Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

+24
citrouille
ShineFlower
Pieyre
filigrane
hop!
VK.
nikoku74
Vincenz'
IndianaJoan
Ventsage
Marioons
Hashirama
Labarum
Deedee
lechalote
Bibo
Moujik
sylveno
ErikFromFrance
Abonné absent
Cyril THQI
itiz
Pola
Jk7
28 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE ??? Opinions et témoignages.

Message par ShineFlower Dim 1 Fév 2015 - 13:11

hop! a écrit:Ha oui!
Il faut avoir le budget aussi.
Certains psys prennent entre 60 et 80€. Faut être riche pour payer une telle somme. Et les pauvres ils font comment? Evil or Very Mad Scrogneugneu !

ShineFlower

Messages : 3583
Date d'inscription : 04/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par VK. Dim 1 Fév 2015 - 13:29

Ils vont au CMP. Smile
Souvent, il y a plus d'attente, mais les psy des CMP sont souvent très bons et c'est totalement pris en charge.
VK.
VK.

Messages : 320
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par filigrane Dim 1 Fév 2015 - 14:00

ils s'y connaissent en douance?
filigrane
filigrane

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par VK. Dim 1 Fév 2015 - 16:12

Bonne question. Pour ceux qui ont vu mon fils (la psychologue qui lui a fait passer le test - top mais qui habite loin de chez nous - nous a conseillé de tenter un suivi par un psy associé au travail avec l'orthophoniste pour son problème de bégaiement), on leur en a parlé et elles n'avaient pas l'air d'y connaître quoi que ce soit. Pour autant, on a trouvé leur prise en charge cohérente dans le seul où la psy qui l'a vu, après quelques séances lui permettant de faire un bilan, a jugé qu'il n'avait pas besoin de suivi psychologique mais qu'un bilan avec une psychomotricienne pourrait être intéressant pour l'aider à gérer son décalage de vitesse pensée/capacités d'élocution dues à son âge (la cause probable de son bégaiement) et, après son bilan, la psychomotricienne a eu la même analyse, analyse qui a été confirmée par son orthophoniste qui, elle s'y connait mieux en douance et qui nous a sorti ça alors qu'on ne lui avait même pas parlé de ce que nous avait dit le CMP (c'était une nouvelle orthophoniste et on était alors en pause avec la psychomot')... Bref, sans connaître spécialement le sujet, ils ont eu l'air, à leur niveau, d'avoir bon nez quant aux actions à mettre en place, en tout cas.
VK.
VK.

Messages : 320
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par filigrane Dim 1 Fév 2015 - 17:40

oui pour les enfants ça a l'air de bouger et c'est une bonne chose.
Pour les adultes, j'ai l'impression que c'est le désert. Quelques rares publications au niveau hospitalier (Lyon, Marseille).
Bien sûr il y a toujours possibilité quand on est fortuné de consulter les psys connus ou de s'adresser à Cogito.
Pour les autres, on peut toujours prêter un ou deux bouquins à son psy pour lui faire connaître les choses si toutefois il/elle veut bien. Mais est-ce que ça suffit?
filigrane
filigrane

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par citrouille Dim 1 Fév 2015 - 19:58

Je ne dirai qu'une phrase : ils m'ont sauvé la vie (clinique, psychiatre, psychologue) et j'ai perdu (ah non, ça fait 2 phrases du coup, oups!) un ami il y a un an qui n'a pas voulu consulter de psychiatre.

Je connais aussi (ça devient un roman) plusieurs personnes qui refusent désormais les antidépresseurs car leur généraliste leur en avait prescrit mais sans rien expliquer et le début d'un traitement c'est pas rigolo du tout ...
Du coup, arrêt et plus jamais ça !
Bon, après tous les généralistes ne se valent pas mais il est clair qu'un traitement seul même bien mené ne peut que servir à post poser les problèmes et pour ça, il y a plein d'autres trucs qu'un traitement !!!!
citrouille
citrouille

Messages : 681
Date d'inscription : 26/09/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par Princeton Lun 2 Fév 2015 - 10:47

Je vois un psychothérapeute depuis sept mois environ. Suivre une psychothérapie est la meilleure décision que j'ai prise de ma vie. Quel bouleversement ! Au plaisir intellectuel de découvrir une nouvelle matière, de comprendre, d'analyser, de se regarder, de regarder les autres (y compris et surtout les plus proches de soi), s'ajoutent des bienfaits incommensurables : se sentir libre par des prises de conscience successives, en paix (avec soi-même, les autres, son histoire), et puis voir disparaître un à un les symptômes, névroses, phobies, etc. La vie prend une toute autre allure. C'est comme si je sortais de la matrice, que je voyais ce que je ne voyais pas auparavant, que je comprenais ce qui m'était caché auparavant. On y gagne la lucidité. La douance n'a pas été un sujet réellement abordé, même si je lui en ai parlé. Dans mon cas, ce n'était pas un problème... Au contraire, je ne pense pas que la thérapie aurait aussi bien fonctionné sans cet outil, précieux, qu'est la douance (pour l'intelligence et la mémoire qu'elle confère, notamment).
Princeton
Princeton

Messages : 1367
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par Mammouth Lun 2 Fév 2015 - 23:18

Post intéressant dans lequel j'ai trouvé des pistes, mais (je peux me tromper) j'ai l'impression qu'il n'y a que des personnes ayant consulté des psys qui y aient répondu. Il seraient intéressant d’avoir l'avis de gens qui s'en soient passé (si ça existe :-D ), et éventuellement des moyens mis en œuvre pour "s'en sortir"
Mammouth
Mammouth

Messages : 176
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 42
Localisation : Silkeborg, Hong Kong, Taichung, Crémieu

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par Sérendipité Ven 27 Fév 2015 - 18:20

Pour mettre aussi mon grain de sable mon témoignage.
Depuis que je me considère adulte (18ans, forcement), j'ai fait appel vers mes 24ans, à un infirmier psy dû à choc émotionnel (accident de voiture de mon ex-conjoint).
Nous avons travaillé sur ma non-culpabilité de cet accident puisque j'étais persuadée que c'était de ma faute car j'avais offert la "fameuse" voiture (je conduisais pas et j'étais même pas dans la voiture, cependant je pouvais pas m'en empêcher). Bon se rajoute aussi l'ex belle-famille qui m'accusait de tout quand j'osais venir le voir en salle de réa.
Bref, cet infirmier-psy avait décelé ma douance, en partie parce que je l'épuisais de questions et je contre argumentais systématiquement tout ce qu'il pouvait me dire. Il avait aussi compris que je faisais un blocage sur cet aspect d'intellect, et ne m'a pas forcé à passer les tests. Il s'appliquait à me faire mouliner mon cerveau entre nos entrevus (qui était de l'ordre de 1x par semaine) sous forme de jeux que je devais résoudre afin que je m'auto-détruise pas sous le poids de ma culpabilité. Après quelques semaines, cette dernière fut réduite mais pas effacée. De son coté je voyais bien qu'il avait épuisé une bonne partie de ses ressources, et à donc commencer à m'impliquer dans un groupe de paroles qu'il dirigeait. Ce fut pas ma tasse de thé ! Mes questions dérangées ou n'étaient pas appropriées. J'ai ressenti une exclusion des autres personnes du groupe, ce qui a renforcé une autre culpabilité. Prenant mon courage à 2 mains, je lui ai fait part de mes doutes au sujet de ce mode de thérapie, il m'a dirigé vers une de ses collègues. Après la 1ère séance avec elle, j'avais l'impression d'être plus la psy de cette psy, elle m’assénait de ces doutes à mon sujet, auquel je m'appliquais à lui répondre. La 2eme séance fut chaotique, elle avait dû potasser (et certainement parler avec l'infirmier-psy) sur les HP car elle s'acharnait à me faire passer des tests, j'ai claqué la porte au bout d'une demi-heure et j'y ai plus jamais remis les pieds.

Les années passant, une aversion pour les thérapies psy s'est forgé dans ma caboche. Je me suis construite des carapaces au fil de mes erreurs avec le monde extérieur.
J'ai même réussi à faire illusion pendant quelques années.
Pourtant en 2014, mon monde s'écroule brutalement, et j'ai ressenti le besoin d'en parler. D'abord j'ai fait le tour des proches qui voulaient bien me prêter une oreille attentive, mais je voyais que je pouvais pas tout dire. Alors j'ai fait appel au CMP près de chez moi.
Je me souviens qu'à ma 1ere séance, j'ai parlé sans discontinuité pour être certaine qu'elle ne puisse pas en placer une. Après cette heure, j'étais vidée mais vivante. Depuis je suis à ma 4eme séance, elle me laisse parler la première demi-heure, je vide mes sacs de doutes, puis ensuite elle essaie de travailler avec moi sur mon manque de confiance, me donne des "devoirs" à faire...
Je pense pas qu'elle soit compétente au sujet de HQI, HP ou autres, mais nos séances me suffisent. Je ne demande pas de la reconnaissance, le simple fait de pouvoir parler avec elle sur mes doutes, sans paraître bizarre, me satisfait.
Je me reconstruis petit à petit. Le chemin est/sera long, et tant qu'elle me met pas dans des cases, je resterai avec elle...


Dernière édition par Sérendipité le Sam 28 Fév 2015 - 7:59, édité 2 fois (Raison : En relisant mon post, je me suis rajeunie...j'ai rectifié.)
Sérendipité
Sérendipité

Messages : 345
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 40
Localisation : Dans la Ville Rose

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par hop! Ven 27 Fév 2015 - 20:53

Sérendipité a écrit:elle essaie de travailler avec moi sur mon manque de confiance, me donne des "devoirs" à faire...

Peux-tu nous donner des exemples? Si ce n'est pas trop indiscret?
hop!
hop!

Messages : 200
Date d'inscription : 05/09/2014
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par Sérendipité Sam 28 Fév 2015 - 7:56

Avant tout, je remets certains points sur certains i.
Je me suis posée moult questions si oui ou non j'y répondais car je suis qu'au début de mon travail, alors j'ai pas toutes les cartes en mains.
Ces séances sont adaptées à mon handicap ma réussite et lors je sais pas si cela s'applique pour tout le monde.
De plus, je serais incapable de reprendre les termes, et les explications psy auxquelles j'ai eu droit, alors si avec mes mots ça suffit...

Les "devoirs maisons" ont commencé à partir de la 2ème séance.
Elle m'a demandé de prendre un carnet et d'y noter dedans mes - et mes +.
Je prends un coté de ce carnet pour y écrire toutes les choses que j'ai réussi à faire, de la plus petite à la plus grande et comment je m'y suis prise (par ex. mes études en étudiant, mes apparts en visitant 36000 lieux, mes emplois, mes ami(e)s (oui, pour moi c'est une réussite d'arriver à garder un où pls amis), sauver une plante verte, plus avoir peur d'une araignée, une recette, etc...)
Je retourne ce carnet et à l'inverse j'écris tous mes échecs(<-c'est pas le mot qu'elle a employé mais je l'ai pris comme tel), en comptant aussi ce que j'ai pas osé faire en expliquant qu'elles étaient les raisons (par ex. pas osé dire non à la mère parce que..., pas validé tel diplôme, rupture, raté mon embauche, perdre une amie, etc...)
D'ailleurs faut commencer par ce que j'ai pas osé faire pour finir par mes victoires, mais bon je le fais en débraillé, au fil de mes souvenirs se rajoute d'un coté ou de l'autre. Et ce carnet est valable aussi pour l'instant présent, par exemple, j'ai réussi à franchir le cap de m'inscrire chez les zèbres (<- bon ça je l'ai gardé pour moi, je ne lui en ai pas fait part, je l'ai simplement noté).
Elle fut pas très contente d'y entendre (je dois les énumérer quand je rentre en séance avec elle (après mon monologue, quoi...) que ma colonne "pas osé" soit très longue. Alors dorénavant, je dois écrire une nouvelle réussite pour chaque séance. J'ai contre carré son plan en démontrant que cela mènerait qu'à me faire mentir au final et donc fausser le travail. Elle s'est figé, et m'a dit droit dans les yeux (vous savez, un regard de bas en haut, scrutateur, qui sans rien dire veut tout dire) qu'elle était certaine qu'il y en avait bien plus, des réussites, que je laissais croire... Je sais pas ça m'a plu (suis pas maso, cela m'a juste motivée), et pleins de petits riens deviennent "bizarrement" une réussite (j'ai réussi à accepter de prendre un thé avec une simple connaissance et surtout sans y mettre/attendre de l'affectif).

3ème séance - j'adore ce qu'elle m'a demandé (ironie) - Accepter les compliments et m'auto-complimenter.
J'avoue que je suis plutôt dilettante sur ce travail...voire même buissonnière.
D'abord parce que j'arrive pas à voir où se trouve le compliment quand il est dit, et que je sais pas... Juste après je peux pas m'empêcher de trouver tout le contraire de ce qu'on vient de me dire.
Alors je me suis fait des maximes que j'écris sur mon mur de cuisine (j'ai peint l'un des murs avec la peinture tableau...). Comme ça chaque matin je la lis à haute voix (ça rend plus réelle),par exemple l'une d'elle est "Si je comprends plus c'est que je suis en train de compliquer quelque chose de plus simple que je le pense" (je l'ai copié de Petitcollin ou de Siaud ou Martin, bon sais plus, désolée). Je n'ai que 2 maximes pour le moment, je suis plutôt une tortue...

4éme séance - M'interdire l'auto-critique. (qu'elle est mignonne de me dire de faire ci et pas ça mais le mode d'emploi qu'elle fournit n'est pas des plus explicite à utiliser)
Bon celui là c'est encore tout frais. Je me suis renseignée dans les bouquins pour m'aider un peu plus, et j'ai donc décidé de nommer mon démon intérieur. je l'ai appelé "poule mouillée". En gros quand je me dis : "mais put*** que je suis nulle". Je m'oblige à ravaler ma salive et rajoute, "non, poule mouillée, j'en suis capable, ou je peux le faire" (en ce moment je suis à fond là dessus. Je peux le faire, ça à la classe, non ?!)

En gros, à chaque séance on prend tous les devoirs et on décortique ensemble.
Je sais que ça paraît enfantin, mais pour le moment c'est de ça dont j'ai besoin. Et comme je dois "rendre des comptes" je suis motivée à bien faire.
Je pense pas avoir besoin de médocs, je peux y arriver sans (auto-suggestion, hein, vous avez vu ?!), et puis j'ai peur des addictions médicamenteuses...trop de questions s'y mêlent avec.
J'ai juste besoin de cannes pour avancer, quand je serais rétablie, je marcherai sans et comme une grande, seule (voire par là, sans aide extérieure).

Pas sûr  J'espère avoir satisfait ta curiosité @ hop!.
On peut trouver tout ça et même plus dans les bouquins ou même sur internet d'ailleurs... Ce dont j'ai besoin (en ce moment) c'est d'un appui en la personne de cette psy (enfin je suis bien tombée, c'est une oreille attentive avec moi, j'ai dû peut-être l'effrayer la 1ère fois, qui sait ?). Mon problème n'est pas le décalage, mais plutôt mon estime.
Sérendipité
Sérendipité

Messages : 345
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 40
Localisation : Dans la Ville Rose

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par nikoku74 Sam 28 Fév 2015 - 11:36

j'avoue que je suis passé par ces "devoir-maison" avec +, -, comment résoudre un problème ...
et je voyais dès le départ que ça n'allait pas m'aider puisque je n'avais pas besoin de la psy pour le faire moi-même sans arriver à prendre une décision. A un moment j'ai compris que quand il y a presque un équilibre entre + et -, mes décisions devaient se prendre "émotionnellement" et non rationnellement puisque c'est justement de rationaliser tout qui me jouait des tours.
nikoku74
nikoku74

Messages : 1371
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 46
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par hop! Sam 28 Fév 2015 - 21:12

Ce dont j'ai besoin (en ce moment) c'est d'un appui en la personne de cette psy (enfin je suis bien tombée, c'est une oreille attentive avec moi

ça ressemble plutôt à un accompagnement du type coaching?


hop!
hop!

Messages : 200
Date d'inscription : 05/09/2014
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par urgences Sam 28 Fév 2015 - 22:08

fabkay6 a écrit:Voilà maintenant une dizaine d'années que l'on m'aurait détecté certains motifs décrits comme des zèbrures sur mon pelage initialement considéré comme plutôt uniforme :/ Et celà fait par contre un peu plus de deux ans que c'est la chute libre dans l'ascenseur moral et émotionnel...

Depuis, "amis", famille, etc, bref TOUS me poussent à aller voir un psychologue pour m'aider à gérer les effets de ces zébrures en société.
Sauf que voilà, il y a un "hic": je crois faire comme un rejet idéologique de la profession encadrée de psychologue (je parle de celui dans son cabinet qui attend les appels de patients tristounets pour écouter leurs histoires).

Je pourrais expliquer les raisons mais j'ai peur que cela déplace le débat, et je voudrais donc en venir dans un premier temps au point qui m'intéresse:

Est-ce que certains d'entre vous essayent ou ont déjà réussi à se sortir d'un état dépressif sans l'aide d'un(e) psychologue? Si oui, comment? Certains partagent-ils certains aspects de cette forme de rejet?
J'aimerais avoir vos avis et témoignages.   Merci

Bonsoir fabkay6,

Je ne sais pas pourquoi la plupart des zèbres veulent voire un psy? moi incluse j'ai toujours pensée que j'allais faire un saut chez un psy Razz ..

J'ai fait une sorte de recherche de soi après ma rupture amoureuse douloureuse, j'ai du lire beaucoup de livre qui parle de développement personnel ... d'interaction amoureuse, comprendre l'emprise familiale dans ma vie..

la première étape je me suis posé bcp bcp de questions...par la suite après lectures de ses livres j'ai eu des prises de consciences pour certaines douloureuses...puis de la colère pour tous ce qui m'a blessé dans ma vie... et puis maintenant l'action! prendre les choses en main et avancer vers ma direction et celle de la vie que je souhaite construire ...que ce soit sur le niveau affectif et aussi professionnel..

Je ne sais pas pour les autres zèbres mais l’inhibition que je trouver dangereuse n'est pas celle de voir un psy ou pas? mais celle de s’inhiber vis a vis de ses propre émotions...renier son besoin affectif...maintenant je déclare que j'ai besoin d'amour alors qu'un certain moment ou longtemps c'était brrrrrrrrrr ....

des années de participation sur les forums de psy, des question existentielles, je me suis dispersée dans ma vie...Le kao! mais là je me sens mieux ...je sais ou je veux aller maintenant ...alors que pour les autres c'est si simple, si caire! quelle super intelligence !!! Laughing ...bref.. dsl pour l'humour noir Evil or Very Mad

j'ai vue une psy 3 fois pour des séances de PNL et j'ai compris que j'avais trouvé cette clef...je crois que je n'ai pas besoin de plus que çà ....mais j'avais besoin de le faire..
mais je pourrai la revoir si besoin ...!



urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par Sérendipité Dim 1 Mar 2015 - 19:17

hop! a écrit:
ça ressemble plutôt à un accompagnement du type coaching?
Tout à fait ! Avec en prime le degré psy... Impec !
Sérendipité
Sérendipité

Messages : 345
Date d'inscription : 26/02/2015
Age : 40
Localisation : Dans la Ville Rose

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par sylveno Mar 3 Mar 2015 - 23:52

souvent confondu, il y a une grosse différence entre
l'exploration psychologique (savoir qui on est et qui on est pas)
et l'exploration de l'inconscient (connaitre et reconnaitre ce qui nous a fait).

Le premier, c'est comme une balade sur la plage les pieds dans l'eau, on peut bien le faire tout seul.
Le deuxième c'est aller à pas pied et là, pas question sans un apprentissage par un connaisseur donc un psy.


Et puis pas d'accord avec un truc dit plus haut :
un "-chiatre" n'est pas un maitre nageur. Il ne connait que l'utilisation des bouées.
sylveno
sylveno

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 57
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par urgences Jeu 5 Mar 2015 - 14:35

J'aimerais juste dire, dans mon cas ce qui était difficile c'est de comprendre ou je vais aller? quelle direction prendre? comment interagir avec les autres? comment aimée et être aimé  ...quelle genre de personne je veux être? comment j'ai compris la vie? quelles bagages de ma vie m’empêche d'avancer? pourquoi, jusqu’à quand?

Finalement cette recherche avais un sens? celle de vouloir construire un projet de vie! donner du sens? a sa vie et aussi aller à la rencontre de ses plus profondes aspirations... n'est ce pas une belle chose?

Une fois mon père ma dis: tu veux te réaliser! ..il n'a pas si tors que çà...

toutes ses questions existentielles et cette aptitude à remettre en cause les choses ..a se rebeller ..n'est elle pas une preuve qu'on à plus de conscience de soi?  je pense que c'est un atout..

je recommande un livre de stephen covey
http://www.amazon.fr/habitudes-ceux-r%C3%A9alisent-quils-entreprennent/dp/2290057924

Il m'a permis de comprendre bien des choses, si on ressens pas le besoin de consulter je penses qu'il ne faut pas le faire.. par contre lire, se donner l'occasion d'avoir accès à la sagesse de nos ainée alors personnellement je prends ...

A titre d'exemple ce livre m'a permis de remettre les choses dans leurs contextes dans ma vie et de comprendre que finalement je suis chanceuse et sur la bonne voie! mon approche et différente de la plupart des gens et c'est tant mieux!

urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par sylveno Jeu 5 Mar 2015 - 15:03

je dubite sur l'affirmation souvent rencontrée, surtout ici Wink, de ne pas avoir besoin de qlq.
c'est un travers courant chez... ben les z quoi.
et je suis pas le dernier à dire "j'ai besoin de personne pour apprendre à faire les choses"

mais là non, mille fois non !
pénétrer dans l'inconscient (deuxième porte de mon message précédent)
ne peut pas se faire sans accompagnement !

à moins de vouloir rester au premier étage et de s'en contenter
sylveno
sylveno

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 57
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par Princeton Jeu 5 Mar 2015 - 20:53

sylveno a écrit:pénétrer dans l'inconscient (deuxième porte de mon message précédent)
ne peut pas se faire sans accompagnement !

à moins de vouloir rester au premier étage et de s'en contenter[/center]

Je suis d'accord, et encore, sans aide, je ne sais même pas si on peut même entrer au premier étage, comme tu dis. On en a peut-être juste l'illusion. Je n'aurais jamais pu prendre conscience de toutes ces choses sur moi et sur mon fonctionnement, et régler autant de choses qui me faisaient souffrir, sans un psychologue pour m'accompagner, voire m'épauler, dans un cadre clair, transparent et serein, et en qui je peux avoir confiance. Contrairement à d'autres approches thérapeutiques, ma psy n'a pas une approche "directive", aussi je mène beaucoup les recherches par moi-même, à mon rythme (parfois avec frénésie... parfois lentement...). Je lis énormément de bouquins de psychologie aussi, donc le travail avance aussi grâce à ces lectures.
Princeton
Princeton

Messages : 1367
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,... - Page 3 Empty Re: Voir un psy: INDISPENSABLE??? Opinions, témoignages,...

Message par urgences Jeu 5 Mar 2015 - 21:38

Bonsoir Sylveno,

Voir un psy pour moi çà peut être bénéfique mais est ce que obligatoire? peut on vivre sans passer par la case psy? ...sincèrement je pense que si. ..si on à la chance de rencontrer des mentors ou tomber sur des situations qui provoque chez nous des déclics, des prises de consciences.. peut être le facteur chance aussi? çà dépends de notre vécu? notre caractère?nos croyances..

j'aimerai réagir sur ce qu'a dis fabkay: il à dis qu'il a fait une dépression de plusieurs années? pourtant il n'a jamais consulté..je ne comprends pas...

pour ma part j'ai eu des années de mal être ...mais je ne sais pas si c'était de la dépression... je ne l'ai jamais pensée je dois dire ..

Sentir un vide en soi je dirai c'est presque normal!...c'est apparemment le passage à l'age adulte...

après bien des lectures et pas mal de culpabilisations de part ma façon d'être j'ai réalisé que je suis parfaitement normale! c'est extra ordinaire!!! ..on dirai j'en ai douté!!!

Je n'ai jamais compris ce besoin d'être rassurée, d'être approuvé, appréciée...autorisé?

désormais je veux vivre! imparfaite mais parfaite aussi ...a chacun de mon entourage de voir ce qu'il veux...
l’essentiel c'est de s'approuver soi même, en définissant ses valeurs profondes et construisant les croyances qui vont nous pousser à réaliser ce qui nous tiens à cœur ... tous le travail me semble à ce niveau... mais j'avoue que çà map pris beaucoup de temps pour le réaliser ....

urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum