Perdu à travers le néant?

Aller en bas

Perdu à travers le néant? Empty Perdu à travers le néant?

Message par Khalynx Mar 4 Aoû 2015 - 22:34

Bonjour ou bonsoir cher lecteur! Je suis un individu âgé de 17 ans, j'ai mon bac, l'an prochain hopla pieds joints en licence d'art, je me suis inscrit sur ce site sans connaître mon QI je me suis juste persuadé que j'étais quelqu'un d'intelligent puisque sinon je me serai qualifié de débile. Débile parce que je suis toujours en décalage avec les autres, parfois j'ai même l'impression d'être en décalage avec mes sentiments parce que je refuse d'être humain. Pour moi la race humaine bah c'est la notre quoi, celle qui a bâtie un monde de merde, là est ma plus grande certitude. On dit que Dieu s'il existe a crée l'homme à son image, une chose est sûre l'humain a crée le monde à sa sale image. C'est cette musique qui tourne en boucle depuis un bon moment dans ma tête: MONDE DE MERDE, RACE DE MERDE, DIEU SI T'EXISTES SOI T'ES UNE MERDE SOI RÉAGIT MERDE. Bon les rimes sont pas très recherchées j'avoue mais pour ma défense j'ajouterai qu'il faut savoir apprécier la simplicité Razz *HumHumC'est complexe ça non?* Bref du coup je suis perdu et je cherche un sens à tout, et ça je crois que c'est le trait de caractère qui me définit le plus puisque j'ai toujours été comme ça. Déjà en maternelle quand je dessinais ma priorité était le sens que je donnais au dessin et malheureusement je crois que je tremble trop pour savoir tracer de jolis traits, je suis plutôt habile de mes mains, de mon corps en général mais pas de mes doigts je sais pas pourquoi et ça m'obsède de pas savoir d'ailleurs. Du coup vous vous en doutez peut être j'écris même si rien de ce que j'écris ne me plait d'ailleurs, ça doit être parce que je ne m'aime pas. Je ne m'aime pas parce que je suis humain, du coup je suis paresseux et je n'aime pas être paresseux mais je ne sais pas quoi faire puisque rien ne m'intéresse, que tout est trop humain pour moi et pour que je puisse m'aimer. Je suis face à un mur parce que du coup j'ai beau avoir besoin de faire du sport pour retrouver des sensations, d'exercer mon cerveau à des tâches débiles histoire qu'on me formate puis que dans mon propre intérêt bah je puisse m'intégrer à la société, d'avoir des relations sociales par wi fii pour combler le vide de ma solitude, de manipuler des filles pour vider ma frustration contre leurs corps, BAH JE BOUGE PAS! A QUOI BON S’ALIÉNER CONSCIEMMENT S'ENFERMER DANS DES ILLUSIONS EN SACHANT PERTINEMMENT QU'UN JOUR VIENDRA LA DÉSILLUSION? Je précise que ma mère a encaissé 3 cancers et que mon père est un psychopathe (je pèse mes maux mdr), bref moi j'accuse ce monde de merde qui crée plus de maladies qu'il n'en soigne et je refuse de rentrer dans les rangs comme je refuse de rentrer dans un mouvement de contre culture parce qu'n va me stigmatiser puis ça me rendrai détectable, je refuse tout je refuse je refuse et puis je sais même plus pourquoi je refuse puisque mes réflexions me mènent toujours au refus je réfléchis même plus. De la maternelle jusqu'en fin 5 ieme j'étais un gagnant, j'avais la rage même si j'étais plutôt calme d'apparence, j'étais toujours premier ou dans le groupe de tête que ça soit sur le plan physique ou intellectuel mais aujourd'hui j'ai plus en envie de rien. Plus envie d'être un gagnant mais pas envie d'être un perdant juste envie de pas jouer même si j'y suis forcé à faire parti de ce jeu qu'est la vie, j'ai pas envie de vivre en fait mais pas envie de mourir j'aurai juste aimé ne pas exister, mon existence comme votre existence pour moi ça se résume à un problème qui restera non résolu quoi qu'on en dise, pour moi nous sommes juste des problèmes qui par conséquent sont justes bons à créer des problèmes. Pessimiste ou réaliste? S'il vous plait diagnostiquez moi quelques trucs j'ai besoin de cases, c'est triste d'en venir là.. On me dit souvent que je suis gentil, intelligent, beau.. Mais c'est futile tout ça ma gentillesse cache une extrême méchanceté, mon intelligence un énorme possibilité de conneries à exécuter, et ma beauté euhhh... bah j'en fais rien en tout cas. Voili voilou j'suis aussi perdu en ce qui concerne les comportements à adapter en société parce que c'est de la merde et d'ailleurs c'est pour ça que je vais en licence d'art du spectacle, théâtre ^^ Bah ouais dans un monde où on fait tous semblant y a pas mieux que d'en faire son job j'me suis dis mdr c'est la seule chose qui me fasse plaisir, et le pire.. c'est que ça fait plaisir aux autres aussi.. Le vice l'ami.. LE VICE! cherry cherry cherry cherry cherry cherry alien alien alien sunny sunny sunny Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Sleep Sleep Evil or Very Mad

Khalynx

Messages : 11
Date d'inscription : 14/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Perdu à travers le néant? Empty Re: Perdu à travers le néant?

Message par Hugo PidiPiou Mer 5 Aoû 2015 - 0:22

Khalynx,

Mon cher... Bon, ça va faire un peu zarb qu'ayant deux ans de moins que toi, je sois là en train de déblatérer des leçons de morales ou des théories psychologique qui peuvent ne s'appliquer qu'à moi. Le fait est que dans ta description de la vie et de ce que tu ressens je me retrouve.

Moi aussi je me suis inscrit sur ce site avec l'idée que j'était peut être un zèbre, j'en sais rien. J'suis sur de rien et j'ai jamais été testé. Je m'en fiche. Je vais surement sauter une partie de ton long message pour la fin mais j'men fiche. Je veux parler de ton histoire de case. Comment expliquer une réflexion qui est encore au stade de fœtus dans ma tête.... Alors pour commencer je dirais que les cases, ça ne doit pas être des boîtes qui t'empêchent de bouger mais plutôt des marches que tu peux empiler pour aller plus haut. Aller plus haut vers l'idée que TU ES TOI. Tu es Khalynx. Tu peux être intelligent, beau ou que sais-je (on me dit la même chose je suis loin d'en être convaincu) avant d'être ce que les autre voient tu es toi. Toi et toi seul. Si tu sais qui tu es alors tu sauras comment te caser, comment créer des cases, sortir des cases et vivre pleinement. Donc cases toi si tu es rassuré par ces cases mais ne t'enferme pas dedans, les cases c'est rassurant mais ça fait stagner, et stagner c'est la pire chose qui puisse t'arriver. 

Ensuite je vais parler du sens que tu donnes à tout. Moi aussi... L'art abstrait qui n'a pas de sens? De l'art avec une sens qui se rapproche de la branlette intellectuelle? Inutile, faux, mauvais, cet art n'avance à rien. Il faut un sens. Un sens fort ou faible, on s'en fiche, il faut un sens. Si il y a un sens, les traits en soi importent peu. Je le dis, je trouve que je dessine très mal, mais quand quelqu'un voit mon dessin il y trouve un sens, un but, une finalité. Et c'est surement ce que tu recherche. C'est pour ça que je dirais qu'avant de critiquer tes petits doigts tremblants, tu devrais critiquer le sens de ton dessin Razz 

Pour ce qui est d'être obsédé par cette incapacité à utiliser convenablement tes doigts, va falloir t'y faire puisque à chaque palier que tu passeras dans la qualité de ton dessin tu trouveras mieux et tu voudras y accéder, tes traits seront toujours tremblants, ce qui est fort c'est de trouver que ces tremblements rendent le dessin vivant et actif Wink

Bon pour ce qui est du reste de ton appel à l'aide, je vais te répondre par mon expérience personnelle, on ne peux pas avoir la même, peut être que ma vie est moins pute que la tienne... Mais quand même. Les stades de reflexion que j'ai atteint ont le mérites d'avoir été atteints et ils méritent donc d'être partagés.

Alors....Par où commencer? >.<

Bon on va commencer par le début. En gros mes parents se sont séparés et j'ai perdu tout mes repères. J'était paumé, mais paumé de chez paumé quoi. J'ai déprimé. J'ai voulu me suicider. Plusieurs fois. Pourquoi? parce que je m'aimais pas et parce que je ne trouvais pas chez les autres ce que je voulais. De l'amour. Ça peut paraître stupide mais je manquais d'amour et de tendresse. On en a tous besoin... Enfin passons là n'est pas le sujet. Parlons un peu du je m'aimais pas. Pourquoi je m'aimais pas? Parce que je me comprenais pas, parce que j'était incapable de faire ce qu'on me demande, ce que je veux faire ou ce qu'on me dit de faire.... Parce que j'était moche (dans ma tête), parce que je dormais pas, parce que je mangeais pas. Enfin pour toutes sortes de mauvaises raisons. Sauf qu'il faut savoir que toutes ces raisons ont en fait deux faces. une face pessimiste si on peut dire ça comme ça et une joyeuse. Une face auquel on a tous accès, il suffit de le vouloir. De vouloir voir la vie du bon côté. Pour illustrer mon propos, ta mère a encaissé trois cancers. Elle a survécu! Elle a survécu à trois cancers! Ya pas de quoi être joyeux là? Ensuite, être humain. Malheureusement, tu l'es autant que moi. Donc on est tous dans le même panier, tous flemmard et tous capables de grandes choses. Trouve la force dans ta culpabilité de ne rien faire, l'énergie de faire quelque chose justement.

Je pense que pour avancer et "bouger" comme tu dis, les illusions ne servent à rien. Et c'est bon que tu te rendent compte de ses illusions, ce qui est dommage c'est que tu ne fasses rien pour faire disparaître ces illusions. En fait en criant sur ces illusions, tu donnes l'impression de t'enfermer dedans.... Mais je suis convaincu que ce n'est pas ce que tu veux. Pour ce qui est de la désillusion, c'est "normal" de ressentir ça. Tout n'est que désillusion, puisque la perfection n'existe pas on ne peux pas l'atteindre donc il faut arrêter de l'espérer, ce qu'il faut, c'est pas mettre la barre plus bas mais voir dans ce qui est imparfait ou incomplet les bonnes choses ou ce qu'il y a à retenir. Si tu fais à chaque fois ce petit exercice, tu trouveras toujours du bon, et tu affûteras même tes sens à ressentir le bon et à te laisser aller...

Le refus, c'est une énergie. Ça doit pas être une prison. Pourquoi refuses-tu telle ou telle chose? Pourquoi t'accroches-tu à des idées que tu sais impossibles ou irréalisables? Pourquoi refuses-tu de refuser vraiment? Je dis ça parce que j'ai l'impression qu'en t'enfermant dans un refus permanent, tu te refuses aussi d'agir puisque le refus t'obnubile et que refuser de refuser c'est tellement mieux qu'affronter ses refus et faire avec. Tu peux refuser beaucoup de choses et au lieu de les refuser, chercher à les faire disparaître. Pour ne plus refuser Wink (bon c'est pas très clair mais tu comprendras u.u)

Tu cherches encore pourquoi tu es là. Pourquoi tu t'obstines à avancer dans une vie qui n'est qu'une pute. C'est normal. On est tous comme ça. On sait pas où on va, on sait pas pourquoi on y va, on sait pas comment on y va, mais une choses est sure. On y va. Et partant de ce constat simple, je peux te dire que se limiter à "on y va" ce n'est pas mal, c'est pas enfouir ou fuir cette question éternelle, c'est prendre du recul. Se dire "bon... Je sais que j'y vais et je sais pas comment mais j'y vais. Donc je vais reculer un peu pour voir comment j'y vais." Regarde comment toi tu avances et tu comprendras peut être que c'était tout simple ou incroyablement compliqué mais après tout peu importe tu sauras. Et si tu sais tu es rassuré. 

C'est ni pessimiste ni réaliste (quoiqu'un peu), c'est surtout aveuglé. (voilà pourquoi je dis que ça va être bizarre... C'est typiquement une leçon de morale qui n'en n'est pas une. Je veux pas moraliser moi >.<)

Pour finir, la société c'est pas de la merde. Ça tient pas debout, c'est bancal, c'est illogique, ça avance pas, c'est instable, c'est douloureux, c'est inutile, certes. Mais c'est beau aussi. C'est ce qui nous relie tous. Et on a tous besoin d'être relié, de voir des gens, d'être avec les gens. Vraiment je parle. Quand la société est passée en second plan et qu'on voit les gens pour voir les gens et non pas pour paraître en société.

Bon.... Voilà... j'ai un peu écris comme ça sortait. Ça va peut être te faire l'effet d'une désillusion de lire ce message, c'est peut être pas ce à quoi tu t'attendais ou ce que tu voulais... Mais... Ça me dérange pas. Tu penses ce que tu veux, tu vois ce que tu veux, tu en fais ce que tu veux puisque tu es TOI! Khalynx. Pas quelqu'un de casable, quelqu'un de casable dans une seule case, une case nommée "Khalynx". Parce que tu es unique. Autant dans le corps que l'esprit. Tu es ce que tu es, ce que tu as toujours été et que tu seras toujours. Soit toi-même avant de te demander ce que tu es. 

Bon courage dans tes pérégrinations mentales, je suis disponible pour des explications, des précisions, demande moi et tu auras. Tu peux aussi me MP si tu veux une discussion plus personnelle. A toi de choisir Wink

PidiPiou, un oiseau qui voit qu'un zèbre est rattrapable en taille, hum.... intéressant Wink
Hugo PidiPiou
Hugo PidiPiou

Messages : 239
Date d'inscription : 15/07/2015
Age : 21
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum