Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par abers le Mar 16 Juin 2015 - 19:58

Bonjour VK. J'ai dépassé les 100 pages, grâce à vous. Applaudissements nourris, ovation, courbettes et autres remerciements...

abers

Messages : 255
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par VK. le Mer 17 Juin 2015 - 6:35

Félicitations, Abers ! C'est super. Smile Tu as une idée d'où tu en es par rapport à l'histoire totale que tu veux développer ? (les 3/4, la moitié, 1/4... ?).
VK.
VK.

Messages : 320
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par abers le Mer 17 Juin 2015 - 13:33

Au début, c'était une histoire chronologique, et puis j'ai travaillé des "séquences" autonomes les unes par rapport aux autres un peu comme au cinéma, ce qui a déboussolé certains lecteurs. Les choses se sont mises en place petit à petit. Je continue d'enchaîner les scènes. A la fin, je ferai le ciment pour boucher les trous. Je vise environ 250/300 pages... Mais je ne travaille pas beaucoup. Atramenta est un vrai booster pour des projets longs. Il fonctionne comme un fouet.
abers
abers

Messages : 255
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Saint-Germain en Laye

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par abers le Mer 17 Juin 2015 - 17:14

Donc au 1/3 environ. Je compte arriver à 150/200 pages au début de l'automne.
Puis à produire encore une centaine de pages jusqu'à fin décembre.
Après, il me faudra un mois pour réarticuler l'ensemble, ajouter du ciment et quelques séquences tampon... J'aimerais avoir bouclé le manuscrit et l'envoyer aux Maison d'édition début/courant 2016... Mais faut que je me fasse violence... Et toi ?
abers
abers

Messages : 255
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Saint-Germain en Laye

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par Floranna14 le Mer 17 Juin 2015 - 18:40

Bonjour

Il y a fort longtemps que je souhaite écrire.
Mais le courage m'a manquée.
Le manque de confiance m'a bloquée.
C'est difficile à décrire.

Enfant, et même adulte, je tenais un cahier intime dans lequel j'écrivais énormément de choses.
Je me plaisais à couvrir les lignes de mots pour décrire mes maux.

Aujourd'hui, j'aimerai passer à un autre stade.
Mais, je ne sais de quelle manière le faire.
Ni quel sujet aborder.

C'est un peu frustrant.
J'ai tant de choses à dire.
Par quel bout commencer ?
Jamais je ne sais
tant cela se bouscule.

Floranna14

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par VK. le Mer 17 Juin 2015 - 19:19

A Abers : Atramenta est un excellent site pour s'exercer à écrire, mais aussi pour l'émulation, en effet. Je suis vraiment ravie de voir que tu t'y éclates et que ça t'aide à mener à bien ton projet. Smile
Tu en auras surtout besoin le jour où tu te lanceras dans les démarches pour trouver un éditeur mais, au cas où, je te file ce lien, aussi : [Espaces comprises] : c'est le site parfait quand on débute dans l'édition, avec le site de Nicolas Kempf, déjà cité, bien sûr : Ecriture (tiret) livres, (et puis d'autres, aussi, encore).

Pour ma part, j'ai deux contrats d'édition sur mon bureau, là, donc on va dire que c'est cool. ^^ J'ai appris que l'une de mes nouvelles sortie en numérique, qui a très bien marché, a failli faire l'objet d'une publication papier pour le lancement d'une collection axée sur mon genre d'écriture (j'ai eu une réaction terrible de mélange de fierté d'enfer et d'énorme frustration liée au "failli"...), mais je suis justement en train d'écrire la suite de cette nouvelle : enfin, un format "série", en fait, qui donnera à l'arrivée un gros roman, quoi. Je suis donc actuellement dans le troisième épisode, mes éditrices sont super encourageantes quant à cette poursuite (l'un des deux contrats que j'ai est d'ailleurs pour le premier épisode suivant)... Bon, y'a plus qu'à, donc ! J'aimerais avoir plus de temps pour écrire, juste. Je pense que, si je parviens à conserver un bon rythme d'écriture, je pourrais poursuivre au rythme d'un épisode tous les 2-3 mois, donc ça pourrait être pas mal. J'en ai très envie, en tout cas. Ça fait plusieurs années, maintenant, que je n'ai plus écrit de romans : j'ai passé plus d'un an sans écrire après la naissance de mon troisième enfant et ça a été extrêmement dur de m'y remettre, j'ai donc essentiellement écrit des formats courts ou semi-courts (nouvelles ou novellas) et écrire une histoire longue me manque. Je sais, de plus, que cette histoire a vraiment du potentiel, donc j'aimerais vraiment (vraiment vraiment vraiment) parvenir à en faire quelque chose de bien. C'est un gros défi, pour moi.

A Floranna14 : Je te donne ma méthode : accepter d'écrire de la merde. Je souffre du même problème de perfectionnisme et d'auto-critique permanente donc il n'y a que ça qui marche : accepter d'écrire de la merde et juste écrire. Rendre ce texte bon, l'histoire bonne, la prose intéressante et juste, etc., ça se fait dans un deuxième temps. Le premier jet est l'expression de la créativité seule et c'est après, en se relisant, qu'il faut voir comment en faire quelque chose de bien (quand je dis premier jet, ça ne veut pas dire texte en entier, hein ? Ça peut être juste quelques paragraphes, ou quelques pages, avant de retravailler ça).
Il y a une citation d'Emingway que j'aime beaucoup à ce sujet, d'ailleurs : "The first draft of anything is shit." Wink
Une vidéo qui peut t'aider, sinon : Les mots de Bernard Weber : le début, en particulier, qui explique en quoi il ne faut pas se laisser avoir par le petit prof de français qui est dans notre tête et qui nous juge avant même qu'on ait écrit quoi que ce soit devrait te parler. Mais tu peux regarder toute la vidéo : elle est vraiment super.
VK.
VK.

Messages : 320
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par Floranna14 le Jeu 18 Juin 2015 - 8:36

Bonjour

Pour écrire, avez-vous fait des études littéraires ou faites-vous comme vous le sentez ?

Floranna14

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par VK. le Jeu 18 Juin 2015 - 9:59

Zéro pour ma part. 100% appris sur le tas avec :
1) la publication sur le net (j'ai écrit, publié ce que j'écrivais sur le net, lu les oeuvres publiées ainsi des autres et les ai commentées, reçu des commentaires, créé des liens avec les autres auteurs/lecteurs et des échanges riches au sujet de l'écriture, pendant 7 ans, avant de me lancer dans la soumission à éditeur)
2) la lecture d'articles, sites, guides, pistes de réflexion, etc., sur le net pendant toutes ces années également (et je continue à le faire).
VK.
VK.

Messages : 320
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par abers le Lun 22 Juin 2015 - 15:32

Merci VK pour tes liens. Je vais me jeter dessus avec voracité. Moi, ce qui me motive, je dis ça pour vous, Floranna 14, c'est que j'ai réussi à atteindre les 100 pages (Atramenta m'en accorde 120 ?) alors que je pensais en être tout à fait incapable. Le truc que j'ai trouvé pour moi, c'est de partir de quelque chose, une sorte d'évidence qui survient n'importe où, n'importe quand : Une sensation, quelques mots qui s'articulent et sont chargés de sens, un personnage esquissé en quelques traits rapides... Il y a un déclencheur. Après je laisse infuser et je me demande ce que je pourrais faire avec ça, quelle histoire raconter et je trouve quelque chose de simple, je mets en route le personnage dans un décors, et ça commence... Il y en a d'autres qui construisent ça comme une architecture, enfin, ce qui compte c'est que le roman, au bout d'un moment, les lecteurs se l'approprient et vous en exproprient. C'est là qu'on sent qu'on écrit un roman. Certains de mes lecteurs (en avoir qui vous suivent est plus que super motivant) me disent vivre avec mon perso dans leur vie réelle ou se positionnent dans le décor du roman comme personnages. Ils me racontent ce qu'ils font avec lui, comment ils le voient, qui il est... Ils en savent plus que moi sur lui. Le perso de Mordre a donc pris racine dans leur esprit et s'est affranchit de l'auteur. Et puis après, le perso parle au lecteur, l'auteur s'efface, seul reste le narrateur et le lecteur. Le reste n'est qu'une affaire de temps... Donc, c'est une histoire de maître et d'esclave, d'illusion de puissance, cette affaire du roman, non VK ?
abers
abers

Messages : 255
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Saint-Germain en Laye

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par VK. le Lun 22 Juin 2015 - 16:02

La magie de l'écriture...
Une fois partagés avec les lecteurs, les personnages ne nous appartiennent plus : ils appartiennent aussi à leurs lecteurs. Smile
VK.
VK.

Messages : 320
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par PierreZ le Lun 22 Juin 2015 - 16:37

Les défauts, c'est les des faux

PierreZ

Messages : 49
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 31
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Les défauts fréquents des zèbres écrivains - Page 2 Empty Re: Les défauts fréquents des zèbres écrivains

Message par Flo tant le Dim 28 Juin 2015 - 21:40

Une petite réflexion, les défauts de certains romans sont les joyaux de quelques esprits. J'ai écrit 4 romans, aucun se ressemble : dans l'histoire, le style, l'écriture,  le vocabulaire ainsi que la mélodie des phrases. Le tout est de savoir si on cherche une large cible, ou pas. Mais si l'on souhaite se faire éditer et que l'on vit en Province, il faut certainement commencer piano avec notre côté Zèbre.
Après dans ma tête, mes personnes ne sont pas tous d'accord avec ce que je viens d'écrire, mais par moment je les fais taire.
Ce qu'il y a aussi de magique, c'est la progression, le dépassement de soi que l'écriture me donne, partant de si bas, je ne pensais pas arriver au niveau (personnel) où je suis, je n'imaginais pas pouvoir parcourir autant de chemin même s'il m'en reste beaucoup à faire. derrière un sommet de colline je découvre un autre sommet que je n'imaginais même pas.
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 44
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum