envies suicidaires récurrentes.

+8
blacksheep1
Marioons
Yul
'C.Z.
rooter
Stauk
Brötchen
Doom666
12 participants

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 17:50

c'est pas un post philosophique ou un truc avec un pavé de mots intelligents ou un partage

je savais pas trop ou mettre le fil. m'enfin une sorte d'appel d'aide. quelque chose. une solution , une piste
un mot une parole, une onde ce que vous voulez

je ne m'ensors pas. je ne trouve pas de solution et je sature

personne ne veut m'aider
et la psy elle m'a dit que sa methode ne pouvait pas m'aider

donc je sais pas en fait ce que je suis sensée comprendre.

est ce que c'est le moment de stoper ma vie ?

j'ai plusieurs idées en tête. je sais que je ferai rien tant que je serai pas sur a 99.9 % (on peut pas l'etre a 100 % )


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 17:58

chems a écrit:
je ne m'ensors pas. je ne trouve pas de solution et je sature
Est-ce que tu vis des évènements difficiles ? Ou c'est juste que tu ne sais pas pourquoi tu es là sur cette planète ?
Moi je suis dans les 2 cas, et en état de faiblesse, les 2 causes produisent des envies de suicide.
Mais le facteur le plus prépondérant, c'est depuis plusieurs années des évènements difficiles sur lesquels je n'ai aucune prise, que je subis (mais ça va mieux) et effectivement, quand je n'en peux plus, quand je ne vois pas d'issues, j'ai juste envie de faire un "reset" de ma vie.
C'est le manque d'espoir dans mon cas qui est prépondérant. Mais tout change, comme disent les bouddhistes "il n'y a qu'une seule chose qui ne change pas, c'est le changement".

Mais je ne sais pas en ce qui te concerne...

Le suicide n'est pas une solution.

Bon courage en tout cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Doom666 Ven 12 Juin 2015 - 18:02

Bonsoir à tous,
Primo, c'est ta vie donc toi seule peut faire le choix de continuer ou pas. Personne n'est légitime pour te dicter tes actes, en particulier sur un forum où, finalement, tu ne sais rien de celui qui est de l'autre côté des mots.
On va tout de suite mettre la psy de côté, il en y a autant de bons que de mauvais.
Ensuite, parviens-tu à mettre des mots sur ton mal-être ? Solitude, manque d'un compagnon, pas de boulot ou boulot qui ne convient pas etc etc.
Pour terminer, il faut que tu sois consciente que la solution, tu es seule à l'avoir. Le remède miracle n'existe pas.
Ca te fait un peu de grain à moudre pour ce soir.
Je te rajoute le petit bonus qui va bien Pour Toi
Cordialement.
Alain.
Doom666
Doom666

Messages : 946
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 18:07

je vais mourir.

serieusement.

Requiem : ce n'est ni l'un ni l'autre. j'ai des crises de desespoir et je ne sais pas d'ou ca vient.
j'ai mes raisons d'etre ds ce mondet et de base je n'ai rien vecu de super difficile ( sauf recemment c peut etre pr ca que les crises s'aggravent)
ce que jveux au fond ce n'est pas mourir mais trouver une solution. mais comme je trouve pas de solution il me reste a mourir.


Doom :
mon mal ? j'ai mal. je vis un grand desespoir sans declencheur connu.
et mtn j'ai envie de mourir.
j'arrive meme pas a decrire mes crises. c comme ca. je pleure. je suis triste. je veux mourir.


solitude jmen fous
compagnon je m'en fous

le boulot jmenfous


justement j'en suis a un point ou moi je n'ai pas de solution sauf celle de mourir.


mourir mourir mourir mourir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 18:10

si qlq un connait le meme sorte de crise et a une "piste" un dereglement un trouble une maladie ce que vous voulez dites le moi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Doom666 Ven 12 Juin 2015 - 18:15

Cela s'appelle la vie et c'est une maladie mortelle incurable. Wink
Doom666
Doom666

Messages : 946
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Brötchen Ven 12 Juin 2015 - 18:43

Bonsoir chems !

Comme l'a dit Doom, c'est à toi de décider si tu continues ou pas.
J'ai fais une dépression pendant 2 ans, j'avais envie de mourir tous les jours. Je ne sais pas trop comment je m'en suis sortie, je pense surtout que c'est grâce à mon voyage en allemagne de 2 mois et demi qui m'a permis de me reposer et de penser à l'essentiel. Depuis que je suis rentrée je vais mieux, même si j'ai mes moments ou je ne vais absolument pas bien du tout (comme tout le monde) je ne suis pas psy ni médecin loin de là, mais je pense que changer d'air, réfléchir se ressourcer tout ça peut peut-être t'aider..

Gros calinous Un ange
Brötchen
Brötchen

Messages : 29
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 19:05

Garde la barre, la main sur la "rampe,  ça va passer. Tout ce qui faut se dire c'est que ça passera.

Ne cherche pas la cause, ça ne sers à rien. Observe toi, fais attention à toi tout entier. Si tu regarde bien, tu sentira ce qu'il te faut au moment ou il te le faut. Tu saura gouter au moment ou tu sera entrain de te redresser, au moment ou tu replira, tu apprendra tout ça, tu sentira que ça va passer, tu sentira que ce n'est qu'un passage, difficile certe, mais pas impossible.
Obverse toi, et vois de quoi tu es capable, vois le courageux(se) que tu es à affronter ça.

Apprends si tu veux apprendre, prie si tu veux prier, dors si tu veux dormir,reste seul si tu veux rester seul ne lutte pas, ne culpabilise pas ou tu pleurera plus. Occupe toi de toi, sois attentif, libre au plus possible. Ne te juge pas, surtout pas, personne ne peut savoir, personne n'est à ta place.

Tout ce que j'ai a dire c'est garde la rampe, ne te "confronte" pas trop aux autres et au monde, certains de leurs jugements pourraient devenir les tiens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 19:13

Ps : La solution tu finira par la trouver, elle viendra de toi, non de l'extérieur. Explore toi pour la trouver.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 20:04

entre temps ma crise s' est finie

mtn je vais super bien.

et je rigole en plus XD

je prefere cet etat la plutot que celui ou je vis mon desespoir !!!!!!!!!
mais jpeux pas controler !

merci pour vos messages !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 20:21

-.-'

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 20:32

ce n'etait pas une blague. je vis ca depuis des mois. crise puis tout va bien...crise puis tout va bien...

la psy m'a dit qu'elle pouvait rien faire pr moi

mais pendant mes crises j'ai vraiment du desespoir et des envies suicidaires. et si personne me croit jvais finir par mourir pdt l'une de mes crises
T.T

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 21:44

Bipolaire ?

et bien ces alternances illustrent ce qu'on disait plus haut : rien ne dure jamais. Il faut donc quand tu es "down" que tu te raisonnes un minimum pour te dire qu'après la pluie le beau temps.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Ven 12 Juin 2015 - 21:51

Je me répète, mais surtout, n'hésite pas à tester d'autres psys...

Hésite pas à m'écrire si t'en as besoin, tu as toujours mon mail.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Stauk Ven 12 Juin 2015 - 22:23

chems a écrit:si qlq un connait le meme sorte de crise et a une "piste" un dereglement un trouble une maladie ce que vous voulez dites le moi

Hello, je ne peux pas vraiment te dire comment gérer ta crise à toi. Je peux juste affirmer que même quand y a pas de solution faire le choix de vivre peut être un choix qu'on ne regrette pas une seconde par la suite.

Personnellement, quand j'en avais marre, je m'étais dis que pour me suicider, le seul truc qui permet d'être vraiment sûr (ou en tout cas de maximiser la certitude), c'est la grève de la faim. Ne plus manger. Quand tu en as marre à ce point que tu es prêt à ne plus rien faire, non plus que de manger (mais en buvant tout de même), alors là normalement il n'y pas tellement de regrets à avoir.

Bref avec cette méthode, je me suis toujours trouvé des excuses pour continuer un jour de plus. Et avec le recul, je ne regrette rien. Concernant ce qui m'ennuyait le plus (une espèce de souffrance atroce et sourde), ça s'est beaucoup résorbé par la suite. A l'époque ça semblait impensable que cette souffrance puisse s’atténuer, et à fortiori disparaître. Mais elle n'existe plus depuis longtemps maintenant.

Après y a plein de choses qui continuent d'être un peu chiantes, mais c'est tout de même différent de ce que c'était à l'époque. Très différent.
Grosso modo une grève de la faim prend un mois (si tu es en bonne santé initialement) avant de commencer à agir en tant que méthode de suicide. Ca laisse pas mal de temps pour réfléchir et être sûr. Après un mois, ça commence à présenter à peu près les même risques qu'une prise de médicaments. Par contre si au bout d'un mois ( ou même deux semaines) tu changes d'avis, il est recommandé de voir un medecin pour reprendre une alimentation. Se réalimenter immédiatement sans précaution peut causer des problèmes.
Stauk
Stauk

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par rooter Ven 12 Juin 2015 - 22:29

Quel sorte de thérapie suis-tu ? Il me proche que l'approche cognitive est assez efficace, contre la dépression.
rooter
rooter

Messages : 10
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 37
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par 'C.Z. Ven 12 Juin 2015 - 23:17

Question bête : as-tu pensé à faire une prise de sang pendant les périodes de crise pour voir si tu n'es pas victime d'un problème physiologique ?
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 40
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 3:48

Centaure Z'ailée a écrit:Question bête : as-tu pensé à faire une prise de sang pendant les périodes de crise pour voir si tu n'es pas victime d'un problème physiologique ?

mes medecins sont...comment dire..en ont rien a cirer

alors je bataille juste pr faire une prise de sang. comme si jdemandais un truc de fou

alors pour l'instant j'ai rien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 3:50

Requiem a écrit:Bipolaire ?

et bien ces alternances illustrent ce qu'on disait plus haut : rien ne dure jamais. Il faut donc quand tu es "down" que tu te raisonnes un minimum pour te dire qu'après la pluie le beau temps.

bipolaire c'etait ma premiere idée mais non. ou alors une forme particuliere, moins "puissante" que la vraie.

enfin j'ai besoin d'un psy avec un cerveau pas de qlq un qui veut que jtrouve la solution seule comme ma psy. je suis pas docteur moi T.T
ben quand je suis down j'ai juste envie dcrever.

avant c 'est ce que jme disais. que ca partirait. mais mtn les crises sont plus violentes alors je les supporte moins;

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 3:52

rooter a écrit:Quel sorte de thérapie suis-tu ? Il me proche que l'approche cognitive est assez efficace, contre la dépression.

j'ai aucune therapie. je suis allée voir une psychiatre.
elle m'a clairement dit qu'elle peut rien faire pr moi car sa methode ne fonctionne pas avec moi.

sympa. du coup elle m'a parlé dmon boulot alors que j'en ai rien a faire.

je lui dis que maintenant j'avais des idées suicidaires et bon elle s'en fout aussi.
le probleme c que le jour ou j'ai été le voir j'etais super bien.
mais si meme un psy n'est pas foutu de voir qlq chose je suis ds une belle merde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 3:56

Kasconaute a écrit:Je me répète, mais surtout, n'hésite pas à tester d'autres psys...

Hésite pas à m'écrire si t'en as besoin, tu as toujours mon mail.

je sais mais bon je tente de trouver qlq un mais jsais pas qui choisir ca mfait chier d'en prendre 10
en plus ya que des vieilles femmes
j'en veux pas elles me herissent le poil.

il me faut qlq un de jeune. et un homme. jsais pas pk mais c'est comme ça. (enfin jeune pas forcement mais les psy de 60 ans et plus jmen passerait bien )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 4:00

Stauk a écrit:
chems a écrit:si qlq un connait le meme sorte de crise et a une "piste" un dereglement un trouble une maladie ce que vous voulez dites le moi

Hello, je ne peux pas vraiment te dire comment gérer ta crise à toi. Je peux juste affirmer que même quand y a pas de solution faire le choix de vivre peut être un choix qu'on ne regrette pas une seconde par la suite.

Personnellement, quand j'en avais marre, je m'étais dis que pour me suicider, le seul truc qui permet d'être vraiment sûr (ou en tout cas de maximiser la certitude), c'est la grève de la faim. Ne plus manger. Quand tu en as marre à ce point que tu es prêt à ne plus rien faire, non plus que de manger (mais en buvant tout de même), alors là normalement il n'y pas tellement de regrets à avoir.

Bref avec cette méthode, je me suis toujours trouvé des excuses pour continuer un jour de plus. Et avec le recul, je ne regrette rien. Concernant ce qui m'ennuyait le plus (une espèce de souffrance atroce et sourde), ça s'est beaucoup résorbé par la suite. A l'époque ça semblait impensable que cette souffrance puisse s’atténuer, et à fortiori disparaître. Mais elle n'existe plus depuis longtemps maintenant.

Après y a plein de choses qui continuent d'être un peu chiantes, mais c'est tout de même différent de ce que c'était à l'époque. Très différent.
Grosso modo une grève de la faim prend un mois (si tu es en bonne santé initialement) avant de commencer à agir en tant que méthode de suicide. Ca laisse pas mal de temps pour réfléchir et être sûr.  Après un mois, ça commence à présenter à peu près les même risques qu'une prise de médicaments. Par contre si au bout d'un mois ( ou même deux semaines) tu changes d'avis, il est recommandé de voir un medecin pour reprendre une alimentation. Se réalimenter immédiatement sans précaution peut causer des problèmes.


je mange deja plus. j'ai perdu l'appetit. le matin bon ca j'ai jamais vraiment mangé le matin mais mtn avec mon stage j'ai pas envie de m'evanouir.
mais le soir je mange quasi rien ou alors pas du tout.

mais ca venait d'ou cette souffrance de m***** ?
moi jveux savoir d ou ca vient et comment la faire disparaitre pck la elle me gfait perdre pied. je dois aller a l'ecole je dois aller bosser, et ca commence a se voir sur mon visage quand je vais mal (alors qu'en general on voit rien )


mais tu me fais rire tu me proposes un suicide qui peut fonctionner ? hahahahaha What a Face What a Face What a Face What a Face

pourquoi pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Stauk Sam 13 Juin 2015 - 5:05

chems a écrit:
mais ca venait d'ou cette souffrance de m***** ?
moi jveux savoir d ou ca vient et comment la faire disparaitre pck la elle me gfait perdre pied. je dois aller a l'ecole je dois aller bosser, et ca commence a se voir sur mon visage quand je vais mal (alors qu'en general on voit rien )
C'est difficile d'établir avec précision d'où ça vient, il y a de multiples facteurs, et on ne les cerne qu'indirectement : ça ne restent que des hypothèses. Tandis que la souffrance elle est "objective".

- Manque d'interaction avec les autres : j'étais souvent isolé, et ça participe a établir un terrain fragile, voir ça suffit pour me détruire.
- Difficultés à agir :  je laissais des trucs s'accumuler, et plus il y en avait, plus il était difficile de les rattraper. Mais ces trucs accumulés provoquaient une souffrance.
- A priori négatifs : je partais du principe que c'était impossible de trouver une solution.
- Fuite : Je ne voulais voir personne. Je supposais que c'était impossible pour moi "d'avoir une copine". Que même si c'était possible, c'était mieux pour tout le monde si non.
- Contraintes imaginées (du genre : si je vais à l'école tout nu, ma vie sera fichue. Alors qu'objectivement, il reste des millions de façons de vivre sa vie par la suite)

C'est tout ce dont j'arrive à me souvenir, je ne suis pas sûr que de formuler les choses ainsi capture bien ce que je suppose être à l'origine de la souffrance. D'ailleurs j'essaye ici d'indiquer comment je souffrais, sans indiquer comment ne plus souffrir si on est dans la même circonstance que moi.

- Trouver un moyen de voir du monde. Remarquer que ça peut faire du bien aux autres d'être en ma compagnie.
- Briser le cercle de non faire. Faire des trucs, d'une manière ou d'une autre. Enlever un item des choses que je ne ferais jamais.
- Renverser la vapeur, et être convaincu que c'est possible. Comme pour le non faire, ça peut être des petites choses. Chaque petite victoire, est une grande victoire.
- Essayer des choses. Essayer des rencontres. Partir du principe que c'est possible. Créer des situations propices aux rapprochements. Chaque petite victoire, est une grande victoire.
- Mettre l'influence des mes parents à l'écart. (C'est pas forcément de leur faute, mais j'avais besoin d'être libre de contraintes).


Donc en résumé, apparemment c'est ça qui a fait la différence : les petites victoires, sont devenues d'immenses victoires. Il faut dire que quand on est tout au fond du trou, en grève de la faim et prêt à passer de l'autre coté pour un peu de paix, on a plus grand chose à perdre à se "battre". Une chose étrange, c'était l'accoutumance au mal être. Mal en permanence, quand j'ai commencé à m'en sortir, et que parfois le mal être disparaissait (ou s’atténuait notablement) pendant plusieurs heures, j’éprouvais une sensations de manque.
Stauk
Stauk

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Yul Sam 13 Juin 2015 - 5:50

chems a écrit:si qlq un connait le meme sorte de crise et a une "piste" un dereglement un trouble une maladie ce que vous voulez dites le moi

Perso oui, j'ai eu le même genre. ça a duré un peu plus d'un an. Mais finalement, j'étais comme toi, j'ai réalisé que ce que je voulais n'était pas de mourir, mais simplement d'aller mieux.

J'y ai réfléchi un moment, forcément... Je sais pas si ce que je vais écrire là dessous t'aidera, mais c'est mon expérience à moi. C'est comme ça que je suis sorti de ça. Et dans le fond, c'est vraiment tout con What a Face

D'une part, même si je savais que je ne voulais pas passer à l'acte, puisque les gens ont l'habitude de dire que le fait d'y penser est déjà "dangereux", j'étais effrayé, ce qui en rajoutait beaucoup à ma dépression.
En fait, j'ai envie de dire, au risque de déplaire aux plus conventionnels, je ne trouve pas anormal, ni même inquiétant de penser à son suicide.
C'est une option. Tu penses juste à une option. Une option vraiment pas plaisante, mais ça reste pour le moment une option.
Une option dont tu ne veux pas.
Ce qui fait que de base, tu n'as pas à culpabiliser, t’inquiéter ou t'angoisser par ce que tu y penses.
ça arrive à pas mal de monde je crois. C'est pas pour ça qu'on a envie de passer à l'acte.
Et apparemment, tu n'en as pas envie. Donc finalement, il n'y a rien d'alarmant!

Moi non plus j'en avais pas envie dans le fond. Mais puisque j'y pensais et que du coup à cause de ce qui se dit, je m'inquiétais moi même, je me demandais si je me voilais la face : peut-être en avais-je vraiment envie, mais que je pensais que non, et que je faisais l'autruche? N'importe quel psy en herbe, ami, parent, professeur le dirait dans le fond!

"-Tu penses au suicide Yul? Mais c'est hyper inquiétant!
- J'y penses, mais je ne veux pas, je n'irais pas jusque là...
- Si tu y penses et que tu ne fais rien, ça arrivera! Tout le monde le sait!
- Tu crois?
- Oui! Tu consultes? Tu vois un psy? Tu prends des anti-dépresseurs?
- Non...
- Mais à quoi penses-tu? Tu veux vraiment mourir, c'est ça???
- Je t'ai dit que non!
- Tu te voile la face! Il faut que tu consultes!"


et blablabla...  Suspect

Culpabilité, stress, inquiétude, angoisse... Tu te retrouves piégé juste par ce que tu as osé en parler, et tu te sens comme un moins que rien par ce que tu as commis l'irréparable: tu as pensé à ton suicide. Et tu es convaincu que par ce que tu y penses, ça finira fatalement par arriver. Même si tu ne le veux pas.

Ne pas le vouloir? Ou croire ne pas le vouloir? Comment savoir du coup? Tout se mélange...

Comment savoir?

Quand j'habitais au Québec je connaissais quelqu'un qui travaillait dans une association de prévention du suicide (par téléphone). Leur technique à eux c'est de demander à la personne de décrire son suicide afin de l'en dégoûter. J'ai poussé plus loin, et ai fait une variante, simplement logique.

Mon trip à moi était de me tirer une balle dans la bouche. Comme je suis quelqu'un d'auditif, je vocalise ma pensée et du coup je me le répétais tout le temps, le matin au réveil, le soir avant de dormir. A un moment, j'ai voulu associer l'image.

Bon, j'ai le canon dans la bouche, je tire.
Je suis mort...
Je me vois mort en tout cas.
Je me vois mort?
Et comment je me sens?
Mieux?!
Comment pourrais-je me voir mort si je suis mort, un mort ça ne peut pas voir?
Donc c'est que je suis toujours en vie?
Je suis toujours en vie, et je vais mieux?

Là je me suis rejoué la scène finale de Fight Club (désolé pour le spoiler). L'acte du suicide ne me tuait pas. Il tuait mon "double" maléfique, ce double, c'est ma souffrance.
Conclusion, je ne voulais pas mourir, je voulais aller mieux, tout bêtement.

Ben tu vois, se le prouver, c'est déjà un sacré pas en avant. Une belle clef de sortie.
Je me suis prouvé que je ne voulais pas mourir, et que je voulais aller mieux. J'ai ainsi réalisé que penser à mon suicide n'était pas un problème, contrairement à ce que tout le monde dit. Du coup je n'étais plus une menace pour moi même.
Et puisque je n'étais plus une menace pour moi même, ça voulait dire que j'étais un atout pour moi même. Alors je me suis remis à avancer, tranquillement, lentement, mais beaucoup plus sereinement.

Voilà, ça a été ma méthode à moi. J'ignore si quoi que ce soit que je puisse te raconter provoquer un écho chez toi. Mais si c'est le cas, et que ça te permet de comprendre que dans le fond, tu es déjà sur les bons rails... cool  Very Happy
Yul
Yul

Messages : 4072
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 37
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Yul Sam 13 Juin 2015 - 7:36

Sinon je plussoie à fond stauk dans ce qu'il dit. Notamment dans la collection à faire des petites victoires. Faut y aller petit à petit, pas à pas. C'est le truc pour redémarrer Smile
Yul
Yul

Messages : 4072
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 37
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 7:41

jme suis levée a 3h du matin et tjr pas rendormie donc un peu ds le gaz

merci pr vos reponses je reviendrai donner une reponse correcte (pas endormie) ds la journée lol =)

par contre faut vraiment que jtrouve comment decrire ces crises. c le noeud du probleme.

sinon mon envie de passer a l'acte est a 90 % lors de mes crises (de toute facon quand je suis hors crise je n'ai pas d'envie suicidaires)
c'est les 10 % qui manquent qui font que meme si j'ai envie d'en finir jle fais pas. il manque un petit truc

vos temoignages sont interessants et m aident je reviendrai plus tard (pk jme suis pas rendormie ? T.T )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par rooter Sam 13 Juin 2015 - 11:01

chems a écrit:
rooter a écrit:Quel sorte de thérapie suis-tu ? Il me proche que l'approche cognitive est assez efficace, contre la dépression.

j'ai aucune therapie. je suis allée voir une psychiatre.
elle m'a clairement dit qu'elle peut rien faire pr moi car sa methode ne fonctionne pas avec moi.

sympa. du coup elle m'a parlé dmon boulot alors que j'en ai rien a faire.

je lui dis que maintenant j'avais des idées suicidaires et bon elle s'en fout aussi.
le probleme c que le jour ou j'ai été le voir j'etais super bien.
mais si meme un psy n'est pas foutu de voir qlq chose je suis ds une belle merde.

Beaucoup de psychiatre pratiquent la psychanalyse, qui est en effet assez peu efficace pour aider dans ce genre de souffrance. Peut-être pourrais-tu essayer d'aller voir un psychologue spécialisé dans une approche comportementale et cognitive ? Après, ça dépend aussi de chacun (chacun a ses préférence pour une thérapie), et surtout du lien que tu peut établir avec le praticien.

Moi, ça m'a fait sortir de plus de dix ans de ce genre d'état (pas seulement cette thérapie, hein, je me suis lancé dans trois thérapies différentes, en même temps). Smile
rooter
rooter

Messages : 10
Date d'inscription : 28/12/2014
Age : 37
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 12:11

Si ta psy ne convient pas, change de psy. C'est avant tout une personne et sa personnalité compte, même si c'est un bon praticien.
Si sa méthode ne convient pas, il y a suffisamment de courants de psychologie (psychanalyse, hypnothérapie...) pour que tu finisses par trouver chaussure à ton pied. Si tu as des envies de suicide, ça risque de revenir et si tu commets l'irréparable, tu ne pourras pas revenir en arrière. Wink
Je suis assez anti-psy sauf urgence et écrire ce qui ne va pas m'aide assez bien à y voir plus clair et trouver des solutions.
En tous cas, tant mieux si ça va mieux...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 17:34

whaou alors je me résume. 

bonjour chems Smile

tu dis que tu n'as pas vécu de choses difficiles mais tu dis que tu as vécu des choses difficiles récemment, moi pas compris Smile 

du coup tu es allée voir une psychiatre pour exposer quel problème ? car si sa "méthode" ne fonctionne pas pour résoudre "pas de problème", tu m'étonnes Smile 

j'ai une petite idée, d'avoir discuté avec toi sur le chat mais je voudrais tes précisions avant de te donner mon avis (ni médical, ni quoi que ce soit) juste mon avis d'humain qui en lit un autre Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Supprimé

Message par Marioons Sam 13 Juin 2015 - 18:17

.


Dernière édition par Marioons le Dim 26 Fév 2017 - 21:05, édité 3 fois

Marioons

Messages : 204
Date d'inscription : 14/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 18:22

Hmmm.

Je te conseille de partir à la recherche d'un autre psy. Elle bosse à l'hosto celle là ? T'es sûre qu'elle a un diplôme ? :@

Quoi qu'il en soit, quand tu es en crise appelle les urgences.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 18:30

et y'a pas des infos dans la boite à outils d'ici ? en plus ? ça fait un moment que chems appelle, sur le chat, ici, ensuite chez le medecin, ensuite chez le psychiatre, donc l'envoyer aux urgences en plus ? y'a peut être moyen de trouver une solution ou un cheminement de solution ou de où elle pourra trouver une solution et l'identification de son problème avant de faire le tour du monde ? elle va être crevée à force Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 18:45

C'est le métiers des psychiatres de gérer ce genre de situation.

Je comprends ta situation, mais profite de cette pause, pour te permettre de te relever : voir un vrai psy, peut être faire une pause à l'hôpital dans ton secteur, et surtout garder le numéro des urgences en cas de crise.

Les hôpitaux psychiatrique c'est pas la maison de fou. Les mecs sauront te rassurer en cas de crise. Ça peut être une béquille le temps que tu guérisses. En plus les patients sont généralement sympa. Par contre la bouffe est degueux et ramène un bouquin si tu veux pas t'ennuyer.

Faire ce pas, c'est déjà une petite victoire en soi. Car le plus important c'est que tu agisses pour aller mieux.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 18:50

Il faudrait déja qu'elle arrive à trouver une écoute ici Smile et j'attends tout de même de chems avec qui j'ai déja échangé une réponse sur les événements qu'elle a vécu, s'il s'avérait qu'ils sont similaires aux miens à une période et que la même réponse y fut donnée par un psychiatre, je souhaiterai lui donner ma suite Smile dont elle pourra pour elle même, tirer ses conclusions en fonction de sa situation.

un psychiatre ne gère pas une situation si elle n'est pas exposée, chems précise bien qu'elle allait bien ce jour là si on la lit Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:18

jirai en hopital le jour ou ma crise suicidire sera a 99 %
enfin ptete du coup que jme tuerais mais tant pis.

sinon zébu, mon mal etre dure depuis un an minimum.
ya rien eu de particulier. un echec ds les etudes mais que je vis bien (et je suis sincere)
ca m'avait fatiguée mais j'etais contente d arreter.

donc je m'etais dit que la deprime ct passager
sauf que ca s'est transformé en crise et la recemment ya l envie suicidaire qui s'ajoute.

l'evenement recent est la mort de ma grand mere. qui a surement empiré les choses ds ma tete mais mes crises etaient la bien avant.


bref la psy je lui ai pas parlé dla mort de ma grand mere. pck le plus urgent c ma crise en tant que telle. ca devient de moins en moins gerable.

sinon la psy que j'ai vu c une psychanalyste jsais pas quoi psychiatre.
ds un cabinet en ville.

elle est meme pas foutue de rebondir quand je parle d'un truc. elle attend juste que je parle!!!!!!!!!!
Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:19

et sinon oui j'en ai marre de tourner

mon medecin s'en fout
la psy ne comprend pas
mon entourage amical me rejette comme une merde.

de bonne raisons dse flinguer. j'avais pas prevu de me sentir mal toute ma vie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:22

Stauk a écrit:
chems a écrit:
mais ca venait d'ou cette souffrance de m***** ?
moi jveux savoir d ou ca vient et comment la faire disparaitre pck la elle me gfait perdre pied. je dois aller a l'ecole je dois aller bosser, et ca commence a se voir sur mon visage quand je vais mal (alors qu'en general on voit rien )
C'est difficile d'établir avec précision d'où ça vient, il y a de multiples facteurs, et on ne les cerne qu'indirectement : ça ne restent que des hypothèses. Tandis que la souffrance elle est "objective".

- Manque d'interaction avec les autres : j'étais souvent isolé, et ça participe a établir un terrain fragile, voir ça suffit pour me détruire.
- Difficultés à agir :  je laissais des trucs s'accumuler, et plus il y en avait, plus il était difficile de les rattraper. Mais ces trucs accumulés provoquaient une souffrance.
- A priori négatifs : je partais du principe que c'était impossible de trouver une solution.
- Fuite : Je ne voulais voir personne. Je supposais que c'était impossible pour moi "d'avoir une copine". Que même si c'était possible, c'était mieux pour tout le monde si non.
- Contraintes imaginées (du genre : si je vais à l'école tout nu, ma vie sera fichue. Alors qu'objectivement, il reste des millions de façons de vivre sa vie par la suite)

C'est tout ce dont j'arrive à me souvenir, je ne suis pas sûr que de formuler les choses ainsi capture bien ce que je suppose être à l'origine de la souffrance. D'ailleurs j'essaye ici d'indiquer comment je souffrais, sans indiquer comment ne plus souffrir si on est dans la même circonstance que moi.

- Trouver un moyen de voir du monde. Remarquer que ça peut faire du bien aux autres d'être en ma compagnie.
- Briser le cercle de non faire. Faire des trucs, d'une manière ou d'une autre. Enlever un item des choses que je ne ferais jamais.
- Renverser la vapeur, et être convaincu que c'est possible. Comme pour le non faire, ça peut être des petites choses. Chaque petite victoire, est une grande victoire.
- Essayer des choses. Essayer des rencontres. Partir du principe que c'est possible. Créer des situations propices aux rapprochements. Chaque petite victoire, est une grande victoire.
- Mettre l'influence des mes parents à l'écart. (C'est pas forcément de leur faute, mais j'avais besoin d'être libre de contraintes).


Donc en résumé, apparemment c'est ça qui a fait la différence : les petites victoires, sont devenues d'immenses victoires. Il faut dire que quand on est tout au fond du trou, en grève de la faim et prêt à passer de l'autre coté pour un peu de paix, on a plus grand chose à perdre à se "battre". Une chose étrange, c'était l'accoutumance au mal être. Mal en permanence, quand j'ai commencé à m'en sortir, et que parfois le mal être disparaissait (ou s’atténuait notablement) pendant plusieurs heures, j’éprouvais une sensations de manque.


merci pour ta reponse.

je retrouve des choses que je vis (surtout la fuite et le manque d'interactions)

en fait plus je vais mal plus jme cache plus je vais mal. XD

mais bon c'est pas comme si mes amis m'avaient donné un coup de main.

tes solutions sont de bonnes bases mais ds mon cas...

voir du monde ? ou quand ? jconnais plus personne j'ai perdu les 3/4 de mes potes et je mets du tps a mfaire de nouveaux amis .

je vais bientot reprendre le sport je pense que ca sera deja un grand changement. c'est deja une petite victoire


merci=)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:25

Yul a écrit:
chems a écrit:si qlq un connait le meme sorte de crise et a une "piste" un dereglement un trouble une maladie ce que vous voulez dites le moi

Perso oui, j'ai eu le même genre. ça a duré un peu plus d'un an. Mais finalement, j'étais comme toi, j'ai réalisé que ce que je voulais n'était pas de mourir, mais simplement d'aller mieux.

J'y ai réfléchi un moment, forcément... Je sais pas si ce que je vais écrire là dessous t'aidera, mais c'est mon expérience à moi. C'est comme ça que je suis sorti de ça. Et dans le fond, c'est vraiment tout con What a Face

D'une part, même si je savais que je ne voulais pas passer à l'acte, puisque les gens ont l'habitude de dire que le fait d'y penser est déjà "dangereux", j'étais effrayé, ce qui en rajoutait beaucoup à ma dépression.
En fait, j'ai envie de dire, au risque de déplaire aux plus conventionnels, je ne trouve pas anormal, ni même inquiétant de penser à son suicide.
C'est une option. Tu penses juste à une option. Une option vraiment pas plaisante, mais ça reste pour le moment une option.
Une option dont tu ne veux pas.
Ce qui fait que de base, tu n'as pas à culpabiliser, t’inquiéter ou t'angoisser par ce que tu y penses.
ça arrive à pas mal de monde je crois. C'est pas pour ça qu'on a envie de passer à l'acte.
Et apparemment, tu n'en as pas envie. Donc finalement, il n'y a rien d'alarmant!

Moi non plus j'en avais pas envie dans le fond. Mais puisque j'y pensais et que du coup à cause de ce qui se dit, je m'inquiétais moi même, je me demandais si je me voilais la face : peut-être en avais-je vraiment envie, mais que je pensais que non, et que je faisais l'autruche? N'importe quel psy en herbe, ami, parent, professeur le dirait dans le fond!

"-Tu penses au suicide Yul? Mais c'est hyper inquiétant!
- J'y penses, mais je ne veux pas, je n'irais pas jusque là...
- Si tu y penses et que tu ne fais rien, ça arrivera! Tout le monde le sait!
- Tu crois?
- Oui! Tu consultes? Tu vois un psy? Tu prends des anti-dépresseurs?
- Non...
- Mais à quoi penses-tu? Tu veux vraiment mourir, c'est ça???
- Je t'ai dit que non!
- Tu te voile la face! Il faut que tu consultes!"


et blablabla...  Suspect

Culpabilité, stress, inquiétude, angoisse... Tu te retrouves piégé juste par ce que tu as osé en parler, et tu te sens comme un moins que rien par ce que tu as commis l'irréparable: tu as pensé à ton suicide. Et tu es convaincu que par ce que tu y penses, ça finira fatalement par arriver. Même si tu ne le veux pas.

Ne pas le vouloir? Ou croire ne pas le vouloir? Comment savoir du coup? Tout se mélange...

Comment savoir?

Quand j'habitais au Québec je connaissais quelqu'un qui travaillait dans une association de prévention du suicide (par téléphone). Leur technique à eux c'est de demander à la personne de décrire son suicide afin de l'en dégoûter. J'ai poussé plus loin, et ai fait une variante, simplement logique.

Mon trip à moi était de me tirer une balle dans la bouche. Comme je suis quelqu'un d'auditif, je vocalise ma pensée et du coup je me le répétais tout le temps, le matin au réveil, le soir avant de dormir. A un moment, j'ai voulu associer l'image.

Bon, j'ai le canon dans la bouche, je tire.
Je suis mort...
Je me vois mort en tout cas.
Je me vois mort?
Et comment je me sens?
Mieux?!
Comment pourrais-je me voir mort si je suis mort, un mort ça ne peut pas voir?
Donc c'est que je suis toujours en vie?
Je suis toujours en vie, et je vais mieux?

Là je me suis rejoué la scène finale de Fight Club (désolé pour le spoiler). L'acte du suicide ne me tuait pas. Il tuait mon "double" maléfique, ce double, c'est ma souffrance.
Conclusion, je ne voulais pas mourir, je voulais aller mieux, tout bêtement.

Ben tu vois, se le prouver, c'est déjà un sacré pas en avant. Une belle clef de sortie.
Je me suis prouvé que je ne voulais pas mourir, et que je voulais aller mieux. J'ai ainsi réalisé que penser à mon suicide n'était pas un problème, contrairement à ce que tout le monde dit. Du coup je n'étais plus une menace pour moi même.
Et puisque je n'étais plus une menace pour moi même, ça voulait dire que j'étais un atout pour moi même. Alors je me suis remis à avancer, tranquillement, lentement, mais beaucoup plus sereinement.

Voilà, ça a été ma méthode à moi. J'ignore si quoi que ce soit que je puisse te raconter provoquer un écho chez toi. Mais si c'est le cas, et que ça te permet de comprendre que dans le fond, tu es déjà sur les bons rails... cool  Very Happy


pour l'instant imaginer ma mort ni ne m'inquiete ni ne me degoute...XD
ca serait plutot medicamenteux.

bon j'ai peur dme bousiller l'estomac et de survivre et d'etre dependante a l'hosto T.T
jpense que c le principal truc qui m'arrete .


la je vais bien

e vais essayer ta methode quand mes crises arrivent peut etre que ca me calmera !!!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:26

rooter a écrit:
chems a écrit:
rooter a écrit:Quel sorte de thérapie suis-tu ? Il me proche que l'approche cognitive est assez efficace, contre la dépression.

j'ai aucune therapie. je suis allée voir une psychiatre.
elle m'a clairement dit qu'elle peut rien faire pr moi car sa methode ne fonctionne pas avec moi.

sympa. du coup elle m'a parlé dmon boulot alors que j'en ai rien a faire.

je lui dis que maintenant j'avais des idées suicidaires et bon elle s'en fout aussi.
le probleme c que le jour ou j'ai été le voir j'etais super bien.
mais si meme un psy n'est pas foutu de voir qlq chose je suis ds une belle merde.

Beaucoup de psychiatre pratiquent la psychanalyse, qui est en effet assez peu efficace pour aider dans ce genre de souffrance. Peut-être pourrais-tu essayer d'aller voir un psychologue spécialisé dans une approche comportementale et cognitive ? Après, ça dépend aussi de chacun (chacun a ses préférence pour une thérapie), et surtout du lien que tu peut établir avec le praticien.

Moi, ça m'a fait sortir de plus de dix ans de ce genre d'état (pas seulement cette thérapie, hein, je me suis lancé dans trois thérapies différentes, en même temps). Smile


oui c'est ce que jpense faire
pck la psychanalyse ds mon cas c inutile T.T
le truc cognitif ca mplait bien mtn faut que jtrouve une ou un psy T.T

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:28

Bleuenn a écrit:Si ta psy ne convient pas, change de psy. C'est avant tout une personne et sa personnalité compte, même si c'est un bon praticien.
Si sa méthode ne convient pas, il y a suffisamment de courants de psychologie (psychanalyse, hypnothérapie...) pour que tu finisses par trouver chaussure à ton pied. Si tu as des envies de suicide, ça risque de revenir et si tu commets l'irréparable, tu ne pourras pas revenir en arrière. Wink
Je suis assez anti-psy sauf urgence et écrire ce qui ne va pas m'aide assez bien à y voir plus clair et trouver des solutions.
En tous cas, tant mieux si ça va mieux...


merciiiiiiii

oui changer de psy bonne idée

ce matin je suis passée a coté d'une crise mais comme j'ai eu une bonne nouvelle ca l'a viré.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:30

Marioons a écrit:Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.


(L'albatros - Charles Baudelaire)



Je te comprend. Je ne peux que compatir et te dire que tu es une belle personne qui mérite de vivre, et qui ne mérite pas de croire le contraire. Je t'envoie le peu de courage et d'étincelle de vie que je suis moi-même capable de contacter face à cette force qui me tire parfois vers le bas.



(je te conseille d'écouter "Blizzard" de Fauve également)...


merci Marion!!!!!!

je te souhaite d'aller mieux

quand jme dis que maintenant la quand je vous parle je vais bien et que ca se peut que ce soir j'ai encore ces crises o demain ou ds 3 jours...T.T

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:31

Chems...

Y'a pas de % dans la crise suicidaire... Et tu le sais. C'est binaire comme merde. Ta psy est une grosse conne, on est d'accord, c'est pourquoi tu as plus de chance de trouver de l'aide sur le longtermes en clinique.

Ça te coûte rien. Essaye, au pire si ça t'apporte rien tu pourras toujours faire en parrallele tout ce qui a été dit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:33

Molina a écrit:Chems...

Y'a pas de % dans la crise suicidaire... Et tu le sais. C'est binaire comme merde. Ta psy est une grosse conne, on est d'accord, c'est pourquoi tu as plus de chance de trouver de l'aide sur le longtermes en clinique.

Ça te coûte rien. Essaye, au pire si ça t'apporte rien tu pourras toujours faire en parrallele tout ce qui a été dit.


ouais je sais lol. What a Face

oui mais jveux pas qu'on sache que j'ai ce genre de crise a l'hosto O_O imagine un jour je bosse la bas ?
(je suis etudiante infirmiere )

ca gache ma vie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:37

Euh, à part si tu fais de la psy, personne le saura. Et même si tu fais de la psy, il y a peu de chance. C'est grand.

J'ai fait de la psy, ça m'a pas empêcher d'être externe dans un hopital psy et maintenant de gérer leur merde et leur porte monnaie.

L'un empêche pas l'autre, tu as me droit d'aller mal, t'es pas superwoman :p


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:40

Les RH en sauront rien, et les médecins tu les connais se souviennent même pas ton visage après 6 mois de stage...

Donc non, c'est pas un argument.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:40

chems a écrit:jirai en hopital le jour ou ma crise suicidire sera a 99 %
enfin ptete du coup que jme tuerais mais tant pis.

sinon zébu, mon mal etre dure depuis un an minimum.
ya rien eu de particulier. un echec ds les etudes mais que je vis bien (et je suis sincere)
ca m'avait fatiguée mais j'etais contente d arreter.

donc je m'etais dit que la deprime ct passager
sauf que ca s'est transformé en crise et la recemment ya l envie suicidaire qui s'ajoute.

l'evenement recent est la mort de ma grand mere. qui a surement empiré les choses ds ma tete mais mes crises etaient la bien avant.

voilà. donc tu vas raler je te connais mais il faut retourner chez cette psychiatre ou une psychiatre et c'est de ça dont il faut parler en premier. est ce que tu arrives à verbaliser ce que tu appelles une crise ? et est ce que tu arrives à la voir arriver ? à la placer dans un contexte ? ou à la reformuler ensuite ? un passage à vide ? une montée en pression ? ou d'un coup comme ça "oh puis mince, je vais me foutre en l'air" ? une vraie envie ? ou un point de saturation ? et as tu du fait du décès de ta grand mère (toutes mes condoléances...) fait un lien entre problèmes, ça peut être une solution la mort ?

de plus ta grand mère était elle un point de repère important et fort présent dans ta vie ? en plus de perdre une grand mère, qu'as tu perdu ? de ce qu'elle t'apportait ? et qui te manque aujourd'hui ? peut être ? c'est une crise de panique ? une où tu es perdue ? 

j'ai eu ça il y a longtemps dans le cas d'un décès que j'ai cru pouvoir passer comme ça, comme un événement anodin, et ça c'est mal passé avec un psychiatre mais qui s'en est excusé et justifié ensuite. le décès de ta grand mère est peut être une goutte d'eau qui fait déborder un vase qui est peut être déjà plein même si je sais que "tu sais tout faire toute seule Smile enfin en tous les cas moi je resterai sur un "je peux rien faire pour vous" sans explication. ça me ferait flipper. j'y retournerai ne serait ce que pour lui demander "à quoi elle peut rien faire ? et sa méthode elle l'utilise sur qui et pour quoi ?". du non dit comme ça c'est un truc à te dégoûter des psychiatres....

je ne fais que "jeter des idées" en l'air Smile





bref la psy je lui ai pas parlé dla mort de ma grand mere. pck le plus urgent c ma crise en tant que telle. ca devient de moins en moins gerable.

sinon la psy que j'ai vu c une psychanalyste jsais pas quoi psychiatre.
ds un cabinet en ville.

elle est meme pas foutue de rebondir quand je parle d'un truc. elle attend juste que je parle!!!!!!!!!!
Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:41

si lol XD j'ai envie dfaire de la psy.

What a Face

tu sais ca m'a demandé bcp d'effort deja de sauter le pas admettre que jvais mal aller voir un psy

c parce que j'avais cru que j'allais me tuer...j'ai saturé.

la tourner encore en rond me prendre des vents du genre "pk tu viens me voir tu vas bien"
allez a lhosto,
toutes ces choses me donnent envie dmenfermer

je sais que j'ai le droit d'aller mal mais j'en ai pas l'impression au contraire...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:45

zébu je n'arrive pas a verbaliser. la psy je lui ai dit de m'aider elle a pas su...
T.T
la crise je la "vois" arriver. en general ca commence par un sentiment de tristesse. qui s'accentue, qui augmentent et je pete un cable. seule ds ma chambre.
lol
mais l'envie est vraiment la. mais c recent l'envie suicidaire a mon avis est lié a un ras le bol j'ai mal je souffre je trouve pas de solution = mourir c une solution



ma mamie sans qu'on soit hyper proche je l'aimais bcp. meme si on svoyait une fois par an (pas le meme pays)

ce qui m'a detruit c ce que ca a provoqué aussi (tristesse de ses enfants)
je meurs de l'interieur a chaque fois que je vois la tristesse les envahir.


enfin voila je pense que ca a été une goutte qui a fait deborder le vase mais j'aimerais que ce vase se vide...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:47

chems a écrit:si lol XD j'ai envie dfaire de la psy.

What a Face

tu sais ca m'a demandé bcp d'effort deja de sauter le pas admettre que jvais mal aller voir un psy

c parce que j'avais cru que j'allais me tuer...j'ai saturé.

la tourner encore en rond me prendre des vents du genre "pk tu viens me voir tu vas bien"
allez a lhosto,
toutes ces choses me donnent envie dmenfermer

je sais que j'ai le droit d'aller mal mais j'en ai pas l'impression au contraire...


ou tu en as peur ? parce que tu n'as pas la matière pour mettre des limites au mal ou à la souffrance ressentie ? et du coup tu ne sais pas où ça va partir ce "dossier" ? je sais que ça t'a demandé beaucoup d'efforts mais aussi que tu les as fait les efforts Smile tu peux avoir besoin d'évacuer aussi plutôt ou en même temps que d'échanger tout en voulant analyser ? t'as vu posé en phrase ça fait beaucoup non ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

envies suicidaires récurrentes. Empty Re: envies suicidaires récurrentes.

Message par Invité Sam 13 Juin 2015 - 19:51

ALors justement. Pense à tes patients. Si tu as traversé leur épreuve tu deviendras une putain de bonne IDE qui les comprendra.

Ça serait du gâchis que tu te laisses enfermée, alors que tu as les moyens de devenir une excellente soignante ( dont on manque).

Si tu ne fais pas confiance à des professionnels comme toi ( ou future toi) comment réussiras tu à convaincre le mec qui veut fuguer ou qui se demande ce qu'il fout ici.

En plus tu feras des colliers en pâtes, si c'est pas super :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum