Le harcèlement. Parlons en.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par boule-d-ombre le Mar 02 Déc 2014, 12:08

pourquoi tout de suite un harceleur serait il un pervers narcissique de maniere automatique ? les derniers qui m ont harcele ne le faisaient par pour me faire souffrir juste pour le besoin de se sentir meilleurs que moi.vu que depuis un incident grave je ne reponds plus je suis la victime revee pour ce genre de personne. de plus comme maintenant on ne veut plus de vagues dans le systeme ou nous vivons une personne qui crie au harcelement doit presenter des preuves. exactement le genre de fautes que les harceleurs evitent de faire (ils ne sont pas tous idiots c est meme souvent l inverse). si pas de preuve on "etouffe" l affaire. pour moi au debut j ai tente de montrer ce qui se passait sur les quelques tentatives il n y a eut qu une fois ou le harceleur a eut une reprimande (oui pas terrible le pourcentage de reussite) sinon il y a aussi coincer la personne pour mettre les choses au point (et parfois mettre les poings pas que sur les i) mais je deconseille cette methode qui meme si elle est efficace amene quelques ennuis par la suite. sinon il y a celle que j ai pratique les dernieres fois faire en sorte de ne plus tenir compte du dit harceleur ce qui peut l obliger a faire un choix soit augmenter le harcellement (et donc la ca va se voir et surtout devenir prouvable) soit abandonner. je sais qu avec le syndrome de l imposteur les surdoues y sont tres sensibles mais au lieu de SE remettre en cause pourquoi la personne ne remet elle pas en cause celui ou celle qui la critique ? quand je me suis demande pourquoi et comment se faisait il qu une personne voit toutes mes erreurs et que je me suis rendu compte que c etait toujours la meme et que les circonstances de sa presence etaient douteuses. donc a ce moment la pourquoi ne pas se dire que la dite personne au lieu de dire la verite donne une version des faits cree pour etre nefaste avant tout (et donc pas forcement vraie). se remettre en question c est une chose que nous faisont souvent (surtout dans ces cas la)mais pourquoi ne pas remettre les autres ainsi que leur actes en questions ?
    le pouvoir d un harceleur vient surtout du fait que les harceles les croient ou tiennent compte de leur actes. mon dernier patron qui m a harcele aimait me rabaisser descendre tout ce que je faisais me montrer mes erreurs au bout de deux semaines j avais envisage des solutions comme la demission pour m en liberer mais je ne pouvais pas j avais besoin du boulot j etais coince. c est alors qu au lieu de l ecouter je me suis dit que j allais l oublier ne plus l ecouter et me concentrer sur ce que je devais faire. resultat c est lui qui a craque au bout de la periode d essais( ca a d ailleurs failli mal finir pour lui). j ai connu quelques harceleurs aucun n etaient des pn justes des gens qui avaient des problemes d ego pour la plupart des gens jaloux aussi ou des gens qui faisaient ca juste pour emm... le monde.

boule-d-ombre

Messages : 1276
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par https://www.google.fr le Mar 02 Déc 2014, 17:00

@Maître-employédumois:

EmployeeOfTheMonth a écrit:mwahahaha [^... ^]
Fais pas trop le malin quand même, y'a de la compet', le n6 vient de présenter sa candidature à la modo sur son fil.
https://www.zebrascrossing.net/t19047p600-je-ne-suis-pas-un-hqi-je-suis-un-homme-libre#849158
https://www.google.fr
https://www.google.fr

Messages : 882
Date d'inscription : 19/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Sélène-Nyx le Mer 03 Déc 2014, 02:49

Chacal tordu:

U C C E N a écrit:J'en peux plus de lire "tords" à tort et à travers, sincèrement, j'en peux plus.
parlons-en de ça surtout.
   Chouchou fait sa chochotte? Il n'en peut plus, le pauvre ...

 
Je ne comprends pas la confusion à l'origine de cette faute dont je ne pouvais penser en ma singulière ingénuité qu'elle fut si répandue, sans doute encore plus tragiquement en ces lieux, bien que je ne m'adonne guère à la statistique, il y a des machines et des employés serviles pour cela.
   La confusion entre le redresseur de torts (c'est ce à quoi tu joues, le chacal?) et le fait de redresser ce qui est tordu pour le rendre droit. Et puis cette citation biblique (songe du roi Salomon):"ce qui est tordu ne peut être redressé". Peut-être une explication, car là, il y a une confusion possible, au départ, me semble-t-il. Remettre "droit", au sens propre comme au figuré, ce qui ne l'est pas. Bon ok, c'est "tortueux" comme explication ...)  Very Happy
  (Idem pour moi, cette "fôte" m'énerve un peu, comme pour l'orthographe de "diagnostic" et "diagnostique", que l'on rencontre fréquemment ici. Une bonne foi, foie euh .. fois pour toutes: le médecin diagnostique (du verbe diagnostiquer), et établit un diagnostic (nom). Very Happy )

 Mais revenons à nos moutons, enfin, non, revenons à  notre chacal redresseur de torts (et de tordus).
  Je considèrerai dorénavant, de façon définitivement péremptoire,
qu'il s'agit une fois pour toute d'un défaut patent d'intelligence, de l'intelligence du mot et du sens,
si l'on est pas capable d'exprimer sa pensée autrement que par une faute caractérisée, non point d'orthographe comme il serait de bon ton de s'en excuser, cédant là à la manie de l'époque qui flatte la médiocrité, mais dans la continuité de discernement, ne respectant pas même l'enchaînement de ses idées propres.
!
   "Si l'on est pas"???  affraid
  Ben, non, chacalinou, ça, c'est pas français! Fallait écrire: "si l'on n'est pas"!
  Laughing
   
   Allons, "chouchou", redresse la barre! Razz

  Et relis le sujet, sinon Stauk va se fâcher ....  
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3070
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 08:31

www.theses.ulaval.ca/2014/30484/30484.pdf page iii a écrit:
1) Ordinairement, des collègues ou des supérieurs agissent en complices avec le har-celeur. Plus souvent passif, ce type de complicité se traduit par l’inaction; les témoins ignorent volontairement la situation ou minimisent son impact. Quelques fois, cette complicité est de type actif. Ces derniers participent alors, à leur tour, au harcèlement de la victime; 2) Le soutien offert aux victimes est pratique commune. Celui des collègues est toujours discret et ne résout pas le harcèlement. Seul le soutien plus incisif, offert par les supérieurs hiérarchiques, permet d’y mettre fin; 3) La présence d’une culture de tyrannie et d’incivilité au travail qualifie tous les milieux de travail des victimes, laissant présager que la tolérance de formes plus ténues de violence pourrait rendre possible l’émergence de formes plus nuisibles. Ces résultats ont permis de constater la présence d’un appareil représentationnel collectif qui rend acceptable le harcèlement dans les milieux de travail. Ceci met aussi en porte-à-faux les conceptions individualistes selon lesquelles le harcèlement serait le fait d’individus qui réagissent compulsivement à la pression au travail, ou participent à l’idéologie de compétition pour y garder leur place. Nous posons l’hypothèse que le harcèlement psychologique au travail serait plutôt une stratégie collective répandue de survie du groupe dans le contexte tendu actuel des milieux de travail

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 08:44

.


Dernière édition par MAM le Mer 03 Déc 2014, 12:18, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 09:19

Je suis inhibé par ma désapprobation intrinsèque de la vulgarité,
sinon je vous enverrais bien tous vous faire enculer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Zebra-Finch le Mer 03 Déc 2014, 09:33

Ça te ferait plaisir au moins ? Smile
Zebra-Finch
Zebra-Finch

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 09:37

Nan, peut-être à certains d'entre vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Zebra-Finch le Mer 03 Déc 2014, 09:51

Ah donc en fait, à travers ce harcèlement, tu veux juste nous faire plaisir en fait ? Very Happy
Zebra-Finch
Zebra-Finch

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 09:56

Personne n'harcèle personne ici,
sauf soi-même.
C'est pour ça y en qui s'en vont, ou tentent de, ou reviennent, et déblatèrent sans queue ni tête,
comme s' ils parlaient à des gens quand ils ruminent ou foirent leur pets tout seuls.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Zebra-Finch le Mer 03 Déc 2014, 10:16

On (s')harcèle parce qu'on ne s'écoute pas soi-même, ça c'est sûr Wink ...c'est insister pour demander une chose alors qu'on en veut en réalité une autre..
Zebra-Finch
Zebra-Finch

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par louise le Mer 03 Déc 2014, 16:06

Propos édités par la modération, pas d'insulte.

louise

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Zebra-Finch le Mer 03 Déc 2014, 16:12

larousse a écrit: Propos édités

Suspect Laughing

Qu'est-ce que tu espérais comme réponse ?
Zebra-Finch
Zebra-Finch

Messages : 397
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 18:49

Mais le phénomène sous jacent est bien entendu beaucoup plus général. Et on pourrait parler du harcèlement sur les forums. Mais alors le mot "harcèlement" ne serait plus aussi approprié. On parlerait plutôt "d'expériences douloureuses et abîmant l'égo"...


extrait d'une étude réalisée entre 2004 et 2013, sur le cyberbulling ou cyber-harcèlement

Résultats
Entre 20 et 40 % en moyenne des jeunes sont confrontés au cyberbullying au moins une fois dans leur vie. Victimes comme agresseurs présentent significativement de sérieux troubles notamment thymiques, relationnels, comportementaux et scolaires. S’il est difficile d’établir des profils types de ces jeunes, certains facteurs de risque semblent se dégager, ainsi que des populations vulnérables et à risque de développer une détresse psychologique au décours. Les profils types de ces jeunes sont ressemblants bien que non transposables à ceux des jeunes impliqués dans du harcèlement scolaire dit classique.

Conclusion
Le cyber harcèlement est relié significativement à des manifestations psychopathologiques. Certaines pistes préventives et indications pour la pratique clinique sont proposées. D’autres études notamment longitudinales pourraient contribuer à dégager des facteurs de risque identifiés et établir des rapports de causalité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 19:01

eucalyptus a écrit:
Conclusion
Le cyber harcèlement est relié significativement à des manifestations psychopathologiques. Certaines pistes préventives et indications pour la pratique clinique sont proposées. D’autres études notamment longitudinales pourraient contribuer à dégager des facteurs de risque identifiés et établir des rapports de causalité.
Le cyberbullying chez les jeunes s'opposerai ainsi radicalement au problèmes similaires en live sur le lieu de travail ?

Une petite thèse sur le sujet (55 pages/ Anglais).   L'étude porte sur un échantillons très restreint.
http://digitalcommons.brockport.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1092&context=edc_theses


Over 13,000 students were polled and 22% of students know someone who has
been bullied online while 19% admitted to saying something harmful or hurtful to
someone else online (Colt, 2007). Examining cyberbullying and its role in a school
setting is becoming an increasingly significant issue to address.




Many researchers
have come to define cyberbullying in a few different ways all varying in degree and
intensity of the cyberbullying. Hinduja et.al. (2007) described cyberbullying as willful
and repeated harm inflicted through the medium of electronic text. Shariff and Gouin
(2007) have a similar definition but gets more specific. They stated cyberbullying
consists of covert, psychological bullying, conveyed through the use of electronic
mediums such as cell phones, web-logs and web-sites, on-line chat rooms. Nansel and
his colleagues asserted that bullying is aggressive behavior or intentional harm by one
person or a group, generally carried out repeatedly and over time that involves a power
differential (Nansel et al., 2001). Li (2005) stated that cyberbullying involves the use of
information and communication technologies such as email, cell phone and pager text
messages, instant messaging, defamatory personal Web sites, and defamatory online Cyberbullying 9
polling Web sites, to support deliberate repeated and hostile behavior by an individual or
group that is intended to harm others. As technologies have expanded so has their use by
children worldwide.



“Exclusion” is intentionally excluding someone from an online group or leaving
out of an online conversation (Willard, 2007).
Bannir quelqu'un de façon définitive serait donc un acte de harcèlement, d'après certains chercheurs.


A study was
done by Burgess-Proctor, Patchin, and Hinduja of over 1200 (out of 3000) girls who
reported being cyberbullied. Responses varied from feeling angry, sad, depressed,
violated, suicidal, threatened, and fearful (Burgess-Proctor et al., 2005). Other responses
(55%) dismissed any of affect by the cyberbully (Burgess-Proctor et al., 2005). Clearly,
although online victimization is easily dismissed for some girls, for others the experience
is, in fact, quite painful (Pellegrini & Bartini, 2000).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 21:23

Et bannir définitivement 2 fois hein !
Alors !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 21:37

U C C E N a écrit:Et bannir définitivement 2 fois hein !
Alors !!
Pisser dans un violon ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 21:49

Ben nan, j'imagine que pisser dans un violon ça fait du bruit,
même que ça pourrait être harmonique, enfin chuis pas musicien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 21:52

U C C E N a écrit:Ben nan, j'imagine que pisser dans un violon ça fait du bruit,
même que ça pourrait être harmonique, enfin chuis pas musicien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mer 03 Déc 2014, 21:58

Voilà, moi j'pisse sur le mur, et j'men fous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Harpo le Mer 03 Déc 2014, 23:51

Et pisser sur des moulins à vent, t'as essayé ?
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 58
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Jeu 04 Déc 2014, 09:04

Ben nan, chacun sa spécialité.
Si tu parles du moulin pour sa spécificité.
Et faudrait être sacrément grand, pour gicler sur les pales, du type un balourd de la mégafaune disparue qui veut se prendre le rotor dans le sgueg.
A la limite le pied de mur du moulin, mais ça vaut pas un distinguo.
Mais c'est vrai j'ai besoin d'un support, ou d'un parevent, à la volée ça donne le vertige et ça marque moins le territoire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Jeu 04 Déc 2014, 09:50



si vous n'avez jamais vu ce film, il faut que ça change !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Ven 05 Déc 2014, 15:21

Ah il est là le FILLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL ouais super !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Kodiak le Dim 21 Déc 2014, 16:54

stauk a écrit:Bonjour. Il y a un sujet qui est important, et qui n'est pas propre qu'aux Zebres. Mais beaucoup de légendes de la vulnérabilité des Zèbres sont connexes avec ce sujet : le harcèlement. Au travail en particulier.    Je vous propose sur ce fil, de traiter ce sujet. Chacun est libre de contribuer comme il le souhaitera. Pour ma part, je fournis ici un lien vers deux thèses. Un petit papier de 65 pages, facile d'accès. Et puis une thèse un peu plus conséquente, que je n'ai pas encore eu le temps de lire. De temps en temps je parcourrais ces thèses, et je vous en proposerait un petit extrait sur ce fil. Qu'on pourra alors discuter tous ensemble.


http://www.editions-eyrolles.com/Chapitres/9782212538304/Chap2_Grebot.pdf
(30 pages (commence à la page 35, et va jusque page 65))

www.theses.ulaval.ca/2014/30484/30484.pdf
(document plus conséquent ...)


Ces deux liens consacrés au harcèlement sur les lieux de travail sont excellents Stauk, merci de les avoir postés.

N'ayant en revanche pas vu sur le fil de lien consacré à l'autre forme la plus répandue de "bullying" (cyber-harcèlement), je me permets d'insérer cette étude :

http://www.internet-observatory.be/internet_observatory/pdf/brochures/Boek_cyberpesten_fr.pdf
Kodiak
Kodiak

Messages : 1904
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 57
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Dim 21 Déc 2014, 22:00

Kodiak a écrit:
N'ayant en revanche pas vu sur le fil de lien consacré à l'autre forme la plus répandue de "bullying" (cyber-harcèlement), je me permets d'insérer cette étude :
http://www.internet-observatory.be/internet_observatory/pdf/brochures/Boek_cyberpesten_fr.pdf
J'ai évité d'entrer dans ce débat, car j'ai supposé qu'on aurait beaucoup moins de recul. Et aussi car ça prend pas mal de temps Smile


Greene (2000 dans Griffin et Gross, 2004 : 383) établit une liste des cinq
critères du harcèlement classique (Non CYBER) à propos desquels il existe une
unanimité scientifique :

  • ƒ le harceleur a l’intention de faire du mal à la victime ou de susciter
    de l’angoisse chez elle.
    ƒ
  • ƒ l’agression vis-à-vis de la victime a un caractère répétitif.
    ƒ
  • ƒla victime n’incite pas le harcèlement par une agression verbale,
    physique ou psychologique.
    ƒ
  • ƒ le harcèlement se produit dans des groupes sociaux familiers.
    ƒ
  • ƒ le harceleur est plus puissant que la victime (physiquement -
    psychologiquement).



Le document indique qu'on ne peut parler de harcèlement que si les 5 critères sont remplis. Le 5 ème (puissance) me semble particulièrement difficile à évaluer avec rigueur. En particulier quand on parle de puissance psychologique ... Car accuser quelqu'un de harcèlement, devient de facto un acte de destruction de son propre égo, en s'affirmant inférieur à la personne qui nous dérange ! Bref ceci me semble une formulation parfaitement dangereuse. En tout cas si on la transfère trop littéralement au cyber-harcèlement.


Le harcèlement social en ligne implique essentiellement l’exclusion sociale
de la victime des groupes en ligne existants. Une de ses formes
spécifiques consiste à 'bannir' et 'faire taire' (‘ban’ et ‘mute’). Ces formes
de cyberharcèlement semblent être plus fréquentes chez les utilisateurs
masculins d’Internet car ils s’expriment dans le contexte de jeux en ligne
où la présence de participantes est exceptionnelle (Spitzberg et Hoobler,
2002 : 83; Vandebosch e.a., 2006a : 37-40; Kowalski, 2008 : 47-51)
Dés lors que la pratique existe, stygmatiser un cyber-environnement particulier est un peu étrange. Surtout dans le fait que le lecteur pourrait être tenter de supposer que tout endroit qui ne correspond pas littéralement à la descriptions des lieux "à risque", est "sûr". "Ces formes de harcèlements ont été documenté chez les utilisateurs masculins de jeux en ligne". Serait nettement plus rigoureux.


L’outing est une forme de cyberharcèlement qui consiste essentiellement à
mettre la victime dans une détresse profonde, ou même à l'humilier.
Selon Li (2007 : 2), ce terme renvoie à l’envoi, la mise en ligne et la
transmission d’informations personnelles présentant un aspect sensible,
confidentiel ou gênant (Spitzberg et Hoobler, 2002 : 83; Vandebosch e.a.,
2006a : 37-40 ; Kowalski, 2008 : 47-51).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Invité le Mar 23 Déc 2014, 15:19

Harceler, soumettre à l’action de la herse (latin hirpex d'un mot sabin apparenté à hirpus (« loup »).

Harpe apparenté à hirpex (« herse »), du grec ancien ἅρπη, hárpê.
Harpax du grec ancien ἅρπαξ, hárpax (« rapace »).


harpé, se dit d'un chien dont la silhouette rappelle la forme d'une harpe (particulièrement les lévriers).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Cachaca le Ven 02 Jan 2015, 16:25

Invité a écrit:
http://www.editions-eyrolles.com/Chapitres/9782212538304/Chap2_Grebot.pdf p55 a écrit:
Une personne autonome
La cible de harcèlement est rarement une personne soumise, contrai- rement à l’idée reçue. Au contraire, la victime a une personnalité affirmée. Elle est capable de discuter des ordres, de s’opposer à certaines directives. La cible conteste souvent et représente alors un grain de sable dans le fonctionnement institutionnel. Les harcelés sont souvent «des grandes gueules, ou pour le moins de fortes personnalités1 ». Le harcèlement vise souvent à contraindre la cible à céder, à se soumettre ou à se démettre. La cible a cette particularité de résister à la domination. Si elle ne résistait pas, elle serait comme les autres, fondue dans la cohésion du groupe. La cible a une personnalité forte qui suscite l’envie chez tous ceux qui aimeraient avoir cette capacité de résister à la soumission. L’autonomie irrite tous ceux qui ont peur d’assumer une décision individuelle, qui ont peur du jugement d’autrui et qui sont incapables de liberté psychologique.
La cible du harcèlement est très souvent ce qui est décrit au-dessus.
Puis, aussi "Adulte, celle qui se développe en marge du traditionnel rôle de femme assignée par la société, plus encore dans les sociétés traditionnelles, doit s'attendre à être exposée à l'agression, de la simple critique  d'un comportement qui n'est pas celui que son rôle social impose, à la tentative  d'assassinat pour atteinte portée à l’équilibre de la société. Adulte surdoué, de Cécile Bost, p.26 et27".
Je partage totalement ces deux définitions et analyses et réponds à tous leurs critères: femme adulte, seule, sans enfant, autonome, financièrement indépendante, personnalité forte qui ne se laisse pas faire.
J'ai été victime de harcèlement à deux reprises, en milieu rural (soit traditionnel). La première fois en France, la seconde à l'étranger dans une société machiste et violente, ce dernier harcèlement est allé jusqu'à la tentative d'assassinat (homicide volontaire avec préméditation). Physiquement stoppé, par une tierce personne, dans son élan pour me tuer, mon harceleur m'a craché "je crève d'envie de te tuer".
Ayant compris ce dont j'étais victime et ayant alors acheté l'ebook de Bilheran "Harcèlement", j'ai compris que je n'avais pas d'autre issue que de me soustraire. Je suis revenue en France.
Dans les deux cas, je n'ai pas cherché les harceleurs ni le harcèlement. La question ne se pose pas!
Mon profil a été le déclencheur pour ces personnalités borderline.
Maintenant, la question que je me pose de manière récurrente et que je pose aux participants de ce forum est: l'adulte surdoué, pour être, se comporter et fonctionner comme un zèbre, est-il plus enclin à être harcelé ?
La zébritude est-elle inconsciemment perçue par les harceleurs comme un élément -de plus- (à ceux de la cible courante) de perturbation de l'équilibre social. Ou du milieu professionnel, ou d'un groupe, etc.
Autre question, nos difficultés à établir ou maintenir des relations sociales lambda finissent souvent par nous isoler et comme tout animal se maintenant en-dehors ou en périphérie de la horde ou du troupeau -normatisés-, ces derniers auront tendance à l'attaquer pour l'exclure, si nécessaire jusqu'à ce que mort s'en suive. Le harcèlement est une forme de prédation.
Bref, les Zèbres ont-ils plus de possibilités de devenir des victimes de harcèlement ?
Personnellement, après des mois et des années de lectures et d'analyses sur le thème: je le crois!
Mais, j'aimerai connaître vos opinions.
PS/ j'ai lu les derniers échanges, qui frisent le pugilat par messages interposés, si vous êtes dans cette dynamique-là, évitez de me répondre. Je recherche des échanges constructifs. Merci.
Cachaca
Cachaca

Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 62
Localisation : Nantes/Naoned

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par lechalote le Sam 03 Jan 2015, 20:10

Bonjour à tous! Ce sujet m'intéresse énormément, et je te remercie Cachaca de l'avoir relancé, car étant donné les échanges lus, j'y avais renoncé (je cherche maintenant à me préserver le plus possible de la violence gratuite, et de la violence tout court si je peux l'éviter).
Je suis HP, mon mari également, et mes filles très certainement aussi.
Il y a 4 ans, mon mari et moi avons connu de très violents épisodes de harcèlement dans le travail, quasiment en même temps. Lui par un type qui a fait une tentative de suicide peu après avoir enfin réussi à le faire virer, moi par un manipulateur pervers qui a fini par faire basculer mes valeurs, rencontre dot j'ai cru ne jamais me relever. Mais heureusement, je crois aussi que les HP ont une capacité de résilience bien supérieure aux autres.

Paradoxalement, la chance de ces situations, comme je l'ai lu plus haut avec beaucoup d'intérêt, c'est l'éclatement de l'égo. Je dis chance parce que ça m'a emmenée vers des voies que je n'avais pas soupçonné, notamment le yoga. J'ai dû regarder le monde et les gens en face, et j'ai compris qu"on ne pouvait pas me détruire, que les autres n'ont de imite que celles qu'on leur met.
J'ai aussi un caractère fort, mais malgré cela, avant cet événement je doutais de moi en permanence, j'avais des limites beaucoup trop extensibles, ce qui a facilité la tâche du prédateur. J'ai bien du regarder aussi mes qualités en face. C'est d'ailleurs à cette époque que j'ai découvert la douance (et le yoga).
J'ai constaté qu'on a parfois plus de respect pour les autres que pour soi-même, ce qui peut être dangereux.
Oui, je crois aussi que les HP sont plus exposés au harcèlement que les autres, tout simplement parce qu'ils ne le comprennent pas, ils ne voient pas l'intérêt de faire du mal à l'autre et donc ne l'imaginent pas, et parce que la différence dérange dans un groupe quel qu'il soit, elle est identifiée comme dangereuse, par les managers, par l'équipe, qui plus est quand on est une femme, le HP pouvant remettre l'équilibre en question. Et aussi parce qu'on a un besoin immense d'être accepté, de reconnaissance dont on est pas forcément conscient.
Mes deux filles y sont violemment confrontées également. L'une en primaire par une gamine qui ne la lâche pas d'une semelle depuis deux ans, la fait punir en mentant, lui dépose des mots anonymes extrêmement violents sur son bureau, l'insulte, la rabaisse, lui dit qu'elle n'a pas de coeur, etc, tout en allant la rechercher sans cesse disant qu'elle est son amie. La seconde depuis son entrée au collège, où elle a présenté une nouvelle à ses copines. Laquelle s'est empressée de l'exclure, de l'humilier, etc. Puis de dire partout qu'elle avait voulu se suicider à cause de ma fille. Mais revient sans cesse aussi en disant qu'elle veut seulement qu'elles soient amies...

Je suis passée par des phases de colère immenses, mais j'ai aussi beaucoup appris.
On ne change pas le monde, on ne change que soi. J'apprends à me respecter, à dire non, à dire ce que j'accepte ou pas. Et quand je ne peux rien faire, tout comme tu l'as fait, je me suis enfuie. J'étais devenue un trophée, un objet, et l'asservissement passait par faire de moi une chose tout en me valorisant, mais pas trop pour s'assurer mon assujettissement. Cerveau sidéré, j'ai connu la dissociation, le déni, pour survivre le temps que mon mari reprenne pied et retrouve un travail. Ma victoire c'est que jamais je n'ai vraiment jamais perdu mon libre arbitre, et que j'ai transformé cette expérience sur tous les plans de ma vie. J'ai retiré mes lunettes roses sur le monde, les noires que je portais sur moi, et j'ai trouvé ma place.
Quand c'est arrivé à mes filles j'ai cru que je n'allais pas le supporter, surtout avec l'attitude de l'éducation nationale. J'ai foncé demander des anti dépresseurs...que je n'ai pas pris finalement.
Parce que oui, on a les ressources pour affronter tout ça, si on renonce à changer le monde, il nous reste nos moyens d'action, et si ils ne suffisent pas, on peut changer d'école, de job, et garder la confiance dans cette fabuleuse capacité de résilience, la capacité à transformer ces expériences pour grandir et apprendre.
Donc, oui je crois que plus que les autres, les HP sont vulnérables au harcèlement parce que différents, parce qu'ils ont envie de comprendre, parce qu'ils identifient tout de suite ce qui cloche et que l'autre le sent, parce qu'ils ont tellement besoin aussi d'être intégrés et reconnus, mais aussi que malgré l'immense sensibilité, ils ont toutes les capacités pour y faire face, s'ils sont accompagnés, si les mots et le sens sont posés.


Dernière édition par lechalote le Dim 04 Jan 2015, 18:35, édité 1 fois
lechalote
lechalote

Messages : 147
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Deedee le Dim 04 Jan 2015, 12:31

lechalote a écrit:Paradoxalement, la chance de ces situations, comme je l'ai lu plus haut avec beaucoup d'intérêt, c'est l'éclatement de l'égo. Je dis chance parce que ça m'a emmenée vers des voies que je n'avais pas soupçonné, notamment le yoga. J'ai dû regarder le monde et les gens en face, et j'ai compris qu"on ne pouvait pas me détruire, que les autres n'ont de imite que celles qu'on leur met.
J'ai aussi un caractère fort, mais malgré cela, avant cet événement je doutais de moi en permanence, j'avais des limites beaucoup trop extensibles, ce qui a facilité la tâche du prédateur. J'ai bien du regarder aussi mes qualités en face. C'est d'ailleurs à cette époque que j'ai découvert la douance (et le yoga).
J'ai constaté qu'on a parfois plus de respect pour les autres que pour soi-même, ce qui peut être dangereux.
Oui, je crois aussi que les HP sont plus exposés au harcèlement que les autres, tout simplement parce qu'ils ne le comprennent pas, ils ne voient pas l'intérêt de faire du mal à l'autre et donc ne l'imaginent pas, et parce que la différence dérange dans un groupe quel qu'il soit, elle est identifiée comme dangereuse, par les managers, par l'équipe, qui plus est quand on est une femme, le HP pouvant remettre l'équilibre en question.

On ne change pas le monde, on ne change que soi. J'apprends à me respecter, à dire non, à dire ce que j'accepte ou pas. Et quand je ne peux rien faire, tout comme tu l'as fait, je me suis enfuie. J'étais devenue un trophée, un objet, et l'asservissement passait par faire de moi une chose tout en me valorisant, mais pas trop pour s'assurer mon assujettissement. Cerveau sidéré, j'ai connu la dissociation, le déni[...]. J'ai retiré mes lunettes roses sur le monde, les noires que je portais sur moi, et j'ai trouvé ma place.

Parce que oui, on a les ressources pour affronter tout ça, si on renonce à changer le monde, il nous reste nos moyens d'action, et si ils ne suffisent pas, on peut changer d'école, de job, et garder la confiance dans cette fabuleuse capacité de résilience, la capacité à transformer ces expériences pour grandir et apprendre.

Donc, oui je crois que plus que les autres, les HP sont vulnérables au harcèlement parce que différents, parce qu'ils ont envie de comprendre, parce qu'ils identifient tout de suite ce qui cloche et que l'autre le sent, parce qu'ils ont tellement besoin aussi d'être intégrés et reconnus, mais aussi que malgré l'immense sensibilité, ils ont toutes les capacités pour y faire face, s'ils sont accompagnés, si les mots et le sens sont posés.

Ton message m'a beaucoup touchée lechalote. Tes mots sont vraiment justes, ils font écho à beaucoup de choses que j'ai connues.
Je me suis permise de citer certains extraits qui me parlent tout particulièrement.
Je trouve comme toi que les capacités de résilience dont nous pouvons faire preuve sont incroyables, j'ai découvert en me relevant de certaines épreuves que j'étais increvable. Je ne suis pas morte de mes épreuves passées, les prochaines ne me tueront pas.

Merci pour ton témoignage ! Impec !
Deedee
Deedee

Messages : 1928
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 42
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par lechalote le Dim 04 Jan 2015, 19:25

C'est moi qui suis touchée, merci!
J'ai entendu récemment quand dans le fond, ce qu'on veut, c'est rire et des câlins, et que bah, c'est ballot, c'est pas toujours possible. Mais j'ai remarqué un truc, à chaque fois qu'en en a vraiment besoin, on trouve de l'aide si on sait regarder et qu'on l'accepte.
J'ai passé tant d'années à me demander par quel hasard merdique j'avais bien pu me retrouver sur cette planète de fous sans mode d'emploi ni guide de survie!
Le "guide de survie" n'est pas à l'extérieur comme je l'ai cru pendant des années...Mais quand même, on trouve de l'aide sur notre chemin pour mobiliser ses ressources, pas de doute.
Je m'arrête là ;-)
lechalote
lechalote

Messages : 147
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: le harcèlement? Parlons en

Message par ShineFlower le Dim 11 Jan 2015, 12:53

Bonjour,
Ce sont, à mon avis, les personnes isolées qui sont le plus vulnérables aux harcèlements . Le harceleur aura peur d'harceler une personne tres bien entourée. Ils connaissent tous les points faibles de leur victimes. Zèbre
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3576
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 61
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par lechalote le Dim 11 Jan 2015, 16:24

ShineFlower a écrit:Bonjour,
Ce sont, à mon avis, les personnes isolées qui sont le plus vulnérables aux harcèlements . Le harceleur aura peur d'harceler une personne tres bien entourée. Ils connaissent tous les points faibles de leur victimes. Zèbre

Oui, je suis d'accord. Et quand on n'est pas à l'aise en groupe, quand on a un caractère indépendant, on est une cible potentielle.
lechalote
lechalote

Messages : 147
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement. Parlons en.

Message par Cachaca le Lun 12 Jan 2015, 09:26

ShineFlower a écrit:Bonjour,
Ce sont, à mon avis, les personnes isolées qui sont le plus vulnérables aux harcèlements . Le harceleur aura peur d'harceler une personne tres bien entourée. Ils connaissent tous les points faibles de leur victimes. Zèbre
Certes ! Une personne isolée est une proie plus facile.
Mais, n'oublie pas que l'une des conséquences du harcèlement est qu'il fait très souvent le vide autour de la personne harcelée.
Car le harceleur agit le plus souvent sans témoin, sous couvert.
Lorsque le harcelé commence à en parler à ses proches, nombre d'entre eux restent dubitatifs car ils n'ont rien vu et n'ont que la parole du harcelé. Comme le harcelé, de plus en plus angoissé, continue de relater d'autres exemples de harcèlement, nombre de ses proches finissent par envisager que le harcelé est victime d'une crise de parano. Et puis, ils commencent à se fatiguer des jérémiades du harcelé qui en fait sont des appels désespérés au secours, des appels à la solidarité. Alors, on commence a prendre de la distance avec le harcelé qui devient "obsessif", "mono-thématique"... chiant, quoi !
Et le vide se fait !
Non seulement, je l'ai vécu.
Mais, j'ai trouvé de nombreux témoignages de harcelés qui ont fini par se retrouver seul même abandonné de sa propre famille.
Et ce phénomène est relaté dans les livres sur le harcèlement.
Le harcèlement moral, Bilheran
Cachaca
Cachaca

Messages : 22
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 62
Localisation : Nantes/Naoned

Revenir en haut Aller en bas

Le harcèlement. Parlons en. - Page 2 Empty Re: Le harcèlement parlons en!

Message par ShineFlower le Sam 31 Jan 2015, 18:58

Cachaca a écrit:
ShineFlower a écrit:Bonjour,
Ce sont, à mon avis, les personnes isolées qui sont le plus vulnérables aux harcèlements . Le harceleur aura peur d'harceler une personne tres bien entourée. Ils connaissent tous les points faibles de leur victimes. Zèbre
Certes ! Une personne isolée est une proie plus facile.
Mais, n'oublie pas que l'une des conséquences du harcèlement est qu'il fait très souvent le vide autour de la personne harcelée.
Car le harceleur agit le plus souvent sans témoin, sous couvert.
Lorsque le harcelé commence à en parler à ses proches, nombre d'entre eux restent dubitatifs car ils n'ont rien vu et n'ont que la parole du harcelé. Comme le harcelé, de plus en plus angoissé, continue de relater d'autres exemples de harcèlement, nombre de ses proches finissent par envisager que le harcelé est victime d'une crise de parano. Et puis, ils commencent à se fatiguer des jérémiades du harcelé qui en fait sont des appels désespérés au secours, des appels à la solidarité. Alors, on commence a prendre de la distance avec le harcelé qui devient "obsessif", "mono-thématique"... chiant, quoi !
Et le vide se fait !
Non seulement, je l'ai vécu.

Mais, j'ai trouvé de nombreux témoignages de harcelés qui ont fini par se retrouver seul même abandonné de sa propre famille.
Et ce phénomène est relaté dans les livres sur le harcèlement.
Le harcèlement moral, Bilheran
Ou si le harceleur a pleins d'amis il utilise ses amis et relations pour harceler. Ceci pour dire qu'il y a des témoin parfois. Mais ces témoins la sur il couvrirons le harceleur et non le harcele.
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3576
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 61
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum