Le détachement, une fausse bonne idée?

+7
Cedpa
Zwischending
Sol œil
imposteur
askonmadi
Kass
gogolimp
11 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Sam 26 Avr 2014 - 1:50

"guérir" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Sam 26 Avr 2014 - 8:36

Oui la question qui tue est "qu'est-ce que tu te racontes qui te met en colère" ?

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Sam 26 Avr 2014 - 12:17

Michelle Larivey dans La puissance des émotions a écrit:La colère est une émotion simple qui traduit l'insatisfaction.

Toute colère et tout conflit ne sont pas nécessairement négatifs Wink
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Sam 26 Avr 2014 - 12:38

Effectivement, à condition qu'elle évolue en "qu'est-ce que je fais pour satisfaire ce besoin qui hurle"

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Sam 26 Avr 2014 - 15:01

Personne n'a dit que c'était négatif, au contraire, c'est sain. Encore faut-il l'accepter et en faire quelquechose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Sam 26 Avr 2014 - 18:41

Ma nouvelle discipline change la donne avec mes relations.
Je me rends compte que certaines d'entre-elles me tirent vers le bas.
C'est difficile de se désengager. C'est source de beaucoup de confusion.
Mais c'est quelque chose de commun pour tout le monde, non?
Toujours est-il que cela crée en moi beaucoup d'impatience, de nouvelles formes d'impatience!
Mon entourage proche ne comprend pas ma nouvelle nature. Je ne peux pas leur reprocher. Je me trouve juste dans un état nouveau que je ne maîtrise pas, mais c'était le but initial justement, de ne plus maîtriser!
Pour le moment je me contente d'avancer, de tourner les talons quand il le faut, je me dis que tout cela n'est pas si grave...
C'est toujours difficile de rompre une relation qui n'apporte plus sa part de satisfaction.

Wait&see Smile
gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 43
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Cedpa Sam 26 Avr 2014 - 22:09

Yep,
je connais bien la colère. dans le bouddhisme on dit que la qualité de la colère est la Clarté.
Nous sommes responsables de notre émotion, utilisons là à bon escient.
Avec la découverte de la zébritude je me vois aussi faire du ménage. J'ai vu qui était toxique ou pas, et bien que j'aime ces personnes, je m'éloigne en ne les informant plus de mon histoire personnelle. Je pourrais couper les ponts mais ça ne créerait que plus d'incompréhension. Je change juste la relation.
Si ça peut t'aider @gogolimp

Cedpa

Messages : 77
Date d'inscription : 18/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Dim 27 Avr 2014 - 5:17

Moi je me tire vers le bas tout seul,
comme ça tout est clair.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Dim 27 Avr 2014 - 8:55

????? idiouccenkavia . Pourrais-tu détailler ?

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Dim 27 Avr 2014 - 17:32

Et puis quoi encore,
tu veux aussi que je vide mes intestins devant vous ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par L'ange Dim 27 Avr 2014 - 17:59

Je n'ai pas tout lu, j'ai survolé un peu les réponses.

En toute subjectivité, je dirais que ça doit être franchement génial d'être si détaché. J'en rêve.
J'aimerais tellement pouvoir tout voir d'un regard extérieur, être réellement détaché de ce qui se passe. Éteindre mes sentiments, quel pied ! Un peu à la manière des vampires dans Vampires Diaries (Excusez moi de cette référence franchement nulle !) qui peuvent éteindre complètement leurs sentiments... C'est mon fantasme.

Vu que cela m'est impossible, j'ai choisi d'oublier je crois, inconsciemment. Bizarrement, je n'ai de souvenirs que des grandes lignes de ma vie. Comme si je n'étais pas vraiment là.
Ça me fait peur, j'ai peur d'avoir la mémoire défaillante. Mais je pense que c'est psychologique.
En 2008 j'ai eu une période très, vraiment très noire. Je n'ai plus aucun détail de cette période, je ne me souviens que des grandes lignes. J'oublie au fur et à mesure que le temps passe, mais ça ne m'empêche pas de souffrir sur le moment. Heureusement, tant que ça reste dans le passé, ça ne me fait plus souffrir. C'est une manière comme une autre de se protéger, pas la meilleure.
L'ange
L'ange

Messages : 2710
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 31
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Jeu 1 Mai 2014 - 1:11

Une semaine de colère non-stop pour le moindre mot.

Mes blessures étouffées clament leurs existences et leurs droit d'expression!
Je réalise que mon tempérament n'était qu'un acte de résistance face à tout ce qui me dévastait.
Je suis confronté aujourd'hui à mes blessures d'enfants. Je me demande s'il est possible d'en sortir un jour.
Je lâche mes larmes, dépassé par la profondeur de mes blessures.
Jamais je n'aurai du contenir tout ceci. "C'est injuste" sont les premiers mots qui me viennent et je réalise à quel point ils sonnent comme sortis de la bouche d'un enfant.
Voilà, je ne l'avais jamais dit, je ne méritais rien de tout cela.

Durant des années, je me suis fuit dans Les Autres! Les écoutais, tentais de les réparer, de les rassurer...

Je ne cherchais en vérité que ma propre consolation.

Mon corps me dit des choses que je ne souhaitais pas entendre.

Aujourd'hui, j'ai entendu.
Je me sens plus vulnérable que jamais.
Mais maintenant que j'ai mal, je me dis que l'étape suivante sera la réparation.
C'est toujours ainsi que ça fonctionne, non?
Moi aussi, je peux me réparer.
Et j'ai hâte d'aller mieux.
gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 43
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Ven 2 Mai 2014 - 20:21

Et bien Gogolimp , quel travail sur toi même ! Very Happy

Voila une vidéo interessante pense-je [url=https://www.youtube.com/watch?v=LEEcR5pmkV8[/url] et toutes les autres de la même dame "Isabelle Padovani".

Pour moi, la communication non violente est mon principal outil de réparation parce qu'elle me protège ET me permet à continuer à aider les autres... et c'est trop bien.




Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Mer 7 Mai 2014 - 14:53

ParanoidPlatypus a écrit:
Wow. Bon, je me sens un peu confuse, ces témoignages me parlent beaucoup. En fait, je ne sais pas si ce qui m'est arrivé à un quelconque rapport avec un détachement émotionnel mais cela me semble être la seule hypothèse crédible que j'ai trouvé grâce à ce post. 

Je suis une personne très jeune, à peine la vingtaine. Cependant, j'ai énormément souffert de mon hypersensibilité durant mes années scolaires où il se trouve que j'étais le bouc émissaire de mes petits camarades et également de certains de mes professeurs. Étant une personne introvertie à la base, j'ai appris à enfouir mes émotions au plus profond de moi, ne rien montrer pour me protéger. Me protéger de qui ? Des personnes qui m'agressaient. A chaque moquerie, insulte, je tentais d'être indifférente, je ne ressentais rien. Malgré tout, ces paroles empoisonnées ont petit à petit désintégré l'estime que j'ai de moi-même. Je refusais de leur donner cette satisfaction malaise de me voir fondre en larmes.

J'ai eu la sensation de vivre "à côté". D'être portée par une baraque sans rames à travers une rivière sans fin. La vache qui regarde passer le train. J'ai commencé à m'intéresser au cinéma autour de mes 15 ans. Je pense que ce que je recherchais avant tout c'était des sensations, des émotions... à travers les films, seule face à mon écran, je n'avais pas besoin de me "cacher". Pourtant, ce rôle de spectatrice je le tenais également dans la vie à l'exception du fait que je me sentais vide, je fonctionnais en mode "automatique". D'ailleurs, je trouve cela très intéressant car le film qui a été un "choc" pour moi, celui qui m'a amené à aborder le cinéma d'une manière différente : Paranoid Park de Gus Van Sant, raconte l'histoire d'un adolescent qui se détache émotionnellement pour ne pas avoir à faire face à sa culpabilité... qui finit malgré tout par le rattraper. Dans le même film, le héros explique à l'une de ses amies qu'il y a "différents niveaux dans la vie", phrase qui a d'ailleurs été utilisé dans le topic.

Bref, tout ça pour vous expliquer qu'il y a environs une année, j'ai "pété un plomb" et mes émotions ont fini par refaire surface grâce notamment à ma découverte de l'univers HP, mon inscription sur le forum... je me suis enfin sentie "là", sur les rails. C'est aussi pourquoi je peux désormais mieux expliquer certaines choses de ma vie passée. Même si je suis consciente de n'avoir franchie qu'une étape, je me sens mieux beaucoup mieux. Je passe le WAIS dans trois jours et d'ici une semaine j'aurai enfin les résultats et j'espère ne pas avoir peur de laisser parler mes émotions ce jour là. Wink 
J'ai un "parcours" similaire au tien. Les films et les séries tv m'ont beaucoup aidé à rattraper mon retard dans la compréhension des gens, des émotions. Comme j'avais en tête l'idée que j'étais spécial pour que l'on me persécute, j'ai eu aussi une grosse période de parano. J'ai réappris à ressentir mes émotions, mais je me sens toujours un peu déphasé, comme si je ne pouvais pas redevenir simple acteur car j'ai trop pris la manie d'observer comme une conscience sans identité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Mer 7 Mai 2014 - 18:42

J'aurais dû me détacher de ce fil je suis un peu gêné maintenant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Dim 25 Mai 2014 - 20:16

Après trois semaines a m'agiter ici et là, à occuper chaque moments, chaque minutes presque, dans le but de tordre le cou à cet esprit d'analyse qui me piège et m'entrave...
Trois semaines et plus à fuir ma propre intimité!
Je ne voulais pas analyser. Tuer l’idée même d’une réflexion. Tuer toutes les esquisses, les images, les souhaits, les pensées...
Et je crois que c’est une bonne chose.
J'ai décidé que seul l’instant existe, que seul le mouvement importe. Par cela, j'abandonne aussi l’illusion du contrôle, du fil, de la cohérence. Mon voyage s’écrit en permanence de lui-même, en vérité je n’ai qu’à être.
Là, au premier plan, dans l’énergie que je peux, dans ce que l’occasion crée, dans une forme de candeur qui n’est en rien illusoire. Juste faire l’effort de la sincérité, voilà mon seul devoir, afin que ma danse soit fluide et qu’elle sache épouser les heurts et les pirouettes que ce souffle entraîne.
Ce nouveau rapport à la vie me semble prometteur. Je n’ose pas encore être aussi libre que je le souhaiterai pour pouvoir éprouver véritablement ce nouveau postulat.
Je veux en finir avec ma vanité passée, car comment appeler autrement cette idée despotique que tout n'est que causalité et que seul le choix de mes actes donnent le La! Il y a toujours du sable dans les rouages, ou bien peut-être n'y a t'il jamais eu de rouages? En tout cas, je m'aperçois tardivement des limites de ma compréhension. Je pensais à vide, sans aucun but que l'habitude. Merde! Après tout, tout ceci n'est qu'un jeu où le sens se perd et se retrouve aux grès de mes humeurs. Mais il ne s'agit peut-être que de ça? Mon esprit n'est peut-être qu'une illusion aussi? En vérité, ça ne me dérange plus de ne pas savoir. Oui ce monde est aussi fou que jadis mais je commence à l'accepter. Et si la folie se déguise en raison dans l'unique but de m'emmener jusqu'à demain, alors avec elle je peux jouer! Mon libre arbitre chéri, auquel je croyais tant, n'est au final qu'une illusion de plus qui n'a que pour fonction de me tenir en vie.

Ou pas.

Merci à tous de m'avoir écouté et épaulé, je vous souhaite bonne route!

Je ne reviendrai pas sur le forum. Ce serait alimenter ma vanité! Wink

gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 43
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Ven 30 Mai 2014 - 16:47

Bonne route, Gogolimp, et ravi de t'avoir croisé Smile
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? - Page 2 Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Lun 23 Juin 2014 - 22:09

une bonne

mais pour s'attacher à d'autres choses dans le propre comme dans le figuré

ou décaler lol

gogolimp a écrit:Je poste ici mon premier topic!
Merci pour votre indulgence.

Tout d'abord, je dois parler un peu de moi, pas que cela m'enchante mais je désire être compris.
J'ai dans ma "Malle de survie en territoire hostile" un outil qui me permet d'éviter les émotions fortes, qu'elles soient positives ou négatives.
Je me protège des émotions en règle générale. C'est mon vice (plus que mon nindo ^^).
Je vie régulièrement ce que j'appelle des "crises existentielles". Plus j'apprends, plus je consomme d'informations, plus je sens le vide autour de moi. Il me faut alors beaucoup d'énergie pour revenir accomplir mon labeur quotidien (travail, factures, socialisation, survivance...).
J'ai appris milles façons de me détacher de tout ce qui me heurte et sème le chaos dans mon esprit.
On me voit comme quelqu'un d'apathique, de désintéressé. Depuis petit, j'ai conscience des niveaux d'existences. De toutes ces échelles auxquelles on peut apprécier le monde et tout ce qui le compose. Je trouve de la beauté et de la laideur en toutes choses. Et cet état désintègre mon identité.
Je n'en souffre pas. Je réalise ce qu'il me faut de volonté pour revenir à cette relativité qui me permet d'écrire tout ceci.
Le détachement est un état qui s'acquière je ne sais trop comment. J'en saisis l'origine, ma peur de ressentir, mais je crois que depuis tout petit déjà, c'est une voie qui m'a semblé naturelle.

Ce monde est fou et je suis encore ici pour le raconter. Donc quoiqu'il en soit, mon chemin n'est pas achevé.

Cependant, lorsque ces temps de détachement perdurent, ma raison me fait accepter ce que je contesterai à d'autres hauteurs.
Dans ces moments là, le suicide m’apparaît comme le seul et unique choix.
Par sagesse, et parce qu'il m'est difficile de me détacher de mes liens affectifs (mon salut?), je me dis que le détachement n'est peut-être pas ce qui m'est le plus profitable.
Il est, dans sa forme la plus complète, l'acceptation de la mort.
Au-delà du savoir, il y a toujours cette intimation de tout votre entourage à VIVRE. On protège la vie, on encourage la vie, on se maintient en vie...
Mais dans quel but? Je ne vois que cycle et répétitions, vide et illusions, singularité et fusions...
Ca n'est pas que tout cela manque de beauté...
Mais ça ne m'intéresse plus. Je n'y vois qu'une danse infinie.
Et la danse c'est pas mon truc!
Voilà mon état d'esprit depuis...
depuis?
Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum