Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Sâdhanâ le Lun 8 Avr 2019 - 9:15


Sâdhanâ

Messages : 1209
Date d'inscription : 18/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Invité le Lun 8 Avr 2019 - 9:59

"Je n'ai absolument aucun rapport au mystique. Tout ce qui existe est concevable, quantifiable, qualifiable, et peut être décrit, analysé, expliqué. Rien n'est caché, secret ni mystérieux"

mystique, comme mystére, , de musteros  : qui ne peut étre dit .

De quoi mystique et il -elle le nom ?

Spoiler:

La confusion entre le domaine ésotérique et initiatique et le domaine mystique, ou, si l’on préfère, entre les points de vue qui leur correspondent respectivement, est une de celles que l’on commet le plus fréquemment aujourd’hui, et cela, semble-t-il, d’une façon qui n’est pas toujours entièrement désintéressée ; il y a là, du reste, une attitude assez nouvelle, ou qui du moins, dans certains milieux, s’est beaucoup généralisée en ces dernières années, et c’est pourquoi il nous paraît nécessaire de commencer par nous expliquer nettement sur ce point. Il est maintenant de mode, si l’on peut dire, de qualifier de « mystiques » les doctrines orientales elles-mêmes, y compris celles où il n’y a pas même l’ombre d’une apparence extérieure pouvant, pour ceux qui ne vont pas plus loin, donner lieu à une telle qualification ; l’origine de cette fausse interprétation est naturellement imputable à certains orientalistes, qui peuvent d’ailleurs n’y avoir pas été amenés tout d’abord par une arrière-pensée nettement définie, mais seulement par leur incompréhension et par le parti pris plus ou moins inconscient, qui leur est habituel, de tout ramener à des points de vue occidentaux (1). Mais d’autres sont venus ensuite, qui se sont emparés de cette assimilation abusive, et qui, voyant le parti qu’ils pourraient en tirer pour leurs propres fins, s’efforcent d’en propager l’idée en dehors du monde spécial, et somme toute assez restreint, des orientalistes et de leur clientèle ; et ceci est plus grave, non pas seulement parce que c’est par là surtout que cette confusion se répand de plus en plus, mais aussi parce qu’il n’est pas difficile d’y apercevoir des marques non équivoques d’une tentative « annexionniste » contre laquelle il importe de se tenir sur ses gardes. En effet, ceux auxquels nous faisons allusion ici sont ceux que l’on peut regarder comme les négateurs les plus « sérieux » de l’ésotérisme, nous voulons dire par là les exotéristes religieux qui se refusent à admettre quoi que ce soit au delà de leur propre domaine, mais qui estiment sans doute cette assimilation ou cette « annexion » plus habile qu’une négation brutale ; et, à voir de quelle manière certains d’entre eux s’appliquent à travestir en « mysticisme » les doctrines les plus nettement initiatiques, il semblerait vraiment que cette tâche revête à leurs yeux un caractère tout particulièrement urgent (2). A vrai dire, il y aurait pourtant, dans ce même domaine religieux auquel appartient le mysticisme, quelque chose qui, à certains égards, pourrait mieux se prêter à un rapprochement, on plutôt à une apparence de rapprochement : c’est ce qu’on désigne par le terme d’« ascétique », car il y a là tout au moins une méthode « active », au lieu de l’absence de méthode et de la « passivité » qui caractérisent le mysticisme et sur lesquelles nous aurons à revenir tout à l’heure (3) ; mais il va de soi que ces similitudes sont tout extérieures, et, d’autre part, cette « ascétique » n’a peut-être que des buts trop visiblement limités pour pouvoir être avantageusement utilisée de cette façon, tandis que, avec le mysticisme, on ne sait jamais très exactement où l’on va, et ce vague même est assurément propice aux confusions. Seulement, ceux qui se livrent à ce travail de propos délibéré, non plus que ceux qui les suivent plus ou moins inconsciemment, ne paraissent pas se douter que, dans tout ce qui se rapporte à l’initiation, il n’y a en réalité rien de vague ni de nébuleux, mais au contraire des choses très précises et très « positives » ; et, en fait, l’initiation est, par sa nature même, proprement incompatible avec le mysticisme.
Cette incompatibilité ne résulte pas, d’ailleurs, de ce qu’implique originellement le mot « mysticisme » lui-même, qui est même manifestement apparenté à l’ancienne désignation des « mystères », c’est-à-dire de quelque chose qui appartient au contraire à l’ordre initiatique ; mais ce mot est de ceux pour lesquels, loin de pouvoir s’en rapporter uniquement à l’étymologie, on est rigoureusement obligé, si l’on veut se faire comprendre, de tenir compte du sens qui leur a été imposé par l’usage, et qui est, en fait, le seul qui s’y attache actuellement. Or chacun sait ce qu’on entend par « mysticisme », depuis bien des siècles déjà, de sorte qu’il n’est plus possible d’employer ce terme pour désigner autre chose ; et c’est cela qui, disons-nous, n’a et ne peut avoir rien de commun avec l’initiation, d’abord parce que ce mysticisme relève exclusivement du domaine religieux, c’est-à-dire exotérique, et ensuite parce que la voie mystique diffère de la voie initiatique par tous ses caractères essentiels, et que cette différence est telle qu’il en résulte entre elles une véritable incompatibilité. Précisons d’ailleurs qu’il s’agit en cela d’une incompatibilité de fait plutôt que de principe, en ce sens qu’il ne s’agit aucunement pour nous de nier la valeur au moins relative du mysticisme, ni de lui contester la place qui peut légitimement lui appartenir dans certaines formes traditionnelles ; la voie initiatique et la voie mystique peuvent donc parfaitement coexister (4), mais ce que nous voulons dire, c’est qu’il est impossible que quelqu’un suive à la fois l’une et l’autre, et cela même sans rien préjuger du but auquel elles peuvent conduire, bien que du reste on puisse déjà pressentir, en raison de la différence profonde des domaines auxquels elles se rapportent, que ce but ne saurait être le même en réalité.
(1) C’est ainsi que, spécialement depuis que l’orientaliste anglais Nicholson s’est avisé de traduire taçawwuf par mysticism, il est convenu en Occident que l’ésotérisme islamique est quelque chose d’essentiellement « mystique » ; et même, dans ce cas, on ne parle plus du tout d’ésotérisme, mais uniquement de mysticisme, c’est-à-dire qu’on en est arrivé à une véritable substitution de points de vue. Le plus beau est que, sur des questions de cet ordre, l’opinion des orientalistes, qui ne connaissent ces choses que par les livres, compte manifestement beaucoup plus, aux yeux de l’immense majorité des Occidentaux, que l’avis de ceux qui en ont une connaissance directe et effective !
(2) D’autres s’efforcent aussi de travestir les doctrines orientales en « philosophie », mais cette fausse assimilation est peut-être, au fond, moins dangereuse que l’autre, en raison de l’étroite limitation du point de vue philosophique lui-même ; ceux-là. ne réussissent d’ailleurs guère, par la façon spéciale dont ils présentent ces doctrines, qu’à en faire quelque chose de totalement dépourvu d’intérêt, et ce qui se dégage de leurs travaux est surtout une prodigieuse impression d’« ennui » !
(3) Nous pouvons citer, comme exemple d’« ascétique », les Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola, dont l’esprit est incontestablement aussi peu mystique que possible, et pour lesquels il est au moins vraisemblable qu’il s’est inspiré en partie de certaines méthodes initiatiques, d’origine islamique, mais, bien entendu, en les appliquant à un but entièrement différent.
(4) Il Pourrait être intéressant, à cet égard, de faire une comparaison avec la « voie sèche » et la « voie humide » des alchimistes, mais ceci sortirait du cadre de la présente étude.
Nous avons dit que la confusion qui fait voir à certains du mysticisme là où il n’y en a pas la moindre trace a son point de départ dans la tendance à tout réduire aux points de vue occidentaux ; c’est que, en effet, le mysticisme proprement dit est quelque chose d’exclusivement occidental et, au fond, de spécifiquement chrétien. A ce propos, nous avons eu l’occasion de faire une remarque qui nous paraît assez curieuse pour que nous la notions ici : dans un livre dont nous avons déjà parlé ailleurs (5), le philosophe Bergson, opposant ce qu’il appelle la « religion statique » et la « religion dynamique », voit la plus haute expression de cette dernière dans le mysticisme, que d’ailleurs il ne comprend guère, et qu’il admire surtout pour ce que nous pourrions y trouver au contraire de vague et même de défectueux sous certains rapports ; mais ce qui peut sembler vraiment étrange de la part d’un « non-chrétien », c’est que, pour lui, le « mysticisme complet », quelque peu satisfaisante que soit l’idée qu’il s’en fait, n’en est pas moins celui des mystiques chrétiens. A la vérité, par une conséquence nécessaire du peu d’estime qu’il éprouve pour la « religion statique », il oublie un peu trop que ceux-ci sont chrétiens avant même d’être mystiques, ou du moins, pour les justifier d’être chrétiens, il pose indûment le mysticisme à l’origine même du Christianisme ; et, pour établir à cet égard une sorte de continuité entre celui-ci et le judaïsme, il en arrive à transformer en « mystiques » les prophètes juifs ; évidemment, du caractère de la mission des prophètes et de la nature de leur inspiration, il n’a pas la moindre idée (6). Quoi qu’il en soit, si le mysticisme chrétien, si déformée ou amoindrie qu’en soit sa conception, est ainsi à ses yeux le type même du mysticisme, la raison en est, au fond, bien facile à comprendre : c’est que, en fait et à parler strictement, il n’existe guère de mysticisme autre que celui-là ; et même les mystiques qu’on appelle « indépendants », et que nous dirions plus volontiers « aberrants », ne s’inspirent en réalité, fût-ce à leur insu, que d’idées chrétiennes dénaturées et plus ou moins entièrement vidées de leur contenu originel. Mais cela aussi, comme tant d’autres choses, échappe à notre philosophe, qui s’efforce de découvrir, antérieurement au Christianisme, des « esquisses du mysticisme futur », alors qu’il s’agit de choses totalement différentes ; il y a là, notamment, sur l’Inde, quelques pages qui témoignent d’une incompréhension inouïe. Il y a aussi les mystères grecs, et ici le rapprochement, fondé sur la parenté étymologique que nous signalions plus haut, se réduit en somme à un bien mauvais jeu de mots ; du reste, Bergson est forcé d’avouer lui-même que « la plupart des mystères n’eurent rien de mystique » ; mais alors pourquoi en parle-t-il sous ce vocable ? Quant à ce que furent ces mystères, il s’en fait la représentation la plus « profane » qui puisse être ; ignorant tout de l’initiation, comment pourrait-il comprendre qu’il y eut là, aussi bien que dans l’Inde, quelque chose qui d’abord n’était nullement d’ordre religieux, et qui ensuite allait incomparablement plus loin que son « mysticisme », et même, il faut bien le dire, que le mysticisme authentique, qui, par là même qu’il se tient dans le domaine purement exotérique, a forcément aussi ses limitations (7) ?
(5) Les deux sources de la morale et de la religion. - Voir à ce sujet Le Règne de la Quantité et les Signes des Temps, ch. XXXIII.
(6) En fait, on ne peut trouver de mysticisme judaïque proprement dit que dans le Hassidisme, c’est-à-dira à une époque très récente.
(7) M. Alfred Loisy a voulu répondre à Bergson et soutenir contre lui qu’il n’y a qu’une seule « source » de la morale et de la religion ; en sa qualité de spécialiste de l’« histoire des religions », il préfère les théories de Frazer à celles de Durkheim, et aussi l’idée d’une « évolution » continue à celle d’une « évolution » par mutations brusques ; à nos yeux, tout cela se vaut exactement ; mais il est du moins un point sur lequel nous devons lui donner raison, et il le doit assurément à son éducation ecclésiastique : grâce à celle-ci il connaît les mystiques beaucoup mieux que Bergson, et il fait remarquer qu’ils n’ont jamais eu le moindre soupçon de quelque chose qui ressemble si peu que ce soit à l’« élan vital » ; évidemment, Bergson a voulu en faire des « bergsoniens » avant la lettre, ce qui n’est guère conforme à. la simple vérité historique ; et M. Loisy s’étonne aussi à juste titre de voir Jeanne d’Arc rangée parmi les mystiques. - Signalons en passant, car cela encore est bon à enregistrer, que son livre s’ouvre par un aveu bien amusant : « L’auteur du présent opuscule, déclare-t-il, ne se connait pas d’inclination particulière pour les questions d’ordre purement spéculatif ». Voilà du moins une assez louable franchise ; et puisque c’est lui-même qui le dit, et de façon toute spontanée, nous l’en croyons bien volontiers sur parole !
Nous ne nous proposons point présentement d’exposer en détail et d’une façon complète toutes les différences qui séparent en réalité les deux points de vue initiatique et mystique, car cela seul demanderait tout un volume ; notre intention est surtout d’insister ici sur la différence en vertu de laquelle l’initiation, dans son processus même, présente des caractères tout autres que ceux du mysticisme, voire même opposés, ce qui suffit à montrer qu’il y a bien là deux « voies » non seulement distinctes, mais incompatibles dans le sens que nous avons déjà précisé. Ce qu’on dit le plus souvent à cet égard, c’est que le mysticisme est « passif », tandis que l’initiation est « active » ; cela est d’ailleurs très vrai, à la condition de bien déterminer l’acception dans laquelle on doit l’entendre, exactement. Cela signifie surtout que, dans le cas du mysticisme, l’individu se borne à recevoir simplement ce qui se présente à lui, et tel qu’il se présente, sans que lui-même y soit pour rien ; et, disons-le tout de suite, c’est en cela que réside pour lui le danger principal, du fait qu’il est ainsi « ouvert » à toutes les influences, de quelque ordre qu’elles soient, et qu’au surplus, en général et sauf de rares exceptions, il n’a pas la préparation doctrinale qui serait nécessaire pour lui permettre d’établir entre elles une discrimination quelconque (Cool. Dans le cas de l’initiation, au contraire, c’est à l’individu qu’appartient l’initiative d’une « réalisation » qui se poursuivra méthodiquement, sous un contrôle rigoureux et incessant, et qui devra normalement aboutir à dépasser les possibilités mêmes de l’individu comme tel ; il est indispensable d’ajouter que cette initiative ne suffit pas, car il est bien évident que l’individu ne saurait se dépasser lui-même par ses propres moyens, mais, et c’est là ce qui nous importe pour le moment, c’est elle qui constitue obligatoirement le point de départ de toute « réalisation » pour l’initié, tandis que le mystique n’en a aucune, même pour des choses qui ne vont nullement au delà du domaine des possibilités individuelles. Cette distinction peut déjà paraître assez nette, puisqu’elle montre bien qu’on ne saurait suivre à la fois les deux voies initiatique et mystique, mais elle ne saurait cependant suffire ; nous pourrions même dire qu’elle ne répond encore qu’à l’aspect le plus « exotérique » de la question, et, en tout cas, elle est par trop incomplète en ce qui concerne l’initiation, dont elle est fort loin d’inclure toutes les conditions nécessaires ; mais, avant d’aborder l’étude de ces conditions, il nous reste encore quelques confusions à dissiper.
(Cool C’est aussi ce caractère de « passivité » qui explique, s’il ne les justifie nullement, les erreurs modernes qui tendent à confondre les mystiques, soit avec les médiums et autres « sensitifs », au sens que les « psychistes » donnent à ce mot, soit même avec de simples malades.
(René Guénon, Aperçus sur l’initiation, Chapitre premier : Voie initiatique et voie mystique).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Invité le Lun 8 Avr 2019 - 10:00


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Invité le Mer 17 Avr 2019 - 23:40

Invité a écrit:Peut -être...

http://la-chute-de-l-esprit.over-blog.com/2015/01/le-mystere-de-l-homme-vert-khidr.html

https://www.google.com/amp/s/naissanceetconnaissance.wordpress.com/2018/01/05/realite-de-khidr-lhomme-vert/amp/Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 8922d210

ou pas ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Sâdhanâ le Sam 20 Avr 2019 - 23:31

@Kingfisher: merci so much pour Aurélien Barrau.
Quel pied ça doit être de suivre ses cours. drunken

@Melik: merci pour l'Homme Vert. Très intéressant.


Dernière édition par Sâdhanâ le Dim 21 Avr 2019 - 14:43, édité 1 fois
Sâdhanâ
Sâdhanâ

Messages : 1209
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 49
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Alcedo le Sam 20 Avr 2019 - 23:41

Sâdhanâ a écrit:@Kingfisher: merci so much pour Aurélien Barrau.
Quel pied ça doit être de suivre ses cours. drunken

Qu'est ce que j'aime cela également. Un scientifique qui n'est pas perché sur ses calculs et ses formules en disant "regardez, le calcul tombe juste, ça marche".
Mais d'une humilité qui me semble saine. La science qu'on avait au début du XXe siècle n'était pas plus "vraie", c'est une discipline qui reste en progression et qui ne peut que s'approcher de la réalité, d'une pseudo-vérité, comme on lorgne vers l'horizon.

Alors certes, c'est aussi un vertige qui peut faire peur... au fond, à quoi s'accrocher ? Very Happy
Alcedo
Alcedo

Messages : 3177
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Thalestra le Sam 3 Aoû 2019 - 12:35

Gashadokuro a écrit:
Aube a écrit:La science et la raison s'attachant au réel, les deux ne sont guère conciliables.

Conciliables > jugement. Point de vue du mental.

Je t'invite à regarder les cours de cosmologie d'Aurélien Barrau, dispos sur sa chaîne youtube. Ok, c'est 11 vidéos de deux heures chacune, peu ou prou. Ok, le mec il joue un peu à sa starlette avec sa veste en cuir et ses cheveux longs. Mais concernant le propos "la science a raison, alors fermez vos gueules", il développe lui une humanité et une humilité qui sont intéressantes. Il explique très bien que ce que l'on développe, c'est une conception des choses, une vision, et au final, une croyance comme une autre. La vérité ne se touche pas, comme l'horizon, on ne peut que l'approcher.
Je note bien au passage que tu ne réponds pas au fait que j'évoque les limites de la science, qui n'explique pas tout, qui soulève autant de questions qu'elle en résout (au minima).
Je peux comprendre que ce qu'il y a de "l'autre côté" de ces limites puisse faire peur, et même carrément peur. Mais la démarche de se mettre un seau sur la tête en disant "voilà la vérité vraie, tout le reste n'existe pas" ne me semble pas "saine".

C'est tellement vrai. La science n'existe pas en tant que telle. C'est une discipline créée par l'homme pour appréhender l'univers par la raison, la réflexion intellectuelle (peut-être aussi pour faire semblant d'organiser ce qui le dépasse??).
Elle est un biais d'appréhension. Le "ressenti" en est un autre. Je ne vois pas ce qu'ils auraient d'incompatible, au contraire. Si nous ne sommes pas de purs cerveaux c'est que le reste de l'équipement sert à quelque chose. D'ailleurs, le cerveau est relié au reste et conditionné par ce que vit le reste.
Tout ce qui compte pour moi est d'élever son niveau de conscience, et pour se faire, tous les moyens sont bons: la science, les expériences mystiques... open mind!!
Thalestra
Thalestra

Messages : 1949
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 44
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Alcedo le Sam 3 Aoû 2019 - 13:32

Oui... tant que l'on agit avec discernement et doute. Ce dernier n'est d'ailleurs pas l'apanage exclusif des scientifiques, et heureusement.
Dans notre triste Occident où l'intérêt pour le spirituel et le sacré ont été galvaudés pendant tant d'années, autant par des esprits trop bornés pour être pragmatiques que par des religieux enfermés dans un dogme stérile, il est dur de se "relier" à nouveau à ces voies. Avec comme triste conséquence un attrait facile pour le new-age. Même la contre-initiation se répand dans les cercles initiés avec une facilité et une ampleur inquiétantes.
Alcedo
Alcedo

Messages : 3177
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Madame Picodon le Sam 3 Aoû 2019 - 13:45

Hello
Mystique mystère.... 
Qqes expériences très paradoxales et ayant ébranlé mon cartésianisme....
Mais j'ai toujours eu du nez (sens propre et figuré) des impressions de déjà vu et j'ai appris à me fier à mes ressentis et sensations....
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 2198
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 42
Localisation : Ici ou là où partout et nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Thalestra le Dim 1 Sep 2019 - 13:43

@Gashadokuro: merci d'écrire tellement mieux que je ne le ferais exactement ce que je pense! ☺
Thalestra
Thalestra

Messages : 1949
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 44
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Alcedo le Dim 1 Sep 2019 - 13:51

@Thalestra... Very Happy
Alcedo
Alcedo

Messages : 3177
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par siryack le Dim 1 Sep 2019 - 23:13

Hop ! Hop !! Hop !!!
Déjà ça... après je "discuterai" :

Argh !! Hyper frustrant : "Les nouveaux membres ne sont pas autorisés à poster de liens externes ou des emails pendant 7 jours. Veuillez contacter l’administrateur du forum pour plus d’informations."

Je voulais mettre un lien. Pleure

Quel est l'intérêt de cette règle à la noix ?! Prisonnier

siryack

Messages : 4
Date d'inscription : 01/09/2019
Age : 46
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Invité le Dim 1 Sep 2019 - 23:36

Éviter le spam de pubs Wink

Tu peux mettre le lien sans le www. devant et on devrait s'y retrouver !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par siryack le Lun 2 Sep 2019 - 0:15

Merci bien @Alim ! Smile  (à part les pubs  pour des chaines youtubes...)

Alors...
Samadhi, partie 1 :

youtube.com/watch?v=Rs7BCXDKH1o

et aussi :

youtube.com/watch?v=dDCJJdWrVCw#action=share

youtube.com/watch?v=ez3EHOrLoR8#action=share

siryack

Messages : 4
Date d'inscription : 01/09/2019
Age : 46
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par siryack le Lun 2 Sep 2019 - 6:52

Zut ! J'avais posté un long post.... Je ne sais pas ce que j'ai fout ?! Crying or Very sad

Quelques citations de A. Einstein :

"Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don."

“La science sans religion est boiteuse, la religion sans science est aveugle.”

siryack

Messages : 4
Date d'inscription : 01/09/2019
Age : 46
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Invité le Mer 4 Sep 2019 - 14:27

"Je crois en une vie après la mort. tout simplement parce que l'énergie ne peut pas mourir; elle circule, se transforme et ne s'arrête jamais."

Albert Einstein

Tout est dit. Pouvoir aborder des sujets liés à l'ésotérique est surtout lié à la culture dans laquelle on vit. Et du pays dans lequel on vit.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Alcedo le Mer 4 Sep 2019 - 15:51

Mary.Poppy a écrit:Pouvoir aborder des sujets liés à l'ésotérique est surtout lié à la culture dans laquelle on vit. Et du pays dans lequel on vit.

Je suis un peu d'accord, mais pas tout à fait.
Je crois que ça tient tout autant à notre propre histoire. A notre vécu.
J'ai croisé il y a peu un type rationnel et scientifique. Il a vécu des choses très, très, très, très bizarres, et qui vont à l'encontre (pour ne pas dire au delà) des thèses scientifiques.
Ça amène au deuxième point important : comment on vit ses incertitudes.
Globalement, beaucoup de gens les vivent assez mal. Surtout quand ça touche des choses très sensibles (genre : qu'y a-t-il après la mort ?). Ils se tourneront donc vers des théories plutôt costaudes, cohérentes, qu'elles soient logiques ou pas, car elles vont les rassurer.

Un être plutôt bigot se dira qu'il y aura un joli paradis tout prêt à l'attendre, et ça lui ira.

Un scientiste se dira qu'il n'y a rien après la mort, finit, kaput, et ça lui ira.

Selon moi, ceux qui se tournent vers l'ésotérisme sont déjà ceux qui n'ont pas peur de ces "incertitudes".
Alcedo
Alcedo

Messages : 3177
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Zarbitude le Mer 4 Sep 2019 - 16:29

Mary.Poppy a écrit:"Je crois en une vie après la mort. tout simplement parce que l'énergie ne peut pas mourir; elle circule, se transforme et ne s'arrête jamais."

Albert Einstein

Tout est dit. Pouvoir aborder des sujets liés à l'ésotérique est surtout lié à la culture dans laquelle on vit. Et du pays dans lequel on vit.  


Je suis on ne peut plus d'accord avec Albert !
L'énergie ne se perd pas. Elle se transforme.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8165
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Invité le Mer 4 Sep 2019 - 18:44

@Gashadokuro le type rationnel dont tu parles c'était moi avant. Tu peux rayer la mention scientifique. Je viens d'une famille de rationnels. Et pour le reste c'est totalement ce que je pense aussi. La réaction première est d'avoir peur de l'inconnu. C'est humain. Mais personnellement, quitte à vivre avec tous les jours, j'ai choisi d'accepter. Là est la clé essentielle.
Et je parle de la société, parce que je la trouve pas suffisamment ouverte. Même si ça va un peu mieux. Mais j'ai été victime de pas mal de clichés pendant quelques temps, parce que les gens autour de moi n'avaient pas conscience de mon vécu et surtout manquaient de connaissances, d'ouverture.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Invité le Mer 4 Sep 2019 - 18:55

Mary.Poppy a écrit:"Je crois en une vie après la mort. tout simplement parce que l'énergie ne peut pas mourir; elle circule, se transforme et ne s'arrête jamais."

Albert Einstein

Tout est dit. Pouvoir aborder des sujets liés à l'ésotérique est surtout lié à la culture dans laquelle on vit. Et du pays dans lequel on vit.


youtu.be/oQ4NCF8wZ9k

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par siamois93 le Mer 4 Sep 2019 - 19:34

Pourquoi il parle des faibles à 1m10s ?
«Let feeble souls, from fear or absurd egoïsm, cherish such thoughts.»
siamois93
siamois93

Messages : 8924
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Invité le Jeu 5 Sep 2019 - 23:14

Il gatouillait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges - Page 2 Empty Re: Votre rapport avec le Mystique, discussion & échanges

Message par Invité le Lun 11 Nov 2019 - 12:07

Une chaine youtube  peut-étre interessante :

https://www.youtube.com/channel/UC_EqJSdR2Hze9QpuW_mU_CQ

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum