Comment gérer "ça" au travail?

+4
Abonné absent
Zebra
Emeraude
Migilig
8 participants

Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Comment gérer "ça" au travail?

Message par Migilig Dim 7 Déc 2014 - 21:40

Bonsoir,

je souhaiterais échanger concernant les difficultés à gérer le quotidien professionnel en particulier dans les groupes.

Ayant commencé un travail en parallèle de mon activité principale,c'est un vrai problème pour moi: des heures perdues à brasser du vent, des injonctions contradictoires, une inefficacité inimaginable et plein de gens qui chauffent leur place depuis trop longtemps et dont le pouvoir n'est en rien corrélé à la compétence.

COMMENT SURVIVRE SOCIALEMENT ?

Je souhaiterais décrire le processus qui m'amène régulièrement à des états de stress importants et me mettent en danger socialement, sans que je puisse en sortir.

-repérage des failles d'un système, d'un discours, d'une posture: tentative pour les signaler aux collègues ou supérieurs,

-feed-back: s'en foutent et/ou ne comprennent pas et/ou se sentent importunés et/ou le vivent comme menace pour leur statut,

-mes sentiments: colère qui monte surtout s'il s'agit de domaines où j'ai la responsabilité de personnes ou si cela impacte ma pratique,

-réaction: tentatives répétées pour me faire comprendre et/ou me justifier.Mon débit verbal augmente, j'interpelle les gens en reformulant pour tenter d'engager un échange . . .

[b]A ce stade, je dégage une anxiété telle (je suis écartelée entre la nécessité impérieuse de faire passer mon message,la peur de paraître "anormale", le désespoir de voir que je ne parviens pas à me faire entendre ) que je n'attire que des regards apitoyés puis/ou exaspérés avec LA phrase choc: "Tu es trop angoissée voyons!" ou un silence éloquent "Elle est timbrée la pauvre et elle nous emmerde.". Il m'est arrivé aussi parfois de me mettre à dos un "supérieur hiérarchique" et de perdre mon boulot (quand j'étais plus jeune).

La déconfiture s'achève par l'impression d'être totalement inadaptée, une colère qui devient de la culpabilité et de me dire que je dois être malade mais sûrement pas HP . . .Bonjour l'estime de soi après ça . . .et je rejoins EclairFou qui parlait du syndrôme de l'imposteur !
Migilig
Migilig

Messages : 83
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 45
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Emeraude Dim 7 Déc 2014 - 23:37

Et encore ce n'est que dans le privé, parce que quand tu as affaire au public... Laughing

Non, tu n'es pas folle. Et tu n'es pas toute seule non plus. Moi, depuis longtemps j'ai le chic pour deviner ou pour tomber de suite sur "le truc qui cloche", que ce soit dans mon boulot ou ailleurs, et je ne te dis pas les réactions d'hostilité ou d'indifférence que cela peut générer. Et je ne cherchais même pas... Se faire comprendre en multipliant les explications ? Oublie. La colère qui monte, la rage impuissante, et oui. Bienvenue au club Smile

Il te faut apprendre à gérer tes émotions: le sport, la voie royale. Ou un psy. Ou tout ce que tu veux qui te fera du bien. On n'a pas à changer pour eux. De toutes façons, c'est impossible Wink

Je rêve d'entrer dans une entreprise qui ne recruterait que des zèbres !
Emeraude
Emeraude

Messages : 185
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Ma branche

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Invité Sam 13 Déc 2014 - 15:44

Bonjour Migilig.
Aprés, le premier mot que tu as posé, je pouvais prendre ta plume.
J'ai fait pas mal de metiers... Sauf l'engerinng électro mécanique ( étude de machine/ projet) je n'ai jamais été heureux.
Je n'en ferai pas listing , ce serait ennuyant.
Depuis quelques années, je travaille avec de l'humain pour de l'humain " le social" lol !
De toute ma vie, je n'ai pu observer  autant de paradoxes, incoherents , basé sur le soit disant subjectif pour en faire du subversif.
"Etre subversif", n'a rien de grand, n'a rien de valeureux ....je ne suis pas fixé sur l'ordre, cependant il en faut un minimum ... Les wc peuvent se poser dans la cuisine, je le concède , mais bon.

Les échanges sont corporatistes, le systeme est féodale quasiment, mal grés ce qu'ils pensent faire passer.
Vouloir le moderniser, prendre en compte "l'être" ,c'est's'attaquer a ? Je sais pas un truc , une chose inutile selon moi; un truc sur fondations fallacieusement interessé individuellement.
Ils se contrdisent...ne coopte pas, jouent sur la sémantique.

Nous manageons par projets; c'est une si belle chose, mais bon comme les equipes n'en sont pas en fait et que le projet est l'élément fédérateur, que celui ci demande en principal ....bref .
Il faut qu'on reflechissent; il faut qu'on y pensent; il faut qu'on y reflechissent.
Les directions, manquent de moyens; mais c'est bien peu de choses en fait...
selon moi une excuse je dirai.
En fait il semble que des cadres soient posés mais c'est faux.
Cela devient rapidement un charnier ou les joyeux motivés de bonnes humeurs sont libres ( terrible pouvoir de pression la joie) , ou les malhonnêtes ( divergeurs par preméditations) divergent sur les points vues en totale liberté, ou les peurreux, se protegent.
Communiquons s'il vois plait!!!! Qu'ils disent....
Mais ils interprent sans cessssssse... Sans cesseeeeee

Malheureusement, communiquer est brutal... Ca il faut l'admettre.
Tout est communiquant...que ce soit une epingle sur le sol, un stylo dans la rue, un feutre posé sur le cul , droit , au milieu d'une pièce, cela communique en fait.
Par moment, il faut savoir se faire dignité et stopppppper de s'archanier sur nous même.

Donc Migilig, selon mes intuitions, mon corps, j'essaie (j'essaie), de me mettre en securité ( j'essaie...).
Si ce matin je parts au travail en "joie" , j'essaie de percevoir le beau, les saisons, les couleurs, les feuilles qui tombent, les arbres qui se protegent et s'endorment en attendant le printemps...
J'entre au bureau, me pose, et j'essaie. de répondre a mes besoins ( marcher vers un "café" , exprimant a ceux qui croisent ce chemin "zallez bien" ? ).
Si c'est oui, je dis moi aussi .
Si c'est non, j'écoute, j'essaie de gérer la vraie "empathie" répondre a un besoin , sans incorporer son probléme...
Par nature, Je visualise la quantité, la priorité sur une echelle graduée tres sécurisante ( par nature et fonctionnement) , pour me mettre en securité "moi" , je le pose sur une feuille, pour garder le cap "arborescent de possibles".
Si la quantité de taches , projets est grande, sur l'électronique.
Tout ce que je fais est un projet ou je m´y sécurise et reponds a mes besoins...
Quoi  et Pour qui ?
Comment ( strategie)
Avec qui
Pilotage et maitrise => delai, securité ( homme ( management pression)  qualité etc etc bref, ces possibles je les écris, cela me donne force pour communiquer.
Lorsque tout cela est en place, je peux accueillir en securité , la  joie, le pervers, la carpette, le malhonnete intellectuel, le communiquant malveillant ...

Ce qui depend de moi et comble mes besoins  , me securise , me semble juste ( subjectif) , m'offre a communiquer pour répondre : aux besoins , et (projet), et ( choses) et ( les autres), et ( vie apres le travail).
Si la motivation joyeuse essait de par son pouvoir "positive illusion" , d'entrer ( tu veux que je t'aide ? Ca va t'avancer ? On va le faire a deux ! C'est "l'équipe". ( Travailler en equipe, c'est realiser des taches seul, et completaire "a" et "pour".
Mais qu'importe, c'est selon moi, c'est tres subjectif donc.

Donc, si l'on essaie, de me fourvoyer, ( j'écoute) afin puisse Ressentir ,, peur ou tritesse, ou colere.
Des lors, je communique : merci pour (votre) ta consideration, mais, je n'ai pas ce besoin pour l'instant. merci!!!
Quand cela se fera " necessité", je n'hésiterai pas a faire appel a tes competences.

Toiiiiii Migilg !
Soigne ton esprit, ton corps.
Clareté entre le ventre et l'esprit.
Sents par ton corps tes peurs, ta tritesse , ta joie, ta colere ; en pensant a toi, tes besoins et , et, et.
Tu pourrais etre plus communiquante et profiter de ta force, tu verras elle est sans limite.

Tu dois faire preuve de tant d'entelechie, qu'ils te placeront dans la case "victime", ils te pietineront, t'oterons ta dignité.
Dans une organisation sans cadres clairs, n'entre pas dans cette triangulation dramatique => victime, sauveur, bourreau.
Prends soins de toi , l'important c'est toi.
Essai tout doux ( facile a dire "hein" Philippe!!) d'apprivoiser cela, d'oser...
Si tu as "besoins" d'etre entendu , je t'ecouterai
N'oublie pas : quelques fois nous avons besoins de parler sans etre ecouter.
L'air..la terre...le sport... Le beau....nourrit tes besoins ...
Tout cela est "selon moi" donc tres subjectif biensur...
Prends ce qui est bon pour toi...reponds a tes besoins . reponds  peu a tes "envies".
Clareté .
Je terminerai avec cela ( tres tres tres important pour moi ) , en rapport aux actions que tu engages, la maniere, la conceptualisation que "ton cerveau exceptionnel  va t permettre de concretiser , ne laisse  personne te faire douter ( doute toi meme ) ne laisse pas les interpretations ces autres , de ces choses de l'exteieur a toi se propager ..fait les clarifier !
La reputation ne depend pas de toi, crois moi sur ce coup la....Ne prend pas la mauvaise reputation.
Nourrit ton besoin de reconnaissance....mais le tiens.....pas ceux des autres car la crois mo, la reputaion tu ne la gereras vraiment pas ....


Philippe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Zebra Lun 15 Déc 2014 - 14:11

Je n'aurais pas mieux résumer que Philippe , il est de bons conseils    Wink

Notre intelligence est une force , même si elle n'est pas toujours perçue comme telle , par les autres.
L'essentiel est de toujours croire en soi.

Se justifier ne sers à rien quand tu as face à toi des personnes largement foutistes ou malveillantes.
Mais les personnes bienveillantes existent , même s'il est vrai qu'elles se font de plus en plus rare ...
Zebra
Zebra

Messages : 239
Date d'inscription : 29/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Invité Lun 15 Déc 2014 - 18:48

Je vais etre hors sujet...
Ton avatar est magnifique zebra.
Je prends cet instant, c'est important la en ces jours tourmentés.
Merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Zebra Mar 16 Déc 2014 - 18:21

Merci ^^

C'est vrai qu'il faut savoir profiter de tous les bons moments que la vie nous offre , ils sont si rares et si précieux à la fois.
Zebra
Zebra

Messages : 239
Date d'inscription : 29/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Invité Mar 16 Déc 2014 - 20:48

Migilig, bonjour.

Je vais te comter ma journee .
Je suis responsable de patrimoine ( gestion de d'outils immobilier éducatifs "foyers" comme l'on entend souvent)
Depuis 20 mois environ, l'asso á entrepris la réno d'un batiment.
Celui ci  n'avancerait pas.
Je suis celui qu'il faut ...mais egô ,cupidité, avidité de "moi" ma direction á décidée de porter elle même ...
En janvier l'année, le constat est bien triste...
Fierté, oblige, ce Mr ne plira pas...
Dans le passé, j'aurais fait preuve de bonté, même si l'on ne me lé demandait pas.
Dans ce cas, suite à un burn out ( inhibition l'attente , bloqué deux semaines sans pouvoir "m'organiser" , assis par terre pas rasé ) mon epouse m'a fait stopper .
Ce burn etait du á la baisse de mon hyper charge de travail, sans etre la tete en feu, je ne fonctionne plus...c'est comme ça...
c'est l'un de mes besoins ( pourquoi ? Je n'en sais fichtre  rien...je suis "heureux " point).
Le responsable est ce Mr.....
Donc en Mars, la direction generale, me missione ( bim ! )
Ce chantier est compliqué sur plusieurs étages.
L'étage 1) le directeur de cet ETS ( qui guète le moindre faux pas de Philippe).
la responsable admin et financier ( servile àu dir... Pour les avenants d'archi , d'erreurs"signées par ce Mr) elle se fait ses yeux... Doivent coucher ensemble Laughing

L'étage 2 ) le DG vient d'être remplacé!n( pas de soutien, plus du tout dirai je)

L'étage 3) la gestion du chantier.
Sur ce projet, le coordonnateur de travaux est puissant, manipulateur par nature ( il est top).
Cet entrepreneur et la clef ( il a en gestion les comptes prorata etc...il est le coordonnateur)
Aussi pour me proteger  de cette enorme pression.  
Je gére par devoir et responsabilité.

Je ne m'écoute pas, je n'écoute pas cette nature "qui voit tout", qui va trop vite.
Je n'écoute plus mes capacités á "faire" , prendre des risques , me poser en insecure pour  simplifier et rendre cela rapidement possible en expliquant á chacun le comment.
Bref.
Ce manipulateur n'est jamais responsable de rien...Moi Poir ce projet , représentant d' une asso de 2200 fiches de paies, je ne puis entrer la dedans.
Ce jour,ce Mr ,verbalement , corporellement, s'en est pris à ma petite architecte... C'est elle sa tete. Bref.
Cet entrepreneur a bons nombres d'entreprises sous sa main , qu'il gere lui en sous-traitants .
Il a donc , marge, pressions, pouvoir etc etc...mais surtout le pouvoir des marchés á venir.....il les soumet!

Pas de. Bol y'a Zorro! ( sans etre présomptueux)... Faut etre honnete....mince!
La reunion de ce jour fut verbalement dur, violente même  !! Il a mis toute sa malveillance sur tout le monde !
Je suis parti quelque minutes ...gestion :
Emotions : colére \ peur . Respiration ...concentration ( chercher reperes securité ) logique et devoirs.
Inventaire.....etat des lieux ( tous ).

Le directeur etait la :
C'est comme cela que tu gères ???? Tu fuis ????
Tu ne fais. Pas mieux que moi !!! Ah ah ah !
Lorsque j'arrive a me controler, ses mots ne m'atteignent  plus.

Je "suis" la chose qu'il ne faut pas avoir en face.

J'ai cette methode ( c'est la mienne ) .
Besoins et( projet) et ( comment "tete" stratege ) et ( qui ) , et ( sens global et financier pour tous ) .
Contrat ( tous) / responsables ( par niveau)/ clareté !

J'organise via un logigramme tout les acteurs qui fait quoi .
Qui est responsable de sa tache.
Qui est responsable du desequilibre ( pour marcher il faut du d'équilibre ,donc qui essait et est garant des limites ...et oui, sans cela l'on ne peut pas mettre un pied devant l'autre) pour avancer .

Clareté ... Faire respecter ce qui a ete convenu...
Clareté .... Qu'a ton signé "ensemble"
Clareté ......Pourquoi nous ne marchons pas ? Qui n'est pas clair ?
Etre sincere entre ce que l'on dit ce que l'on promet de faire, est le devoir que l'on a pris.

Un surdoux, va tout prendre, tout regler, être "la bête" qui n'attend guère de reconnaissance car il sait qu'il va frustrer.

Communiquer nos besoins n'est pas chose facile.
S'exprimer ( exprimer ce que l'on est ) , n'est pas chose aisée , car àu debut, la communication "besoins" / "clareté semble violente pour ces "autres" .

Mais quel panard que de calmer et cadrer un pervers ....
Powow....... Power! Qu'après cette heure de négociation á recentrer tout le monde á leurs devoirs et responsabilités.

Mega power que de dire : tu disais Mr le directeur ?

Je suis épuisé, physiquement, mais je suis "En sécurité poir quelques jours " .
Je "suis" juste, bien ...épuisé mais mon corps ne porte plus toutes ces pressions.
Je me contrôlé, ai été precis, ai géré l'humain .

Cette direction, ne m'offrira pas de reconnaissance ( croit elle ......) .
Mais elle ne pourra pas me prendre ma compétence, ne pourra être vindicative, mes contrats Direction Generale sont remplis, en mars je vais livré, j'ai rattrapé les 5 mois de retard.
Pas d'acabit possible. Car je ne sauterai pas d'humeur en humeur.

Certes, ce n'est pas une victoire...mais ca c'est le prix d'être un surdoux....On a de la réserve. Et si l'on utilise notre environnement => de la creativité atypique á l'infini...

J'espère que cette tranche de vie t'aidera Migilig !
Ce sont mes outils, c'est donc tres subjectif..
Selon moi, je pense, que l'avenir est. Àu management par "l'être" , la philo..les sciences humaines........
Á ces conditions, le raisonnement par systéme pourra fonctionner ...


Mais J'espère.. Phil!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Migilig Mer 17 Déc 2014 - 21:06

Je tenais à remercier les personnes qui m'ont répondu et notamment Cret-inculte car tu as vraiment pris le temps d'écrire et d'expliquer en détails.
Je vais prendre le temps de relire les posts car je voudrais dégager des stratégies claires.
Ca fait du bien aussi de voir que je ne suis pas seule. J'essaie de prendre soin de moi car j'ai déjà donné côté épuisement extrême . Mais la difficulté et cette lutte permanente pour ne pas réagir trop fort à ce qu'on voit n'est pas facile.
Merci à tous  flower
Migilig
Migilig

Messages : 83
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 45
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Abonné absent Lun 29 Déc 2014 - 7:59

Emeraude a écrit:Moi, depuis longtemps j'ai le chic pour deviner ou pour tomber de suite sur "le truc qui cloche", que ce soit dans mon boulot ou ailleurs, et je ne te dis pas les réactions d'hostilité ou d'indifférence que cela peut générer.
Tout pareil ! Laughing Sauf que je me suis reconverti dans un métier où c'est vu comme une qualité : le contrôle de gestion.
Ma dernière manager avait dit que si je bossais comme auditeur, je serais un killer.
Mais c'est sûr que si on exerce une fonction où la détection des bugs n'est pas légitime, ça doit faire sacrément des vagues.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Invité Jeu 29 Jan 2015 - 20:49

il paraîtrait que chez moi pour quelqu'un au bout de 20 ans "ça" a commencé.

la psychiatre que j'ai vu du coup a été horrifiée (ça m'a fait un bien fou) lorsque je lui ai demandé comment j'avais pu devenir "ça" d'un coup et mérité cette appellation.

tout ça juste pour dire je crois que je n'ai donc pas été "ça" et que le "ça" n'a pas existé pendant 20 ans. donc la gestion doit être carrément possible. (Smile)

c'est surtout en résumant tout ce qui fait le décalage entre moi (identifiée comme "ça" ensuite et posée comme "ça" en assise que les soucis ont commencé, comme si on avait décalée la base Smile pour que ça devienne (moi) une Tour de Pise) et la norme que j'ai pu maintenir l'équilibre déséquilibré, mais équilibre que j'avais trouvé.

je repasserai par ici

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Occitanie33 Dim 8 Fév 2015 - 20:19

Je suis principale adjointe de collège et ma vision à 360° me sert mais me pose aussi quelques problèmes. Cela me sert d'abord et surtout pour cerner la problématique de certains élèves, de trouver leurs failles afin d'entamer le dialogue, gagner leur confiance et leur proposer des solutions personnalisées. Je cerne aussi très vite les personnalités des gens, profs, autres personnels, parents d'élèves... et là encore ça m'aide dans la stratégie argumentative. Le problème c'est que je vois aussi instantanément les failles, en l'occurence du chef d'établissement. Mais n'étant pas chef, je fulmine intérieurement et lorsque je n'en peux plus, j'explose moi qui suis d'un tempérament très calme. C'est encore arrivé vendredi et je le vis très mal. Etre si clairvoyante et pourtant si impuissante.
J'ai beaucoup déménagé, j'ai changé de métier (je suis passée de prof à personnel de direction) et cela m'a sans douté aidée à ne pas rester sclérosée, enfermée dans un système mais je me demande combien de temps je tiendrai dans ce système-là.
La solution que j'ai trouvée: demander un poste de chef pour diriger un établissement à la rentrée prochaine comme je l'entends. Mais peut-être n'est-ce qu'une illusion? Je me sens comme un OVNI devant la plupart de mes collègues personnels de direction dont pour beaucoup les dents rayent le parquet. La plupart oublie une certaine empathie pour les élèves censés être au coeur de notre métier. Noyés par la charge administrative, ils ont quelques excuses encore que... J'ai déjà pensé monter ma propre école pour ces élèves dits dys ou EIP (les zèbres donc). Pour l'instant, par peur mais aussi et surtout par manque de moyens, cette idée-là reste caduque. Je connais pourtant des gens qui seraient prêts à me suivre dans l'aventure... Une chose est presque certaine: je ne finirai pas ma carrière dans l'éducation nationale.
Occitanie33
Occitanie33

Messages : 39
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 51
Localisation : Le Teich

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Blossac Dim 8 Fév 2015 - 20:41

Pour l'instant , j'ai encore du mal à gérer.
Jusqu'à assez récemment , tout allait plutôt bien: j'étais mon propre patron de ce , depuis l'âge de 20 ans.
L'avantage d'être le patron , c'est que mes " excentricités" étaient mieux acceptées. Ou du moins on osait moins me le dire.
Et puis , j'avais la main sur l'équipe: que des gens bons, bienveillants .

Mais tout change et pas forcément dans le bon sens : je suis employé  et je dois à présent composer avec mes collègues.
Je suis déjà lasse de mon poste et j'essaie tant bien que mal de m'intégrer mais c'est très dur. Je n'y arrive pas et je m'enfonce dans une espèce d'étrangeté non voulue.
En faisant mine de m'intéresser à leur histoires , je joue la comédie. Mais à ce jeu , je suis nul et je m'embrouille , je sors des trucs cons ou je fais des blagues ( pourtant marrantes!) que personne ne comprend... Bref, tout cela me demande une énergie folle et m'empêche de me concentrer sur le travail.

j'ai honte d'être moi même. J'ai l'impression d'être un nul, condamné à ne jamais pouvoir s'intégrer...
Pourtant je me vois faire . Je m'entends parler .
Mais je ne dis jamais le bon truc au bon moment
J'essaie de ressortir des situations que j'ai vu . J'ai appris par cœur ce qu'il faut dire et à quel moment mais le vérité, c'est que je suis perdu avec tout ça !
Du coup , je sens bien que mes collègues me perçoivent mal voire me prennent pour un con. J'ai honte et e ne sais plus trop comment faire.
Je ne me vois pas leur dire:
"Excusez-moi si je vous parais bizarre mais en fait je suis surdoué et je n'arrive pas à avoir des rapports sociaux normaux"
Blossac
Blossac

Messages : 826
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 44
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Occitanie33 Dim 8 Fév 2015 - 21:00

Peut-être faut-il changer de métier? Et choisir un métier de solitaire. C'est peut-être aussi pour cela que de nombreux zèbres sont psychologues (dixit ma psychologue).
Occitanie33
Occitanie33

Messages : 39
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 51
Localisation : Le Teich

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par May Lee Dim 15 Fév 2015 - 10:27

Ouais, c'est la plaie, les relations au travail.
Dans le post de départ, a été évoqué le décalage d'attitude entre l'employé qui voudrait s'exprimer sur ce qui cloche et l'attitude générale. En fait même en prenant le pli de l'attitude générale (= rien à foutre, donne moi mon salaire, et laisse moi rentrer chez moi à l'heure), ce qui n'est pas difficile quand on a juste un job alimentaire, il reste tous les pbs de dialogues avec les collègues, du pot après le travail, etc... pour ma part c'est ce quotidien que je n'arrive pas à gérer.
Dans mon dernier job, secrétaire en remplacement dans le public, les gens étaient plutot compréhensifs. Mais quand même, j'ai littéralement donné des ulcères d'angoisse à ma collègue qui assurait aussi le secrétariat dans la même pièce que moi. A force d'essayer de ne pas déranger, faire de faux pas, etc, les autres sentent cette façon de vouloir se faire toute petite, de se contenir totalement, ils sentent la peur et l'inhibition chez ous et ça ne leur plait pas sépcialement. Après c'est un cercle vicieux, un collègue est mal à l'aise, ça vous met mal à l'aise, ça le met mal à l'aise que vous soyez mal à l'aise, etc. A la fin, certains en avaient conclu que j'étais bipolaire ou schizo. On m'a demandé ce que "c'était", si j'étais suivie, etc.
Alors qu'en fait c'est une phobie sociale qui s'envenime à force d'etre exposé à ce qui m'angoisse.

Mais, pour réagir sur le post précédent, il y a quand même moyen de se faire des alliés, comme tout le monde fait au travail.
Une collègue très chaleureuse voulait qu'on déjeune ensemble et j'avais un mal de chien à aller à la cantine du travail (période d'angoisse généralisée, pas encore de cure anti dep), et à force d'éviter d'y aller elle commençait à se formaliser. L'idée que personne ne soit au courant de mon probleme m'angoissait encore plus, tout autant que celui que l'info circule n'importe comment. Donc j'ai décidé de me confier à elle, pour lui expliquer que mes refus n'étaient pas contre elle. Au lieu d'expliquer la "zébitude", on peut très bien expliquer spécifiquement un pb principal à des personnes de confiance. Elle a très bien réagi, c'est devenu ma bonne étoile au travail. Ca rassure et les autres modulent leur jugement.
Voilà. Suffit de parler tdha, phobie, et cie., plutot que "zèbre".
May Lee
May Lee

Messages : 837
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par May Lee Dim 15 Fév 2015 - 10:31

Et dans ton cas Blossac, pourquoi ne pas lacher l'image de la feinte confiance en soi, se contenter de réagir postiviement et calmement ? laisser venir les gens plutot que de canarder pour orienter leur jugement ? c'est moins fatiguant et les gens aiment bien qu'on leur laisse la place.
May Lee
May Lee

Messages : 837
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Invité Jeu 12 Mar 2015 - 11:19

Blossac a écrit:J'essaie de ressortir des situations que j'ai vu . J'ai appris par cœur ce qu'il faut dire et à quel moment mais le vérité, c'est que je suis perdu avec tout ça !
Du coup , je sens bien que mes collègues me perçoivent mal voire me prennent pour un con. J'ai honte et e ne sais plus trop comment faire.

Quitte à être mal perçu, autant l'être en restant toi même.
Qui sait, tu pourrais avoir de belles surprises.



May Lee a écrit:Alors qu'en fait c'est une phobie sociale qui s'envenime à force d'etre exposé à ce qui m'angoisse.


Je comparais ça à un petit monstre noir (la phobie sociale).
Et comme il est très malin, il se nourrit de lui même, ce con. Il se nourrit de la peur qu'il engendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Deedee Jeu 12 Mar 2015 - 11:31

Silwilhith a écrit:
Emeraude a écrit:Moi, depuis longtemps j'ai le chic pour deviner ou pour tomber de suite sur "le truc qui cloche", que ce soit dans mon boulot ou ailleurs, et je ne te dis pas les réactions d'hostilité ou d'indifférence que cela peut générer.
Tout pareil ! Laughing Sauf que je me suis reconverti dans un métier où c'est vu comme une qualité : le contrôle de gestion.
Ma dernière manager avait dit que si je bossais comme auditeur, je serais un killer.
Mais c'est sûr que si on exerce une fonction où la détection des bugs n'est pas légitime, ça doit faire sacrément des vagues.

Tout pareil. Un "détecteur de ce qui cloche". J'ai d'ailleurs fait imploser un groupe de rock comme ça  Neutral , entre autres choses, et en effet ça ne plait pas (je te laisse imaginer ce que ça a donné dans l'administration)
L'audit/le contrôle ça peut être un bon métier en effet.
Ou alors créer sa propre structure ? En se laissant suffisamment le droit à l'imperfection pour avancer quand même (si qqun sait comment faire je suis preneuse) ?
Deedee
Deedee

Messages : 1929
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 44
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Comment gérer "ça" au travail? Empty Re: Comment gérer "ça" au travail?

Message par Invité Jeu 12 Mar 2015 - 21:53

@Occitanie. je suis aussi dans l'éducation nationale, je me retrouve bien dans ce que tu dis sur les avantages qu'on a. mais quand je lis que tu penses diriger ton établissement selon la logique empathique envers les enfants, comme tu l'entends, je souris et te dis méfiance car tu connais bien ce milieu tout de même étriqué d'esprit, corporatiste and co alors va falloir la jouer fino en fonction de chaque ego pour arriver à tes fins. Une chose est sûre aussi pour moi, je ne finirai pas dans l'EN même si comme tu le dis nos particularités sont un gain d’efficacité et de temps importants !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum