Mon empathie, j'en fais quoi ?

+9
Pola
Insomniaque
Edelweiss
hellwill
MazelTov
claudius33
Caillou
ISIS75
Charlie.F
13 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Charlie.F Sam 17 Mai 2014 - 23:36

Salut les gens !

Y'a un questionnement qui m'occupe en ce moment, et j'ai quelques difficultés à trouver des pistes de réflexion, alors je me suis dis que ça ferait pas de mal de laisser trainer un petit post par ici, au cas où ça évoque certaines choses à certaines personnes Smile

Depuis quelques temps, tout va super bien dans ma vie Smile Tellement bien, que j'ai du temps de cerveau disponible (autrefois occupé à la résolution de mes patterns personnels, névroses, travail indiv. etc...)
Attention, je ne suis pas en train de dire que j'ai tout réglé, mais j'ai bien avancé, changé beaucoup de choses dans ma vie, et dans l'ensemble ça roule ^^
Sauf que... depuis que je suis vachement moins centrée sur mes problèmes persos, ben je suis aussi beaucoup plus réceptive. Mais quand je dis beaucoup, là, ça devient carrément problématique...
Je suis davantage empathique, à un degré que je n'avais pas ressenti depuis l'enfance (époque à laquelle il m'arrivait de tomber littéralement malade suite au visionnage du JT par ex) et aussi beaucoup plus perceptive :
Je prends le train et puis j'ai des perceptions qui me sautent au visage ("lui il a un problème de reconnaissance avec son père", "lui il a mal au dos", "lui il a pas fait l'amour depuis très très longtemps") mais si ça s'arrêtait à l'observation, ça serait génial (euh...) sauf que là, la souffrance que je perçois autour de moi, elle me donne carrément des douleurs physiques. Ce qui est super nul, dans la mesure où, même s'il me prenait l'envie de parler à ces personnes (en admettant qu'aller faire un calin à un inconnu et de lui dire que c'est pas grave, je suis sure que son père l'aime, c'est quand même ultra bizarre) je serais bien en peine de les aider toute occupée que je suis à souffrir pour eux ^^"
Ce qui fait que toute heureuse et sociable que je suis, ben il m'arrive carrément d'avoir du mal à sortir de chez moi, pour ne pas ressentir le mal-être des autres....

Entendons-nous bien, j'ai pas un complexe du sauveur, je ne cherche pas à secourir la terre entière, je suis tout à fait bien avec ma petite place de colibri, mais je n'ai pas non plus envie de me blinder.
Alors j'en fais quoi, de tout ça ?

Vous avez déjà vécu ça, vous le gérez comment ?
Charlie.F
Charlie.F

Messages : 74
Date d'inscription : 02/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 0:56

Est-ce que tu as envisagé le fait que tout ça provenait de ton imagination.

J'espère que tu ne le prendras pas mal, mais je vois mal ce qui te permet de croire que tu vois juste...

Le mal au dos, ça reste en général assez visible. Mais le reste...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 1:03

Tiens, une collègue ^^

j'ai créé ce post là, si tu veux connaître un peu ma vie:
https://www.zebrascrossing.net/t15819-empathie-tentative-de-comprehension-et-de-typologie-des-ressentis-physiques

J'ai trouvé une astuce: un lecteur MP3. La musique me permet de m'enfermer dans une bulle et me protège bien des soucis des autres.

Sinon, je respire par le ventre, comme au théâtre. ça permet de faire retomber la pression et de me calmer.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 1:10

@yul
Euh... j'ai regardé vaguement ton fil, tu parles de saisir les émotions des gens (colère, joie et), ce qui ne me semble pas bien farfelus (même si tu leur donne des couleurs).
Je ne trouve pas ça logique d'en être affecté, mais passons (perso il faut que je sois bien fatiguée pour avoir envie de pleurer lorsque quelqu'un est triste).

Mais se dire "oh, cette personne à l'air d'avoir passé la nuit à chercher le livre que sa grand mère berthe lui a acheté pour son 8e anniversaire" et éprouver de la tristesse à cause de ça, c'est encore autre chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 1:43

non, c'est pareil.
c'est difficile de faire le tri entre les émotions des autres qu'on ressent par empathie, et les siennes qui s'y associent. Logique!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 1:46

On peut aussi imaginer pas mal de choses, et donner aux autres des sentiments ou des problèmes qu'ils n'ont pas ^^

Plus le truc est précis "lui il a un problème de reconnaissance avec son père" - plus c'est louche, m'est avis  Very Happy

Et là on ne parle pas d'empathie, mais plutôt de sympathie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 1:53

oui c'est vrai.
L'émotion brute on la sent bien. Par contre on y associe facilement des scénarii.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par ISIS75 Dim 18 Mai 2014 - 4:17

Hello Fox, pourquoi ne pas t'en servir pour aider d'autres petits colibris ? Wink
ISIS75
ISIS75

Messages : 2862
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Charlie.F Dim 18 Mai 2014 - 10:36

@Nom d'utilisateur : je sais que je vois juste parce que ça m'a été confirmé plein de fois ^^
Je suppose que ce qui te choque c'est que je pose des mots liés à l'intellect plutôt qu'aux sensations brutes. Mais c'est exactement pareil : j'aurais pu dire que je sens des textures ou des couleurs, pour moi ça revient au même.

Et ça sort pas de nulle part, ces "impressions" peuvent aussi être décodées en langage du corps : pour reprendre mes exemples "il n'a pas fait l'amour depuis très très longtemps" --> un homme très propre, en surpoids, les épaules en avant, dont on dirait que l'entièreté de son corps est positionnée pour cacher son pénis, avec des vêtements rigides et le menton tourné vers le bas quand on lui fait face.
"il a un problème de reconnaissance avec son père" --> un jeune homme de 27/30 ans, en costard, l'air hyper tendu, qui lit un journal avec une bière pleine posée à son côté, en mode "je suis prêt à bouffer la terre entière pour réussir" et qui jette des coups d'oeil régulier autour de lui pour regarder si les gens le regardent.
Bref, c'était juste pour tenter d'expliquer un peu le type de sensation que je peux ressentir dans mon propre corps à la vue de ces gens-là, mais bon vu ta phrase "Je ne trouve pas ça logique d'en être affecté, mais passons (perso il faut que je sois bien fatiguée pour avoir envie de pleurer lorsque quelqu'un est triste)." je ne pense pas qu'on arrivera à se comprendre ^^

@Yul : merci pour ces petits conseils de bon sens du coin de la rue, c'est toujours bon à prendre ^^ J'ai lu avec intérêt ton fil (oui, tout) et j'y ai surtout vu que vous y parliez de synesthésie. Tu seras peut-être curieux d'apprendre (et ça permet, pour une liberté de choix, d'utiliser un autre type de vocabulaire que "énergie" et "aura" etc...) que la synesthésie concerne aussi les couleurs/textures qu'on projette sur les gens : en fait le problème de définition de la synesthésie vient du fait qu'on ne considère que les 5 sens aristotéliciens, alors que la communauté scientifique s'accorde depuis longtemps à en reconnaitre d'autres, comme la proprioception (la conscience de ton propre corps) , la magnétocéption, la nociception (perception de la douleur) etc ... (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sens_(physiologie))
J'ai eu la chance de rencontrer récemment un des spécialistes en France de la synesthésie, et pour lui, voir des couleurs en fonction des souffrances des gens c'est tout à fait normal (à défaut d'être courant^^) , c'est une synesthésie nociception/couleur.
Mais apparemment, on se pose les mêmes questions sur quoi faire de cette "empathie synesthésique" ^^"

@ISIS75 : c'est à dire ? Smile
Charlie.F
Charlie.F

Messages : 74
Date d'inscription : 02/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 11:06

Une veille dame m'avait raconté que dans sa jeunesse elle avait vécu ce genre de phénomènes. Elle est devenu voyante. Enfin c'est pas vraiment la question que tu posais Smile

L'urgence c'est d'apprivoiser le truc pour qu'il ne t'envahisse pas. Il faut déjà noter un point positif à ta ... caractéristique. Quand on prend les transport, on voit simplement des gens maussades. Sans vie. Mais toi tu as des conversations en permanence. Elle sont un peu unilatérales. Mais t'as pas le temps de t'ennuyer.

Si tu peux voir les choses qui vont mal chez les gens, qu'est ce qui t'empêche de voir tout ce qui va bien ? Untel a enfin obtenu le rendez vous qu'elle attendait tant, elle est toute excitée. Machin a réussi son concours d'entré à une grande école. Bidule va revoir un ami d'enfance. Etc. Si ton don est réel, tu as tort de le cantonner à repérer les problèmes des gens.

Enfin l'empathie fonctionne dans les deux sens. Ils t'affectent. Tu peux aussi les affecter. Et pas besoin de parler pour ça. Nos émotions ont toujours un impact sur les autres. Même s'il est ténu. Dans un transport un commun, ça peut être très très très tenu. Mais c'est quand même présent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Charlie.F Dim 18 Mai 2014 - 12:05

@Stauk : c'est sûr que je m'ennuie pas haha
et tu as tout à fait raison, j'essaye d'apprivoiser le truc justement, c'est pour cela que je cherche les conseils de tous poils ^^

"tu as tort de le cantonner à repérer les problèmes des gens" --> il est en effet intéressant que je me pose la question si je n'ai pas un biais qui me fait davantage prendre conscience des douleurs que des bonheurs... même si en réalité j'ai juste l'impression qu'il y a beaucoup plus de souffrance que d'épanouissement autour de nous Sad
Ça m'arrive hyper rarement de rencontrer quelqu'un que je sens comme "bien dans sa peau" ^^" Mais comme le disait une personne dans le fil de Yul, quand ça m'arrive, ça me nourrit vachement, et je recherche sa proximité (tout en respectant sa volonté bien entendu  Laughing )

Sur le dernier point, mon problème en ce moment c'est justement d'avoir un débalancement empathie/équanimité. Trop de ressentis empathiques m'empêchent d'avoir de la positivité à envoyer en retour. C'est comme si quand tu reçois trop, tu peux plus donner, tu vois ce que je veux dire ? ^^
C'est sur l'exercice de cette "gymnastique" que je cherche des pistes Smile
Charlie.F
Charlie.F

Messages : 74
Date d'inscription : 02/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 12:22

Fox a écrit:C'est comme si quand tu reçois trop, tu peux plus donner, tu vois ce que je veux dire ? ^^
C'est sur l'exercice de cette "gymnastique" que je cherche des pistes Smile

Non. Quand tu reçois trop de désarroi peut être. Mais si les gens rient comme des fous autour de toi ? Tu crois qu'à trop sentir leur joie, on fini par n'en plus pouvoir (remarque si ça se trouve ... c'est juste que ça ne m'est jamais arrivé :p ). Honnêtement dans une rame de 60 personnes y a toujours au moins une personne à qui il est en train d'arriver des choses qui l'enthousiasment. Apprend déjà la repérer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 12:32

.


Dernière édition par Miss P le Lun 30 Juin 2014 - 22:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 12:35

Miss P a écrit:mais elle me "force" (c'est a dire que je la sens irritée quand je dis que je ressens ce que les autres ressentent)

C'est compliqué la psychologie. J'imagine qu'en plus t'as du en essayer pas mal, avant d'en trouver une qui te faisais du bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par ISIS75 Dim 18 Mai 2014 - 13:02

@Fox : être mentaliste ?
ISIS75
ISIS75

Messages : 2862
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 13:22

.


Dernière édition par Miss P le Lun 30 Juin 2014 - 22:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 13:27

Miss P a écrit:presque à dire que ce sont mes sentiments a moi que je projetterais sur les autres.
 Wink 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par ISIS75 Dim 18 Mai 2014 - 13:38

moi c'est le Qi Gong dans le même registre.
ISIS75
ISIS75

Messages : 2862
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Dim 18 Mai 2014 - 13:38

Si les gens te demandent de l'aide, aide les, si les gens ne t'en demandent pas, essaye quand même gentiment, mais n'insiste pas.

Le lecteur MP3 ce qui est cool, c'est que du coup je ressens beaucoup plus l'émotion véhiculée par la musique que celles qui sont véhiculées par les gens autour de moi. C'est super protecteur la musique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Mer 21 Mai 2014 - 21:41

Attention. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Tu pourrais essayer de travailler avec la police pour trouver des méchants. J'en sais rien. Ca me ferait chier d'être empathe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Caillou Lun 26 Mai 2014 - 15:02

Bonjour Fox, et les autres.

Je re rejoins ceux qui proposent d'en faire un "métier", pour mettre cette empathie au service des autres (et du coup du tien, à un double titre: satisfaction personnelle et budgétaire); peut-être peux tu essayer de lister tous les métiers qui t'intéresseraient et où cette empathie serait un très fort atout? Quitte à faire / reprendre des études?

Ensuite, quand je suis trop envahie par l'émotion, j'essaie de prendre de profondes respirations et tourner la tête vers "ailleurs", le ciel, les étoiles, n'importe quoi (mais il est vrai que je ne suis pas empathe, comme toi).

Ensuite il y a un point qui me surprend: tu dis sentir la souffrance des gens, mais pourrais-tu imaginer des choses positives qu'ils vivent? Ce peut être un truc à installer? Soit essayer la diversion et sentir (si c'est vrai) que malgré cette souffrance que tu ressens, en fait, ils sont contents de vivre et ont d'autres choses très positives (celui qui a un problème avec son père, peut ne pas en avoir du tout avec son épouse!); soit essayer d'observer ceux qui respirent la vie, et pourquoi ils la respirent si bien.

Sans être empathe, j'ai tendance à sentir/imaginer la vie des gens, en particulier dans les transports en commun, comme un fil qui se déroule; à ceci près que moi, c'est de la pure imagination car je me trompe le plus souvent.

Comme j'avais remarqué que j'avais tendance à envisager toujours du négatif, j'essaie, quand j'y pense, d'imaginer du positif. Bien sûr, ça ne fonctionne pas toujours, mais parfois ça marche, et fait du bien.
Je serais curieuse de savoir si ça marcherait chez toi, ou pas du tout...?

Bon, et dernière chose: tu as lu un bouquin qui s'appelle Kaleb?  Cool 
Caillou
Caillou

Messages : 507
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 50
Localisation : Dans la banlieue bordelaise de Jupiter.

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Charlie.F Lun 26 Mai 2014 - 18:43

Alors, d'abord, merci à tous pour vos gentils messages !

En ce qui concerne les suggestions pour utiliser mon empathie dans le milieu professionnel, ce n'est vraiment pas ce que je recherche : ma situation professionnelle me convient très bien Smile

Pour les nouvelles du front, j'ai eu l'occasion de discuter longuement avec une empathe/energeticienne de 30 ans mon ainée qui a pu me donner de bons conseils.

Bon, elle s'exprime en termes assez "new-age", et en bonne cartésienne que je suis, certains m'ont laissée dubitative, n'empêche que ses outils de projection mentale sont intéressants :

En gros, elle m'a suggéré de visualiser sur chaque personne (y compris moi-même) une ligne reliée au sol et au ciel qui passe par le centre de gravité et qui représente la posture émotionnelle ; ainsi que deux centres situés le long de cette ligne, appelés "énergie haute (H) " et "énergie basse (B)", le deuxième étant alimenté par le premier.

La plupart des gens fonctionnent en énergie basse, mais l'empathie se situe au niveau des énergies hautes. Donc, si quelqu'un connecte son énergie basse directement sur mon centre d'énergie haute, il me pompe toute mon énergie à la source ! (d'où la sensation récurrente d'être "vidée" quand je sors de chez moi, et les longues périodes de solitude pour récupérer après l'effort) pale   

Du coup, elle m'a donné plusieurs conseils (plus ou moins chelous) pour développer/fortifier mon énergie basse, afin que mes cercles d'énergie haute se connectent à ceux des autres (H-->H), que mes cercles d'énergie basse se connectent à ceux des autres (B-->B), mais qu'ils ne se mélangent pas entre eux ! On mélange pas les torchons et les serviettes   geek 

Lorsqu'on se sent "attaqué", on peut accompagner cette visualisation d'une formulation du type "cette douleur ne m'appartient pas, je souhaite que que cette personne aille mieux" : protéger son énergie haute de l'énergie basse des autres, tout en donnant à leur cercle d'énergie haute.

Bref, je ne sais pas si mon charabia est compréhensible par écrit, sans doute qu'un schéma aurait été plus clair, mais moi ça m'aide carrément, alors je me suis dit que j'allais prendre la peine de partager mes nouveaux outils au cas où ça puisse être utile à quelqu'un d'autre Smile
Charlie.F
Charlie.F

Messages : 74
Date d'inscription : 02/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Lun 26 Mai 2014 - 19:12

Fox a écrit:
Lorsqu'on se sent "attaqué", on peut accompagner cette visualisation d'une formulation du type "cette douleur ne m'appartient pas, je souhaite que que cette personne aille mieux"

C'est exactement comme ça que je "recycle".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Lun 23 Juin 2014 - 22:05

Fox a écrit:Salut les gens !

Y'a un questionnement qui m'occupe en ce moment, et j'ai quelques difficultés à trouver des pistes de réflexion, alors je me suis dis que ça ferait pas de mal de laisser trainer un petit post par ici, au cas où ça évoque certaines choses à certaines personnes Smile

Depuis quelques temps, tout va super bien dans ma vie Smile Tellement bien, que j'ai du temps de cerveau disponible (autrefois occupé à la résolution de mes patterns personnels, névroses, travail indiv. etc...)
Attention, je ne suis pas en train de dire que j'ai tout réglé, mais j'ai bien avancé, changé beaucoup de choses dans ma vie, et dans l'ensemble ça roule ^^
Sauf que... depuis que je suis vachement moins centrée sur mes problèmes persos, ben je suis aussi beaucoup plus réceptive. Mais quand je dis beaucoup, là, ça devient carrément problématique...
Je suis davantage empathique, à un degré que je n'avais pas ressenti depuis l'enfance (époque à laquelle il m'arrivait de tomber littéralement malade suite au visionnage du JT par ex) et aussi beaucoup plus perceptive :
Je prends le train et puis j'ai des perceptions qui me sautent au visage ("lui il a un problème de reconnaissance avec son père", "lui il a mal au dos", "lui il a pas fait l'amour depuis très très longtemps") mais si ça s'arrêtait à l'observation, ça serait génial (euh...) sauf que là, la souffrance que je perçois autour de moi, elle me donne carrément des douleurs physiques. Ce qui est super nul, dans la mesure où, même s'il me prenait l'envie de parler à ces personnes (en admettant qu'aller faire un calin à un inconnu et de lui dire que c'est pas grave, je suis sure que son père l'aime, c'est quand même ultra bizarre) je serais bien en peine de les aider toute occupée que je suis à souffrir pour eux ^^"

Ce qui fait que toute heureuse et sociable que je suis, ben il m'arrive carrément d'avoir du mal à sortir de chez moi, pour ne pas ressentir le mal-être des autres....

ce qui te gène ?

Entendons-nous bien, j'ai pas un complexe du sauveur, je ne cherche pas à secourir la terre entière, je suis tout à fait bien avec ma petite place de colibri, mais je n'ai pas non plus envie de me blinder.
Alors j'en fais quoi, de tout ça ?

Vous avez déjà vécu ça, vous le gérez comment ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty empathie quand tu nous tiens....

Message par claudius33 Mar 23 Sep 2014 - 16:03

je suis de tout cœur avec toi mais de toute façon les gens sont particulièrement égo centrés dans nos sociétés occidentales. Tu as déjà assez de tes émotions sans te soucier de celles des autres (sauf bien sur en ce qui concerne tes proches !). On m'a donné une formule qui pourra peut-être t'aider : " fais en sorte que les émotions des autres glissent sur toi comme l'eau sur les plumes d'un canard ". Bien sûr, je parle en connaissance de cause ...
Very Happy Very Happy

claudius33

Messages : 26
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 48
Localisation : Pluton

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par MazelTov Jeu 25 Sep 2014 - 17:02

Empathie ou compassion ?
Compassion : souffrir avec, typique du masochisme chrétien selon Nietzsche.
Il vaudrait peut-être mieux en parler à une psychanalyste qu'à une illuminée New-age.

MazelTov

Messages : 184
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Vers chez Louis XIV

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par hellwill Sam 27 Sep 2014 - 14:30

Pour répondre au message d'origine, qui me parle beaucoup d'ailleurs. Je dirais. Oui, c'est normal. Quand on sort de ses schémas de croyances limitantes etc... on libère de l’énergie disponible pour accueillir le réel. Et dans le réel, on voit que beaucoup de gens souffrent encore de ces fameuses croyances. Chose qu'il nous est plus simple de ne pas observer quand nous-même, nous sommes dans les notre. L'ouverture de cœur qui se fait quand on "va mieux" nous offre la capacité de revenir vers l'autre sans se perdre soi-même (mais ce dernier point demande à être un peu exercé au début ^^).

En d'autre terme, tu es réellement sociable, tu perçois ce qui est, et donc les gens tel qu'ils sont et tel qu'ils veulent se raconter. Il en de même pour toi. Dans le réel on voit, point. Dans le monde des croyances, on voit et on agence le réel pour qu'il corresponde à ce que l'on croit. Donc j'ai envie de te dire sincèrement et avec le clin d’œil qui va bien:
Mon empathie, j'en fais quoi ?  46de27ed7c5b210ccfe063666f7b6842bc9e13b212e8758b388c26d9efb0513d
hellwill
hellwill

Messages : 372
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 40
Localisation : Ville d'avray

http://www.neryavanta.com/

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Mar 7 Oct 2014 - 11:30

Oui, et méfions-nous (à mon tour de parler en connaissance de cause) du monde des fantasmes... Pour ma part, je suis en période off, façon canard (merci Claudius pour ta formule, éclairante pour moi). Ce qui m'épuise, je crois, c'est le fait de vouloir plier le réel pour qu'il soit aussi beau que dans mon idéal. En vrai, le réel est le réel et il ne m'a rien demandé. Pour la phrase citée plus haut "cette douleur ne m'appartient pas, je souhaite que que cette personne aille mieux"... Je ne sais pas bien. Peut-être que cette personne est bien comme elle est et que l'on plaque notre jugement sur elle. Peut-être que c'est son équilibre d'être dans son histoire plus ou moins pourrie, même si ça nous semble complètement précaire. Pour ma part, j'ai très envie de réussir à m'en tenir à "cette douleur ne m'appartient pas". L'empathie, j'ai donné, alors le projet c'est plutôt de vivre dans un tonneau maintenant (métaphore aussi!)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Mar 7 Oct 2014 - 11:41

"Quand on prend les transport, on voit simplement des gens maussades. Sans vie. Mais toi tu as des conversations en permanence. Elle sont un peu unilatérales. Mais t'as pas le temps de t'ennuyer." Ecrire, peut-être?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par claudius33 Mer 8 Oct 2014 - 7:51

Ecrire ... Excellente idée, Camilha ! Merci. Autorisez-vous à écrire. Quelque chose de décalé mais qui pourrait être un exutoire, même si c'est dur. Ne cédez pas au découragement !
Bon courage.

cat

claudius33

Messages : 26
Date d'inscription : 15/09/2014
Age : 48
Localisation : Pluton

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Edelweiss Mar 25 Nov 2014 - 23:12

Bonsoir,
J'arrive un peu tard mais merci Fox j'ai fait du copier-coller ; )
Perso j'ai intégré ces ressentis comme chose normale, disons autre niveau de communication. Je ne me suis pas plongée dans la littérature mais je n'ai pas de doutes sur l'image globale donnée par un ressenti, après il peut y avoir des nuances qui ne sont pas saisies avec justesse (exemple : on pense que quelqu'un n'a pas de job et vit dans la précarité alors qu'il en a un...peut-être sous-payé mais il bosse).
D'ailleurs le mot ressenti n'est pas juste, ça n'est pas une prémonition, c'est un portrait, ça n'est pas une impression c'est un genre de mini-profil.
Quand on vit certaines périodes un peu plus dures que d'autres au niveau des Etats ça me fait appréhender un peu plus les lieux et les transports publics, et le regard des autres quand ils sont en pétard contre tout...
Par contre, j'ai testé quelque chose qui a l'air de bien fonctionner et qui ressemble un peu à la solution de Fox : je me concentre sur la personne, en lui parlant dans ma tête alien , selon le contexte pour le rassurer, lui dire que cela va s'arranger, lui dire qu'il va trouver une solution etc. Ca ne me coûte rien de plus que quelques minutes, et que cela fonctionne ou pas de par cette action je vois un mieux alors pourquoi pas, "placebo" ou pas le tout c'est que ça fonctionne, que ce soit une pensée magique ou pas c'est pas grave non plus dès l'instant où je me sens mieux ensuite.
Edelweiss
Edelweiss

Messages : 549
Date d'inscription : 24/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Jeu 18 Déc 2014 - 22:01

Salut mes petits empathes!! ^^
Donc, depuis toujours ou presque je ressens le mal des autres," j'arrive a me,mettre dans leur tête " (j'arrive a avoir leur point de vue sans,difficulté ... C'est très util lorsque l'on est le psy de sa classe ou délégué ^^ mais au quotidien... Je n'arrive toutefois pas a dicerner pk ils sont mal ... Mais g 3 problèmes : les émotions sont trop intenses, je ressen réellement la douleur physique (!!!) et le bonheur des autres me massacre pck c la seul émotion que j n'arrive pas a dissocier des miennes et que moi je déprime totale en ce moment ...
et pour cayou, oui g lu Kaleb !! * . * trop bien !! Vraiment hardcore mais génial !!
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Invité Jeu 18 Déc 2014 - 22:22


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Dim 28 Déc 2014 - 1:47

oui, mais nous on aime se ""don"", on le perd pas et veut pas le perdre : on veut mieux le maîtriser
En tout cas c'est mon cas !après les autres ...
C'est,certes, une GROSSE galère par moment, mais moi ça met tellement utile. Par exemple: un ami est en galère mais il se cache derrière son masque de mec cool, habituel : tu le vois tout de suite ! Je ne serais peut être pas pk sa va pas bien mais (c'est la le 2eme point positif) quand t'arrivera a lui tirer les vers du nez, tu pourras plus facilement l'aider en te mettant à sa place !
Autre exemple: les conseils de classes, ou les trucs ou tu dois parler pour tout le monde : comme j'arrive a m'imaginer facilement se qu'il se pense,je peux facilement mes représenter !!
Comme métier comme je lai déjà dis: psy, peut être médecin(vois plus facilement comment est la douleur décrite et l'emplacement donc diag plus rapide ^^)
voila !
sur ce BONNE FETE !
gros bisous
Bisous
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Dim 28 Déc 2014 - 1:56

ha oui !
autre chose!
J'ai remarqué qlq chose dans les sports de combats : pk on nous apprend a BLOQUER ? Vous me direz: "Bah c pas pour pas se prendre un pain, Cretin !" Je suis d'accord, mais je me suis rendu compte quand "accompagne" le mouvement de l'adversaire et bien 1erement on ne se fait pas mal et 2emement l'ennemi est en posture dabgeureuse et desequillibrer !
Le rapport avec l'empathie? Je pense qu'il est possible d'accompagner, dévier (tout en gardant une direction proche de celle de départ) les émotions des autres !
Dites moi se que vous en pensé Smile
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Pola Dim 28 Déc 2014 - 2:03

J'imagine que Neo dirait "lui c'est toi, toi c'est lui" alors l'idée est de savoir ce que l'on souhaite se faire en répondant à l'adversaire

Pola

Messages : 6058
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Dim 28 Déc 2014 - 2:21

bav moi, dans ce cas précis, a lui rien du tout ! Juste que son coups viennent ... Et reparte telle que. Je ne lai pas changé, je ne me suis pas fermé a lui ( au contraire: j'appelle sa une défense ouverte !) donc je ne me suis ni blessé et je ne lai pas blessé!
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Pola Dim 28 Déc 2014 - 2:28

une défense ouverte... oui, mais encore ?

Pola

Messages : 6058
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Pola Dim 28 Déc 2014 - 2:30

Comment faire evoluer le combat ?

Pola

Messages : 6058
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Dim 28 Déc 2014 - 2:32

bah logiquement si je veux me défendre : reflexe je me ferme, je bloque, je fais un mur avec mes bras ! Par contre tu te fais mal et tu lui fait mal !
Tandis que le fait de "Prolonger" le coup de ton adversaire, sa ne te fais pas mal et a lui non plus !! Tu comprend ? Je laisse venir le coups et je le laisse continuer !
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Dim 28 Déc 2014 - 2:34

franchement pour l'empathie je n'y ai pas réfléchi^^
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Pola Dim 28 Déc 2014 - 2:37

d'accord, alors peut etre que ca peut etre appliqué sur nos emotions

Pola

Messages : 6058
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Dim 28 Déc 2014 - 2:45

oui, car en combat c bien plus radical que de bloquer ! Pck sa revient, il revient a la charge tandis quand prolongeant son mouvement, il est fini : un coups de coude il est mort ! ( j'exagère mais c pour dire que en combat c'est la meilleur façon, la plus efficace et c'est tout benefec !
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Pola Dim 28 Déc 2014 - 2:47

merci, c'est tres interessant

Pola

Messages : 6058
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Dim 28 Déc 2014 - 2:55

^^ j'y réfléchi mais on peut aussi bien le laisser venir puis la laissé glisser c'est a dire lidentifier et l'éloigner! Tout comme la défense ouverte !
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Pola Dim 28 Déc 2014 - 3:02

En quelque sorte, renvoyer l'émotion telle que nous l'avons reçue sans qu'elle passe barrière mentale ?

Pola

Messages : 6058
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Dim 28 Déc 2014 - 3:09

oui... Peut être!
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Dim 28 Déc 2014 - 3:10

ouais je pense que comme ça c bien ! Pour test! Bon mnt le cobaye ! : UI VA DANS LES TRANSPORT EN COMMUN DEMAIN ? ^^
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Pola Dim 28 Déc 2014 - 3:13

La barrière mentale c'est la morale de l'histoire

Pola

Messages : 6058
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Mon empathie, j'en fais quoi ?  Empty Re: Mon empathie, j'en fais quoi ?

Message par Insomniaque Dim 28 Déc 2014 - 3:30

la morale de lhishoire ?
Insomniaque
Insomniaque

Messages : 173
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Ma maman m'a dit de pas le dire :o

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum