Choisir systématiquement la voie la plus dure

+2
Sticles
stv82
6 participants

Aller en bas

Choisir systématiquement la voie la plus dure Empty Choisir systématiquement la voie la plus dure

Message par stv82 Jeu 29 Jan 2015 - 22:08

Bonjour à tous,

Ça a commencé tout jeune.
Tous les choix que j'ai faits se sont démontrés être les plus durs que je pouvais m'imposer.

D'abord, l'hyperphagie qui a transformé mon corps, rajoutant l'isolation physique, à celle psychique qui existait déjà nativement envers les autres.

Mais ça n'était pas grave et "les choses se régleraient toutes seules" me disait-on.
Comment faire comprendre ça à des personnes qui ne voyaient même pas que j'étais sur la brèche.
Jusqu'à ce que la souffrance soit insupportable.
Je me rappelle avoir pleuré seul dans mon lit une nuit, en prenant une décision extrême.
Puisque je suis seul à voir qu'il y a un problème, je me démerderais par moi-même qu'elle qu'en soit la difficulté.
J'ai trouvé un nutritionniste, qui m'a dit de boire une litre d'eau le matin, et manger de la salade et la poudre protéinée dégueulasse.
J'ai tenu je ne sais pas trop comment pendant les 2 mois de mes vacances, au prix d'efforts surhumains imposés à mon corps de 11 ans.
J'ai perdu 25 kilos, que j'ai repris dans les 3 mois qui ont suivi.

Ensuite, je me suis investi à fond dans l'école, alors que j'aspirais à apprendre à souder, à faire un portail en fer forgé, à travailler la matière de mes mains car c'était déjà vital.
J'avais beaucoup de mal à me concentrer sur cette activité unique (l'école) mais j'étais un peu sauvé par le fait qu'il y avait plein de matières.
J'aspirais à devenir conducteur d'engins car j'aimais la construction du paysage.
On m'a dit "Mais qu'est-ce tu fais ??? Tu as des bonnes notes. Fais ingénieur, gagne plein de fric et le week-end, tu feras de la pelle".
Ça m'a semblé logique même si je ne comprenais pas bien tout ce tintouin, l'argent tout ça.
J'ai donc fait le choix d'aller dans un lycée technique où j'étais le seul issu de mon collège.
Je me retrouvais progressivement à pisser des copies telles que les profs les attendaient.
Tu attends ça, ok c'est pas moi mais si ça me permet de continuer...

J'ai choisi la filière scientifique puis la classe préparatoire la plus dure dans laquelle j'ai été admis.
Je ne cherchais pas à prétendre à la meilleure école, j'en avais vraiment rien à secouer, mais je voulais voir le plus dur comme si c'était un puits dans fond.
J'ai des bons souvenirs de ce que j'ai appris mais noyé dans tellement de concepts qui m'échappaient comme la compétition, la destruction gratuite des colleurs, l'arrogance des professeurs.

Comme je poursuivais mes études, je me rendais enfin compte que certains en étaient arrivés au même endroit sans souffrance, sans casseroles.
J'ai alors tenté de renverser la vapeur, et essayant de prendre des choix les plus simples.
Pour mon poids, j'ai essayé de diminuer mes apports caloriques raisonnablement, je me suis mis au sport davantage. Mais ça marchait pas bien.
Il m'a fallu 2 ans pour perdre mes 20kg de trop, avec au final un entraînement qui est devenu drastique (2h de sport intensif tous les jours), seul dans ma chambre le soir.
Même en voulant faire un choix souple, je m'étais rendu compte que ce que j'avais fait, c'était dur, éprouvant.
Et surtout le moment où on m'a dit "Tu vois on t'avait dit que ton poids partirait tout seul un jour".
Ce jour là, j'ai même pas été capable de dire quoi que ce soit. Je suis resté bien seul avec mes pensées.

Ensuite, il y a le couple et l'infidélité qui m'a fracassé.
Ensuite, il y a eu la maison à retaper, la toiture à refaire et des moments où sur mon toit, je posais une ardoise après l'autre sans voir une quelconque progression.
Et en me disant, comment est-il possible que, en voulant faire ce qui me semblaient bon et adapté à mes besoins, je me retrouve à soulever encore et toujours des montagnes sans jamais être vraiment heureux.
Les gens disent c'est facile, il suffit de s'écouter et tu prendras les bons choix.

Mais comment on fait quand quoi qu'on fasse les choix mêmes les plus anodins se révèlent finalement être les plus durs et les plus tortueux possibles ?
J'essaie de ramener à plus petit, j'essaie de réfléchir et de ne pas réfléchir.
Aujourd'hui, j'ai trouvé ce forum, et je voulais essayer de rencontrer des gens d'ici.
Mais je sais pas si c'est encore un choix qui me mènera encore et toujours vers le plus dur que je pouvais rencontrer.

Avez-vous vécu de telles situations où quoi que vous fassiez, quoi que vous vouliez, la voie la plus dure se présentait inéluctablement à vous ?
En êtes-vous sorti d'une manière ou d'une autre ? Par quelles pistes ?

Je vous remercie,

Steve
stv82
stv82

Messages : 499
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 39
Localisation : Au calme, en Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Choisir systématiquement la voie la plus dure Empty Re: Choisir systématiquement la voie la plus dure

Message par Sticles Ven 30 Jan 2015 - 18:16

Hum, je me retrouve un peu dans ton discours, mais je ne peux pas dire que j'ai vécu la même chose.
Dès la maternelle, les professeurs ont dit à ma mère "Votre fille est lente, et elle sera toujours lente"
Bon, on est pas issu d'un milieu de "oufs" dans la famille, ma mère pouvait pas tellement m'aider à l'école ça semblait pas déconnant, et puis c’était pas dramatique non plus.

Donc voila, les années ont passé, j'avais la moyenne à peu près partout, toujours la dernière à sortir des contrôles. Je suis allée en STG (comme tous ceux qui n'avaient pas le niveau pour passer en ES, S ou L), et la j'ai bien senti que je n'étais vraiment pas à ma place. Tout était trop simple, et de ce fait, ça en devenait trop compliqué. Je n'étais plus stimulée comme avant. C'est "trop simple" pour être vrai.

Bref, là où je veux en venir, c'est que c'est dans mon mode de pensées que je me dirige toujours vers le plus compliqué.
Pour ma part, je pense que mon problème de base vient du manque de confiance en moi. Je me disais "Je ne suis pas assez douée pour comprendre aussi facilement, ça ne doit certainement pas être ça".

J'ai passé ma vie à prendre des chemins différents de ceux que je voulais, ou que j'aurais dû empreinte en me basant sur une image de "sous moi" qui n'avait que ce qu'elle mérite !

Ca n'a pas beaucoup changé aujourd'hui, mais au moins maintenant (que j'ai découvert l'existence des zèbres) je sais que je peux me faire confiance Smile
Sticles
Sticles

Messages : 32
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 30
Localisation : SARTOUVILLE

Revenir en haut Aller en bas

Choisir systématiquement la voie la plus dure Empty Re: Choisir systématiquement la voie la plus dure

Message par stv82 Ven 30 Jan 2015 - 20:46

Bonsoir,

Merci pour ton message.
Ton message m'a fait rebondir sur d'autres, et je crois que c'est tout simplement le refus pur et dur des choses "impossibles" qui me dirige vers ces choix dont la conscience m'échappe. Attiré par tout ce qui est considéré impossible, c'est bien ça que je lis ici et là...
Bon, maintenant que j'ai une piste, aussi évidente qu'elle pouvait paraître, je vais peut-être arriver à faire remonter tous ces raccourcis à la surface. En tout cas, je suis d'accord que la confiance dont tu parles jouera.

A bientôt,
stv82
stv82

Messages : 499
Date d'inscription : 28/01/2015
Age : 39
Localisation : Au calme, en Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Choisir systématiquement la voie la plus dure Empty Re: Choisir systématiquement la voie la plus dure

Message par lm... ou pas Ven 30 Jan 2015 - 21:33

Pour ma part, je dirais que "choisir" le plus dur est un moyen de :
- pouvoir focaliser mon attention sur un but capable de la mobiliser et ainsi, occulter une partie de ma vie;
- réussir parfois, mais dans la douleur car sinon ce n'est pas "acceptable" à mes yeux;
- de rendre "supportables" des échecs qui anéantissent ma confiance en soi.
- si le défi n'est pas très haut, je ne parviens pas à faire le premier pas et, en même temps cela rend compliqué les premiers pas.






lm... ou pas

Messages : 50
Date d'inscription : 23/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Choisir systématiquement la voie la plus dure Empty Re: Choisir systématiquement la voie la plus dure

Message par Sticles Lun 2 Fév 2015 - 18:49

"Réussir dans la douleur" tout est dit ...
Sticles
Sticles

Messages : 32
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 30
Localisation : SARTOUVILLE

Revenir en haut Aller en bas

Choisir systématiquement la voie la plus dure Empty Re: Choisir systématiquement la voie la plus dure

Message par Pycpyc Mar 3 Fév 2015 - 23:18

Bonsoir,
oui ça me parles sur bien des points
et si ... Choisir systématiquement la voie la plus dure Photo_10

Pycpyc

Messages : 176
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 48
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Choisir systématiquement la voie la plus dure Empty Re: Choisir systématiquement la voie la plus dure

Message par ShineFlower Jeu 5 Fév 2015 - 18:08

Sticles a écrit:"Réussir dans la douleur" tout est dit ...
Il paraît que c'est une caractéristique de surdoues de choisir le plus dur afin de stimuler son cerveau. En chemin Amis Un ange
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3583
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 62
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Choisir systématiquement la voie la plus dure Empty Re: Choisir systématiquement la voie la plus dure

Message par elooO Ven 17 Avr 2015 - 11:44

Salut,

bon je réagis 3 mois plus tard... mais pas mal de similitudes dans mon parcours également, et même aujourd'hui niveau professionnel je choisis un job certes pour lequel j'ai les "capacités" intellectuelles, mais qui me parait dénué de sens et auquel je consacre trop de temps, au détriment de ce qui me fait du bien

elooO

Messages : 243
Date d'inscription : 09/12/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum