Perte des capacités de zèbre

+3
Weigela
poèterouge
RêveuseEnDroit
7 participants

Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Perte des capacités de zèbre

Message par RêveuseEnDroit Mar 16 Juin 2015 - 15:33

Bonjour,

J'ai l'impression de ne plus être zèbre ... sauf dans les sentiments, l'empathie, etc, mais au niveau de "l'intelligence", de la réflexion, j'ai l'impression de ne plus être HP.

Je m'explique :
Avant, je voyais les chiffres, je les sentais, ils me parlaient, je calculais vite grâce à un système de ma tête ... Mais maintenant, j'y arrive moins. Ma mère m'a fait calculé des additions à virgule il y a quelques jours mais il a fallu que "j'enclenche mon cerveau" alors qu'avant, ça venait tout seul. Et ensuite, je ne voyais plus les chiffres comme avant. J'avais l'impression de forcer mon cerveau.
En plus de ça, je m'ennuie terriblement, je n'arrive plus à me concentrer longuement, je n'ai envie de rien ... Moi qui d'habitude suis en survoltage ...
Je voudrais créer mon entreprise, j'avais commencé les démarches mais je me suis arrêtée ... La flemme comme on dirait ...
J'écris des articles pour une revue, je devais en écrire un mais je me suis découragée face à la masse d'informations ... Alors que j'adorais écrire des articles, que j'adorais écrire.
Ca ne m'était jamais arrivée avant ... Je n'ai envie de rien, j'ai l'impression d'avoir perdu tout sens à la vie ... Je pense que peut être d'un côté, je me rends compte que rien ne me satisfait et ne me satisfera ... Donc je perds un peu goût à tout ...
Mes études ... Une vaste blague ... Mes partiels du 1er semestre, je ne les ai pas travaillés ou presque et me suis plantée. Ceux du 2nd, je suis actuellement en train de les planter ... Alors que je sais que j'ai (avais ?) la chance de pouvoir travailler peu et réussir (pas brillamment mais réussir).

Aussi, j'ai l'impression que mon cerveau fait n'importe quoi. J'ai compris que je pouvais "le dompter" dans le sens où, avant, quand quelque chose ne m'allait pas dans ma tête, je travaillais sur moi, je "poussais" les informations pour que ça rentre (au sens propre) et ça passait. C'est comme ça que je lui ai appris à répondre à des messages bateaux sans que j'ai à réfléchir dessus et pour que je puisse continuer à penser à autre chose. Sauf qu'en ce moment, il écrit n'importe quoi. Je vais donc devoir le dompter à me faire penser à ce que j'écris sauf que c'est un peu plus compliqué vu que j'avais déconnecté ma pensée du cerveau. (Vous comprenez ?)

Il y a aussi le fait que j'ai de plus en plus mal à la tête de manière générale et particulièrement quand je fais plusieurs choses à la fois, etc.

En plus de tout ça, je joue à des jeux de logique et il y en a un où automatiquement, je fais une erreur par faute d'inattention (j'oublie de prendre un élément en compte, etc). Pour d'autres, je me bloque quand une difficulté me freine alors qu'avant, je faisais tout pour la résoudre (et que ça me prenait que quelques minutes).

J'ai l'impression que je n'arrive plus à rien et que je perds mes capacités ... De déduction, de logique, etc. Même si, je suis toujours aussi empathique (quoi que parfois je me demande), de plus en plus sensible et que j'ai une finesse d'esprit sur le monde qui m'entoure de plus en plus important, de même que je suis de plus en plus curieuse, que j'ai de plus en plus de question.
J'avais aussi une moins bonne mémoire que quand j'étais jeune mais je trouve que ça va un peu mieux. Ce n'est pas encore ça mais il y a une légère amélioration.

Ca me perturbe (surtout l'histoire des chiffres ... Ce n'est pas normal, j'ai toujours été douée en maths, j'ai toujours vu les chiffres, ...) ... Je perds goût à tout, je perds la seule chose qui me faisait aimer d'être HP, j'ai l'impression d'être une ratée et de rater ma vie, j'ai envie de rien, je me sens seule (parce que toujours incomprise et parce que je n'ai envie de rien), j'ai l'impression que le temps est terriblement long, etc ...

Toutes mes excuses pour ce pavé sans queue, ni tête ...

Bonne après-midi,

Ps : je suis en troisième année de droit, je fais de la politique (mais je n'ai plus envie), je suis en stage (mais je n'ai plus envie) ... Normalement, je faisais les trois en même temps, ce qui prouve mon "hyperactivité" normale mais je lâche petit à petit les trois ...
RêveuseEnDroit
RêveuseEnDroit

Messages : 347
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 27
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par poèterouge Mar 16 Juin 2015 - 15:46

Salut.
Peut-être une petite dépression?
Fais-tu vraiment ce que tu souhaites dans la vie?
Cet état que tu vis, je le vis depuis 43 ans et même la naissance dernière de ma fille ne m'en a pas sorti.
Recentre toi sur ce qui compte pour toi réellement, tu es jeune tu peux encore choisir.
Moi je n'ai découvert ma douance qu'à 40 ans le mal était fait ce sentiment d'ennui , de vide...
Tu peux le faire disparaître soit toi trouve ton vrai chemin cela paraît tout bête mais c'est ainsi un Z qui suit une mauvaise route en souffre énormément.
Bref j'espère t'avoir un peu éclairé.
Bonne journée jeune Z.
@+
poèterouge
poèterouge

Messages : 467
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 50
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par RêveuseEnDroit Mar 16 Juin 2015 - 16:11

Non je ne fais pas ce que j'aime mais je ne sais plus ce que j'aime ... Tout me semble tellement compliqué, insurmontable ... Et j'ai l'impression que même si j'arrivais à aller au delà de la difficulté, ça ne m'irait pas non plus ...
Je n'ai pas envie de voir le monde mais je n'ai pas envie d'être seule. Je n'ai pas envie de travailler (seule ou dans un organisme) alors que c'était l'une des choses que j'aimais le plus faire.

J'ai l'impression d'être insignifiante ...

Et en prime, je perds mes capacités de HP ... Ma rapidité de réflexion, etc ...
RêveuseEnDroit
RêveuseEnDroit

Messages : 347
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 27
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par poèterouge Mar 16 Juin 2015 - 16:24

Je ressens la même chose pour tout ce que tu décris. Je pensais que de connaître sa douance jeune aidait à mieux la gérer mais apparemment non.
Je pense que notre lucidité nous fais voir le monde tel qu'il est (pourri) et que cela ne nous incite pas à faire d'effort.
Quand au fait de se sentir insignifiant ma femme appelle cela le complexe de la méduse (on se sent transparent).
On souffre souvent également du complexe de l'albatros, dur de déployer nos ailes géantes d'où l'on reste au sol.
Bref chaque don est aussi une malédiction très dur à gérer.
Je suis également un scanneur alors je papillonne d'un truc à l'autre des fois mon intérêt dure 10 minutes.
Je suis donc le plus mal placé pour t'aider mais au moins tu sais que tu n'es pas seule.
poèterouge
poèterouge

Messages : 467
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 50
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par RêveuseEnDroit Mar 16 Juin 2015 - 22:48

Je pense que connaitre sa douance jeune aide si l'entourage prend la mesure de la chose.
Pour ma part, j'ai eu un père qui n'en avait rien à faire de moi. Il m'a même dit que si je n'avais pas terminé le test étant petite, c'est juste parce que j'étais idiote. En fait, c'est parce que j'étais un petit peu capricieuse et que le test était long.
Quant à ma mère, ola ... Alors, que je sois HP est amusant quand il s'agit de le dire aux autres (ex : en partant en week-end avec des amis, elle a rencontré une nana qui était HP et qui ne s'arrêtait jamais. Ca fatiguait les gens mais ma mère disait qu'elle avait l'habitude vu qu'elle m'avait à la maison).
Sinon, ça la fatigue parce que je ne m'arrête jamais et elle n'a jamais pris les conséquences d'avoir une enfant HP. Je pense qu'il faut un accompagnement des enfants HP pour ne pas qu'ils se sentent seuls, qu'ils ne comprennent pas, etc. Je n'ai rien eu de tout ça. Il me semble qu'elle répondait à mes questions quand j'étais jeune mais je ne m'en souviens pas. Sinon, pas de saut de classe alors que j'en avais besoin, etc. Pour elle, être HP c'est juste avoir un raisonnement différent et une analyse plus fine des choses, c'est vrai mais je pense qu'il n'y a pas que ça.

Voir le monde tel qu'il est ... Oh oui ... J'ai commencé la politique à 15 ans en pensant que c'était la meilleure manière de changer les choses. J'ai 20 ans, je pense toujours ça mais je suis dégoutée ... Bref ...!

poèterouge a écrit:le complexe de la méduse

J'aime beaucoup l'expression ! Bien trouvé !

Je trouve que ce don est ma plus grande chance et mon plus malheur ... Mais en perdant mes capacités, ça devient juste mon plus grand malheur ...
Cela dit, après l'oral raté de cette aprem, je suis un peu plus boostée pour faire des choses ... Mais jusqu'à quand ..?

Un scanneur ... Moi aussi ... Et de plus en plus ...

Merci pour tes messages, c'est gentil !
RêveuseEnDroit
RêveuseEnDroit

Messages : 347
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 27
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par Weigela Mar 16 Juin 2015 - 22:59

Je trouve aussi que ça ressemble à de la dépression... Un peu "bateau" ce que j'ai à écrire sur le sujet :
Si tu arrives encore à bouger, fais du sport (pour sécreter des hormones du bien-être) et prêtes attention à ton alimentation (j'ai un trou de mémoire, il y a un type d'aliments à éviter...sucre Question , car contre carre la production des "bonnes" hormones)
Changer le monde...entoure-toi : il y a de plus en plus d'initiatives locales très intéressantes, surement quelques unes auxquelles tu pourrais te greffer et qui te nourriraient (territoire en transition par exemple ?)

Chaudoudou
Weigela
Weigela

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par 'C.Z. Mar 16 Juin 2015 - 23:08

Hors sujet : Joyeux anniversaire !! Very Happy
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 40
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par RêveuseEnDroit Mar 16 Juin 2015 - 23:13

Ah oui c'est ton anniversaire : JOYEUEUEUEUEUX ANNIVERSAIAIAIAIRE Fleurdesel !!!

De la dépression ? Vraiment ...? :-(

Le sport n'a aucun effet bénéfice sur moi ... C'est assez impressionnant ...! Je stresse avant d'en faire, je déteste pendant et je n'en retire rien après ... Je vais juste courir parce que ça me permet de manger sans trop trop grossir ...!
Mais si je ne mange pas de sucre, je suis toute triste ...

Les territoires en transition ? Mouais .... Je suis vraiment dégoutée de la politique, du monde citoyen en ce moment ...
Je vais trouver un nouveau projet ... Il faut ...!

Merci en tout cas !
RêveuseEnDroit
RêveuseEnDroit

Messages : 347
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 27
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par poèterouge Mer 17 Juin 2015 - 9:13

Re
Effectivement l'entourage ne comprend souvent rien à la douance et comme tu dis en parles chez les autres.
Exactement pareil pour moi.
Donc non seulement ne nous aident pas mais cela nous coupe un peu plus d'eux renforçant notre sentiment de solitude.
Rassure toi tes capacités sont toujours là juste cachées sous tes problèmes actuels. Depuis quelques années je réutilise beaucoup mieux ma matière grise.
Tu traverses juste une tempête, les remises en question sont hélas permanentes chez nous et certaines ressemblent à de véritables dépressions.
Et oui dur en plus d'être scanneur au moins les spécialistes vont au bout des choses.
Un seul conseil si comme moi tu aimes tout et rien choisit au moins un métier qui te fera bien vivre pour pouvoir financer tes passions à côté. Moi je suis cadre C dans la territoriale donc métier ennuyeux plus pas payé.
Autant être pragmatique en baver un peu et pouvoir ensuite se faire plaisir.
Plus facile à dire qu'à faire je sais.
J'adore le sucre et encore plus le chocolat.
Surtout essaie de garder la notion de plaisir.
Bonne journée la rêveuse.
poèterouge
poèterouge

Messages : 467
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 50
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par RêveuseEnDroit Mer 17 Juin 2015 - 9:47

C'est tout à fait ça ... "Ah mais on sait comment tu es !" Oui et ? Bin rien ...

Elles sont juste cachées ? Mais si je ne vois plus les chiffres ?

Merci pour le conseil ! Je suis en L3 de droit, je pense que je vais louper mon année ... On verra comment se passe les rattrapages ... et je ne sais plus ce que j'ai envie ...! Je voulais être dans la territoriale (DG) mais je ne sais pas si j'en suis capable ...

Oui il faut garder la notion de plaisir !

Merci beaucoup !
Bonne journée :-)
RêveuseEnDroit
RêveuseEnDroit

Messages : 347
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 27
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par bepo Mer 17 Juin 2015 - 13:01

Il m'est arrivé un truc similaire en fac.
Cette impression de perdre ses capacités.
Je ne sais d'ailleurs toujours pas si c'était réellement une incapacité à me mettre en action ou juste un retour à la réalité face au niveau qui montait.
Je n'ouvrais mes cours qu'au dernier moment et même souvent à l’extrême limite du rattrapage dans un stress pas possible. Le seul indice que j'avais qu'il me restait quelques neurones c'est que je pouvais boucler certaines matières en 1 jour tout en obtenant le lendemain de très bon résultats voir parfois la note maximum. Cela reste malgré tout des cas particuliers ou je me sentais à l'aise. Le par cœur pur, bête et méchant, restait un obstacle difficile à franchir.
Mais c'est extrêmement destructeur.
Le stress et la lutte contre l'adversité remplace l'envie et la gratification.

Ne laisse pas cela s'installer.
J'ai peur que tu ne retrouves jamais la sérénité d'avant ou le mot effort n'existait pas.
Il va falloir que tu trouves le moyen d'allier moral et travail laborieux sinon tu cours à la catastrophe.
Le problème est que lorsque l'on a complètement intégré très tôt que les efforts n’existent pas, quand on a jamais appris que les remises en question sont normales, cela devient très difficile ensuite. On croit ainsi ne plus être le même, c'est la seule explication qui vient à l'esprit, face à cet inconcevable pour l'inconscient : ne plus pouvoir fonctionner dans l'instant et devoir planifier. On se met à vivre alors dans le passé, et les artifices, et c'est très désagréable.
Il est assez peu probable, conviens-en que tu sois devenue plus bête qu'avant, quand bien même tu aurais fait quelques conneries réputées pour ne pas favoriser la bonne santé cérébrale.
Il s'agit donc de dompter cet empressement. Et se mettre au clair par rapport aux cours que l'on réprouve.
Bon courage.

EDIT la clef se situe peut être au moment, plus tôt, où tu as commencé à devenir blasée et progressivement te dire "à quoi bon" face au manque de stimulations, d’intérêt, et le temps que les aux autres t'obligent à passer, si tu ne veux pas rester seul, dans cette lute fratricide stérile ou il s'agit de résister aux tentatives de démoralisation des autres sur des sujets futiles.

EDIT2 sinon il est possible aussi que "l'à peu près" ne soit pas fait pour toi. Dans mon cas faire à moitié me fait souvent retomber à zéro très vite. C'est du temps perdu qui donne aussi cette impression d'être devenu bête.

bepo

Messages : 2643
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par poèterouge Mer 17 Juin 2015 - 13:52

Je bosse dans la territoriale. J'ai lu une fois que le fonctionnarat ne correspondait pas trop au Z. Tout dépend je pense de la fonction qu'on occupe.
Bien sûr que tu en es capable.
Ne fais pas comme moi ne rejoins pas le côté obscure de la Corse ; )
Et j'oubliais l'humour est mon remède.
@+ l'amie.
poèterouge
poèterouge

Messages : 467
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 50
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par Weigela Mer 17 Juin 2015 - 16:01

HS :merci, oui, une de plus Smile

Si tu fais du sport à contre-coeur, effectivement tu risques de ne pas en retirer de bénéfices :/ Qu'est-ce qui te stresse avant d'en faire ?  

C'est bien le sucre : http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=diete-depression. Sans t'en priver, juste faire attention à ne pas augmenter les doses, ou le remplacer par de la pate de dattes quand c'est possible par exemple.

Tu parlais d'avoir "raté ta vie" : c'est quoi pour toi avoir réussi sa vie ?
est-ce une seule définition ?
y'en a-t-il deux ?
Je me pose la question comme tu parles de choses qui te portaient et que ça ne va plus d'à quel point ces choses sont tiennes ou sont réalisées pour autrui, que ce soit des rêves, attentes parentales, réelles ou supposées, que tu as pu chercher à combler ou que ce soit de l'altruisme (l'autre versant de l'altruisme, qui le nourrit, étant la gratitude, si tu n'en perçois pas/plus...)
Parce que de mon côté, j'ai vécu les deux.
J'ai fait mes choix d'études pour rassurer mes parents, par pour faire ce que j'aimais. Et j'étais très ambivalente avec mes études : comme j'aime apprendre, je m'éclatais quand les profs étaient bons, mais quand je voyais l'utilité par rapport à mes valeurs ou que j'avais de mauvais prof, c'était plutôt la déprime... Au final, je n'ai réussi ni à rassurer mes parents, ni à faire un métier qui me plaise :/
Je me suis également assez impliquée "pour sauver la planète" et "sauver les gens" et quand je me suis pris dans la figure du mépris, de l'indifférence, ça m'a profondément démotivée et il m'a fallu un certain temps pour refaire mes priorités.

Ah oui, l'humour donne des résultats...un cycle complet sera de 100 films humoristiques ;-)
Weigela
Weigela

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par RêveuseEnDroit Mer 17 Juin 2015 - 18:23

bepo :
Pour ma part, je pense que c'est mon incapacité à me mettre à l'action ... J'arrive à faire des choses compliquées, à sortir des dossiers sur des sujets que je ne connaissais pas du tout au début, mais là je bloque ...
Ah "ouvrir ses cours au dernier moment" : j'ai trouvé comment faire travailler mon cerveau pour qu'il enregistre les infos dans ces conditions ... Le seul souci vient quand je n'arrive pas à le mettre en marche ...
Le travail, en soi, ne me fait pas peur ... Mais je déteste les cours, les apprendre, etc. Ca me gave, je ne comprends pas l'intérêt surtout que je sais que si je suis face à un problème dans le monde du travail, je vais pouvoir le résoudre sans avoir eu les connaissances de base.
"Il s'agit donc de dompter cet empressement. Et se mettre au clair par rapport aux cours que l'on réprouve." : c'est ça ... Merci !

Poèterouge :
"Pas capable" en terme de mental pas de capacité.
Je pense que la territoriale et plus généralement, être fonctionnaire, c'est génial pour les zèbres à partir d'un certain niveau parce qu'on peut facilement bouger.

Fleurdesel :
Je suis stressée avant de faire du sport parce que je sais que je ne vais pas aimer ça.
Grande question de savoir si les choses que je fais sont réalisées pour moi ou pour les autres ...
Je pense que les choix "de vie" que je fais sont réalisés pour les autres. Par contre, les choses que je mène exclusivement pour les autres (comme la politique) sont réalisées pour moi parce que c'est ce que j'aime faire, ce pourquoi je suis faite.
Comment as tu fait pour redéfinir tes priorités ?
Pour mes études, il me fallait quelque chose d'élitiste sans me fatiguer ... La prépa, non, la médecine, non, donc il restait le droit dans "la meilleur fac de droit de France". Après, j'ai trouvé un but qui était d'être avocate pour les enfants jusqu'à ce que je me rende compte que j'étais trop sensible et ensuite, j'ai trouvé un autre but par la force des choses.
Cela dit, je ne sais pas si la volonté de faire quelque chose d'élitiste vient de mon éducation, de mon égo ou de la volonté de ma famille ...

Merci à tous les trois d'avoir pris le temps de me répondre !
RêveuseEnDroit
RêveuseEnDroit

Messages : 347
Date d'inscription : 17/11/2014
Age : 27
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par Weigela Mer 24 Juin 2015 - 2:25

Sport : wouaw : aucun sport ? il y a tellement de variétés, que ce soit solo/groupe, rythme de l'activité, combattif ou amusement. Du coup je me pose la question si c'est vraiment le sport en tant que tel ou le cadre ?

Redéfinir mes priorités : je suis encore dans le processus au bout de 4 ans même si j'y vois plus clair. Ce n'est pas quelque chose que j'ai fait de façon volontaire et consciente contrairement à d'autres, donc difficile de mettre des mots dessus. Il y a une grosse partie de recentrage sur moi et de limitation du "public" visé de ce que j'en perçois : par exemple : pour quoi est-ce que je souhaite que notre environnement soit viable et que la biodiversité existe encore d'ici quelques siècles ? le "pour que tous les humains puissent voir la beauté du monde qui nous entoure" est devenu "je veux limiter au maximum ma responsabilité dans la destruction de ce que je trouve beau" et "je veux que mes enfants aient la possibilité d'avoir autant que moi"
Weigela
Weigela

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par DuChampignonPauvreSotte!! Dim 16 Aoû 2015 - 13:36

Hello,
Idem en fac j'ai senti mon cerveau ralentir, devenir lambda et perdre mes facilités, ma vivacité d'esprit, a l'époque je me confiais a un ami de lycée qui m'a toujours connu zèbre, et je disais " je fais une régression fac-ale" , c'était tres dur a vivre. Par la suite jai fait des grosses dépressions.
Loin de moi l'idée de t'alarmer, enfin sachez qu'en cas de dépression on peut perdre jusqu'à 30 points de QI cest pas anodin.
En plus tu dis que tu as besoin de sucre cest pour moi un signe éloquent. L'abondance de sucre permet momentanément de produire plus de serotonine, sa déficience est signé de dépression. Le problème cest que le sucre, le glucose, le sucre blanc, raffiné, est aussi acidifiant pour l'organisme et ton corps n'a pas d'autre choix pour l'assimiler que d'aller taper dans ses réserves minerales ( os dents tissus) du calcium magnésium potassium pour contrebalancer cette acidité induite par ton alimentation et faire tampon.
Raison pour laquelle on dit que les sucreries provoquent des caries. En fait le sucre te pompe littéralement les dents de l'intérieur et les os.
Le nombre de gamins actuellement qui se fracturent bras et jambes juste a cause de la mauvaise alimentation de notre société.

Donc comment tu vas faire pour pas déprimer ET pas te surglucoser ?
Ces signes de ralentissements cognitifs que tu vois chez toi, c'est juste un déséquilibre alimentaire. Vire le sucre rapide cest un grand poison. Vire le sel de table blanc raffiné aussi ca déséquilibre trop et Apres tu tapes dans le sucre.
Passe aux fruits, le fructose est vraiment la nourriture de choix pour le foie et le cerveau. Tu sais a la base on est fait pour manger uniquement des fruits, les carambar neendertal il ne connaissait pas et heureusement car s'il avait tapé dans le sucre comme on le fait actuellement, au lieu de manger des fruits des feuilles et des racines, il se serait debilisé totalement et le patrimoine mineral appauvri de génération en generation ( ce qui se passe actuellement) n'aurait pas permi notre émergence.
Tu ES ce que tu Manges. C'est la base. Tout le monde le dit et le sais mais personne n'y reflechit vraiment non? Pense à tes ancêtres millenaires et meme plus proches questionnent tes grands parents, quand ils étaient petits ils mangeaient quoî? Tu comprendras pourquoi aujourdhui ton corps te dit stop.

Jai fait plein de therapies, etc.... Jusqu'à ce que je me penche sur mon tube digestif, jai tout viré les aliments raffinés trafiqués, je suis crudivore a 80% maintenant ( jai procédé par pallier, vire le gluten le lactose je suis végétarienne , bcp de fruits et légumes un peu de riz quinoa sarrasin et basta! ) et jai plus de dépression bizarement Razz
Mon cerveau carbure à plein régime et le zèbre est plus fort.

Banane et huile de coco = potassium et triptophane ( précurseur de la serotonine) a gogo.
Apres tu as des plantes adaptogenes qui aident énormément à gérer le stress et procurer bien etre cest rodiola, griffonna, et aswaganda.
La racine de Kudzu est la plante anti addiction 1 gélule par jour et tu arrêtes le sucre, la clope l'alcool etc....

Une meilleure hygiène alimentaire = des intestins propres = un squelette solide = un cerveau qui fonctionne à plein régime.
Le fructose est ton ami. Tout le reste te nuira.
T'inquiète tu vas remonter la pente. Essaye ce que je te dit 2 mois et tu verras vite les résultats. Apres a toi de l'entretenir ou pas
DuChampignonPauvreSotte!!
DuChampignonPauvreSotte!!

Messages : 49
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Pays Cathare

Revenir en haut Aller en bas

Perte des capacités de zèbre Empty Re: Perte des capacités de zèbre

Message par Philippe Dim 16 Aoû 2015 - 20:04

Quelques compléments/rectifications au message précédent (de DCPS), si je puis me permettre :

- une alimentation sucrée augmente le risque de dépression :
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-bref-depression-favorisee-sucre-59372/

- pour réguler son humeur, les régimes à Index Glycémique (IG) bas sont préférables - sinon : ingestion de sucres => hyperglycémie => hypersécrétion d'insuline par le pancréas => hypoglycémie => baisse de vitalité et humeur triste voire déprime. Toute une littérature sur le sujet aux éditions Thierry Souccar (site Lanutrition.fr).

- le fructose n'est pas la seule voie métabolique bénéfique pour le cerveau (et le foie) ; le cerveau fonctionne très bien (voire même mieux) avec les triglycérides que le glucose - d'où l'impression de clarté d'esprit pendant un jeûne, passé la phase d'élimination ; d'où l'intérêt des régimes à base de gras et limitant drastiquement les sucres : High Fat Low Carb, voire même cétogène (préconisé contre l'épilepsie, le cancer, le diabète, etc.). La glycémie est alors régulée par la digestion lente des graisses, alimentaires ou corporelles.

- pour certaines personnes, les régimes crudi/frugivores peuvent aider nettement (au moins un temps), pour d'autres non : ça dépend de différents paramètres, la génétique, le terrain, les parasites, etc. Par exemple avec une candidose bien installée (cas courant de nos jours), ça peut être contre-productif.
Pour certains, c'est avec bcp de produits animaux, en particulier de gras animal, que ça fonctionnera le mieux.

- une autre approche c'est une supplémentation ciblée pour ré-équilibrer les neuro-transmetteurs et/ou les hormones. Cf. le bouquin Un cerveau à 100% aux éd. Thierry Souccar.

- la dualité corps/esprit est discutable : c'est un tout. Du moins il y a un lien bidirectionnel entre les deux, si l'on veut les distinguer. Donc un corps sain facilitera un esprit rapide/puissant, mais inversement j'ai observé à de nombreuses reprises qu'un regain d'intérêt (par une stimulation ad hoc) relance l'esprit, malgré un corps temporairement « plombé »/déséquilibré (trop mangé, trop ou pas assez dormi, etc.).
Philippe
Philippe

Messages : 2058
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 44
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

https://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum