Penser comme un génie:

Aller en bas

Penser comme un génie: Empty Penser comme un génie:

Message par Sélène-Nyx le Mer 26 Nov 2014 - 1:32

A partir de ce livre:

   Penser comme un génie: Cp_66_couv
   
    La Pensée et les séries de rappels
Penser comme un génie
"Même si vous n’êtes pas un génie, vous pouvez utiliser les mêmes stratégies qu’Aristote et Einstein pour renforcer le pouvoir de créativité de votre esprit et apprendre à mieux gérer votre futur. "

Les huit stratégies qui suivent ont pour but de vous encourager à adopter un système de pensée productive et non reproductive, de façon à trouver des solutions aux problèmes qui se posent à vous. « L’histoire montre que ces stratégies sont communes aux systèmes de pensée des génies créatifs dans les domaines des sciences, arts et industrie».

1. Examinez le problème sous des aspects variés, et trouvez de nouvelles perspectives inédites (ou qui n’ont pas été énoncées par personne)

Leonard de Vinci pensait que, pour mieux appréhender la forme d’un problème, il fallait d’abord apprendre à le reformuler de plusieurs façons. Il s’était aperçu que la toute première approche d’un problème était par trop faussée. Souvent, le problème se reconstituait, devenant un nouveau problème.

2. Visualisez!

Quand Albert Einstein examinait un problème, il constatait qu’il était toujours nécessaire de reformuler autant de fois que possible son objet, y compris en utilisant des diagrammes. Il visualisait ainsi les solutions, considérant que les nombres et les textes n’avaient pas de rôle significatif dans son système de pensée.

3. Produisez! Une des caractéristiques significatives des génies est leur productivité.

Thomas Edison a déposé 1,093 brevets. Il maintenait son niveau de productivité et celui de ses assistants en fixant des quotas évalués en nombre d’idées. Ayant étudié le parcours de 2,036 scientifiques à travers l’histoire, Dean Keith Simonton de l’ Université de Californie à Davis a noté que les scientifiques les plus respectés ont produit des travaux exceptionnels, mais aussi des «mauvais» travaux. Ils n’avaient pas peur de l’échec ou de produire un travail de piètre qualité pour arriver à l’excellence.

4. Faites de nouvelles combinaisons. Combinez, et recombinez, les idées, images, et réflexions dans des combinaisons différentes même si le résultat semble incongru ou inhabituel

Les lois de l’hérédité sur lesquelles la génétique est basée doivent leur existence au moine autrichien G. Mendel, qui a su combiner les mathématiques et la biologie pour créer une nouvelle science.

5. Définissez des relations; liez des objets dissemblables.

Leonard De Vinci a établi une relation entre le son d’une cloche et l’impact d’une Pierre jetée dans l’eau. Ceci lui a permis d’établir un lien entre les 2 phénomènes et d’imaginer que le son se déplaçait sous forme d’ondes. Samuel Morse a inventé les stations relais pour le télégraphe en s’inspirant des relais de postes pour les chevaux.

6. Pensez avec les contraires.

Le Physicien Niels Bohr déclarait que si on réussit à faire correspondre les contraires, puis à s’arrêter de penser, l’esprit passe à un nouveau niveau de réflexion. Lorsqu’il a énoncé que la lumière était à la fois un semble de particules et une forme d’onde, il a pu formuler la théorie de la complémentarité. L’abandon de toute pensée logique peut vous permettre de créer.

7. Pensez avec des métaphores.

Aristote considérait l’emploi de la métaphore comme un signe du génie, et croyait que les individus qui avaient la capacité de percevoir des ressemblances entre 2 périodes séparées de la vie et de faire le lien entre elles étaient doués de qualités très spéciales.

8. Préparez-vous pour le hasard.

Si jamais nous essayons de faire quelque chose et nous échouons, nous finissons par faire autre chose («Si tu ne sais pas où tu vas, tu arriveras ailleurs» Proverbe Chinoise). C’est le principe de base de l’accident de créativité. L’échec ne peut être productif que si nous ne nous concentrons pas sur son résultat improductif. Au contraire, il faut analyser le procédé, ses composants et comment ils peuvent être modifiés pour atteindre d’autres résultats. Ne cherchez pas à savoir “Pouquoi ai-je échoué?” mais posez vous plutôt la question «Comment ai-je fait?».

Adapté avec la permission de: Michalko, Michael, Thinking Like a Genius: Eight strategies used by the super creative, from Aristotle and Leonardo to Einstein and Edison(New Horizons for Learning) que vous pouvez lire sur http://www.newhorizons.org/wwart_michalko1.html, (June 15, 1999) Cet article a été publié pour la première fois dans THE FUTURIST, en Mai 1998 Michael Michalko est l’auteur de Thinkertoys (un ouvrage sur la créativité dans les affaires), ThinkPak, et Cracking Creativity: The Secrets of Creative Geniuses (Ten Speed Press, 1998).
Traduction par Jacques Buvat, JBT Consultant, France


   http://www.studygs.net/francais/genie.htm
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3060
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Penser comme un génie: Empty Re: Penser comme un génie:

Message par bartabac le Mer 26 Nov 2014 - 9:09

fouyouyou c'est presque une liste de tout ce que la modération de ce forum déteste.
Sélène terroriste.

bartabac

Messages : 44
Date d'inscription : 25/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Penser comme un génie: Empty Re: Penser comme un génie:

Message par choooj le Mer 26 Nov 2014 - 9:45

Sélène-Nyx a écrit:"Même si vous n’êtes pas un génie, vous pouvez utiliser les mêmes stratégies qu’Aristote et Einstein ...
... ou vous faire fracasser la tête :
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/11/22/miracle-il-devient-genie-musical-apres-une-contusion-cerebrale/
http://www.slate.fr/life/86809/karaoke-genie-maths-cerveau

choooj

Messages : 14
Date d'inscription : 10/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Penser comme un génie: Empty Re: Penser comme un génie:

Message par louise le Mer 26 Nov 2014 - 10:39

Merci pour ces liens, ça va je me suis pas trop pris la tête:)

louise

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Penser comme un génie: Empty Re: Penser comme un génie:

Message par louise le Mer 26 Nov 2014 - 10:45

lol!!

louise

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Penser comme un génie: Empty se fracasser la tête ou bien ?

Message par choooj le Mer 26 Nov 2014 - 11:38

Ah les titres à sensations... Ils sentent l'arnaque et déclenchent immunologiquement une réaction de défiance.
Dans sa forme aussi, l'article de Cerveau et Psycho ressemble à ces papiers pour bimbos "10 astuces pour des cheveux de stars" "10 recettes pour maigrir sans se priver"...
Dommage, car le fond mérite réflexion. Se déconditionner et s'obliger à voir autrement est à la base du processus d'innovation.

Ce qui m'intrigue est comment le cerveau se "sculpte" durant ce processus.
Au delà du coté ironique de mon post précédent, les liens mentionnés illustrent que le développement de compétences nouvelles (en l'occurrence spectaculaires) sont le fait de la plasticité cérébrale et l'obligation (puisque les sujets n'ont plus le choix) d'utiliser son cerveau différemment.

Mon questionnement est celui-ci : peut-on arriver au même résultat en débranchant virtuellement certaines zones cérébrales ?
N'est-ce pas finalement un des objectifs de la "recette en 8 étapes pour penser comme un génie" ?
Les points 1-4-6 et 8 recommandent justement de se déformater. Certaines inhibitions sont en effet purement culturelles.

J'en viens donc à vous proposer ce document:
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/mbe.12043/abstract;jsessionid=48BEE600640F4FE30A61A8E939FCC410.f01t01

Une expérience qui confronte des jeunes scientifiques et des scientifiques confirmés à un montage électronique
qui défie leur entendement. L'analyse simultanée par IRMf montre que tous adoptent un premier raisonnement.
Chez les scientifiques confirmés l'IRMf montre que les zones du cerveau caractéristiques de l'inhibition sont plus fréquemment
activées en comparaison du groupe des "novices". Les auteurs en déduisent que cette inhibition est l'étape nécessaire
pour parvenir à "voir" un problème autrement et envisager des explications alternatives.
Je n'ai malheureusement lu que l'abstract. Je ne sais donc pas si les neurones impliqués dans le premier raisonnement (approche erronnée)
restent actifs pendant que le cerveau cherche des alternatives.

choooj

Messages : 14
Date d'inscription : 10/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Penser comme un génie: Empty Re: Penser comme un génie:

Message par Sélène-Nyx le Mer 26 Nov 2014 - 15:05

bartabac a écrit:fouyouyou c'est presque une liste de tout ce que la modération de ce forum déteste.
Sélène terroriste.

  J'avoue que je ne comprends pas très bien le rapport avec la modération ....
  Mais non, je n'suis pas une terroriste Laughing  

 @ Schooj:
  Merci d'avoir remis ce lien:
.. ou vous faire fracasser la tête :
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/11/22/miracle-il-devient-genie-musical-apres-une-contusion-cerebrale/
http://www.slate.fr/life/86809/karaoke-genie-maths-cerveau
  J'avais déjà posté cette histoire, mais je me souvenais plus si c'était sur ZC, et j'n'ai pas eu le courage de rechercher ... Mais ce cas m'avais interpellée et je me pose toujours beaucoup de questions sur les lésions cérébrales (micro lésions, souvent imperceptibles avec l'IRM utilisé actuellement), et les conséquences sur la vie des personnes. Aujourd'hui, leur rôle dans le développement du cerveau "atypique" du cerveau des surdoués. Je suis impatiente de connaître les résultats futurs de toutes ces recherches sur le cerveau, et en même temps, c'est avec beaucoup de craintes: mon cerveazu est "malade", c'est possible, mais je ne veux pas qu'on me le modifie..... Laughing
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3060
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Penser comme un génie: Empty Re: Penser comme un génie:

Message par Sélène-Nyx le Mer 26 Nov 2014 - 15:34

choooj a écrit:Ah les titres à sensations... Ils sentent l'arnaque et déclenchent immunologiquement une réaction de défiance.
Dans sa forme aussi, l'article de Cerveau et Psycho ressemble à ces papiers pour bimbos "10 astuces pour des cheveux de stars" "10 recettes pour maigrir sans se priver"...
Dommage, car le fond mérite réflexion. Se déconditionner et s'obliger à voir autrement est à la base du processus d'innovation.
.
Il faut, je pense, plutôt lire l'auteur du livre, lui-même, que ce qu'en ont compris les journalistes scientifiques, dont le but est, avant tout,de "faire vendre" le magazine pour lequel ils travaillent ...
Quand au côté "arnaque", ben, oui ... Mais, pour rappel, les revues psy qui ont permis de découvrir JSF, avaient aussi procédé de la même façon: à savoir, "faire du sensationnalisme" (et "l'arnaque" continue...)
Par contre, je suis toujours surprise de constater que les zèbres préfèrent souvent faire confiance aux psys qui tentent d'expliquer leurs problèmes et d'y trouver des solutions, que de suivre les recherches "plus scientifiques", qui elles explorent le cerveau, de manière plus "physique" (j'trouve plus le mot, scuzi).
Perso, j'pense qu'on est en train d'assister à un changement, à la suprématie des explications scientifiques (ce qu'on voit grâce aux techniques d'IRM et autres unités de mesure), sur les recherches sur le psychisme: on veut une explication rationnelle de nos troubles inconscients. (Les tâtonnements qui en résulteront peuvent aboutir, aussi à des déviances ... Ah, les périodes de "transition", ça me perturbe.

Mon questionnement est celui-ci : peut-on arriver au même résultat en débranchant virtuellement certaines zones cérébrales ?
N'est-ce pas finalement un des objectifs de la "recette en 8 étapes pour penser comme un génie" ?
Les points 1-4-6 et 8 recommandent justement de se déformater. Certaines inhibitions sont en effet purement culturelles.
C'est exactement ce que je me demande ...

J'en viens donc à vous proposer ce document:
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/mbe.12043/abstract;jsessionid=48BEE600640F4FE30A61A8E939FCC410.f01t01

Très intéressant, en effet!
Le lien:
des études d'éducation scientifique ont révélé que les étudiants ont souvent des idées fausses sur comment fonctionne la nature, mais ce qui arrive à des idées fausses après un changement conceptuel reste mal comprise. Des idées fausses et remplacées par des conceptions scientifiques, ou sont-ils toujours présents dans l'esprit des élèves, coexistant avec des conceptions scientifiques nouvellement acquises? Dans cette étude, nous utilisons l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) pour comparer l'activation du cerveau entre les novices et les experts en sciences lorsqu'ils évaluent l'exactitude des circuits électriques simples. Les résultats montrent que les experts, plus que les novices, activent les zones du cerveau impliquées dans l'inhibition quand ils évaluent les circuits électriques dans lesquels une ampoule se allume, même se il ya un seul fil de le connecter à la batterie. Ces résultats suggèrent que les experts peuvent encore avoir une idée fausse codé dans les réseaux de neurones de leur cerveau qui doit être inhibées afin de répondre scientifiquement.
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3060
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum