shadow from the past

Aller en bas

shadow from the past Empty shadow from the past

Message par Soren le Mer 19 Fév 2014 - 1:42

Je monte cet escalier,qui craque sous le poids du soir
Un bruit sourd et muet accompagne mes pas , une étrange lumière à mes côtés
Ce cierge que je tient ne se consume pas, il me guide, et m'ouvre les ténèbres du dedans
La musique de l' ombre
Le grain de l' après minuit est d' une douceur remarquable,on peut sentir le bout des doigts y glisser, comme dans l' eau

Elle se dresse devant moi , majestueuse, cette nuit qui a tenue tant ses promesses
Elle se dresse gigantesque et me montre cette toile qui se tient la bas au bout du couloir
Un brouillard nocturne et epais l' entoure
Je la touche, à la limite de mon être, lisant comme du braille ses arcanes
Il y a tant de choses qui y sont consignées.
La toile se meut,dans une sorte de magma de sons et de couleurs
Le brouillard se dérobe.
Je sent que mes doigts s' enfonce dans cette  peinture complexe.
La texture et le goût du passé .

Te souviens tu de ces ruelles pavées que tu as arpenté ? le pas enivré en rêvant d' étoiles mortes
Te souviens tu de cette nuit qui défilait sous tes yeux, entraînant dans son sillage tes rêves du moment?
Te souviens tu de tout ces sourires que tu as volé ? Sans que personne n' est rien vu
Ces moments où tu aurais voulu crier ton envie de vivre, et dont personne n'a rien su
Te souviens tu de ces endroits que tu as fréquenté ? Qui sont maintenant vide de toi
Te souviens tu de ces papillons de nuit ? De cette frénésie étrange qui les poussait à voler
De ces moments d' éternité ?
De toutes ces fragances et parfums de joie, de ces lumières et aubes, se jouxtant parfaitement avec l' horizon
De ce gouffre béant dont tu as toujours peur, de l' oubli des songes
De ces lampadaires qui se dressaient alignés en longeant ce fleuve noir
De la mélancolie de la nuit et de tout ces mots que tu as usés pour te faire comprendre
De toutes ces fois où tu t es émerveillé d' un rien, en silence
De toutes ces fois où tu as caressé la Mort, flirtant avec son dessein sans qu' elle même ne l' ai su
De ces moments  les plus obscurs à ces moments de grande lumière ?
De ces secondes que tu as consumé en retenant ton souffle ?
De toutes ces mains,ces cheveux ces yeux,ces peaux que tu as touché ?
De ces vieilles horloges dont tu t es inspiré ?
De tout ces chemins que tu as emprunté ?
De toutes ces personnes à qui tu as volé l' âme pour mieux t'en délecter la nuit tombée ?
De cette peine lascive et langoureuse que tu aimes tant
De cette solitude que tu portes en ajustant tes sentiments comme un costume ?
Du silence des mots ?

Te souviens tu de tout ça ?
Soren
Soren

Messages : 661
Date d'inscription : 14/02/2014
Age : 43
Localisation : Dans un monde absurde

Revenir en haut Aller en bas

shadow from the past Empty Re: shadow from the past

Message par lyra22 le Jeu 27 Mar 2014 - 15:09

:

lyra22

Messages : 110
Date d'inscription : 20/03/2014
Age : 28
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

shadow from the past Empty Re: shadow from the past

Message par Weigela le Mer 9 Aoû 2017 - 2:41

Sur le bord de la falaise, le vent caresse ma peau. J'entends les lames de la mer se briser en contrebas. La lune, de toute sa rondeur, éclaire cet immensité sombre qui s'étend devant moi. Un papillon de nuit passe devant moi. Et si je pouvais voler ?

J'entends alors ta voix "Et si tu pouvais voler?" et je me souviens...

Je me souviens des ruelles de Rouen, arpentées tant de fois
Je me souviens de cette soirée, où la nuit défilait à travers la vitre de ta voiture. La belle anecdote d'une rencontre : un talon coincé dans des pavés, une cheville cassée, un inconnu qui propose son aide.
Je me souviens de notre jeu, "le voleur de sourires", à savoir qui réussirait à faire sourire les autres en premier. Eh ! je crois que c'était moi.
Je me souviens du parc, où les gens mornes défilaient et j'avais envie de crier. Crier pour ne pas être déjà morte comme eux.
Je me souviens aussi du Melville et du petit pub dont je n'ai jamais retenu le nom.
Et tous les papillons de nuit, qui volaient, complétement frénétique, devant la lanterne du pub !
Tous ces moments où le temps semblent s'être arrêté.
Je me souviens de ma peur, quand nous venions ici. Cette attirance irrépressible vers le vide...la même que celle au dessus du pont. Je ne regardais que les lampadaires, qui se dressaient, alignés, pour détourner mon attention.
Je me souviens de ces nuits, où les images de la journée m'assaillaient, me plongeant dans la mélancolie. Et de tous ces mots, ces vains mots, pour tenter de me faire comprendre...
Et toutes ces fois où je me suis tu, saisie par la beauté de l'instant.
Weigela
Weigela

Messages : 983
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum