Petit essai de science-fiction

Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Lun 27 Avr 2015 - 21:48

.


Dernière édition par Renjin le Jeu 18 Fév 2016 - 21:01, édité 28 fois

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Lun 27 Avr 2015 - 21:49

.


Dernière édition par Renjin le Jeu 18 Fév 2016 - 21:01, édité 1 fois

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Mar 28 Avr 2015 - 11:21

J'ai pu avoir quelques retours au sujet de ce récit aussi je voudrais éclaircir certains points. Je n'attend rien de la part du lecteur, je définis l'oeuvre comme étant une fiction mais j'y joins une partie de mon histoire et de ma vision.

J'aimerais que chacun y conçoive sa propre réalité, que chacun interprète à sa façon, avec autant de croyance dans ce récit qu'il s'autorise à y croire individuellement, chacun ayant une perception du rationnel et du réel qui lui est propre.

Je n'attend pas non plus de retours, je n'attend rien de vous, j'avais juste pensé à véhiculer une idée au travers d'un texte et je pense que TOUT le monde peut la capter, à sa façon, d'une manière qui nous touche tous et nous invite à nous poser des questions sur un chemin d'intellect et de foi, emprunt de bienveillance.

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Mar 28 Avr 2015 - 11:48

Je ne suis par ailleurs pas surpris d'une réponse de ta part John Doe, j'ai parlé avec John Doe2 également en jeu hier et par ailleurs, depuis que je te connais, avec le peu d'éléments sur toi que je connais, j'ai senti chez toi une certaine difficulté dans ton interprétation de ce que tu es humainement, à t'intégrer parmi les autres. Tu as sans doute conscience de ta vision, conscience de ta capacité à émanciper ton esprit de tout aspect rationnel.

Nous sommes tous capables de cela, ce qui différencie la nature de notre vision, est notre interprétation de la Vie au travers de nos yeux et de nos expériences en tant qu'Être humain.
Nous avons tous des capacités dans notre individualité d'Homme, qui sont différentes, des milliards de points différents existent et nous définissent telles les cellules qui constituent notre corps physique et spirituel.

Même si nous ne sommes pas tous capables des mêmes choses, sur un plan ou sur un autre (la notion de plan est libre ici à l'interprétation) nous devons nous accepter davantage les uns les autres, nous devons avoir conscience de nos capacités individuelles sans chercher à les valoriser au yeux des autres en voulant exister plus fort ou pour un plus grand nombre. Mais nous devrions davantage partager notre vision entre nous, davantage apprendre les uns des autres sur le plan du coeur et de l'esprit. Car chacun est unique, l'ordinaire n'existe pas, chaque sentiment qui compose chaque parcelle de l'Âme de chacun, chaque pensée qui frôle l'Esprit de chacun, pourrait apporter une expérience favorable à votre voisin sans que vous ne le soupçonniez. Nous ne vivons plus d'échanges, nous ne vivons plus d'ouverture d'esprit, nous impactons la liberté des autres en répandant la nôtre outre mesure, nous perdons de vue la conception du respect et de l'amour de notre prochain.

Mais peu importe à quel point nous sommes dans le faux, nous sommes près de 7 milliards d'êtres vivants tout aussi complexes et capables d'actes sur le plan du réel et de la pensée, tous si différents et imprévisibles. On ne peut prétendre tous s'entendre, tant nos différences sont composées d'opposés. Mais on peut tous vivre mentalement une histoire à travers une interprétation qui nous est propre et tous en tirer une expérience bénéfique. C'était le but que je m'étais fixé et je ne saurais combien vous encourager à partager vos pensées entre vous, peu importe le sujet ou la teneur, tant que vous saurez laisser une place dans l'esprit de votre interlocuteur, pour une interprétation qui lui est propre et différente de la vôtre.

(message issu d'une réponse de ma part sur un autre forum, j'ai édité les noms par souci de confidentialité)


Dernière édition par towto le Mer 29 Avr 2015 - 0:04, édité 3 fois

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Mar 28 Avr 2015 - 12:01

je ne suis pas un Saint Homme, j'ai des vices, j'aime la luxure, le plaisir du sexe, je commet des pêchés tous les jours dans mes émotions et mes envies, j'accorde de l'importance à mon individualité face à celle des autres, je commet donc aussi l'erreur de "juger", j'éprouve des sentiments égoïstes et centrés sur ma personne, bref... je suis humain. Mais ce qui est sûr c'est que j'ai dans mon coeur la bienveillance et la volonté de transmettre à mon prochain quelque chose de bon et que j'ai une certaine capacité à faire résonner les mots avec un sens juste.

C'est tout ce que je vous demande de considérer si vous vous intéressez à moi, j'aimerais surtout que vous vous intéressiez à vous-même, je ne veux pas influencer votre pensée, je veux partager la mienne et suis tout ouï envers ceux qui voudront partager la leur.

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Mar 28 Avr 2015 - 13:30

je pense que nous sommes tous égaux en tant qu'humains, mais que c'est notre individualité sur le plan génétique, sur le plan de ce que nos expériences respectives font de nous-mêmes, sur le plan de la difficulté à survivre à la vie devant la souffrance, sur le plan des épreuves qui sont mises sur notre chemin, sur le plan de notre propension à croire, sur le plan de la personnalité de notre âme, sur le plan de nos choix parmi les milliards qui nous sont confiés au cours de notre vie, que c'est là, que se trouvent nos différences. Il n'y a pas d'homme meilleur que d'autres, il y en a qui dans l'infinité des caractéristiques qui nous définissent, au travers de tous ces plans énoncés, sont capables d'apporter à leur prochain davantage. Je ne dis pas que je suis une représentation d'un de ces êtres, je dis que j'arrive à m'imprégner de cette vision et à prendre conscience de la réalité sous cet angle, qui ne peut être, encore une fois, au travers de l'infinité des manières dont on peut réagir à cette vision, être un point de vue universel et juste.

Je pense cependant que cette vision est intéressante à expérimenter si on veut bien s'en donner la peine, qu'elle est imprégnée d'une idée d'amour et d'égalité entre nous les Hommes et quelle ne peut pas faire de mal à qui que ce soit, quelles que soient nos religions ou nos caractéristiques d'être humain, nos différences d'âme.

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Vincenz' le Mar 28 Avr 2015 - 14:17

Si j'ose me permettre... où est la "science" dans ton récit ? Ça ressemble plus à de la fiction voir à du fantastique qu'à de la science-fiction...
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Mar 28 Avr 2015 - 14:20

On pourrait alors soumettre l'hypothèse suivante : et si nous avions tous la même âme, une simple âme de Vie, comme celle d'un moineau ou celle d'une plante, mais que notre incarnation sur le plan physique a une forme humaine.

Que certains des composants de la vie que nous n'avons pas encore découverts au travers de la science, permettent une communication de choses plus ou moins puissantes, au travers de nos entités humaines, comme au travers de toute entité vivante.

Je parle bien sûr à nouveau de ce qu'est le Divin, de ce qui compose tout ce qui est merveilleux et s'il y a bien une chose qui soit merveilleuse au point de s'en remettre au terme "divin" pour la qualifier, c'est bien la Vie.

Cette "capacité" qu'on donne à des âmes d'exister, sur un plan terrestre, où nous, êtres humains sommes dotés d'instruments capables de la contempler, de l'incarner à travers nos êtres, cette capacité est un don du Divin. Nous avons nos cinq sens pour la mesurer, l'identifier, la palper, la caresser chaque jour. On ne se contente que d'aller acheter ses clopes et sa bouffe, se rendre au boulot en voiture, rigoler avec des amis au cours d'une soirée, partir en voyage, vivre une routine en tant que pion dans notre société... et même aller faire caca quand on a en a le besoin. Mais chaque seconde de notre existence, interprétée au travers de nos cinq sens et de notre intelligence d'être humain, même cette image grotesque et perturbante de ce que nous faisons aux toilettes, tout fait partie de notre chance d'exister. Tout ce que nous expérimentons de notre vivant est dû à la chance qu'ont nos âmes, d'être incarnées sur ce plan et cette capacité dont nous avons la chance de bénéficier.

Alors même si nos vies doivent être ce qu'elles sont... dans la société actuelle, même si nous n'avons pas vraiment le choix, pour rester intègre et se conserver une image de "normal" pour être bien parmi nos semblables; nous devrions tous envisager d'autres possibilités de voir, d'autres voies de compréhension et nous devrions surtout, chercher à donner le meilleur de nous mêmes, quelles que soient nos vies, nous avons tous le droit et nous avons tous besoin d'exister. Notre raison d'être ici, si il y en a une (selon moi c'est juste un cadeau), à tous sont peut-être différentes, mais qui serions-nous pour juger de leur importance, la recherche de la comparaison avec celle du voisin n'est qu'une expression d'un mauvais sentiment, l'orgueil. Selon moi, nous sommes tous égaux, le racisme étant la plus grosse erreur dans la pensée, qu'on puisse faire commettre en tant qu'être humain, mais pas la seule. On ne devrait pas se concentrer sur notre importance au travers des yeux des autres via la société, ou au travers de nos propres yeux sur notre individualité unique. On ne devrait pas donner de valeur à l'être humain, ce n'est qu'un réceptacle, ce n'est que le Graal, une machine biologique conçue par le divin, et/ou par l'Evolution la capacité de vivre et d'incarner un Être sur cette Terre, la capacité de contenir l'Âme de notre unité et la capacité d'exister.

( Et ils cherchent toujours une coupe en or ? Wink )


Dernière édition par Renjin le Jeu 18 Fév 2016 - 21:08, édité 1 fois

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Mar 28 Avr 2015 - 14:25

C'est aussi ce que je pense John Doe3 (autre forum, j'ai lancé le fil ailleurs également), je sais que je me frotterais à des humains sceptiques, d'autres juste beaucoup moins proches de quelque type de croyance que ce soit, je sais que rien n'est universel dans ma vision et qu'elle ne peut être juste pour tous, j'ai avancé ça plusieurs fois et j'ai averti que mon seul but était le souhait d'être lu, par ceux qui s'y intéresseront, peu importe ce qui en découlera dans votre esprit. Une lecture d'une fiction ? une interprétation ? des idées à prendre et intégrer dans votre propre croyance ? ou juste le simple fait de vivre quelque chose dans votre imagination pendant quelques instants. Peu importe, ce n'est pas pour vous que je le fais c'est pour moi, c'est pour satisfaire mon besoin de communiquer ma vision, ici ou ailleurs, il n'y a pas de personnes dotées de plus de capacités que d'autres pour interpréter une information cérébralement, on a tous une façon de le faire, à notre portée d'êtres uniques.

L'interprétation du mot science-fiction, dans mon récit, c'est de laisser une place à l'imaginaire, de croire et de voir au travers cette histoire et cette vision, sans être forcé de considérer tout comme vrai, juste ou réel. A vous de mettre vos limites dans vos croyances des détails que je décortique. Si vous trouvez que l'emploi du terme "science-fiction" est inadapté, faites preuve d'indulgence quant à ma culture générale, malgré le choix de mes mots un peu hors du commun, certains sont sans doute mal employés car je n'ai que très peu lu dans ma vie et ne me suis intéressé que très peu à la connaissance.

Vous l'avez déjà fait en me lisant.

Vous avez accepté ou non certains faits et croyances, car elles sont comme, ou trop éloignées des vôtres. Et selon le milliard d'information qui constitue ce qu'est ma pensée aujourd'hui, aussi bien que ce qui constitue la vôtre, nous ne pouvons tous avoir un milliard d'accords sur notre façon d'interpréter les choses.


Dernière édition par towto le Mar 28 Avr 2015 - 14:37, édité 1 fois

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Vincenz' le Mar 28 Avr 2015 - 14:36

C'est pas tant une histoire d'interprétation qu'une histoire de conventions, science-fiction sans science pourquoi appeler ça science-fiction et pas simplement fiction ?
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 9348
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 26
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Mar 28 Avr 2015 - 14:38

.


Dernière édition par Renjin le Jeu 18 Fév 2016 - 21:10, édité 1 fois

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Mer 29 Avr 2015 - 0:58

Je quitte complètement l'état d'esprit du récit et j'arrêterais d'écrire le temps de décider de plusieurs choses.

Je voudrais développer cependant, toujours au travers de cette même vision un point précis, pour vous amener à une prise de conscience imagée intéressante.

"Prenez conscience de la vastitude du monde et du Temps un instant. Nous avons un cerveau constitué d'un nombre de connexions incroyables, nous avons la capacité de modifier chaque future seconde de notre vie sous le simple coup d'une spontanéité guidée par quelque chose que nous ne pouvons définir. Un simple ressenti par rapport à une situation et nous avons un choix pour les dix prochaines secondes de notre vie avec un nombre de Chemins possibles illimité. Maintenant quittez de votre esprit la conception de dix prochaines secondes, mais calculez avec cet état d'esprit avec les dix prochaines années. Appliquez cette équation avec le nombre de citoyens de cette Terre, reproduisez ce schéma sur les cent générations futures, vous aurez une vision de mon aperçu de ce qu'est notre Vie. "


Imaginons, individuellement cette histoire, visualisez que "moi" et "je" c'est vous, que John Doe et Joe Dohn sont donc vous même et ce qui pourrait être votre ami, Jean, Marc, Paul, n'importe qui que vous connaissez et avec qui vous pourriez jouer la scène.

Je suis John Doe, c'est dimanche, j'ai rien à faire, je suis tranquille. Je mate la télé, je glande sur le net. Un ami dans le même ennui me contacte par téléphone, c'est Joe Dohn. On se retrouve soit chez lui soit chez moi, selon nos habitudes ou notre envie, pour boire un café et jouer à la console ensemble, ou papoter, on prévoit rien, juste un café théorique et passer un moment ensemble. On se retrouve donc dans la pièce à vivre, du décors qui nous est le plus facile à planter. On se fait le café. Le sujet de la discussion dès qu'on a finit les "alors ça va toi ?" "ouais tranquille, la semaine dernière blabla" devient :

_ Le travail
_ Les relations
_ Nos passions respectives
_ trop ciblées pour être pertinentes (mode, société etc...)

J'aurais pu choisir n'importe laquelle, mais prenons un sujet tout simple, que tout le monde pourra s'imager ici, cela dit vous pouvez le remplacer par n'importe quoi, c'est justement un peu le but de l'expérience.

Moi : "J'ai pas trop la forme en ce moment... ça me ferait du bien de partir en voyage et de voir un peu de nouveaux horizons... du coup je geek, je joue à des jeux... d'ailleurs c'est sympa en fait je fais des rencontres et tout mine de rien. On est en vocal avec les gens la plupart du temps, bon y'a des cons partout, je m'entend pas avec tout le monde mais grosso-modo, c'est toujours une bonne expérience ces échanges entre être humains, si tu vois ce que je veux dire, haha !"

Et c'est là que je révèle l'image :

Joe :
_ Ah ouais ? j'ai trop envie de partir en voyage aussi
_ Ouais je connais le truc avec les rencontres sur le net, ça vaut pas les vraies rencontres.
_ Ouais c'est toujours bien d'avoir des échanges
_ C'est vrai qu'en vocal tu es comme avec les gens, par écrit je trouve ça différent mais à l'oral, y'a pas de ctrl+Z possible.
_ Ouais y'a des cons partout, mais au moins si t'en as un en face de toi tu peux lui foutre ton poing dans la gueule, lol.
_ Tu veux un autre café ?
_ Moi j'aime pas le virtuel, j'ai même pas de télé, je lis beaucoup, au moins j'étudie la sagesse de ceux qui ont marqué les esprits.
_ Je rencontre déjà assez de cons comme ça pour avoir envie de me confronter à eux en plus contre ma volonté sur le web !
_ Ah ouais ? tu joues à quel jeu ? moi je joue à ...
_ Moi à part les p'tits jeux dans le métro où j'affiche une fois sur 100 les highscore sur facebook...
_ Moi je fais que des jeux sur facebook
_ S'toi l'con, lol.
_ Moi je pense que je vaux mieux que toi, au moins je fais des rencontres, j'suis ton ami franchement écoute moi, fais pareil.
_ Attention ! une météorite arrive pour nous écraser ! *se jette seul pour éviter la météorite sans se soucier de moi*
_ *se jette seul pour éviter la météorite sans se soucier de moi*
_ *meurt sous une météorite sans que je ne sois affecté*
_ *nous mourrons tous les deux sous une météorite sans avoir vu quoi que ce soit venir*
_ * y'a pas de météorite en vrai, c'est la foudre mais c'est pareil*
_ *ou alors c'est un amas de fiente de pigeon sur votre toit qui vous fait tout vous écrouler sur la gueule à cause d'une tuile qui casse, d'une laine de verre trop vieille et d'un bois rongé par les termites*
_ *ou alors y'a rien du tout, s'allume une clope* T'en veux une ?
_ Tu veux fumer un joint ? ça va te détendre !
_ Lol prends un verre vieux, t'as l'air d'en avoir besoin !
_ On s'fait un Mario Kart ? au moins on va jouer ensemble à côté avec tout le café qu'on veut !
_ Ouais je vois, c'est vrai qu'on a pas assez d'échanges entre êtres humains, ben vient on se voit plus souvent !
_ T'as pas trop la forme ? qu'est ce qu'il t'arrives?


Voyez, c'est facile de démontrer toute l'infinité de réponses qu'un seul et même être puisse donner en fonction de ses caractéristiques, du scénario, de l'humeur, de son état de sommeil, de son impression de bien-être personnelle du moment, du stress, de son envie d'aider, de son souci de l'autre, de sa personnalité et de la valeur qu'il accorde à toute chose.

Voyons aussi que cette réponse, ne considère qu'un espace temps de 5 secondes. Aucune réponse de plus d'une ligne, il y aurait pourtant de quoi tisser de très longues d'une teneur infinie au travers de tous les dialectes et des sens qui apparaissent à travers les mots. Je prend une seule illustration complètement au hasard pour mettre un doigt sur cette évidence :

_ "Ouais j'ai pas trop la forme non plus en ce moment, c'est p'tet le temps ? Je joue pas trop à des jeux même si j'aime bien les relations de tout type... tiens tu veux un sucre ? et ça te dérange si je fume ? ... héhé ouais je vois t'as l'habitude quoi.. Nan moi mon truc c'est de sortir 2-3 fois par semaine, je sais pas j'ai juste pas trop envie de rester chez moi... ouais chacun sa méthode héhé !"

Bref, on peut tisser, on peut prendre plus ou moins de temps, mais tout ce qui est issu de ce simple échange entre deux êtres, peut être composé d'un nombre infini de matières, qui sont définies par notre interprétation d'humain, de celle de notre interlocuteur et de beaucoup d'autres choses comme énoncées précédemment.

Appliquons encore une fois un recul aussi profond que possible, pour mettre sous forme "quasi-mathématique" dans notre esprit, quelque chose qu'on essaye de mesurer. Imaginons l'impact qu'aura eu la réponse sur notre être, la réponse de Joe. La teneur choisie et la profondeur de la résonance sur l'être individuel laisse aussi part à un nombre infini de possibilités, nos sentiments étant tous propres à nos êtres, sentiments emprunts de notre individualité humaine, de nos caractéristiques et personnalité.

On prend conscience de l'impact d'une telle réponse sur nous... Ok... bon c'est petit comme impact quand même. Imaginez alors l'impact d'une nouvelle plus importante, quelque chose qui change votre destin sur les 3 prochains jours. Vous avez été appelé par quelqu'un qui a besoin de vous, vous avez besoin de partir et on vous héberge, vous avez un déplacement prévu, peu importe, transformez-le à votre sauce. Donc ok... on rétacatapicatule :
_ On maîtrise l'image de la résonance qu'une nouvelle peut avoir sur nous, cette capacité qu'elle a a modifier plus ou moins notre destin sur X temps.
_ On maîtrise l'interprétation des différents sentiments qu'on peut avoir à cette nouvelle car notre interprétation d'humain est différente pour tous, même un peu.

On va appliquer maintenant, la notion du temps, le rapport de ce que cette réponse, cette nouvelle aura pris en temps dans notre vie, 5 secondes, 3 jours, dans le cas du déplacement, même si la nouvelle aurait pu être énoncée en quelques minutes ou secondes (boulot, urgence famille...)

Et on va multiplier ça sur toute notre vie. Résumer notre vie à une suite d'échanges, car, c'est un peu vrai de dire que notre vie, c'est notre conception que l'on a de nous-même et la trace qu'on laisse, les impacts qu'on cause, les sentiments qu'on provoque chez les autres.

Rerétacapitacapitulons :
_ On maîtrise l'image de la résonance qu'une nouvelle peut avoir sur nous, cette capacité qu'elle a à modifier plus ou moins notre destin sur X temps.
_ On maîtrise l'interprétation des différents sentiments qu'on peut avoir face à cette nouvelle car notre interprétation d'humain est différente pour tous, même un peu.
_ On maîtrise la notion du temps, on prend conscience de ces 5 secondes, pour tout ce qui vit pendant ces 5 secondes.
_ On augmente l'exponentiel facteur temps à toute une vie d'être humain, mettons 80 années.
_ On considère tous les échanges que nous avons eu, celui qu'on est devenu dans notre tête et notre coeur, on considère toutes les interactions, les impacts qu'on a eu, tout ce qu'on a laissé aux autres comme expériences partagées.
_ On ajoute encore à tout ça, notre multitude. La multitude d'êtres humains qui sont devenus ceux qu'ils sont devenus, en laissant les traces et impacts qu'ils ont laissé.
_ Et juste pour finir, pour ajouter ma vision à cette mise en évidence de la vastitude de l'Univers de la Vie. Ajoutons aux être humains, qui ont été, qui sont et qui seront pendant les milliers d'années durant lesquelles ils continueront (peut-être) d'exister, ajoutons leur toute forme de Vie.

( Même si nous pouvons donner la vie et la mort, que nous sommes l'espèce dominante sur le plan de l'évolution intellectuelle et... physique? nous ne régissons pas toute Vie. La Nature en gère la plus grande partie, les fourmis sont plus nombreuses que les êtres humains, ou encore les bactéries, les pigeons ou... bref on considère l'influence qu'un crapaud peut avoir sur une libellule, si elle se fait avoir ou non, l'expérience que ça aura été pour ces deux formes de vies, ou qu'un coup de vent peut avoir sur la reproduction de fleurs dans les champs... )

Relisons, ensemble ces derniers critères de sélection par ma mise en liste. Relisons encore, encore, assimilons tout. Visualisez que vous êtes au dessus de la Planète ou au dessus de l'Univers si vous pouvez vous l'imager, que vous voyez Tout, Le Grand Tout de l'Existence sur le Plan Physique. Tout ce que la Vie laisse comme trace, entre nous et juste pour Elle.

Tout, actuellement, maintenant, dans le passé, jusqu'au premier grain de poussière qui à rencontré le second, avant de s'y attacher, imprégné de Divin ou non, pour avec les prochains arrivants, finirent par former la première planète. Tout à l'origine, le tout premier moment, jusqu'au tout dernier, si il y en aura un. Soyez à la foi à la racine de l'Infiniment Grand et de l'Infiniment petit. Vous êtes au dessus de tout et contemplez cette vastitude d'existence infinie, que l'esprit humain ne peut normalement pas constater. C'est généralement au delà de notre capacité à penser, à concevoir, mais essayons ensemble de mesurer l'Infini.

Gardons cette image, gardons cette chose que nous avons mesuré au travers des impressions proposées et de l'ouverture d'esprit amenée par cette expérience. Comparons nous à toute cette immensité, nous petit amas de chair et de vie éphémère, citoyen de passage sur le plan physique. Juste là quelques instants au final, pour assimiler et disparaître sur la grande échelle du Temps. Conservons cette image un peu en nous.

Plus personne n'est objectif aujourd'hui, on ne l'est qu'à de rares moments, mais la prise de conscience de notre insignifiance, est la racine de ce qui permet de prendre conscience dans notre esprit, ce qu'est la toute première forme de sagesse. Accepter qu'on est rien.

Après cette lourde image, sondez-vous, qu'aurez vous laissé comme trace aujourd'hui dans notre Monde, cette Terre. Qui aurez vous été, que deviendrez-vous ? êtes-vous bons ? avez-vous des regrets ? auriez-vous préféré agir différemment à certains moments de votre vie ? Pensez-vous qu'il est trop tard pour changer ? je ne parle pas de rédemption, juste d'essayer de commencer à faire des meilleurs choix, pour vous-mêmes, pour celui que vous serez auprès des autres, pour toutes ces petites traces insignifiantes que vous laisserez dans leurs vies insignifiantes. N'oubliez jamais qu'auprès des autres, vous êtes responsable d'une petite part de ce qu'ils seront demain, dans leur mode de pensée. Un gars t'as marché sur le pied et s'est pas excusé ? si ça se reproduit, tu te laisseras pas faire, t'aurais voulu au moins lui dire "Hey !".

Essayez juste, en guise de sens moral à suivre, de ne causer que le moins de tort possible à l'autre. Acceptez de vous remettre en question, acceptez vos regrets, confessez-vous face à vous-mêmes. Devenez quelqu'un de meilleur en apprenant à reconnaître vos erreurs, à chercher à ne pas les reproduire, à apprendre à votre prochain sans orgueil, subtilement, comment réagir en lui montrant une belle façon de le faire. Cela vous fera du bien à vous même et du bien aux autres en leur témoignant une part de sagesse, qui les impactera très très légèrement, mais sur une plus grande échelle d'acteurs, avec une plus grande échelle de temps, nous sommes capables de jouer un rôle dans la façon dont les choses évoluent sur notre planète, tous à une échelle différente mais réelle. Et votre enfant, à son tour dans le métro, à votre âge, à votre place, à la rencontre de celui qui pourrait lui marcher sur le pied sans s'excuser, n'aura peut-être plus à vivre cette expérience comme vous l'avez vécue. Plus d'expérience de colère, de regret, de frustration, de douleur même si ces sentiments furent infimes. Votre enfant et l'individu qui lui causeraient cette expérience pourraient ne jamais entrer en interaction, si l'un et l'autre firent plus attention par souci de ne pas gêner et interagir contre sa volonté et celle de son voisin.

Vous êtes maintenant capables et invités à tirer une conclusion. De fil en aiguille, je vous ai amené à voir, au travers de rôles et d'idées imagées, comment :
_ On pourrait imaginer concevoir l'Infini,
_ Comment se concevoir, face à l'Infini
_ Comment on pourrait penser, sur ce que l'on est et sur ce que l'on pourrait faire en cherchant le meilleur de nous-mêmes au travers nos propres yeux et au travers des autres.
_ Comment on aurait la possibilité utopique d'interagir avec le futur

Je ne m'attend pas à avoir une quelconque influence sur qui que ce soit, mais chaque écrivain de chaque texte fait passer un message, les endroits où l'on lit les autres sont parfois inattendus, mais considérant l'infini, p'tet que demain j'vais croiser le Moïse2015 sur le t'chat, qui sait ?
Alors pourquoi ne pourrais-je pas essayer en tant qu'écrivain d'un texte d'amener une idée, comme tous les autres ? Smile

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Mer 29 Avr 2015 - 2:50

Si on doit considérer la façon d'interpréter un texte tel que celui-ci, pour protéger d'éventuels esprits faibles, ou de gens qui liraient de travers, ou à moitié... ceux qui en tireront une expérience incomplète ou erronée... bref, en considérant la réaction de chacun, cette expérience ne doit être prise dans un contexte de demande de changement radical, juste une ouverture d'esprit vers un mode de pensée où on s'appliquerait davantage, à petite échelle, sans grand investissement moral, à changer un peu, pour un mieux.

C'est ça et uniquement ça, qu'on peut appeler la morale de cette expérience, celle que moi, j'ai cherché à dégager.

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Ven 1 Mai 2015 - 4:05

.


Dernière édition par Renjin le Jeu 18 Fév 2016 - 21:12, édité 3 fois

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Petit essai de science-fiction Empty Re: Petit essai de science-fiction

Message par Renjin le Ven 1 Mai 2015 - 4:09

.

Renjin

Messages : 35
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum