Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ?

3 participants

Aller en bas

Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ? Empty Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ?

Message par ZeBrebis Mer 20 Aoû 2014 - 22:39

J'ai récemment eu une discussion avec mon compagnon que je pense surdoué ; il m'a confirmé qu'il savait lire au CP, qu'il avait torché des tests logiques pour s'amuser à l'adolescence mais m'affirme par ailleurs qu'il n'a jamais eu ce sentiment de décalage que je pensais devoir aller avec le haut QI.

Il est loin d'etre le seul, et mes soeurs ou ma mère sont également surdouées (pour ma mère c'est certain, pour les autres je suppose au vu de la vivacité) sans avoir pour autant de problème dans la relation aux autres.
Mon compagnon m'a alors suggéré que le haut QI était une mauvaise réponse au problème que je pouvais ressentir ; et donc assez néfaste, car poussant alors à ne pas mettre les choses réellement à plat.

J'en viens à me dire qu'en effet le problème vient plus de mes intérets pour des choses intellectuelles, en marge, que d'une rapidité de compréhension...
Avez-vous un avis sur la question ?
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ? Empty Re: Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ?

Message par Camusien Mer 20 Aoû 2014 - 23:08

Le sentiment de décalage n'est pas l'apanage des zèbres comme tu le sais. Bien des facteurs entrent en ligne de compte, comme par exemple des centres d'intérêts comme tu viens de le dire, la sensibilité exacerbée pourrait aussi être un déclencheur indirect de ce sentiment. Je pense que le fait d'être HPI est simplement un terrain fertile au décalage. Voilà Smile
Camusien
Camusien

Messages : 28
Date d'inscription : 10/11/2013
Age : 25
Localisation : Dordogne

Revenir en haut Aller en bas

Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ? Empty Re: Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ?

Message par Invité Mer 20 Aoû 2014 - 23:10

ZeBrebis a écrit:Avez-vous un avis sur la question ?
Je suis d'accord. Je pense que mon décalage vient davantage de ma façon de fonctionner. De mon besoin insatiable .. pour chai pas quoi. Que de mon potentiel instantané. J'ai croisé des gens bien plus doués. Qui connaissent pas cette faim dévorante. Ils sont content de ce qu'ils ont. La routine leur convient.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ? Empty Re: Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ?

Message par Princeton Jeu 21 Aoû 2014 - 0:09

L'intelligence peut aussi permettre de s'affirmer tel qu'on est, dans sa différence, de régler les problèmes afférents, et plutôt que d'éviter ce sentiment de décalage, le cultiver.
Princeton
Princeton

Messages : 1367
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ? Empty Re: Comment expliquer les surdoués sans sentiment de décalage ?

Message par Invité Jeu 21 Aoû 2014 - 0:26



ZeBrebis a écrit:
Mon compagnon m'a alors suggéré que le haut QI était une mauvaise réponse au problème que je pouvais ressentir ; et donc assez néfaste, car poussant alors à ne pas mettre les choses réellement à plat.

Je pense qu'il a raison. De plus être reconnu HP pose en fin de compte davantage de questions que cela n'en résout, et ceux qui y voient une réponse salutaire finissent souvent par revenir à la case départ, les pauvres...


J'en viens à me dire qu'en effet le problème vient plus de mes intérets pour des choses intellectuelles, en marge, que d'une rapidité de compréhension...
Avez-vous un avis sur la question ?

C'est tout à fait comme ça que je l'ai ressenti, avec le fait d'avoir un champs de connaissances très large me permettant de discuter et me lier avec n'importe qui.
De plus même si on me disait souvent que je percutais vite, j'avais plutôt tendance à me dire que ce "on" ne fréquentait tout simplement pas des gens très alertes et que tout était question d'environnement. Mais oui comme toi j'ai plus souvent attribué mon sentiment de décalage à mes intérêts intellectuels, même si je trouve qu'on se coltine l'étiquette d'intello un peu trop rapidement quand même (quand même !).

stauk a écrit:
Je suis d'accord. Je pense que mon décalage vient davantage de ma façon de fonctionner. De mon besoin insatiable .. pour chai pas quoi. Que de mon potentiel instantané. J'ai croisé des gens bien plus doués. Qui connaissent pas cette faim dévorante. Ils sont content de ce qu'ils ont. La routine leur convient.

Puis ça aussi. Merci stauk (in the middle with you).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum