La solitude...

+9
FadeToBlack
filigrane
zazazèbrette
Cleore
Deedee
magali75
Bliss
cathy6901
urgences
13 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La solitude... Empty La solitude...

Message par urgences Lun 24 Mar 2014 - 22:09

Bonsoir,

Je ne sais pas pour vous, mais moi je me sens seule...  No 

Oui je me sens en décalage avec le monde et les gens qui m'entourent...


Comment peut-on comprendre vite et aller doucement ? Je capte pas bien...

Pourquoi cette distance avec les autres ? Pourquoi cette difficulté à construire sa vie affective ? Pourquoi ce sentiment de solitude ?

Pourquoi cette fragilité, pourquoi cette instabilité, pourquoi cette envie de rester libre ? Avec le rêve de vivre à deux...


Je me sens un petit peu triste et fragile ces temps-ci... car j'ai l'impression de ne pas avancer comme tout le monde... je me sens en retard.

Tellement en retard alors que tous autour ne comprennent pas... "Pourquoi ? Tu es si intelligente! si charmante !" ... et bla bla bla...

Pourtant le résultat est là : la trentaine passée, pas encore stable professionnellement même si j'y travaille et j'avance bien, et zéro vie affective, zéro amour, zéro enfant...


Je fais quoi ici bas au juste ?! Neutral 

J'en ai marre...

urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par cathy6901 Lun 24 Mar 2014 - 22:15

Bonsoir,

Je me pose les mêmes questions. J'en ai aussi marre !

cathy6901

Messages : 31
Date d'inscription : 11/03/2014
Localisation : Strasbourg-Lyon

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par magali75 Lun 24 Mar 2014 - 22:39

Bah non, tu n'es pas seule dans ce cas... Tout pareil pour moi. ça rend sans doute pas plus heureuse de le savoir, mais bon... Si je comprends assez pourquoi j'ai ce besoin de solitude (mais pas seulement), je ne vois pas bien l'issue non plus.

magali75

Messages : 163
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : .

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Lun 24 Mar 2014 - 23:21

Idem

Merci à toi Bliss d'avoir fait cette liste Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Deedee Lun 24 Mar 2014 - 23:37

urgences a écrit: pourquoi cette envie de rester libre ? Avec le rêve de vivre à deux...

Pas mieux... Neutral 
Tout pareil même. Trentaine (bien tassée), statu quo pro, statu quo perso. Et surtout comme toi, cette envie (besoin !) de liberté tout en ayant une furieuse envie parfois de me lier intensément. Mais pris très cher par le passé, donc grosse trouille de recommencer aussi.
La solitude est pesante oui. Et l'équation est un peu compliquée... Crying or Very sad
Deedee
Deedee

Messages : 1929
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 44
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Mar 25 Mar 2014 - 18:38

Bonsoir,

Merci pour vos réponses, merci Bliss pour les liens  Crying or Very sad 

J'ai du mal à comprendre comment une personne empathique et qui à un très bon relationnel, et qui semble avoir tous les atouts pour être heureuse et ben elle ne l'est pas... il lui manque une pièce maitresse dans son puzzle...

Il lui manque ce truc qui fait qu'on se sent à sa place, qu'on sent qu'on existe, qu'on à cette lumière au fond de soi qui nous réchauffe le cœur...

C'est pas humain de rester seul je trouve... et j'en souffre même si longtemps ce n'était pas ma priorité de vivre à deux même si j'en rêvais... encore aujourd’hui je dis "attend, stabilise toi professionnellement et le reste va suivre"... sauf que je dis çà depuis 10ans! ...bien-sur j'ai eu pleins d'expériences, un parcours hors norme mais...
j'ai tardé... çà me fait de la peine...et je n'aime pas les regrets... sauf que je veux que çà change et c'est bizarre çà semble si difficile ...

urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Mar 25 Mar 2014 - 18:51

et pourtant ça paraît si simple Smile

Enfin en ce qui me concerne, je suis satisfait de ces quelques remarques que je me suis fait:
- je dors volets ouverts, rien de mieux que la lumière du jour qui vient vous caresser, fusse-t-elle tamisée par des nuages gris, pour vous réveiller et commencer la journée du bon pied. De base, c'est important d'écouter son corps, les humains sont corps&esprits, prendre soin de l'un aide à prendre soin de l'autre, et inversement.
- les gens sont des êtres merveilleux. Si ils ont des réactions qui nous blessent, c'est qu'ils nous ont mal compris. Si ils nous ont mal compris, c'est que nous nous sommes mal exprimés. Hors, les génies, c'est bien nous! Si une méthode ne fonctionne pas, essayons en une autre. Puis une autre. Au bout d'un moment ça fonctionne, c'est une simple question de logique.
- j'aime les gens, je les écoute, j'essaye de les comprendre et de leur rendre le sourire. JSF le dit elle même, nous sommes doués. Nous sommes naturellement fait pour porter la misère des autres sur nos épaules de part notre empathie et nos déductions plus fines que la moyenne... profitons-en, soulageons-les puisqu'on est faits pour ça!

Je connais des (T)HQI qui fantasment être un ange, un berger, un guide.... Ben sommes toutes, c'est exactement ça!

Nous sommes, nous, les zèbres, faits pour aider les autres, nous sommes les altruistes, nous sommes finalement exceptionnels, adaptables, créatifs, inventifs, talentueux. Il n'y a aucune raison d'échouer, il suffit simplement d'essayer, puis de réessayer, patiemment!

Du coup forcément, à me dire que ce sont les zèbres qui ont servi en tous temps de modèle pour les anges, je me sens bien.

Vous verrez qu'en étant bienveillants et patients, envers vous même et envers les autres (en même temps! et pas l'un vant l'autre comme certaines andouilles le prétendent), les gens vous offriront amour et sourire.
Nous sommes des gens supers. CQFD.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Mar 25 Mar 2014 - 22:03

Bonsoir Yul,

Tu as raison, il faut être optimiste et accepter sa nature profonde pour trouver sa place .. No 

Mon inquiétude et plus par apport à ma vie affective...en société, je suis à l'aise ...

je regarde souvent des vidéos positives ces derniers temps ... je veux que mon subconscient change ..je veux provoquer les bon déclics et atteindre les objectifs de vie qui me tiennent à cœur... et depuis ma rupture amoureuses depuis plus de 10mois, j'ai fait tellement d'efforts pour revenir vers la stabilité (fini les aventures professionnelles ..c'est à dire les défis pour le défis!!) ...depuis 3mois je suis en formation intensive 7/7 ... pour confirmer mon virage .... mais j'ai des angoisses ...j'ai l'impression de travailler plus et les résultat se font attendre ... j'ai l'impression de faire plus d'efforts que les autres mais j'ai rien construit de concret!! .....et le pire c'est ce sentiment d'instabilité.... Sad 

Sincèrement je ne comprends pas...si j'ai des atouts pourquoi être si en retard!?  Evil or Very Mad 

une musique sympa qui me touche ..

https://www.youtube.com/watch?v=bZ_BoOlAXyk

urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Cleore Mer 26 Mar 2014 - 11:58

Je suis exactement comme toi, avec 20 ans de plus.

Avec le recul, je me rends compte que je n'aurais pas pu vivre autrement que comme je l'ai fait, ça aurait été de l'autodestruction. J'en ai d'ailleurs été très proche durant un temps. Il m'a fallu ça pour m'accepter telle que j'étais. Je l'ai fait, j'ai accepté ma solitude, mon instabilité, je me suis rendue compte que finalement je n'étais pas si malheureuse que ça, bien au contraire. Je ne me suis pas mariée, je n'ai pas eu d'enfant, mais au fond c'était mieux ainsi. J'ai vu toutes mes amies divorcer, je n'ai connu aucun couple stable autour de moi. On aurait dit que tout me poussait à me dissuader de tenter l'aventure. La vie a apporté beaucoup d'épreuves aussi à celles de mes amies qui ont fondé un foyer. Parfois j'ai vu les gens m'envier pour ma liberté, que j'avais su selon eux sauvegarder. J'ai un peu l'impression finalement de m'être protégée et d'avoir échappé à pas mal de carabistouilles. Donc, aucun regret.

Professionnellement j'ai vécu des choses intéressantes, mais toujours avec l'impression, de ne pas réussir à m'affirmer vraiment. C'est purement subjectif car tous ceux qui ont vu mon CV ont été épatés. Pourtant je rêvais d'autre chose. En fait j'ai commencé à m'épanouir quand je me suis retrouvée au chômage. J'ai découvert d'autres activités, non professionnelles mais passionnantes et là enfin je me suis sentie dans mon élément.

Mais je reste par nature instable, et je change régulièrement de rythme, c'est comme ça. Je suis incapable de planifier, d'obéir à des contraintes, des obligations... je ne peux même pas m'obliger à planifier la veille pour le lendemain, ça ne marche pas. Plus ça va plus mon bien-être passe par le fait de vivre en fonction de mes envies du moment. Quand j'ai expliqué ça au seul psy que j'ai rencontré dans ma vie, il m'a déclarée invalide. Le monde du travail, c'est fini pour moi, du moins tel que je l'ai connu auparavant. Un temps j'ai eu envie d'être à mon compte, ça me correspondrait bien je pense, mais pour faire quoi ? Je n'avais pas particulièrement d'idée, pourtant j'ai cherché !

Je pense que tu devrais cesser de te tourmenter, et vivre les choses pleinement telles qu'elles se présentent. Tu ne pourras pas changer ta nature, en revanche tu peux tomber sur quelqu'un qui te comprendra et t'acceptera telle que tu es. L'instabilité n'est pas un défaut, ça a aussi ses avantages. Tu as ta propre manière de fonctionner qui n'est pas celle des autres, il n'y a pas de mal à ça.
Cleore
Cleore

Messages : 1019
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 58
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par magali75 Mer 26 Mar 2014 - 13:50

Pour ma part, le mot "instabilité" m'a déjà été adressé, et je le refuse. Car il suppose une norme, une comparaison avec les gens "normaux". "Libre" me plaît davantage. Avec ce que tu dis, faire les choses à son rythme, quand on a envie. Il est vrai que dans la vie professionnelle, il s'agit de se plier un peu quand même aux attentes extérieures. Et ça, on y arrive ou pas. Reste à savoir, avec cette manière de vivre, quelle relation amoureuse satisfaisante, enrichissante et respectueuse ont peut construire. j'aime à croire que c'est possible. Ce dont je ne suis pas bien persuadée, mais j'espère, j'espère...parce que sinon, ça risque de ne pas être très marrant, voire triste parfois (ou souvent, selon l'état d'esprit). Souhaitons nous du courage et la chance de rencontrer une bonne personne, au moins (à défaut que ce soit LA bonne).

magali75

Messages : 163
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : .

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Mer 26 Mar 2014 - 13:56

Pour être honnête il m'arrive de me sentir comme toi Urgences (souvent d'ailleurs), j'ai été consulter quelques-uns de tes 214 messages, je pourrais avoir rédigé ces lignes.
J'essaye de pas le montrer car je souhaite apporter ici optimisme, positivisme voir idéalisme.

J'ai aussi vécu une rupture très difficile (agrémentée par le fait que je n'étais pas encore détecté et que j'étais victime de harcèlement de la part d'un politicard de droite pervers narcissique qui se prend pour le Prince de Machiavel, mais passons), et j'en suis à me demander si je sais encore ne serait-ce qu'embrasser.

Cela dit, je suis tombé amoureux d'une fille quand j'ai été boire un verre à noël avec elle lors de mon passage à Paris; j'ai le sentiment qu'elle pourrait elle aussi écrire exactement ce que tu écris. Elle aussi a eu droit à ses malheurs, et à chaque fois que je lui parle via Facebook, elle m'envoi des appels au secours qui me brisent le cœur.... Non seulement elle est dans mon cœur, mais en plus elle me le brise... je suis définitivement amoureux.
J'ai décidé de quitter mon monde rurale méditerranéen super chouette pour la retrouver et peut-être, si j'ose, me déclarer (le problème c'est que si elle me dit "non", j'ai peur qu'elle culpabilise, ce que je ne veux pas, puisque je ne souhaite que la voir s'épanouir, que ce soit avec ou sans moi  Suspect ).

Je ne sais pas quel âge tu as? Apparemment le mien?
Je suis un mec, et ce que je t'écris là est sincère.

  • Puisque tu écris des commentaires qui ressemblent à ceux qu'elle m'écrit.
  • Puisque toute les deux vous écrivez des commentaires dans lesquels je me reconnais.
  • On peut imaginer que si il y-a au moins deux femmes qui ressentent les choses de la même manière, côté masculin ce sera pareil, on sera au moins deux mecs.
  • Si il y-en a qui fonctionnent comme moi, alors que je suis bien un mec, tu les trouveras.
  • Retire moi de la liste, il t'en reste donc au moins un à trouver.
  • Statistiquement, je pense sûrement plus...

Tu les trouveras par instinct, tu les trouveras quand ils se confieront à toi, avec sincérité. Tu le sauras car tu t'y reconnaîtras.
Ils sont probablement déjà là, autour de toi. Tu ne les vois simplement pas.
Cela dit, si ils sont aussi trouillards que moi, va falloir prendre quelques initiatives...

En ce qui me concerne, je souhaite intégrer la Mensa afin de rencontrer des gens comme moi.
Je vais profiter des rencontres organisées sur ce forum afin de rencontrer des gens comme moi.
Je pense que statistiquement, même si la femme que je convoite me refuse, je trouverais quelqu'un d'autre qui me plaira grâce à ces rencontres.
Alors même si je prend un râteau, je ne m'affolerais pas.

Et puis être seule à 30 ans (si je me fie à ce que dit Cléore) n'est pas "être en retard", c'est mon cas (je suis de fin 84), son cas à elle, le cas de beaucoup de femmes que je connais, ainsi que beaucoup d'hommes. Il n'y a rien de dramatique!
Tant que tu n'es pas ménopausée, à priori, tu pourras avoir des bébés!
Si tu as mon âge, inquiète toi vraiment en 2024... c'est loin! Wink

J'espère que ce que je raconte est pertinent, mais pour moi, du fond du cœur, mais surtout avec mon gros QI d'hyper-pragmatique, ça me semble plutôt logique, non?


Dernière édition par Yul le Mer 26 Mar 2014 - 14:13, édité 2 fois (Raison : je ne comprend pas pourquoi j'ai le réflexe de poster un commentaire avant de le relire. Du coup j'édite beaucoup, orthographe, mise en forme et précisions obligent... Bon j'arrête là, ce n'est pas grave si ce n'est pas parfait. ça me stresse rhââ!)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Cleore Mer 26 Mar 2014 - 15:45

Yul a écrit:
Et puis être seule à 30 ans (si je me fie à ce que dit Cléore) n'est pas "être en retard"

C'est même très banal de nos jours. A cet âge j'avais une majorité de copines dans le même cas que moi. Celles qui étaient en couple avec des enfants et un travail couraient toute la journée, entre boulot, transports et nourrice, elles voyaient à peine leurs enfants, je ne voulais surtout pas avoir cette vie-là. Quand je vois les pubs qui prétendent que la vie d'une femme c'est de courir sans cesse, je ne suis pas d'accord, ça ne devrait pas être comme ça. D'une certaine façon je me suis rebellée contre ce modèle. La femme moderne, soi-disant. Non merci pas pour moi.

J'ai connu aussi pas mal de filles qui se sont casées tard, après 35 ans et ont eu des enfants tard aussi. Ma soeur vient de se marier à 38 ans. Son mari en a 10 de moins, mais c'est elle qui paraît la plus jeune des 2. Ils espèrent avoir un bébé bientôt. Et tant d'autres qui se sont mariées trop tôt, on divorcé quelques années après, se sont parfois remariées, parfois non... certaines ont découvert la vie en solo à 30 ans passés et se sont demandées pourquoi elle l'avait tant craint (certains hommes de ma connaissance également). Ils y ont découvert tant d'avantages qu'ils en ont profité largement avant de se recaser (éventuellement).
Cleore
Cleore

Messages : 1019
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 58
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Mer 26 Mar 2014 - 21:42

Cleore a écrit:Je suis exactement comme toi, avec 20 ans de plus.

Avec le recul, je me rends compte que je n'aurais pas pu vivre autrement que comme je l'ai fait, ça aurait été de l'autodestruction. J'en ai d'ailleurs été très proche durant un temps. Il m'a fallu ça pour m'accepter telle que j'étais. Je l'ai fait, j'ai accepté ma solitude, mon instabilité, je me suis rendue compte que finalement je n'étais pas si malheureuse que ça, bien au contraire. Je ne me suis pas mariée, je n'ai pas eu d'enfant, mais au fond c'était mieux ainsi. J'ai vu toutes mes amies divorcer, je n'ai connu aucun couple stable autour de moi. On aurait dit que tout me poussait à me dissuader de tenter l'aventure. La vie a apporté beaucoup d'épreuves aussi à celles de mes amies qui ont fondé un foyer. Parfois j'ai vu les gens m'envier pour ma liberté, que j'avais su selon eux sauvegarder. J'ai un peu l'impression finalement de m'être protégée et d'avoir échappé à pas mal de carabistouilles. Donc, aucun regret.

Professionnellement j'ai vécu des choses intéressantes, mais toujours avec l'impression, de ne pas réussir à m'affirmer vraiment. C'est purement subjectif car tous ceux qui ont vu mon CV ont été épatés. Pourtant je rêvais d'autre chose. En fait j'ai commencé à m'épanouir quand je me suis retrouvée au chômage. J'ai découvert d'autres activités, non professionnelles mais passionnantes et là enfin je me suis sentie dans mon élément.

Mais je reste par nature instable, et je change régulièrement de rythme, c'est comme ça. Je suis incapable de planifier, d'obéir à des contraintes, des obligations... je ne peux même pas m'obliger à planifier la veille pour le lendemain, ça ne marche pas. Plus ça va plus mon bien-être passe par le fait de vivre en fonction de mes envies du moment. Quand j'ai expliqué ça au seul psy que j'ai rencontré dans ma vie, il m'a déclarée invalide. Le monde du travail, c'est fini pour moi, du moins tel que je l'ai connu auparavant. Un temps j'ai eu envie d'être à mon compte, ça me correspondrait bien je pense, mais pour faire quoi ? Je n'avais pas particulièrement d'idée, pourtant j'ai cherché !

Je pense que tu devrais cesser de te tourmenter, et vivre les choses pleinement telles qu'elles se présentent. Tu ne pourras pas changer ta nature, en revanche tu peux tomber sur quelqu'un qui te comprendra et t'acceptera telle que tu es. L'instabilité n'est pas un défaut, ça a aussi ses avantages. Tu as ta propre manière de fonctionner qui n'est pas celle des autres, il n'y a pas de mal à ça.

Bonsoir Cleore,

En fait ce qui me fait peur c'est cette instabilité à trouver ce qu'on veux faire de sa vie...si je comprends bien c'est un peux ton cas aussi...
le fait d'avoir un esprit ouvert et des capacités diversifiées et bien on à un risque élevé de se disperser et donc à la longue de s'épuiser ...je le sens en moi ...c'est la grande cata...

Je fait donc beaucoup d'efforts pour me recentrer ... mais le plus important et de vraiment trouver ce qui nous tiens à cœur...

l'une des vidéo qui m'inspire quand je ne vais pas super bien et que je dois avancer..faire des efforts..

https://www.youtube.com/watch?v=h-QnlWHllxg

Le genre de vidéo qui nous confronte à la réalité, à la vie...au fait de devoir faire un choix....d'aller de l'avant...

Mais c'est dur... très dur de changer de cap... No 


urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Mer 26 Mar 2014 - 21:52

Magali75 a écrit:Pour ma part, le mot "instabilité" m'a déjà été adressé, et je le refuse. Car il suppose une norme, une comparaison avec les gens "normaux". "Libre" me plaît davantage. Avec ce que tu dis, faire les choses à son rythme, quand on a envie. Il est vrai que dans la vie professionnelle, il s'agit de se plier un peu quand même aux attentes extérieures. Et ça, on y arrive ou pas. Reste à savoir, avec cette manière de vivre, quelle relation amoureuse satisfaisante, enrichissante et respectueuse ont peut construire. j'aime à croire que c'est possible. Ce dont je ne suis pas bien persuadée, mais j'espère, j'espère...parce que sinon, ça risque de ne pas être très marrant, voire triste parfois (ou souvent, selon l'état d'esprit). Souhaitons nous du courage et la chance de rencontrer une bonne personne, au moins (à défaut que ce soit LA bonne).

J'espère qu'avec le ce printemps nous portera chance..  Twisted Evil 


urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Mer 26 Mar 2014 - 22:01

Yul a écrit:Pour être honnête il m'arrive de me sentir comme toi Urgences (souvent d'ailleurs), j'ai été consulter quelques-uns de tes 214 messages, je pourrais avoir rédigé ces lignes.
J'essaye de pas le montrer car je souhaite apporter ici optimisme, positivisme voir idéalisme.

J'ai aussi vécu une rupture très difficile (agrémentée par le fait que je n'étais pas encore détecté et que j'étais victime de harcèlement de la part d'un politicard de droite pervers narcissique qui se prend pour le Prince de Machiavel, mais passons), et j'en suis à me demander si je sais encore ne serait-ce qu'embrasser.

Cela dit, je suis tombé amoureux d'une fille quand j'ai été boire un verre à noël avec elle lors de mon passage à Paris; j'ai le sentiment qu'elle pourrait elle aussi écrire exactement ce que tu écris. Elle aussi a eu droit à ses malheurs, et à chaque fois que je lui parle via Facebook, elle m'envoi des appels au secours qui me brisent le cœur.... Non seulement elle est dans mon cœur, mais en plus elle me le brise... je suis définitivement amoureux.
J'ai décidé de quitter mon monde rurale méditerranéen super chouette pour la retrouver et peut-être, si j'ose, me déclarer (le problème c'est que si elle me dit "non", j'ai peur qu'elle culpabilise, ce que je ne veux pas, puisque je ne souhaite que la voir s'épanouir, que ce soit avec ou sans moi  Suspect ).

Je ne sais pas quel âge tu as? Apparemment le mien?
Je suis un mec, et ce que je t'écris là est sincère.

  • Puisque tu écris des commentaires qui ressemblent à ceux qu'elle m'écrit.
  • Puisque toute les deux vous écrivez des commentaires dans lesquels je me reconnais.
  • On peut imaginer que si il y-a au moins deux femmes qui ressentent les choses de la même manière, côté masculin ce sera pareil, on sera au moins deux mecs.
  • Si il y-en a qui fonctionnent comme moi, alors que je suis bien un mec, tu les trouveras.
  • Retire moi de la liste, il t'en reste donc au moins un à trouver.
  • Statistiquement, je pense sûrement plus...

Tu les trouveras par instinct, tu les trouveras quand ils se confieront à toi, avec sincérité. Tu le sauras car tu t'y reconnaîtras.
Ils sont probablement déjà là, autour de toi. Tu ne les vois simplement pas.
Cela dit, si ils sont aussi trouillards que moi, va falloir prendre quelques initiatives...

En ce qui me concerne, je souhaite intégrer la Mensa afin de rencontrer des gens comme moi.
Je vais profiter des rencontres organisées sur ce forum afin de rencontrer des gens comme moi.
Je pense que statistiquement, même si la femme que je convoite me refuse, je trouverais quelqu'un d'autre qui me plaira grâce à ces rencontres.
Alors même si je prend un râteau, je ne m'affolerais pas.

Et puis être seule à 30 ans (si je me fie à ce que dit Cléore) n'est pas "être en retard", c'est mon cas (je suis de fin 84), son cas à elle, le cas de beaucoup de femmes que je connais, ainsi que beaucoup d'hommes. Il n'y a rien de dramatique!
Tant que tu n'es pas ménopausée, à priori, tu pourras avoir des bébés!
Si tu as mon âge, inquiète toi vraiment en 2024... c'est loin! Wink

J'espère que ce que je raconte est pertinent, mais pour moi, du fond du cœur, mais surtout avec mon gros QI d'hyper-pragmatique, ça me semble plutôt logique, non?


En fait c'est l'appel du cœur qui me fait mal...je veux changer de vie...

Par exemple professionnellement j'avance vers la direction fixé sans trop de problème ..je déclenche naturellement les bonnes rencontres...la bonne info qui m'aide à avancer ...etc

Dans ma vie privé pour l'heure pas tellement çà...même si j'ai rencontré l'homme de ma dernière relation quand j'étais dans la bonne configuration ...c'est à dire ...je voulais profondément faire une belle rencontre et ben çà se réalisé?...çà vous arrive?

actuellement je souffre de solitude mais je ne me sens pas dans la bonne configuration ...je dois me stabiliser ...alors je garde espoir qu'une fois terminé ma formation et ma conversion je pourrai me libérer ...je pourrait émettre si on veux les bonnes ondes, le bon climat, la bonne attitude pour faire la rencontre de ma vie... (manque plus que les violons  Evil or Very Mad )

urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par magali75 Mer 26 Mar 2014 - 22:09

Moi, j'émets de bonnes ondes reçues essentiellement par les hommes mariés, en couple... C'est peut-être que le violon n'est pas bien accordé?

magali75

Messages : 163
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : .

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Mer 26 Mar 2014 - 22:55

Magali75 a écrit:Moi, j'émets de bonnes ondes reçues essentiellement par les hommes mariés, en couple... C'est peut-être que le violon n'est pas bien accordé?

Si tu le dis  Rolling Eyes ..

Le pouvoir de notre subconscient et extra ordinaire ...parfois on veux pas s'engager! mais en veux être en couple! ben le cerveau il s’exécute il sélectionne ceux qui nous mettent dans cette situation même si elle nous font souffrir!!!... mais le besoin de se protéger de l'autre et tel que finalement les hommes mariés peuvent être la solution...

Bien sûr c'est juste une supposition ... mais quand les mêmes profils qui reviennent il faut comprendre pourquoi? quel mécanisme qui répète ce cheminement continuellement..

Moi je suis tombé sur un homme qui ne veux pas s'engager, un peux trop comme moi...  Mad 




urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Jeu 27 Mar 2014 - 0:14

Magali75 a écrit:Moi, j'émets de bonnes ondes reçues essentiellement par les hommes mariés, en couple... C'est peut-être que le violon n'est pas bien accordé?

Il paraît que les femmes sont attirées par les hommes déjà pris, par ce qu'elles voient près d'eux une femme épanouie, et savent donc que cet homme là en particulier est digne de confiance.
Par contre si l'homme est célibataire, c'est qu'il a forcément un problème qui a fait fuir sa dernière compagne (ou qui fait qu'il n'en a jamais eu), il faut donc s'en méfier.
Je dis ça... je dis rien. Mais j'ai beaucoup plus de succès avec les femmes quand je suis en couple et bien moins quand je suis seul.... je l'ai remarqué. C'est assez blasant d'ailleurs.

C'est, je crois, un instinct primitif animal: l'homme est fait pour protéger la famille des agressions extérieures, la femme pour protéger la famille des problèmes intérieurs. Tout ça pour permettre aux petits de grandir en sécurité. Alors quand un mec s'occupe bien de sa femme (puisque elle reste avec lui), les autres femmes sont automatiquement attirées par lui. Il y-a pas mal de bestioles qui fonctionnent comme ça je crois, les louves et gorilles se reproduisent avec les mâles alpha, pas avec les seconds-couteaux...
Rien d'anormal donc, c'est pas une question de violon mal accordé.... mais par contre pour moi qui suis célibataire, c'est assez frustrant...  Se tape la tête cont 

urgences a écrit:
En fait c'est l'appel du cœur qui me fait mal...je veux changer de vie...

Par exemple professionnellement j'avance vers la direction fixé sans trop de problème ..je déclenche naturellement les bonnes rencontres...la bonne  info qui m'aide à avancer ...etc

Dans ma vie privé pour l'heure pas tellement çà...même si j'ai rencontré l'homme de ma dernière relation quand j'étais dans la bonne configuration ...c'est à dire ...je voulais profondément faire une belle rencontre et ben çà se réalisé?...çà vous arrive?

actuellement je souffre de solitude mais je ne me sens pas dans la bonne configuration ...je dois me stabiliser ...alors je garde espoir qu'une fois terminé ma formation et ma conversion je pourrai me libérer ...je pourrait émettre si on veux les bonnes ondes, le bon climat, la bonne attitude pour faire la rencontre de ma vie... (manque plus que les violons  Evil or Very Mad )

Non, ça ne m'arrive pas. J'ai toujours voulu aimer et être aimé, avec autant de conviction, que je sois avec quelqu'un ou non. Simplement quand je suis avec quelqu'un, je veux aimer et être aimé par cette personne en particulier.

Tu repousses au lendemain la chance d'une rencontre, pensant d'abord à ta vie professionnelle, ce qui est en fait assez vicieux. Je vais être cruel, mais puisque tu bosses comme une dingue 7 jours sur 7, ça te fatigue, ça marque ton visage. Un mec, en premier lieu, ça regarde "le bout de viande", "la bonnasse", "la potable"... si tu as l'air complètement crevée, il se dira que tu es une fille à problème et ne viendra pas t'aborder... ou alors si c'est un enfoiré il détectera ta fragilité, te manipulera pour te sauter et te larguera dès qu'il aura trouvé un plus joli bout de viande...

Tu repousses au lendemain, mais dès que tu auras fini ta formation, ça ne marchera pas forcément mieux (peut-être, mais peut-être pas), ton état empirera et tu te trouveras un autre truc à faire pour repousser encore au lendemain... et tout recommencera.

Autre chose, à force de te dire que tu es instable, tu te fais peur, et donc tu es encore plus instable. C'est le serpent qui se mord la queue.
A force de chercher (ou pas d'ailleurs, puisque tu ne le fais même plus), tu angoisses de ne pas trouver, et du coup tu es moins attirante.


C'est pareil d'un côté comme de l'autre; plus tu sembles "en chien" moins tu es attirante. Plus tu sembles t'en moquer, plus tu les intrigueras, et ils viendront à toi.
Ça marche dans les deux sens d'ailleurs, si le mec a l'air trop en manque, la femme le regarde même pas.
En fait on aura beau dire, mais hommes ou femmes, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. On reste des primates... ça m'agace  Colère rentrée 
Le mieux je crois, c'est d'aller boire un verre entre copines, trouves-en des moins bien fichues que toi, habille toi sexy (mais pas pute non plus) et surtout n'aborde pas les mecs. Pense juste à rigoler un bon coup avec elles, les mecs en chasse te regarderont, t'aborderont pour les plus courageux d'entre eux, écoute les, sélectionne...
Mais n'attend pas. Vas boire un pot samedi soir avec des copines, juste pour boire un pot avec elles.

... Pareil, si ce que je dis ne semble pas pertinent, n'hésitez pas, dites-moi pourquoi!
Et si ça semble sexiste, c'est par ce que je tiens compte du fait que quoi qu'on en dise, nous sommes des animaux, beaucoup plus guidés par des instincts primitifs que ce que beaucoup d'andouilles veulent bien admettre... Nous sommes beaucoup plus bêtes que nous souhaitions le reconnaître, c'est comme ça. Mais ça ne veut pas dire qu'un homme est mieux qu'une femme, ou inversement. Simplement que l'un et l'autre (ou l'une et l'autre) sont différents, physiquement, mais aussi instinctivement. J'espère ne choquer personne avec cette observation?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par zazazèbrette Jeu 27 Mar 2014 - 9:15

C'est marrant mais ce que tu dis Yul, c'est à peu de choses près ce que m'a dit un ami quand je discutais avec lui des mecs après ma dernière rupture. Certes, cela parait pertinent à première vue mais soyons réaliste, quand tu cherches, tu ne trouves pas parce que tu cherches trop et quand tu ne cherches pas, tu ne trouves pas car tu n'as pas les yeux ouverts confused 
De même, c'est vrai aussi que les personnes en couple attirent plus que les solos alors comment sortir de ce cercle infernal????????Si tu es en couple, dans la logique, tu ne cherches plus alors que quand tu es solo tu cherches donc quand tu cherches, tu ne trouves pas CQFD c'est à devenir dingue car comment faire pour ne pas chercher? Là est la réelle question. Quand l'attente est telle que cela devient presque un besoin à satisfaire et que celle ci fait que justement on attend trop et que cela se voit comme le nez au milieu de la figure, quand on n'arrive plus à investir notre pensée d'autres choses en se disant mais m**** pourquoi les autres et pas moi. Je comprends ton SOS urgences.....
zazazèbrette
zazazèbrette

Messages : 63
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par filigrane Jeu 27 Mar 2014 - 10:18

pareil que toi urgences avec quelques années de plus et deux enfants ados.
pas seulement une solitude amoureuse mais une solitude globale qui me semble de plus en plus irréductible dans la mesure où je fais plus attention à ce que je ressens et fais de moins en moins "comme tout le monde".
filigrane
filigrane

Messages : 270
Date d'inscription : 16/03/2013
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Jeu 27 Mar 2014 - 11:09

zazazèbrette a écrit:C'est marrant mais ce que tu dis Yul, c'est à peu de choses près ce que m'a dit un ami quand je discutais avec lui des mecs après ma dernière rupture. Certes, cela parait pertinent à première vue mais soyons réaliste, quand tu cherches, tu ne trouves pas parce que tu cherches trop et quand tu ne cherches pas, tu ne trouves pas car tu n'as pas les yeux ouverts confused 
De même, c'est vrai aussi que les personnes en couple attirent plus que les solos alors comment sortir de ce cercle infernal????????Si tu es en couple, dans la logique, tu ne cherches plus alors que quand tu es solo tu cherches donc quand tu cherches, tu ne trouves pas CQFD c'est à devenir dingue car comment faire pour ne pas chercher? Là est la réelle question. Quand l'attente est telle que cela devient presque un besoin à satisfaire et que celle ci fait que justement on attend trop et que cela se voit comme le nez au milieu de la figure, quand on n'arrive plus à investir notre pensée d'autres choses en se disant mais m**** pourquoi les autres et pas moi. Je comprends ton SOS urgences.....

Ben oui, c'est le serpent qui se mord la queue.... il y-a juste à le décapiter!
Comment? Ben heu... C'est pas simple, ça se saurait...  What a Face 

En fait, j'ai toujours eu du succès quand je cherchais en compagnie d'un pote qui lui est un dragueur de premier ordre.... vous savez, celui qui tente tout, va s'assoir directement aux tables des groupes de femmes dans les bars pour la jouer franc-jeu... et moi à côté timide comme un cachet d'aspirine et silencieux... pendant que les bavards et bavardes se chauffent tranquillement, les moins bavards et bavardes commencent à bavarder entre eux.... et finalement, de fil en aiguille...

En fait, il suffit d'être accompagné par des allumeurs ou allumeuses, pendant que d'un côté sa chauffe bien superficiellement, les autres font connaissance tranquillement Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par magali75 Jeu 27 Mar 2014 - 11:56

Vos hypothèses me semblent vraiment pertinentes, et pourtant... Ce serait insoluble? J'aime pas sortir avec des allumeuses, ou en tout cas avec une copine super canon qui s'installe aux tables et qui n'a pas froid aux yeux, parce qu'alors je me sens sur-moche et timide, coincée (et ça me rend très triste). Alors j'essaie de penser à autre chose, et alors... ben je pense à autre chose, c'est sympa, mais ça ne fait pas avancer le chmil blic.  Crying or Very sad 

magali75

Messages : 163
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : .

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Jeu 27 Mar 2014 - 12:15

Je vais être franche, mais à mon sens Yul parle des gens "normaux", je ne me retrouve pas du tout dans cette vision, et je ne suis pas la seule d'ailleurs. Ce qu'il est dit est effectivement applicable aux NT, mais du coup cela a ses limites aussi... Car l'argument des primates dans lequel se réfugient souvent les normaux pour se justifier de n'avoir aucune exigeance envers eux mêmes, est intenable (pour moi en tous cas).

Un homme en couple est automatiquement "castré" dans ma tête (ce n'est même pas un choix moral conscient de ma part). Pire un homme qui s'amuserait à me séduire au vu et au su d'une fille amoureuse de lui (déjà vécu, et pas qu'une fois) qu'il soit en couple ou non avec, me repousse.
En fait la malhonnêteté et le manque d'empathie sont automatiquement des turn off, c'est ainsi...

Ce qui séduit c'est simplement quelqu'un qui obéit à ses propres règles, n'a rien à prouver à personne. Célib ou non.
Le type en couple par dépit ou dépendance, tu le sens aussi, et c'est encore bien moins attirant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Jeu 27 Mar 2014 - 18:46

Bonne remarque Luna!
Cela dit, sommes-nous si différents que ça des NTs? On a beau avoir des exigences sur nous même, on a quand même de comportements instinctifs non? Homme ou femme, HQI, zèbre, NT... nous sommes tous sensibles à la lune et au soleil par exemple!

Pour les sorties avec des allumeuses etc... c'est UNE méthode, ce n'est pas LA méthode!
Heureusement!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Jeu 27 Mar 2014 - 23:32

Non pas si différents, ni dénués d'instincts, c'est plus une question de degré. D'ailleurs nous avons tous aussi "l'instinct de la culture" qui aide à organiser et "sublimer" les autres. Il est plus ou moins développé selon les personnes ensuite...
Oui sincèrement, je pense qu'on a tellement plus d'exigence, vis à vis de nous mêmes en premier lieu, qu'on peut en venir à mépriser ceux qui versent dans la facilité ou vivent dans l'ignorance des causes qui les font agir.

Enfin il y aurait tant de choses à dire... Et à défaut de pouvoir synthétiser, une chose me vient à l'esprit, c'est que dans le domaine, 1: ne vaut que le terrain et 2: faire attention aux croyances personnelles qui vont fertiliser ce terrain. Autrement dit, si tu nourris une vision cynique, désabusée, bassement matérialiste, alors tu vas inconsciemment t'attirer les situations et t'entourer de personnes qui vont confirmer ces croyances.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par FadeToBlack Jeu 27 Mar 2014 - 23:51

Sympa ce fil, je me sens un peu moins seul !  Very Happy

Pour autant, je n'ai pas de réponse non plus...  Sad 

Concernant les relations sociales, la solitude ne me pose pas vraiment de problème. D'ailleurs, la plupart du temps, je la recherche.

Pour les relations amoureuses, mon problème n'est pas de trouver quelqu'un, c'est de trouver LA BONNE...Là, c'est une autre affaire !
Premièrement, je suis pour le moins exigeant et je trouve toujours quelque chose qui cloche (et en général, cela devient vite rédhibitoire pour me projeter durablement).
Deuxièmement, je suis complètement instable dans mes attentes : les jours pairs, le célibat me convient tout à fait, les jours impairs, je voudrais me caser et fonder une famille...J'ai bien conscience que ces revirements incessants m'empêchent d'avancer mais comment faire autrement ?  scratch 

Pour ma part, je crois que les éléments de réponses se trouvent par là :

Ai-je vraiment envie d'abandonner ma liberté ?

Est-ce que je n'idéalise pas (beaucoup) trop la relation amoureuse ?

 confused
FadeToBlack
FadeToBlack

Messages : 719
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 38
Localisation : Always somewhere...

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par zazazèbrette Ven 28 Mar 2014 - 9:20

La même situation que toi FadeToBlack et à force de ne pas savoir ce que l'on veut, de danser sur le fil un jour l'un, un jour l'autre, perso, j'en ai le tournis.....
Mais pas de solution à part celle d'attendre en espérant trouver un jour la réponse à tous ces questionnements.
zazazèbrette
zazazèbrette

Messages : 63
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Sol œil Ven 28 Mar 2014 - 15:03

Petit extrait d'un livre qui parlait de solitude très intéressant.

Interlocuteur : Je commence à me rendre compte que je suis dans un état d’extrême solitude. Que dois-je faire ?

Krishnamurti : Vous voulez savoir pourquoi vous éprouvez un sentiment de solitude. Savons-nous ce que veut dire la solitude et en sommes-nous conscients ? J’en doute fort, car nous sommes plongés dans des activités, dans des livres, dans des fréquentations, dans des idées qui nous empêchent de nous rendre compte de notre solitude. Qu’appelons-nous solitude ? Le sentiment d’être vide, de ne rien posséder, d’être extraordinairement incertain, sans racines nulle part. Ce n’est pas du désespoir, ni une désespérance, mais une vacuité et un sens de frustration. Je suis sûr que nous l’avons tous ressenti, ceux d’entre nous qui sont heureux, comme ceux qui sont malheureux, les très, très actifs comme ceux qui s’adonnent à l’étude. Nous connaissons tous cela. C’est le sens d’une douleur inépuisable, d’une douleur que l’on ne peut pas étouffer, quelque effort que l’on fasse dans ce sens.

Abordons ce problème en cherchant à voir ce qui se produit réellement, comment nous nous comportons au juste lorsque nous éprouvons ce sentiment de solitude. Nous essayons de le fuir. Vous poursuivez votre lecture interrompue, vous allez consulter un sage, vous allez au cinéma, vous devenez très, très actif socialement, vous allez prier, vous vous mettez à peindre, ou bien à écrire un poème sur la solitude. C’est cela qui se produit en fait. Prenant conscience de votre solitude, de la douleur qu’elle comporte, de la peur insondable qui l’accompagne, vous cherchez une évasion, et c’est cette évasion qui devient importante ; par conséquent vos activités, vos connaissances, vos dieux, vos radios deviennent importants aussi. Lorsque vous accordez de l’importance à des valeurs secondaires, elles mènent au chaos, car les valeurs secondaires sont inévitablement sensorielles. Et la civilisation moderne basée sur elles vous offre les évasions que vous cherchez, par le truchement de votre emploi, de votre famille, de votre nom, de vos études, de vos expressions artistiques, etc. Toute notre culture est basée sur ces évasions. Notre civilisation est fondée dessus, c’est un fait.

Avez-vous jamais essayé d’être seul ? Essayez, et vous verrez comme c’est extraordinairement difficile et quelle intelligence il faut pour être seul, car notre esprit ne nous permet pas de l’être. Il commence à s’agiter, à s’affairer autour d’évasions possibles. Que sommes-nous donc en train de faire à ce moment-là ? Nous essayons de remplir ce vide extraordinaire avec du connu. Nous apprenons à être actifs et sociables, à étudier, à manipuler la radio. Ainsi nous remplissons cette chose que nous ne connaissons pas — ce vide — avec toutes sortes de connaissances, de contacts ou d’objets. N’est-ce pas ainsi que cela se passe ? C’est cela notre processus ; c’est cela, notre existence. Or, sitôt que vous vous rendez compte de ce que vous faites, pensez-vous encore pouvoir remplir ce vide ? Vous vous y êtes efforcés par tous les moyens. Y êtes-vous parvenus ? Vous êtes allés au cinéma et cela n’a pas réussi, alors vous allez chez votre gourou ou dans une bibliothèque, ou vous devenez très actifs socialement. Etes-vous parvenus à remplir le vide ou l’avez-vous simplement recouvert ? Si vous l’avez simplement recouvert, il est toujours là et surgira de nouveau. Si vous parvenez à une évasion totale, vous vous retrouverez dans un asile d’aliénés ou vous deviendrez complètement stupides. Et c’est exactement ce qui se produit dans le monde.

Ce vide, cette vacuité peut-elle être remplie ? Si elle ne peut pas l’être, pouvons-nous la fuir, nous en évader ? Si nous avons tenté une évasion et que nous avons vu qu’elle n’a aucune valeur, ne voyez-vous pas que les autres ne valent pas plus ? Il importe peu que vous remplissiez ce vide avec ceci ou cela. Ce que vous appelez méditation est une évasion aussi. Il importe peu que vous modifiiez l’itinéraire de votre fuite.

Comment découvrirez-vous la façon de traiter cette solitude ? Vous ne la découvrirez que lorsque vous aurez cessé de fuir. Sitôt que l’on est décidé à affronter ce qui « est » — ce qui veut dire que l’on n’ouvre pas la radio, ce qui veut dire que l’on tourne le dos à la civilisation — cette solitude prend fin parce qu’elle est complètement transformée. Ce n’est plus de la solitude. Si l’on comprend ce qui « est », alors ce qui « est » est le réel. Mais parce que l’esprit ne cesse d’éviter de voir, de refuser de voir, de fuir ce qui « est », il crée ses propres obstacles. Et parce que nous avons érigé tant d’obstacles qui nous empêchent de voir, de comprendre ce qui « est », nous nous éloignons de la réalité. Voir ce qui « est » non seulement requiert une grande vivacité et une lucidité dans l’action, mais veut dire aussi tourner le dos à tout ce que nous avons échafaudé, à notre compte en banque, à notre nom, à tout ce que vous appelez civilisation. Lorsque l’on voit ce qui « est » on voit comment la solitude est transformée.
Sol œil
Sol œil

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Kass Ven 28 Mar 2014 - 15:48

> "j'ai rien construit de concret"
qu'appelles-tu "concret" ?
selon tes propres critères, ou ceux de la société ?
une expérience, un vécu, est-ce concret ?

j'avais un collègue de mon âge, marié-2-enfants-maison-à-crédit. le mec qui bossait super bien, qui parlait peu, qui faisait jamais d'histoires, et qui partait à 17h acheter ses bières pour mater son foot le soir. soudain un jour, où on avait passablement picolé à un apéro prof., il vient s'asseoir en face de moi, me regarde dans les yeux (il avait déjà du mal), et me sort tout de go: "tu sais, réfléchis bien avant de faire des enfants... réfléchis bien avant d'acheter une maison à crédit... réfléchis bien"
moi  Shocked  (il parlait jamais à personne, un HP tendance ours).
j'ai senti un tel désespoir, un tel regret, le mec qui assumera et assurera parce que c'est sa nature, mais se sent prisonnier de sa vie, de ses dettes, et s'étiole.

tu crois posséder quelque chose, et c'est ce quelque chose qui te possède.

j'ai compris que la "liberté" allait de pair avec une certaine solitude, une certaine insécurité.
on peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre, et le crémier.
ça n'empêche pas de cheminer parfois en bonne compagnie (je pense à la chanson "alone together"), des mois ou des années. 
quand ça devient trop étouffant, je vais me poser dans la nature, communier avec les arbres ou interagir avec des animaux (Saint-François sors de ce corps  Laughing  ), ou je viens m'étaler sur le net. ou j'appelle ma soeur et on fait à manger ensemble (couper, tailler, éplucher en papotant, un super rituel).

ce sont des phases, qui passent, reviendront, mais je préfère ça que d'être coincé dans des rails.

je t'envoie un petit rayon  sunny 
Kass
Kass

Messages : 6955
Date d'inscription : 26/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par magali75 Ven 28 Mar 2014 - 17:43

"j'ai compris que la "liberté" allait de pair avec une certaine solitude, une certaine insécurité".
Je suis arrivée au même constat.
Comme une pièce et son revers.
J'ai failli devenir la femme d'un ingénieur (avant, quand il me plaisait, c'était un homme séduisant, amusant, créatif, je le voyais libre, il me regardait et me disait que j'étais "folle", "pas pareille que les autres", et il m'aimait aussi pour ça, puis un jour, j'ai réalisé qu'il était essentiellement devenu ingénieur, le gars qui parle sérieusement de telle pièce qu'ils font dans son entreprise, je ne voyais plus le reste, j'étais désormais "folle", "pas pareille que les autres" mais c'était devenu une critique, comme un regret).
J'ai préféré rester libre.
Je crois que là que la vie de famille ordinaire (celle de ton collègue, en tout cas) a cessé d'être un possible pour moi, envisageable. Existe-t-il une autre façon de vivre en "couple", une façon créative, où l'on se sente libre?
Je crois que je ne demande pas plus à la vie: cheminer en bonne compagnie "des mois ou des années". Et si ça devient étouffant, j'ai repéré la porte de sortie en arrivant.
Avec le retour du soleil, qui sait.

magali75

Messages : 163
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : .

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par franckvt Ven 28 Mar 2014 - 18:44

Coucou, et voila un de plus qui a le même soucis, tiraillé entre la liberté et la vie de famille au sens traditionnel du terme.
Du coup, je me présente en début de relation comme un éléctron libre qui fait des efforts, mais qui si on m'aime un peu ...doit rester libre.
Face à cette liberté qu'on a bien voulu me donner, j'ai rendu de la délicatesse, et de la loyauté.
Mais quelquefois il m'est arrivé que ça soit précisément cette loyauté qui m'emprisonne, et ça devient compliqué....
Se mettre en couple, puis durer, puis constater lucidement un affaissement, s'ennuyer un peu, ....s'ouvrir au champ des possibles, et le conflit de loyauté commence...
Je crois que le seul moyen, c'est que l'autre sache bien à qui il ou elle a à faire, qu'il sache que nous sommes des êtres à états d'âmes, que la liberté est une chose fondamentale pour nous, et qu'elle soit perçue comme étant directement en nous.
une petite vidéo d'un philosophe "comte sponville" qui parle de la solitude ....j'aime bien ce qu'il dit.

http://vimeo.com/17635189

franckvt

Messages : 106
Date d'inscription : 06/10/2012
Age : 50
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par magali75 Ven 28 Mar 2014 - 23:30

Merci pour cette vidéo, Franckvt.
La clé: ne pas avoir d'espoir. Oui, ça semble tellement juste. Aujourd'hui, je me disais justement ça et je trouvais qu'il manquait un mot: je me sentais "désespérée", non pas triste avec l'envie d'en finir comme ce mot l'évoque, je trouve, mais n'étant pas tournée vers un quelconque espoir, attendant qqch que j'appellerais de mes voeux; non, je me disais que je n'espérais rien de particulier, et je me sentais relativement calme comme cela. Ce serait quoi, le mot pour exprimer ça, pour vous? (j'ai pensé à "anesthésié" mais le sens est négatif; "serein", mais ce n'est pas tout à fait ça, pour moi, dans "serein", il ya du bonheur, quand même, on a atteint une sorte d'idéal, tout de même, ce qui n'est pas mon cas, la "vacuité"? négatif aussi, non?... )

magali75

Messages : 163
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : .

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par franckvt Sam 29 Mar 2014 - 7:21

Ce que veut dire comte sponville, c'est "espérer un peu moins" et "aimer la vie un peu plus comme elle est", oui le mot "serein" me semble juste, comme le dit Spinoza "il n'y a pas d'espoirs sans craintes et de craintes sans espoirs".
Chaque espoir comporte un risque de déception, et de déceptions en déceptions....la tristesse pointe le bout de son nez.
Si on aime juste la vie comme elle est, il n'y a plus de crainte mais du calme, apprendre à désirer ce que l'on à déja, plutôt que ce qu'on à pas, c'est comme ça que je l'ai compris.
C'est comme la solitude pour moi, accepter qu'on soit seul en nous déja, permet de la vivre plus sereinement

franckvt

Messages : 106
Date d'inscription : 06/10/2012
Age : 50
Localisation : Perpignan

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Sam 29 Mar 2014 - 9:50

Smile 


Dernière édition par urgences le Sam 29 Mar 2014 - 9:55, édité 1 fois

urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Sam 29 Mar 2014 - 9:53


Tu repousses au lendemain la chance d'une rencontre, pensant d'abord à ta vie professionnelle, ce qui est en fait assez vicieux. Je vais être cruel, mais puisque tu bosses comme une dingue 7 jours sur 7, ça te fatigue, ça marque ton visage. Un mec, en premier lieu, ça regarde "le bout de viande", "la bonnasse", "la potable"... si tu as l'air complètement crevée, il se dira que tu es une fille à problème et ne viendra pas t'aborder... ou alors si c'est un enfoiré il détectera ta fragilité, te manipulera pour te sauter et te larguera dès qu'il aura trouvé un plus joli bout de viande...

Tu repousses au lendemain, mais dès que tu auras fini ta formation, ça ne marchera pas forcément mieux (peut-être, mais peut-être pas), ton état empirera et tu te trouveras un autre truc à faire pour repousser encore au lendemain... et tout recommencera.

Autre chose, à force de te dire que tu es instable, tu te fais peur, et donc tu es encore plus instable. C'est le serpent qui se mord la queue.
A force de chercher (ou pas d'ailleurs, puisque tu ne le fais même plus), tu angoisses de ne pas trouver, et du coup tu es moins attirante.


Bonjour Yul,

Je fait une formation et je travail, çà fait 3 mois, un rythme très élevé mais maintenant je vais commencer à revenir à la normal, j'ai appris beaucouuuuuup de choses :)et je peux très bientôt confirmer mon virage...

Non, heureusement çà n'a pas d'effet sur mon visage, on me dis que j'ai l'air épanouie ...faire des études çà à quelque chose de très satisfaisant ..et puis çà m'a manqué toutes ses années sans études... cahiers, marqueurs, stylos, exercices!!  Twisted Evil ..très sympa j'ai trouvé  Very Happy !!


J'ai fait beaucoup d'expériences et je me suis beaucoup dispersée ...je dois me recentrer... le plutôt possible mais je ne dois pas négliger ma vie privée...c'est bizarre, on dirai je ne sais pas comment faire...

Je sais juste que les prochains jours je vais prendre soin de moi, manucure, pédicure ...shopping lol!!! les trucs de filles!!

urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Sam 29 Mar 2014 - 10:16

zazazèbrette a écrit:C'est marrant mais ce que tu dis Yul, c'est à peu de choses près ce que m'a dit un ami quand je discutais avec lui des mecs après ma dernière rupture. Certes, cela parait pertinent à première vue mais soyons réaliste, quand tu cherches, tu ne trouves pas parce que tu cherches trop et quand tu ne cherches pas, tu ne trouves pas car tu n'as pas les yeux ouverts confused 
De même, c'est vrai aussi que les personnes en couple attirent plus que les solos alors comment sortir de ce cercle infernal????????Si tu es en couple, dans la logique, tu ne cherches plus alors que quand tu es solo tu cherches donc quand tu cherches, tu ne trouves pas CQFD c'est à devenir dingue car comment faire pour ne pas chercher? Là est la réelle question. Quand l'attente est telle que cela devient presque un besoin à satisfaire et que celle ci fait que justement on attend trop et que cela se voit comme le nez au milieu de la figure, quand on n'arrive plus à investir notre pensée d'autres choses en se disant mais m**** pourquoi les autres et pas moi. Je comprends ton SOS urgences.....

Merci,

Je penses qu'il faut briller de l'intérieur pour provoquer les bonnes rencontres...

Il y 'a quelques semaines j'ai eu une crise d'angoisse en peine nuit...à cause d'une personne qui m'a blessé alors que j'étais fragile parce qu’en période de doute...
j'étais très mal...çà ne m'arrive pas souvent car j'ai un tempérament optimiste... mais pleure, crise d'angoisse sévère..

Et puis d'un coup j'ai commencé à me calmer, à faire un peux le listing de mes qualités...à me faire des compliments...pleins, pleins de compliments ...
je n'ai rien inventé, c'était la vérité  Twisted Evil ... mais petit à petit au fin-fond de la nuit j'ai commencé à me calmer... j'ai souris...et je me suis dis mais c'est vrai! ..
Tu es un amour de femme! une femme exceptionnelle! ...si tu était médiatisée tu aurai eu plus de succès que beyoncé lolll!!! et pleins pleins de trucs du genre...qui mon calmé ..parce-que c’était sincères...

Le lendemain... j’étais rayonnante, sûr de moi... j'ai passé toute la journée à recevoir pleins de compliments!!!! un collègue m'a dis...tu es unique, surtout ne change pas...des compliments par ci par la ...mon amie qui me dis tu es belle aujourd'hui!!...Et puis ..je me suis regardé dans le miroir, je me suis souris...je me suis dis...tout ce que tu as dis durant la nuit et bien le monde semble l'avoir entendus!!! te rend tu compte?...

Le monde extérieur venais de me confirmer ce que je me dirais à moi même la nuit... le monde extérieur à entendu ...à vus le regards que j'ai sur moi...

à la fois çà m'a choqué! et en même temps çà m'a soulagé... parce que solution, il y a!


apprendre à se valoriser semble être et le premier pas vers la séduction...

urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Sam 29 Mar 2014 - 10:19

filigrane a écrit:pareil que toi urgences avec quelques années de plus et deux enfants ados.
pas seulement une solitude amoureuse mais une solitude globale qui me semble de plus en plus irréductible dans la mesure où je fais plus attention à ce que je ressens et fais de moins en moins "comme tout le monde".

Je penses sincèrement qu'on à les clefs pour changer la donne...
J'espère qu'on à la possibilité de changer les choses...

urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Sam 29 Mar 2014 - 10:25

FadeToBlack a écrit:Sympa ce fil, je me sens un peu moins seul !  Very Happy

Pour autant, je n'ai pas de réponse non plus...  Sad 

Concernant les relations sociales, la solitude ne me pose pas vraiment de problème. D'ailleurs, la plupart du temps, je la recherche.

Pour les relations amoureuses, mon problème n'est pas de trouver quelqu'un, c'est de trouver LA BONNE...Là, c'est une autre affaire !
Premièrement, je suis pour le moins exigeant et je trouve toujours quelque chose qui cloche (et en général, cela devient vite rédhibitoire pour me projeter durablement).
Deuxièmement, je suis complètement instable dans mes attentes : les jours pairs, le célibat me convient tout à fait, les jours impairs, je voudrais me caser et fonder une famille...J'ai bien conscience que ces revirements incessants m'empêchent d'avancer mais comment faire autrement ?  scratch 

Pour ma part, je crois que les éléments de réponses se trouvent par là :

Ai-je vraiment envie d'abandonner ma liberté ?

Est-ce que je n'idéalise pas (beaucoup) trop la relation amoureuse ?

 confused

Justement c'est cette instabilité dans le..un jour je veux un autre non pas du tout qui à fait que ma relation avec un zèbre (enfin je le soupçonne) n'a pas fonctionné...
c'était impossible à suivre...

Je pense qu'il y a une part d’idéalisation de la relation de couple aussi...comme si le couple devais être une douce mélodie pour l'éternité...au premier doute, au premier problème ..les fondations de la relation sont remis en question... No 


urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Sam 29 Mar 2014 - 10:39

H a écrit:Petit extrait d'un livre qui parlait de solitude très intéressant.

Interlocuteur : Je commence à me rendre compte que je suis dans un état d’extrême solitude. Que dois-je faire ?

Krishnamurti : Vous voulez savoir pourquoi vous éprouvez un sentiment de solitude. Savons-nous ce que veut dire la solitude et en sommes-nous conscients ? J’en doute fort, car nous sommes plongés dans des activités, dans des livres, dans des fréquentations, dans des idées qui nous empêchent de nous rendre compte de notre solitude. Qu’appelons-nous solitude ? Le sentiment d’être vide, de ne rien posséder, d’être extraordinairement incertain, sans racines nulle part. Ce n’est pas du désespoir, ni une désespérance, mais une vacuité et un sens de frustration. Je suis sûr que nous l’avons tous ressenti, ceux d’entre nous qui sont heureux, comme ceux qui sont malheureux, les très, très actifs comme ceux qui s’adonnent à l’étude. Nous connaissons tous cela. C’est le sens d’une douleur inépuisable, d’une douleur que l’on ne peut pas étouffer, quelque effort que l’on fasse dans ce sens.

Abordons ce problème en cherchant à voir ce qui se produit réellement, comment nous nous comportons au juste lorsque nous éprouvons ce sentiment de solitude. Nous essayons de le fuir. Vous poursuivez votre lecture interrompue, vous allez consulter un sage, vous allez au cinéma, vous devenez très, très actif socialement, vous allez prier, vous vous mettez à peindre, ou bien à écrire un poème sur la solitude. C’est cela qui se produit en fait. Prenant conscience de votre solitude, de la douleur qu’elle comporte, de la peur insondable qui l’accompagne, vous cherchez une évasion, et c’est cette évasion qui devient importante ; par conséquent vos activités, vos connaissances, vos dieux, vos radios deviennent importants aussi. Lorsque vous accordez de l’importance à des valeurs secondaires, elles mènent au chaos, car les valeurs secondaires sont inévitablement sensorielles. Et la civilisation moderne basée sur elles vous offre les évasions que vous cherchez, par le truchement de votre emploi, de votre famille, de votre nom, de vos études, de vos expressions artistiques, etc. Toute notre culture est basée sur ces évasions. Notre civilisation est fondée dessus, c’est un fait.

Avez-vous jamais essayé d’être seul ? Essayez, et vous verrez comme c’est extraordinairement difficile et quelle intelligence il faut pour être seul, car notre esprit ne nous permet pas de l’être. Il commence à s’agiter, à s’affairer autour d’évasions possibles. Que sommes-nous donc en train de faire à ce moment-là ? Nous essayons de remplir ce vide extraordinaire avec du connu. Nous apprenons à être actifs et sociables, à étudier, à manipuler la radio. Ainsi nous remplissons cette chose que nous ne connaissons pas — ce vide — avec toutes sortes de connaissances, de contacts ou d’objets. N’est-ce pas ainsi que cela se passe ? C’est cela notre processus ; c’est cela, notre existence. Or, sitôt que vous vous rendez compte de ce que vous faites, pensez-vous encore pouvoir remplir ce vide ? Vous vous y êtes efforcés par tous les moyens. Y êtes-vous parvenus ? Vous êtes allés au cinéma et cela n’a pas réussi, alors vous allez chez votre gourou ou dans une bibliothèque, ou vous devenez très actifs socialement. Etes-vous parvenus à remplir le vide ou l’avez-vous simplement recouvert ? Si vous l’avez simplement recouvert, il est toujours là et surgira de nouveau. Si vous parvenez à une évasion totale, vous vous retrouverez dans un asile d’aliénés ou vous deviendrez complètement stupides. Et c’est exactement ce qui se produit dans le monde.

Ce vide, cette vacuité peut-elle être remplie ? Si elle ne peut pas l’être, pouvons-nous la fuir, nous en évader ? Si nous avons tenté une évasion et que nous avons vu qu’elle n’a aucune valeur, ne voyez-vous pas que les autres ne valent pas plus ? Il importe peu que vous remplissiez ce vide avec ceci ou cela. Ce que vous appelez méditation est une évasion aussi. Il importe peu que vous modifiiez l’itinéraire de votre fuite.

Comment découvrirez-vous la façon de traiter cette solitude ? Vous ne la découvrirez que lorsque vous aurez cessé de fuir. Sitôt que l’on est décidé à affronter ce qui « est » — ce qui veut dire que l’on n’ouvre pas la radio, ce qui veut dire que l’on tourne le dos à la civilisation — cette solitude prend fin parce qu’elle est complètement transformée. Ce n’est plus de la solitude. Si l’on comprend ce qui « est », alors ce qui « est » est le réel. Mais parce que l’esprit ne cesse d’éviter de voir, de refuser de voir, de fuir ce qui « est », il crée ses propres obstacles. Et parce que nous avons érigé tant d’obstacles qui nous empêchent de voir, de comprendre ce qui « est », nous nous éloignons de la réalité. Voir ce qui « est » non seulement requiert une grande vivacité et une lucidité dans l’action, mais veut dire aussi tourner le dos à tout ce que nous avons échafaudé, à notre compte en banque, à notre nom, à tout ce que vous appelez civilisation. Lorsque l’on voit ce qui « est » on voit comment la solitude est transformée.

Merci

Pour moi la solitude et un cris du cœur, un besoin, un mal être très intime.. un déséquilibre...

Après j'ai vécu plusieurs solitudes... celles lié au autres, vouloir être entouré..
celle lié au manque de l'autre...la solitude amoureuse..
Celle lié à soi...vouloir fuir soi..

Et aussi des solitudes positives...

Celle de la construction, celle ou on se ressource...
Celle qui permet de prendre du recul pour aller de l'avant...

C'est peut être comme le yin et le yan...tout est une question d'équilibre  Rolling Eyes 




urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Sam 29 Mar 2014 - 10:51

Kass a écrit:> "j'ai rien construit de concret"
qu'appelles-tu "concret" ?
selon tes propres critères, ou ceux de la société ?
une expérience, un vécu, est-ce concret ?

j'avais un collègue de mon âge, marié-2-enfants-maison-à-crédit. le mec qui bossait super bien, qui parlait peu, qui faisait jamais d'histoires, et qui partait à 17h acheter ses bières pour mater son foot le soir. soudain un jour, où on avait passablement picolé à un apéro prof., il vient s'asseoir en face de moi, me regarde dans les yeux (il avait déjà du mal), et me sort tout de go: "tu sais, réfléchis bien avant de faire des enfants... réfléchis bien avant d'acheter une maison à crédit... réfléchis bien"
moi  Shocked   (il parlait jamais à personne, un HP tendance ours).
j'ai senti un tel désespoir, un tel regret, le mec qui assumera et assurera parce que c'est sa nature, mais se sent prisonnier de sa vie, de ses dettes, et s'étiole.

tu crois posséder quelque chose, et c'est ce quelque chose qui te possède.

j'ai compris que la "liberté" allait de pair avec une certaine solitude, une certaine insécurité.
on peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre, et le crémier.
ça n'empêche pas de cheminer parfois en bonne compagnie (je pense à la chanson "alone together"), des mois ou des années. 
quand ça devient trop étouffant, je vais me poser dans la nature, communier avec les arbres ou interagir avec des animaux (Saint-François sors de ce corps  Laughing   ), ou je viens m'étaler sur le net. ou j'appelle ma soeur et on fait à manger ensemble (couper, tailler, éplucher en papotant, un super rituel).

ce sont des phases, qui passent, reviendront, mais je préfère ça que d'être coincé dans des rails.

je t'envoie un petit rayon  sunny 

Je comprends..mais en général ces personnes qui ont des familles et qui donne l'image de ne pas être heureux ...il m'agace parce-que c'est pas vrai pour 80% d’entre eux....

il ne partage pas ses moments d'extase en couple ou en famille .. avec les autres...ni ces moments de tendresses, d'amour...etc. il ne partage que les quelques minutes de doutes qu'il ont du couple, de la famille.... parce-qu’il ses engueulé avec sa femme ou que le banquier la relancé... alors il viennent balancer çà au célibataires ... pas pour les encourager à se lancer dans la vie de couple mais pour les casser...leurs faisons croire (alors qu'on général c'est des phobique d'engagement) que le couple c'est que des problèmes... les éloignant d'avantage de çà...

Mon ex avait une mauvaise image du couple...et son entourage, son ami lui donnait une mauvaise image du couple, il lui donné toutes ses angoisses...et donc toxique il était pour lui...

Alors des fois il comprennent pas une certaine agressivité de ma part quand il me balance certaines réflexions négatives sur le couple...







urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Sam 29 Mar 2014 - 10:53

franckvt a écrit:Coucou, et voila un de plus qui a le même soucis, tiraillé entre la liberté et la vie de famille au sens traditionnel du terme.
Du coup, je me présente en début de relation comme un éléctron libre qui fait des efforts, mais qui si on m'aime un peu ...doit rester libre.
Face à cette liberté qu'on a bien voulu me donner, j'ai rendu de la délicatesse, et de la loyauté.
Mais quelquefois il m'est arrivé que ça soit précisément cette loyauté qui m'emprisonne, et ça devient compliqué....
Se mettre en couple, puis durer, puis constater lucidement un affaissement, s'ennuyer un peu, ....s'ouvrir au champ des possibles, et le conflit de loyauté commence...
Je crois que le seul moyen, c'est que l'autre sache bien à qui il ou elle a à faire, qu'il sache que nous sommes des êtres à états d'âmes, que la liberté est une chose fondamentale pour nous, et qu'elle soit perçue comme étant directement en nous.
une petite vidéo d'un philosophe "comte sponville" qui parle de la solitude ....j'aime bien ce qu'il dit.

http://vimeo.com/17635189

Merci pour la video,

Je ne comprends pas quel forme de liberté avons nous besoin?
celle de l'esprit, du corps? des deux!!!


urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Dim 30 Mar 2014 - 1:21

urgences a écrit:


J'ai fait beaucoup d'expériences et je me suis beaucoup dispersée ...je dois me recentrer... le plutôt possible mais je ne dois pas négliger ma vie privée...c'est bizarre, on dirai je ne sais pas comment faire...

Coucou Smile
Es tu sûre et certaine que tu n'es pas faite justement pour t'épanouir en partant dans tous les sens?
Tu es certaine de ne pas chercher à lutter contre ta vraie nature en t'interdisant de te disperser dans des dizaines de milliers d'activités plus passionnantes les une que les autres?
C'est si mal que ça d'être une "touche à tout" et de laisser tomber un domaine d'intérêt par ce que tu as instinctivement l'impression d'en avoir fait le tour?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Dim 30 Mar 2014 - 21:50

Bonsoir Yul,

Ben je ne sais pas si on peux s'épanouir en partant dans tous les sens..j'ai l'impression que c'est une sorte de défaut de fabrication  Embarassed 

Pour ma part, j'ai fait des expériences qui mon laissé des dettes!!! je dois donc payer.. donc je travail plus plus...je reporte ma vie privé au lendemain alors que j'ai la trentaine ...je suis tout simplement tombé ...et j'essaye de me battre tant bien que mal...pour me sortir de se gouffre ... et parfois je me sens seule à la limite pas assez aimée... ni tolérée... en fait j'ai perdue ma liberté il y' a déjà pas mal d'années...et je ne sais pas si je vais y arriver..des-fois j'ai des doutes...et çà me fait souffrir..

Ma vie un peux compliqué...



Si non mes envies son ailleurs et je veux fonder une famille pourtant je fait l'opposé de ce qui peux me rapprocher de cet idéal...






urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Dim 30 Mar 2014 - 22:34

Bienvenue dans mon monde d'endetté célibataire  Suspect 

Tu connais l'expression "Ne pas mettre tout ses œufs dans le même panier", en partant dans tous les sens tu as justement adopté la bonne méthode. Manque de chance, ça a foiré.
Retente des coups, en investissant moins d'argent, et en y mettant plus d'originalité, tu auras peut-être de bonnes surprises Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Dim 30 Mar 2014 - 22:46

Yul a écrit:Bienvenue dans mon monde d'endetté célibataire  Suspect 

Tu connais l'expression "Ne pas mettre tout ses œufs dans le même panier", en partant dans tous les sens tu as justement adopté la bonne méthode. Manque de chance, ça a foiré.
Retente des coups, en investissant moins d'argent, et en y mettant plus d'originalité, tu auras peut-être de bonnes surprises Wink

Depuis ma rupture, j'ai décidé de prendre en main ma vie...j'ai essayé, j'ai échoué un projet mais il faut avancer, il restera dans l'histoire de ma vie...heureusement en même temps j'ai réussis un autre travail...donc tout et relatif .. mais je suis tombé financièrement même si théoriquement je gagne bien ma vie.. paradoxal mais paradoxal et moi?

je sens que cette période de ma vie est décisif..  Neutral ... il y a un truc important qui ce joue maintenant...çà provoque chez moi des sentiments contradictoires, parfois de l'assurance, d'autre fois de la fragilité, de l'angoisse... du doute... et une profonde solitude   Crying or Very sad 






urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Dim 30 Mar 2014 - 23:23

urgences a écrit:
Depuis ma rupture, j'ai décidé de prendre en main ma vie...j'ai essayé, j'ai échoué un projet mais il faut avancer, il restera dans l'histoire de ma vie...heureusement en même temps j'ai réussis un autre travail...donc tout et relatif .. mais je suis tombé financièrement même si théoriquement je gagne bien ma vie.. paradoxal mais paradoxal et moi?

je sens que cette période de ma vie est décisif..  Neutral ... il y a un truc important qui ce joue maintenant...çà provoque chez moi des sentiments contradictoires, parfois de l'assurance, d'autre fois de la fragilité, de l'angoisse... du doute... et une profonde solitude   Crying or Very sad 

On connaît tous ça, on est tous des contradictions sur pattes, zèbres ou pas. Il ne faut pas s'en faire!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Lun 31 Mar 2014 - 0:24

Merci on tout cas Smile

Je ne sais pas pourquoi je viens ici, après tout je ne suis pas sur d'être zèbre!!
Je ne me sens pas surdoué même si çà me saoul qu'on me parle d'intelligence à chaque fois...
je n'ai pas inventé de musique ou inventé je ne sais quoi...

J'ai un parcours différents un peux, un besoin de liberté que j'ai expérimenté dans le milieu professionnel ou j'ai une certaine place malgré ma mésaventure que je paye cher aujourd'hui ..

Mais finalement pourquoi je viens ici ...pourtant j'ai un malaise à venir!!! je ne me reconnais pas dans l'image du surdoué pourtant j'ai des caractéristiques dans lesquels je me reconnais, surtout mes fragilités...et ma lucidité...

trolalalaaaaaaa je suis fatigué .. Evil or Very Mad 

bonne soirée.. et merci Yul.



urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par Invité Lun 31 Mar 2014 - 0:34

On s'en fiche que tu sois zèbre ou pas, d'ailleurs, est-ce que je le suis vraiment moi?
J'ai rien inventé non plus et même pire, je suis une Commédia dell'Arte à moi tout seul, complètement infantile  Calimero , voir pour certain avec un sacré grain. Je passe mon temps ici à rédiger des théories tirées par les cheveux, puis édite, réédite, sur-édite, voir supprime mon commentaire après 20 minutes par ce que d'un coup je me dis que c'est trop tiré par les cheveux pour être possible, ou trop beau, ou trop moche, ou trop agressif, ou trop provoc...
Pourtant une psy  deux psys m'ont dit que... et d'autres gens... et puis il paraît du coup qu'inconsciemment je sélectionnerais mes amis en fonction de leur QI et donc d'après elles mes amis seraient tous HQI... mais si ils font pareil, par effet domino, la France entière est HQI puisque les amis de mes amis le seraient aussi, ainsi que les amis des amis de mes amis qui ont eux même des amis ayant des amis qui ont des amis eux mêmes avec d'autres amis... bref. Plus on se pose la question et plus on se torture, crois-moi.  SOS 


Tu es là par ce que tu aimes bien discuter, ça tombe bien, on est nombreux à être bavards!  

Bonne soirée! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La solitude... Empty Re: La solitude...

Message par urgences Mar 1 Avr 2014 - 1:01

Merci Smile

Je viens de voir un documentaire ou un film!! qui parle de la loi d'attraction!!
en fait c'était grâce à la loi d'attraction que j'ai fait une belle rencontre amoureuse...alors que avant j'avais beaucoup de mal à rencontrer le bon profil... j'avais du mal à rencontrer l'amour...
alors je suis tombé sur la loi d'attraction et donc je l'ai expérimenté!!

Durant 3-4 mois je cultivais le bien être...j'étais heureuse et persuadé que j’allai faire une belle rencontre... c'était juste une question de temps... j'étais en fête...vraiment...
je ne savais ni comment, ni quand...juste qu'elle allais venir bientôt!

Alors!!...je l'ai faite...et elle était magique! j'étais vraiment très heureuse...
j'étais dans la bonne configuration...ouverture d'esprit...joie intérieure...et confiance en la vie...et ben j'ai eu ma rencontre...

6 mois après il est devenu mon ex! parce que je voulais une belle rencontre...une fois l'objectif atteint je n'ai pas fixé le prochain objectif en tout cas dans la durée...

Alors comme actuellement je veux que ma vie change! positivement et dans le domaine professionnel et personnel alors je me suis rappelé de cette période ou j'ai utilisé l'attraction...

et donc je découvre qu'il à un film à ce propos...

https://www.youtube.com/watch?v=Ss88B7lqFPc

J'aimerais bien avoir des avis à ce propos...?

Je découvre que dans mes moments de profond doutes, je l'utilise ...et elle fonctionne bien...
naturellement les solutions viennent à moi...

Mais en même temps il faut oser!!! se lâcher! se faire des compliments...oser se projeter dans des choses merveilleuses...et c'est pas si simple que çà...mais je vais la reprendre !!

Définir les grands axes de ma vies...mes profondes aspirations...


urgences

Messages : 410
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum