Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Diatribe Jeu 5 Mar 2015 - 21:51

Coucou à tous! Very Happy

Au long de ma -pour l'instant courte- vie, je n'ai jamais su véritablement apprécier l'Art contemporain. Au début, je me disais par flemme cérébrale: "c'est vide", "l'artiste ne s'est pas foulé!", etc. Je n'éprouve aucune émotion face à une oeuvre contemporaine (ou si peu, ou pour des exceptions comme Dali  I love you ), alors que les tableaux de Cabanel m'émeuvent tellement que je pourrais rester des heures à les contempler, parfois les yeux remplis de larmes. Je me disais que tout cela n'était pas de l'art et j'évitais tout simplement de croiser son chemin, faisant mes propres dessins à ma sauce et regardant ce qui me plaisait.
A l'école, j'ai eu la chance de tomber majoritairement sur des profs qui privilégiaient l'Art "Classique" au Contemporain, donc j'avais de bonnes notes, j'étais satisfaite des devoirs, et pour ceux désireux de Contemporain, je les "envoyais chier", d'une certaine façon, refusant de bosser (ma moyenne en A-P passait donc d'une année à une autre de 20 à quasiment 5/20).

Seulement, je suis depuis un an mes cours par correspondance; je suis en première Littéraire, option Arts-Plastiques et motivée à bosser. Au début, je m'étais esclaffée: "Je vais pouvoir en profiter pour faire remonter ma moyenne générale avec l'A-P, comme d'hab'!". Problème: Tout le programme est sur... L'Art Contemporain! Au début, je me suis dis (rebelle mode:) "Hors de question que j'adhère à cela, je ferais ce que j'ai envie, pis c'est tout!". Puis je me suis dis que ce serait dommage de gâcher mon année pour ça (tout de même un peu raisonnable!).
Alors j'ai ouvert les livres. Naturellement, je n'ai rien compris. J'ai compris ce qui était dit, mais pas pourquoi. Pourquoi c'est une oeuvre? Sur le papier, on te dit "c'est une oeuvre parce que l'artiste a fait bla bla bla...", mais je ne vois pas l'art/l'inventivité/l'ingéniosité là-dedans, je trouve cela très médiocre même (c'est un avis personnel, bien sur). Du coup, mes cours m'ennuyais tellement que j'ai laissée tomber le cours pour me concentrer sur les devoirs pratiques (je ne parle même pas des devoirs théoriques, parce qu'analyser une oeuvre que je ne considère pas comme tel et me forcer à expliquer sa signification que j'imagine être du grand n'importe quoi -pour moi-, ça me gave d'avance).

Les consignes des travaux pratiques m'ont, comme dire... M'ont fais pincer les lèvres. Réticente mais volontaire (ou pas!) je me suis attaquée au premier devoir: "inventer ou retranscrire un souvenir", bien sur dans une vision d'art contemporain. Milles idées en tête, j'ai créé un mini-dictionnaire (les mots définis étaient relatifs à mon fonctionnement et quelques éléments marquants de ma vie) ponctué de photos que j'avais prise (pas pour l'occasion, mais ça illustrait bien), de dessins et de poèmes que j'avais écris, relatifs aux définitions.
J'ai envoyé mon travail final ("livre" PDF) à la correction en me disant que j'étais hors-sujet, que j'aurais une mauvaise note, etc.

Le lendemain (oui, c'était rapide!) je reçois l'avis du prof: 20/20! Au début, je suis contente (surtout soulagée), puis je lis son commentaire (que je me permet de citer):

"Vous m'avez bouleversé.
Vous faites ici œuvre et vous le saviez.
Je ne peux évaluer un tel travail car je n'ai pas de prise sur ce dernier.
Voyez le travail de SOPHIE CALLE et vous comprendrez.
Ce travail qui n'en est pas un, mérite plus que la note maximale.
il faut l'exposer !"

Hein?
Qu'ouïe-je?

Moi qui me disais que j'avais pondue un énième raté, un hors sujet sans intérêt, le prof pense que j'étais consciente de mon... "oeuvre" ?!
J'ai donc regardée le travail de Sophie Calle, qui est connue pour avant tout photographier des "moments/choses" de sa vie. A part ce détail, je ne vois aucun rapport avec mon travail. Après tout, c'était le but du devoir, non?
Puis: "il faut l'exposer"... Exposer un bouquin? Je ne vois pas comment l'"oeuvre" pourrait être présentée (m'enfin, passons) !

J'en viens aux faits:

Depuis, je suis toute embrouillée. J'ai regardée les définitions de "Art Contemporain", mais c'est tellement vague! Si cela revient simplement à inscrire le présent/la société actuelle dans une oeuvre, c'est toujours flou pour moi (mes connaissances sont quasi-nulles sur le sujet, je n'arrive pas à m'y intéresser, dès que je regarde les œuvres, j'hausse un sourcil d'incompréhension).
J'ai commencée deux autres devoirs, mais j'ai toujours cette impression de hors-sujet, je ne sais pas où je vais dans cette notion d'Art C. et j'ai toujours peur de faire n'importe quoi, tout sauf ce qui est demandé. J'ai essayée d'analyser l'une des oeuvres pour un devoir théorique aussi, mais j'ai laissée tomber, je ne saurais que dire. Je n'arrive pas à trouver cela "beau" ou simplement "artistique", ça ne veut pas, malgré que je n'ai pas de barrière d'apriori, puisque certains ont miraculeusement réussis à me toucher (quand je regarde une oeuvre, écoute une musique ou autre, soit ça me saute aux yeux, ça me touche profondément et instinctivement, soit je ne ressentirais jamais rien, même après des années).



Alors, qu'est-ce que l'Art Contemporain? Qu'est-ce qui dans mon cas pourrait me permettre de réussir mes devoirs sans être dans ce flou permanent d'impressions de "hors sujet"?



J'envisageais de faire une école sup. d'Arts, mais j'ai appris bien assez tôt qu'était enseigné profusément l'Art Contemporain et que les études allaient dans la direction de celui-ci, de son épanouissement... Pour le coup, je ne suis plus DU TOUT motivée pour faire ces études, je n'y vois aucun intérêt, aucune passion. Pourtant, j'aimerais vraiment me diriger dans l'art, sans avoir à aborder l'escale du Contemporain.


(Je m'excuse auprès de celles et ceux qui apprécient cette forme d'art, c'est un avis qui naturellement n'engage que moi et ce n'est pas dans mon intention de dénigrer ce qui vous faire vibrer; j'émets uniquement mon ressenti)


pour les modos:
Désolé si mon topic n'est pas dans la bonne partie du forum, je ne savais pas exactement où poster !
Diatribe
Diatribe

Messages : 1055
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Invité Jeu 5 Mar 2015 - 22:10

.


Dernière édition par oh c'est l'eau le Ven 6 Mar 2015 - 0:53, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Diatribe Jeu 5 Mar 2015 - 22:27

Cette vision de remise en question ne serait pas une façon trop "généraliste de "recevoir" l'art Contemporain? Je veux dire: si le but est de remettre en question, dans ce cas tout pourrait être présenté et il y aurait toujours une possibilité d'obtenir une remise en question, puisqu'il y a milles remise en question possibles sur plusieurs plans.
Quelle est donc la frontière entre une "oeuvre" et une simple "composition" qui n'en serait pas une dans ce contexte?

Et puis surtout, on parle énormément de l'aspect émotionnel véhiculé dans l'art, le fait d'être touché, de "ressentir" l'oeuvre. C'est difficile de faire une remise en question de quelque chose qui ne m'émeut pas, dans ce cas. Si je n'ai pas de remise en question, ce ne devrait pas être perçu comme "moi qui ne comprend pas"; ce n'est pas au spectateur de fournir l'effort pour comprendre (un peu quand même) mais surtout à l'artiste de savoir expliquer à travers son oeuvre.
Je trouve que beaucoup d'oeuvres tendent à devoir être expliquées pour être comprises dans le Contemporain, alors que d'autres "Classique" véhiculent une émotion, une remise en question -aussi!- immédiatement, sans avoir besoin de demander.
Si toute oeuvre à travers les époques véhicule donc une remise en question, qu'est-ce qui fait de l'art contemporain un art à part entière?

Par contre, je comprends parfaitement le concept de "voir les choses autrement", c'est un peu la définition que l'on en donne en général et c'est plutôt bien applicable. Toutefois, revoir les choses en les déformant d'une quelconque façon... C'est déjà ce que proposait l'impressionnisme, représenter les choses selon sa propre vision, non? Qu'il y a-t-il de contemporain là-dedans? scratch
Diatribe
Diatribe

Messages : 1055
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Invité Jeu 5 Mar 2015 - 22:34

.


Dernière édition par oh c'est l'eau le Ven 6 Mar 2015 - 0:52, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Diatribe Jeu 5 Mar 2015 - 22:37

Pas de problème Smile

Mais du coup, s'il est vaste, comment reconnaître ce qui est Art Contemporain et ce qui n'en est pas? Quelle est la frontière qui fait d'une oeuvre une oeuvre, puisque les remises en question ne sont pas les mêmes pour chacun et la sensibilité différente?

Par exemple, si on prend une oeuvre célèbre "Classique"... Hmm, disons Le Radeau de la Méduse: tout le monde s'accorderait surement à dire, même si la personne n'est pas forcément émue par l'oeuvre que l'artiste est talentueux et que c'est une superbe réalisation. Mais dans l'Art Contemporain, cela semble très départagé, ceux qui aiment et ceux qui détestent et qui souvent ne qualifie même pas le créateur d'"artiste"... Qu'est-ce qui fait cette différence? On ne peut pas qualifier cela de "faute du spectateur"?!
Diatribe
Diatribe

Messages : 1055
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Invité Jeu 5 Mar 2015 - 22:59

.


Dernière édition par oh c'est l'eau le Ven 6 Mar 2015 - 0:52, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Diatribe Jeu 5 Mar 2015 - 23:03

loin de moi cette idée What a Face

Ce n'est pas faux, mais pour l'Art Classique, on appréciait beaucoup la technique, la maitrise des artistes enseignée par les maîtres. Qu'en est-il de cette maitrise aujourd'hui?


Du coup, je repose ma question de manière générale: qu'est-ce qui fait qu'une oeuvre en est une?
Diatribe
Diatribe

Messages : 1055
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Invité Jeu 5 Mar 2015 - 23:14

.


Dernière édition par oh c'est l'eau le Ven 6 Mar 2015 - 0:52, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Diatribe Jeu 5 Mar 2015 - 23:29

Et bien justement, je ne vois pas de techniques. Je vois un style, une façon de faire, mais je ne vois pas ce qui est maitrisé. Pour Turrel, je n'arrive pas à aller au delà de la lampe Ikéa. Je ne sais pas, je trouve ça... Facile. Enfin, je n'arrive pas à y être sensible, je me dis qu'une lampe qui éclaire un coin de pièce, même choisi délibérément pour faire refléter les ombres et faire du spectateur un morceau de l'oeuvre ou autre, ce n'est pas très imaginatif. Disons que j'ai l'impression que chaque oeuvre est trop ressemblante aux précédentes, les couleurs et le "cadrage" change juste, mais cela n'est pas très différent. C'est peut-être trop abstrait pour moi.
A la rigueur, Eliasson je comprends, même si je n'apprécie pas spécialement, je vois qu'il y a de la recherche et de la finesse dans ces oeuvres. Je reconnais qu'il y a tout de même un peu de technique.

Après, comme je le disais, je n'y connais quasiment rien en Art contemporain, j'ai vu plusieurs artistes mais cela reste très superficiel!

(Quand je parlais de technique, je parlais de peinture, des couleurs réalistes, du réalisme des corps, etc. du coup c'est assez différent en comparaison)
Diatribe
Diatribe

Messages : 1055
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Claire l'artisane Jeu 5 Mar 2015 - 23:57

Hello Diatribe, tes questions sont d'ordre philosophique...
Qu'est ce que l'art? le Beau? l'utile?
En ce qui me concerne, l'art contemporain me touche beaucoup, j'y vois une manière désespérée de dénoncer le manque de sens de nos vies contemporaines...
Je m'y retrouve en quelque sorte.
Voilà pour la pensée optimiste du soir!
Claire l'artisane
Claire l'artisane

Messages : 136
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 36
Localisation : Sud Aveyron

Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Diatribe Ven 6 Mar 2015 - 0:07

Hmm... D'un sens j'y vois aussi le manque de sens de nos vies contemporaines. Disons que de mon point de vue, ça reflète ce que je trouve qui va mal dans nos vies, en étant mal (fait). Je ne sais pas si je suis compréhensible scratch C'est un peu méchant de ma part ça, désolé ^^'

Du coup, avec ces questions -c'est vrai un peu philosophique- comment approprier cela à mes cours ? Je suppose qu'ils doivent avoir des critères pour décréter une oeuvre "correct" ou non, mais comment m'y ajuster? Est-ce que dans ce cas, tout est permis? Tout travail peut être réussi si il comporte une "remise en question" et une "dénonciation" quelconque?
Diatribe
Diatribe

Messages : 1055
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Claire l'artisane Ven 6 Mar 2015 - 0:16

Si "ils" se réfère aux profs, moi je dirais que leurs critères vont varier en fonction de leur personnalité.
Donc tout ce que tu as à faire c'est t'inscrire en psycho en parallèle et adapter ta "technique" à chaque prof différent...
Désolée, pour les imbécilités ci-dessus qui ne vont pas t'aider j'en suis bien consciente.
Mais c'est ça qui est bon avec l'art contemporain, cette angoisse latente, cette impression que tout est mouvant, jamais acquis Smile
Claire l'artisane
Claire l'artisane

Messages : 136
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 36
Localisation : Sud Aveyron

Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par Diatribe Ven 6 Mar 2015 - 1:02

Ce ne sont pas des imbécilités Smile Par chance, j'ai trouvé le compte facebook de l'un de mes profs d'A-P (oh la vilaine) où j'ai remarqué ses goûts en matière d'Art Contemporain, je pourrais m'adapter un peu à ça (ouh la revilaine).
L'angoisse je m'en passerais bien, mais si c'est aussi "large" que ça, peut-être que je peut me permettre de faire "ce que je veut", même si je trouve que mes créations n'ont pas grand chose à voir avec l'art contemporain (beaucoup de dessins aussi), on verra bien!

Merci à vous Smile
Diatribe
Diatribe

Messages : 1055
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par DN Jeu 7 Mai 2015 - 19:59

J'arrive à la bourre mais je peux essayer de vous aider à y voir un peu plus clair dans la création contemporaine si d'aventure vous avez encore des questions à ce propos... mon introduction a été le Gombrich (mise en exergue de l'apport de Duchamp qui étend dorénavant la pratique entre les imbéciles, le cyniques et les philosophes), puis visiter Beaubourg m'a aidé à comprendre Renoir " Ce dessin m'a pris cinq minutes, mais j'ai mis soixante ans pour y arriver " et enfin quand je créais je me pose la question "jusqu'où peut-on aller trop loin ? " en tenant compte du diktat que "la perfection c'est quand il n'y a plus rien à enlever" d'où l'impression de facilité qui peut émerger.... l'art contemporain c'est aussi l'art de nos contemporains donc le dessin en fait largement partie parce qu'il ne peut pas s'affranchir de son milieu de référence. Pour finir chercher le beau c'est verser vers le populaire (donc le public) donc s'éloigner logiquement de soi dans sa construction et n'oublie pas que c'est un milieu élitiste qui se rassure en se réfugiant dans le kitsch et/ou des références obscures y compris proches (on peut alors appeler ça un mouvement ou une école si ça perdure). Approche subjective s'il en est mais tout ça c'est des débats séculaires donc ce n'est (heureusement) que le début Wink.
DN
DN

Messages : 174
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 46
Localisation : Babylone

https://www.youtube.com/watch?v=YtyZdzGgkjI

Revenir en haut Aller en bas

Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?) Empty Re: Je ne comprends pas l'Art Contemporain (enfin, je crois?)

Message par tagore Ven 8 Mai 2015 - 15:49

Bonjour Diatribe,

Tu trouveras ici une réflexion philosophique sur ce qu'est, ou pourrait être (car c'est justement une tentative de définition), l'art contemporain. À partir de : "On dit souvent que l’art contemporain a délaissé la question du beau… "

L'idée principale, et je pense que c'est ce qui surprend le plus le spectateur "lambda", c'est la rupture avec l'esthétique, c'est-à-dire avec l'idée traditionnelle que l'oeuvre d'art doit toucher notre sensibilité, doit être belle.

Au fond tout se passe comme si l'art contemporain voulait se démarquer de toutes les catégories ayant tenté de le circonscrire par le passé, ou l'orienter en un sens prédonné, afin de devenir une sorte de "langage total", où toutes les formes, toutes les finalités deviennent possibles et coexistent.
Un art où ce fait-là est peut-être plus naturel et évident, c'est la littérature par exemple : le beau, ou la transmission d'une émotion esthétique, n'est pas nécessairement l'objet de la création...

Cette évolution des possibilités de l'art au fil du temps fait un peu penser aux phénomènes de "mue", je trouve. (même si personnellement je reste sceptique sur l'idée associée de progrès, si on file la métaphore jusqu'au bout !)

Et comme tu le soulignes, je pense que ces formes nouvelles traduisent aussi des affects propres à notre époque. On est bien loin, parfois, du sentiment d'harmonie cosmique qui émerveillait les Grecs !...
tagore
tagore

Messages : 205
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum