Comment trouver du télé-travail

Aller en bas

Comment trouver du télé-travail Empty Comment trouver du télé-travail

Message par stv82 le Dim 24 Mai 2015 - 17:00

Salut à tous,

Je me demandais quels étaient vos expériences vis-à-vis du télétravail, et surtout comment vous avez fait pour en trouver un ?
- Par relations/réseau déjà existant ou en candidatant à de tels postes spécifiquement ?
- Par évolution de votre poste après que vous ayez dit que vous quitteriez votre poste sinon ?

Pour ma part, je commence de plus en plus à essayer de migrer vers cette solution mais c'est encore mal vu en France. Je n'arrive pas à leur faire comprendre que je travaillerais à 100% de mes capacités au lieu de faire ma journée en 2 heures le matin actuellement, et après être gonflé et obligé de me protéger parce qu'il y a du bruit, qu'il faut serrer des mains pendant 1h30 le temps du défilé vers 9h, qu'il y a des gens qui parlent super forts, des gens qui s'amusent à se jeter des balles en mousse (oui c'est la récré permanente là où je bosse), des gens qui font le café dans mon dos (je trouve que ça pue et en plus ça fait du bruit). En plus, ça m'use de devoir prendre la voiture 20 min matin et soir pour aller sur un lieu où toute la journée je ne suis pas bien. Bref etc.

Je n'arrive pas à comprendre, car je suis dans l'informatique. S'il y a bien un métier dans lequel je pensais naïvement que le télétravail serait poussé c'est celui-là. Je ne suis pas contre y aller de temps en temps quand c'est nécessaire mais 90% du temps c'est pas la peine. Même ça dessert l'entreprise car je bosse au rabais, je passe mon temps aux toilettes pour redescendre des états hallucinants provoqués par la réception d'une balle dans le dos, pour les autres qui viennent débriefer de la position supérieure que leur donne selon eux le nombre d'enfants qu'ils ont réussi à "créer" ou toute autre chose qui n'est pas liée à l'activité professionnelle. Ils mélangent tout, tout le temps. Ils ne sont jamais concentrés sur leur travail, pire il se trouve que comble de malchance, on m'attribue les places les plus mauvaises et moi ça me pèse au quotidien. J'ai beau lutter pour m'affirmer, franchement je ne me laisse pas faire mais les dirigeants ne peuvent pas me changer de place désolé, ne peuvent pas me permettre de travailler depuis chez moi car l'esprit d'équipe est important désolé.

Suivant le principe 30 échecs pour 1 réussite quand j'essaye de demander un truc aux autres, je persévère avec conviction pour essayer de faire comprendre que c'est dans leur intérêt mais rien n'y fait pour l'instant. J'ai l'impression que je m'y prends mal mais je ne vois pas comment faire. Pensez-vous que certains dirigeants "voient" au delà des convenances ? Je veux dire qu'ils soient capables de se dire "lui il me le faut car je peux lui demander tout et n'importe quoi et il se démerde" plutôt que "ah oui mais monsieur désolé mais votre CV est trop hétéroclite, il n'y a pas de ligne directrice, ça me fait peur". Certaines fois, des recruteurs américains me contactent mais comme j'ai pas la green card et que je leur dis dès le départ, ça s'arrête aussi sec.

Il y a bien sûr la solution d'être son propre patron mais il faut des fonds, et vu les exigences que je me mettrais je n'arriverais pas simplement à bien vivre cette situation.
Si vous avez été confrontés à une telle problématique et que vous avez trouvé une issue au tunnel, n'hésitez pas à me conseiller car tout ça m'use au jour le jour.
Je vous remercie,

Steve
stv82
stv82

Messages : 439
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 38
Localisation : Au calme, en Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Comment trouver du télé-travail Empty Re: Comment trouver du télé-travail

Message par Senn le Dim 31 Mai 2015 - 12:42

Hello !

Je suis en télétravail depuis plus d'un an et demi !
Pas de solution miracle de mon côté, je suis auto-entrepreneur et je cherche (et trouve) des clients qui acceptent le travail à distance.

Je comprends tout à fait les sentiments que tu as dans ton entreprise : les conversations futiles entre collègues, les prises de tête parce qu'un tel à dis ça, qu'est-ce que tu penses que ça veut dire (surement rien en fait), les trajets qui te font perdre patience matin et soir, les horaires fixes, le travail torché en 2-3h et l'ennui le reste de la journée. J'ai connu ça aussi !

Je pense qu'il y a de bons dirigeants qui sont ouverts sur le sujet (j'entendais parler l'autre fois le patron de meetic et je me disais qu'il avait pas l'air bête) mais qui sont aussi trop rares ! Sans compter que les personnes qui ont notre personnalité sont rares et détonnent parfois dans le paysage. Très souvent quand je dis que je travaille à la maison, on ne me prend pas au sérieux (option 1) ou on se demande vraiment comment je fais pour ne pas me démotiver ou me laisser distraire (option 2).

Bref, tout ça pour dire que se lancer à son compte ne demande pas forcément énormément de fond. Je l'ai fait sans débourser un centime ! Dans un premier temps, tu peux créer ta boîte (en auto-entreprise par exemple si tu veux tester ton projet) sans quitter to job. Tu dis que tu ne bosses que 2h par jour ? Pourquoi ne pas mettre à profit les 5 autres coincées au bureau pour travailler sur des projets persos ? Le plus dur est de trouver des clients, je ne sais pas exactement ce que tu fais mais je tombe sur beaucoup d'offres en développement. Personnellement, je prospecte beaucoup sur Twitter ! Une fois que tu as assez de clients, tu démissionnes !

Autre solution si ta boîte est ouverte sur le sujet : demander une rupture conventionnelle qui te donnera droit aux allocations chômage que tu peux cumuler avec le statut AE. Ou la manière forte (comme moi), faire un abandon de poste pour également avoir droit au chômage.

Si tu es mal dans ton travail, je pense qu'il y a des solutions, parfois risquées mais elles existent Wink
Senn
Senn

Messages : 70
Date d'inscription : 22/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Comment trouver du télé-travail Empty Re: Comment trouver du télé-travail

Message par stv82 le Mar 2 Juin 2015 - 8:25

Salut,

Merci pour ta réponse.
En fait, je ne suis plus salarié déjà et ça a été une vraie étape de libération pour moi.
C'était tout juste pas possible le travail habituel pour moi, et après mon stage + 2 boulots en CDI ponctués de clashs/réprimandes/impositions de devoir présenter des excuses publiques etc., j'ai dit stop.
Donc, je suis mis indépendant en travail non salarié (TNS avec ma propre boîte) et je fais des missions en prestation chez des clients, moyennant une commission commerciale auprès de gens qui me placent. Pour ceux qui se posent la question, pour ma part ça a déjà résolu deux trois trucs chiants :
- je ne fais plus "partie" de la boîte (ressource externe) donc personne ne se formalise que je ne participe pas aux trucs genre team building (bowling, laser games ou toute autre activité censé renforcer l'esprit d'équipe), que j'envoie des choses pour améliorer les choses (pas de rivalité, pas de mauvaises humeurs car je risque de voler la place de quelqu'un, pas de réflexion que cela n'est pas mon rôle car la plupart du temps ils voient ça comme un truc nouveau qui vient de l'extérieur et ça n'a aucun effet ni positif, ni négatif mais au moins je préfère), que je n'aille pas en pause ou aux pots de départ/d'arrivée/d'anniversaire/de fête/de pleine lune/de jours impairs...
- je ne suis pas tenu d'aller à certains réunions très chiantes pour moi (les chiffres du mois, regardez le beau stand qu'on avait sur tel salon, ah oui là c'est moi qui boit un coup, là c'est moi qui tend un verre au directeur, là c'est moi qui m'apprête à aller uriner...)

Malheureusement, toujours obligé de:
- serrer des mains ou faire des bises (ça touche à mon intimité et je n'aime pas cela, mais ça pareil on n'a pas le droit de le dire en société. J'ai demandé une fois et vu la réaction de la hiérarchie, je préfère être prudent et ne pas retenter pour éviter de me blacklister dans la région car les gens parlent...)
- subir le bruit (machines, gens qui hurlent à côté de moi, pareil j'ai dit poliment un jour que je souffrais d'hyperacousie et que cela me faisait mal aux oreilles quand on parlait autour de moi. Les gens ont eu l'air de s'intéresser. Total, le lendemain ça recommençait comme la veille. J'ai persévéré quelques semaines mais j'ai vu que ça agaçait les gens donc j'ai dû laisser tomber pour les mêmes raisons)
- subit les guéguerres de pouvoir même si je suis de l'extérieur (ça rentre moins néanmoins mais bon le stress, l'hostilité déguisée etc. sont bien toujours là dans le champ)

C'est donc bien mieux mais si je pouvais bosser de chez moi alors là ce serait vraiment le top.
Le problème c'est que :
1. Je suis nul pour tous les aspects commerciaux, ça me gonfle de trouver des missions et encore plus de gérer les aspects financiers.
2. J'identifie encore mal les technos où je pourrais aller chercher du télétravail plus facilement (je suis aussi développeur mais je n'ai pas de spécialité, je peux aussi bien intervenir du bas niveau jusqu'aux interfaces graphiques, sauf que certains trucs me gonflent rapidement).
3. Je suis réfractaire aux réseaux sociaux et comme c'est comme ça que les gens semblent recruter de nos jours, ça complexifie l'approche encore.

Je suis d'accord avec toi pour le temps disponible à chercher. Le problème c'est que j'ai 6h devant moi pour chercher mais j'ai le cerveau vrillé, y-a plus rien à en tirer... Seul le sport seul en rentrant du boulot ou le sommeil arrêtent cet état, et franchement sinon je n'ai plus aucune envie, plus aucune énergie que ce soit pour améliorer les choses dans mon quotidien ou continuer à travailler. C'est pour ça que je dis que je voudrais éviter ce cas de figure parce qu'après, j'arrive même plus à voir les aspects positifs qu'il y aurait à me motiver pour chercher autre chose... C'est surtout cette machine à drainer implacable que je trouve usante.

Merci encore pour ton retour.
Je repasserai pour laisser un autre message si ma situation évolue Smile
A bientôt,

Steve

stv82
stv82

Messages : 439
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 38
Localisation : Au calme, en Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Comment trouver du télé-travail Empty Re: Comment trouver du télé-travail

Message par stv82 le Ven 8 Juil 2016 - 17:59

Bon, 1 an après, deux constats:

  • Malgré une bienveillance sincère envers mes collègues et l'abandon réel et sincère également des préjugés et des jugements que je nourrissais à leur encontre auparavant, je ne suis toujours pas foutu de me sentir bien quand je travaille en équipe dans des bureaux ouverts (principalement à cause du bruit et de mon hyperacousie, mais aussi de par les distractions de tout ordre qui règnent dans le bureau).
  • Je n'ai pas réussi à trouver du télétravail, je veux dire ni par moi-même, ni en activant les bons "leviers", ni en m'entourant et en demandant de l'aide, et donc je continue à faire des périodes de travail entrecoupées de périodes de repos plus ou moins longues (enfin toujours de 1 ou 2 mois minimum, sans chômage bien sûr comme je n'y ai pas le droit en tant que gérant non salarié)


Il m'est arrivé plein de fois de me croire vraiment handicapé. Si j'étais en chaise roulante, au moins ce serait visible et les gens seraient peut-être moins dupés par l'apparente bonne santé du zozo. Mais bon, quand bien même une hypothétique société future me reconnaîtrait comme tel, je ne suis pas sûr d'arriver à encaisser le statut même si ça me permettait d'éviter ces situations. Donc, au lieu de râler et de me plaindre continuellement tel le bon français moyen, j'étais vraiment en train de me demander comment changer un truc en moi pour améliorer les choses encore.

Et là, bam, la société qui m'emploie en sous-traitance, me dit qu'elle voudrait m'embaucher en tant que salarié.
Pour situer le contexte, c'est mon patron +1 qui me propose ça, il connaît mes problèmes auditifs et il sait que j'aimerais trouver du télétravail. C'est également lui qui est venu me chercher car il était en difficulté pour finir un projet. Je pense donc être en "position de force" (si j'ai bien compris car ces trucs là, ça me cause pas).
Je lui réponds nonchalamment qu'être employé, ça ne va pas aller avec mes projets personnels (il ne sait pas en revanche que je dois m'arrêter plusieurs mois entre chaque mission pour faire redescendre la sensibilité que cela me crée dans la tête).
Néanmoins, je reste ouvert en lui disant que ce qui me déciderait ce serait le télétravail.
Il dit qu'il sait qu'on a pas besoin de me fliquer et que le travail sera fait.
Il me répond que 5 jours par semaine, c'est pas possible mais 3 ça pourrait passer.
Bon, il dit ça d'un ton comme acquis mais je reste naturellement méfiant et blasé, car je n'y crois pas.
Souvent, il me lance des petites piques amicales dans le bureau pour tenter de pénétrer mon absence flagrante de marqueurs et savoir s'il a réussi à "m'embaucher", ce à quoi je réponds systématiquement par "Tu connais mes conditions".

La balle est dans leur camp, ils vont y réfléchir pendant l'été.
Je sais qu'il y a aura un entretien car cela s'est produit avec un autre dans la même situation, et j'ai pu entendre dans la salle de réunion adjacente comment se comportait le +2/PDG qui gère les aspects financiers, cassage de personnalité, imposition de son statut de chef etc. pendant l'entretien. Comme j'ai vraiment le sentiment que c'est une danse cette affaire (pour ne pas dire une parade), et que je n'ai aucun sens du rythme, je ne vois pas d'autre choix que d'anticiper tant bien que mal ce que va faire l'autre pour éviter de lui écraser les pieds. Je dis parade car je bosse chez eux en prestation depuis quelques mois, ils me "connaissent", ils sont venus me chercher, ils savent que je bosse à leur convenance. Mais il me faudra remontrer patte blanche, éviter d'être trop honnête et transparent car sinon cela sera utilisé par la partie en face. Bref, tout un tas de trucs vraiment chiant pas naturel pour moi.

Ainsi, pour me permettre de m’entraîner, d'avoir un début de réflexion ou des arguments face aux objections, qui immanquablement risqueront de se produire étant la nature des interlocuteurs, comment présenteriez-vous les choses suivantes pour que ce soit "entendable":

  • Comment faire comprendre que je bosserais mieux de chez moi, plutôt que de venir sur place ?
  • Dois-je évoquer que j'ai tout ce qu'il faut dans mes locaux professionnels (qui est en fait une pièce à part hors de la maison) ?
  • Puis-je évoquer que mon +1 a dit qu'il savait que ça ne changerait rien pour eux, ou cela va-t-il le mettre dans l'embarras ? Comment l'amener à répéter cela par lui-même sinon ?
  • Puis-je proposer un compte rendu journalier de mes activités (c'est facile pour moi ça) ?
  • Comment mettre en avant que 3 jours à distance, cela signifie une présence mardi et jeudi, soit un trou maximum de 1 jour dans la semaine. S'il y a un problème qui nécessite absolument ma présence, je serais là le "lendemain"
    - Tu dis un jour mais si on a un problème vendredi, il faut attendre mardi, ça fait 2 jours
  • Puis-je évoquer mon problème aux oreilles (comme mon +1 le connaît) ? Et si oui quand ?
  • S'ils avancent l'argument que ça n'est pas possible car les autres employés vont être vexé que je sois le seul à bénéficier de cet avantage, et cela va créer une ambiance délétère ("Pourquoi lui et pas moi"), que puis-je répondre ?
    Note: si je ne fais pas gaffe, je serais le genre à dire "Peut-être qu'il faudrait s'interroger sur la pertinence, au niveau gestion, d'obliger les gens à venir au bureau, alors qu'il peuvent faire un travail équivalent voire meilleur depuis chez eux." -> le gestionnaire peut mal le prendre, et merci monsieur au revoir.
  • Comme j'ai une société pour mon statut actuel de prestataire freelance, je pensais aussi pourvoir négocier en disant OK je reste prestataire mais je baisse mon tarif un peu.
    - En tant qu'employé je vous coûterais tant (salaire + charges patronales + mutuelle et compagnie), je vous propose ceci.
    - Comment avancer sur le terrain ultra sensible qui consiste à utiliser mon expérience de gestionnaire pour lui faire comprendre que c'est dans son intérêt même si cette proposition ne vient pas de lui (je pense aussi à une forme de rivalité qui viendrait se greffer là parce que j'évoquerais des aspects de gestion qui pourraient le renvoyer à certaines lacunes qu'il n'a pas envie de regarder, comme le PDG en question m'a évoqué un personnage plutôt narcissique)


Je sais que c'est subjectif mais bon, si vous avez des conseils, je vous lirai avec attention.
Je vous remercie.
stv82
stv82

Messages : 439
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 38
Localisation : Au calme, en Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum