Les aventures de Madame Naïve

Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mer 10 Déc 2014 - 15:31


Histoire de ne pas y aller par quatre chemins, je viens de débuter dans un domaine qui n'est pas du tout le mien à la base, n'ayant aucune formation pour, sauf que j'ai eu une opportunité dans une enseigne que je chéris particulièrement alors j'ai sauté sur l'occasion.

Seulement voilà, Madame Naïve (moi donc) a pris ses marques en quelques jours et ayant des facilités (comme la plupart d'entre vous ici), s'est très vite intégrée. Les résultats ont suivi, on a largement dépassé les objectifs prévus, le boss est très content et tutti frutti...
Et déjà, j'ai commencé à sentir un froid avec certains "anciens", puis quand le chef eut le dos tourné, les réflexions accompagnées d'une pointe d'agressivité sont apparues.
Toutes ces subtilités qui visiblement sont liées à ce type de boulot me dépassent un peu j'avoue, car ça ne fait pas du tout partie de ma mentalité, je ne suis pas dans la "compétition", je n'ai pas vraiment d'instinct de territorialité donc ces attitudes défensives (tout en subtilité bien sûr) ne correspondent pas à mon éthique personnelle. Je ne me rongerai jamais les sangs pour un travail c'est clair, mais si je peux redresser la barre avant de ruminer pour rien, c'est mieux.

Pour les personnes qui ont un peu plus de bouteille que moi sur ces océans risqués, comment avez-vous appris à gérer cela, quels sont les faux pas à éviter, les stratégies pour naviguer à vue ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mer 10 Déc 2014 - 15:36

Etre moins efficace ? Aimer ses collègues. Ou à défaut, se faire apprécier d'eux. Sur un plan individuel et humain. Et bien leur montrer que c'est grâce à eux qu'on réussi.

Enfin je suis pas expert. Moi je sais juste me faire virer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mer 10 Déc 2014 - 15:45

Lol oui là je me lâche parce qu'on est ici, sinon j'évite de la jouer solo, mais c'est vrai que le chef m'a beaucoup complimentée.
Le truc justement c'est que je suis très spontanée donc je vais créer du lien, avec les nouveaux ça s'est très bien passé mais avec les autres (enfin certains) c'est précisément là que j'ai commencé à sentir le froid. Par exemple une remarque agressive mais lancée sur le ton de l'humour, je commence à plaisanter à mon tour, et c'est limite si j'ai pas senti un "reste à ta place, on se connaît pas suffisemment pour partager cet humour".
Il y a des choses qu'on ne maîtrise pas, je ne peux pas les obliger à m'apprécier, et de toute façon plus je le voudrai, moins j'y parviendrai.

Je note pour le conseil de leur démontrer plus de gratitude (ce que je faisais déjà avec ceux qui sont plutôt bienveillants).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Lucy le Sam 13 Déc 2014 - 11:58

Je suis en train de tester une nouvelle technique : faire volontairement des erreurs pour paraître plus humaine.

Je ne peux pas dire si ça marche vraiment vu que je fais ça depuis une semaine, mais dans la théorie, l'idée est de se mettre au niveau des autres en faisant des erreurs qu'une personne normale ferait.
Tout en faisant en sorte que ce soit des erreurs sans conséquences, prouvant aux autres que tu n'es pas une menace, sans pour autant nuire à l'image que ton boss a de toi, au chiffre (et donc ta prime d'objectif) ou à la qualité de ton travail.

Sinon, tu peux aussi demander des conseils ou de l'aide à tes collègues.
Même si tu as déjà la réponse à la question.
Ils se sentent importants et tu donnes l'image d'une progression normale.
Idem : pas d'incidence vis-à-vis du boss, l'esprit d'équipe ou d'entraide est toujours bien vu.

Et pour que ça soit pleinement efficace : repère le/les meneur(s) et demande-leur en premier.
Sans meneur pour te critiquer, les autres ne suivront pas.


Dernière édition par - Lucy - le Sam 13 Déc 2014 - 12:03, édité 1 fois
Lucy
Lucy

Messages : 168
Date d'inscription : 16/10/2014
Age : 32
Localisation : Ligne 13

https://alicecolvert.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Sam 13 Déc 2014 - 12:02

- Lucy - a écrit:Je suis en train de tester une nouvelle technique : faire volontairement des erreurs pour paraître plus humaine.
Je sais pas pour se faire accepter. Mais j'ai parfois trouvé que c'est un excellent moyen de s'améliorer. Le piège c'est qu'à un moment, si quelqu'un commence à avoir un doute, on te prête ensuite toute sorte de pouvoirs mystiques. "Non mais là, il(elle) fait semblant". Alors qu'en fait non. Enfin bref. A manier avec beaucoup de précaution.

Par contre quand on joue à un jeu, là c'est souvent intéressant de ne pas être "imbattable". L'important étant que tout le monde s'amuse. Peut être au fond, toute situation sociale est t'elle un jeu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Lucy le Sam 13 Déc 2014 - 12:07

stauk a écrit:
- Lucy - a écrit:Je suis en train de tester une nouvelle technique : faire volontairement des erreurs pour paraître plus humaine.
Je sais pas pour se faire accepter. Mais j'ai parfois trouvé que c'est un excellent moyen de s'améliorer. Le piège c'est qu'à un moment, si quelqu'un commence à avoir un doute, on te prête ensuite toute sorte de pouvoirs mystiques. "Non mais là, il(elle) fait semblant". Alors qu'en fait non. Enfin bref. A manier avec beaucoup de précaution.

Il faut connaître le contexte, et ne faire des erreurs qu'au compte-goutte.
Par exemple, dans un dossier compliqué, "oublier" volontairement une étape, du genre celle qui montre qu'en fait, tu t'y connais pas autant que tu voudrais le montrer.
Ou dans des situations piège, tomber dans le piège même si on l'a vu.
Lucy
Lucy

Messages : 168
Date d'inscription : 16/10/2014
Age : 32
Localisation : Ligne 13

https://alicecolvert.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Sam 13 Déc 2014 - 20:38

- Lucy - a écrit:Je suis en train de tester une nouvelle technique : faire volontairement des erreurs pour paraître plus humaine.

Je ne peux pas dire si ça marche vraiment vu que je fais ça depuis une semaine, mais dans la théorie, l'idée est de se mettre au niveau des autres en faisant des erreurs qu'une personne normale ferait.
Tout en faisant en sorte que ce soit des erreurs sans conséquences, prouvant aux autres que tu n'es pas une menace, sans pour autant nuire à l'image que ton boss a de toi, au chiffre (et donc ta prime d'objectif) ou à la qualité de ton travail.

Sinon, tu peux aussi demander des conseils ou de l'aide à tes collègues.
Même si tu as déjà la réponse à la question.
Ils se sentent importants et tu donnes l'image d'une progression normale.
Idem : pas d'incidence vis-à-vis du boss, l'esprit d'équipe ou d'entraide est toujours bien vu.

Et pour que ça soit pleinement efficace : repère le/les meneur(s) et demande-leur en premier.
Sans meneur pour te critiquer, les autres ne suivront pas.

J'ai combiné tes conseils avant même de les avoir lus (mais les voir écrits par quelquun d'autre prouve que cela marche) et celui de stauk plus haut, je confirme que cela fonctionne du tonnerre (sans détailler,  mais si ça peut être utile à quelqu'un qui se retrouverait dans la même problématique c'est chouette), vraiment. Les gens ont besoin de se sentir utiles, cela les renforce dans leur statut, et favoriser la coopération permet aussi de dissiper les tensions dûes à la concurrence officieuse. Que du positif donc !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par RandomGuy le Sam 13 Déc 2014 - 22:08

Je ne suis pas certain que ce soit très très pertinent mais ma réaction immédiate face à ce genre d'interrogations (de type "comment être mieux accepté(e)", très nombreuses sur le forum j'ai l'impression) ben c'est tout simplement: "Mais qu'est-ce que ça peut bien foutre?"

Je comprends que tout le monde n'ait pas la même sensibilité, certains ont du mal à supporter l'agressivité/la mise à distance, etc... Mais bon au bout d'un moment la coupe est pleine, ces messieurs-dames sont chagrins? Qu'ils se démerdent, rien à foutre.

En tout cas c'était ma méthode à l'époque ou j'étais salarié, ça marchait du tonnerre. Par contre ils ne m'aimaient pas. Et j'en avais rien à foutre. Du tonnerre je vous dit.

Depuis, j'ai trouvé ENCORE MIEUX (parce que quand même j'en avais un peu marre de voir toutes ces gueules de cons... Je dis pas que TOUS les employés de TOUTES les boîtes sont mesquins et égoïstes, mais on en est pas loin sérieusement.), bref, j'ai monté ma boite et je suis peinard. Problème définitivement réglé.

Bon tout ça est un peu agressif j'en ai conscience, mais c'est à cause de cette frustration et ce malheur que je ressens chez les zèbres à cause de tous ces gens aux esprits étroits, ça me fait monter la pression, vous pouvez pas imaginer.

Va te faire foutre™, c'est du bon, mangez-en!

RandomGuy

Messages : 41
Date d'inscription : 11/12/2014
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Dim 14 Déc 2014 - 16:24

RandomGuy a écrit:
Bon tout ça est un peu agressif
C'est surtout passer à coté d'une meilleurs connaissance de l'animal humain. C'est à dire nous même. Même si on a tous nos petites spécificités. Enfin je te jette pas la pierre. C'est une solution qui a fait ses preuves, comme tu le soulignes. Mais ça ne semblait pas répondre aux attentes de l'auteur du fil.

Les humains, c'est un peu comme les Auvergnats. C'est pas quand y en a un ou deux que ça devient invivable. C'est dés qu'il y en a beaucoup. En plus de ça créer sa boîte ne libère que de (quelques) contraintes hiérarchiques. Tu exerces dans quelle branche d'activité ? Tu n'as aucun comptes à rendre à tes clients ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Dim 14 Déc 2014 - 16:32

Je ne suis pas pour faire des erreurs ou se mettre au niveau des autres.
Peut-être apprendre à répondre aux critiques avec humour - je sais, c'est très facile à dire.
Moi, j'ai du bol, je n'ai pas trop ce genre de problème au travail, donc les conseilleurs ne sont pas les payeurs…
Mais se renier, merde, non !
Je pense qu'il faut s'assumer.
On est meilleur, on est meilleur. Point.
C'est un fait.
Point.
Après, on peut essayer un peu d'humour pour faire passer la pilule auprès des autres mais bon.
Jamais pu supporter la jalousie faut dire.
Bon courage en tout cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Dim 14 Déc 2014 - 16:32

[quote="RandomGuy"]
Bon tout ça est un peu agressif j'en ai conscience, mais c'est à cause de cette frustration et ce malheur que je ressens chez les zèbres à cause de tous ces gens aux esprits étroits, ça me fait monter la pression, vous pouvez pas imaginer.
[/quote]

Oh, que si !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Dim 14 Déc 2014 - 16:34

Petit problème marrant : chaque fois que je cite quelqu'un, ça fait ça. (cf. supra)

Je pense que le programme du forum ne doit pas m'aimer car ça fait des mois que ça dure !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Dim 14 Déc 2014 - 16:36

Demander des conseils, ce n'est pas bête (je relis la méthode de Lucy) effectivement.
On est dans la manipulation la plus totale, mais c'est pour la bonne cause !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Dim 14 Déc 2014 - 16:46

Grouspi, c'est vrai que c'est surprenant ton quote qui marche pas. Il semble pourtant tout bien.

Madame Naïve, j'ai moi même déjà ressenti de la jalousie vis à vis des petites nouvelles.
10 ans de moins que moi, belles comme des coeurs et le chef n'était pas insensibles à leur charme. Elles bossaient comme moi je faisais 10 ans auparavant, avant d'avoir des enfants. Bref on se sent menacé ( pour cause d'ailleurs, elles ont eu une belle évolution de carrière).
Mais elles étaient cool, ne prenaient pas les vieilles de haut. Alors on a fini par devenir de bonnes amies...

Je pense que ce n'est pas qu'une question d'intelligence, les anciens peuvent jalouser l'énergie débordante des nouveaux.
Tu peux mettre leurs postes en péril en faisant le taf de 10 heures en 5h, tu vois.
L'humilité t'aidera à te faire apprécier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par *Vanished ...* le Dim 14 Déc 2014 - 17:26

Pour le moment ton efficacité te fait de l'ombre, car c'est surtout cela que tes collègues ont vue de ta personnalité et ça leur fait peur (pour plein de raisons dont celles, brillamment énoncées par Jordan Sulli).
Quand ils verront que tu es AUSSI une belle personne qui ne se la raconte pas mais qui est super efficace (ce qui peut être très appréciable dans une boîte, même pour les collègues), la pression redescendra d'un cran.
Après des jaloux-frustrés-aigris ... il y en aura toujours. Faudra les apprivoiser, les chouchouter ou les ignorer.
Et des erreurs rassurantes, tu en feras certainement, pour de vrai. Tu en prendras alors ton parti.
Bravo pour cette jolie reconversion en tous cas.
*Vanished ...*
*Vanished ...*

Messages : 92
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 44
Localisation : région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par RandomGuy le Dim 14 Déc 2014 - 18:33

stauk a écrit:
RandomGuy a écrit:
Bon tout ça est un peu agressif
En plus de ça créer sa boîte ne libère que de (quelques) contraintes hiérarchiques. Tu exerces dans quelle branche d'activité ? Tu n'as aucun comptes à rendre à tes clients ?

Je suis éleveur. Je vois très bien où tu veux en venir, évidemment il est impossible de se déconnecter de *toutes* les contraintes professionnelles/sociales. Je pense que mon conseil n'est pas aussi avisé que les autres postés sur ce fil dans le cas qui nous intéresse, néanmoins on ne m'enlèvera jamais qu'au minimum une petite touche de Lâcher Prise ne fait jamais de mal, dans tous les domaines d'ailleurs.

Tout le monde n'a pas la chance d'être une vraie tête de con comme moi Very Happy

EDIT: dans un souci d'être constructif, j'ajouterai que percer l'abcès n'est peut-être pas une mauvaise idée non plus. Je parle pas de se lancer dans une conférence sur la surefficience évidemment, simplement de mettre gentiment les choses au clair avec les personnes qui te prennent la tête. Ca te permet de leur montrer que tu respectes leur opinion tout en affirmant ton caractère, plutôt habile.

RandomGuy

Messages : 41
Date d'inscription : 11/12/2014
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par AlexisL le Dim 14 Déc 2014 - 18:40

Pour moi, il faut faire une distinction entre collègues de travail et amis. Un collègues n'est pas et ne sera jamais un ami, en tout cas pas pendant le travail. Des relations pendant le travail entre différentes personnes peuvent sembler être de l'amitié (humour et compagnie) mais ce sont des discussions entre collègues.

Quand on arrive à faire cette distinction, beaucoup de choses deviennent claires. Il ne faut pas chercher à se faire à tout prix des amis, à se faire apprécier et accepter de tous, quitte à se rabaisser. Au contraire, il faut faire ce pourquoi on est là, travailler. Il faut chercher à faire au mieux son taf et prendre du plaisir à faire ce qu'on fait. Il faut rester soit même et rester cordiale avec ses collègues. Si des affinités naissent avec certains d'entre eux, les discussions peuvent être plus légères et décontractées. Par contre si on te pique de manière non justifiée, ne te laisse pas faire, répond cordialement au début puis mort le si nécessaire. Si tu ne te laisse pas faire, c'est toi qui te fera manger. (en te rabaissant par exemple)

J'ai été confronté au problème. Un collègue n'appréciant pas mon importance grandissante pour l'entreprise (plus que lui) a essayé de se frotter à moi. J'ai gentiment répondu au départ (le genre de discussions où tout est dit de manière détournée), mais quand les choses se sont envenimées j'ai tapé là où ça fait mal avec juste quelques mots et le problème était réglé. (je peux être très cassant).



AlexisL

Messages : 49
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Isaure le Lun 15 Déc 2014 - 16:10

Jordan Sulli a écrit:

Je pense que ce n'est pas qu'une question d'intelligence, les anciens peuvent jalouser l'énergie débordante des nouveaux.
Tu peux mettre leurs postes en péril en faisant le taf de 10 heures en 5h, tu vois.
L'humilité t'aidera à te faire apprécier.

J'en profite, je saute sur l'occasion car moi même très souvent confrontée au difficultés rencontrées par Madame Naïve(j'aurais pu l'utiliser ce pseudo surtout au boulot!)  j'ai expérimenté tout un tas de techniques et pour ma part il y a toujours deux écoles soit ce sont les collègues soit M Boss mais il y a toujours quelqu'un pour prendre ombrage...

Je voudrais rebondir sur l'humilité...Qu'entends tu par humilité?
Cela veut il dire que pour apaiser les doutes des autres il faut,comme préconiser plus haut, faire consciemment des erreurs?
Faire mine de pas avoir la réponse pour perdre du temps à la chercher alors que le sujet est connu et maîtrisé? Je suis du genre à faire des heures, à abattre une quantité plutôt conséquente de travail mais j'ai toujours du temps pour aider, remplacer dépanner et je me fous même que l'on s'en attribue les mérites car après tout si qql à une tâche à faire si il sait chercher l'aide ou l'info au bon endroit c'est bien à lui que reviens le mérite. (on ne  félicite pas un dico de donner les bonnes définitions mais plutôt l'utilisateur qui a su s'en servir correctement )
Pour moi l'humilité c'est ne pas fanfaronner de ses réussites , capacités ou savoir ; faire profil bas et savoir se remettre en question et surtout être toujours prêt à aider les autres mais peut être que je fais fausse route?

Une chef m'a dit un jour qu'une dose d'humilité me ferait du bien car il n 'était pas possible d'avoir un avis sur autant de sujet...après des mois de réflexion, d'introspection, de torture mental il m'est apparu clairement que la seule chose que masquait cette réflexion c'était sa propre incompétence .

Et c'est bien là le coeur du problème, moi je vis peut être un peu trop dans un monde de Bisounours mais je pars du principe que jusqu'à preuve du contraire chaque personne que je rencontre est "bonne , sincère et mérite qu'on lui fasse confiance"  alors que la majorité commence déjà par évaluer le danger potentiel que l'on représente: est ce qu'il va travailler mieux que moi? est ce qu'il sera mieux vu? et chaque actes est ensuite classifié catalogué selon une échelle de valeurs toutes plus négatives les unes que les autres.

Elle fait le boulot de 10h00 en 5h00 >>> elle va me prendre ma place, elle fait du zèle, elle cache qql chose mais jamais personne ne se dit " ah elle a peut être une méthode qui pourrait me permettre de gagner du temps aussi" ou même "peut être n'a t elle pas saisie toutes les opérations à faire il faudrait qu'on en discute cela ne peut être que bénéfique"

... Enfin je suis désolée de cette longue parenthèse qui est sans y être dans le sujet mais je cherche à comprendre cette notion d'humilité professionnelle préconisée qui ne semble pas être la même que l'usage courant!
Isaure
Isaure

Messages : 52
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 35
Localisation : Dans ma bulle :)

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par tim9.5 le Lun 15 Déc 2014 - 18:06

.


Dernière édition par tim9.5 le Jeu 9 Juil 2015 - 5:38, édité 2 fois
tim9.5
tim9.5

Messages : 419
Date d'inscription : 18/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Lun 15 Déc 2014 - 19:40

AlexisL a écrit:Il ne faut pas chercher à se faire à tout prix des amis,  à se faire apprécier et accepter de tous, quitte à se rabaisser. Au contraire, il faut faire ce pourquoi on est là, travailler. Il faut chercher à faire au mieux son taf et prendre du plaisir à faire ce qu'on fait. Il faut rester soit même et rester cordiale avec ses collègues.

Pourquoi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par AlexisL le Lun 15 Déc 2014 - 21:06

Pourquoi quoi ? Pourquoi je dis il faut ?

AlexisL

Messages : 49
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Lun 15 Déc 2014 - 21:10

AlexisL a écrit:Pourquoi quoi ? Pourquoi je dis il faut ?
Il faut implique une nécessité incontournable. Donc oui, en quoi ce que tu introduis par "il faut" sont des nécessités incontournables ? Que se passe t'il si on évite soigneusement de suivre ces nécessités ? Il y a aurait certainement des conséquences peut souhaitables. Quelles sont t'elles ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par AlexisL le Mar 16 Déc 2014 - 21:48

Et bien la réponse est très simple et je l'évoque dans mon message précédent, si tu ne fais pas la distinction entre amis et collègues, tu vas te faire bouffer tout cru. Tout le monde te manipulera, même moi d'ailleurs (si ça m'arrange).

Par exemple, j'ai en ce moment même un stagiaire (pourtant plus vieux que moi). Au début, celui-ci était clairement dans l'optique de devenir ami avec moi. Ce fut une avalanche de blagues vaseuses, de jeux de mots tout aussi débiles les uns que les autres, dans des situations de travail nécessitant de rester concentré et sérieux (car enjeux importants). Bref le genre de personne près à tout pour devenir ami, au point d'avoir même fait un peu de rangement dans ma voiture perso ! Bon je suis pas un salopard non plus, j'ai fini par lui expliquer comment les choses fonctionnent et je peux vous dire que maintenant, je respecte ce gars pour la qualité de son travail et des discussions plus ou moins techniques que je peux avoir avec lui (qui par ailleurs peuvent être sur le ton de l'humour, suivant le sujet).

Ce gars là est un cas extrême à lui tout seul, mais tout ça pour dire que ce sont vos aptitudes et qualités professionnelles qui doivent vous permettre vous faire respecter de votre entourage, pas le fait de vous rabaisser (de quelque manière que ce soit). D'ailleurs ce qu'à écrit Isaure (quelques messages plus tôt) est tout à fait juste.

Si je rencontre ce genre de personnage, que celui-ci n'appartient pas à mon entreprise mais qu'il a un rapport avec une affaire que je veux obtenir, je pourrais quasiment faire ce que je veux de lui, voir même le bouffer complètement si il m'entrave. ça peut paraître vilain ce que je dis, mais je sais que moi aussi je peux me faire bouffer par plus fort que moi (et c'est déjà arrivé plusieurs fois d'ailleurs). Le domaine dans lequel je travaille (Bâtiment, Génie Civil) est très concurrentiel et peuplé de gens souhaitant uniquement ton argent quitte à te couler.

Voilà à peu près pourquoi je suis si catégorique, je ne vois pas d'autres manières de voir les choses, sauf si tu as des propositions ?

AlexisL

Messages : 49
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mar 16 Déc 2014 - 22:45

Je vous ai lus attentivement. Juste à Alexis: je comprends très bien que la dynamique inhérente à certains secteurs détermine les comportements. C'est pour ça qu'il est plus simple de "pardonner" certaines rudesses ou réactions instinctives. Cependant, sans parler de se faire aimer par tous, je ne me vois pas rester dans un travail qui ne serait pas humainement épanouissant, a minima (en plus d'avoir du sens à mes yeux). Mais là est un autre sujet, la crise de la quarantaine j'ai eu la chance de la vivre tôt, et aucun, mais alors aucun travail ne mérite que les uns soient positionnés contre les autres. C'est le jeu me diront certains, mais d'une part ce n'est pas une bonne stratégie, pour personne, d'autre part ce jeu n'en vaut pas la chandelle. Je tente d'améliorer ce qui peut l'être mais je ne ferai jamais de compromis par rapport à mon éthique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mar 16 Déc 2014 - 23:10

Bof...
quand ca colle pas ca colle pas.

vous arrivez vraiment a faire semblant ? moi pas trop.
de base je suis naturelle , sans probleme, prete a donner un coup de main, et prete a recevoir des coups de main aussi.


un travail humainement epanouissant ca existe pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mar 16 Déc 2014 - 23:19

choufleur a écrit:
un travail humainement epanouissant ca existe pas.
Peut être c'est juste rare ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mer 17 Déc 2014 - 9:20

Bien sûr que si cela existe, j'ai une pelletee de contre exemples, dont certains sont plus insoupçonnables que d'autres.
Pour ma part c'est bien pour ça que je fais une formationen parallèle, puisque cela permettra d'être praticienne et peut être enseignante dans un domaine humainement riche dans tous les cas. Après on peut faire d'une activité ou d'un milieu quelque chose d 'épanouissant, ce qui n'est que rarement possible quand on subit dans la résignation.
C'est triste de s'autolimiter...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mer 17 Déc 2014 - 19:10

oui c'est peut etre rare

pouvez vous me dire ce que c'est pour vous un travail humainement épanouissant ?

j'aurais bien aimé faire un travail humainement épanouissant.

les humains ne sont pas épanouissants Arrow


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par AlexisL le Mer 17 Déc 2014 - 21:57

the kick inside a écrit:Je vous ai lus attentivement. Juste à Alexis: je comprends très bien que la dynamique inhérente à certains secteurs détermine les comportements. C'est pour ça qu'il est plus simple de "pardonner" certaines rudesses ou réactions instinctives. Cependant, sans parler de se faire aimer par tous, je ne me vois pas rester dans un travail qui ne serait pas humainement épanouissant, a minima (en plus d'avoir du sens à mes yeux).

Je précise tout de même que la description énoncée dans mon précédent message n'est qu'une infime partie de mon job, n'allez pas non plus croire que je fais un travail inhumain, c'est même largement le contraire. Je croise énormément de personnes, chaque jour, venant d'horizons souvent complètements différents. C'est extrêmement enrichissant sur le plan humain et intellectuel (bien plus que l'école d'ailleurs).

À mes yeux, mon travail a beaucoup de sens, comme le fait que l'activité des ouvriers de l'entreprise dépend du nombre d'affaires que je décroche. Si je ne trouve rien, plus de travail et quasiment chaque salarié à une famille à nourrir.

Il ne faut jamais tout voir en noir, d'ailleurs même si je croise quelque fois de très mauvaises personnes, j'en tire tout de même quelque chose. Ce fut le cas notamment avec des personnes racistes jusqu'au bout des ongles ou n'ayant aucun respect pour la dignité humaine. Croyez-moi, quand vous croisez ces gens, vous vous rappelez qu'on ne vis pas dans une société "idéale", mais dans une société parfois violente.

the kick inside a écrit:aucun travail ne mérite que les uns soient positionnés contre les autres.

Je suis d'accord, et pourtant, la grande majorité des entreprises présentent des concurrents. Qui dit concurrence, dit oppositions. Je veux pas lancer un grand débat sur notre société, mais le fait est que pour survivre, une entreprise doit affronter la concurrence, celle-ci est rarement seine . Je n'apprécie pas plus que toi ce fait et je suis effectivement dans l'optique de l'accepter et de contribuer parfois à des actes ''peu étiques'' vis à vis d'un autre individu ou d'une société/organisme. C'est la survie de mon entreprise qui est en jeu, et c'est mon gagne pain. Après, je pense que les actes crapuleux sont proportionnels aux enjeux. À mon bas niveau, je ne fait souvent que profiter de la naïveté de quelqu'un (qui ne s'en rendra souvent jamais compte), mais imaginez ce qui se passe à un très haut niveau, lorsque les enjeux se chiffrent en milliards ?

Peut-être faut-il distinguer deux choses ? : l'humanité d'un travail (humain ou inhumain) et l'enrichissement humain d'un travail. Un travail inhumain peut-il être enrichissant humainement ? soumis à quelque chose d'inhumain, on est plus susceptible de gagner en maturité et en humanité ? (sensibilité aux autres etc...)

AlexisL

Messages : 49
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Moujik le Mer 17 Déc 2014 - 22:26

Alexis, ton raisonnement est correct, mais je pense que les personnes qui agissent uniquement par intérêt sont assez rares, même dans le monde du travail. Personnellement, si je tombe sur quelqu'un de "naïf", ou que je considère comme faible, j'aurai plutôt tendance à trouver ça dégradant de l'exploiter s'il fait partie de mon équipe.
Les règles morales (où les sentiments "humains") nous influencent tous, et même dans un monde ou c'est chacun pour soi, il y a avantage à tirer d'instruire et d'aider une personne "naïve" de telle manière à ce qu'elle devienne un allié solide.
Les personnes qui agissent sans empathie existent bien sûr, mais leur comportement est souvent nuisible pour leur entreprise.

Je ne dis pas que l'homme est "bon", mais qu'on est avant tout un animal social qui a besoin de favoriser les liens, et que l'entreprise remplace en partie la tribu.

Moujik

Messages : 59
Date d'inscription : 26/10/2014
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mer 17 Déc 2014 - 22:29

Moujik a écrit:
Les personnes qui agissent sans empathie existent bien sûr, mais leur comportement est souvent nuisible pour leur entreprise.
Les commerciaux agissent à peu près toujours ainsi (en tentant d'exploiter la moindre faille, maximiser leur profit contre leur adversaire). Pourtant ils sont le principal facteur de réussite de leur entreprise.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Moujik le Mer 17 Déc 2014 - 22:37

Je parle surtout des relations intra-entreprise, des gens qui travaillent ensembles sur un même projet. Parce que les rapports concurrentiels entre commerciaux/entreprises sont forcément hostiles, mais c'est moins immoral que d'exploiter une personne qui fasse partie de ton groupe.

Moujik

Messages : 59
Date d'inscription : 26/10/2014
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mer 17 Déc 2014 - 22:41

Moujik a écrit: c'est moins immoral que d'exploiter une personne qui fasse partie de ton groupe.
Comme d'utiliser un mec pendant 5 ans, et ensuite le pousser à démissionner pour ne pas payer d'indemnité ? Ca fait partie des pratiques qui permettent de maximiser l'efficacité d'une entreprise.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Moujik le Mer 17 Déc 2014 - 22:58

Attention je suis pas en train de nier qu'il y a beaucoup de saloperie dans le monde du travail, juste dire que les rapports entre collègue ne sont pas forcément toujours "intéressé". Après, je connais peu le monde de l'entreprise (je suis auto-entrepreneur), même si j'ai déjà été exploité.
Dans mon expérience, l'entreprise dans laquelle je travaillais a été fermée parce que pas assez rentable. Cette entreprise aurait peu être pu perdurer, mais le PDG en a décider autrement. On a ici un agissement égoïste, ou stratégique, selon le point de vue, qui n'a pas été rentable à l'entreprise puisqu'elle a été fermée.
C'est un grand débat que de savoir si les comportements hostiles sont plus efficaces qu'un rapport éthique dans le monde du travail. Peut être que notre système capitaliste est assez pervers, mais combien de temps il va tenir si c'est le cas ?

Moujik

Messages : 59
Date d'inscription : 26/10/2014
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par AlexisL le Mer 17 Déc 2014 - 23:14

non stauk, il y a une différence entre n'avoir aucune empathie pour quelqu'un de son entreprise et n'avoir aucune empathie pour une personne extérieure. Le premier cas est effectivement toxique pour l'entreprise, le second est un facteur de réussite (même si il faut être capable d'avoir ça sur la conscience). En tout cas on est d'accords sur une choses, les bons commerciaux sont de véritables experts pour adopter le meilleurs meilleurs comportements vis-à-vis du client afin de vendre, vendre et revendre !

Moujik, je suis d'accord avec toi. Les oppositions au sein même d'une entreprise ne sont pas de bonnes choses. Travailler de manière collective n'est pas toujours simple. Pas facile d'être honnête avec tout le monde, surtout lorsque les vérités sont difficiles à exprimer car susceptibles de heurter puis braquer le collègue.
Pour ma part, j'avoue avoir un petit penchant manipulateur (je sais pas si le terme est adapté), c'est à dire que j'ai tendance à faire en sorte que mon interlocuteur pense arriver de lui même à une conclusion qui m’intéressent ou à un état d'esprit favorable à la prise de certaines décisions (notamment pour éviter la renouvellement d'erreurs commises dans le passé).

AlexisL

Messages : 49
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Invité le Mer 17 Déc 2014 - 23:21

AlexisL a écrit:non stauk, il y a une différence entre n'avoir aucune empathie pour quelqu'un de son entreprise et n'avoir aucune empathie pour une personne extérieure.
Dis pas non, je suis d'accord avec ce passage.


AlexisL a écrit:Le premier cas est effectivement toxique pour l'entreprise
J'ai donné un exemple. L'exemple du salarié qui une fois qu'il n'est plus utile est suicidé sans remord. Tu le considère comme un élément extérieur, ou bien tu considères que c'est toxique pour l'entreprise de se séparer du personnel devenu superflu ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par AlexisL le Jeu 18 Déc 2014 - 0:14

stauk a écrit:
AlexisL a écrit:non stauk, il y a une différence entre n'avoir aucune empathie pour quelqu'un de son entreprise et n'avoir aucune empathie pour une personne extérieure.
Dis pas non, je suis d'accord avec ce passage.

Ah pardon, j'avais pas compris.

stauk a écrit:
AlexisL a écrit:Le premier cas est effectivement toxique pour l'entreprise
J'ai donné un exemple. L'exemple du salarié qui une fois qu'il n'est plus utile est suicidé sans remord. Tu le considère comme un élément extérieur, ou bien tu considères que c'est toxique pour l'entreprise de se séparer du personnel devenu superflu ?

Du coup, j'espère bien comprendre ce que tu dis. Un salarié qui n'est plus utile à l'entreprise devient-il extérieur à celle-ci ? légalement et logiquement non, dans la réalité il existe effectivement des pratiques qui consistent à priver un salarié de toutes responsabilités afin de le détruire psychologiquement (j'ai rencontré quelqu'un ayant vécu ça, ça aurait pu finir en suicide). Mais on parle vraiment de cas très spécifiques. Toutes les entreprises ne sont pas rendu à ce stade, tout comme peu d'entreprises (PME en tout cas) ont des salariés superflus, sauf dans le cas d'une grosse baisse d'activité ou des recours légaux existent (licenciement) mais aucun patron ne fait ça avec joie. Difficile de répondre à ce genre de question qui me paraît très spécifique et relève de la justice.

AlexisL

Messages : 49
Date d'inscription : 15/03/2014
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Les aventures de Madame Naïve Empty Re: Les aventures de Madame Naïve

Message par Tesla le Jeu 18 Déc 2014 - 1:09

the kick inside a écrit:
Histoire de ne pas y aller par quatre chemins, je viens de débuter dans un domaine qui n'est pas du tout le mien à la base, n'ayant aucune formation pour, sauf que j'ai eu une opportunité dans une enseigne que je chéris particulièrement alors j'ai sauté sur l'occasion.

Seulement voilà, Madame Naïve (moi donc) a pris ses marques en quelques jours et ayant des facilités (comme la plupart d'entre vous ici), s'est très vite intégrée. Les résultats ont suivi, on a largement dépassé les objectifs prévus, le boss est très content et tutti frutti...
Et déjà, j'ai commencé à sentir un froid avec certains "anciens", puis quand le chef eut le dos tourné, les réflexions accompagnées d'une pointe d'agressivité sont apparues.
Toutes ces subtilités qui visiblement sont liées à ce type de boulot me dépassent un peu j'avoue, car ça ne fait pas du tout partie de ma mentalité, je ne suis pas dans la "compétition", je n'ai pas vraiment d'instinct de territorialité donc ces attitudes défensives (tout en subtilité bien sûr) ne correspondent pas à mon éthique personnelle. Je ne me rongerai jamais les sangs pour un travail c'est clair, mais si je peux redresser la barre avant de ruminer pour rien, c'est mieux.

Pour les personnes qui ont un peu plus de bouteille que moi sur ces océans risqués, comment avez-vous appris à gérer cela, quels sont les faux pas à éviter, les stratégies pour naviguer à vue ?

Coucou, The Kick Inside,

Pourquoi ne pas prendre le problème à l'envers et envisager que ce soit normal ?
Je ne dis pas que c'est bien, mais que c'est humain.

Dans la plupart des boulots, tout le monde bave sur le dos de quelqu'un.
Ce n'est pas une question de vendetta personnelle, mais de dynamique de groupe.
C'est par l'opposition ponctuelle à un événement, à un comportement, que chacun, dans un groupe, arrive à définir comment il a envie d'être.
Bref, c'est pas contre toi en particulier, c'est chacun qui s'oppose à quelque chose "en-dedans", cherche à tester "au-dehors" et dans un groupe, pour essayer soit de se trouver, soit d'essayer de s'intégrer.

Imagine une discussion au taf entre a, b, c et d.
Tu as peut-être vu, quand a, b et c sont ensemble, ils vont parler de d, et se lâcher un peu (voire pas mal, quand le taf est tendu) ; quand b, c et d seront ensemble, ils sont un peu se lâcher sur a.
Si ça en reste là, c'est acceptable.

Toi, si tu es ici, c'est que tu as une bonne acuité mentale, que tu es quelqu'un d'intelligent.
Donc, ça te touche toi parce que tu le vois, toi, surtout, et mieux que beaucoup.
Mais bon, t'inquiète, moi aussi, je suis sûr qu'on a parlé dans mon dos.
Je ne serais pas étonné que la plupart puissent en dire autant.
Ce n'est pas un vrai décalage, en fait, tu as l'impression que ça t'arrive à toi en particulier parce que tu es "aiguisée" et que c'est ta perception qui te donne l'impression d'être "en décalage".
C'est du moins l'interprétation que j'en donne.

Si ça va plus loin, ça peut relever de trucs plus malsains, mais ce n'est pas l'impression que j'ai eu en te lisant.
Si on ne te renverse pas du café dessus, si on ne te monte pas en flammes en direct et de manière personnelle, si c'est "pas en face", c'est généralement qu'il y a du respect malgré tout (tu balances pas ta mer** volontairement à la figure de quelqu'un que tu respectes un minimum).
Et puis, si on te jalouse un peu, ça va, ça devrait avoir valeur de compliment (lol).

T'inquiète, ne laisse pas trop traîner tes oreilles, te prends pas le chou.
Même, ça m'est arrivé d'entendre des personnes baver un peu sur quelqu'un qu'elles aiment beaucoup, au demeurant, ça m'est arrivé aussi de le faire.

Si tu es cool, que tu ne te laisse pas entraîner dans un rôle, que tu te laisses être ce que tu veux, que tu es sympa avec qui tu veux quand tu veux, que tu ne te préoccupe pas trop d'avoir commis telle ou telle faute, tu ne te mettras pas la pression, tu seras la plus adorable des collègues et ça n'ira jamais plus loin d'un petit coup de "baverie" ponctuelle et en rien personnelle.

De toute façon, à mon avis, il n'y a que deux manières de se mettre vraiment tout le monde à dos :
- Se complaire dans un rôle, celui qui renvoie chacun à ce qu'il a envie de "casser" en lui-même (si une personne t'identifie comme "son truc à abattre", comme "ce qu'il ne supporte pas").
- Se mettre la pression, et du coup la mettre aux autres.

C'est juste mes deux centimes, cela dit.
Bises Smile
Tesla
Tesla

Messages : 366
Date d'inscription : 04/08/2014
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum