Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Bird le Dim 3 Juil 2011 - 21:30

Zut, moi qui n'ai obtenu que 149 (et encore, j'étais en forme...).
Plus sérieusement, pour moi l'intérêt de ce forum est d'y partager des expériences, des difficultés qui sont bel et bien inhérentes à une certaine configuration de notre personne, que les test de QI permettent de mettre en évidence, effectivement. Point.
L'impression de nombrilisme provient sans doute du fait que ce forum un des seuls lieux où on peut s'en ouvrir sans risque de susciter des réactions telles que celle de Mr Boss. Autre point.
Pour ma part, je ne cherche pas à me sentir meilleur que les autres, mais mieux avec eux et surtout moi-même, ayant beaucoup ramé avant de savoir, et tellement moins après avoir su. Alors... point final !
Very Happy

Bird

Messages : 1364
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Invité le Mer 6 Juil 2011 - 16:04

The BOSS a écrit:Mais alors qu'est ce que c'est qu'une personne surdoué? une personne qui a obtenu 125à135 au test clinique!! On est ou la?

Si la moyenne est 100, c'est meme pas un tiers de points en plus sur le test comprenant 200 points.... Stop au désastre et estimez vous comme une personne banal qui était dans un bon jour lors de la passation du test et admirez autres choses que vos simples nombrils.

Pour moi, je peux le dire, Vous avez exactement la meme logique et répartis que les personnes d'intelligence normal. Tout est fondé sur une occupation que seule les normaux en sont coupables.. C'est une proposition comme toutes les autres d'ailleurs qui me reste illogique et sans réponse.


En gros, ce n'est pas pour vous! Seul les personnes en QI supérieur à 150 devrait etre sur ce forum,,, OKAY!!! ca ne marchera pas vraiment!!
Il faut bien les petites gens pour combler la suit, ca a toujours été.. Parlons de suite Logique.

Que de posts inutiles et sans suite.

J'avoue avoir du mal à comprendre une telle démonstration d'agressivité, de scepticisme et de rejet. L'agressivité, la colère, le rejet vienne selon moi de la souffrance. Donc j'aurais tendance à dire : tu souffres. Pourquoi ? De quoi ? Cela peut se travailler. Le refus d'accepter ce que l'on est est la première phase classique de l'évolution d'un HQI.
Est ce qu'un test de QI est "fiable" ? Non. Au moins pour 2 raisons. Tout d'abord les testes officiels reconnus ne mesurent que les aptitudes logico-mathématiques en se basant du des préjugés vieux de plusieurs décénnies. Hors l'intelligence ne se résume pas à cela. Donc un test de QI ne mesurera QUE les aptitudes supérieurs à la moyenne dans ce domaine précis des aptitudes intellectuelles. Ensuite les HQI se caractérisent par une grande émotivité. Tu nous en as fais la démonstration. Hors l'émotivité nuit à la performance intellectuelle. Un test représente un tel enjeu pour un HQI qu'il peut difficilement s'y rendre en tout sérénité, donc les résultats seront forcément biaisés/amoindris.

Les HQI diffèrent-ils de la populations moyenne ? Oui, avec des particularité psychologiques communes et des différences physiologiques mesurables et mesurées. Sont-ils "supérieur" aux QI moyens ? Dans quel sens "supérieur" ? Leur vie vaut-elle plus ? Non. Ils sont différents pas forcément meilleurs, ou du moins plus performants parfois dans certaines aptitudes. Ils sont globalement plus "intenses". Plus intelligents ? Encore faudrait-il qu'il y ai une définition commune admise de ce qu'est l'intelligence. Les HQI se ressemblent-ils tous ? Oui et non : il y a des points communs et des différences, comme chez les QI moyens.

Cette réponse est-elle inutile ? Peut être pour toi mais pas focément pour d'autres. Est-elle sans suite ? Non. Ce post fait suite au tient. Quand à nos nombrils, Socrate a dit : Connais toi toi même. C'est un préalable crucial pour les HQI afin de leur permettre de vivre le mieux possible leur nature.

Et au cas ou tu ne l'aurais pas remarqué, moi mon "truc" (un de mes trucs en tout cas) c'est l'hyper-empathie. C'est plus ou moins développé chez les HQI, donc je ne suis surement pas le seul. Mais au moins je sais que cela fait partie de mes aptitutes "particulières" et crois moi, la différence est bien réelle avec les QI "moyens". Il y a d'ailleurs surement encore plus sensible que moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Bird le Mar 12 Juil 2011 - 16:29

Clément a écrit:J'aime bien le livre?
Je suis tombé dessus par hasard, et je l'ai pas terminé, mais je le trouve plus "sain" que JSF.

Je suis en train de le lire (le bouquin de C. Bost), je le trouve très complémentaire de celui de JSF (ah, avoir son nom en sigle, quelle notoriété, mais attention aux chausse-trapes de la célébrité...). What a Face
Plus sérieusement, il y a peut-être moins d'affectif chez C. Bost (CB...), également des infos - et des témoignages - en supplément, et dans lesquels je me retrouve très clairement (mais avec plus de distance que chez JSF me semble-t-il). Et en ce moment, j'ai BESOIN de finir de m'identifier à ce que je suis, et au "sous-groupe" (à la catégorie ?) que nous formons OBJECTIVEMENT dans la population. J'ai besoin de comprendre pourquoi tout a été si difficile et nébuleux avant, et comment je peux mieux vivre désormais. Donc deux lectures salutaires à ce stade (même si, décidément, j'ai bien du mal à trouver les termes pour en parler).
Bird
Bird

Messages : 1364
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Mégalopin le Mar 12 Juil 2011 - 17:27

HariSeldon a écrit: Les HQI diffèrent-ils de la populations moyenne ? Oui, avec des particularité psychologiques communes et des différences physiologiques mesurables et mesurées.

Une question me titille ces derniers temps:
Pourquoi ne pas faire passer des tests (IRM?) observant l'activité électrique dans le cerveau lors de situations précises et étalonnées, on pourrait ainsi savoir si on est principalement cerveau droit ou gauche, et qu'importe le reste!

Y aurait-il des cerveaux gauches à 132 et des cerveaux droits à 125?






Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Lanza le Mar 12 Juil 2011 - 19:32

Mégalopin a écrit:Une question me titille ces derniers temps:
Pourquoi ne pas faire passer des tests (IRM?) observant l'activité électrique dans le cerveau lors de situations précises et étalonnées, on pourrait ainsi savoir si on est principalement cerveau droit ou gauche, et qu'importe le reste!
C'est une idée tellement bonne que ça fait longtemps que ça a été fait... Et qu'on a pu confirmer que les histoires de cerveau gauche et droite... Heu... C'était bel et bien des couneries, et que la vérité est ailleurs. albino
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 43
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par p2m le Mar 12 Juil 2011 - 20:01

effectivement elle me taille sans cesse des costards
p2m
p2m

Messages : 3632
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 46
Localisation : bxl

https://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Mégalopin le Mar 12 Juil 2011 - 20:35

Lanza a écrit:C'est une idée tellement bonne que ça fait longtemps que ça a été fait... Et qu'on a pu confirmer que les histoires de cerveau gauche et droite... Heu... C'était bel et bien des couneries, et que la vérité est ailleurs. albino

Je me doutais d(un truc comme ça...
Bon, alors, architecture neuronale différente ou pas?
Toussa cédupipo? What a Face

Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Lanza le Mar 12 Juil 2011 - 20:54

Entre les gens dits cerveaux droits/gauche... Aucune idée, je n'ai pas creusé suffisamment la question, et je ne sais pas, au final, s'il y a quelque chose à creuser.

Par contre entre HQI et non HQI il y a des différences physiologiques, oui. De mémoire : croissance du cerveau avec un rythme différent, plus de substance blanche (myéline), et d'autres trucs rigolos que je ne vais pas prendre le risque d'énumérer parce que j'ai la flemme d'aller rechercher toutes mes sources, ce soir. What a Face

Y'a déjà ça :
Lanza
Lanza

Messages : 1913
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 43
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Invité le Jeu 14 Juil 2011 - 14:12

...


Dernière édition par Zébulon le Mer 19 Oct 2011 - 22:30, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Constantia le Ven 15 Juil 2011 - 17:33

J'ai lu il y a un mois le livre de Cécile Bost et il reste sur mon bureau, comme une référence et une aide.

Ce qui m'a plu dans cet ouvrage, c'est justement les développements techniques, clairs et précis dans leurs descriptions.

Il me semble plus complet que celui de JSF qui reste pour moi un ouvrage de base et de vulgarisation pour sensibiliser le tout public à la problématique du surdon. (Comment l'appeler celui-là! Razz )

J'ai bien aimé la diversité des témoignages et le sien, ainsi que ses explications de la "procrastination" qui m'ont rejointe.

Ces ouvrages m'aident à intégrer ma récente prise de conscience et je dois avouer être devenue beaucoup plus sereine.
Constantia
Constantia

Messages : 1187
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Luc le Ven 15 Juil 2011 - 23:30

Le chat du Loup, sur lequel ont eu lieu les conversations citées dans le livre de Cécile Bost.

Il est à nouveau actif, et ils sont très sympas !

Et le chat sera souvent animé par Cécile Bost, pseudo Cécile, les mardi et vendredi soir.


Dernière édition par Luc le Ven 22 Juil 2011 - 16:24, édité 1 fois
Luc
Luc

Messages : 4457
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 62
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Horhplise le Sam 16 Juil 2011 - 0:08

Annoter ce livre et l'offrir de manière innocente à un très bon ami d'enfance qui patauge sur le sujet de la douance... bonne idée ou pas du tout ?

(Et this is mon 100éme post \o/)
Horhplise
Horhplise

Messages : 136
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 28
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Luc le Sam 16 Juil 2011 - 0:13

L'offrir, très bonne idée
L'annoter, je ne sais pas (cela casse un peu le coté C'est imprimé, donc c'est vrai Smile )
Si cet ami est en souffrance, mal dans sa peau, ou s'il aura tendance à rejeter l'idée qu'il puisse être surdoué, Trop Intelligent Pour Etre heureux est peut être mieux.
Luc
Luc

Messages : 4457
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 62
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Invité le Dim 17 Juil 2011 - 16:38

bonjour a tous,
j'ai fini la lecture du livre de cécile bost cette semaine,je le trouve trés complet trés enrichissant, je me suis reconnue dans 99 % des temoignages a certains passage je fondais en larme tellement ca me parlait.
l'effet que lui a fait la decouverte du forum public de mensa et sa reaction était exactement la mienne,quand j'ai decouvert zebras j'arrivais pas a me decrocher de mon ordi, je parcourait le forum en long en large en travers et je me suis senti enfin en terrain connu quelques part ou je me sentais "normale". a tel point que mon mari etait embeté, et jaloux que je passe autant de temps sur le forum:).
en revanche, je me pose deux questions suite à sa lecture :
* une personne normo-pensante pourrait -elle se reconnaitre facilement dans le contenu du livre de cécile bost.( j'ai fait le choix d'acheter celui la et pas celui de JSF justement pour eviter l'effet barnum)??
* j'ai lu sur le topic consacré au livre de JSF, qu'on ne peut pas etre victime de l'effet barnum si nous disposons d'une honnéteté intellectuelle? comment savoir si l'on est intellectuellement honnete? si on ne se reconnait pas dans ce livre juste parce qu'on veut absolument trouver une cause a son mal etre.( la piste de la douance etant flatteuse car quand meme a ces bons coté,alors on s'y accroche inconsiement ).
je ne sais pas si ces questions ont déja été posées, si c'est le cas merci de m'orienter vers les reponses.
je vous remercie Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par nirti le Dim 28 Aoû 2011 - 17:42

Un petit avis supplémentaire sur le livre de Cécile Bost :

Très complet, plus "précis" que JSF, on sent que ça vient de la plume d'une sourdée (je dis ça sans dénigrer JSF, qui a aussi fait un excellent boulot). Le ton du livre m'a plus parlé (question d'affinité personnelle et de mon état d'esprit actuel je pense), moins "apitoyant" comme je l'ai lu précédemment, plus sombre, peut-être plus juste pour évoquer le cas de surdoués en véritable souffrance (JSF m'a paru beaucoup trop "optimiste").
A la fois moins pudique sur les extrêmes que vivent les surdoués et plus pudique sur la façon de l'exprimer.

Un livre dans lequel un non-surdoué ne se reconnaitrait pas je pense (l'hypersensibilité et l'empathie, les deux "pièges" du livre de JSF, y sont décrits de façon plus juste pour le premier, plus brève pour le second).

Aussi une excellente synthèse des recherches de ces dernières années sur le sujet, sur les différents types d'intelligence.

Et une explication très parlante sur la "dépression du surdoué".

Maintenant à voir si ce livre est compréhensible par des "normo-standards" (le terme utilisé par Cécile Bost pour parler des non-surdoués, pas sûr que ça leur fasse plaisir aux normo-standards d'être appelés comme ça Razz )


Autant JSF m'avait donné l'espoir absurde que la douance ça pouvait se soigner (être enfin heureux), autant j'ai terminé le livre de CB sans espoir que cela change radicalement, à la rigueur qu'à force d'introspection et de méditation on puisse s'apprivoiser en partie.
nirti
nirti

Messages : 193
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 32
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par laynee le Dim 28 Aoû 2011 - 23:28

Personnellement, ce livre a été... salvateur. J'avais entendu parler de JSF, de Cogitoz et autres, mais c'est le livre de Cécile Bost qui m'a le plus éclairée et le plus parlé. Une recherche scientifique poussée doublée d'une expérience personnelle, c'est exactement ce que j'attendais. Ayant été testée il y a peu, j'ai pu me reconnaître facilement dans ce qui était écrit.

Certes, il est technique, mais il s'adresse en majorité aux adultes non testés dans l'enfance, qui apprennent sur le tard qu'ils sont possiblement surdoués. L'auteur met bien en lumière la problématique de la vie quotidienne, le rapport aux autres, les caractéristiques des zèbres (ah, la fameuse procrastination... ), etc...

Pour moi, l'un des meilleurs ouvrages actuels traitant de l'adulte zèbre. En espérant qu'elle continue dans cette voie.

laynee

Messages : 77
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Catre le Mer 5 Oct 2011 - 15:56

Si vous avez envie de parler à Cécile Bost, le chat ouvre chaque soir à 21 heure. http://www.talentdifferent.com/
Catre
Catre

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Invité le Sam 18 Fév 2012 - 22:54

Je viens de le finir et je me suis dit que...(série de remarques à moi-même que je partage avec vous)

Je n'ai pas trouvé que l'approche scientifique louée par un bon nombre de lecteurs était si éclairante (en même temps C. Bost n'a pas une formation scientifique) Notamment sur la question des fragilités liées au surdon (la partie sur l'épilepsie plus précisément)

Les témoignages venant de chats et autres forums étaient très intéressants, poignants pour certains, mais pour les lecteurs qui ne sont pas familiers avec ces pratiques de communication, des contributions de personnes cachées derrière des pseudos pouvaient paraître un peu irréelles.

Beaucoup de remarques s'appliquent aux détresses qu'on trouve chez les normo-pensants, notamment ceux qui souffrent de pathologies ici associées à la zébritude (dépression, schizophrénie, angoisses, tentatives de suicide...)

La bibliographie est très light, la sitographie très fournie...

Je n'aurais pas aimé le lire avant celui de JSF.

J'aurais aimé trouver un tout petit peu d'optimisme, des allusions aux surdoués qui vont bien, mais j'ai eu l'impression que c'était éludé car trop contradictoire avec le titre et le contenu du livre.

Je ne regrette pas cet achat et la lecture du livre, mais je sais que c'était les derniers sur ce sujet. Je pense que j'irai plutôt chercher des publications scientifiques pour les parties qui m'intéressent vraiment, l'info à la source, et que je complèterai par des lectures sur des sujets plus larges qui peuvent m'aider à appréhender la zébritude sous d'autres angles.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Zébu le Lun 21 Mai 2012 - 12:25

Je viens également de terminer ce livre et contrairement à vous, je n'ai pas été capable de le lire en quelques heures. Au contraire, j'ai eu besoin de deux semaines faites de lectures et de moments de réflexion.
Petit point de vue forcément subjectif donc.

Je ne le trouve pas trop bien écrit, il manque de références bibliographiques et la sitographie est bien trop fournie à mon goût. Il y a de nombreuses répétitions et la dernière partie consacrée aux "solutions" n'offre que des banalités.

Ayant lu la plupart des autres livres consacrés au surdon, je ne m'attendais à aucune révélation fracassante.. et pourtant, c'est peut-être le livre qui m'a le plus secoué.

Tout d'abord, l'approche du surdon y est très différente. L'auteur étant concernée, c'est de l'intérieur que le vécu est raconté et cela se sent: on reste moins dans les généralités de JSF, l'effet Barnum, il y a plus de précision et de simplicité dans le ressenti. L'auteur sait de quoi elle parle, elle est plus crédible.
Je ne vois pas comment on pourrait s'y reconnaitre à moins d'être soi-même surdoué.

L'intelligence différente y est également présentée comme une des nombreuses facettes qui constituent le surdoué: une personne atypique, fragile et sensible.
Encore une fois, c'est plus crédible, les éléments semblent mieux reliés les uns aux autres. Cet aspect m'a beaucoup plu car on ne résume plus le surdoué à son QI.
Beaucoup de détails m'ont interpellés, des choses que je vivais comme bizarreries ont pris sens, sans honte ou culpabilité, à la lecture du livre.

Ce qui m'a semblé le plus douloureux c'est qu'elle mette bien en évidence l'impossibilité de changer quoi que ce soit à la nature profonde du surdoué.
Pour celui qui espère un jour devenir "normal", le choc est assez rude.

J'aurais vraiment aimé plus de détails sur le lien avec l'épilepsie...
Par contre la partie dépression est assez bien fournie.

C'est un bouquin dont la lecture nous force à nous accepter tel que nous sommes.
Zébu
Zébu

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 52
Localisation : Brabant Wallon

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty J'ai beaucoup apprécié ce livre donc +1 !

Message par Emash le Dim 10 Juin 2012 - 18:24

Hello à tous,

Ce livre m'a particulièrement plus !

D'abord on voit que Cecile Bost sait de quoi elle parle, le fonctionnement interne et le ressenti du zèbre sont particulièrement bien décris.

L'aspect neuroscience qu"elle aborde est très crédible.

Maintenant deux choses m'ont gêné :
- l'aspect fataliste de son analyse sur la position et le devenir social des zèbres ;
- enfin le reflet sous-jacent des CSP supérieurs dont semblent issus les témoignages

Hormis ces deux soucis ce livre est vraiment très bien.

De mon point de vue, il faut lire le trop Intelligent de JSF pour se faire une idée générale et clinique du sujet zèbre, puis lire le livre de Cécile Bost.

Pour ma part je l'ai lu en plusieurs jours par pallier, car contrairement au JSF ce livre secoue notre empathie et vision de nous même.

Pour faire claire et simple :
lisez ce livre mais une fois que vous aurez accepté éventualité de votre zébritude, car pour moi le choc fut violent mais cathartique.

A tous paix et prospérité...

E.M.
Emash
Emash

Messages : 8
Date d'inscription : 07/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Invité le Dim 10 Juin 2012 - 23:35

Je n'en parle pas aussi bien mais il a été très important pour moi aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par CarpeDiem le Mar 1 Oct 2013 - 15:46

A ma première lecture, il m'a paru froid et exagéré.
A mes relectures, il me décrit, tout simplement...

Je crois que l'aspect un peu désaffectivé m'a décontenancé à une période où j'allais mal.
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Christelle le Sam 23 Nov 2013 - 14:17

CarpeDiem a écrit:A ma première lecture, il m'a paru froid et exagéré.
A mes relectures, il me décrit, tout simplement...

Je crois que l'aspect un peu désaffectivé m'a décontenancé à une période où j'allais mal.

Effectivement, ce livre est comme tu dis, désaffectivé, ce qui le rend à mes yeux beaucoup plus crédible que celui de JSF. On s'y retrouve ... Sans s'y complaindre dans le malheur de ce pauvre Calimero comme semble nous y inviter JSF.
A recommander, donc, car il me semble plus sain pour une personne en pleine interrogation sur soi d'avoir une approche plus neutre ...
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par CarpeDiem le Mar 26 Nov 2013 - 17:07

Christelle, je suis d'accord avec toi.

Mais je ne ferai pas de comparaison entre le livre de Cécile Bost et celui de JSF. J'aime les deux. Les deux m'ont beaucoup apporté et celui de JSF plus que l'autre. C'est un avis tout à fait personnel.

Quant à l'aspect assez larmoyant et très "noir" du livre de JSF, je crois qu'il faut y prendre du recul. Ce que décrit JSF ne me semble pas faux, juste alarmiste et dans une position assez négative, certes. Mais je ne pense pas qu'il faille le prendre pour argent comptant mais plus comme une prise empathique.
Evidemment, ça n'est pas très objectif, du coup.
Personnellement, j'avais besoin de lire ce point de vue. Ce qui ne veut pas dire que j'en reste au "tout est moche".
Ceci dit, pour les personnes fragiles, c'est presque une prise de risque que de lire ce livre...
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1179
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Christelle le Mar 26 Nov 2013 - 21:16

Oui pour les personnes fragiles ou qui voudraient s'informer sur la douance, sans la connaître. Mais je ne développe pas plus parce que je ne souhaite pas m'attaquer à ce livre que a eu un effet important, voire révélateur, pour beaucoup de personnes sur ce site.
L'important étant à mes yeux de trouver le bon livre à lire au bon moment.
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par megastan le Mer 1 Jan 2014 - 15:24

Hey !

J'ai bientôt fini le livre de Cécile Bost, il me reste plus que le dernier chapitre "solutions". Je rejoins beaucoup d'avis déjà évoqués, sauf celui de "the BOSS".... hmm... no comment !!!  Shocked 

Pour moi, JSF c'est l'éclaireuse, la défricheuse (je l'imagine bien une mâchette à la main, ouvrant le chemin dans la jungle) et elle s'adresse aussi bien à nous du style "c'est bon les gars, on vous a repérés, vous inquiétez pas, on vous comprend et on va vous aider", qu'aux "autres" du style "oyé oyé confrères et citoyens ! il y a une minorité non reconnue qui souffre parmi nous, faut faire quelque chose !". CB, elle, elle est de l'intérieur, et s'adresse principalement à nous du style "OK les gars, il y a pas mal de choses qui ont été dites, j'ai essayé de regrouper tout ça pour nous". Il y a quand même 3 ans d'écart entre les bouquins.

Sur le fond, JSF y va plutôt au tromblon alors que CB c'est plutôt la carabine de précision. C'est avec JSF que j'ai eu la révélation de ma zébritude comme beaucoup je pense, ça défrichait bien la chose. Avec CB on découvre de nouvelles notions que JSF n'évoque pas notamment les mécanismes d'autodéfense à notre hypersensibilité avec la désaffectivation et la maîtrise de l'environnement pour amortir les chocs émotionnelles, la désintégration positive,  les différences d'architecture neuronales, .... Autant de notions complémentaires qui continuent de me bouleverser depuis ma lecture la semaine dernière.

Sur la forme, c'est sûr que JSF est beaucoup plus alarmiste et théâtralise un peu son affaire. CB est plus neutre (elle n'est pas scientifique oui, mais adopte bien une démarche scientifique : collecte d'infos / analyse / synthèse). Pour ma part le style importe peu pour ce genre de bouquin. C'est surtout le fond, les nouvelles notions apportées et leur pertinence qui comptent. Si vous voulez du style, prenez un bon polar.  tongue 

Donc au final, il y a pas à choisir entre les 2 pour moi, ils sont très complémentaires et sont tombés synchros pour ma recherche perso (JSF = pavé dans la face = révélation salvatrive du début, CB = approfondissements indispensables). Je finis le bouquin ce soir et m'attaque à Kermadec ce weekend. Et vais voir du côté d'Adda par la suite.

PS : pour les joyeux drilles lyonnais qui empruntent le bouquin à la médiathèque : c'est pas bien de gribouiller !!!  Boxe Wink


Dernière édition par megastan le Mer 1 Jan 2014 - 15:30, édité 2 fois (Raison : orthographe)
megastan
megastan

Messages : 18
Date d'inscription : 26/12/2013
Age : 37
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Camomille le Lun 6 Jan 2014 - 23:21

Donc au final, il y a pas à choisir entre les 2 pour moi, ils sont très complémentaires a écrit:
je suis tout à fais d accord, et tant mieux si l'un parle aux uns et l'autre aux autres...ça tombe bien on est tous différents !!!
Camomille
Camomille

Messages : 200
Date d'inscription : 19/09/2011
Localisation : prés de Toulon

https://www.sylvielancon.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty résonance

Message par kty_kat le Mar 5 Aoû 2014 - 9:04

Je suis en pleine lecture de ce bouquin et ce que je peux dire c'est que je lis les mots que je n'arrive pas à mettre sur beaucoup de ressentis depuis des années.
Notamment : "Le paradoxe des surdoués est de penser que tout le monde fonctionne de la même façon et de se sentir en même temps coupable de n'être pas comme tout le monde". Alors ça !!! c'est ce que j'essayais d'expliquer tout en ayant l'impression de me contredire, du coup je tournais en rond. Le voir écrit sous mes yeux m'a permis de sortir de cette spirale de contradiction.
J'ai été étonné de lire que cet ouvrage provoquait un fatalisme chez certains. Ce que j'ai compris (mais il est vrai que je me fais accompagner même si ce n'est pas par une psy qui connait le sujet) c'est qu'il ne faut pas essayer d'être comme tout le monde. Qu'on soit surdoué ou non de toute façon chacun est unique. Seulement, nous on a un problème parce qu'on essaye d'"entrer" dans le groupe mais on ne connait pas les codes. Du coup c'est super compliqué, frustrant et fatiguant. C'est comme quelqu'un de grand qui voudrait être de taille moyenne : il se voute et on ne voit plus que ça. Alors que l'autre grand qui s'accepte on le voit simplement sans trop s'attarder sur lui.
Ce que j'ai ressorti du bouquin, c'est que je dois accepter ma différence mais avant tout prendre conscience de ce que j'ai de différent (cf la citation du début). C'est ça le plus difficile pour moi (j'en suis là) : réussir à intégrer ma différence.
J'ai un peu de mal à mettre les mots que je veux sur ce que je pense... c'est super frustrant et du coup j'ai l'impression de tourner en rond  Arrow 

Bref, ce bouquin met en relief ce que je pense et ressent et est tout à fait adapté à ma personnalité. Je n'y vois pas de fatalité mais au contraire, une porte de sortie possible sur ce que je suis réellement et non sur un artefact.

Bonne lecture  Very Happy 

kty_kat
kty_kat

Messages : 14
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 46
Localisation : Ouistreham (14)

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Camomille le Mar 5 Aoû 2014 - 9:34

Bonjour kty_kat

En même temps que de prendre conscience des différences, il est surtout important je pense d'apprendre à ce connaitre globalement. Quelle sont nos valeurs, nos pensées automatique .....
Et cela sans nier qu'il y a des différences, nous apprends que nous avons aussi des points communs avec certaines personnes non zèbres, comme d'ailleurs avec certains zèbres, mais pas tous.

L'expression intégrer ma différence, ne me semble pas bonne, il faut intégrer ces valeurs pour être plus soit au quotidien, se débarrasser d'une partie de sont faux self.

En fait quand tu dis que tu en es à prendre conscience de ta différence, je dirais que c'est bien de le faire en restant vigilant que tout ne viens pas de la zébritude en fonction de la personne avec qui tu "tu compares".

Moi même dans les premiers temps je croyais expliquer tous mes ressentis par la zébritude, et je me suis aperçu que non c'est pas comme ça...
Ce qui n'enlève rien à l'importance sur mes changements que m'a apportée la connaissance de cette zébritude.
Camomille
Camomille

Messages : 200
Date d'inscription : 19/09/2011
Localisation : prés de Toulon

https://www.sylvielancon.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par kty_kat le Mar 5 Aoû 2014 - 9:45

Bonjour Camomille,

Merci pour tes remarques.
Justement, j'ai fait le pas de voir une psy parce que j'avais l'impression de "patiner" dans ma vie, dans mes choix... de ne pas réussir à entrevoir un futur intéressant. Surement la crise de la quarantaine, mais bon... et en fait, au début j'ai fait le rapport avec la douance. Et puis je m'en suis éloignée. Et puis me revoilà proche du sujet car les similitudes d'expérience et de ressenti sont tellement fortes !!! je sais qu'il faudra que je m'en éloigne à nouveau. Ce sera le signe que j'ai réussi à intégrer mes propres "valeurs" et que je suis enfin sur la bonne voie. Ma sœur est également surdouée (testée), mon frère surement, et pourtant ils arrivent à se faire une vie sociale. Donc, effectivement, tout ne vient pas de la "zébritude"... J'aimerais être comme eux et arreter de me poser pleins de questions ;-)
kty_kat
kty_kat

Messages : 14
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 46
Localisation : Ouistreham (14)

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par plop le Mar 5 Aoû 2014 - 10:08

kty_kat a écrit:
Notamment : "Le paradoxe des surdoués est de penser que tout le monde fonctionne de la même façon et de se sentir en même temps coupable de n'être pas comme tout le monde". Alors ça !!! c'est ce que j'essayais d'expliquer tout en ayant l'impression de me contredire, du coup je tournais en rond. Le voir écrit sous mes yeux m'a permis de sortir de cette spirale de contradiction.

Ce qui est assez marrant à observer, c'est qu'en réalité, tout le monde pense que toutes les autres personnes fonctionnent comme eux Wink. Effectivement cela a moins de conséquences si on fait partie de la majorité!

Je me suis souvent demandé pourquoi les autres personnes inventaient "des attributs bizarres" lorsqu'ils essayaient de me comprendre. Mais en réalité ils me voyaient comme si je fonctionnais de la même manière qu'eux tongue 
plop
plop

Messages : 188
Date d'inscription : 14/07/2014
Age : 37
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Camomille le Mar 5 Aoû 2014 - 14:13

plop a écrit:
Ce qui est assez marrant à observer, c'est qu'en réalité, tout le monde pense que toutes les autres personnes fonctionnent comme eux Wink.
 

En fait non ce n'est pas "Tout le monde" qui penses que toutes les autres personnes fonctionnent comme eux, mais un certain nombre de personnes. Et ça indépendamment d'être surdoué ou pas...

kty_kat, je pense que c'est très bien de se faire aider par une psy, qui sert de miroir et nous fait mieux comprendre qui on est !

J'en ai une Zèbre, c'est sur c'est sympa...mais j'ai en plus mis les bouchées doubles en suivant des séminaires de Coeur sensible, ce qui m'a fait gagner beaucoup de temps !
Camomille
Camomille

Messages : 200
Date d'inscription : 19/09/2011
Localisation : prés de Toulon

https://www.sylvielancon.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par kty_kat le Mar 5 Aoû 2014 - 14:18

Salut Camomille, au risque de paraitre ignare, c'est quoi les séminaire de Cœur sensible (c'est une personne Cœur sensible ou c'est un nom de séminaire) ?  Wink 
kty_kat
kty_kat

Messages : 14
Date d'inscription : 31/07/2014
Age : 46
Localisation : Ouistreham (14)

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Camomille le Mar 5 Aoû 2014 - 14:24

C'est une personne ( Psy de formation entre autre du forum) mais qui ne vient plus depuis assez longtemps.
Si tu veux plus d'infos, mets moi un mp. stp
Camomille
Camomille

Messages : 200
Date d'inscription : 19/09/2011
Localisation : prés de Toulon

https://www.sylvielancon.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Cleore le Mar 5 Aoû 2014 - 16:24

Tiens donc, je n'avais encore rien mis dans ce sujet alors que ce livre a été le détonateur pour moi ! C'est grâce à lui que je suis ici ! Je l'ai lu aux tous premiers jours de cette année, c'est une bombe atomique, un tremblement de terre, un séisme, tout ça quoi. Je suis allée sur le blog de Cécile pour lui dire à quel point j'étais heureuse de cette lecture, qui définit si bien ce que je suis. J'ai eu l'impression de bout en bout qu'elle parlait de moi, mais je sais que nous sommes nombreux dans ce cas, les témoignages sur son blog le montrent bien. Je prévois de relire le livre d'ici la fin de l'année. En attendant, je digère, j'intègre, j'apprivoise le concept. Je n'ai pas lu JSF dont je n'avais jamais entendu parler avant d'arriver ici, et je ne le ferai pas, le livre de Cécile me suffit.
Cleore
Cleore

Messages : 1018
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 56
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Invité le Mar 3 Fév 2015 - 17:39

J'ai lu ce livre la semaine dernière (complètement par hasard. Une collègue rangeait des livres dans les rayons et est revenue vers moi en me disant "Tiens, c'est pas toi qui es intéressée par le sujet ?" Thumb up collègue !)

A vrai dire, je sais depuis quelques mois que je suis surdouée (non, zèbre, j'm'y fais pas. Je les ai vu au zoo plein de fois. C'est gentil, mais ça a toujours le cul crotté, ça me perturbe quant à la moindre tentative d'identification) et après une espèce de tournis foireux, embourbée dans des questions, j'ai décidé de faire un peu le vide dans ma tête. Ne pas y penser. Ou tout du moins, ne pas penser QU'à ça.

Et voila donc que je me retrouve avec ce bouquin entre les mains. Je l'ai englouti. Paf, comme ça. Sur deux heures d'accueil, j'ai même failli manger la couverture.
Oh, ça n'a rien changé à mes idées, mes perspectives, mon ressenti. Je n'ai pas plus de réponses quant à mon avenir, mes possibilités d'évolutions, comment virer ce bordel émotif, essayer d'être stable pour de bon au lieu de vouloir tout voir, tout savoir, tout, tout le temps, pis passer à autre chose et recommencer. J'ai voulu changer 6 fois d'emploi cette année et à chaque fois que le projet était construit, béton, plus qu'à passer le cap, non, plus envie, j'veux devenir conductrice de montgolfière...

Ceci dit, j'me suis retrouvée dans ce bouquin. ça, oui. A chaque page, je souriais "ah tiens, j'fais ça moi aussi". "Le syndrôme de Cassandre, ahaha, teeeeellement !", "Oh, donc ça vient de là ? Ah ben ça rassure !"
Alors comme j'ai un mal de chien à communiquer avec ma mère (et qu'elle refuse catégoriquement de me croire surdouée parce que pour elle, un surdoué c'est un binoclard qui parle en prose, calcule PI comme il respire et a toutes les capacités nécessaires pour postuler à la NASA.) je me suis dit que ce serait une chouette occasion d'essayer de lui faire comprendre qu'elle se faisait une fausse idée.
Malgré tout, Eloa's mom a l'esprit relativement ouvert, alors j'me dis que ça pourrait faire son petit effet !

Donc en soi, un livre vraiment bien fait, qui parle crûment des difficultés d'être surdoué, qui démystifie clairement le principe, qui expose le côté psychologique plutôt que les capacités (qui sont propres à chaque surdoué). On appuie sur la vulnérabilité parce que c'est clairement là que ça pêche. Expliquer simplement qu'avoir un cerveau qui se la joue centrale nucléaire, ça n'a rien de réjouissant, surtout dans un monde comme le nôtre.

N'empêche, en refermant le livre, je me suis demandé ce que ça ferait si nous vivions dans un monde peuplé uniquement de surdoués.

Et ben mes aïeux, ce serait un sacré bordel ! ><

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par jaysan le Lun 9 Fév 2015 - 21:47

Salut à tous !

Je n'ai pas encore terminé la lecture (je surligne les mots qui me parlent donc ça me prend plus de temps) mais j'en suis à la fin.

Mon troisième livre sur le sujet (après Monique de Kermadec - "L'adulte surdoué Comment faire simple quand on est compliqué" qui m'a révélé la possibilité d'expliquer mon malaise par un mot, puis Jeanne Siaud-Facchin - "Trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué" qui m'a permis d'approfondir mes connaissances tout en provoquant en moi doutes et angoisses et enfin mon livre de référence "Living with intensity" qui m'a complètement renversé), j'ai voulu voir ce que Cécile Bost avait à offrir.

Au premier abord, j'ai trouvé l'épaisseur du livre décevante (236 pages). Puis en comparant avec Monique de Kermadec (192 pages) et Jeanne Siaud-Facchin (320 pages), je me suis rendu compte que la typographie était beaucoup plus serrée. Au final, on se retrouve avec un livre rempli d'informations intéressantes.

Le papier est de très bonne qualité et même avec un marqueur fluo à encre liquide, ça ne traverse quasiment pas.

On m'avait prévenu que son approche était plutôt sombre et névrosée (ce que j'ai trouvé exact) mais c'est justement ce côté "au cœur du problème" qui m'a vraiment parlé.

Les citations de forums sont très parlante et apportent des compléments aux explications mais semblent également faire office de remplissage parfois (c'est mon ressenti).

Autant le livre Monique de Kermadec et encore plus celui de Cécile Bost m'ont parlé, autant celui de Jeanne Siaud-Facchin m'a semblé en total décalage avec mes propres expériences et m'a vraiment fait douter de ma possible zébritude. Cependant, ce doute devenant insupportable (et si je me montais le bourrichon ? Et si je me trompais de route ? ), il m'a conduit à passer des tests confirmant mon premier ressenti.

Cécile Bost a l'avantage de parler directement "de l'intérieur" ce qui lui donne un avantage énorme pour décrire avec précision les troubles des zèbres en utilisant un langage proche de leurs pensées.

Cependant, je doute que ce soit le meilleur ouvrage à faire lire à un non zèbre pour la même raison. Il ne sera pas bien compris voire mal interprété.

Elle dresse également une liste très importante des particularités, des difficultés et des souffrances des zèbres. C'est même le meilleur point du livre.

En revanche (je n'ai pas écrit "par contre" Wink ), elle n'apporte pas vraiment de solutions suffisantes pour apaiser ces troubles. Par exemple, la méditation de pleine conscience est certes très efficace pour une partie de la population qui a besoin de se ressourcer mais pour une pensée incontrôlable, cette approche est inefficace. Les autres solutions sont basiques et peuvent être trouvées dans n'importe quel livre de psychologie de développement personnel. Une aide extérieure par un professionnel (psychologue mais surtout pas psychiatre sauf en cas de pathologie grave) connaissant bien le sujet est souvent la meilleure solution.

EDIT : Je me suis un peu emporté sur la pleine conscience (subjectivité oblige, je n'y arrive pas) mais je dois avouer qu'après avoir fini le livre, les solutions qu'elle propose sont intéressantes. Plein de possibilités qui peuvent correspondre ou pas à toutes les différences des zèbres. Peut-être qu'une d'entre elles pourra m'aider... J'ai en tout les cas quelques pistes à creuser et c'est le principal.

Attention, cet avis n'engage que moi et en aucun cas ce défaut n'altère la qualité globale de ce livre que j'ai beaucoup aimé. Mais ne dit-on pas : "Qui aime bien, châtie bien ! " ?

Enfin, un détail qui m'est cher, c'est qu'elle aborde la théorie de désintégration positive de Dabrowski ainsi que les hyperexcitabilités. C'est, pour l'instant et à ma connaissance, le seul livre français qui en fait état et cela mérite d'être précisé.

Maintenant, je ne peux que vous encourager à le lire ou le relire pour vous forger votre propre avis car il le mérite amplement.

Mon verdict final : ****_

jaysan

Messages : 3
Date d'inscription : 12/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par ô capitaine mon capitaine le Ven 10 Avr 2015 - 0:03

J’ai lu ce livre il y a 3 ans environ, et c’est grâce à lui que j’ai découvert mes zébrures.
Sa lecture m’a beaucoup touché, plus que celle du livre de JSF.

Je vous encourage à le lire si ce n’est déjà fait.
ô capitaine mon capitaine
ô capitaine mon capitaine

Messages : 64
Date d'inscription : 02/04/2015
Age : 46
Localisation : toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par ErikFromFrance le Lun 18 Mai 2015 - 15:40

J'ai eu le privilège d'être accueilli chez Cécile Bost pendant plusieurs jours. En fait, ce n'était pas moi l'invité mais qq'un avec qui je voyageais pour représenter notre Mensa régional loin de chez nous dans une Assemblée Générale. Je n'ai que des compliments à faire concernant Cécile, mais il ne m'appartient pas de dévoiler sa vie à sa place.

Je vais me contenter de transmettre des recommandations de lectures qu'elle nous a faites. C'est en anglais parce que le monde anglophone est en avance. De son témoignage, outre ces livres, elle se documente essentiellement auprès de PubMed pour se baser sur du solide plutôt que sur du blabla générateur d'effet Barnum :
- "The highly sensitive person", Elaine Aron
- "Searching for meaning. Idealism, Bright Minds, Disillusionment, and Hope", James T. Webb
- "Gifted Workers. Hitting the target", Noks Nauta & Sieuwke Ronner
- "The gifted adult. A revolutionary guide for liberating everyday genius", Mary Elaine Jacobsen
- "Misdiagnosis and dual diagnoses of gifted children and adults", James T. Webb & Edward R. Amend & Nadia E. Webb & Jean Goerss & Paul Beljan & F. Richard Olenchak
- "Living with intensity", Susan Daniels & Michael M. Piechowski
ErikFromFrance
ErikFromFrance

Messages : 2873
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 41
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par Isabelle974 le Lun 26 Nov 2018 - 6:54

J'ai lu le livre de Cécile Bost. Le mérite de ce livre c'est qu'elle a exploré les différents champs de recherche sur la question. Son livre est également émaillé de différentes vignettes sur son vécu. Elle a créé un site qui s'intitule "talent différent", dans lequel elle a compulsé de nombreux écrits sur la question. Il y a possibilité d'y laisser des commentaires, d'y trouver des pistes de réflexion.
Je trouve que les livres écrits par des personnes rentrant dans la catégorie "surdouée" sont les plus à même d'écrire sur ce sujet. Elles sont également les plus à même de dégager des pistes de réflexion par des mises en lien originales, inédites, qui ne s'encombrent pas de fantasmes éculés sur la question de l'intelligence qui dans le fond me semble faire écran à la véritable question, à savoir, un autre regard, une autre inscription dans ce monde qui se dégage du totalitarisme de la norme. Le problème avec ceux qui ne relèvent pas de cette catégorie, c'est qu'ils ont la fâcheuse tendance à égrener des caractéristiques qu'ils ne savent pas mettre en perspective avec des enjeux qui les dépassent. L'enjeu véritable pour les personnes dites "surdouée" est fondamentalement existentiel. Et s'il y a une chose qu'ont bien saisi les "surdoués", c'est que derrière les semblants auxquels s'accrochent la plupart, pour tenter de jouer leur partie dans ce monde inique, monde bâti sur des constructions facilement démontables et qui finalement révèlent leur inanité, l'urgence est de tenter de construire quelque chose qui fasse sens pour soi-même.
Merci donc à Cécile Bost et à quelques autres qui ne dissertent pas dans le vide et permettent ainsi de dégager des pistes sérieuses et surtout nous permettent de cesser de considérer notre situation comme isolée, problématique, pathologique
Isabelle974
Isabelle974

Messages : 40
Date d'inscription : 05/11/2018
Age : 51
Localisation : Ile de la Reunion

Revenir en haut Aller en bas

Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost - Page 2 Empty Re: Différence et souffrance de l'adulte surdoué, Cécile Bost

Message par mappec le Mar 26 Mar 2019 - 15:39

Le livre de Cécile Bost : Différence et souffrance de l'adulte surdoué n'est plus imprimé. Le libraire m'a dit que la ré-édition portait le titre de : "Être un adulte surdoué, bien vivre avec soi-même et avec les autres."
Est-ce que vous le confirmez ?
Je voudrais le faire lire à un ami...
Merci !


Bon ben le temps de poster, j'ai trouvé l'info puisqu'en début de ce second livre il est écrit :
Être un adulte surdoué, 3e édition de Différence & souffrance de l’adulte surdouépar Cécile Bost

Je laisse ce post, ça peut servir à quelqu'un ...


Dernière édition par mappec le Mar 26 Mar 2019 - 16:02, édité 1 fois (Raison : précision)
mappec
mappec

Messages : 162
Date d'inscription : 21/12/2011
Localisation : Aix en Provence

http://myspace.com/barockeuze

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum