Zèbres musiciens et perceptions sonores

+14
LeRoy
diersol
Rootless
ganja
Sylbao
Fata Morgana
chaman_cyclant
Assez de soupe!
Toomuch more
meï
thingfish
dzz
Raton
Jefrah
18 participants

Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Jefrah Mer 12 Jan 2011 - 22:24

Bonjour,

Je suis musicien, c'est mon "boulot" (prof de guitare). La musique a toujours été très importante pour moi, depuis tout petit, et les sons me fascinent. Je vais même jusqu'à concevoir et construire mes propres instruments acoustiques et électriques. Mais pourtant, j'ai un rapport assez compliqué avec la musique, une sorte d'attraction / répulsion.

Je me questionne beaucoup (oui bon, normal) sur le fait d'être SD et les perceptions sonores, sur le besoin et la difficulté à jouer avec d'autres musiciens qui ne partagent pas ces perceptions ni ce questionnement (je découvre que beaucoup de musiciens qui font des gorges chaudes de "l'ââhrrrtistique" sont en fait de bons pépères qui ne font piteusement qu'un "boulot" justement), sur les questions de tempo (JSF en parle au figuré dans son bouquin, mais pour moi, ça a été une jolie mise en abime). Il y a aussi toujours cette vieille idée "d'oreille absolue", de mon côté, je m'en tiens à la vieille blague qui dit que je n'ai absolument pas d'oreille. Pourtant j'entends des tas de choses dans la complexité de sons, ça en est perturbant.

Y-a-t-il parmi vous des zèbres/SD musiciens ? J'aimerais beaucoup partager avec vous vos ressentis et expérience sur des sujets comme :
La perception des sons, de l'harmonie,
Le rythme, le tempo,
Le jeu en groupe,
La composition,
Et autres que vous souhaiterez peut-être aborder...
D'avance merci !

Jefrah

Messages : 107
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 45
Localisation : Strawberry Fields

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Raton Mer 12 Jan 2011 - 22:57

Je ne suis pas musicien pro mais j'ai quelques années de pratique du piano (un peu entre-coupées)...sinon je suis fan de musique...j'en écoute presque tout le temps quand je suis chez moi..
Je m'étais mis au violon pendant quelques mois aussi. J'ai même un Banjo-Mandoline chez moi dont le son me fait vibrer rien qu'à le faire sonner à vide.. Smile

Pour la perception des sons, c'est vrai que j'ai aussi l'impression de décoder chaque harmonique des sons, de sentir chaque petit son comme une fraction à part entière du morceau de musique...enfin ça dépend sur quelle octave de fréquences sonores je me concentre.
J'avoue que c'est perturbant aussi, et ça me gène quand je veux jouer, car je veux souvent trop bien faire..


Je peux aussi de parler d'un de mes frères qui a véritablement un don pour le piano...il a une mémoire auditive assez impressionnante, et il joue sans difficultés des sonates de Beethov, mazurkas et nocturnes de Chopin, rêve d'amour de Litz...il pense ce qu'il doit entendre, et il le joue sans problèmes. Surprised
Curieusement, moi c'est surtout ma mémoire tactile des notes et touches de piano qui me fait retenir les morceaux.
Raton
Raton

Messages : 205
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 34
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par dzz Jeu 13 Jan 2011 - 0:05

Bonsoir !
Sujet et questions bien interessants. La musique est omniprésente dans ma vie, l'écouter, la jouer, la penser, la ressentir, la faire sortir, ...
En amateur, j'en pratique (piano depuis bien longtemps, hautbois) et en compose.
Et j'ai laissé tomber depuis longtemps le jeu à plusieurs malheureusement .. quand je joue, je rentre tellement dans les notes, les mélodies, les rythmes, que je peux pas suivre quelqu'un, je suis seulement une intuition, un ressenti. Pour jouer avec d'autres sur des impros, il me faut beaucoup de concentration, et du coup ... une perte de plaisir au final, sauf celui de la complicité atteint quelques fois avec certains amis complices (jouer avec des zebres, jamais fait, j'aimerai bien tenter).
Pour la perception des sons. Bizarrement je les ressens à des hauteurs différentes à l'intérieur de mon corps, ce qui sur certaines mélodies ou harmonisation, peut donner des effets tres etranges ... et provoquer tout genre de sensation.
Pour la composition, c'est un besoin de raconter des choses qui m'anime, et les mélodies sortent, mais j'ai du mal à me "discipliner" pour construire réellement un morceau, pour aller au dela de la "phrase". L'impression de noyer le "discours" sinon, de faire de l'artificiel.
Une autre chose : les phrases musicales ou les rythmes me possèdent totalement quand je joue ou quand j'écoute des musiciens, impossible de rester sans bouger, je me laisse emporter par le courant.

Quand tu parles de la complexité des choses que tu entends dans les sons, c'est des harmoniques, ou c'est d'autres types de sensations que du son ?

Au plaisir de continuer les discussions sur ce sujet !
dzz
dzz

Messages : 344
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 38
Localisation : à l'Ouest, toujours plus à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Invité Jeu 13 Jan 2011 - 10:30

Je crois qu'il y a d'autres discussions sur le sujet mais je sais plus où. Je cherche, je vous dit si je trouve (me semble que c'était Thingfish qui avait posté).

Edit : ah non trompée de posteur, c'est là (juste pour complément à ce fil)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par thingfish Jeu 13 Jan 2011 - 12:43

Salut!

Je suis musicien de métier également et j'ai vraiment l'impression de me retrouver dans tes propos! Je suis musicien de studio/scène et arrangeur pour un producteur indépendant qui m'a pris comme pianiste-organiste malgré mes deux seules années de pratique (chose qui me fait un peu flipper), mais à la base je suis guitariste également. J'ai récemment abandonné les études de médecine dans lesquelles je m'étais engagé, justement parce que les sons et la musique devenaient une véritable obsession et que je ne pouvais objectivement pas faire autre chose de ma vie, et plutôt que de me limiter à la pratique instrumentale et a la théorie musicale que je geek pas mal en autodidacte, je me suis lancé dans une école de technique sonore et de production musicale et audiovisuelle.

J'aimerais beaucoup discuter de tous les sujets que tu as proposé, mais peut être ce soir car j'ai un train à prendre bientôt, je vais d'ailleurs en Bretagne dans une maison que mon producteur a transformé en studio pour enregistrer un disque dans des conditions optimales avec un matériel hallucinant et des musiciens hors pair, donc pendant un mois je pense que je vais pas mal profiter!

A bientôt!

thingfish

Messages : 915
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 32
Localisation : Juste derrière toi!

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par meï Jeu 13 Jan 2011 - 18:49

je suis musicienne et j'ai l'oreille (sans doute) absolue.(alors, ici on est ds un forum de zebres, et je me permets donc. j'espère ne pas avoir de reflexions comme j'en ai eu sur un autre forum de violonistes, ou on m'a sauté sur le poil en me disant que l'oreile absolue d'abord c'est pouvoir jouer tout d'un seul coup , que c'est rare, tout ça tou ça, et que je ne savais surement pas de quoi je parlais.....(ben...un peu comme quand vous dites sur un forum "je suis surdouée", voyez, ce que ça peut donner...)sauf que si, justement, et que ce n'est aps moi qui l'ai décreté mais une prof de violon reconnue et une psy spécialisée dans les TED, et totues les personnesm'ayant entendu.. Moi...je le sens, c'est tout. Embarassed bref)

mais en fait j'ai aris récemment que selon des études sérieuses, la plupart des aspergers ont cette faculté d'audition qui au départ est une anomalie de d"veloppement. , c'est à dire une "amplification" qui permet de distinguer aussi chaque note parmis d'autres etc...et de jouer juste.
je l'ai déjà mis qulque part ici, mais aux states une étude a montré que 25% des orchestres philarmoniques sont consitués de personnes aspies ou dans la sphère.

je ne vivrais pas sans musique, et ma passion principale est le violon, donc.... Wink
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 48
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Invité Jeu 13 Jan 2011 - 19:41

Je ne peux plus jouer de violon Sad je ne peux plus le toucher.... j'ai commencé à 3 ans, juste à l'oreille (méthode Suzuki pour ceux qui connaissent).... et la sensation horrible du toucher de la colophane, plus le solfège qu'on a voulu m'imposer, traumatisme répété pendant des années, ont fini par peser plus lourd dans la balance (impossible pour moi de voir la musique comme une succession de notes nommées truc ou bidule, de l'écrire... elle est couleur, chaleur, résonance, ensemble qu'on ne peut pas découper en petits morceaux ou rationaliser). Je me suis mise à la guitare. Mais c'est pas pareil. Sur le violon je "vois" les notes. Quand j'entends une musique, c'est sur mon violon (celui qui est dans ma tête) qu'elle se métamorphose en mouvements et vibrations... sur la guitare, je ne peux faire que "transcrire" ce que j'ai "vu" sur mon violon intérieur... et ce n'est jamais à la hauteur ce ce qui se joue dans ma tête...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Toomuch more Jeu 13 Jan 2011 - 21:01

j'ai fait du piano pendant longtemps, conservatoire , examens, médailles ... mon premier professeur, j'avais 6 ans était un vieux monsieur extraordinaire qui m'a tout de suite appris à "choisir" ce que j'allais travailler. Il disait que j'étais douée, je ne sais pas mais en tous ca c'était un bonheur d'être à ses cotés et de l'écouter parler de la rigueur de Bach et de sa paradoxale liberté. et puis j'ai déménagé et je mes suis retrouvée avec une prof épouvantable qui a refusé dés le premier jour que je choisisse les morceaux sur lesquels j'allais travailler. c'est parti, doucement mais sûrement en vrille.... j'ai tenu quelques années puis je suis partie en claquant la porte suite à une violente altercation avec ma prof. je n'ai plus touché un piano pendant des années. j'adore la musique. j'associe chaque note à une couleur, et lorsque j'entend une mélodie les notes se déroulent comme un torrent. Comme SMb pour moi la musique est "couleur, chaleur et résonance". lorsque j'écoute un morceau de musique qui me touche particulièrement, je suis emportée, je vis l'instant comme si celui-çi était à cet instant T essentiel, unique, comme s'il répondait à toutes mes attentes, comme s'il reflétait mon être intérieur avec ses doutes ses questionnements. et qu'il me donnait généreusement un élément de réponse... (j'ai eu cette impression dernièrement en regardant la photo d'un tableau de ZAO WOU KI). depuis quelques temps je songe à me mettre à la clarinette, j'hésite car je ne voudrai pas être déçue ...
Toomuch more
Toomuch more

Messages : 174
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Toomuch more Jeu 13 Jan 2011 - 21:04

au fait @thingfish , j'ai vraiment apprécié que tu me fasses écouter ta musique l'autre soir durant le regroupement de zèbres. tiens nous au courant // ton album.
Have fun en bretagne !
Toomuch more
Toomuch more

Messages : 174
Date d'inscription : 22/12/2010
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Invité Jeu 13 Jan 2011 - 22:31

Moi je suis guitariste... enfin... je ne suis pas Matthew Bellamy ou Kirk Hammett, encore moins Satriani ou Malsmteen Smile

Bref ca fait un peu plus de 4 ans que je joue (bien plus longtemps que j'en avais envie). Pas de cours, tout en autodidacte. Bref, je ne suis pas encore un grd musicien. En revanche concernant les sensations, je vois en effet des images, des couleurs, je ressens des choses quand j'écoute un morceau. En fait de manière générale je n'écoute pas les paroles, mon esprit se concentre quasiment toujours sur la mélodie et sur sa traduction en émotion Smile

Voila je ne sais pas si c'est très clair tout ca lol!

PS : tu donnerais pas des cours sur Paris par hasard ? non parce que je ne vais pas prendre 50 cours, mais quelques cours pourraient certainement me permettre de trouver 2/3 astuces pour progresser encore Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Assez de soupe! Jeu 13 Jan 2011 - 22:58

Moi je suis une amoureuse de la musique... Toujours refusé de faire du solfège, mais j'ai 8 guitares différents mais aucune électrique (ma préférée une 12 cordes folk et une flamenco), une mandoline, des bandjos, Ukele, charango, harbe troubadour, différentes flûtes, piano,didgeridoo, un corps des alpes, une lyre, 'arpeggione et ma dernière acquisition un violon,... Et joué est la seul chose qui me calme, je n'ai pas du tout l'oreille musical. Je ne sais ni reproduire ce que j'entends, je ne sais pas joué proprement parlant, mais j'improvise tous le temps.

La musique me parle : quand j'entends une musique (j'écoute que tu classiques, soundtrack et les pianistes japonais (jazz, pop, folk ), je vois une scène qui se joue dans ma tête. Je ressent des émotions très très fort, pour moi chaque morceaux représente des émotions et des ressentis spécifique.
Quand j'écoutes de la musique je vois également des couleurs en fonctions des notes qui forment des dessins qui ont toujours rapport avec les émotions que la musique me transmet...

Assez de soupe!
Assez de soupe!

Messages : 322
Date d'inscription : 30/05/2010
Age : 32
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Jefrah Ven 14 Jan 2011 - 1:30

Merci pour vos réponses. Je suis ravi que ce sujet ait suscité autant d'intérêts.
Du coup, je ne sais pas trop par quoi commencer.... allons-y dans l'ordre, attention, ça va êt'long....

Raton a écrit:Pour la perception des sons, c'est vrai que j'ai aussi l'impression de décoder chaque harmonique des sons, de sentir chaque petit son comme une fraction à part entière du morceau de musique...enfin ça dépend sur quelle octave de fréquences sonores je me concentre. J'avoue que c'est perturbant aussi, et ça me gène quand je veux jouer, car je veux souvent trop bien faire..
saa a écrit:Et j'ai laissé tomber depuis longtemps le jeu à plusieurs malheureusement .../...il me faut beaucoup de concentration, et du coup ... une perte de plaisir au final, sauf celui de la complicité atteint quelques fois avec certains amis complices (jouer avec des zebres, jamais fait, j'aimerai bien tenter).../...Quand tu parles de la complexité des choses que tu entends dans les sons, c'est des harmoniques, ou c'est d'autres types de sensations que du son ?
Je partage aussi beaucoup de ces ressentis concernant la concentration et la perte de plaisir associées au jeu en groupe. Mais d'un autre côté, j'accompagne souvent des chanteuses, et j'adore ça. Mettre en valeur, faire corps avec le soliste. C'est très agréable, fusionnel et disons le, sensuel. Mais c'est parce que je connais bien et partage leurs émotions. Quand je dois jouer avec des collègues (profs), c'est un enfer car je ne suis pas du tout sur la même longueur d'onde, et comme la musique (rock/jazz en ce qui me concerne) est un milieu où il est de bon ton "d'assurer", de "se la jouer" (très macho tout ça), je suis terriblement mal à l'aise et je crois que je passe un peu pour un branque... Par contre, je ne laisse pas tomber le jeu en groupe !! Il faut juste trouver ses partenaires d'émotion (pas facile, c'est comme une histoire d'amour).
Quant à faire un groupe de zèbres, j'ai bien peur que ce soit invivable !!! bounce tous ces egos ensemble.... Wink

Sinon, ce que j'entends par complexité de son, ce n'est justement pas défini. Littéralement, ça me prend la tête. Ça peut être les harmoniques en effet : quand j'accorde une guitare par exemple, je suis qqfois tellement troublé par tout ce qu'il y a dans une note que je n'entends plus la fondamentale. Et je ne sais plus qui est en haut ou en bas. C'est presque panique attaque et il faut que je me ressaisisse. Du coup, le témoignage de Meï sur l'oreille absolue et les asperger m'intéresse beaucoup. Embrasser le ciel immense...
Au niveau rythmique, j'adore les polyrythmies, les mesures composées, impaires. Mais là encore, on se fait traiter de snob, "si tu sais pas faire tourner un 4/4, pas la peine de passer à d'autres trucs !". Super...

Thingfish, j'ai écouté certaines de tes compos grâce à un lien trouve sur un sujet. Félicitations, j'ai beaucoup aimé. J'espère que tu pourras discuter de tout cela avec nous. Je sors pour ma part de 2 semaines de studio, prends du bon temps et aussi bon courage car c'est éreintant.

meï a écrit:mais en fait j'ai appris récemment que selon des études sérieuses, la plupart des aspergers ont cette faculté d'audition qui au départ est une anomalie de développement , c'est à dire une "amplification" qui permet de distinguer aussi chaque note parmi d'autres etc...et de jouer juste.
Alors ça, ça m'intéresse au plus haut point ! Car de mon côté, j'ai toujours eu une certaine "honte" à ne pas avoir l'oreille absolue. Et pourtant, j'ai souvent l'impression d'avoir des comportements d'aspie... Mes études classiques m'ont beaucoup marqué pour cela, avec cette hiérarchie sous-jacente. Avec le temps, je me suis dit qu'une note, c'est avant tout une fréquence fondamentale, tout comme une couleur. L'oeil reconnait les couleurs et leurs nuances. L'oreille peut aussi reconnaitre les notes et leurs fréquences, tout comme le nez les fragrances et éventuellement leurs composantes. Mais une note n'est jamais "pure" et est composée de dizaines d'harmoniques, et très souvent elles s'entrechoquent dans ma tête... A suivre, je suis preneur de témoignages... (Meï, as-tu reçu mon 2e mp sur les aspies ?)

Super Marre à bout a écrit:sur la guitare, je ne peux faire que "transcrire" ce que j'ai "vu" sur mon violon intérieur... et ce n'est jamais à la hauteur ce ce qui se joue dans ma tête...
Je trouve aussi souvent que la guitare est un instrument frustrant... je n'arrive pas toujours à reproduire ce que j'entends dans ma tête, je suis jaloux des pianistes. Mais c'est assez proche du violon si ce n'est le tempérament (les frettes...). En tout cas, oui à chaleur(température)/couleur/résonance.

Shrito a écrit:PS : tu donnerais pas des cours sur Paris par hasard ? non parce que je ne vais pas prendre 50 cours, mais quelques cours pourraient certainement me permettre de trouver 2/3 astuces pour progresser encore Smile
Je suis dans le Sud Ouest, tu es le bienvenu ! Sinon, j'ai un très bon pote, bon guitariste, sur Paname. Mais il n'est pas très branché par Satch et Yngwie... C'est très bien aussi d'être autodidacte, moi qui ne l'ai pas été, j'admire beaucoup cette belle liberté et volonté.

Assez de soupe! a écrit:j'ai 8 guitares différents mais aucune électrique (ma préférée une 12 cordes folk et une flamenco), une mandoline, des bandjos, Ukele, charango, harbe troubadour, différentes flûtes, piano,didgeridoo, un corps des alpes, une lyre, 'arpeggione et ma dernière acquisition un violon.../...Je ressent des émotions très très fort, pour moi chaque morceaux représente des émotions et des ressentis spécifique. Quand j'écoute de la musique je vois également des couleurs en fonctions des notes qui forment des dessins qui ont toujours rapport avec les émotions que la musique me transmet...
Assez de soupe, mais pas d'instruments... Wink (oui bon, facile). C'est une belle démarche aussi. Je cherche toujours à comprendre et à analyser, je n'arrive pas à avoir autant de légèreté (ce n'est pas péjoratif, bien au contraire), il faudrait que je m'inspire de ton expérience...

Jefrah

Messages : 107
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 45
Localisation : Strawberry Fields

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par thingfish Ven 14 Jan 2011 - 19:02

toomuch a écrit:au fait @thingfish , j'ai vraiment apprécié que tu me fasses écouter ta musique l'autre soir durant le regroupement de zèbres. tiens nous au courant // ton album.
Have fun en bretagne !

Merci beaucoup! Je suis en plein dedans en ce moment même comme en témoigne ma photo de profil qui date de cet après midi! C'est le pied total!

J'aimerais beaucoup participer à ce fil un peu plus activement, hélas je n'ai pas trop le temps aujourd'hui. Ca ira mieux à partir de lundi!


thingfish

Messages : 915
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 32
Localisation : Juste derrière toi!

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par meï Ven 14 Jan 2011 - 20:47

Jefrah a écrit:. (Meï, as-tu reçu mon 2e mp sur les aspies ?)
..
Shocked non j'avais pas vu!
je prends le tps de te lire et te réponds dès que je peux! Wink
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 48
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Invité Sam 15 Jan 2011 - 17:33

Merci pour ce sujet Smile

Mon papa a l'oreille absolue et est devenu guitariste de métier (professionnel) en autodidacte sans savoir lire une note sur une portée...

J'ai fait du piano durant 10 ans, je pouvais jouer certains morceaux les yeux fermés parce que très vite, j'avais l'impression d'avoir le morceau "dans les doigts" et "dans les oreilles"...même avec des sauts de grand écart des mains ou des croisements de mains...L'oreille relative m'a permis de retrouver de nombreux morceaux "à l'oreill" car les partitions me saoûlaient...Et j'étais du genre à essayer mes propres nuances et me faisais engueuler par mes profs du conservatoire qui voulaient que je suive exactement les partitions...Wink

Alors j'ai arrêté net pour préférer les cabanes dans les bois.

Récemment je me suis mise au violon dont je rêvais depuis longtemps...J'ai l'impression de "sentir" (je ne peux pas utiliser de termes techniques en fait) voir le témoignage de Super Marre...J'ai beaucoup écouté et regardé des musiciens et aussi observé les positions sur le net...Parfois j'écoute un morceau et j'arrive à corriger ma position du corps rien qu'en écoutant l'autre jouer et le son qu'il tire de son instrument...Sans vouloir être mystique et même si c'est pas à tout les coups...

Moi aussi frustrée parce que je n'arrive pas encore à le faire sonner tel que je "l'entends" (le sens) mais je n'ai jamais eu peur de travailler...quand ça me plaît...

Et quand je pense à mes 10 c*="$-/**!! de potes qui me disaient qu'y me fallait des leçons, que j'y arriverais jamais toute seule, je rigole. Car même si le SON c'est pas encore ça Wink je sens mon violon, j'arrive à jouer un petit morceau tzigane de Dvorjak retrouvé à l'oreille, Santiano, et Charabia modern time de Chaplin etc...et ça me fait plaisir ! Et mes notes sont justes (le temps que j'aie fait quelques gammes)

Je suis sensible au son, aux voix des personnes aussi, aux rythmes, aux harmonies, je chante et j'adore les chants à plusieurs voix, je composais un peu quand j'étais plus jeune mais alors là je suis pas fière parce que c'était pas poussé...

J'entends toujours une une note est fausse (même si il m'arrive encore d'en faire) et ça me vrille les nerfs...

Je suis nulle en technique, tout est dans le ressenti...

Quoi que au piano ma maman m'ait dit au sujet de la vitesse des doigts que j'avais dépassé un pallier qu'elle n'a jamais pu dépasser (elle en a fait 30 ans)

Enfin, j'ai redécouvert à quel point j'ai besoin de la musique et elle me fait du bien...je m'y remets avec plaisir en essayant de dépasser des souvenirs pourris de visages cloisonnés, moqueurs, méchants et jaloux, pour retrouver mes souvenirs de visages émus, touchés et de plaisir partagé et retrouver ma capacité à partager ça en public Smile



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par chaman_cyclant Lun 24 Jan 2011 - 20:55

.


Dernière édition par zozo le Mer 8 Fév 2012 - 0:42, édité 1 fois
chaman_cyclant
chaman_cyclant

Messages : 248
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 38
Localisation : Rayé de la carte

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par dzz Lun 24 Jan 2011 - 21:01

Oh Oui !
Je me rappelle très très bien de ce test, c'était bien à la cité des sciences (super endroit), je l'avais fait aussi il y a ... hum ... bien 15 ans, ca doit être ça. Fascinant ce test. Et il y avait d'autres expériences autour sur la perception.
Et j'avais trouvé bien plus facile de retrouver une fréquence en tournant un bouton que sur un instrument. L'impression plus naturelle de "toucher" le son. Un peu comme on doit en avoir l'impression avec un theremin (j'adorerai essayer cet instrument, si quelqu'un en a un ...)
dzz
dzz

Messages : 344
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 38
Localisation : à l'Ouest, toujours plus à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Fata Morgana Mer 9 Fév 2011 - 13:13

Jefrah a écrit:Bonjour,



Y-a-t-il parmi vous des zèbres/SD musiciens ? J'aimerais beaucoup partager avec vous vos ressentis et expérience sur des sujets comme :
La perception des sons, de l'harmonie,
Le rythme, le tempo,
Le jeu en groupe,
La composition,
Et autres que vous souhaiterez peut-être aborder...
D'avance merci !

Je suis musicien. (Je dis ça comme si je confessais avoir la vérole)
Tu ne serais pas plutôt synesthète toi ?
Voilà. Pour moi, la musique, c'est de l'ordre. Je la regarde passer. j'aime les syncopes, ça m'attrape au niveau du diaphragme. E79#.
J'ai donné pas mal de cours de guitare. On refaisait du Satriani. Puis j'ai explosé à cause d'un morceau de techno " You don't belong here" de Jori Hulkkonen.
J'ai été obligé de tout repenser. Approcher la pulsation pure. C'est toute une histoire foutrement compliquée à verbaliser.
Mon guitariste à jamais c'est Steve Hillage, la découpe rythmique impossible de ses phrasés. j'en tremble...
Mais les groupes, non. Asocialité irréductible.
Et maintenant je me fais bercer par les voix des chanteuses. Jesca Hoop, Marj Snyder, Linda Perhacs. Comme si c'était la conclusion d'un immense trip.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Sylbao Mer 9 Fév 2011 - 19:48

meï a écrit:je suis musicienne et j'ai l'oreille (sans doute) absolue.(alors, ici on est ds un forum de zebres, et je me permets donc. j'espère ne pas avoir de reflexions comme j'en ai eu sur un autre forum de violonistes, ou on m'a sauté sur le poil en me disant que l'oreile absolue d'abord c'est pouvoir jouer tout d'un seul coup , que c'est rare, tout ça tou ça, et que je ne savais surement pas de quoi je parlais.....(ben...un peu comme quand vous dites sur un forum "je suis surdouée", voyez, ce que ça peut donner...)sauf que si, justement, et que ce n'est aps moi qui l'ai décreté mais une prof de violon reconnue et une psy spécialisée dans les TED, et totues les personnesm'ayant entendu.. Moi...je le sens, c'est tout. Embarassed bref)

mais en fait j'ai aris récemment que selon des études sérieuses, la plupart des aspergers ont cette faculté d'audition qui au départ est une anomalie de d"veloppement. , c'est à dire une "amplification" qui permet de distinguer aussi chaque note parmis d'autres etc...et de jouer juste.
je l'ai déjà mis qulque part ici, mais aux states une étude a montré que 25% des orchestres philarmoniques sont consitués de personnes aspies ou dans la sphère.

je ne vivrais pas sans musique, et ma passion principale est le violon, donc.... Wink

Ça m'intéresse beaucoup étant donné que je suis Asperger, musicienne et que j'entends aussi (je crois) très distinctement les notes. Peux-tu me donner les références de ces études ?
Sylbao
Sylbao

Messages : 293
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par meï Jeu 10 Fév 2011 - 20:32

Sylbao a écrit:

Ça m'intéresse beaucoup étant donné que je suis Asperger, musicienne et que j'entends aussi (je crois) très distinctement les notes. Peux-tu me donner les références de ces études ?
bonjour...il faut que 'jen trouve, !! Very Happy

en fait c'est ma psy spé TED qui me l'a dit plus une personne de l'asso (le président) asperansa dont je fais partie, qui m'a fait part entre autre de statistiques sur le taux de SA dans les orchestres américains.
je lui demande et je te redis!!(il doit avoir des sources.interessantes . Wink )

meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 48
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par ganja Jeu 10 Fév 2011 - 21:41

toomuch a écrit: lorsque j'écoute un morceau de musique qui me touche particulièrement, je suis emportée, je vis l'instant comme si celui-çi était à cet instant T essentiel, unique, comme s'il répondait à toutes mes attentes, comme s'il reflétait mon être intérieur avec ses doutes ses questionnements. et qu'il me donnait généreusement un élément de réponse...

ça me parle, mais chez moi, c'est plus en jouant. Je joue du piano. J'ai aussi une très bonne oreille. Mais du coup je ne supporte pas le moindre petit couac, j'ai donc du mal avec beaucoup de morceaux. D'ailleurs, les quelques notes désaccordées de mon piano m'exaspèrent à chaque fois que je les joue. (pas assez riche pour le réaccordage)

ganja

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 39
Localisation : isère

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Rootless Jeu 17 Fév 2011 - 1:24

Salut,

J'ai raté ce post pendant mon absence.
Si vous pouviez participer à mon post initial sur la musique.Ça serait cool:
http://zebrascrossing.forumactif.org/t1078-oreile-musicaleperception-du-corpset-capacite-d-imitation?highlight=perception+musicale.

Sinon je me reconnais dans ton intro.

Pour reprendre les propos de la première personne qui l'a bien exprimé:

J'ai une approche intuitive de la musique.
Je joue plusieurs instruments, surtout à cordes (guitares et dérivés).J'ai aussi fabriqué des instrus moi-même dont une espèce de guitare avec une caisse en boîte à biscuits.
Une cookie tin guitare.Mais c'est pas vraiment une guitare,c'était pas le but,en fait ça a pas de nom c'est un instrument qui existait pas à la base.

Je lis mal le solfège, en fait j'arrive à la musique par le son, simplement (pas si simple apparemment, je l'ai vu dans le regard des autres).D'ailleurs la musique c'est un des trucs qui m'a fait me dire que je suis pas "normal".

Bon si tu veux on en reparlera parce qu'il est tard.
Rootless
Rootless

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par diersol Lun 8 Aoû 2011 - 18:57


bon désolé de remonter un vieux topic mais bon j'voulais donner mon avis
Jefrah a écrit:Bonjour,

Je suis musicien, c'est mon "boulot" (prof de guitare). La musique a toujours été très importante pour moi, depuis tout petit, et les sons me fascinent. Je vais même jusqu'à concevoir et construire mes propres instruments acoustiques et électriques. Mais pourtant, j'ai un rapport assez compliqué avec la musique, une sorte d'attraction / répulsion.

Je me questionne beaucoup (oui bon, normal) sur le fait d'être SD et les perceptions sonores, sur le besoin et la difficulté à jouer avec d'autres musiciens qui ne partagent pas ces perceptions ni ce questionnement (je découvre que beaucoup de musiciens qui font des gorges chaudes de "l'ââhrrrtistique" sont en fait de bons pépères qui ne font piteusement qu'un "boulot" justement), sur les questions de tempo (JSF en parle au figuré dans son bouquin, mais pour moi, ça a été une jolie mise en abime). Il y a aussi toujours cette vieille idée "d'oreille absolue", de mon côté, je m'en tiens à la vieille blague qui dit que je n'ai absolument pas d'oreille. Pourtant j'entends des tas de choses dans la complexité de sons, ça en est perturbant.

Y-a-t-il parmi vous des zèbres/SD musiciens ? J'aimerais beaucoup partager avec vous vos ressentis et expérience sur des sujets comme :
La perception des sons, de l'harmonie,
Le rythme, le tempo,
Le jeu en groupe,
La composition,
Et autres que vous souhaiterez peut-être aborder...
D'avance merci !

Bon personnellement , avec humilité je peux dire que je ne suis pas musicien , pourtant j'ai pratiqué le piano en bon autodidacte , donc à l'oreille , sans dire que j'ai l'"oreille absolue" je me débrouillais encore pas trop mal (j'arrivais à reproduire les mélodies que j'entendais et ça m'a très vite lassé...Etant persuader de n'avoir aucun don j'ai préféré laissé tomber , et le solfège m'a toujours rebuté (j'ai approché la chose quand j'étais dans une chorale et bien...ce n'étais pas pour moi...Bref j'ai laissé longtemps mis de coté la musique , même si j'adorais écouter , j'adore décortiquer la musique , allant de jazz au classique en passant par le hip hop et la salsa.
Tout ça pour dire que la musique j'ai l'impression de la découper , décortiquer , examiner les mélodies ... même lorsque je regarde un film je décortique la bande sonore instinctivement( ainsi que le ressentie que procure la mélodie )
C'est ce qui m'a peut être amener au hip hop d’ailleurs (en outre j'adorais la versification, lire et écrire des poèmes , me suis fais toute l'anthologie de la poèsie romantique française lol...mais c'est une autre histoire)
Bref pour expliquer le truc , le hip hop est fait d’échantillons prélever sur d'autre musique , mais ce qui parait n'être que du simple copier coller( bien sur ce qui est loin d'être le cas , aller découvrir DJ shadow , fred yaddaden ou wax tailor pour vous en persuader) est le meilleur style pour satisfaire mon découpage, ou decorticage , systématique de la musique , puis l'assemblage de bribes sonores qui nécessite aussi d'avoir un relatif bon sens de l'harmonie , effectivement ça parait bête mais mélanger un morceux de rock progressif avec de la musique tsigane et du classique est pas quelque chose d'aussi simple que cela (d’ailleurs j'ai toujours pas fini) et doc on en viens au tempo qui justement est plutôt différent . et que ma "sensibilité" m'a permit de séquencer les moments qui s'accorder peut être le mieux (que ce soit aux niveaux harmonique , que rythmique) enfin je m'avance pas trop , je débute encore (aussi je sais pas si c'est récurent chez vous ou pas mais pour moi tant que c'est pas parfait c'est forcement mauvais) , et je ne pense pas être "doué" comme vous en tout cas , par contre aux niveaux des textes je veille toujours à avoir une certaine rythmique ("sensibilisé" spécial ?j'en sais absolument rien et ne préfère jamais avancer de théorie , je suis loin d'avoir la science infuse)
Pour ce qui est du jeu en groupe , j'ai jamais essayé , je n'ai jamais voulu d’ailleurs, question d'abords de sociabilité (très limiter) et de honte de ne pas être à la hauteur (ou différent)
Composition : j'ai essayé , j'aime pas , je ressens rien quand je compose , je n'ai pas de matière à décortiquer , si ce n'est des notes éparpiller sur 73 touches (j'ai essayé qu'au piano)
que dire alors pour conclure? je ne connais pas vos cas mais pour moi , j'ai une sensibilité particulière pour la musique des autres , je la ressens , je l'analyse mais ne ressens , et ne peut la concevoir comme une succession de croche , double croche et autre fa# et derrière un clavier , je ne me sens pas à ma place ( je sais juste reproduire et je n'y vois aucun interet , alors qu'en "mélangeant", "decoupant", j'arrive à donner ma vision personnel en rendant hommage à celle des autres)

bon desolé j'm'emballe qd je parles musique , à oui j'viens de voir le lier de rootless j'y répondrais plus tard

diersol

Messages : 31
Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par LeRoy Mer 10 Aoû 2011 - 15:04

Moi je dirais que j'ai pas choisi la musique, c'est elle qui m'a choisi !
Aimant la musique classique autant que le rock, Dvorjak autant que Pink Floyd. Tous les jours j'écoute de la musique car elle a le pouvoir de réguler l'effervescence de mon cerveau. Si un jour la musique disparait je pense que je sombrerai dans la folie.
Je joue de la guitare depuis longtemps et pourtant je suis un piètre musicien dans le fond car je n'ai jamais cherché à jouer mais simplement à donner vie à des émotions trop complexes à expliquer verbalement. Je n'ai donc joué que les morceaux que j'ai crée. J'ai réalisé en quelque sorte ma biographie en musique.
J'ai plusieurs guitares mais la seule sur laquelle j'ai tout composé depuis 20 ans est ma folk super jumbo dont sa puissance et sa vibration entre en résonance avec mon cerveau. C'est alors que le mot "instrument" prend tout son sens.
J'ai une véritable passion pour les instruments et la magie qu'ils dégagent. J'ai d'ailleurs eu un magasin d'instruments une dizaine d'années. Aujourd'hui je travail au rayonnement de la musique. Je n'ai jamais voulu devenir musicien ni avoir la prétention de l'être. Mais j'ai toujours voulu montrer la beauté de la musique à ceux qui ne la connaisse pas. Toute ma vie y est consacrée
LeRoy
LeRoy

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 46
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Naturellementmoi Lun 27 Aoû 2012 - 0:11

Bonjour
Mon piano fait partie de moi et c'est une relation très particulière...
J'ai appris à l'école maternelle et j'ai suivi une filière classique, solfège etc....avec tout les grands classiques....j'ai adoré jouer les compositeurs russes !
Par contre j'ai une culture musicale bien maigre...et je n'ai pas bcp de plaisir à écouter vraiment car l'intensité me parait tellement maigre par rapport au plaisir de l'interprétation même.
Ce que j'aime par dessus tout c'est la composition et ce moment magique où sans savoir pourquoi je pars d'ici pour aller ailleurs....tel j'imagine un drogué partir dans son trip.
ce trip.....c'est quand je vis un moment intense dans ma vie....ou les émotions n'arrivent pas à sortir.....je me mets au piano et tout sort avec une force et une violence d'émotions incroyable....
Les notes arrivent toute seule, la mélodie et les mots s'enchainent....car je suis ailleurs guidée par mes sentiments, mes émotions et mes mains se laissent porter...
J'aime ces moments particulièrement forts et magiques.....mais épuisant....tel un accouchement dans la souffrance et la douleur....mais fabuleux....
La liberté....de se laisser emporter....
Naturellementmoi
Naturellementmoi

Messages : 53
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 55
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par qpalymxnskwo Mer 27 Fév 2013 - 22:02

Je suis musicienne et j'ai moi aussi j'ecoute en hypersonorite comme je dis. J'ai toujours aimée vivre ça et pour jouer je trouve que toute ces sensations sont géniale pour exprimer la musique. Voilà.

qpalymxnskwo

Messages : 5
Date d'inscription : 27/02/2013
Age : 41
Localisation : lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par samoreux Dim 10 Mar 2013 - 23:32

Salut à tous,
je fais de la musique depuis l'age de 8ans, autodidacte, piano, guitare et mao avec des instruments virtuels ...
quel plaisir de vous lire ! j'ai une façon à moi de percevoir et de décortiquer la musique, les sons les rythmes, chaque instrument, puis de les répéter sans cesse dans ma tête pour comprendre comment ils sont assemblés. En ce moment j'apprends le jazz au piano, un peu maladroitement mais à ma manière, sans partition en analysant les accords et les enchainements puis je les reproduits, sa fonctionne très bien, les personnes qui ont eu l'occasion de m’écouter pense que j'ai suivi des cours, mais non, tout à l'oreille. Dans ces moments là je plane, je suis dans mon univers, je rêve que je suis en concert devant mon public.

samoreux

Messages : 3
Date d'inscription : 10/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Invité Lun 11 Mar 2013 - 16:54

Ah zut!

Je viens de trouver ce post, et je suis vraiment trop pressée d'écrire pour tout lire avant! Alors, please, pardonnez-moi, je me rattraperai, promis.


Je suis musicienne professionnelle.

Enfin mon parcours est atypique et de toutes manières je n'ai jamais trouvé de véritable école pour m'apprendre mon métier. (Oui oui, je vais m'expliquer, attendez attendez...)
Je joue de nombreux instruments, pour la majorité d'entre eux étudiés assez sérieusement au conservatoire, mais pas au stade virtuosité.
Mon créneau c'est la création.
Mais là encore, les écoles ne me conviennent pas, les profs de compo non plus (enfin pas forcément), du moins pas trop dans ma région.
J'ai eu des problèmes de santé depuis longtemps et ceci m'a empêché de faire des études standards... mais les problèmes de santé, je viens de comprendre qu'ils viennent tous de la surdouance... chose pas diagnostiquée...



Mes amours se situent toujours tout près de la musique. Je fais de la pop, pas seulement du classique en fait, mais ma vie sans le classique (au minimum à écouter) n'est qu'absurde et vide.
Et les gens dont je tombe amoureuse aussi sont en fait dans le classique... mais je le déplore, les zèbres dans la musique... c'est pas aussi courant que ce qu'on veut bien croire.

Peut être plus que dans certains métiers puisqu'il y a une notion de talent inné, mais la majorité des musiciens d'orchestre ne sont pas du tout surdoués, ni spécialement intelligents. Il est tout à fait possible de faire son chemin en petit "fonctionnaire" tranquille, bien que les sacrifices soient indispensables, combien vois-je de profs de conservatoires frustrés sans aucune pédagogie ni un talent spécifique?
Je ne pense pas que la musique soit réservée à une élite, au contraire, tout le monde devrait y avoir accès, mais disons, je ne peux m'empêcher de me sentir seule.
Et puis même si je soupçonne certains de mes collègues d'être surdoués... ils sont pour beaucoup comme moi jusqu'à il y a peu de temps : pas au courant.
Voire... incapable de faire la différence entre quelqu'un qui a simplement du talent, et quelqu'un qui a du talent et qui est un haut potentiel intellectuel.
Parce qu'avoir du talent n'implique pas forcément la surdouance.
(Ceci dit... heureusement... sinon il y aurait si peu de talent sur cette terre!!!)




Je suis hypersensible aux sons, je supporte très mal le bruit et je réagis si fort à la musique que certaines d'entre elles (genre le hardcore ou le métal dépressif) me rendent physiquement malade.

Je n'ai pas l'oreille absolue... par contre je me pose énormément de question sur le sujet, car j'ai eu un Si absolu qui a fait brièvement son apparition dans ma vie. Ca va ça vient, mais je pense qu'il y a des explications scientifiques, ostéopathiques même dirais-je.

Je me suis sentie un peu moins seule à partir du moment où j'ai réussi à véritablement avoir des contacts dans la musique classique, parce que dans la pop j'ai le plus souvent l'impression d'avoir à faire à des touristes qui n'ont en fait qu'un savoir musical très vague.
Mon savoir musical à moi n'est pas très conventionnel.
Je suis pleine de lacunes en matière de termes, d'analyse, de conventions... j'apprends par la pratique, et je n'ai jamais réussi à tenir dans les cours théoriques, à cause de l'enseignement rédhibitoire..
Et j'ai pas de chance... les gens qui pouvaient m'enseigner ce savoir théorique de manière durable sont décédés.
Du coup, c'est à travers l'apprentissage des instruments que je tente de combler mes lacunes.


Je suis quelqu'un qui "absorbe" d'une manière intense n'importe quelle musique traditionnelle (ça veut pas dire que je retiens tout par coeur, ça veut dire que j'en comprends implicitement les codes - sauf quand c'est vraiment super hard genre ragas, quart de tons et consort). C'est un peu bizarre, mais pour les rares stages que je fais parfois, je m'imprègne d'une manière assez spéciale qui doit être très zèbre, je comprends des choses qu'on ne m'explique pas, et je ne supporte pas les cours trop court, je préfère les choses très intensives.
Musicalement du coup... j'ai galéré. Je n'ai jamais fait de stages d'instruments classiques, genre un stage de contrebasse (ou même stage d'orchestre)... je pourrais peut être m'y mettre, mais le problème c'est que j'ai un profil atypique, puisque très polyvalente et assez incapable de me focaliser comme les virtuoses le font.


En somme... je me sens toujours en marge, même dans les contextes musicaux.
C'est seulement maintenant que je sais que ma prof de flûte (qui m'enseignait la flûte traversière quand j'étais petite) me dépeint comme surdouée à mon actuelle prof de basson, et que c'est même la première chose qu'elle lui a dite à mon propos... cependant ce sont des choses que les gens ne me disaient pas de la sorte à moi-même.

Pour avoir été en couple avec une violoncelliste virtuose incroyablement talentueuse et complètement zébrée (qui s'ignore quand même un peu)... j'ai réalisé que ses collègues étaient souvent assez doués... musicalement parlant... mais pas à ce point. J'ai réalisé qu'il y a tout de même différent niveaux de douance, et que tous les gens talentueux n'ont pas l'extrême sensibilité qu'elle et moi possédons et qui nous a toujours pourri la vie.
Même dans la musique, il faut porter son faux-self (surtout chez les musiciens d'orchestre), et même là... on demeure facilement incompris.

Je sais que les grands solistes virtuoses ne se forment pas au conservatoire.
Ceci n'est pas surprenant. Les académies formatent, et le soliste est justement tout autre chose que "formaté", il explore son identité, il se distingue, c'est son rôle.
Moi je connais plutôt les écoles qui briment les talents que celles qui les soutiennent.


Et puis je vois des gens qui font de la musique comme on ferait n'importe quoi. Sans vocation, sans compréhension, juste par défaut.
Il y en a beaucoup plus que ce que je croyais en fait.


Quand vous voulez on forme un ensemble de zèbres, moi j'écris ce que vous voulez quand vous voulez!^^
Mais c'est ça mon problème... c'est que je ne trouve pas assez de gens stimulants... et que je cherchais des gens qui me ressemblent.
Je croyais que ça pouvait se trouver... or oui, ça se trouve (mon ex en est un très bel exemple), simplement c'est tellement rare que je n'ai jamais pu faire les choses dont je rêvais.
Et puis les gens font les choses pour de l'argent... focalisés sur leur loyer et le besoin de manger (qui est bien humain certes...)... malheureusement c'est pas comme ça qu'on fait des choses nouvelles et intéressantes.

En somme... je me sens moins seule au sein des musiciens... mais honnêtement ça ne m'empêche pas d'être seule tout de même.
Même parmi les zèbres souvent je me sens seule, comme si tout le monde laissait mourir peu à peu l'enthousiasme, pour se laisser étouffer par la bêtise et la laideur du monde.


Bref... je veux bien débattre sur tous les sujets musicaux possibles et imaginables... je venais juste un peu poser la base de ce qui m'interpelle dans ce post! voilà!



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Mégalopin Mar 12 Mar 2013 - 15:00

petitpoissongluant a écrit:
Bref... je veux bien débattre sur tous les sujets musicaux possibles et imaginables... je venais juste un peu poser la base de ce qui m'interpelle dans ce post! voilà!

Elo chtipoisson Wink
Tu ne mentionnes aucun passage par le jazz, pourtant bien pratique pour accéder à la pensée harmonique temps réel...
Spoiler:

signé: un amateur de chanson(s) qui vous veut du bien lol
Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Invité Mar 12 Mar 2013 - 23:16

Euh lol...

amateur de chanson? (Qui sait les choses que j'ai commises? Ou même pas? ^^)

J'ai fait pas mal de jazz, mais pas dans des contextes conventionnels. Un petit stage par ci un petit stage par là... et une aisance bien trop innée pour songer m'y plonger... alors que je devrais peut être pousser les choses là où elles vont bien hein... mais gagner sa vie dans le jazz de toutes manières... bref.

Pour résumer, j'ai fait du jazz. Beaucoup plus que bien de mes collègues musiciens classiques ou même musiciens pop.
De plus je joue de la contrebasse depuis peu. De la contrebasse classique, mais avec un expert jazzman de ma ville. ^^
(Alors toute seule dans mon coin je jazzouille parfois, je ne fais même que ça au piano car j'ai eu un prof qui avait un diplôme d'improvisation et que c'est une musique très naturelle pour moi... donc je retombe toujours dedans.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zèbres musiciens et perceptions sonores Empty Re: Zèbres musiciens et perceptions sonores

Message par Mégalopin Mer 13 Mar 2013 - 11:35

petitpoissongluant a écrit:
amateur de chanson? (Qui sait les choses que j'ai commises? Ou même pas? ^^)

Non, pas de tes chansons, que je ne connais pas
Fan de la chanson en général (avec bien sûr des goûts et des détestattions)

Guitariste pro (acoustique) depuis très jeune, vocaliste, arrangeur, compositeur, j'ai beaucoup travaillé en tant qu'accompagnateur de chanteurs, et la chanson (française, brésilienne, et swing) a pris de plus en plus d'importance dans ma vie

Pour le jazz, je parlais de la pensée "temps rél" de l'harmonie:
Je ne connais pas d'autres moyens d'acquérir une pensée aussi rapide que ces centaines ou milliers d'heures à manipuler en orchestre de la musique improvisée sur des structures fixes Je ne parlais donc pas du jazz en tant que style mais comme passage un peu obligé pour passer certains caps.

Un site pour écouter tes chansons?

Zèbres musiciens et perceptions sonores 9438

Mégalopin
Mégalopin

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum