Question aux Asperger

Aller en bas

Question aux Asperger Empty Question aux Asperger

Message par U.T. le Mer 1 Oct 2014 - 0:02

Bonjour à tous Question aux Asperger Bye (plus particulièrement à ceux qui m'ont déjà croisé ^^)

Comme le titre l'indique, je voudrais poser une question aux éventuels "Asperger" qui fréquentent ce forum.
Il est difficile — et pas spécialement utile — de résumer toute ma situation*, je me limiterai donc à ce qui fonde la question.


Après d'innombrables errements mentaux, rencontres et analyses en tous genres sur ce qui définit ma personnalité et mon parcours, j'en suis venu à la quasi certitude que j'avais des traits autistiques (pour employer un terme assez nuancé). Je ne prétends nullement m'être auto-diagnostiqué Asperger, j'utilise simplement le terme par simplification pour désigner une zone très haute et très limite du spectre autistique. Qui se situerait sur la frontière avec les difficultés graves mais plus classiques d'une âme en perdition. Cette putain de frontière qui agit comme un voile de dispersion indéracinable dans la recherche d'une définition un tant soit peu pertinente. Pas que je veuille à tous prix rentrer dans une case pour le plaisir, simplement parce que les solutions réelles en découlent ! Et que toutes les précédentes ne forment qu'un évident et pitoyable fiasco jusqu'ici.


Lors d'un séjour en HP, j'ai eu droit à un bilan assez conséquent avec une neuropsychologue. Elle m'a aidé à y voir plus clair sur certaines choses, et m'a incontestablement apaisé sur le moment**. Mais au final, je me suis aperçu que la clef originelle avait gardé la plus grande part de son mystère et de son incohérence. L'aide, bien que réconfortante, fut temporaire et approximative. Il subsiste un abstrait entre rêve et réalité dans lequel je suis enfermé et qui semble inaccessible aux normes communes.


Dans les conclusions que m'avait fournies cette neuropsy, son argument principal pour écarter l'autisme était que j'avais en quelque sorte trop d'empathie pour autrui, que je me définissais beaucoup par rapport à l'entourage, que j'avais une réelle volonté de prendre soin et de faire plaisir aux gens que j'apprécie. En gros, cela dénotait selon elle qu'il n'y avait pas la rupture réelle de l'autisme avec le monde extérieur. Or une personne apparemment Asperger (dont je ne me souviens pas le pseudo, désolé) m'avait opposé sur le forum à l'époque que les choses n'étaient pas aussi caricaturales et simples que cela, et que ça lui semblait trop court comme constat. De par la continuité de mon errement, j'ai fini aussi par me poser de sérieuses questions quant à cette délimitation relativement simpliste.


Bref, voilà où j'en arrive donc avec cette question. Est-ce que les Asperger (reconnu objectivement comme tels) pensent que cette définition est effectivement trop rapide, et que la coupure avec le monde extérieur peut s'exprimer de manière plus diluée ? Mes difficultés ancestrales me démontrent implacablement que je ne suis pas fait comme la moyenne des gens, et que les solutions hybrides (semblant vouloir ménager la chèvre et le chou) sont improductives au possible. Je suis à un carrefour de ma vie où la reconnaissance du handicap me semble devenue flagrante, où les solutions doivent absolument prendre racine dans ce préalable.


En quelques mots, est-que vous (les Asperger) pouvaient comprendre ce que j'exprime et acquiescer, au-delà de la définition bête et méchante de l'autisme ?


Merci pour vos réponses Courbette




* = Des éléments de réponse par là si vraiment ça vous dit.

** = Si vraiment tu insistes, le résumé approximatif de ce séjour.
U.T.
U.T.

Messages : 1160
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 37
Localisation : Drôme.

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Sierra le Mer 1 Oct 2014 - 1:24

Hello U.T

Dans les conclusions que m'avait fournies cette neuropsy, son argument principal pour écarter l'autisme était que j'avais en quelque sorte trop d'empathie pour autrui, que je me définissais beaucoup par rapport à l'entourage, que j'avais une réelle volonté de prendre soin et de faire plaisir aux gens que j'apprécie.
Dans mes conclusions quand à l'apect Aspie chez un THQI, les biais qui permettent de valider ou d'invalider la conclusion quand à ce que je te cite, font qu'a un certain niveau le détachement émotionnel dont fait preuve l'aspie peut être, dans une relative majorité, compensé par les traits liés au fait d'etre (supposément, et jusqu'à terme plus adapté, zébré )
De ma modeste expérience, le fait d'être Aspie est une nature, le fait d'être HP un mode, L'expression de ce qu'est l'individu lorsqu'il est Aspie ne saurait etre écarté au simple fait d'une efficience mentale supérieure à la norme (qui n'a pour valeur que l'incohérence de sa nature)
Je ne souhaite à personne d'etre Aspie (outre les avantages inhérents à sa nature, son mode de fonctionnement social étant bien loin de l'archétype de l'individu "sain" )
S'il se trouve que tu es (par ressenti et intégrité morale) des Aspies, alors je ne saurais que te recommander un réel recul vav des conclusions d'un psy non formé aux différentes variables de l'expression des-dits aspis...
Pour ce que j'en ressens, de but en blanc...
Sierra
Sierra

Messages : 188
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 31
Localisation : cerné par les montagnes

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par meï le Mer 1 Oct 2014 - 18:31

bonour
totu ce que je peux dire, c'est que dans mes recherches et ma plongée dans les neurosciences de ces dernières années, (par passion, et puis par intêret perso puisque nous sommes quasi tous concernés dans ma tribu) et depuis mon diagnostique d'asperger hqi, je constate la béance de l'ignorance des médecins/psychiatres/priofessionnels de santé en matière d'autisme (surtout de TSA "peu visibles") en France.

donc;..oui, en effet tout est possible et surtout, cette neuropsy que tu as rencontré peut tout à fait faire partie de ces innombrables psy qui aujourd'hui encore, renvoient chez eux des personnes qui se suspectent sur le spectre de 'lautisme, parce que simplement ""ils nous regardent dans les yeux", ou "ils nous répondent", ou encore "ils semblent trop intelligents pour être autistes...(entendus aussi, souvent, "ils sont capables d'introspection", ou encore "ils sont capables d'analyse, " alors ils sont pas aspis... What a Face j'en ai des tonnes de raisons toutes plus  idiotes.dont "ils sont capables de nous telephoner pour prendre RV...si si )

une minorité de CRA (centres ressouces autisme régionaux) ou psychiatres referents ou médecins, sont en effet à me de statuer efficacement sur l'autisme aujourdh'ui.
bcp, la plupart, sont encore au moyen âge et sont très surs d'eux même.
(Ce sont d'ailleurs eux aussi qui se permettent de juger les familles, faire des diags  lamentables sur les patients, bourrer ceux ci de médicaments non avenus etc....)après je ne dis aps que tous sont de mauvaise foi, certains sont de bonne foi mais à coté de la plaque par ignorance (et parce que on ne leur "apprend" pas les bonnes choses..on apprend encore freud et lacan en fac de psy pour des enfants autsites...soupir..)

je suis asperger, hqi, et surtout j'aime de manière exponentielle mes loulous (4 zenfants quand même...)mon homme (aspi...)et mes proches
et rien que ça, das encore la majorité cdes centres psy, ç'est paradoxal pour l'autisme..

certes, j'ai une façon d'être spéciale, des sentiment pas fimples à exprimer, et une empathie très personnelle (mais existante.voire envahissante, animale) et aussi, (et surtout), je suis bien incapable de montrer mes émotions facilement.je semble "détachée" souvent de mes émotions et de mon parcours chaotique par exemple..

Mais bon bref, si tu veux creuser la piste du SA et bien creuses, mais en connaisance de cause, cad il aut frapper à la bonne porte (voir avec des asos TSA, le CRA de ta région, etc.) et lire les bons ouvrages en attendant pour voir si ça colle.
bonne soirée.
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Ven 24 Oct 2014 - 1:04

Est-ce que vous connaissez les CRA et centres experts "recommandables"? Centre expert asperger de Grenoble, ça vous parle?
Bonne journée!
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par kyria le Ven 24 Oct 2014 - 22:26

Une psychologue du CRA qui a participé à établir mon diagnostique d'asperger m'a dit que j'étais très prévenante envers mes grands-parents. Et, même si les autres ne le ressentent pas forcement, je pense avoir une empathie relativement élevée envers les autres. Donc je pense que tu devrais te tourner vers des professionnelles spécialisés dans le domaine de l'autisme et capables de poser un diagnostique sûr. Dirige toi vers un CRA : c'est gratuit et les diag' sont fiables...
kyria
kyria

Messages : 77
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 27
Localisation : Beuzeville

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Sam 25 Oct 2014 - 1:29

Quand j'avais contacté le CRA de Lyon, ils m'avaient rembarré et renvoyé vers grenoble. Je sais pas si on a le choix. J'attends, j'ai un rdv à Grenoble en Février normalement... On verra bien après. ^^
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par meï le Sam 25 Oct 2014 - 12:19

pour les CRA c'est sectorisé.on a pas le choix. (après peut être que quand on est en limite etc...je ne sais pas.)
après, en effet tous ne se valent pas.je ne connais pas du tout les CRA dans cette région, je ne peux pas dire.il faudrait aller poser al questio sur asperansa ils connaissent tous les CRA.
(le forum de l'asso est très sympa et permet de poser toutes ces questions
http://forum.asperansa.org/index.php
(ici c'est pas super fiable pour le SA.)

bonne chance pour les démarches.
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par kyria le Dim 26 Oct 2014 - 18:55

Pour passer une évaluation au CRA, le mieux est d'avoir une lettre d'introduction d'un psychiatre. C'est ce qui s'est passé dans mon cas, et j'ai été reçue en quelques semaines d'attentes (au lieu de quelques mois).
kyria
kyria

Messages : 77
Date d'inscription : 10/02/2013
Age : 27
Localisation : Beuzeville

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par SANJUE le Ven 23 Jan 2015 - 16:26

Le fait est que la plupart des pseudo-professionnels en matière de psychologie et de psychiatrie ne maîtrisent pas des domaines tels que la douance ainsi que l'autisme. J'ai écumé une poignée de ces pseudo-professionnels qui n'ont jamais été en mesure de mettre des mots sur mon profil (ceux qu'ils ont choisis ne correspondent pas à mon profil : schizophrène, bipolaire, etc.) J'ai finalement eu la chance que ma maman me connaisse au mieux puisqu'elle m'a présentée à une psychologue spécialiste de la douance.
SANJUE
SANJUE

Messages : 48
Date d'inscription : 16/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par calande le Sam 24 Jan 2015 - 23:33

Pareil ici: Mes psys méconnaissaient ces sujets que sont la douance et asperger. Sans mes recherches et mes démarches, je serais encore à raconter ma vie à des professionnels de l'écoute...
calande
calande

Messages : 39
Date d'inscription : 28/05/2014
Localisation : Nantes (complètement à l'ouest)

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Enfant sauvage le Ven 22 Mai 2015 - 22:40

Je n'aime pas le terme ASPIE
Cela revient à nier ce que nous sommes.
Des Autistes Asperger...

Faut-il avoir honte à ce point pour ramener cela à un mot de 5 lettres ou est-ce pour être hype en société...

Enfant sauvage

Messages : 158
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 49
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Ven 22 Mai 2015 - 22:46

Pour moi, c'est un terme affectueux. Mais j'aime dire autiste presque par provocation.

J'ai eu mon diagnostic la semaine dernière. Je suis la seule à qui ça donne envie de mourir?
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par calande le Ven 22 Mai 2015 - 23:11

J'aime bien le terme aspie, ça me choque moins, c'est plus édulcoré.

Rymounette a écrit:Je suis la seule à qui ça donne envie de mourir?

Non Crying or Very sad
calande
calande

Messages : 39
Date d'inscription : 28/05/2014
Localisation : Nantes (complètement à l'ouest)

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Enfant sauvage le Ven 22 Mai 2015 - 23:27

Rymounette a écrit:Pour moi, c'est un terme affectueux. Mais j'aime dire autiste presque par provocation.

J'ai eu mon diagnostic la semaine dernière. Je suis la seule à qui ça donne envie de mourir?

Le jour où tu achètes un flingue, gardes moi une balle...
Mon cerveau en à besoin pour être au repos.

Enfant sauvage

Messages : 158
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 49
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Sam 23 Mai 2015 - 0:10

Sad
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Sam 23 Mai 2015 - 0:15

Je suis en colère et j'ai peur de ce que je vais (PAS) devenir. Je regarde les années perdues dans mon parcours scolaire.... Et je me demande si ça vaut le coup d'essayer encore et s'il ne vaut pas mieux aller pointer à l'usine (à mi-temps ou sous perfusion d'amphétamines), ou devenir alcoolique pour oublier mon nom. Désolée de répandre ma joie de vivre du moment. Neutral
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Enfant sauvage le Sam 23 Mai 2015 - 1:29

Je me posais le même type de question en début de soirée Smile

Faire un job qui ne demande aucun effort de réflexion et qui me permette de m'évader dans mon univers de possibles.
Une lobotomie.
Un internement à vie.
Une balle dans le cerveau.

Tout en même temps Smile

Enfant sauvage

Messages : 158
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 49
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Sam 23 Mai 2015 - 1:40

Je suis assez partante pour la lobotomie!
Passe chez moi à l'occasion, je dois avoir un tournevis dans l'entrée!
Razz
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Enfant sauvage le Sam 23 Mai 2015 - 8:41

J'arrive !!! lol!

Enfant sauvage

Messages : 158
Date d'inscription : 19/04/2015
Age : 49
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Sam 23 Mai 2015 - 11:21

Bonjour Rymounette, j'adore ton avatar ^^

Rymounette a écrit:J'ai eu mon diagnostic la semaine dernière. Je suis la seule à qui ça donne envie de mourir?

Ta  remarque m'interroge. scratch
Soit tu as passé ton diagnostic en libéral et alors ça t'a coûté très cher, soit à l'hôpital (ou CRA) et tu as du attendre longtemps. Aller jusqu'au bout du diagnostic de TSA c'est un parcours du combattant.
Si tu t'es infligée ce supplice c'est parce que tu pensais bien être Asperger n'est-ce pas ?
Alors comment peut-on sembler "surpris" ou "déçu" par le diagnostic constatant le syndrome Asperger ?
N'est-ce pas plutôt la reconnaissance que ton intuition etait bonne ? que quelque chose chez toi fonctionne différemment, et que t'y peux rien. Et que t'es pas "folle" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Sam 23 Mai 2015 - 15:12

Peut-être parce que je réalise l'importance du handicap qui va avec... C'est quand même un peu plus qu'un rhume...
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Sam 23 Mai 2015 - 15:16

calande a écrit:J'aime bien le terme aspie, ça me choque moins, c'est plus édulcoré.

Rymounette a écrit:Je suis la seule à qui ça donne envie de mourir?

Non Crying or Very sad

J'avais pas vu ta réponse.
Je vois qu eje suis pas la seule. Parfois, dans le discours de certains, j'ai l'impression que c'est super cool. J'en venais à me demander si c'est moi qui avais un souci. Maintenant, je vais me bagarrer pour accepter et avancer, et être heureuse quand même (et je vous souhaite à tous d'y arriver). Mais quand même, c'est pas une cinécure. J'ai 23 ans, j'ai raté deux premières années de fac à cause de la phobie sociale, je me suis bagarrée pour trouver formations et avenir. J'ai fais un service civique, aujourd'hui je suis enfin en formation éduc spé, et quoi? Je fais un burn-out et je flingue mon second semestre.
A quoi ça sert d'être surdoué si c'est juste pour tourner en rond sans pouvoir rien construire?
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Sam 23 Mai 2015 - 15:47

Je n'ai pas dit que c'était super cool d'être Asperger, mais pour moi, le diagnostic ne fait que mettre un nom sur ce que tu es depuis la naissance. Tu ne le deviens pas tout d'un coup ! (Si on t'avait diagnostiqué le sida OK la nouvelle te tombe dessus et ca fait un choc !)

Ça permet quand même d'avancer non ? Ça te permet de comprendre ta phobie sociale.
Ca t'aurait fait quoi qu'on te dise que tu n'etais pas Asperger ? Tu aurais été soulagé ou au contraire tu aurais été perdue ?

(C'est une vrai interrogation de ma part, j'accepte l'idée que je puisse ne pas comprendre ce qu'on ressent à la lecture du bilan)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Sam 23 Mai 2015 - 16:00

Jusqu'à ce que je sois certaine d'être aspie (il y a quelques mois que je n'ai plus aucun doute), je pensais que tout ça c'était des troubles temporaires liés à un vécu un peu trash. C'était très rassurant. Je viens de prendre perpét'.
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Sam 23 Mai 2015 - 16:02

Et surtout, pendant tout le diagnostic, et encore aujourd'hui alors qu'il vient de passer, je suis toute seule comme une conne avec mes questions et mes peurs. Le centre de réhabilitation va me recontacter, mais j'ai eu le temps de mourir dix fois depuis le début du diag.
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Sam 23 Mai 2015 - 16:12

Désolée de déverser ma colère et ma tristesse. Sad
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Yul le Sam 23 Mai 2015 - 16:34

Rymounette a écrit:Et surtout, pendant tout le diagnostic, et encore aujourd'hui alors qu'il vient de passer, je suis toute seule comme une conne avec mes questions et mes peurs. Le centre de réhabilitation va me recontacter, mais j'ai eu le temps de mourir dix fois depuis le début du diag.

Tu peux les poser ici! Wink

ça vaut ce que ça vaut bien sûr, mais malgré tout, tu n'es complètement seule Smile

Pour ta réhabilitation... ne t'en fais pas. Tu ne changes pas, tu es toujours toi. C'est simplement ta façon de te voir et de voir les choses qui change.
Yul
Yul

Messages : 4072
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 36
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Sam 23 Mai 2015 - 16:38

Rymounette a écrit:Désolée de déverser ma colère et ma tristesse. Sad

Bisous faut pas être désolée, et je te remercie de prendre le temps d'expliquer ce que tu ressens.

je pensais que tout ça c'était des troubles temporaires liés à un vécu un peu trash.

L'un n'empêche peut-être pas l'autre à mon avis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Yul le Sam 23 Mai 2015 - 16:41

Parisette a écrit:
Rymounette a écrit:Désolée de déverser ma colère et ma tristesse. Sad

Bisous faut pas être désolée, et je te remercie de prendre le temps d'expliquer ce que tu ressens.


et puis c'est bien, il y-a peut être d'autres personnes, ou il y aura peut-être d'autres personnes, qui se posent ou se poseront les mêmes questions que toi. ça leur fera du bien de te lire et de voir qu'ils ne sont pas seuls Smile
Yul
Yul

Messages : 4072
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 36
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par meï le Sam 23 Mai 2015 - 17:23

Rymounette a écrit:Pour moi, c'est un terme affectueux. Mais j'aime dire autiste presque par provocation.
J'ai eu mon diagnostic la semaine dernière. Je suis la seule à qui ça donne envie de mourir?
et bien c'est très dépendant du parcours..et très personnel, (histoire, etc.)
moi mon diag m'a juste soulagé car ca ne pouvait pas être pire de toue façon (si, en fit, si on m'avait dit ca n est pas ça, j'aurai flippé.)

tu a raison de dire autiste ar ça aide aussi les gens à mieux voir qu'on peut être autiste et "presque comme tout le monde"...car c'est un terme très mal évalué par le plus grand nombre.(le seul terme évoque a encore la majorité un handicap "psychique", la folie, la déficience grave..etc.)

pour le diag en effet on en voit souvent de belles avant qu'il ne se fasse (déjà e France aller au bout relève du combat)
mais finalement parfois on doute encore jusqu'a la dernière seconde.....
ensuite il y a ceux qui "réalisent" seulement lors du diag que ça ne se "guerit" pas, que c'st un handicap à vivre toute a vie. Embarassed

mon parcours a été tellement chaotique lors de mon adolescence etc que je suis plutot soulagée car c'est une très bonne explication à mes difficultés passées.
(et puis j'ai eu jusqu'à lors des diags erronés et farfelus trouble anxieux, agoraphobie/phobie sociale, etc..) et enfin ça décrivait ma réalité.

le truc c'est que si on m'avait dit ça plus jusque j'aurai eut etre flippé mais le savoir à 37, ben, ca aide car j'ai compensé et donc appris à faire avec au mieux" tout ce temps...(au prix d'efforts certains)
cepdt il y a un effet apres diag qui est difficile (on a bien le bon terme, c'est ok..mais la vie elle ne change pas et les difficultés sont toujours là, diag ou pas, et on se rend compte aussi a ce moment de l'ignorance francaise et de l'incomprehension de la pluaprt des soignants et professionnels sur ces sujets. et parfois, de l'entourage...
donc..coup de blues .

Rymounette , j'espère que ça ira...
as tu une asso SA par chez toi? des cafés asperger? ça fait bcp de bien
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 47
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Sam 23 Mai 2015 - 19:51

Je suis un peu remuée là, je vais vous faire une réponse très courte, mais je vous lis tous avec beaucoup d'attention, et j'y reviendrai.

@Mei Effectivement, le fait de ne pas en guérir...

Mais j'ai connu de grandes périodes de bonheur, qui peut-être auraient pas été aussi belles sans SA. Alors je vais compter là-dessus.
Mais il va falloir revoir mes standards à la baisse. J'en veux/voulais beaucoup dans la vie, j'ai toujours refusé de vivre à moitié. J'avais tracé des plans de carrière, de projets pour la société, pour moi, l'idée d'une famille... ET là... La dépression me met dans un état absolument ridicule.
Ca fait deux semaines que je dois aller voir un medecin. Mais pour y aller, je dois rentrer à Grenoble, trois heures de train (j'étais chez ma mère le temps de mon stage.)
Je devais aussi être au café asperger aujourd'hui, à Grenoble. Mais le train...

Dans ces cas là, j'ai vraiment l'impression d'être débile. Bref, je prends ce foutu train demain et je demande un autre foutu rendez-vous Lundi et je prendrai mon courage à deux mains pour dire vraiment et sans minimiser cette fois ce qui ne va pas. (Combien de fois je suis allée chez le médecin pour lui dire que "si, si, ça va...") Il faut soigner cette dépression. C'est moi où la dépression maximise tous les traits autistiques? Je fête le grand retour de mes tics nerveux. Ils m'avaient manqué! Et le train, d'habitude, avec quelques grigris (boules quies, lunettes de soleil...) ça passe...

Je suis pas dans une asso SA (pas encore, mais ça tardera pas), mais le groupe facebook aspergirls me fait grave du bien. Mais maintenant que je connais certaines IRL, c'est plus délicat de parler de certains trucs.
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Lun 8 Juin 2015 - 17:55

Hello,

Je voulais juste revenir ici, parce qu'après avoir versé toute ma peine sur ce forum, je tenais à revenir montrer que cet état là n'était qu'un passage (nécessaire) et que ça va mieux. Si d'autres passent par là dans le même état, sinon, ça va pas les rassurer.

Les choses se décantent doucement, les réponses sont en chemin. Pour certains, c'est difficile l'étape du diagnostic, des questionnements, et on est très mal accompagnés et considérés face à ça. Mais ça se surmonte, et surtout moi j'ai fait la connerie de pas oser taper à toutes les portes possibles avant un diagnostic posé alors que je me sentais couler. Je me suis référée seulement à un médecin qui m'a prise pour un clown à chaque fois que je venais le voir. Si besoin, ne faites pas comme moi, remuez ciel et terre pour exiger le coup de main auquel vous pouvez légitimement prétendre.

Si des asperger en questionnement ou en difficulté passent par ici, asperger est un handicap, un vrai. Mais c'est aussi une force, une vraie. On peut composer avec. Wink
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Lun 8 Juin 2015 - 19:37

Very Happy albino sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 9:12

La semaine dernière, j'ai regardé le film "Imitation game". J'ai adoré ce film. Il n'a pas que de bonnes critiques pourtant, mais moi il m'a vraiment plu.
Ça retrace la vie d'Alan Turing, un mathématicien, cryptologue et informaticien britannique.



Dès le début du film, j'ai dit à mon homme que ce gars était clairement Asperger. Et souvent on s'est regardé tellement ça nous rappelait notre fils. Par exemple, quand il separe les petits pois et les carottes parce qu'on ne peut pas mélanger le vert et le orange.

Si d'autres l'ont vu, vous en avez pensé quoi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Carla de Miltraize VI le Mar 9 Juin 2015 - 9:39

Pas mal mais décevant pour moi, j'aurai aimé que l'on développe autour de la machine et de la genèse de son invention. (Depuis j'ai vu un documentaire Wink )

On ne sait pas avec certitude si Turing était atteint du syndrome d'Asperger c'est fort probable apparemment j'aimerai ajouter que selon pas mal de personnes vivant avec un TSA il y a autant d'autismes que d'autistes : on peut être plus ou moins touché par les troubles du spectre autistique.

un web-doc qu'il est très bien fait :

http://www.syndromedaspergerlewebdoc.fr/

(Je me demande si je ne réponds pas à côté Very Happy )
Carla de Miltraize VI
Carla de Miltraize VI

Messages : 5747
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 100
Localisation : Toulouse *** Se guérir de nos malaises de l’âme implique souvent une bonne dose d’humilité, d’accueil de la nature humaine et de sympathie envers autrui et surtout envers nous-mêmes. Daniel Desbiens

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 10:16

Il est génial ce webdoc Wink



J'ai lu effectivement qu'on ne sait pas vraiment si Alan Turing était Asperger. Cela dit dans le film il est représenté avec des traits autistiques évidents.

L'autisme c'est comme les surdoués, chacun son histoire, chacun sa personnalité. Mais il y a des caractéristiques communes, la fameuse triade autistique:

1-anomalies de la communication orale et/ou non verbale
2-anomalies des interactions sociales
3-centres d'intérêts restreints.

Sauf que diagnostiquer un syndrome Asperger est bien plus compliqué et subjectif que ne l'est le test de QI

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Mar 9 Juin 2015 - 14:14

C'est Sandrine alors Mei?
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Poisson pas pané le Mar 9 Juin 2015 - 14:22

Merci pour le webdoc Carla ; dans le chapitre I, la vidéo où les personnes parlent de leurs interactions sociales, je me reconnais dans beaucoup des choses dites, sans partager le reste des caractéristiques Aspie qui sont présentées.

Comment comprendre, si on n'a pas de SA, cette difficulté particulière (qui génère stress et situations gênantes, surtout avec les gens qui détestent les "blancs" ! ) de ne pas savoir engager une conversation, de détester les échanges de banalité, ne plus arriver à faire semblant ? Cette distance qui fait apparaître certains codes sociaux comme ridicules ? (Quand j'étais plus jeune je pensais que tout le monde pensait comme ça mais se forçait Very Happy ) Est-ce simplement lié à un éventuel HQI ?
Est-ce qu'ici beaucoup le vivent ?
Poisson pas pané
Poisson pas pané

Messages : 351
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 35

http://guylaineregnier.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 16:50

Ben merde je serais un peu aspic, je savais bien qu'il y avait un peu de gelée autour de moi, ce qui déformerait ma vision de la réalité par rapport aux autres. Dent pétée

Sérieusement, je pense que mon second fils est aspie, mais sa mère ne veut pas entendre, ni en parler, pour l'instant il le vit plutôt bien, il n'a que 4 ans.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Rymounette le Mar 9 Juin 2015 - 17:12

Et tu te sens comment vis-à-vis de ça?

Si tu as des questions, n'hésite pas. Wink
Rymounette
Rymounette

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 17:32

Aspic... No  c'pas bon ca

Qu'est-ce qui te fait penser que ton cadet est Asperger ?

Avec le temps, quand ils grandissent, l'écart entre ce qu'on attend d'un enfant de leur âge et eux se creusent. Et les autres enfants le sentent très bien.
Cela dit, il y a beaucoup de points communs entre HQI et Syndrome Asperger. Ça le rend difficile à détecter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 17:58

Rymounette a écrit:Et tu te sens comment vis-à-vis de ça?

Si tu as des questions, n'hésite pas. Wink

Ma fois, le plus dur est passé, reste à être vigilant avec le petit, et comme on dit, à chaque jour suffit sa peine. Dent pétée

Parisette a écrit:Aspic... No  c'pas bon ca

Qu'est-ce qui te fait penser que ton cadet est Asperger ?

Avec le temps, quand ils grandissent, l'écart entre ce qu'on attend d'un enfant de leur âge et eux se creusent. Et les autres enfants le sentent très bien.
Cela dit, il y a beaucoup de points communs entre HQI et Syndrome Asperger. Ça le rend difficile à détecter.

Il est différent des 2 autres, je le surnomme "on/off", pas calin, des colères que personne ne peut calmer, touchez ses affaires, dérangez les d'un millimètre, et c'est parti, maladroit, ailleurs, capable de traverser la route comme ça en un clin d'oeil, a sa façon d'ouvrir ses mains et de les fermer plusieur fois, faîtes pareille et il vous sourit...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 18:12

Ça se passe comment à l'école ? Les colères ils aiment pas ça en général. C'est un billet gratuit chez la psy scolaire en général ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 18:19

L'école, il aime ça, et visiblement il n'a pas du faire une de ses fameuses colères, il faut dire qu'en grandissant, elles sont de plus en plus espacées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 18:35

C'est positif ça ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Question aux Asperger Empty Re: Question aux Asperger

Message par Nadège46 le Sam 18 Juil 2015 - 13:13

L'empathie, il y en a, et même beaucoup, mais comme dit plus haut c'est un peu on/off et en cas de colère c'est off ... mais avec le temps on peut apprendre à équilibrer et éviter les trop grands écarts. Sachant que la colère est une soupape inispensable qui évite de retourner la violence ressentie contre soi. Perso, je ne la refoule plus, mais ai appris à la diriger et à la garder dans des proportions acceptables.

Nadège46

Messages : 15
Date d'inscription : 15/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum