Le jour où je suis née une seconde fois

4 participants

Aller en bas

Le jour où je suis née une seconde fois Empty Le jour où je suis née une seconde fois

Message par Invité Lun 8 Juin 2015 - 22:35

Commencons par le plus simple : j'ai 29 ans et je viens d'être diagnostiquée HQI. Cela va faire maintenant 2 semaines et j'oscille entre apaisement et bordel Smile.

J'ai pris la décision de me faire tester il y a 1 mois 1/2. Pourquoi ? Tout d'abord parce que je cherchais une explication à mon sentiment de décalage par rapport à mon environnement, une explication à mon mal être profond et au sentiment si ancré que je ne m'aime pas et que je ne suis pas aimable si je suis moi même. Mais surtout, parce que je voulais répondre à la question de "qui suis je réellement ?". Cette question, ce sentiment de me haïr, d'être ma pire ennemie, j'en cherchais la réponse et les explications depuis près de 4 ans en thérapie. J'ai fait de nombreux deuils, des grandes avancées et surmonté des obstacles dont une séparation très douloureuse pendant ce travail mais il restait cette énigme dont je ne trouvais pas le fil !

Et lors d'une séance de thérapie, je me suis effondrée en larmes en cherchant d'où venait le fait que je ne m'aimais pas pour finalement lâcher "mais je suis comme mes enfants en fait je crois, et jamais personne ne s'en est rendu compte"... Oui, parce que mon ex mari est THQI et nous avons eu deux belles petites filles qui sont vraisemblablement HQI !

Une douleur immense m'a envahie en prenant conscience de cette possibilité et j'ai ressenti le besoin de savoir, d'être certaine que je n'étais pas bizarre mais juste moi, différente mais pas folle. Je voulais être certaine que ce que je ressens en moi, ce flot incessant de pensées et d'émotions, étaient bien réel... Malgré ma peur, mon sentiment d'être prétentieuse d'envisager cette idée, je me suis lancée.

J'ai passé ce test, je me suis mise beaucoup de pression, de stress, d'angoisse, comme si ma vie dépendait du résultat. Et le verdict est tombé... Une main rassurante était avec moi quand on m'a annoncé que oui, je suis HQI.
J'ai pleuré et je me suis accrochée fort à cette main pour ne pas tomber... J'ai pleuré parce qu'un énorme spot est venu éclairer enfin ma petite vie intérieure si bordélique pour lui donner une réelle consistance. J'ai pleuré d'incompréhension, pleuré de colère qu'on m'ait laissée ainsi pendant si longtemps sans voir mon mal être.

Ce résultat ne change rien de ce que je suis et pourtant il change tout... Comment gérer cela ? Comment assimiler cette nouvelle part de moi qui était déjà là mais tellement enfouie qu'elle semble maintenant m'envahir... ?

Cela fait maintenant 2 semaines que ce résultat est tombé. J'assimile cette information, elle s'imprègne en moi. Comme si on m'avait annoncé que j'avais le droit de vivre.
Et comme si cela était un hasard, ma vie a commencé à s'illuminer de nouvelles teintes de couleurs vives, j'existe !

J'ai l'impression de naître une seconde fois, de parcourir un long tunnel sombre avec la lumière au bout mais avec la douleur que cela implique. Je prends mon souffle, je gonfle mes poumons de cet air nouveau et j'ai peur aussi...
Peur de découvrir celle que je suis, que j'ai caché depuis 30 ans au fond de moi pour ne brusquer personne, pour me fondre dans une masse dans laquelle je dénotais.

Accepter ma douance, c'est accepter de m'aimer, c'est accepter que je peux me faire confiance, c'est accepter qui je suis et enfin trouver une place quelque part. Je grandis chaque jour un peu plus et chaque jour un peu plus vite. Comme si l'enfant qui est en moi avait maintenant l'autorisation de pleurer sa douleur, son mal être une bonne fois pour toute pour ensuite s'épanouir et de devenir une adulte heureuse et s'ouvrir au monde.

Bien sûr plein de questions viennent en moi : et si j'avais été diagnostiquée avant, serais je différente ? Aurait ce été moins douloureux qu'aujourd'hui ? Ma vie aurait-elle été différente ?
Mais je me dis que ma vie est ce qu'elle est et que je dois faire de tout cela une force pour exister et vivre pleinement. Je ne peux pas revenir en arrière mais je peux maintenant avancer, ressentir, apprendre à m'aimer et accepter que l'on m'aime pour moi. Il n'y a pas de plus beau chemin je pense que celui d'une renaissance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je suis née une seconde fois Empty Re: Le jour où je suis née une seconde fois

Message par louise Lun 8 Juin 2015 - 22:41

Bisous

louise

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 65

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je suis née une seconde fois Empty Re: Le jour où je suis née une seconde fois

Message par Invité Lun 8 Juin 2015 - 23:04

Console

Erykael a écrit:
Accepter ma douance, c'est accepter de m'aimer, c'est accepter que je peux me faire confiance, c'est accepter qui je suis et enfin trouver une place quelque part. Je grandis chaque jour un peu plus et chaque jour un peu plus vite. Comme si l'enfant qui est en moi avait maintenant l'autorisation de pleurer sa douleur, son mal être une bonne fois pour toute pour ensuite s'épanouir et de devenir une  adulte heureuse et s'ouvrir au monde.

Bien sûr plein de questions viennent en moi : et si j'avais été diagnostiquée avant, serais je différente ? Aurait ce été moins douloureux qu'aujourd'hui ? Ma vie aurait-elle été différente ?
Mais je me dis que ma vie est ce qu'elle est et que je dois faire de tout cela une force pour exister et vivre pleinement. Je ne peux pas revenir en arrière mais je peux maintenant avancer, ressentir, apprendre à m'aimer et accepter que l'on m'aime pour moi. Il n'y a pas de plus beau chemin je pense que celui d'une renaissance.

Et maintenant que tu sais, continuer de devenir, doucement. Tu l'as déjà si bien écrit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je suis née une seconde fois Empty Re: Le jour où je suis née une seconde fois

Message par Princeton Lun 8 Juin 2015 - 23:12

Erykael a écrit:Comme si on m'avait annoncé que j'avais le droit de vivre.
(...)
Accepter ma douance, c'est accepter de m'aimer, c'est accepter que je peux me faire confiance, c'est accepter qui je suis et enfin trouver une place quelque part.

Je ressens ton chamboulement intérieur suite à cette découverte. Je suis ravi pour toi qu'il soit l'occasion d'autres prises de conscience.
Toutefois, même sans être surdouée, tu aurais le droit de vivre, le droit d'exister, comme celui de te faire confiance, de t'accepter et d'être acceptée, de t'aimer et d'être aimée... Comme toute personne humaine, unique et sacrée. Personne ne peut t'annoncer que tu as le droit de vivre : toi seule peut te le donner.
Je te souhaite beaucoup de joie et de bonheur.
Bienvenue sur le forum.
Princeton
Princeton

Messages : 1367
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je suis née une seconde fois Empty Re: Le jour où je suis née une seconde fois

Message par Hetaepsilon Lun 8 Juin 2015 - 23:34

Quel magnifique témoignage! Bisous
J'ai vécu un peu ça l'année dernière (j'avais 19ans à l'époque). J'ai été testée petite mais mes parents ne m'en ont jamais trop parlé, surement pensant bien faire. Le problème, c'est que partout où je passe, je dénote franchement tant physiquement que psychiquement. Je ne comprenais pas pourquoi et j'avais du mal à me cerner, de quoi j'étais faite, qui j'étais au plus profond de moi, je sentais bien que je passais à côté de quelque chose de gros. Puis, un jour, ce souvenir m'a frappé en pleine tête et je me suis souvenue de cette histoire sur mon enfance. J'en ai reparlé avec mes parents qui m'ont confirmer ce que je pensais. Malheureusement, ils n'ont pas conservé les résultats du test et je n'ai qu'une valeur approximative de mes résultats. Aujourd'hui, j'ai enfin trouvé quelque chose à laquelle m'identifier et me raccrocher quand je me sens vraiment différente. Mais savoir ça surtout m'a redonné de la force et m'a permis de croire en moi de nouveau, et beaucoup plus fort. Désormais ma seule hantise serait que si je repassais les tests, on me découvre un foutu QI normal, or, plus j'avance dans mes recherches, plus il m'apparaît que cette crainte est illusoire, alors dans le futur, si cette occasion m'est offerte, je la saisirai sans le moindre doute!
Hetaepsilon
Hetaepsilon

Messages : 78
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 26
Localisation : Dans ma tête

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je suis née une seconde fois Empty Re: Le jour où je suis née une seconde fois

Message par Invité Mar 9 Juin 2015 - 20:33

Merci pour vos messags Smile. Ca me touche et je suis contente de voir que je ne suis pas tout à fait seule à ressentir tout ça...
Princeton tu as raison même sans ça j'aurais eu le droit de vivre, d'exister, ect mais je n'arrivais pas à m'en donner le droit... Comme si il me manquait une clé ! Mais je crois que je l'ai trouvée Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je suis née une seconde fois Empty Re: Le jour où je suis née une seconde fois

Message par ShineFlower Dim 14 Juin 2015 - 11:56

@Erikael Bisous Je te souhaite bon courage pour la suite avec tous mes vœux de bonheur et de reussite dans tes projets. Un ange
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3583
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 62
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Le jour où je suis née une seconde fois Empty Re: Le jour où je suis née une seconde fois

Message par Invité Dim 14 Juin 2015 - 12:08

Merci Shine Smile.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum