A la gloire de l'éducation nationale

Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty A la gloire de l'éducation nationale

Message par Fobeul le Dim 25 Mai 2014 - 0:56

Une video que j'ai regardé " j'accepte le contrat tacite des gens qui dorment"
https://www.youtube.com/watch?v=qk2REkgJmQw et les élection de demain m'ont inspirer ce poème que je dédie à Jules Ferry

Je suis une machine destructrice, une institution calculatrice
Je suis un système ravageur, un diffuseur de pleurs

Je prends le sel de votre vie pour vous rendre insipide, l’essence de vos veines pour vous rendre vide
Je pends le pétillant de vos âmes pour vous rendre docile, le fruit de vos entrailles pour rendre cupide

Chaque jour je travaille à vous uniformiser, à vous endoctriner
Chaque jour je travaille à vous emprisonner, à vous gouverner

Je suis le pilier de la liberté, le garant du savoir
Je suis le mythe de l’égalité, la république a fait de moi sa gloire

Je suis l’École

Abris des Innocents, comment pourrait-on me soupçonner ?
Abris des Immobiles, comment pourrait-on me reformer?

Je forme un peuple de mouton sans avis et sans choix
Je forme une manne de main d’œuvre obéissante et sans voie

Alors, n’ouvrez pas yeux la vie vous brûlera la corné
Alors n’ouvrerai pas vos cœur l’amour vous feras imploser

Fermer bien vos oreilles ou la vérité vous percera les tympans
Fermer bien vos bras évitons la profusion le sang

Je m’occupe de vos enfants pour qu’ils pleurent
Je m’occupe de vos enfants pour qu’ils perdent leur coeur
Je m’occupe de vos enfants pour se qu’ils meurent de l’intérieur
Je m’occupe de vos enfants pour qu’ils soient de bons électeurs



Fobeul
Fobeul

Messages : 156
Date d'inscription : 12/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Invité le Dim 25 Mai 2014 - 11:32

super poème, je le ferai lire à mon fils que ne veut plus mettre les pieds au lycée
 Twisted Evil 
En tout cas...j'irai pas voter aujourd'hui et le lien de ta vidéo super

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Helios Il Du Vent le Dim 25 Mai 2014 - 12:35

Ils ont dûra rater avec moi !
Je vais pas voter !!
lool  Pété de rire 
Helios Il Du Vent
Helios Il Du Vent

Messages : 165
Date d'inscription : 19/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Helios Il Du Vent le Dim 25 Mai 2014 - 12:37

Si seulement mes parents m'avaient retiré de l'école quand je leur ai demandé
Dès le premier jours ?
Et après régulièrement tous les jours ?
Jusqu'au bac ^^
Helios Il Du Vent
Helios Il Du Vent

Messages : 165
Date d'inscription : 19/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Cyril THQI le Ven 30 Mai 2014 - 13:08

L'école n'est pas obligatoire.
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 50
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Invité le Ven 30 Mai 2014 - 13:22

.


Dernière édition par F le Ven 11 Juil 2014 - 1:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par filigrane le Ven 30 Mai 2014 - 13:50

pour moi, heureusement qu'il y avait l'école
filigrane
filigrane

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Fobeul le Ven 30 Mai 2014 - 21:21

en faite c'est pas tant l'école mon problème mais plutôt l’impression de formater la masse.
Il y a un vrais malaise politique, l’abstention n'est pas une solution au contraire c'est un piégé.Mais le manque de choix politique aussi.

Mais si on ne forme plus a l'esprit critique positif, à l’initiative, aux valeurs (certes a redefinir comme therme) alors d’où viendra la construction de la FRANCE.
Fobeul
Fobeul

Messages : 156
Date d'inscription : 12/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par filigrane le Sam 31 Mai 2014 - 8:33

j'étais dans un pauvre collège de banlieue, mais j'ai eu des profs supers....dont une prof d'hist-géo communiste qui nous encourageait à lire le Monde ...l'école m'a formée, m'a libérée, m'a donné une ouverture sur le monde...( à coté de ça, il y avait c'est vrai des aspects plus difficiles, mais le bilan reste largement positif en ce qui me concerne)...

Bien sûr un exemple ne vaut pas argument...mais je pense que ça dépend aussi du milieu familial d'où tu viens....le milieu familial essaie aussi de formater l'enfant et l'école peut-être un endroit pour lutter contre ça
filigrane
filigrane

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Cyril THQI le Sam 31 Mai 2014 - 8:42

filigrane a écrit:dont une prof d'hist-géo communiste qui nous encourageait à lire le Monde
Cela peut être un argument recevable pour ne pas envoyer ses enfants à l'école.
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 50
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par filigrane le Sam 31 Mai 2014 - 10:31

Smile
tu as noté qu'elle était communiste, donc c'est quand même un bel exemple de tolérance
filigrane
filigrane

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par offset le Sam 31 Mai 2014 - 11:14

A la gloire des professeurs d'aujourd'hui et de mes souvenirs que j'ai énormément appréciés

La génération du futur regrettera ces écoles du savoir et cette promiscuité entre le professeur et l'élève
quand l'apprentissage ne se fera que via son ordinateur.

Spoiler:
offset
offset

Messages : 7538
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Fobeul le Sam 31 Mai 2014 - 21:27

Moi aussi je rends hommage a plusieurs de mes professeurs et encore plus a celles de Français qui m'ont malgré tous transmit la gout de la lecture, de l’écriture...

Mais nous sommes une génération d’enseignant qui sommes pieds et poing lient.
De plus en plus finissent par quitté le système, cette belle place de fonctionnaire avec des vacances tous le temps....et d'autre s'y agrippe malgré la souffrance lié au travail!!!
Justement, on perd ce contacte humain de notre profession et la possibilité d’éveillé les sens, l'essence...résultat si on le fait malgré tout ...et bien on dérange. Il faut être des automates répondant au loi (référentiel) avec comme leurre pédagogique la liberté des supports et théoriquement des méthodes...mdr

Fobeul
Fobeul

Messages : 156
Date d'inscription : 12/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par MoojiKadja le Ven 5 Juil 2019 - 19:30

Deux témoignages récents – indirects mais édifiants – de deux aspects, à deux stades distincts, de la faillite cynique et du renoncement pragmatique de notre scabreux système scolaire :

Premier témoignage : hier soir, discussion avec mon amie D., professeure des écoles à Asnières-sur-Seine – dans une ZEP, donc. Elle me rapporte deux cas similaires, à propos de ses élèves de CE1, tous deux ayant trait aux mathématiques :
– le premier porte sur une enfant interrogée sur cette addition : « 2+1 = ? », qui répond de façon extravagante : « 6 » ;
– le second évoque, de la même manière, la réponse irrationnelle d’une autre enfant, à cette question : « Combien y a t-il de dizaines dans le nombre 35 ? » Réponse (aléatoire ?) de l’élève : « 5 ».

D. m’explique alors que ces deux élèves sont largement emblématiques du niveau global de sa classe, et des autres CE1 dans lesquels elle est amenée à intervenir, en soutien à ses collègues. Des classes de 12 élèves maximum, conformément aux nouvelles directives macroniennes. Pourtant, hors de question de faire redoubler de telles élèves, pas plus que leurs camarades aussi paumés qu’elles. Non. Le redoublement de pareilles « causes perdues » coûterait bien trop cher au contribuable (environ 4500€/an, pour chaque redoublement, d’après D.), et il faut donc raisonnablement réserver cette possibilité aux cas moins désespérés – ceux, a priori plus récupérables, à qui une telle seconde chance pourrait effectivement bénéficier. Les autres, il faut donc les laisser passer dans la classe supérieure, jusqu’à ce que le collège puisse les orienter, inexorablement, dans une voie de garage filière technique, pour disparaître ainsi dans les limbes statistiques. Pas étonnant, dans ces conditions, que nombre des élèves débarquent au collège sans savoir lire, ni écrire, ni compter. CQFD

Second témoignage, émanant d’un ancien professeur de philo – du secondaire, donc – ayant exercé vingt ans au sein d’un lycée technique :



Sans commentaire. Ou bien si, juste un, en forme de lien pour prolonger encore cet inventaire du pire dans ce scandale qu'est devenue l’Éducation Nationale :

https://www.liberation.fr/france/2019/07/05/resultats-du-bac-apres-coup-je-me-suis-dit-ce-n-est-pas-vrai-on-n-a-pas-fait-ca_1738207?xtor=rss-450&fbclid=IwAR1uzLb8AgZqkG74lDKS9lGG9r8b8f6atZsgqKnsk4KJjr5rVUR2v5lcu3w

Et puisque l'actualité est riche en protestations et dénonciations légitimes sur ce sujet brûlant du sacro-saint bac :



Dernière édition par MoojiKadja le Ven 5 Juil 2019 - 22:24, édité 1 fois
MoojiKadja
MoojiKadja

Messages : 349
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Avant « Je Suis »

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par jeandoute le Ven 5 Juil 2019 - 21:33

Le système français est-il à ce point aussi mauvais que le système Belge (franchophone du moins)?

J'ai toujours pensé que la médiocrité n'était pas le fruit de hasard mais d'une volonté délibérée. Après tout, ceux qui prennent les décisions ne peuvent pas être aussi "bête" que ça. L'éducation c'est quand même tout un enjeux et ils ne doivent pas l'ignorer.

Pour moi, qui vient d'un milieu ouvrier, l'école a joué son rôle d'ascenseur social. Mais je n'ai pas de mal à imaginer que pour certains, cet ascenseur a un peu trop bien fonctionné dans le passé.

D'ailleurs la religion catholique doit encore regretter Gutenberg ...

jeandoute

Messages : 28
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (Namur et environs)

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par MoojiKadja le Ven 5 Juil 2019 - 22:06

jeandoute a écrit:Le système français est-il à ce point aussi mauvais que le système Belge (franchophone du moins)?
N'étant pas Belge (personne n'est parfait ! What a Face ), je ne peux pas me prononcer sur votre propre système scolaire. Mais je vois, actuellement sur le forum, qu'il est susceptible de profiter à des gens – émigrée dans la capitale anglaise et fraichement débarquée ici pour saturer l'endroit de son fiel hargneux et de son omniprésence compulsive. Twisted Evil n

jeandoute a écrit:J'ai toujours pensé que la médiocrité n'était pas le fruit de hasard mais d'une volonté délibérée. Après tout, ceux qui prennent les décisions ne peuvent pas être aussi "bête" que ça. L'éducation c'est quand même tout un enjeux et ils ne doivent pas l'ignorer.
En l'occurrence, il semblerait bien que ladite "volonté délibérée" soit avérée par l'ensemble des témoignages disponibles, ici et là, émanant tous de l'intérieur de ce même système scolaire français.

jeandoute a écrit:Pour moi, qui vient d'un milieu ouvrier, l'école a joué son rôle d'ascenseur social. Mais je n'ai pas de mal à imaginer que pour certains, cet ascenseur a un peu trop bien fonctionné dans le passé.
Je suis ravi pour toi. Dans une situation de base analogue à la tienne, je n'ai pas eu cette même chance. Mais pas d'amertume, chez moi ; seulement un sens aigu du sarcasme lorsque je scrute cette Éducation Nationale qui m'a jadis toisé et exclu.
Je ne suis pas sûr d'avoir bien saisi la seconde partie de la citation, par contre (en gras) : tu veux suggérer par là que certains auraient ("trop") profité de ce système d'ascenseur social, sans pour autant l'avoir mérité et/ou s'en montré dignes a posteriori ?

En tout cas, le malaise est palpable dans cette période sensible de restitutions des notes du bac, où l'on voit tout et n'importe quoi – c'est drôlatique, et cela serait même assez jouissif si cela n'était pas en même temps consternant et plutôt alarmant :

MoojiKadja
MoojiKadja

Messages : 349
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Avant « Je Suis »

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par MoojiKadja le Sam 6 Juil 2019 - 21:09

Pour alourdir encore ma charge contre Éducation Nationale, dans ce grand malaise du bac 2019, parce qu'il en sort quotidiennement, des nouveaux témoignages de l'intérieur, accablants :

Comment Est Votre Blanquer ?

A la gloire de l'éducation nationale 65826410
A la gloire de l'éducation nationale 65853310
A la gloire de l'éducation nationale 65883910
A la gloire de l'éducation nationale 65913710
A la gloire de l'éducation nationale 65945910
A la gloire de l'éducation nationale 66035210
A la gloire de l'éducation nationale 66325810
A la gloire de l'éducation nationale 66426110
A la gloire de l'éducation nationale 66462010
A la gloire de l'éducation nationale 66463910
MoojiKadja
MoojiKadja

Messages : 349
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Avant « Je Suis »

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Alcedo le Sam 6 Juil 2019 - 22:14

C'est que le début de la fin...



Pour les gens pressés, quelques extraits :




Et un tit bonus :
Alcedo
Alcedo

Messages : 3280
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par jeandoute le Sam 6 Juil 2019 - 22:17

MoojiKadja a écrit:
jeandoute a écrit:Pour moi, qui vient d'un milieu ouvrier, l'école a joué son rôle d'ascenseur social. Mais je n'ai pas de mal à imaginer que pour certains, cet ascenseur a un peu trop bien fonctionné dans le passé.
Je suis ravi pour toi. Dans une situation de base analogue à la tienne, je n'ai pas eu cette même chance. Mais pas d'amertume, chez moi ; seulement un sens aigu du sarcasme lorsque je scrute cette Éducation Nationale qui m'a jadis toisé et exclu.
Je ne suis pas sûr d'avoir bien saisi la seconde partie de la citation, par contre (en gras) : tu veux suggérer par là que certains auraient ("trop") profité de ce système d'ascenseur social, sans pour autant l'avoir mérité et/ou s'en montré dignes a posteriori ?

Ce que je voulais dire, c'est que l'école d'autrefois a peut-être permis à trop de personnes de changer de classe sociale. Ce que certaines élites n'ont du que moyennement apprécier. Quand tout le monde restait à sa place, les choses étaient quand même nettement plus simples, presque pour tout le monde Rolling Eyes

jeandoute

Messages : 28
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (Namur et environs)

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Sélène-Nyx le Lun 8 Juil 2019 - 11:14

MoojiKadja a écrit:Pour alourdir encore ma charge contre Éducation Nationale, dans ce grand malaise du bac 2019, parce qu'il en sort quotidiennement, des nouveaux témoignages de l'intérieur, accablants :

Comment Est Votre Blanquer ?

"Des nouveaux témoignages"?
Anonymes, bien sûr ….

Et les témoignages des élèves? Et ceux des parents d'élèves??

Ras le bol de l'EN!!!
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3072
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Sélène-Nyx le Lun 8 Juil 2019 - 11:28

Fobeul a écrit:Moi aussi je rends hommage a plusieurs de mes professeurs et encore plus a celles de Français qui m'ont malgré tous transmit la gout de la lecture, de l’écriture...

Mais nous sommes une génération d’enseignant qui sommes pieds et poing lient.
De plus en plus finissent par quitté le système, cette belle place de fonctionnaire avec des vacances tous le temps....et d'autre s'y agrippe malgré la souffrance lié au travail!!!
Justement, on perd ce contacte humain de notre profession et la possibilité d’éveillé les sens, l'essence...résultat si on le fait malgré tout ...et bien on dérange. Il faut être des automates répondant au loi (référentiel) avec comme leurre pédagogique la liberté des supports et théoriquement des méthodes...mdr

C'est clair, y'a pas que le niveau des élèves qui est en chute libre…..

"Justement, on perd ce contacte humain de notre profession et la possibilité d’éveillé les sens …"
Le niveau d'admission pour exercer cette profession n'est décidément plus ce qu'il était …. (Ou, plutôt, il y a des erreurs de casting: les élèves méritent souvent de meilleures notes que certains de leurs enseignants) mdr!
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3072
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Alcedo le Lun 8 Juil 2019 - 11:50

Si ton chien a la gale, accuse la gale, pas le chien.
Alcedo
Alcedo

Messages : 3280
Date d'inscription : 12/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par siamois93 le Lun 8 Juil 2019 - 12:22

Ce qui est dommage c'est que les résultats sur les quarante neuf dernières années ne sont pas comparables.
siamois93
siamois93

Messages : 8926
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par MoojiKadja le Sam 13 Juil 2019 - 4:09

C'est donc - sans surprise - absolument accablant, et assez glaçant, même. Tragique.
#EducationNationale #baccalauréat2019 #Bac2019 #DécadenceMadeInFrance

MoojiKadja
MoojiKadja

Messages : 349
Date d'inscription : 21/05/2017
Localisation : Avant « Je Suis »

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Lilly_aimée le Sam 13 Juil 2019 - 9:36

je viens de passé mon bac je suis totalement dans l’éducation actuelle j'en suis venue a penser cela. il y a des cotés positifs et négatifs comme toute chose mais je retiendrais d'avantage que l'école n'est pas assez a l'écoute de ses élèves et garde la même méthode d'apprentissage pour tout le monde alors que chaque personne est différentes pour ma part j'ai toujours détesté l’école parce que je m'ennuyé même si certains de mes professeurs étaient géniaux, l'éducation de nos jour n'est là que pour des résultats et rien d'autre malheureusement on dis bien que un peuple bête est un peuple manipulable. c'est ce que devient la france, de plus en plus manipulé et cela commence a l'école

Lilly_aimée

Messages : 5
Date d'inscription : 12/07/2019

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Sélène-Nyx le Sam 13 Juil 2019 - 11:02


A quand un RIC "pour ou contre" des changements dans l'EN? (Et "pour ou contre" les grèves en période d'examen? Et, la possibilité de "dégager" certains profs ne convenant pas aux élèves et parents d'élèves? Ahhhh, la démocratie directe, y'a qu'ça! lol!
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3072
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Invité le Sam 13 Juil 2019 - 12:22

Lilly_aimée a écrit: un peuple manipulable. c'est ce que devient la france, de plus en plus manipulé

Ben oui, parce qu'en 1914 par exemple, les français n'étaient pas du tout manipulé, quand on leur disait d'aller faire une guerre totalement absurde "et qui ne durerait pas", la fleur au fusil Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Lorelei le Ven 6 Mar 2020 - 21:57

Lorelei
Lorelei

Messages : 1350
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 32
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par zebrepat le Sam 7 Mar 2020 - 14:59

filigrane a écrit:Smile
tu as noté qu'elle était communiste, donc c'est quand même un bel exemple de tolérance

j'ai eu un prof d'histoire comme ca. j'ai eu le malheur de remettre en cause (poliment) certaines choses dites lors des cours, il m'a pris a part a la fin du cours et menacé de sanction (pour avoir remis en cause ce qu'il disait), alors que c'est pas une science exacte.
le prof etait d'ailleurs totalement decridibilisé tellement son discours etaient orienté politiquement a l'extreme gauche, les autres elevés etant pas stupides non plus.
en sciences exactes, par contre math, physique etc quand je corrigeais les erreurs des profs c'etait plutot apprécié

zebrepat

Messages : 327
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Invité le Dim 8 Mar 2020 - 13:16


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par nikoku74 le Lun 9 Mar 2020 - 10:36

les problèmes de l'éducation nationale viennent effectivement pour une grande partie car elle est très orientée politiquement, ce qui ne devrait pas être le cas, ou au moins que l'institution accepte qu'il y a un problème de balance politique comme dans le cas de racisme ou d'inégalité homme/femme par ex.
nikoku74
nikoku74

Messages : 1351
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 45
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Haraldson le Ven 3 Avr 2020 - 11:04

Un témoignage personnel, qui je l’espere sera partagé par un certain nombre de personnes, je ne prétends pas apporter de solution à part la suivante: Parents, vous avez voulu des enfants, leur venue au monde a été le plus beau moment de votre vie, alors occupez-vous d’eux, et ne vous déchargez pas de cette tache car c’est la vôtre, pas celle d’une quelconque institution politique. Vos enfants sont fragiles et devraient être dans leur milieu naturel qu’est la famille, afin d’y recevoir une structuration mentale saine, pour ensuite être prêt à affronter le monde extérieur une fois adulte, avant l’âge adulte le temps n’est pas encore venu de les plonger dans le tumulte de la société

Les institutions passent, les états passent, les moeurs passent
La famille reste

Sur ces affirmations, voici mon témoignage, il porte sur mes années au collège, car c’est à cette époque que j’ai réalisé que le système scolaire était une catastrophe

De mes années passées au collège j’ai retenu un certain nombre de choses, ici je parlerai essentiellement des choses négatives
Pour commencer, une chose qui m’avait interpellé déjà à l’époque c’est qu’il arrivait souvent que les profs soient moins sains que les élèves sur le plan psychologique
Au total dans mes années au collège j’ai du avoir, toutes matières confondues, 20 profs différents (car certains avaient en charge plusieurs niveaux)
Et sur ces 20 profs que j’ai eu, que j’ai pu observer tout au long des années, il y en avait au moins 5 dont la santé mentale était vraiment douteuse, un psychiatre aurait sûrement pu diagnostiquer des dysfonctionnements psychiques sévères, ça ne fait aucun doute
Les gens qui étaient censé nous éduquer, montraient eux-mêmes que leur propre éducation avait échoué
Et je ne parle même pas des surveillants et des CPE, où l’incompétence était la règle (je n’ai que très rarement vu de pion ou CPE mettre une sanction pour des motifs valables, par contre j’en ai vu souvent sanctionner des élèves pour des motifs totalement arbitraires, du genre « cet élève je l’aime pas, donc je vais attendre qu’il fasse une connerie pour lui faire la totale, avertissements, heures de colle, exclusion temporaire, etc...) »
Une anecdote qui me vient, à une certaine période au collège il y avait une mode chez certains gars, qui consistait à retrousser son pantalon au-dessus du mollet
Et la CPE avait jugé que apparemment il était d’une importance capitale d’interdire cette mode, sans qu’on sache trop pourquoi
Alors que objectivement il n’y avait strictement rien dans cette mode qui soit de nature à mettre le désordre dans l’établissement
C’était la même chose que de mettre un short qui s’arrête juste en dessous du genoux
Or le short en dessous du genoux ne dérangeait pas madame la CPE
Perso je trouvais cette mode assez naze, mais ça n’était pas une raison pour l’interdire, ça n’avait aucun sens
C’est à peu près aussi absurde que d’interdire de se retrousser les manches
Déjà à l’époque je trouvais ça absurde qu’une CPE accorde une importance à ce genre de choses
Souvent, l’équipe « éducative » se focalisait sur des broutilles mais fermait les yeux sur des choses graves
Notamment certains comportements abusifs et répétés de certains profs, que j’ai pu voir de mes yeux avec une trentaine d’autres élèves, qui ont été constatés par plusieurs classes, tout le monde était au courant, donc logiquement les CPE l’étaient aussi, mais ces profs n’ont jamais été inquiétés de quoi que ce soit, par contre le pantalon retroussé ça représentait un danger plus grand apparemment
Et ça n’est qu’un exemple parmi plein d’autres, de choses totalement absurdes
Un autre truc assez curieux que j’ai pu observer était le copinage entre les parents de certains élèves avec l’équipe « éducative »
Ce copinage modifiait le traitement que cette équipe « éducative » (les guillemets prennent tout leur sens) pouvait avoir sur certains élèves
Globalement moi j’ai apprécié le collège, mais seulement pour les amis que j’y ai rencontré, pas pour le collège en lui-même
Cet établissement était géré de façon complètement absurde, une grande partie des profs et surveillants avaient une santé mentale franchement douteuse, les bâtiments étaient insalubres, et j’ai pu noter que un grand nombre de salles sentaient mauvais, et là je ne parle pas des toilettes
Certaines classes sentaient la moisissure, d’autres sentaient la poussière, les escaliers sentaient simplement la saleté
L’état des lieux était objectivement mauvais, bref l’endroit en lui-même aurait pu être intéressant pour faire un Urbex par exemple, mais pour éduquer des jeunes c’était pas trop une bonne idée
Enfaite, là comme ça, ce collège me faisait penser à un pays du tiers monde, avec des lois écrites mais non respectées, remplacées par des lois non écrites arbitraires inventées sur le moment selon l’humeur où les préférences des personnes dépositaires de l’autorité, géré par une administration véreuse, avec une infrastructure non entretenue, avec une inversion des priorités (pantalon retroussé=grave, saleté et insalubrité des lieux=pas grave, oublier son ticket de cantine alors qu’il est de toute façon déjà payé et qu’on peut le rembourser le lendemain=grave, professeurs présentant des signes très forts de troubles psychiatriques et continuant à exercer une autorité sur les élèves malgré ça=pas grave), avec une corruption affectant le fonctionnement normal du système, avec des actes bizarres passés sous silence, avec des décisions prises en dépit de la logique, avec des personnes dépositaires du pouvoir qui sont dans une santé mentale moins bonne que ceux sur qui s’exerce le pouvoir (en clair le haut de la hiérarchie, l’équipe « éducative », est plus con que le bas de la hiérarchie, les élèves, alors que la saine logique voudrait que ce soit le contraire)
Enfin bref, je pourrais dire encore beaucoup de chose sur ce collège mais on en finirait pas, je peux juste dire que quand je repense à cet établissement le mot qui me vient à l’esprit est: malsain
J’y ai malgré tout rencontré des gens bien, comme quoi même dans une atmosphère viciée il peut se passer des choses bien, mais ça n’est certainement pas grâce à la qualité de l’établissement
Les bonnes choses qui me sont arrivées dans ce collège sont du domaine de l’exception et de la chance, pas de la norme

Grâce à Dieu je n’ai pas été victime du phénomène de harcèlement mais je sais que c’est un fléau
Et je précise que malgré le sombre portrait que je dresse de mon collège, l’établissement dans lequel j’étais n’était pas considéré comme « défavorisé »
Donc je n’ose même pas imaginer pour les établissements défavorisés

Si l’école fut créée pour être la porte d’entrée dans la vie de la République, je n’ai pas envie de faire partie de cette République

Voilà mon avis personnel sur ce système scolaire

Haraldson

Messages : 138
Date d'inscription : 28/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par nikoku74 le Sam 4 Avr 2020 - 10:10

les profs sont pour beaucoup épuisés psychologiquement, c'est un fait. La question à se poser est : est ce qu'ils avaient des problèmes psychiques avant d'entrer dans la grande maison? personnellement, j'ai quitté cette institution liberticide au bout de 4 ans, sinon je serais devenu fou...donc je pense qu'elle broie les personnes voulant faire du bon travail.
nikoku74
nikoku74

Messages : 1351
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 45
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par cyranolecho le Sam 4 Avr 2020 - 11:43

Dédicace à feu Pierre, dernier des mohicans qui y croyait.

cyranolecho
cyranolecho

Messages : 3100
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 99
Localisation : au pays de Candy... man

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Haraldson le Sam 4 Avr 2020 - 12:34

nikoku74 a écrit:les profs sont pour beaucoup épuisés psychologiquement, c'est un fait. La question à se poser est : est ce qu'ils avaient des problèmes psychiques avant d'entrer dans la grande maison? personnellement, j'ai quitté cette institution liberticide au bout de 4 ans, sinon je serais devenu fou...donc je pense qu'elle broie les personnes voulant faire du bon travail.

On est d’accord, je suis conscient que la source du problème n’est pas chez les profs
Pour moi c’est cette République qui est coupable, les profs qui deviennent dingos et les élèves qui dépriment ou se font harceler, tout ce fonctionnement malsain n’est que le reflet de cette République malsaine
Un système mauvais ne peut engendrer que des institutions qui lui ressemblent

Haraldson

Messages : 138
Date d'inscription : 28/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par zebrepat le Mer 8 Avr 2020 - 10:23

dans une conference sur les zebres j'ai eu l'outrecuidance de critiquer l'education nationale , institution sacro-sainte de la republique francaise, ou certains profs font l'eloge de staline (un type bien selon mon prof d'histoire coco) maintenant je m'en souviens encore.
il y a une connasse de prof qui m'a pris a partie et dit qu'il était hors de question de critiquer l'EN et que si je continuais les profs allaient pas me rater pour mes enfants
Vous voyez la merde qu'on a en face ?

zebrepat

Messages : 327
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Haraldson le Mer 8 Avr 2020 - 10:50

zebrepat a écrit:dans une conference sur les zebres j'ai eu l'outrecuidance de critiquer l'education nationale , institution sacro-sainte de la republique francaise, ou certains profs font l'eloge de staline (un type bien selon mon prof d'histoire coco) maintenant je m'en souviens encore.
il y a une connasse de prof qui m'a pris a partie et dit qu'il était hors de question de critiquer l'EN et que si je continuais les profs allaient pas me rater pour mes enfants
Vous voyez la merde qu'on a en face ?


Attends, on t’a menacé et on a menacé tes enfants au nom de l’éducation nationale??

Je savais qu’on était pas face à des preux chevaliers mais là ça dépasse ce que je pouvais imaginer

De toute façon cette institution dégoûte de plus en plus de gens, c’est la marche de l’histoire personne peut rien y faire
D’un point de vue général dans les gens que j’ai connu j’ai souvent remarqué que les profs étaient perçus au mieux comme des gens n’ayant pas les pieds sur terre, et je crois que l’éducation nationale a tendance à être assez dépréciée par les gens. J’ai rarement vu des éloges des « honorables professeurs », j’ai plus souvent entendu des choses négatives à leur encontre.

En général ces gens qui travaillent dans cette institution ont tendance à s’attirer la défiance des élèves, des parents d’élèves, d’une partie du monde du travail notamment les patrons de PME, artisans, ouvriers, etc..
Et quand je dis « ces gens » je ne parle pas seulement des professeurs, mais aussi des directeurs, des recteurs d’académie, du ministère de l’éducation nationale, bref on ne peut pas dire qu’ils bénéficient d’un soutien massif de la population

Pour ma part j’ai trouvé la solution: le libre arbitre. Aux parents de décider, en conciliation avec les besoins et craintes particulières de leurs enfants, de décider si oui où non ils confieront leur éducation à des tierces personnes qui sont au service d’un gouvernement, ou si ils assumeront ce rôle qui est le leur à la base



Haraldson

Messages : 138
Date d'inscription : 28/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par zebrepat le Lun 20 Avr 2020 - 10:03

Haraldson a écrit:
zebrepat a écrit:dans une conference sur les zebres j'ai eu l'outrecuidance de critiquer l'education nationale , institution sacro-sainte de la republique francaise, ou certains profs font l'eloge de staline (un type bien selon mon prof d'histoire coco) maintenant je m'en souviens encore.
il y a une connasse de prof qui m'a pris a partie et dit qu'il était hors de question de critiquer l'EN et que si je continuais les profs allaient pas me rater pour mes enfants
Vous voyez la merde qu'on a en face ?


Attends, on t’a menacé et on a menacé tes enfants au nom de l’éducation nationale??

Je savais qu’on était pas face à des preux chevaliers mais là ça dépasse ce que je pouvais imaginer

De toute façon cette institution dégoûte de plus en plus de gens, c’est la marche de l’histoire personne peut rien y faire
D’un point de vue général dans les gens que j’ai connu j’ai souvent remarqué que les profs étaient perçus au mieux comme des gens n’ayant pas les pieds sur terre, et je crois que l’éducation nationale a tendance à être assez dépréciée par les gens. J’ai rarement vu des éloges des « honorables professeurs », j’ai plus souvent entendu des choses négatives à leur encontre.

En général ces gens qui travaillent dans cette institution ont tendance à s’attirer la défiance des élèves, des parents d’élèves, d’une partie du monde du travail notamment les patrons de PME, artisans, ouvriers, etc..
Et quand je dis « ces gens » je ne parle pas seulement des professeurs, mais aussi des directeurs, des recteurs d’académie, du ministère de l’éducation nationale, bref on ne peut pas dire qu’ils bénéficient d’un soutien massif de la population

Pour ma part j’ai trouvé la solution: le libre arbitre. Aux parents de décider, en conciliation avec les besoins et craintes particulières de leurs enfants, de décider si oui où non ils confieront leur éducation à des tierces personnes qui sont au service d’un gouvernement, ou si ils assumeront ce rôle qui est le leur à la base



en plus d'etre politisés, ils sont sectaires et corporatistes.

critiquer l'EN c'est un grand mot, j'avais emis (dans cette conference sur les zebres) des reserves sur l'EN qui pouvait freiner la progression des zebres, avec diverses idées. j'ai meme pas eu le
temps de developper.

cette connasse de prof que je connaissais pas, m'est directement tombée dessus en disant qu'il était hors de question de remettre l'EN en question et que si je tenais ce discours devant des profs ils allaient pas me rater pour mes enfants (sous-entendu leur donner des notes insatisfaisantes pour les couler et redoubler)
ca aurait pu etre physique tellement elle était hysterique et était juste devant moi a portée de main
Ce système est stalinien… inutile de dire que j'ai pas une tres bonne impression de l'EN, entre autres avec des spécimens pareils

zebrepat

Messages : 327
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par RonaldMcDonald le Lun 20 Avr 2020 - 10:22

Les bons profs que je connais me tiennent tous le même discours : pour faire le boulot, il faut aller "contre" l'institution. Dans le temps, l'ignorer suffisait. Maintenant, il faut délibérément désobéir pour arriver à faire son boulot.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 1230
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 44
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par Haraldson le Lun 20 Avr 2020 - 17:27

« en plus d'etre politisés, ils sont sectaires et corporatistes. »

Très corporatistes c’est ce qui m’avait semblé, ils défendent leur bifteck comme si c’était une question de vie ou de mort, alors que tout est transitoire dans l’absolu, ce qui fonctionne mal est voué à être remplacé par ce qui fonctionne mieux


« cette connasse de prof que je connaissais pas, m'est directement tombée dessus en disant qu'il était hors de question de remettre l'EN en question et que si je tenais ce discours devant des profs ils allaient pas me rater pour mes enfants (sous-entendu leur donner des notes insatisfaisantes pour les couler et redoubler) »

Menacer des enfants... Non décidément, c’est pas des preux chevaliers

« Ca aurait pu etre physique tellement elle était hysterique et était juste devant moi a portée de main »

Mon Dieu... après les bavures policières, les bavures enseignantes
Mais finalement ça m’étonne même pas, je trouve ça assez cohérent avec ce que j’ai pu observer moi-même

Ça raisonne avec ce que j’avais dit sur l’état psychique... particulier, que j’avais constaté chez une certaine proportion d’enseignants
En effet l’hystérie semble assez bien représentée dans le milieu, l’hystérie est vraiment le mot juste

« Ce système est stalinien… inutile de dire que j'ai pas une tres bonne impression de l'EN, entre autres avec des spécimens pareils »

Stalinien, bolchevique, trotskiste, un peu tout ça en effet
Et au sens propre en plus, car on a pas assez parlé des tentatives (souvent ratées d’ailleurs) qu’ont nos amis de l’EN, de transmettre leurs « principes » aux jeunes
Que quelqu’un soit marxiste c’est pas ça qui est dérangeant, après tout si ça reste dans leur tête, mais c’est plutôt le côté « bourrer le mou des petits jeunes » qui me chagrine un peu
J’ai même eu l’honneur de tomber sur un anarcho-primitiviste quand j’étais en première, comme quoi on trouve des belles curiosités

Haraldson

Messages : 138
Date d'inscription : 28/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

A la gloire de l'éducation nationale Empty Re: A la gloire de l'éducation nationale

Message par zebrepat le Mar 28 Avr 2020 - 19:07

RonaldMcDonald a écrit:Les bons profs que je connais me tiennent tous le même discours : pour faire le boulot, il faut aller "contre" l'institution. Dans le temps, l'ignorer suffisait. Maintenant, il faut délibérément désobéir pour arriver à faire son boulot.

d'accord avec ca, des profs honnêtes j'en ai rencontré, il y en a sur ce forum aussi
par contre l'institution Education Nationale est completement pourrie, il suffit de voir la gueule du ministre Français en charge pour comprendre

zebrepat

Messages : 327
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum