donner ses émotions du moment quand tu marche à deux ou plus.
Bref, je vais réessayer seul mais je crois qu'il me faut un compagnon de route héhé.



A plus, merci de m'avoir lu
Dodow

dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Tahine Ven 25 Sep 2015 - 7:29

Merci pour ton récit, pour les images, et pour ce voyage matinal (pour moi en tout cas).
Ton premier compagnon devrait être une genouillère !



Tahine

Messages : 112
Date d'inscription : 17/09/2015
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par Wayne Lun 5 Oct 2015 - 7:48

Salut !

Spoiler:
Désolé pour le temps de réponse : entre la fatigue accumulée ces six derniers mois et une bonne vieille crève des familles, j'ai passé l'essentiel de ces deux dernières semaines à comater et dormir. D'ailleurs, je suis toujours un peu dans les vapes Dent pétée

Comment va le genou ? Rien de trop grave ?

dodow a écrit:C'est donc une Ferrino ta lightent 1? on a les même, faudra mettre une étiquette avec nos noms :p
Elle est pas mal mais j'ai encore jamais osé cuisiné dedans, trop peur de foutre le feu la dedans.
ça me botterai bien de prendre le tarp en plus - il pèse 800gr - de la tente. Bon par contre je doit réinvestir dans des haubans et des sardines...

Ouep !

Cuisiner dedans… Même avec un réchaud à gaz, je n'oserais pas non plus. Elle est vraiment trop petite pour ça je trouve, surtout vu ma taille (je n'y tiens pas assis, même dans des positions improbables). Alors, avec un réchaud à alcool liquide, mes deux mains gauches et le tout-synthétique, c'est pile ce qu'il faut pour que je finisse en torche humaine Laughing

Question bête, mais pourquoi le tarp en plus plutôt que le tarp tout seul ou qu'une tente plus grande ?

J'ai vu dans ton message de présentation sur RL que tu pensais virer la moustiquaire ? J'avais étudié rapidement la question mais j'étais resté un peu sceptique vis-à-vis de ça, notamment à cause de la manière dont elle est construite. Globalement, y'a deux points qui m'ont bloqué :


  • Comme la moustiquaire sert de guide pour les arceaux (et en admettant qu'on déplace les bouts de toile qui servent de guide de la moustiquaire vers le double toit), est-ce qu'on ne risque pas de fragiliser la structure et d'avoir des problèmes en cas de vent un peu fort (surtout au niveau du grand arceau) ? D'autant plus que si on déplace les guides sur la paroi externe, ça va tirer sur les coutures à chaque bourrasque.
  • Comme la moustiquaire relève les bords du tapis de sol, est-ce qu'on ne risque pas de se fabriquer une piscine au lieu d'une tente ? (Même si c'est contournable facilement avec un peu de ficelle)


Après mesures rapides, la partie fond de tente + moustiquaire fait environ 440g sur les 1,4kg du total. Donc au mieux, en virant la moustiquaire, on doit pouvoir gagner 100 ou 150g je pense. Le rapport bénéfice / risque me donne pas trop envie de m'y mettre, surtout après avoir vu le poids des abris DIY des membres de RL (500 à 800g tout compris pour des abris qui font office de palace à côté du notre).

Mais si tu tentes, je veux bien avoir un retour Very Happy

dodow a écrit:Pour le côté confort je te rejoins également, bon sauf pour le tapis de sol, moi je m'en cogne un peu, j'y vois pas trop la différence (ma miss à un tapis plus épais...)

Au niveau du confort, je ne sais pas si le tapis que j'ai apporte grand chose par rapport à un tapis plus simple (pareil que toi, sur ce point je m'en cogne un peu aussi). Le fabriquant (et les randonneurs plus expérimentés que j'ai croisé) semblent dire qu'il isolerait mieux du froid que les modèles classiques, mais j'ai pas assez d'expérience pour comparer (ça a été l'un de mes premiers achats après une nuit merdique sur un tapis style tapis de yoga, depuis, j'en ai jamais changé).

La seule différence notable qui m'a vraiment sauté aux yeux, c'est qu'avec ce tapis là, t'as une belle tête de vainqueur quand tu sors de la tente le matin avec des stries sur le visage  Dent pétée

dodow a écrit:Deux philosophie. Nous avons un peu adopté un mix des deux avec ma miss le WE dernier, je la sentais pas faire que ça pendatn trois jours (et moi non plus :p )

Ça m'a mis mal à l'aise de voir qu'on t'avait chambré avec ça sur RL, parce que certains ont parfois tendance à se prendre un peu trop la tête avec ce genre de considérations. J'ai pas trouvé ça super cool comme attitude (même si ça a été dit sur le ton de la rigolade).

Qu'on soit MUL, MULet, Sherpa, sur le chemin de Compostelle, le TMB, le HRP, ou le sentier qui fait le tour du village, on est avant tout des randonneurs. C'est un loisir, une activité qu'on fait pour y prendre du plaisir. On sort pour prendre l'air, mais aussi et surtout parce qu'on aime ça, et c'est important de ne pas l'oublier.

Certains ont tendance à penser que si tu ne sors pas pieds nus en haute montagne, en short les mains dans les poches sous l'orage, t'es pas un vrai. Et je trouve ça dommage, parce que ça renvoie une mauvaise image de notre communauté, et que ça peut décourager les moins expérimentés. Et je ne suis pas sûr, par exemple, que les personnes qui se permettent ce genre de réflexions apprécieraient qu'on les traite de gros sacs (surtout des MUL Laughing) la première fois qu'ils passeraient la porte d'une salle de muscu.

Tout ça pour dire : bivouac, camping, refuge, hôtel, … C'est pas important. Il faut ce qu'il faut ! Mais ne te laisse surtout pas culpabiliser par ce genre de types. Tant que toi t'as apprécié ta sortie, ils peuvent bien penser ce qu'ils veulent, c'est eux que ça regarde. Wink

dodow a écrit:Le dentifrice au savon d'alep? alors? j'ai pas osé testé encore^^ mais en mettant un peu de dentifrice dans une "pom'pote" vide ça peut le faire aussi.

On a fait mieux niveau gustatif Laughing C'est pas très bon, mais ça va, c'est pas la mort tant qu'on a suffisamment d'eau pour se rincer la bouche correctement.

J'en ai vu certains faire sécher le dentifrice pour le solidifier (et pouvoir transporter seulement le nécessaire dans un ziplock). Ça m'avait semblé intéressant comme alternative, mais le seul essai que j'ai fait n'a pas été très concluant (j'avais essayé de le sécher au four, mais mon four ne descend pas sous les 70/80°C, ça l'a cuit).

dodow a écrit:Pareil pour le sac, j'ai pas osé coupé les sangles ni retirer l'armature (enfin du 60L, le 40L à une coque thermo-formée)...

Les sangles du mien étaient vraiment très longues. Si ce n'est pas le cas sur le tien, ça ne vaut même pas le coup de les recouper pour gagner du poids (sauf si tu as une machine à coudre). J'y ai bien passé deux heures (8 sangles, à la main), et ça m'a à peine allégé de 4 grammes (j'étais un peu déçu).

Par contre, j'ai été surpris de gagner 30 grammes en virant le filet mesh (jamais utilisé, ça m'a pris 30 minutes) cette semaine.

dodow a écrit:Niveau alimentation tu n'as pas l'air compliqué visiblement, je risque d'être un peu plus casse pied là desus :p besoin - je pense - d'avoir un bon repas chaud après une journée de marche - surtout si on termine trempé à cause de la flotte - Tu emporte quoi en repas type?

T'es sûr que tu veux vraiment savoir ? Pété de rire

Spoiler:
Avant que tu ne décides de m'envoyer un colis piégé par la poste, je tiens à préciser que j'aime bien la bonne bouffe et que je sais cuisiner, c'est juste que c'est pas drôle de cuisiner quand t'es tout seul alors je le fais deux fois par an quand j'invite quelqu'un à manger, ou que je m'ennuie un peu trop Very Happy

Quand je pars pour un ou deux jours, je ne m'embête pas à prendre de quoi cuisiner, je prépare avant de partir sans regarder au poids ou à l'apport énergétique (donc sandwich, conserves, restes de la veille dans un tupperware, tarte, gâteau, salade, ... je mange même mieux que quand je suis chez moi). Chaud ou froid, suivant si décidé de prendre un thermos de café ou de quoi en préparer sur place.

Pour les périodes plus longues, c'est différent par contre, je privilégie les aliments qui calent bien, qui cuisent vite (pour pouvoir manger rapidement, et économiser le carburant du réchaud), qui ne sont pas périssables, et qui prennent le moins de place possible. En gros : pâtes 3 minutes, semoule, et un mélange de fruits secs / muesli / noix / flocons d'avoine. S'il faut manger des pâtes à tous les repas petit-dej' compris pendant 15 jours, ça ne me dérange pas plus que ça.

Typiquement, ce que je fais, c'est que je prépare des portions (autour de 100g) que je mets sous vide et qui vont direct au fond du sac (avec du café – j'en bois beaucoup – et une ou deux soupes lyo pour avoir un goût différent dans la bouche à l'occasion). Dans la vie quotidienne, je mange en général un seul repas par jour (le soir, vieille habitude). En rando, c'est généralement des pâtes ou de la semoule le matin, le mélange de fruits et de céréales un peu tout au long de la journée, et à nouveau des pâtes ou de la semoule le soir (même s'il m'arrive souvent de ne pas manger le soir quand la journée a été rude).

C'est pas la fête des papilles Laughing L'idée, c'est d'avoir ça sur moi comme nourriture de base, et de me faire plaisir une ou deux fois par semaine si /quand je trouve une ville avec un magasin. Si un jour, en faisant tes courses, t'as croisé un mec chelou assis par terre sur le parking qui se faisait une salade composée dans un quart, c'était probablement moi Laughing

Tu emportes quels genre de trucs toi ?

dodow a écrit:Tiens en parlant de flotte, 3L? c'est beaucoup à mon sens, 2L ne suffirait pas? après j'imagine que ça dépend si tu croise bcp de points d'eau sur ton trajet....

Je mange peu, mais par contre, je bois beaucoup. Même en hiver, assis devant mon bureau les 3 litres par jour ne me font pas peur (j'ai fait des sorties à 6L/j).

J'imagine que ça doit être lié à ma tendance à sprinter quand je suis seul. En ralentissant le pas, je devrais largement pouvoir me contenter de 2L par jour j'imagine. Mais tu as raison, dans les 3L il doit bien y en avoir un qui a un goût d'appréhension Wink

dodow a écrit:Sinon la flotte toujours, comment fais tu quand tu marche par temps pluvieux, tu utilise un pantalon pluie? Moi j'en ai un - pour le vélo - et je termine trempé à chaque fois. J'entend par là que je suis trempé de transpiration, parce que ça aère pas. J'hésite à passer au poncho -  comme ça je vire la bâche de protection du sac - ça descend bas et protège partiellement les jambes, avec les guettres pour le bas et roule ma poule. Enfin c'est c'que j'me dis.

Quand c'est possible, j'essaie d'éviter d'avoir à avancer sous la pluie.

Pour le haut, j'utilise un imper / coupe-vent tout ce qu'il y a de plus classique. En bas, rien de particulier : comme en général je porte deux couches de vêtements (pantalon + collant de course à pied), je suis mouillé mais je n'ai pas froid pour autant. Le problème que je pourrais éventuellement avoir, ce serait à cause des frottements. Mais comme le collant est moulant et que je n'ai jamais eu à affronter plusieurs jours de pluie consécutifs, le cas ne s'est jamais présenté.

Spoiler:
Mais ça ne compte pas, je vis dans le Nord, donc la pluie et le vent, j'ai un peu trop l'habitude Razz

J'ai lu les galères que tu avais eu avec ton poncho. Tu vas adopter le concept finalement ?

dodow a écrit:Donc le jura bientôt? Tu pars combien de temps?

Aucune idée Laughing

Je suis un peu du genre freestyle. Ça a tendance à me stresser de prévoir des trucs à l'avance (parce qu'après, je me sens obligé de m'y tenir). Du coup, je sais que j'attaque le GR par Montbéliard, que la fin de la GTJ est 400km plus loin, que potentiellement quelqu'un va me rejoindre à Annecy, donc normalement (hors problèmes particuliers et si la météo ne s'acharne pas trop), au moins pour deux ou trois semaines. Et comme je prends un aller simple et que je n'ai pas d'impératifs de temps, potentiellement plus longtemps si l'envie est toujours là une fois à Annecy.

Le sac est quasiment bouclé (quelques consommables à remplacer) et le topo chargé dans la tête et le GPS. Y'a plus qu'à attendre les sous (cette semaine si le client ne m'a pas menti) et dès le lendemain je saute dans le train \o/

dodow a écrit:Quand tu vadrouille tu essaie de faire une boucle ou tu prévois un moyen de transport pour le retour?
Moi ça me fais un peu chier de payer systématiquement mais là où je vais je crois qu'il n'y a pas trop de choix héhé.

Frreeeeeestttyyyylllee ! Pété de rire

J'ai la chance de ne pas avoir de patron, ni d’horaires à respecter, et donc, de n'avoir (presque pas) de contraintes de temps. Donc, je fais généralement comme je veux, et ça se finit souvent par de l'improvisation totale.

Il m'est arrivé de partir avec des potes, et de faire des boucles parce qu'il fallait récupérer la voiture. Ou alors de partir tout droit, sans avoir aucune idée de quand ni comment j'allais rentrer. Et j'ai même mixé les deux parfois : partir tout droit à vélo, en avoir marre de rouler, cadenasser le vélo et venir le récupérer deux jours après.

Je suis un assez mauvais exemple à suivre de ce côté. Y'a quelques mois par exemple, je n'arrivais pas à dormir alors j'ai pris mon sac photo (juste des fringues chaudes, le matériel photo et une lampe frontale) et j'ai sauté sur mon vélo à deux heures du matin. Deux jours plus tard j'étais arrivé en plein milieu de la Belgique. Sans bouffe, sans matos, sans carte. Impro totale, nuits sur la plage, siestes au bord des routes, … Quand j'avais envie d'aller à gauche j'allais à gauche, et quand j'avais envie d'aller à droite, j'allais à droite. Pas plus compliqué que ça.

En général, ça se passe comme ça. Si j'ai envie d'aller quelque part, et que j'ai envie de rouler, alors je prends le vélo. Si j'ai envie d'y aller à pieds, j'y vais à pieds. Si j'ai la flemme, je prends le train. Ou un bout à pieds, puis le reste en train. S'il me faut trois jours pour y aller, alors il me faudra trois jours pour y aller. Pas de bile Wink

dodow a écrit:Le covoiturage tu fais?

Jamais eu l'occasion ! Comme j'habite un bled paumé et que je n'ai pas le permis, peu importe le moyen de transport motorisé, ça veut dire « aller à la grande ville la plus proche d'abord ». Du coup, je ne m'embête pas et je saute direct dans un train. C'est pas donné (même si avec la carte jeune, des fois j'arrive à m'en sortir pour seulement un rein au lieu de deux), mais l'avantage c'est que je trouve toujours une gare d'arrivée à moins d'une journée de marche de l'endroit que je veux rejoindre.
Wayne
Wayne

Messages : 268
Date d'inscription : 26/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Interlude sur les routes Empty Re: Interlude sur les routes

Message par dodow Mer 4 Nov 2015 - 10:44

Hello Wayne, ça fait un bail!
Désolé pour le délais d'attente je suis dans des activités toutes autres depuis quelques temps (la météo et mon genou m'encourage à rester en intérieur ^^ )

Alors à ce propos, le genou va bien, il s'agissait juste d'une entorse du ligament externe.
Rien de bien méchant mais suffisamment handicapant :/

Je pense que tu as raison pour la tente, le fait de virer la moustiquaire la rend instable et casse pied à monter.
Au vu du poids économisé autant (effectivement) tout garder.

Les Tarptent style "double rainbow" sont à mon avis les meilleurs compromis lorsqu'on peut sortir un billet.

Alors pour le tarp c'était optionnel, du coup je ne l'avais pas pris. Si j'avais eu de quoi le prendre je pense que je m'en serait servi d'abside devant la tente histoire de pouvoir cuisiner à l'aise par exemple.

Ouai je te rejoint bien là dessus je n'ai même pas relevé comme tu as pu le constater.
Je laisse ce genre de propos au placard, "les vrais" c'est nous, c'est le retraité, c'est la petite famille, c'est le marcheur du dimanche.
Enfin bref, oui je suis satisfait de ma balade et je ne regrette rien là dessus :-)

Bon je ne suis pas encore prêt à me laver les dents au savon d'alep je te cache pas. Limite (pardon pour l"hygiène) je préfère me laver les dents une fois tout les deux/trois jours pour économiser en poids de dentifrice. Je suis pas à ça prêt.
(Sauf si je mange un oignon cru :/ )

Pour le sac je sais plus si je l'avais noté mais j'ai pris le Forclaz 40 Air, il pèse que dal et est vraiment confortable. Plus axé MUL que MULet pour le coup.
Vraiment chouette ce sac, basique, simple à régler, disposé plus en hauteur qu'en largeur, nan vraiment rien à redire.

Résumons donc pour la bouffe .... Hummmm : SIMPLE
Voilà ce qui te qualifie lol
Bon je suis loin de pouvoir me priver autant, exemple en tête,
Les maquereaux à la moutard en guise de repas, accompagné d'une soupe au champignons.
Ceci dit tu dois bien gagné en poids à n'emmené que le strict nécessaire.


Je me doutais pas qu'en marchant à la limite de la course, on pouvait dépenser autant en flotte...
Du coup oui j'imagine que 3L c'est "standard" pour toi.


Le concept poncho .... Que dire?!
Non j'abandonne, je reviens au classique coupe vent / pantalon pluie.
Quitte à transpirer un peu dedans.



Alors du coup tu es parti?
Tu es revenu?
?
:-)
Tu fera partager ton expérience si ça te dérange pas?

Bon je crois que j'ai tout dis.

Bonne route, à plus!


dodow
dodow

Messages : 286
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 30
Localisation : ici, là, et puis là

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum