Sortir des répétitions

Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Sortir des répétitions

Message par Weigela Dim 24 Mai 2015 - 4:54

Suite à demande, je crée ce fil pour que nous partagions nos démarches pour sortir des répétitions Smile

Par répétition, j'entends deux choses imbriquées l'une dans l'autre :
-le phénomène de répétition symbolique à l'âge adulte de ce que nous avons vécu, le plus souvent enfant
-la répétition du même type d'événement, du même type de rencontre, de même type de schéma comportemental etc qu'on ne souhaite pas vraiment, et qui en fait s'inscrivent dans la première

De mon côté

Je me suis intéressée au phénomène de la répétition symbolique suite à une douloureuse rupture, à la suite de laquelle j'étais déchirée entre mes émotions ("je ne peux pas vivre sans lui") et ma rationalité ("d'autres y arrivent donc c'est possible")

Plus précisément c'est la lecture d'Alice Miller qui m'a fait comprendre avec les tripes la répétition symboliques des "événements" douloureux (événement entre guillemets car des fois ce sont des petites choses anodines du quotidien qui ont été répétées). Elle insiste beaucoup sur la notion de faire le deuil d'attentes, de besoins passés qui n'ont pas été comblés.
Parallèlement, je lisais beaucoup d'analyse transactionnelle, ce qui m'a permis de repérer ce qui était "normal" et ce qui était "suspect" en terme d'émotions, de comportement, d'échange relationnel, de discours intérieur.
Je me suis débarrassée de beaucoup de choses, cependant certaines me collaient malgré mes réitérations.
Je suis arrivée sur ZC, et grâce au post de Paela, j'ai découvert la Past Reality Integration, qui m'a permis de comprendre pourquoi j'avais eu du succès pour beaucoup de points et pourquoi d'autres restaient là.

Bref, ma petite recette :
- repérer les répétitions
- trouver quel "événement" ces répétitions symbolisent
- retrouver les émotions que nous n'avons pas pu nous autoriser à vivre alors, souvent des émotions négatives, parfois très violentes
- accepter que ce que nous aurions voulu qui soit n'a pas été, ce qui va susciter des émotions
- exprimer les émotions des points 3 et 4 (chacun son truc, pour la tristesse, facile, une bonne boîte de mouchoirs, mais pour la colère, ca peut être taper des oreillers, enfourcher un vélo et pédaler jusqu'à plus force etc)

J'ai pu remarquer qu'en général pour vraiment me débarrasser de quelque chose, je devais y revenir 3 fois, et que c'était cohérent avec ce qu'on appelle les état du moi en analyse transactionnelle. Mes répétitions étaient/sont en effet justifiées par l'enfant qui reste en moi, les attitudes parentales que j'ai incorporées et une partie de celle que je suis aujourd'hui. Mouais Suspect , c'est pas forcément compréhensible, donc je prends un exemple.
Comportement répétitif : ne pas donner son avis dans les discussions
Croyance de l'enfant : les autres savent mieux que moi
Croyance de l'adulte : les autres ne cherchent pas à réfléchir mais préfèrent échanger des clichés
Croyance du parent : il ne faut pas faire de vague.

Sur ce point, ce qui me semble important c'est que j'ai souvent buté sur la croyance de l'adulte, car elle paraît tout à fait rationnelle, pertinente etc. Mais c'est un peu l'arbre qui cache la foret.
Ici c'est la complémentarité, le ping-pong, entre la raison et l'émotion (la "petite voix") qui m'a aidé en général. La raison évalue si les émotions sont proportionnelles et pertinentes au présent et l'émotion (in)valide (ça fait oui ou non à l'intérieur) le choix de la raison et/ou prévient quand quelque chose cloche.
J'illustre par un autre exemple ce dernier point.
Avec mon premier compagnon, j'étais sûre et certaine d'être une personne à l'écoute. Tellement que même si en moi ça me disait que quelque chose n'allait pas parce qu'il cessait de parler et n'abordait plus des sujets intimes pour lui, je ne conscientisais pas. Si à l'époque j'avais joué au "ping-pong", ma raison aurait analysé pourquoi j'avais ce ressenti, j'aurais pu devenir consciente que nos échanges ne donnaient pas ce à quoi je m'attendais et partant de là m'interroger sur le pourquoi (le minimum pour changer quoi ^^)

Et vous, comment faites-vous pour sortir de vos répétitions ? Quelles sont les difficultés que vous avez repérées et les astuces que vous avez identifiées ?
Weigela
Weigela

Messages : 999
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Re: Sortir des répétitions

Message par Invité Dim 24 Mai 2015 - 10:09

Bonjour Fleur de Sel
C'est intéressant comme questions : -qu'Est-ce qu'une répétition  , dans le domaine peut-être "fonctionnement personnel" ? (quelle personnalité ? quels évènements dans ma vie? quels exemples ai-je eu ? quelles analyses et retours d'expériences ai-je eu ? quels échanges ? etc....)
                                                     _ des recettes perso. pour sortir de cette impression de répétition.

Tout d'abord,il m'a souvent semblé qu'il n'y avait pas de stricte répétition,puisque , entre les périodes de réflxion , ma vie avait un peu évolué ( ne serait-ce que en temps..).
Ensuite,mon caractère se résume le plus souvent à " je fonce / je fuis / je m'arrête pour réfléchir"( à l'abri,de préférence et loin de tout).Cela ressemble à ce que tu écris , AT, PIR..,mais c'est recette perso.; je n'ai aps fait d'analyse etc.... j'aime bien être mon propre cobaye,mais aussi mon propre expérimentateur,comme çà,si quelque chose ne va pas bien , je n'ai qu'à m'en prendre à moi-même ( mais je suis très - trop- orgueilleuse!).
Donc,sortir des répétitions,au jour d'aujourd'hui , pour moi , cela revient le plus souvent à "faire confiance à la vie -et à moi-même- "  "souviens-toi de ce qui est essentiel pour ton équilibre "( l'eau ,l'activité physique,les échanges les plus ordinaires qui soient,un bon repas,un bon livre,mes amis les arbres etc... si je commençais à écrire tout ce que j'aime,nous serions encore là demain matin et vu que tu t'es couchée tard ou levée tôt,il va peut-être falloir dormir un peu!)

Mes difficultés repérées : manque de confiance en moi et en mon "intelligence de vie"; et puis toujours la même chose, peur de souffrir(mais , çà,çà se travaille ).
Mes astuces : y aller ; foncer ; découvrir ; m'émerveiller ; ou en prendre plein la gueule .....et  tu vois, la boucle est bouclée : je retombe dans mon princeps< je fonce.

Bon , tout cela c'est personnel et cela n'est que cela.

Et j'aime bien ton image de ping-pong ; j'espère que je vais pouvoir m'entrainer et arriver à faire de plus en plus de "smashs" avec moi-même ,c'est la seule chose que je ne savais pas bien faire en ping-pong.

Et ,enfin , arriver à affirmer mes besoins sans toujours faire passer ceux des autres avant tout ,et c'est cela le plus dur :  Est-ce que faire passer les besoins des autres avant les tiens ,est-ce que c'est vraiment cela "aimer et être aimé-e" ? .
Ceci ,ce dernier paragraphe,c'est juste pour justifier le fait que je m'en aille ,présentement,et que ce n'est pas que je passe à ma 2 e réaction " je fuis" ; c'est juste une injonction de l'entourage pour aller faire ce qu'ily a à faire... J e reviendrai , car cela me concerne énormément,je pense.
Merci à toi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Re: Sortir des répétitions

Message par r'Eve Dim 24 Mai 2015 - 13:44

Merci Fleurdesel Very Happy

Alors, je comprend mieux après avoir lu ton post pourquoi je continue de bloquer
My problem is .... ta da .... je n'arrive pas à trouver ce que symbolise mes répétitions Sad (enfin, je parle de celle qui me touche le plus)
J'me dis qu'il doit encore y avoir des gros cadenas dans mon cerveau

J'vais donc vous embêter chers lecteurs/posteurs mais ... avez vous des trucs pour trouver la symbolique ?
Siouplé

PS : Shame on me ! Je n'ai pas lu le lien renvoyant au post de Paela
La réponse y est peut être Smile
r'Eve
r'Eve

Messages : 4089
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 48
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Re: Sortir des répétitions

Message par ShineFlower Lun 25 Mai 2015 - 11:34

L'intelligence la plus phénoménale ne peut résoudre a elle seule les enjeux affectifs inconscients. Le
mieux, dans le phénomène des répétitions c'est de consulter un psychanalyste en vue de faire un travail psychanalytique. Enfin, ce n'est que mon avis. Qu'en pensez-vous?
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3583
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 62
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Re: Sortir des répétitions

Message par Pieyre Lun 25 Mai 2015 - 12:25

Ce que j'en pense, c'est qu'il ne faut pas limiter les possibilités de diagnostique de ses troubles psychiques. Ce serait trop bête de perdre des années pour s'être laissé enfermer dans une interprétation hasardeuse.
La psychanalyse ne trouve plus crédit auprès d'une partie quelque peu significative du corps médical qu'en France et dans certains pays d'Amérique latine. Ce doit nous conduire à nous interroger quant à son efficacité dans nombre de pathologies, et donc plus généralement d'interprétations de nos comportements.
Ce que je crois, c'est qu'l vaut mieux commencer par s'adresser au professionnel de référence qu'est le psychiatre. Si l'on pense que c'est utile, on peut toujours se renseigner pour savoir s'il est aussi psychanalyste.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Re: Sortir des répétitions

Message par Weigela Lun 25 Mai 2015 - 18:53

@freeter

mon exam de droit étant passé, mes insomnies devraient diminuer, et mon temps passé sur ZC aussi du coup Wink
Si je te comprends bien, un des éléments importants pour toi est d'oser faire (différemment je suppose) et puis ensuite d'observer et analyser les résultats, et la fois suivante de nouveau oser en faisant encore différemment en fonction de ce que tu auras observé et analysé. C'est bien ça ?
Le manque de confiance en soi et en son intelligence de la vie, ça me rappelle mes lectures de Miller, qui écrit à plusieurs reprises que si en tant qu'enfant nous ne sommes pas confortés dans ce que nous sommes, ce que nous pensons et ce que nous faisons, nous finissons par perdre confiance en nous et en notre capacité à comprendre ce qui se passe autour de nous.
Quand tu nommes tout ce que tu as recensé comme choses te faisant du bien, je trouve ça très encourageant car être capable de se nourrir soi me paraît très important pour trouver le courage de se confronter à soi dans ses côtés sombres et à ses émotions, dont on peut avoir l'impression qu'elles vont nous submerger.

arriver à affirmer mes besoins sans toujours faire passer ceux des autres avant tout ,et c'est cela le plus dur
Ca me fait tiquer : c'est une répétition qui me concerne aussi...mais je n'y ai pas encore appliqué ma méthode, il serait temps  Laughing !
J'ai tendance à croire qu'elle est plus féminine que masculine, vu que les petites filles sont très incitées à s'occuper des autres avant d'elles-mêmes. Arg, ça me rappelle le dernier anniversaire où ma fille a été invitée : 6 garçons, 2 filles. Les garçons ont été invités à jouer au foot, et les filles ? A faire des gâteaux pour le goûter pour les garçons (y compris faire la vaisselle qui allait avec) ! Bref...
Quelque chose qui m'a néanmoins aidé sur ce point, c'est la lecture de Parents efficaces de T. Gordon, juste parce que ça m'a permis de comprendre une chose toute simple : si on ne s'occupe pas assez de soi, on finit par perdre patience et par ne plus donner aux autres ce que l'on souhaite. Si cela peut t'aider Wink

@ Pandémonium r'Eve
Je sais que je suis presque incapable de faire tout ce travail sur moi sans écrire. Je m'achète du coup un cahier avec de belles pages sur lesquelles j'aime écrire et je déroule ce qui se passe dans ma tête, prêtant attention à toutes les pensées et émotions et les décortiquant par écrit donc. Peut-être une première piste pour t'aider ?
Sinon, as-tu analysé la répétition en terme de qualités des personnes impliquées, des émotions ressenties, du type d'événement ?
Je prends un exemple perso : je jouais à la petite fille sage (ie devenir incapable d'avoir un avis perso, sourire bêtement, être bien obéissante)
Personnes impliquées : la/les personnes en face sont en situation de "domination" sur moi
les émotions ressenties : une sorte de trac ("est-ce que je fais bien la petite fille sage?")
le type d'événement : la/les personnes impliquées ont le pouvoir de me donner quelque chose qui me ferait très plaisir
Bref, c'est la cata pour un entretien d'embauche pour le boulot de mes rêves, mais si je mets les trois éléments dans le shaker, j'obtiens la petite Fleurdesel de 3 ans, qui pour avoir sa glace au parc devait être bien sage avec papa et maman. Je précise que je n'ai pas de souvenir de ces événements (je sais qu'ils existent grâce aux séances d'album photo familiales), mais c'est ce qui s'impose dans ma tête quand je pose les 3 éléments côte à côte et que je pense à mon vécu. Et si j'écoute ma petite voix intérieure, comme elle me dit oui, je valide.
Je ne me rappelle pas assez des livres d'Ingeborg Borsch si elle donne des astuces sur ce point
Eventuellement si tu veux échanger par MP plus précisément la situation j'aurais peut-être plus d'idées Smile

@ShineFlower
Eh bien... La PRI est a contrario une démarche autonome. L'auteure précise néanmoins que pour la majorité des personnes plusieurs séances initiales seront nécessaires pour repérer les répétitions par exemple, en quoi elles ne sont pas "normales", et pour soutenir la personne pour ce qu'elle appelle les phases de régression, mais une fois que l'individu a acquis un certain recul sur lui et de l'auto-empathie, il peut continuer à évoluer seul, en faisant appel à un professionnel éventuellement lorsqu'il bloque.
Ca correspond à mon vécu. J'ai rencontré 4 psy dans ma vie. J'ai évolué avec 1 seule. Et la fois où j'ai le plus radicalement évolué dans ma vie, c'est seule...enfin, en bibliothérapie Smile Cependant je conçois tout à fait que ça ne corresponde pas à tout le monde.
Weigela
Weigela

Messages : 999
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Re: Sortir des répétitions

Message par Invité Mar 26 Mai 2015 - 0:18

Bonjour à vous Smile

fleurdesel a écrit:Par répétition, j'entends deux choses imbriquées l'une dans l'autre :
-le phénomène de répétition symbolique à l'âge adulte de ce que nous avons vécu, le plus souvent enfant
-la répétition du même type d'événement, du même type de rencontre, de même type de schéma comportemental etc qu'on ne souhaite pas vraiment, et qui en fait s'inscrivent dans la première
Pour moi, qui dit répétition dit choix, généralement suite à un cycle. Grosso modo, j'évolue entre chaque cycle. Je change éventuellement mes perspectives en fonction des évènements passés.

Je te rejoins sur certaines problématiques, perso par exemple l'attachement ou la tolérance de certains actes, où je me suis rendu compte qu'elles faisaient écho à des évènements passés. Mais pas toutes. Je dirai que plus le temps passe, plus je détricote le passé. Auquel s'ajoute le présent.

Après, plus que les répétitions, ce sont les émotions "négatives" auxquelles je porte attention. Afin de dénouer un éventuel problème et, plus simplement, pour bien vivre le présent.

fleurdesel a écrit:Bref, ma petite recette :
Merci Smile

fleurdesel a écrit:Et vous, comment faites-vous pour sortir de vos répétitions ? Quelles sont les difficultés que vous avez repérées et les astuces que vous avez identifiées ?
J'ai l'impression que ma manière de faire ressemble à la tienne.

fleurdesel a écrit:- repérer les répétitions
Sur des émotions négatives au présent, j'ai tendance à ressasser. Plutôt simple à identifier, je ne me sens pas bien dans mes baskets. En fin de cycle long, c'est plus sioux. Généralement, je suis trop peu centré sur moi, et c'est quand je ressens cela que je peux comprendre la situation, et l'émotion.

fleurdesel a écrit:- trouver quel "événement" ces répétitions symbolisent
En général, j'arrive à trouver un mot qui décrit ce que je ressens. J'examine mon passé afin de trouver quel évènement aurait pu me marquer quant à ce mot.

fleurdesel a écrit:- retrouver les émotions que nous n'avons pas pu nous autoriser à vivre alors, souvent des émotions négatives, parfois très violentes
Plus que l'émotion, je tente de comprendre la situation d'alors. Ce n'est pas forcément très violent.

fleurdesel a écrit:- accepter que ce que nous aurions voulu qui soit n'a pas été, ce qui va susciter des émotions
Généralement, ce point ancien résonne avec l'actuel. J'ai donc deux choses à gérer en même temps.

fleurdesel a écrit:- exprimer les émotions des points 3 et 4 (chacun son truc, pour la tristesse, facile, une bonne boîte de mouchoirs, mais pour la colère, ca peut être taper des oreillers, enfourcher un vélo et pédaler jusqu'à plus force etc)
Je laisse toujours sortir mes émotions. Parce forcément envers un autre, seul aussi parfois.

fleurdesel a écrit:J'ai pu remarquer qu'en général pour vraiment me débarrasser de quelque chose, je devais y revenir 3 fois, et que c'était cohérent avec ce qu'on appelle les état du moi en analyse transactionnelle.
Je n'ai pas cette sensation perso.

fleurdesel a écrit:arriver à affirmer mes besoins sans toujours faire passer ceux des autres avant tout ,et c'est cela le plus dur
(...)
J'ai tendance à croire qu'elle est plus féminine que masculine
Je le verrai plus dans ce cas là comme un conditionnement familial. Perso, bien qu'homme, j'ai du lutter pour obtenir cela. Et, je dois encore lutter dans certaines sphères où le pli est pris.

ShineFlower a écrit:L'intelligence la plus phénoménale ne peut résoudre a elle seule les enjeux affectifs inconscients.
Beaucoup "d'enjeux affectifs inconscients" correspondent à des nœuds, et sont souvent codifiés. La répétition par cycle n'est que la tentative de résolution de ces nœuds affectifs : lien . C'est pourquoi les psy sont en partie capable de soulager leurs patients.

J'aurai tendance à croire que passer par un psy n'est pas obligatoire. En période dure, c'est d'abord et avant tout une question de soutien, donc de confiance. En soi, en l'autre ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Re: Sortir des répétitions

Message par Weigela Mar 16 Juin 2015 - 22:46

Merci de ta participation, c'est intéressant les ressemblances et les différences.

Pour les émotions, c'est seule aussi de mon côté. En général, si je suis avec quelqu'un, je me focalise sur la personne et non sur moi...ou alors la personne ramène à elle...bref, c'est plus efficace seule.

J'ai repris aujourd'hui seulement car je voulais lire la page de redpsy (très bon site) si elle me permettait de mieux comprendre ta notion de cycle. Malheureusement Embarassed Peux-tu préciser ce que c'est pour toi ? Je ne ressens ni ne perçois de cycle de mon côté, donc je suis curieuse.
Weigela
Weigela

Messages : 999
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Re: Sortir des répétitions

Message par Invité Mer 17 Juin 2015 - 13:12

fleurdesel a écrit:Merci de ta participation, c'est intéressant les ressemblances et les différences.
Smile . Pas mieux Smile

fleurdesel a écrit:Pour les émotions, c'est seule aussi de mon côté. En général, si je suis avec quelqu'un, je me focalise sur la personne et non sur moi...ou alors la personne ramène à elle...bref, c'est plus efficace seule.
Perso, je m'en rends compte lorsque je me pose trop la question "mais pourquoi fait il/elle ça ?" au lieu de me poser la question "Mais pourquoi est-ce que je fais cela ?". Signe d'un déséquilibre vers l'autre.

fleurdesel a écrit:J'ai repris aujourd'hui seulement car je voulais lire la page de redpsy (très bon site) si elle me permettait de mieux comprendre ta notion de cycle. Malheureusement Embarassed Peux-tu préciser ce que c'est pour toi ? Je ne ressens ni ne perçois de cycle de mon côté, donc je suis curieuse.
J'essaye de ne pas refaire deux fois la même erreur. Donc avant de faire un choix, je soupèse le maximum d'options en me projetant dans le futur. Je suis faillible. Certaines fois, j'arrive à refaire la même erreur, tout en étant passé par des chemins/expériences différents. Je vois là cette notion de cycles. Refaire l'erreur (le nœud) tant qu'elle n'a pas été comprise et bien intégrée (dénoué).

En termes psy, on appelle cela le syndrome de répétition : lien et lien. Cela peut être parfois lié à la mémoire traumatique : lien

Peut-être as-tu géré les nœuds avec la PRI sans le savoir ? Auquel cas c'est cool ! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Re: Sortir des répétitions

Message par mmashoro Lun 22 Juin 2015 - 9:59

Salut.

fleurdesel a écrit:Plus précisément c'est la lecture d'Alice Miller qui m'a fait comprendre avec les tripes la répétition symboliques des "événements" douloureux
C'est quel bouquin d'Alice Miller qui parle de ça ?

fleurdesel a écrit:J'ai pu remarquer qu'en général pour vraiment me débarrasser de quelque chose, je devais y revenir 3 fois
Tu dois refaire les 4 étapes sus-mentionnées 3 fois c'est ça ?

Pieyre a écrit:Ce que je crois, c'est qu'l vaut mieux commencer par s'adresser au professionnel de référence qu'est le psychiatre. Si l'on pense que c'est utile, on peut toujours se renseigner pour savoir s'il est aussi psychanalyste.
Pour qu'il nous prescrive des cachetons ? (je te demande ça sans agressivité envers toi)

mmashoro

Messages : 355
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 30
Localisation : Vannes (Morbihan)

Revenir en haut Aller en bas

Sortir des répétitions Empty Re: Sortir des répétitions

Message par Weigela Mer 24 Juin 2015 - 2:17

J'ai lu plusieurs de ces ouvrages et on retrouve cette idée dans plusieurs au moins. Tu aimerais lire un de ses livres ou tu ne perçois pas cet aspect dans tes lectures de Miller ? Autre ?

Oui, c'est ça sur les étapes.

Weigela
Weigela

Messages : 999
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum