Quand le recruteur m'oublie...

Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Quand le recruteur m'oublie...

Message par Lyanah le Ven 12 Juin 2015 - 21:39

Salut tout le monde !

Je sais pas trop ce que j'attends du sujet que je poste là, y'en a sûrement déjà eu plein mais j'arrive pas trop à me retrouver dans ce qui a été dit (enfin si, mais pas entièrement non plus). Je sais même pas par où commencer. ça va être le foutoir, je vous préviens.

Je sors d'un entretien. Enfin je viens de rentrer plutôt, l'entretien était hier, j'ai traversé la France (vraiment, 900 bornes d'est en ouest... et retour, bien entendu) pour un entretien, pour un petit poste, un truc qui vaut pas tripette mais qui m'aurait fait un job, un truc pour m'occuper (et pas à la chaîne, parce que je suis abonnée aux TMS depuis que je suis gamine), et puis dans une région que je connais pas... Alors quintuple (au moins !) oui pour faire 8h de train, papoter 15 minutes avec un n+1 potentiel et refaire 8h de train (après avoir pris une nuit d'hôtel, la faute aux horaires des tchoutchou, et ça m'a permis de choper un peu de soleil et d'iode au bord de la mer, plein mer en plus, trop cool, bref).

Mais... y'a un truc qui commence à me faire suer. Outre le fait que je n'ai que très peu de réponses à mes lettres de candid (350 mails envoyés, 5 réponses, dont 2 me disant "vous êtes bien étudiante ?"), sur des postes tout à fait différents, ça fait deux fois d'affilée que... que le recruteur m'oublie. Oui, deux n+1 potentiels m'ont oubliée, genre "ah j'avais un rdv là ? ah merde bon ben j'arrive" (sans déconner, le premier m'a fait revenir 1h30 plus tard le temps qu'il arrive au bureau parce qu'il n'était même pas sur place, et le deuxième a décalé une réunion pour me recevoir, quand j'ai dit que je ne ferai pas un autre aller-retour parce qu'il m'avait oubliée, réunion ou pas).

Je suis pas compliquée. Je postule sur des postes assez simples d'un côté, et plus techniques de l'autre. J'ai deux CV totalement différents et deux types de lettres tout aussi différents. Je postule dans toute la France, j'ai pas peur de déménager. J'ai des réponses (même foireuses ou à demi foireuses) depuis que je ne mets plus mon adresse (il faut croire que, même à notre époque, le déménagement fait peur aux gens).

Parfois, à la faveur d'une réponse (négative), on me dit "mademoiselle, vous avez l'expérience mais pas le diplôme, alors on ne vous prendra pas".
Des gens autour de moi me disent de monter ma propre boîte (mais de quoi ? et avec quels fonds ? j'arrive déjà pas à payer un mois entier d'alimentation... et non je n'ai pas droit à l'aide alimentaire, puisque... ben en fait je sais pas pourquoi, il paraît que je dépense trop, mais je sais pas où).
Certains proches osent même me dire que "c'est pas compliqué de trouver un boulot pourtant, y'a de la demande partout !" (à ceux-là, je leur demande pourquoi ils ont licencié un employé y'a deux mois pour raisons économiques, et pourquoi tel ou tel de leurs amis s'est fait virer pour les mêmes raisons).

Certains me disent aussi de changer mon CV. J'ai demandé de l'aide à trois amis dans les RH, j'ai eu trois CV différents... Y'en a aucun qui a marché mieux que l'autre.

... Je sais même pas pourquoi je dis tout ça. Réellement, là, si j'avais un peu de thunes pour m'acheter du matos, j'achèterais de quoi aller sur les routes et j'irais voir ailleurs où mes pieds me mènent. Mais j'ai même pas ça. Je suis déprimée, déplumée, la CMU traîne donc je ne peux même pas aller faire les exams que je devrais faire, ni acheter de quoi calmer mes nerfs, mais je sens que je plonge. ça fait 3 ans que je suis au chômage, je m'emmerde, je tourne en rond, oui je fais du sport, non j'ai pas de quoi payer une cotisation à une association (et puis dans ma ville, franchement... T_T), non je ne sortirai pas "pour me faire des amis" puisque j'en ai déjà et puis sortir ça veut souvent dire payer quelque chose, au moins les transports, et ça j'ai pas de quoi faire (et puis c'est pas mon truc, j'ai une bonne bande de potes sur le net, ça me convient très bien, c'est pas là la question).

Alors... est-ce qu'il y a des gens qui sont un peu comme moi, au fond du trou ? Est-ce que, aussi, il y a des gens qui aimeraient monter une boîte "from scratch" avec vraiment que dalle ? Qui ont des idées ? Ou qui veulent partir en vadrouille, en vie alternative, tenter le coup quitte à se prendre le bec ? Mon grand trip serait de faire le littoral français à pieds (oui, moi la geek, je rêve, je sais ^^).

Je sais même pas si j'attends des réponses, je sais que je n'ai même pas tout dit parce que j'ai l'impression soit de me répéter, soit de ne pas réussir à dire à quel point j'en ai marre, à quel point je suis au fond, à quel point j'ai l'impression que je ne trouverai jamais rien. J'ai envie de bouger (de trouver un chez-moi alors que je ne me suis jamais vraiment sentie chez moi... ouais faut que je voie un psy moi ^^), j'ai envie d'avoir un taff qui me botte et me rapporte de quoi payer mes factures (je demande pas 3k€net/mois non plus... mais si y'a un truc du genre, je suis preneuse quand même !), ou à défaut de taff, avoir une activité qui m'occupe... qui m'occupe les neurones aussi.

Si je peux rester un minimum en contact avec mes amis du web (genre un coup de skype/mumble le soir, une session de jeu ici ou là), ce serait bien aussi... D'où l'envie d'un taff qui se télescope avec l'envie d'une activité au rythme de la nature (mon autre grosse idée de vie).

Mon job idéal ? Eternelle étudiante. C'est un peu un problème.

Ouais, plein d'idées, plein d'envies, plein d'idéaux.
Secouez bien secouez bien...

Navrée du pavé, fallait que ça sorte, peut-être que j'aurai des réponses, des échos, des pistes... En tous cas merci pour votre patience, votre lecture, votre... tout ça.

Hmmm... je viens d'écrire le titre de mon post... et je me dis que si le recruteur m'oublie, c'est peut-être que je m'oublie aussi ? que je veux qu'on m'oublie ? ou c'est dans l'autre sens : on m'oublie donc je veux m'oublier ?
Psy-à-la-hache, à vous les studios ! Razz
Lyanah
Lyanah

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Invité le Ven 12 Juin 2015 - 23:08

Outre le fait que je n'ai que très peu de réponses à mes lettres de candid (350 mails envoyés, 5 réponses, dont 2 me disant "vous êtes bien étudiante ?")
Je connais mais d'un autre côté, le recruteur reçoit 350 mails quand tu en envoies 350 donc maintenant, je relativise. Par contre, les gens qui ne lisent pas les cv, j'avoue que maintenant, je réponds que oui, "comme indiqué sur mon cv", blablabla. Tant mieux si le recruteur se sent mal, il peut prendre 5 mn pour relire mon cv avant l'entretien quitte à me faire attendre. Ce n'est pas compliqué de lire un cv si le profil est intéressant.

Certains me disent aussi de changer mon CV. J'ai demandé de l'aide à trois amis dans les RH, j'ai eu trois CV différents... Y'en a aucun qui a marché mieux que l'autre.
Par expérience, il y a autant de cv que de personnes. Entre les conseils de Paul emploi, de la Mission locale (dans ma jeunesse), de la personne d'une agence intérim qui te dit que ce serait mieux de faire ceci ou cela, j'en ai surtout retenu que chaque personne te dira une chose différente. Maintenant, je dis zut! Si les conseils me correspondent ok, sinon c'est niet!
Genre, j'ai passé plusieurs jours en atelier cv avec les créateurs de Doyoubuzz récemment; j'ai un cv mieux qu'avant mais je vais l'utiliser parce qu'il me plait! Sinon, je l'aurais jeté et gardé l'ancien.

Mon job idéal ? Eternelle étudiante. C'est un peu un problème.
A te lire, j'ai l'impression que tu n'as pas encore trouvé ta voie...
A un moment, j'avais repris tous les boulots que j'ai fait et noté: ça, je veux/ ça, je ne veux pas pour mon futur cdi, ça m'a bien aidé à écrémer les offres par la suite pour ne plus perdre de temps dans des emplois où je me sentais mal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Lyanah le Sam 13 Juin 2015 - 13:55

"Comme indiqué sur mon CV", c'est une formule à retenir, je n'y pense jamais ! Merci !
Niveau CV, vu mon âge et ma situation de diplôme et d'emploi, je fais un CV de compétences. Et j'ai même un CV sur le net (sur Doyoubuzz justement !), dont je donne l'adresse dans mes lettres, pour les recruteurs suffisamment curieux pour avoir envie de connaître mon parcours un peu plus en détail.

Je n'ai pas encore trouvé ma voie, non. Mais quand je dis "éternelle étudiante", être chercheuse m'irait très bien, mais bon, les crédits gouvernementaux lors de mon Master ne m'ont pas permis de continuer dans cette voie ^^

Malgré tout, je crois que je me dirige vers une vie un peu (beaucoup ?) bohème, avec comme grande différence par rapport à avant : le fait que je l'assumerai, dans ma tête, sans me culpabiliser d'être comme je suis. C'est pas encore gagné, mais c'est en route.

Cela dit, j'aimerais bien avoir un peu de sous de côté quand même, eh ! Paraît qu'il y a tellement de taff ! *tousse tousse*

Very Happy
Lyanah
Lyanah

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Tournesol06 le Mer 1 Juil 2015 - 23:36

Bonsoir,

Juste un petit mot pour te donner quelques astuces. La première chose que j'ai noté c'est que tu envoie tes CV par emails. Sauf s'il s'agit d'une réponse à une annonce dans laquelle le recruteur demande l'envoi électronique, le CV par courrier habituel est toujours beaucoup plus apprécié....lecture, classement, diffusion à d'autres responsables etc......
de plus les Responsables RH subissent de plus en plus une nouvelle maladie : le e-burning (je te laisse chercher ce que c'est).
Ne pas donner de réponse suite à une candidature à annonce est malheureusement devenu une triste habitude. Toutefois, l'envoi de CV suite à annonce n'est pas forcement la meilleure méthode. Je conseille toujours à mes étudiants de privilégier la candidature spontanée. Il faut savoir qu'en moyenne pour 1 poste pourvu suite à annonce, il y en a 9 pourvus par candidature spontanée. Et oui!! N'hésitez à en envoyer, il faut savoir que contrairement à une candidature sur annonce (le dossier est archivé et oublié dès l'embauche), les candidatures spontanées sont généralement soigneusement gardées pendant un an, un an et demi parfois. Certes, vous n'avez pas de réponse immédiate mais quelque part vous aurez mis le petit orteil dans l'entreprise. Avant d'émettre une annonce, que fera le recruteur, il prendra ce qu'il a sous la main: les candidatures spontanées, il les a sous la main et cela ne lui coûte rien.
Ne négligez pas la lettre de motivation, une vraie, pas celles 100 fois modélisées sur internet et qui n'ont aucun sens. Renseignez-vous bien sur l'entreprise. Il vaut mieux faire 10 beaux courriers que 100 banalités.
En ce qui concerne les entretiens, ne vous remettez pas systématiquement en cause. Les recruteurs ne sont que des êtres humains. Rassurez-les, enlevez leurs doutes, leurs peurs.
Toute entretien effectué reste une excellente expérience. Dites-vous que déjà si vous y êtes arrivé c'est que vous avez fait partie des 10% du peloton de tête. N'hésitez pas à rappeler votre interlocuteur, même à lui demander pourquoi... Dites-vous que même s'il ne vous prend pas mais que si vous lui avez fait bonne impression, il se souviendra de vous (2° orteil dans la place), peut-être parce que le candidat retenu n'a pas fait l'affaire, ou pour un autre poste.
Etudiez chaque entretien comme une répétition de théâtre : déplacement, voix, comportement, etc...., et cela jusqu'au moment où on ne pourra vous dire que "oui" N'oubliez pas qu'un recruteur peut vous étudier à partir du moment où vous entrez "dans l'entreprise" au moment que vous quittez"l'entreprise". L'estrade n'est pas seulement le bureau du recruteur.

Deux derniers conseils: ne parler surtout pas de surdouance et surtout soyez implacable sur l'ORTHOGRAPHE, fautes d'orthographe= on n'est pas vraiment intéressé par le poste.

J'espère que ces quelques mots pourront vous aider

Cordialement
Tournesol06
Tournesol06

Messages : 25
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 55
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Lyanah le Ven 3 Juil 2015 - 18:06

Merci pour ces renseignements.

Je me permets un bémol : je n'ai absolument rien contre les lettres/cv envoyés par la Poste, au contraire presque, je suis parfois délicieusement "romanticorétrograde" et je trouve que ça a quelque chose de très classe d'envoyer du courrier.

Mais quand on fait 450 envois de candidature (chaque fois dans un établissement différent, bien sûr ^^), ça revient à très, très, très cher. Même en timbrant au tarif lent. Ces 450 candidatures ont été faites pour être surveillante en collège ou lycée, après inscription sur le site de chaque académie...

Pour les autres candidatures, celles avec un poste plus spécifique, une entreprise plus spécifique, là oui, je fais par courrier, sauf quand il est demandé d'envoyer la candidature par mail.
Evidemment, joindre un portfolio à une lettre, c'est tout sauf évident, donc j'en ai fait un en ligne, et je mets le lien dans le CV (ce type de poste a une composante "esthétique" assez importante).

Je ne pense pas avoir de souci avec l'orthographe, mes lettres et CV sont toujours relus tout de même (par principe de précaution). Quant à parler de douance, ce n'est pas à l'ordre du jour pour un entretien, ça c'est sûr ^^

Merci encore pour ces conseils en tous cas.

Dans l'intervalle entre le marchepied et le quai... oh pardon, trop de voyages en train ont fait ramollir mon cerveau... Dans l'intervalle, donc, entre mon dernier message et celui-ci, il n'y a rien eu de nouveau, à part un entretien pourtant bien parti mais qui n'a rien donné (la place était déjà prise, m'a dit le recruteur à la fin de l'entretien... T_T) et une candidature partie dans une start-up parisienne... Wait and see !
Lyanah
Lyanah

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Tournesol06 le Sam 4 Juil 2015 - 9:14

Je trouve un peu bizarre cet entretien pour lequel un recruteur te fait venir pour te dire à la fin que le poste est pris. Soit il n'avait rien à faire, et une entreprise où un recruteur n'a rien à  faire, vaut mieux éviter, soit il avait "une idée derrière la tête, bizarre, bizarre...." soit il voulait te tester dans l'idée d'un autre poste, pas encore très clair pour lui-même, mais il a voulu te connaitre qu'en même....Qui vivra, Verra.....

Par contre, tu l'a peut-être vu mais les Rectorats ont lancé une nouvelle opération de recrutement de contractuels du 1er juin au 31 août 2015.

Enfin, je comprends très bien que l'envoi de 450 lettres coûtent chères mais dis-toi que t'en que tu n'as pas reçu de refus explicite, ce sont des candidatures qui restent ouvertes.....Wait and See !!! N'oublie jamais que les recruteurs restent plus fanas de CV écrits que de réseaux sociaux et surtout si tu n'as pas de réponse à une candidature après 15 jours, et bien tu les relance par mail, par téléphone...Tu existe, tu n'es pas une marchandise, tu mérites d'être respectée, rappelle-le-leur poliment mais rappelle-le leur...

A bientôt,

Cordialement

Pierre
Tournesol06
Tournesol06

Messages : 25
Date d'inscription : 01/07/2015
Age : 55
Localisation : NICE

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par zelle le Sam 4 Juil 2015 - 13:35

Bonjour Lyanah,

J'ai eut plusieurs périodes de chômage, j'ai trouvé cela très difficile. Tous ces courriers sans réponses. Sad
J'ai été ensuite contractuelle dans une fonction publique. J'avais postulé pour un poste à mi-temps. Je m'étais préparée, investie beaucoup et j'avais des attentes importantes. Et bien j'ai appris quelques temps après le rendez-vous que le poste était pourvu avant mon entretien. Une contractuelle du service était pressentie pour ce poste.  J'étais vraiment blessée. Tout cela pour donner une illusion de légalité, car il y a un parcours  .
C'est vraiment difficile tout cela. Mon soucis c'est que je n'avais pas de réseau, je n'arrivais pas à fonctionner comme cela.
Effectivement les personnes qui te disent de monter ta boite te paraissent agaçants, mais il ne savent pas quoi dire, il essaient de donner quelque chose.Wink

Peut-être que tu ne passes pas très bien en entretien. Il y a des rigidités, des malêtres qui ne rassurent pas en entretien. En plus du fait de ne pas être diplômés.

Peut-être qu'il serait possible de cibler plus ce que tu aimes que de tenter de tous les côtés. Tu souhaites être surveillant, tu dis que la distance effraie, restes par chez toi ou choisie une région que tu aimes. Ta motivation se verras peut-être.

De toutes façon les entretiens c'est une question de rencontre. A deux. Alors il faut le sentir un peu.

Si ta priorité est financière une assistante sociale peut t'aider sur un rendez-vous à te donner des pistes. La formation est peut-être à regarder de plus prêt.

J'ai bien compris que c'est compliqué, et que aucune solutions n'est magique. Mais n'hésitent pas à continuer d'écrire ce qui se passe, c'est très aidant d'avoir quelques retours. Ou de te dire que personne ne comprend et trouver une petite solution améliorante par toi même. Smile

zelle

Messages : 1176
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 50
Localisation : à l' ouest

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Lyanah le Sam 4 Juil 2015 - 18:01

Merci pour vos réponses, encore Smile

C'est vrai que c'est très blessant de savoir qu'un poste est déjà pris alors qu'on a l'entretien... et aussi très blessant d'avoir confirmation du refus par la suite (enfoncer le couteau dans la plaie, quel bonheur).

Je suis diplômée (bac +5), mais... c'est soit trop, soit pas assez. J'ai déjà été embauchée pour ce bac +5 et une expérience pro pointue... tout ça pour faire des jus de fruits et être payée au smic. J'ai pas trop compris sur le coup, et... bon ok, j'ai toujours pas compris. Mais c'est pas grave.

Pour le poste de surveillant, si j'ai élargi à la France entière c'est bien parce que je n'ai rien trouvé dans ma région.
Il y a des entretiens que j'ai très bien sentis et qui n'ont rien donné...

Quant à l'assistante sociale, elle me dit que je me "débrouille très bien toute seule", qu'il faut juste que je "continue"... Et la formation, soit "vous êtes trop diplômée mademoiselle", soit "il faut que vous trouviez une entreprise qui accepte de vous prendre en contrat de professionnalisation". Autant dire qu'à l'heure actuelle, j'ai pas encore trouvé.

C'est très dur, c'est vrai. Très dur aussi quand les gens "bien attentionnés" essaient de donner des solutions bateau... Certes, ils ne peuvent pas savoir ce que j'ai déjà testé, ni à quel point j'ai déjà testé. C'est normal ^^ Mais certains ont une fâcheuse tendance à trop insister... Le pire ça reste "mais c'est pourtant pas compliqué !!"... A ceux-là, aucune pitié, je leur dis "ok, je te file mes infos, trouve-moi un taff". ça les mouche en général :p

Je finirai par trouver. Et si c'est pas un boulot salarié, ce sera une manière de vivre autrement, ou une activité personnelle, ou peu importe. J'ai pas bien le choix, il faut que je vive, nom d'un p'tit bonhomme ! Very Happy
Lyanah
Lyanah

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par lailague le Lun 6 Juil 2015 - 18:08

Hello !

J'ai lu tout le poste et je me demande quelles études as-tu fait ?

Trouver du travail est compliqué en france car c'est les diplômes qui priment... Difficile de trouver quelqu'un qui nous prend pour nos réelles aptitudes, zèbre ou pas !

Les strat-up cherchent des talents multiples, même si les perspectives d'évolution sont moindres ça peut offrir un panel de job intéressants et innovants.

As-tu pensé à t'expatrier ? J'avais cette idée à un moment et je compte le faire tôt ou tard, pour bousculer mes habitudes, voir un peu de paysage !

AU plaisir de te lire

lailague

Messages : 73
Date d'inscription : 02/05/2015
Age : 26
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Lyanah le Lun 6 Juil 2015 - 19:17

Salut !

J'ai fait un master en arts. Master de recherche, puisque je voulais faire un doctorat (mais l'herbe m'a été coupée sous le pied à la fois par le gouvernement de l'époque et par le directeur de mon UFR qui pouvait pas me saquer... et c'était réciproque. On avait pas les mêmes opinions politiques... oui, y'a des blaireaux partout).

J'ai beau avoir une expérience pro pointue sur un autre domaine (plus médical), étant donné que je n'ai pas de diplôme, ça vaut des cacahuètes. En même temps, dans ceux qui ont le diplôme, aucun nouveau diplômé ne peut avoir les compétences que j'ai puisque ma spé n'est pas enseignée en école ! C'est pas pour me lancer des fleurs, c'est un fait... J'ai vérifié, hein...
Ce serait un truc fun d'être enseignante dans cette spé d'ailleurs... *rêve rêve*

M'en fous que les perspectives d'évolution soient peu élevées... je me serais contentée d'être pionne, alors hein ^^ Mais pour trouver une start-up qui prenne les profils atypiques... L'air de rien, même s'ils sont jeunes et "branchés", ils préfèrent la sûreté aussi...

J'ai pensé à m'expatrier. Mais je n'ai aucunement les moyens. Déjà payer mon loyer commence à être difficile. J'ai passé quelques semaines à l'étranger à l'automne dernier... on m'avait dit que je trouverais du travail parce que "y'a plein de boulot là-bas"... tout ça pour qu'au bout de 2 jours on me dise "nan mais on a déjà pas de boulot, comment veux-tu qu'on t'embauche ? tu trouveras rien ici". En prime je pigeais trois mots du langage local, et communiquer en anglais n'est quand même pas évident ^^

Du coup voilà, pour s'expatrier il faut des thunes, il faut un contrat aussi (histoire de pas se retrouver le bec dans l'eau), et pour l'instant mes candidatures à l'étranger n'ont rien donné (UK, USA, Suisse).

C'est un peu... la merde. Et je reste polie ^^
Lyanah
Lyanah

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Tesla le Lun 6 Juil 2015 - 22:06

La plupart des docteurs (sciences humaines, surtout) "passent mal" au niveau du marché du travail ; c'est aussi ce que m'avait dit une prof de fac. Dans tous les cas, ne t'en fais pas, tu n'es pas la seule à avoir abandonné l'idée d'un doctorat pour raisons "politiques".

Pour l'expatriation, il vaut mieux avoir un contrat dans la poche, oui. Faute de quoi, tu risques de ne pas obtenir un visa de travail, surtout.

C'est vrai qu'en France, on marche sur la tête pour ce qui est des diplômes et de l'expérience. J'ai l'habitude de dire que pour serrer des boulons en usine, il faudrait presque un diplôme de "technicien serreur de boulons qualifié". On laisse leur chance à très peu de gens. C'est le signe qu'il y a peu de boulots, finalement, puisque les recruteurs arrivent encore à embaucher en mettant des termes du genre "bac+5 hyper-spécialisé, 20 ans d'expérience, SMIC".
Je n'ai presque pas l'impression de forcer le trait, en plus.

Que veux-tu... Les gens qui ne te croient pas capable perdent une personne sérieuse, débrouillarde et compétente. Heureusement, tout le monde n'est pas comme ça.

Une émission de radio intéressante était passée sur France Culture, à ce sujet, ce vendredi en fin de matinée. Je ne sais pas si ça rassure, mais c'était intéressant à entendre.
Tesla
Tesla

Messages : 366
Date d'inscription : 04/08/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Lyanah le Lun 6 Juil 2015 - 22:40

Le doctorat, j'ai abandonné l'idée à cause du manque de financement, mais on ne m'a pas non plus permis de le faire (en me donnant une mauvaise note à mon mémoire, alors que j'ai eu 16 à tous les rendus avant...).

Tu sais Tesla, j'ai été embauchée un jour pour préparer des jus de fruits parce que j'avais un bac+5 et une expérience en cabinet médical... Non mais vraiment hein ! Alors avoir un diplôme de "technicien serreur de boulons qualifié", ça m'étonnerait même pas que ça finisse par exister.

"C'est quand même pas compliqué de trouver du boulot" qu'ils disent, alors qu'ils m'expliquent les chiffres du chômage alors.
Il faut avoir 25 ans (pour pas être trop vieux au début, hein), bac+5 ET 3 ans d'expériences dans le poste exact, payé au smic évidemment. Et quand t'as la chance de passer la période d'essai, tu dois encore t'estimer heureux.

Quand je vois que certains dans ma famille ne me croient pas capable de faire "quelque chose"... et après ils me disent qu'il faut que je me "vende", que j'aie "confiance en moi"... Et quand on a été élevée dans les "fais pas ton intéressante" et autres "tu sais rien faire de toute façon"... ben j'ai juste envie de dire allez vous faire f*utre un oeuf.

C'est gentil de dire que je suis sérieuse, débrouillarde et compétente sans même me connaître Wink Hélas, qu'on le soit alors que les employeurs ne le voient pas, ça n'aide pas à trouver un taff :p

Je finirai par trouver quelque chose. Je demande pas un mi-temps au soleil payé 4k€/mois... Juste un taff pour payer mes factures et mettre un peu de sous de côté, sans me faire des TMS toutes les 3 semaines ni avoir envie de me pendre. Bon allez, je veux bien passer sur l'envie de me pendre, y'a les antidépresseurs sur le marché (et ça fait moins mal au ventre que les antidouleurs pour les TMS ^^).

flower
Lyanah
Lyanah

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Invité le Lun 6 Juil 2015 - 22:51

Bonjour,
Pourquoi ne pas tenter un concours pour rentrer dans la fonction publique?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Lyanah le Mar 7 Juil 2015 - 7:59

Bonjour Tor,

J'y ai pensé. Et je l'ai fait, sans succès.
Au-delà de l'échec aux concours, je pense que ce serait très difficile pour moi de rentrer dans le moule de la fonction publique. Passer l'écrit, ça peut encore se faire, mais l'oral... Et le quotidien... ^^ C'est vrai que je peux m'adapter à tout et je m'adapterais bien à ça (je m'adapte bien aux équipes de pions dans les bahuts ^^)...
Mais oui, j'ai déjà tenté...
Lyanah
Lyanah

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par lailague le Mar 7 Juil 2015 - 9:48

Tu as fait des études d'art, as-tu essayé de postuler en prof d'histoire de l'art par exemple ? Y a beaucoup d'écoles privées en Arts Appliqués qui pourraient être intéressés !
Aussi, si tu as des connaissances pointues dans un domaine, certains sites internet cherchent des rédacteurs.

lailague

Messages : 73
Date d'inscription : 02/05/2015
Age : 26
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Lyanah le Mar 7 Juil 2015 - 19:04

J'ai fait arts, option théâtre... Mais tu as raison, ça pourrait être intéressant tout de même de tenter !
ça me fait penser qu'après les précédents messages, j'ai proposé à des écoles d'ouvrir une formation dans ma spécialité (celle où j'ai pas de diplôme mais une expérience). Qui ne tente rien n'a rien !

Va falloir que je tente !
J'ai fait encore une fournée de lettres de candid aujourd'hui...
Advienne que pourra Smile
Lyanah
Lyanah

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Tesla le Mar 7 Juil 2015 - 22:13

En ce moment, je consulte beaucoup des sites comme JobCulture et ProfilCulture.
Hé oui, M2 Histoire, pour ce qui me concerne...
On a l'air d'avoir des parcours assez semblables.
Tesla
Tesla

Messages : 366
Date d'inscription : 04/08/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par lailague le Mer 8 Juil 2015 - 9:54

Ah, dans ce cas tu pourrais peut-être postuler auprès de structures municipales ?
Je pense aussi aux écoles de comédie musicale par exemple.

C'est énorme d'avoir une spécialité originale, bien que frustrant de ne pouvoir l'utiliser !

Je souhaite de tout coeur que tu puisses trouver Smile

En tout cas je trouve que l'enseignement est quelque chose de formidable, j'ai donné des cours particuliers dans différents domaines et je trouve cela très enrichissant

lailague

Messages : 73
Date d'inscription : 02/05/2015
Age : 26
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Blossac le Ven 10 Juil 2015 - 12:46

Penses-tu à envoyer un mail de remerciement au RH après ton entretien?
Tu y remercies le RH de t'avoir reçu, tu résumes ce que tu as compris du poste et tu renouvelles ta motivation. Tu peux aussi poser une nouvelle question ce qui l'incitera à te répondre et garder le contact avec toi.
C'est très apprécié des recruteurs et cela peut faire la différence.

Autre chose importante:contrôler son Facebook, car les RH ne manqueront pas d'aller y faire un tour pour voir à qui ils ont à faire.
Blossac
Blossac

Messages : 820
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 43
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par Lyanah le Sam 11 Juil 2015 - 10:03

J'envoie toujours un mail après un entretien, deux jours plus tard. Et s'il n'y a pas eu de "date de réponse" j'appelle la semaine suivante pour voir où ça en est et dire que je suis toujours intéressée, ou quelques jours après la "date de réponse" si je n'ai pas été appelée à ladite date.

J'ai une fiche exprès sur mon bureau ^^

Mon Facebook, ils peuvent toujours y aller, y'a quasiment rien dessus. ça fait des plombes que j'ai pas posté, la photo est soft, les tags sont propres aussi (je dois accepter pour que ça puisse apparaître), donc ça va.

J'ai une bonne nouvelle après ces semaines, mois, années de galère : j'ai un taff ! Je commence en septembre, en mi-temps, mais c'est un soulagement Very Happy
Lyanah
Lyanah

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par zelle le Sam 11 Juil 2015 - 10:04

Et bien félicitation. Smile

zelle

Messages : 1176
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 50
Localisation : à l' ouest

Revenir en haut Aller en bas

Quand le recruteur m'oublie... Empty Re: Quand le recruteur m'oublie...

Message par lechalote le Sam 11 Juil 2015 - 11:46

Bravo pour ton job! Si tu ne l'avais pas vu, et pour te faire sourire (j'ai gardé un souvenir assez ému de mes 250 lettres manuscrites envoyées par la poste en 1996 et de la dizaine de courriers standards reçus en retour...faut garder la foi !):

LETTRE DE CANDIDATURE AU DRH LE REFUS SELON WALTER

26 Septembre 2011 , Rédigé par Marge Publié dans #J'ME MARRE

Walter comique Belge, a envoyé sa lettre de candidature à un DRH d'EDF.

Lettre envoyée par le DRH (Mr Remiche) en réponse à Walter :
"Cher Monsieur,
Nous avons bien reçu votre lettre de candidature, et nous sommes au regret de vous annoncer que nous ne pouvons malheureusement pas l'accepter. Vous comprendrez que nous recevons un nombre important de lettres de candidatures, et que nous ne pouvons malheureusement pas toutes les accepter. En vous souhaitant bonne chance dans votre recherche d'emploi, nous vous prions d'agréer cher Monsieur l'assurance de nos sentiments distingués...

Réponse de Walter au DRH :
"Cher Monsieur Remiche,
J’ai bien reçu votre lettre de refus de ma candidature, et je suis au regret de vous annoncer que je ne peux malheureusement pas l’accepter. Vous comprendrez que je reçois un nombre important de lettres de refus de candidature, et que je ne peux malheureusement pas toutes les accepter. Je commencerai donc à travailler chez vous lundi prochain à huit heures. En vous souhaitant néanmoins bonne chance dans le refus de nombreux autres candidats, je vous prie d'agréer cher Monsieur Remiche l'assurance de mes sentiments distingués.»
lechalote
lechalote

Messages : 147
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum