Le détachement, une fausse bonne idée?

+7
Cedpa
Zwischending
Sol œil
imposteur
askonmadi
Kass
gogolimp
11 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Mer 2 Avr 2014 - 22:59

Je poste ici mon premier topic!
Merci pour votre indulgence.

Tout d'abord, je dois parler un peu de moi, pas que cela m'enchante mais je désire être compris.
J'ai dans ma "Malle de survie en territoire hostile" un outil qui me permet d'éviter les émotions fortes, qu'elles soient positives ou négatives.
Je me protège des émotions en règle générale. C'est mon vice (plus que mon nindo ^^).
Je vie régulièrement ce que j'appelle des "crises existentielles". Plus j'apprends, plus je consomme d'informations, plus je sens le vide autour de moi. Il me faut alors beaucoup d'énergie pour revenir accomplir mon labeur quotidien (travail, factures, socialisation, survivance...).
J'ai appris milles façons de me détacher de tout ce qui me heurte et sème le chaos dans mon esprit.
On me voit comme quelqu'un d'apathique, de désintéressé. Depuis petit, j'ai conscience des niveaux d'existences. De toutes ces échelles auxquelles on peut apprécier le monde et tout ce qui le compose. Je trouve de la beauté et de la laideur en toutes choses. Et cet état désintègre mon identité.
Je n'en souffre pas. Je réalise ce qu'il me faut de volonté pour revenir à cette relativité qui me permet d'écrire tout ceci.
Le détachement est un état qui s'acquière je ne sais trop comment. J'en saisis l'origine, ma peur de ressentir, mais je crois que depuis tout petit déjà, c'est une voie qui m'a semblé naturelle.

Ce monde est fou et je suis encore ici pour le raconter. Donc quoiqu'il en soit, mon chemin n'est pas achevé.

Cependant, lorsque ces temps de détachement perdurent, ma raison me fait accepter ce que je contesterai à d'autres hauteurs.
Dans ces moments là, le suicide m’apparaît comme le seul et unique choix.
Par sagesse, et parce qu'il m'est difficile de me détacher de mes liens affectifs (mon salut?), je me dis que le détachement n'est peut-être pas ce qui m'est le plus profitable.
Il est, dans sa forme la plus complète, l'acceptation de la mort.
Au-delà du savoir, il y a toujours cette intimation de tout votre entourage à VIVRE. On protège la vie, on encourage la vie, on se maintient en vie...
Mais dans quel but? Je ne vois que cycle et répétitions, vide et illusions, singularité et fusions...
Ca n'est pas que tout cela manque de beauté...
Mais ça ne m'intéresse plus. Je n'y vois qu'une danse infinie.
Et la danse c'est pas mon truc!
Voilà mon état d'esprit depuis...
depuis?
Smile
gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Kass Jeu 3 Avr 2014 - 10:50

Pendant une longue période j'ai été détachée de mes émotions; ce n'était pas une idée ou un outil, c'est juste arrivé, par épuisement chimique ou je ne sais quoi.
Comme si mon enfant intérieur, à force de pleurer, avait finit par se tirer.

Ce détachement était un réflexe de survie; je veux tendre vers le détachement "acceptation", pas le détachement "fuite".
Tu parles de tes liens affectifs, qui semblent (encore) aptes à te retenir sur ce caillou.
Moi j'aimerais (comme les jedi), accepter l'amour et refuser l'attachement, qui pervertit l'amour vrai, qui ne peut être que libre.
Et que la désintégration de mon identité se fasse, soit, mais pour laisser la place à autre chose, de plus grand, de plus fort.

La route est longue, et je me sens si vieille, et parfois j'ai la sensation d'avoir déjà vu l'épisode  Razz 
Vanité des vanités, tout n'est que vanité...
Kass
Kass

Messages : 6955
Date d'inscription : 26/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par askonmadi Jeu 3 Avr 2014 - 10:55

Salut Gogolimp

Merci pour ton témoignage dans lequel je me retrouve un peu.
Je vis aussi ce que tu appelles "crises existentielles" ce sentiment de vide qui pour ma part fini souvent par devenir un vide intérieur. C'est la ou il est important de savoir se détacher des choses. Pour te répondre, je vais aussi te parler un peu de moi. Chez moi le détachement se manifeste de manière différente. Comme tout bon zébré, je ressens à cause de mon hypersensibilité les choses plus intensément. Du coup l'impact est souvent très fort et durable, car je n'oublie malheureusement rien. Et cela peut durer... des mois voir des années...
Le détachement n'arrive que très tard, entre temps c'est mon faux self qui gère et qui se charge d'en dissimuler le maximum. Tant que je perçois de la beauté et du bon je reste profondément accroché.
Et puis un jour je me détache, et comme beaucoup de choses chez moi, c'est souvent absolu et quasi définitif, car l'horreur fini par l'emporter.

Je n'ai pas peur de ressentir, au contraire, la force de mes sentiments me fait sentir pleinement vivant, me fait sentir connecté avec la vie... c'est assez difficile à décrire. Par contre ce dont j'ai peur c'est des conséquences, la pire étant la trahison. C'est pourquoi je me refuse à montrer quoi que ce soit. Ma peur c'est que les autres se servent des mes sentiments contre moi.

Avec ce mode de fonctionnement, l'idée du suicide est récurrente. C'est un sujet qui est abordé sur ce forum et ou tu trouveras surement des témoignages intéressants.
Le suicide comme une solution à l'instant t à une situation. Pas forcement comme solution durable. En fait pour moi le suicide est un peu la réponse à une profonde lassitude, une envie de descendre du manège, de ne plus faire la marionnette.
Je te rejoins sur les points de la danse infinie qui perd de son intérêt, tel une belle machine dont on fini par connaitre le fonctionnement par cœur et ou la beauté de l'aléatoire à laissé place à un déterminisme froid et implacable.

J'espère que mon témoignage t'apportera quelque chose.

@Kass, merci pour ton témoignage. Oui un jour ou l'autre, l'enfant à pleuré toutes ses larmes et fini par partir. Le Jediisme est une idée intéressante... Moi aussi je suis en quête de ce quelque chose de plus grand et de plus fort qui contiendrait un peu le sens ultime à ma vie... (idéalisme ???)
askonmadi
askonmadi

Messages : 136
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Jeu 3 Avr 2014 - 12:04

Oulala, ça me rappelle mes années de lycée ce que tu décris là Smile . Je suppose que tu t'es déjà un peu renseigné sur l'intellectualisation?

S'il y a une contribution que j'aimerais apporter, c'est l'idée de Tal Ben-Shahar, "professeur du bonheur" à Harvard. Les émotions passent toutes par le même canal; en freinant les négatives on finit par se couper des positives. Je ne sais pas trop où tu en es dans ta démarche, mais si tu aspires à une vie plus intense, je ne peux que t'encourager à accepter tes moments de déprime comme tels.
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Sol œil Jeu 3 Avr 2014 - 12:15

Le détachement n'existe pas, c'est une projection de l'esprit, seul l'attachement existe et pour s'en prémunir l'esprit invente une polarité inverse ou se sécuriser ... Smile
Sol œil
Sol œil

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Jeu 3 Avr 2014 - 12:47

Merci pour vos réflexions, conseils et témoignages.

J'ai avancé dans mon raisonnement depuis hier, comme si le fait d'avoir posé mon sac m'avait soulagé depuis. Je crois comprendre qu'il s'agit d'un piège de l'esprit, d'un problème de perspective non assumée. Je me dis que c'est certainement la voix du confort et de la sécurité qui, en grande partie, provoque ces crises existentielles, puis le détachement en réaction.

J'applique la règle, par mimétisme, du métro-boulot-dodo, de l'engagement (professionnel, affectif, moral...). Cela passe par une répétitivité des tâches et des scènes que mon esprit ne supporte pas. C'est un peu le serpent qui se mord la queue.

Dans ma quête de repos, à l'abri de la peur, je m'enferme dans un schéma qui ne me convient plus. Ce schéma me protège de grandes émotions mais provoque à son tour une redondance de situation qui me fait contempler d'avantage la vacuité.

Pour que mon esprit se libère, je dois accepter une certaine dose de chaos, des prises de risques mesurés...

Je dois apprendre, surtout, à faire confiance en mon jugement et à aiguiser mon adaptabilité.

Bref, le confort d'une vie bien réglée, ce qui sied à tant de gens autour de moi, je fini pas penser que cela ne me convient pas/plus.

Comment changer sa propre nature? Comment accueillir une part d'aventure dans sa vie, lorsqu'on a pour habitude de tout contrôler?

Et où vais-je porter mon attention? Comment sortir de ma routine sans perdre le fil?

Je vais courir tous les matins, un trail aux aurores, j'essaie de m'attacher à l'instant, à l'effort, à ma simple respiration. Mais ces instants ne durent jamais, sans cesse rattrapés par les obligations de tout un chacun.

Que j'aimerai être plus libre que je le suis.

Pour le moment, mon mot d'ordre est SE DÉTENDRE!

Ou comment apprendre l'art délicat de l'improvisation, à 36 ans! Smile

gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Jeu 3 Avr 2014 - 13:31

Eh bien j'attends avec impatience de lire la suite! Smile
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Jeu 3 Avr 2014 - 20:21

imposteur a écrit:Je suppose que tu t'es déjà un peu renseigné sur l'intellectualisation?

Merci pour ce lien. Il s'agit bien de ça, effectivement.
Il faut que je le digère.
Mais tout me semble très pertinent.
Je me reconnais bien dans le mécanisme. J'ai effectivement tendance à cacher la poussière sous le tapis! La poussière étant les impératifs non tenus (ma responsabilité, ma paresse) et le tapis l'impossible quête de sens (ça m'arrange bien d'évoquer Sénèque et Alain lorsque j'ai oublié de payer mon tiers provisionnel).
Je prends un petit coup de coude, ça me remet les idées en ordre! Je suis ici pour ça aussi, pour que des plus avertis que moi me ramène à ma juste place.
Merci beaucoup.

gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Zwischending Jeu 3 Avr 2014 - 21:18

Bonsoir gogolimp,

- par avance, excuse mon style lapidaire, je n'ai pas la force pour transcrire par une syntaxe et des mots tous les développements qui sont faits dans mon esprit -

Quand tu écris :

gogolimp a écrit:J'applique la règle, par mimétisme, du métro-boulot-dodo, de l'engagement (professionnel, affectif, moral...). Cela passe par une répétitivité des tâches et des scènes que mon esprit ne supporte pas. C'est un peu le serpent qui se mord la queue.

Dans ma quête de repos, à l'abri de la peur, je m'enferme dans un schéma qui ne me convient plus. Ce schéma me protège de grandes émotions mais provoque à son tour une redondance de situation qui me fait contempler d'avantage la vacuité.

Pour que mon esprit se libère, je dois accepter une certaine dose de chaos, des prises de risques mesurés...

Je dois apprendre, surtout, à faire confiance en mon jugement et à aiguiser mon adaptabilité.

Bref, le confort d'une vie bien réglée, ce qui sied à tant de gens autour de moi, je fini pas penser que cela ne me convient pas/plus.

cela m'a fait irrésistiblement penser aux théories de la désintégration positive de Dabrowski. C'est assez complexe, je n'ai pas encore tout ''intégré'' en ce qui concerne ladite théorie - loin de là -, mais sait-on jamais, je te mets le lien :
http://adulte-surdoue.fr/psychologie-sante/theorie-desintegration-positive-dabrowski-t3973.html?mobile=desktop
Zwischending
Zwischending

Messages : 889
Date d'inscription : 27/05/2013
Localisation : île de France

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Jeu 3 Avr 2014 - 22:07

.


Dernière édition par Lp le Ven 2 Mai 2014 - 0:46, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Jeu 3 Avr 2014 - 22:07

zwizwi a écrit:cela m'a fait irrésistiblement penser aux théories de la désintégration positive de Dabrowski. C'est assez complexe, je n'ai pas encore tout ''intégré'' en ce qui concerne ladite théorie - loin de là -, mais sait-on jamais, je te mets le lien :
http://adulte-surdoue.fr/psychologie-sante/theorie-desintegration-positive-dabrowski-t3973.html?mobile=desktop

Merci, j'ai déjà beaucoup lu à ce sujet et ça n'est effectivement pas très facile d’accès, de plus il me semble difficile de croire qu'un protocole viable puisse accréditer le propos. la Désintégration Positive m'a aussi mené à l'Advaïta-Vedanta, dont tu peux en découvrir les aspects, sans prosélytisme, ici >> http://www.maieutique.org/fr/initiation-advaita-vedanta

Merci pour ton écoute.
gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Zwischending Jeu 3 Avr 2014 - 22:37

Ah, tiens, la non-dualité. Ca colle bien à mes recherches actuelles. Merci du partage Smile

Zwischending
Zwischending

Messages : 889
Date d'inscription : 27/05/2013
Localisation : île de France

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Ven 4 Avr 2014 - 11:41

-


Dernière édition par Nayru le Mer 27 Mai 2015 - 15:33, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Ven 4 Avr 2014 - 12:43

Un point d'entrée peut-être, ça serait de lire L'intelligence émotionnelle de Daniel Goleman ou La puissance des émotions de Michelle Larivey. Pas encore commencé le 2e mais le premier donne un bon aperçu du monde émotionnel.
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Cedpa Dim 6 Avr 2014 - 21:38

Salut,

je viens aussi partager mon expérience récente de ce début d'année...
J'ai fait un burn out, tout s'est écroulé. A un moment en janvier il me semble j'ai eu une grosse montée d'envie de passer de l'autre coté et puis je me suis assis et j'ai regardé ce mental qui me fait tant souffrir et c'est là que le petit enfant à l'intérieur je l'ai reconnu comme vide, inexistant, un simple projet récurrent ... Ça m'a explosé, j'ai eu l'impression que toute mon identité était un paquet posé sur le sol à coté de moi et que ça ne me sert plus à rien ...
Du coup je me sens plus détendu, mais plus seul. En même temps connecté au monde mais comme si l'idée d'être juste de passage était complètement intégrée...
Je reste ce que je suis, je reste "bienveillant" mais si quelqu'un arrive avec ses petites misères, ses revendications, etc, ça me gonfle et là sois je me barre, sois j'assume une rencontre des plus "pénibles", soit je renvoie la personne dans ses 18 m...
J'expérimente aussi cette hyper lucidité sur les cycles qui se répètent encore et encore, et encore...
Et je ne sais pas quoi faire, je m’intéresse à ce qui se passe maintenant mais le reste ,pffff.. Je préfère jouer avec des gosses plutôt que me faire ch... avec leurs parents.

Je "m'inquiète un peu" de ça, et me demande si je vais retrouver une envie de faire quelque chose, de redonner du sens ...

Pour le moment je me laisse porter mais c'est plutôt, rendez vous en terre inconnue
Quand au coup de "bad",c'est comme un fond de tristesse (lucidité ?!) mélangé à de la détente (le moment !?).

Je me demande vraiment à quoi ça sert, devenir spectateur, sans crises et folles passions ? Du coup je me marre ou je suis neutre, mais c'est hyper décalé avec les gens, souvent de vieux amis de longue date ...

Un autre truc c'est que je n'ai plus vraiment de positions à défendre, genre je suis d'accord avec ça ou oui, eux ce sont les méchants .. je m'en fous en fait, avoir des idées sur les choses c’était quand j'étais quelqu'un, là ça ne me semble plus vraiment nécessaire.

C'est pas évident à expliquer ...

Vous croyez que je vais redevenir normal ?? (pas que je me sente anormal non plus, mais différent ...)






Cedpa

Messages : 77
Date d'inscription : 18/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Dim 6 Avr 2014 - 22:04

Merci pour le partage Cedpa, j'aime beaucoup ton histoire.
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Cedpa Mar 8 Avr 2014 - 1:19

en quoi steup ?


si ça peut m'aider ... ou d'autres ...

Cedpa

Messages : 77
Date d'inscription : 18/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Mar 8 Avr 2014 - 8:26

Bonjour à tous et merci beaucoup Gogolimp pour ce fil

En vous lisant je me retrouve très fort : ce détachement avec ce qui se passe autour et mes émotions induites pour éviter d'être affecté et la sensation de vide, de vacuité de l'existence. Je crois que ce qui me touche le plus est "une peur que les autres se servent de mes émotions contre moi"
Les belles choses, les belles gens et la nature me réjouissent et.... à quoi bon.

Et une n-ième maladresse m'a un jour poussé à me former en communication non violente et en 3 jours tout le détachement a explosé. Mes émotions et ressentis se sont reconnectées à mon cerveau et j'ai cru devenir folle, littéralement. Une consultation en kinésiologie et plusieurs en étiomédecine m'ont fait réalisé la cause profonde de mes peurs, m'ont permis d'enclencher le processus de rassurage de l'enfant-moi et donc le licenciement partiel des gardiens mis en place pour protéger cette enfant. La lecture d'Alice Miller nottament m'a permis de comprendre pourquoi j'avais mis en place tout ça , pourquoi j'avais eut besoin de me protéger et de me couper de mes émotions.
Du coup, le mini-moi a pu grandir, prendre sa place et je me suis réveillée un matin avec la sensation de m'habiter au moins à la moitié et la certitude que ça y était, à près d'un demi siècle, je savais où je voulais aller, ce que je voulais faire de ma vie.  Le sentiment de vacuité s'est dissous et avec lui celui que demain, si ça se trouve je suis morte, donc à quoi bon.Pourvu que ça duuuure... Wink

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Mar 8 Avr 2014 - 11:14

@Cedpa: j'ai pas vraiment grand-chose à dire en réaction à ton histoire, pas vraiment de conseils à te donner. Simplement, j'ai aimé le ton et la transparence avec laquelle tu racontes ton histoire. Pour répondre à ta dernière question, moi je pense que oui tu vas t'en remettre. Rien que le fait de poser la question, c'est déjà un signe que tu cherches à t'en sortir. Et à force de chercher, d'orienter ton radar à idées dans cette direction, je pense que tu finiras par trouver Smile

Merci pour ton témoignage de "guérie" Pouet Smile
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Mar 8 Avr 2014 - 12:15

Smile. je ne sais pas si je suis guérie. Je suis en chemin et j'habite bien mes baskets.... jusqu'au prochain embranchement. Wink

Et je te rejoins Imposteur dans l'idée que : rien que de poser se poser la question déclenche le cheminement et stimule l'attention vers des opportunités.

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Mar 8 Avr 2014 - 12:32

-


Dernière édition par Nayru le Mer 27 Mai 2015 - 15:32, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Mer 9 Avr 2014 - 16:22

Je me tiens à ma résolution d'aller courir tous les matins. Pour le moment!

Je note un mieux puisqu'à la fatigue intellectuelle, je préfère aujourd'hui celle du corps - bien que l'on puisse penser qu'une fatigue intellectuelle soit aussi une fatigue physique, bref - mon humeur se stabilise et je retrouve un semblant de calme, mes journées se terminant en effondrement sur le matelas.

J'ai analysé mon process d’intellectualisation. Il s'agit bien d'une lâcheté de ma part, je dois dire que la redondance m'est aussi nocive et insupportable qu'auparavant, mais une fois mon corps vidé de son énergie, mon cerveau se tait!

J'ai entendu une phrase qui m'a apporté beaucoup de good vibes cette semaine, je vous la livre avec un peu de maladresse mais ça donne quelque chose comme ça :"Dans la vie, il y'a les gens qui se mouillent et il y a ceux qui marchent sous la pluie!"

C'est parce que je m'attache aux désagréments que mon épreuve redouble.

En vérité, je ne suis pas aussi fragile que ça.

En vérité, je n'ai pas à être aussi vigilant que ça.

En vérité, je n'ai rien qui mérite d'être protégé.

Mon programme actuel, la fatigue physique, les coups de mains donnés (abandonnés?) ça et là à qui en aura besoin... Me reste une sensation d'accomplissement pas désagréable du tout. Ma sueur est offerte à toutes âmes bienveillantes! ^^
gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Mer 9 Avr 2014 - 16:32

Peux-je me permettre de dire que tu as TOI qui mérite d'être protégé ?

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Mer 9 Avr 2014 - 19:02

Ça me fascine de vous voir analyser avec autant de détachement ce qui vous arrive Surprised . Ça fait tellement longtemps que ça ne m'était pas arrivé! Trouver des arguments pour justifier sa vie, expliquer ses journées, analyser ce qui nous arrive, etc. Waw! En tout cas Gogolimp ça me fait plaisir de te lire, tu sembles avancer dans la bonne direction Smile

Autre input que je recommande Très très largement, celui-là n'est pas un livre, c'est cette conférence de 25 minutes. J'ai dû la regarder au moins 15 fois tellement elle est pleine d'inspiration, maintenant je la connais presque par coeur ^^ Éloge de l'optimisme.

Et peut-être un lien vers un article sur les besoins affectifs, en particulier si vous avez tendance à refouler des sentiments non réciproques: Dépendance affective et besoins humains.
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Ven 11 Avr 2014 - 14:21

Wow. Bon, je me sens un peu confuse, ces témoignages me parlent beaucoup. En fait, je ne sais pas si ce qui m'est arrivé à un quelconque rapport avec un détachement émotionnel mais cela me semble être la seule hypothèse crédible que j'ai trouvé grâce à ce post. 

Je suis une personne très jeune, à peine la vingtaine. Cependant, j'ai énormément souffert de mon hypersensibilité durant mes années scolaires où il se trouve que j'étais le bouc émissaire de mes petits camarades et également de certains de mes professeurs. Étant une personne introvertie à la base, j'ai appris à enfouir mes émotions au plus profond de moi, ne rien montrer pour me protéger. Me protéger de qui ? Des personnes qui m'agressaient. A chaque moquerie, insulte, je tentais d'être indifférente, je ne ressentais rien. Malgré tout, ces paroles empoisonnées ont petit à petit désintégré l'estime que j'ai de moi-même. Je refusais de leur donner cette satisfaction malaise de me voir fondre en larmes.

J'ai eu la sensation de vivre "à côté". D'être portée par une baraque sans rames à travers une rivière sans fin. La vache qui regarde passer le train. J'ai commencé à m'intéresser au cinéma autour de mes 15 ans. Je pense que ce que je recherchais avant tout c'était des sensations, des émotions... à travers les films, seule face à mon écran, je n'avais pas besoin de me "cacher". Pourtant, ce rôle de spectatrice je le tenais également dans la vie à l'exception du fait que je me sentais vide, je fonctionnais en mode "automatique". D'ailleurs, je trouve cela très intéressant car le film qui a été un "choc" pour moi, celui qui m'a amené à aborder le cinéma d'une manière différente : Paranoid Park de Gus Van Sant, raconte l'histoire d'un adolescent qui se détache émotionnellement pour ne pas avoir à faire face à sa culpabilité... qui finit malgré tout par le rattraper. Dans le même film, le héros explique à l'une de ses amies qu'il y a "différents niveaux dans la vie", phrase qui a d'ailleurs été utilisé dans le topic.

Bref, tout ça pour vous expliquer qu'il y a environs une année, j'ai "pété un plomb" et mes émotions ont fini par refaire surface grâce notamment à ma découverte de l'univers HP, mon inscription sur le forum... je me suis enfin sentie "là", sur les rails. C'est aussi pourquoi je peux désormais mieux expliquer certaines choses de ma vie passée. Même si je suis consciente de n'avoir franchie qu'une étape, je me sens mieux beaucoup mieux. Je passe le WAIS dans trois jours et d'ici une semaine j'aurai enfin les résultats et j'espère ne pas avoir peur de laisser parler mes émotions ce jour là. Wink 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par zazazèbrette Ven 11 Avr 2014 - 20:22

Merci pour ce fil gogolimp, vous venez tous de pointer quelquechose en moi dont je n'avais pas conscience, de mettre des mots dessus.
En vous lisant, je repense irrésistiblement à ce qu'un prof m'a dit un jour, il n'y a pas si longtemps (hé oui, grande étudiante il y a quelques mois encore  Very Happy ) lorsque j'essayais de lui faire part de mes peurs et doutes: "vous Isabelle, j'ai l'impression que vous parvenez très bien à prendre du recul et à vous détacher des choses qui peuvent vous atteindre".
Ce jour là j'étais fière parce que oui je me détache très facilement des choses (en apparence!) mais aujourd'hui, à la lecture de vos témoignages, je me demande si finalement ce n'est pas un mécanisme de défense au même titre que le déni ou le refoulement (car tout les choses desquelles je me détache reviennent me hanter la nuit ou lors de ce que gogolimp appele les crises existentielles.....).
Voilà, je voulez juste en parler et dire que je vais réfléchir fortement sur ce sujet.
Cela étant je pense que je suis autant effrayée que vous de me livrer aux autres par peur de la manipulation émotive d'autrui qui m'a déjà blessée souvent alors je me protége enormément et ça devient de plus en plus difficile de m'ouvrir à autrui  Sad 
zazazèbrette
zazazèbrette

Messages : 63
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Ven 11 Avr 2014 - 20:52

Suivant l'exemple de Zazazèbrette, je remercie également Gogolimp pour avoir ouvert ce fil. Vraiment, j'apprécie énormément les témoignages qui apparaissent ici.

Un autre lien maté hier, en anglais: The pursuit of happiness will make you miserable. Une conférence où l'intervenant défend l'idée que la recherche aveugle du bonheur est absurde et dangereuse, qu'à côté du bonheur se trouve un très large spectre d'émotions qui sont toutes aussi légitimes, qui ont tout autant à nous apporter (voire même davantage) et qui méritent toutes autant d'être vécues. À méditer Smile .
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Ven 18 Avr 2014 - 1:44

J'avance, tête dans le guidon.

Je ne m'inquiètes pas de savoir si je vais bien. Je me dis que je suis là, que je suis debout. Je me dis que chaque heure passée est une heure sur laquelle je ne reviendrai plus. C'est étrange comme ce qui me semblait si compliqué hier me paraît si simple aujourd'hui.

J'instaure des interdits. Je ne porte plus mon passé avec moi. Je ne porte plus mon passé sur moi. J'ai eu le déclic. A force de contempler le vide on fini par ne faire qu'un avec lui. C'est une déclaration qui peut sembler mystique ou qui peut sembler poétique même. En vérité c'est juste l'engagement le plus simple que l'on puisse faire avec soi-même. Chaque seconde qui passe je me dis que c'est un miracle que je sois encore debout.

Mon histoire s'écrit par mes actes, non par mes humeurs, ni même par mes intentions. Je projetais tellement de possibilités, au sujet de ma propre vie, qui n'existeront jamais ailleurs que dans mon imagination que j'avais fini par tuer le mouvement. Voilà, je me suis souvenu que j'avais un corps, et des mains et des jambes et que ma tête avait occupé tout l'espace jusqu'ici. Je me suis souvenu que ma vie à moi était unique et singulière, qu'il n'y avait qu'à vivre, à réussir et échouer, à tester surtout...

Prétentieux que j'étais, de croire que mon esprit serait assez fort pour me donner les satisfactions que seul mon corps, lorsqu'il est engagé dans l'effort, peut satisfaire.

Je vois des gens qui râlent et rechignent à la moindre contrariété. Des gens qui ne saisissent pas l'impermanence qui nous entoure.
J'étais de ceux-là.

Mon rapport au monde est en train de changer. Je le sens.

Je n'ai qu'à laisser les portes ouvertes, à tous les choix, à toutes les routes. Je dois arrêter de chercher ma définition. J'ai compris que plus je tente de me définir, plus je me parjure. C'est cette quête d'identité qui crée le mensonge et la contradiction et qui m'enchaîne, au final!

Parfois, j'ai cru qu'il me fallait combattre ou bien fuir ce qui me blesse. Je me vois à présent épouser ces maux qui ne sont maintenant que des aspérités. Comme il s'agit d'une posture nouvelle pour moi, ça n'est pas encore confortable, mais je me vois supporter aujourd'hui bien plus qu'auparavant.

Je me demande si cela est pertinent, ou même compréhensible, pour un autre que moi. Je vous en laisse juge.

Je me sens plus libre et mes envies morbides m'ont quitté, je voulais juste le partager ici.

Ça n'est peut-être qu'un nouveau cycle.
Comme cela peut être une autre illusion, un autre déni...
Je m'en fiche en vérité!

Je suis debout et je fais. Smile


Dernière édition par gogolimp le Ven 18 Avr 2014 - 12:06, édité 1 fois
gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Ven 18 Avr 2014 - 7:49

(très très) loin de moi l'idée de juger, juste partager le grand sourire béat créé et le pétillement de mes yeux générés par la lecture de ton post Gogolimp. Fort probablement parce que, si je remplace "idée morbide" par "vacuité", je m'y retrouve à 90%

Bon voyage et au plaisir de lire quelques cartes postales Smile

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Ven 18 Avr 2014 - 21:10

J'aime beaucoup ton partage Gogolimp, en particulier Je projetais tellement de possibilités, au sujet de ma propre vie, qui n'existeront jamais ailleurs que dans mon imagination Surprised .

Bonne continuation Smile
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Ven 18 Avr 2014 - 21:26

Bonjour à tous,
je reconnais ses questions...
Mais pour ma part je tourne en rond, cela revient de manière cyclique, je n'ai pas lu la "désintégration positive" mais rien que le terme me parle.
C'est quelquechose que je ne contrôle pas. Je ne pense pas que ce soit toujours "positif" pour moi, je me demande si parfois je ne fais pas des désintégrations négatives... (remarque je suis ici non pas parceque je suis surdouée mais parceque plusieurs personnes pensent que je le suis et me poussent à lire Siaud facchin, mais personnellement je suis très intéressée par le titre du livre d'Alice Miller qui t'a fait avancer Pouet ! tu peux me le donner s'il te plaît ? )
Merci pour les liens aussi imposteur, c'est intéressant, en tous cas je pense que ça m'ouvre un peu l'esprit, j'étais quand même bien formatée pour une "surdouée"  Rolling Eyes

gogolimp a écrit:Parfois, j'ai cru qu'il me fallait combattre ou bien fuir ce qui me blesse. Je me vois à présent épouser ces maux qui ne sont maintenant que des aspérités. Comme il s'agit d'une posture nouvelle pour moi, ça n'est pas encore confortable, mais je me vois supporter aujourd'hui bien plus qu'auparavant.


Et bien c'est exactement ce que j'aimerais réussir à faire, mais chaque fois que je crois arriver à mon but... je me vautre !
Quels conseils peux-tu me donner ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Zwischending Ven 18 Avr 2014 - 22:09

gogolimp a écrit:Mon rapport au monde est en train de changer. Je le sens.

Je n'ai qu'à laisser les portes ouvertes, à tous les choix, à toutes les routes. Je dois arrêter de chercher ma définition. J'ai compris que plus je tente de me définir, plus je me parjure. C'est cette quête d'identité qui crée le mensonge et la contradiction et qui m'enchaîne, au final!

Parfois, j'ai cru qu'il me fallait combattre ou bien fuir ce qui me blesse. Je me vois à présent épouser ces maux qui ne sont maintenant que des aspérités. Comme il s'agit d'une posture nouvelle pour moi, ça n'est pas encore confortable, mais je me vois supporter aujourd'hui bien plus qu'auparavant.

Je me demande si cela est pertinent, ou même compréhensible, pour un autre que moi. Je vous en laisse juge.

c'est on ne peut plus compréhensible et clair, sans compter que cela est exprimé avec l'aide du langage rationnel - qui peut parfois peiner à retranscrire les métamorphoses de notre être par rapport aux ''choses telles qu'elles sont'' -
J'ai moi-même eu les yeux dessillés il y a quelques mois de façon assez fulgurante - avec également ce passage (sans doute nécessaire, de l'ombre à la lumière...) par le trou sombre, qui n'était au final qu'une ombre projetée par une part de nous -mêmes -.
Bienvenue, apprenti de la vie Smile
Zwischending
Zwischending

Messages : 889
Date d'inscription : 27/05/2013
Localisation : île de France

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Ven 18 Avr 2014 - 23:31

gourdass a écrit:Merci pour les liens aussi imposteur, c'est intéressant, en tous cas je pense que ça m'ouvre un peu l'esprit, j'étais quand même bien formatée pour une "surdouée"  Rolling Eyes

Ouiiiiii !!!! Quelqu'un a cliqué sur mes liens !!! Ow yeah Very Happy Very Happy
Ces derniers temps j'ai tendance à proposer énormément de vidéos/liens qui pourraient les intéresser aux gens et j'ai un peu peur d'en faire trop. Bon allez, si vous en voulez d'autres, en voici un qui me plait beaucoup aussi Smile
La peur.

Attention toutefois à ne pas prendre tous mes liens trop à la lettre Wink c'est des trucs à digérer, intérioriser, essayer, réfléchir dessus, intégrer… ou pas si ça ne vous convient pas.

gourdass a écrit:Et bien c'est exactement ce que j'aimerais réussir à faire, mais chaque fois que je crois arriver à mon but... je me vautre !
Quels conseils peux-tu me donner ?
T'autoriser à ne pas te rapprocher de ton but à tout prix.
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Sam 19 Avr 2014 - 8:12

EXCELLENT Imposteur et tellement vrai ! Very Happy 

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Sam 19 Avr 2014 - 10:07

Smile
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Ise Sam 19 Avr 2014 - 12:45

Gogolimp

J'adore ton fil

Je suis venue le lire plusieurs fois

Il me touchait sans que je sache pourquoi

Je me pose aussi la question du détachement : bonne ou mauvaise idée

Et je n'arrive pas à trancher, comme pour tout d'ailleurs !!!

Le détachement est pour moi un mode de réaction auquel on accède ou non selon les périodes de notre vie ou selon les obstacles et notre personnalité...

Je crois que mon corps choisit ce qui me convient le mieux. Je me fais de plus en plus confiance. Je crois avoir compris que tu fais de même

Bonne route à Toi  Very Happy


Dernière édition par Ise le Sam 19 Avr 2014 - 13:06, édité 1 fois
Ise
Ise

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Sam 19 Avr 2014 - 13:02

Merci à vous tous pour votre bienveillance.

Merci à toi, Imposteur pour tes liens, la conférence de Philippe Gabilliet notamment ("il faut savoir sortir de ses territoires de confort", ça me parle). Je suis ici pour ça, pour que les petits trésors de chacun soient transmis à ceux qui cherchent leur chemin.

Bonne journée à tous! ^^
gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Sam 19 Avr 2014 - 13:22

gourdass a écrit:
gogolimp a écrit:Parfois, j'ai cru qu'il me fallait combattre ou bien fuir ce qui me blesse. Je me vois à présent épouser ces maux qui ne sont maintenant que des aspérités. Comme il s'agit d'une posture nouvelle pour moi, ça n'est pas encore confortable, mais je me vois supporter aujourd'hui bien plus qu'auparavant.


Et bien c'est exactement ce que j'aimerais réussir à faire, mais chaque fois que je crois arriver à mon but... je me vautre !
Quels conseils peux-tu me donner ?

Lorsque je dis que mes maux ne sont (plus) que des aspérités, c'est un effort intellectuel, une discipline, pour retirer la charge émotionnelle négative d'un simple fait, afin qu'il ne reste qu'un fait. Selon les cas, c'est plus ou moins aisé, mais il faut pour cela, dans un premier temps, se libérer de la symbolique et de ce que je nomme pour ma part, la charge romantique (réaction du sentiment contre la raison, exaltant le mystère et le fantastique et cherchant l'évasion et le ravissement dans le rêve, le morbide et le sublime, l'exotisme et le passé. Dixit Wikipedia).

En gros, il ne faut pas chercher à se raconter sa propre vie, cela ferme la vision et condamne à la torpeur. Puisque nous sommes tous ici habilités à comprendre l'importance du jugement, comme il est facile de relire une situation (pour un conflit par exemple, où nous savons tous que chaque point de vue se vaut) pour qu'elle nous SERVE.

Dans mon cas, ma charge émotionnelle était simplement démesurée parce que je l'avais nourri en vain, pour me faire mal, pour justifier mes incapacités à, pour me trouver des excuses.

Aller mieux, souhaiter être plus léger, cela demande beaucoup d'honnêteté avec soi-même, de lucidité. La première question à se poser est "le veut-on réellement?" (j'ajouterai aussi "suis-je prêt à renoncer à ma singularité", mais cela n'est pas encore très clair, en ce qui me concerne) Wink
gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Sam 19 Avr 2014 - 13:34

Je dois dire que je vais mieux, que je me sent plus légère depuis que j'ai réalisé, accepté et commence à prendre en compte ma singularité.
ça ne veut pas dire que j'en parle à tout le monde, voir même je n'en parle quasiment à personne, juste je tente de respecter mes besoins, même s'ils m'amènent à ne plus essayer de me conformer à la norme.
Pour le reste, d'adhère à 100%

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Sam 19 Avr 2014 - 13:51

gogolimp a écrit:Aller mieux, souhaiter être plus léger, cela demande beaucoup d'honnêteté avec soi-même, de lucidité. La première question à se poser est "le veut-on réellement?"
À quoi je me permets de te répondre par une autre question, un tantinet provocatrice Wink
Est-ce si important de le savoir?
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Sam 19 Avr 2014 - 14:14

Rien n'est important, il n'y a pas d'échelle officielle sur ce qui importe, de degrés de considérations! Je ne faisais que répondre à un post de gourdass (sans mépris) et clarifier ma pensée. De là à débattre sur ce qu'il faut ou pas...

Pas fan des joutes verbales et autres taquineries, merci! ^^
Ça ne me stimule pas, personnellement. Je peux entendre un propos autre, mais si ce n'est que pour jouer du verbe et chercher le bon mot, c'est pas mon truc. En toute amitié! Wink

gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Sam 19 Avr 2014 - 14:35

Ah je ne disais pas ça uniquement pour jouer sur les mots et pour t'embêter Wink . Je voulais juste évoquer l'idée qu'on n'a pas toujours besoin d'avoir des réponses exactes et clairement définies à toutes nos questions, que l'absence de réponses ne nous empêche pas d'avancer Smile
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Sam 19 Avr 2014 - 14:56

En soi, dire qu'il n'y a pas nécessairement de réponse, qu'on n'a pas toujours besoin de réponse,  c'est déjà la tentative d'une réponse, non? Du moins s'agit-il d'un postulat! Tout aussi illégitime alors? Wink

Tu vois qu'il n'y rien qui ne puisse être contesté!

Nous somme tous prisonnier du verbe, apparemment!
gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Sam 19 Avr 2014 - 16:52

ou de l'envie d'avoir le dernier mot ? Wink

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par imposteur Sam 19 Avr 2014 - 17:28

@pouet:
Chut! Razz

@Gogolimp: bon, d'accord… tu marques le point Very Happy
imposteur
imposteur

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 29
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Sam 19 Avr 2014 - 23:01

J'adore Mr Ramesh.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Pouet Dim 20 Avr 2014 - 7:14

+26552

Pouet

Messages : 529
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 56
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par gogolimp Ven 25 Avr 2014 - 23:08

Je me suis rendu compte que j'avais encore beaucoup de colère en moi.

Depuis que je suis plus actif, à la limite de l'hyperactivité, je découvre en moi une colère que je ne soupçonnais pas. Moi, si longtemps amorphe et désabusé, je serai en fait un homme plein de rage?

Je perds patience, ou plutôt, ma patience est maintenant mis à l'épreuve, au contact des autres...

Accepter de vivre au jour-le-jour a ouvert, malgré moi, les portes de mes émotions!

Comme j'ai pris la résolution de ne plus rien porter, me voici avec tout un tas d'émotions nouvelles à canaliser. C'est comme si j'avais vécu jusqu'ici avec des boules Quies dans les oreilles et que maintenant j'entendais à nouveau! Voici ce que j'avais évité jusque là!

Je ne sais que penser.

Je perds patience et risque d'entrer en conflit au moindre faux pas...

Je me découvre une violence que je ne me connaissais pas. C'est étrange.

Dilemme.
gogolimp
gogolimp

Messages : 22
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 44
Localisation : Montamisé

Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Sam 26 Avr 2014 - 1:38

Tu hésites à retourner en amorphie ?

A propos de quoi es tu en colère ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le détachement, une fausse bonne idée? Empty Re: Le détachement, une fausse bonne idée?

Message par Invité Sam 26 Avr 2014 - 1:50

"guérir" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum